Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Varick Peacock

Meute Ross
avatar
Meute Ross


Messages : 92
Points : 174
Niveau de puissance : Grand Loup

Feuille de personnage
Âge: 49 ans
Taille: 170
Emploi: Patron du "Candy Skin" Tatoueur / Confiseur / Grimeur / Fabriquant de masque pour des films * Acteur pour quelque films

MessageSujet: Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître Ven 3 Mar - 12:34




VarickPeacock



Identification

Nom: Peacock
Prénom: Varick
Surnom: Vak
Âge: 49 ans, 25 ans d'apparence
Sexe: Mâle
Orientation sexuelle: Bisexuel
Pays d'origine: Angleterre
Race: Lycane
Groupe: Meute Ross
Emploi: Popriétaire du salon de tatouage et confiserie. (Grimeur pour les fêtes d'enfants.)(Fabrique des bonbons de toute les formes et à la demande)
Supérieur immédiat: Nathan


Derrière l'écran

Surnom: Haru
Découverte: Troisième compte
Fréquence de connexion: Rp lent
Autres personnages: Kin,Klaus
Autres trucs sur vous: Canard en caoutchouc
Commentaires: O< Coin! coin!

Le physique qui me différencie
Ma véritable apparence ou mon déguisement préféré? Non, car il faut savoir que ce n'est pas évident et parfois j'oublie mon véritable visage. Oui j'aime me transformer en une autre identité. Et c'est mon second boulot qui le demande.

Ce que vous voyez sur mes joues est un masque fait par moi-même, allez –y vous pouvez toucher! Oui, c'est bluffant comme la texture semble vraie, n'est-ce pas? C'est également avec cette texture que je fais des fausses poitrines. En fille? Eh bien oui, il m'arrive fréquemment de devoir abuser d'un déguisement féminin. Les hommes ont plus tendance à parler avec une paire de seins devant leurs yeux. Un instant, ne bougez pas. *Décolle le masque pour retrouver son véritable visage* désoler, je sais qu'on dirait que je m'arrache la peau. Ho oui, parfois c'est un peu trop collé, s'il fait trop chaud par exemple. Il se peut que ma peau reste marquée un petit instant. *se rafraichi avec une lingette*, mais pratique pour arracher les poils!

Je porte souvent des lentilles de couleur, le but étant de ne pas me reconnaitre. Et je trouve mes yeux un peu trop clairs, on pourrait presque se demander si je ne suis pas aveugle. Avoué que cette couleur mauve bleutée est plus attrayante. J'ai l'air d'un ange? Vous me flattez là! Ha non j'ai ce regard depuis ma naissance, c'est un héritage familial.

*Continue à enlever les subterfuges, utilise une lotion pour décoller la perruque.* pas le choix, il faut que ça tienne si on m'arrache les cheveux. * ses cheveux tombent en cascade le long de son dos, les pointes frôler ses fesses telle une queue de loup. * Ils sont ultras fins, impossible de les faire tenir longtemps dans une tresse ou autre coiffure. Hahaha oui! Nath a beau adorer y glisser sa main, ça l'énerve que ses essais ne restent pas. De vous à moi, j'en suis bien content. Il a des idées un peu étranges. La couleur grise? Cela doit être dû à mon animal : le renard de Darwin. Ha ma mèche? Oui, elle est un peu longue et tombe devant mes yeux en cas de vent, mais mon cher ami me préfère ainsi et c'est le coiffeur je le laisse donc gérer ça.

*enlève ses vêtements* tu vas continuer à maté? Pervers! *se tourne, affichant plusieurs cicatrices sur son corps, bien qu'atténuer par sa capacité lycan. * Oui je me tiens toujours droit, dû à une ancienne pratique de la danse classique. Je sais, je ne suis pas très grand, mais j'ai quand même les mètres septante…ou quelque chose ainsi. Tu crois vraiment que je me mesure? Mon poids? Hum 80-90 ? Vous en avez des bonnes, j'ai l'air d'une fille qui fait attention à ça? Oui? *Se tourne* et ça, c'est quoi? *Grogne et enfile un t-shirt* oui bah, peut-être. Bon d'accord c'est vrai que j'ai le corps un peu androgyne, mais il faut être bourré pour confondre.

Tatouage, piercing? Non, je n'en ai pas. Comment ça étrange pour un tatoueur? Pas du tout! C'est juste que je n'arrive pas à me décider sur le dessin, j'utilise donc de l'encre éphémère. Bon oui j'en ai sur le haut de la cuisse, un renard. Je porte un bracelet, je l'ai depuis mes 10 ans, c'est un porte-bonheur. Un bracelet féminin, mais va lire mon histoire avant d'en rire. Il m'arrive de porter des lunettes, surtout pour les infiltrations. J'aime bien ce petit côté intello. J'ai également une cicatrice sur mon torse, la marque d'une griffe.

Autre chose? *Hoche la tête après avoir enfilé un pantalon, et enlève son gant gauche dévoilant une main qui semble normal. Juste bandé au niveau du poignet. Agite son poignet* oui, un léger petit accident… je n'ai plus de main. Mais la robotique d'aujourd'hui est vraiment bien faite. Et je peux à nouveau utiliser ce membre. Oui je dois l'enlever de temps en temps, pour y apporter des soins et laisser un peu ma blessure se libérer. Ça peut perturber, mais cela ne m'empêche pas de faire beaucoup de choses. Je peux également utiliser des accesoires à la place d'une main. C'est pratique pour les fabrications de bonbons mais également pour pimenter le sexe.

Ma forme lycane? Je suis un renard, on me confond avec le renard argenté, mais j'ai un pelage roux, noir, blanc et argent. Autrement à notre cousin. Nous sommes plutôt rares. Ma mère est une louve grise, oui peut être pour cette raison que je n'ai pas de mèches rousses. Je suis bien plus grand que les véritables renards de Darwin. (ou Renard de Chiloé) Quand je suis à moitié? Et bien je dois t'avouer que je n'ai jamais pris le temps de me regarder dans le miroir lors de mes semi-transformations. Je dois être plutôt souple, mes poils doivent pousser à certains endroits et mes muscles gonfler. Seul moment où je peux avoir de la virilité. *Se marre* oui, mon bracelet est toujours visible, un signe distinctif qui a sauvé Nath de mes crocs.
Bien entendu mon bracelet et ma fausse main restent lors des transformations.


Le psychologique qui m'habite
Caractère: Varick est une personne qui cache son caractère à travers différents personnages. Selon son envie ou juste par mission. Porter perruques, maquillage, vêtement est une chose, mais ce n'est rien si on n'a pas l'âme d'acteur. Quand il joue une autre personne trop longtemps, il a tendance à oublier ce qu'il est vraiment. C'est certes un jeu dangereux, mais il ne peut s'en empêcher, c'est plus fort que lui.

Le lycan n'est pas une personne qui se prend très longtemps la tête. Il est empathique, pouvant écouter avec attention son entourage proche sans juger leur choix. Il donnera son avis, mais acceptera et soutiendra la personne même s'il n'est pas d'accord. Sauf quand il est question d'argent! Avare, son plus grand loisir est de compter et recompter son argent. Il mange selon les promotions des magasins, déteste le gaspillage et préfère prendre le risque de manger quelque chose de périmé plutôt que le jeter. Il peut vous prêter de l'argent. Mais, attention aux intérêts ,si vous dépassez la date limite que vous aurez fixée avec lui.

Quand il est lui-même, son langage est assez cru et direct. Ce qui peut choquer certaines personnes. Il est également très grognon, et s'amuse à faire grincer ses dents quand quelque chose l'ennuie ou qu'il est énervé. Ou encore, de jouer avec son bracelet, le tournant encore et encore, passant son doigt sur la gravure le rassure et le calme. Il lui arrive aussi de parler seul, d'analyser la situation et de trouver la solution en s'écoutant parler.

Il est une personne enjouée, il éclate souvent d'un gros rire qui ressemble à un aboiement. Serviable, il a du mal à dire non à une personne. Pour contrer ce défaut, il retourne la situation au profit, est-ce que rendre ce service lui permettra de gagner quelque chose? Si la réponse est non, il sera réticent, à le rendre. À voir, si la personne arrive à le faire craquer ou non. Sauf quand c'est Nathan qui lui demande, ne pouvant tout simplement rien lui refuser.

Il a encore un peu de mal avec sa main coupée, bien qu'il montre le contraire. Voulant prouver aux autres que tout va bien. Il cache ce qu'il ressent au fond de lui. Mais il lui arrive fréquemment de faire des cauchemars , et a vraiment peur que son autre main lui soit coupée.

Concernant son travail de tatoueur, il ne s'applique plus autant. Il laisse la plupart des clients à Kaoru, même s'il doit vérifier que les clients payent bien. On peut dire qu'il loue juste le lieu à son employé, ne se considérant presque plus en tant que tatoueur.

Il a toujours la passion du maquillage, il a ainsi des missions un peu partout. Son plus grand bonheur est d'avoir un contrat pour un film. Plus précisément un film d'horreur, travailler sur les masques. Montrer son talent à tous, passer des heures penchées sur un morceau de fausse peau et lui donner une allure si réelle qu'il cause des frissons.

Parlant de film, il lui arrive aussi d'accepter des contrats d'acteur. Souvent pour aider les petits budgets, mais, on ne dit pas non à du fric ,surtout quand c'est pour quelque chose qui plait.

Parlons à présent de ses autres passions: la boisson et le sexe! Passer les soirées au bar, surtout quand la lune ne compte pas faire sa belle. Il a plus tendance à accepter les verres qu'on lui offre qu'à se les payer lui-même. Et étant donné sa lycanthropie, il a besoin à pas mal de boisson! La suite de la soirée se déroule de deux manières: en combat, car un mec l'aura fait chier (ou que Nathan a commencé) ou dans un lit. C'est également un voyeur, rester juste pour observer ou entendre d'autres personnes s'envoyer en l'air l'amuse énormément. Il dit clairement quand il en a envie, ou se laisse très souvent aller si c'est son meilleur qui lui demande. De toute façon, celui-ci ne lui laisse pas vraiment le choix et arrive facilement à faire monter la chaleur dans le corps de Varick.

Il est très ouvert pour les relations, ayant du mal à comprendre l'idée de rester en couple. Dans son esprit la vie est bien trop courte pour rester avec une seule personne. Il ne connait personne qui vaut la peine de laisser tomber les amusements. Il aime bien varier les plaisirs, pas du tout contraignant il accepte de tout. La routine dans les relations ce n'est pas son truc, il a besoin de changement.

Il aime aussi regarder un bon film, ou au mieux un dessin animé. Pleurer devant un film? Bordel bien sûr qu'il le fait! C'est pourquoi il évite les sorties au cinéma, de peur de montrer à tous sa sensibilité. Mais il le montre malgré lui avec ses sucreries mignonnes, ou devant les gamins. Ces humains miniatures comme il dit. Il adore grimer leur visage, voir leur mine réjouie avec leurs yeux pleins d'étoiles. Lui rappelant son petit frère. Et un gamin sera toujours franc, lui qui déteste les hypocrites. Il se cache toujours sous un déguisement pour éviter qu'une de ses connaissances puisse voir ça.

Niveau aliments, il adore le sucre et le salé. Mais n'apprécie pas le gout acide ni le chocolat. Étant très sélectif avec cet aliment, évité donc à la Saint-Valentin. Il est également allergique au citron, pas mortel s'il prend directement.


Varick s'entraine à sa transformation. Surtout depuis que sa main lui a été enlevé. Ayant assez de devoir retirer sa peau, il veut arriver à une semi transformation où son poignet n'aura pas besoin de se transformer. Pour l'instant il n'y arrive toujours pas. Mais cet entrainement lui a appris à mieux se maitriser. Il est un lycan de naissance, bien que sa première transformation se soit passée à sa vingtaine. Son père lui ayant appris à maitriser sa respiration lors des colères ce qui est déjà une grande aide. C'est pourquoi il se trouve dans tranche "grand loups", avec quelques lacunes.

Concernant son espèce, Varick s'en fou un peu. Aider les autres? Mouai… d'accord c'est vrai que certains en ont vraiment besoin. Mais il n'arrive pas à être comme Nathan, à se plonger corps et âme. Après tout c'est en premier son idée, peut-être qu'il doit encore s'habitue où attendre que le recrutement arrive. De voir la détresse d'une personne, pour comprendre l'utilité qu'il peut avoir. Mais en réalité il aide sans s'en rendre compte. Ses paroles directes, a parfois aidé Kaoru alors il peut certainement aider d'autre personne? Lui-même ne se cache pas d'être un lycan, il l'affiche fièrement. Même si sont plus grand désir c'est de trouver un antidote pour ne plus contaminer à nouveau. Pour l'instant ,c'est un échec. Est-ce qu'il a déjà transformé quelqu'un? La réponse est oui, malheureusement…lors d'un ébat sans protection et ceux-ci se sont enfuis. (masculin et féminin).Dans la meute, il se fait discret et qui agit dans l'ombre du mâle alpha. Il fait parti également du conseil de Nathan et prend tout autant de décisions que Nathan. C'est d'ailleurs lui qui gère tout ce qui est information, comptabilité, paperasse et si des informations sont complète, c'est lui qui définit quel sera la prochaine mission pour récupérer les infos manquantes.

Les vampires, et bien il ne les apprécie pas vraiment. Après tout, c'est à cause de l'un d'eux qu'il n'a plus de main. Alors, comment les aimer? Surtout au niveau de la malédiction ! eux, sont bien mieux servi que son espèce à lui. Les jalousant un peu. Leur méthode de transformation aussi est plus cool et moins facile d'être transformée par accident.

Et enfin les humains, aucun souci avec eux. Si ce n'est les racistes qui lui cherchent des puces et qui rendent son amour par coup de poing. Il doit avouer qu'il adore mordre l'un d’eux et ensuite observer de loin son propre groupe aller le détruire. Vous ai-je parlé de son côté sadique? Non? Et bien maintenant c'est fait. Il lui arrive de recroiser ses 'enfants', mais comme parfois c'est sous déguisement qu'il les contamine, ceux-ci ne se souviennent pas.




Le passé qui m'a construit
Ma famille:

La famille Peacock, présente en Angleterre depuis plusieurs générations. Tout comme la malédiction qui pèse et se propage dans sa progéniture. L'arbre généalogique est tellement grand et dispersé dans plusieurs pays qu'il vaut mieux s'abstenir de vouloir le transcrire sur papier. Oublions les cousins, tantes, oncle et concentrons-nous sur la seule famille qui nous intéresse. La mienne, celle de Varick 4 ème du nom.
Ma mère est également une lycane, une louve au pelage argenté, mon père est un renard de Darwin et ma sœur plus âgée de 4 ans a hérité tout comme moi du côté renard. L'éducation que nous avons eue est comme les autres familles, de bonnes et mauvaises choses. Notre particularité se fait la nuit. Ainsi les murs des chambres sont ornés de chaines solides pour empêcher toute action lors des pleines lunes. Bien qu'enfants, nous prenions très vite l'habitude de nous enfermer et d'attacher notre poignet avant de nous coucher. Cela permettait de s'habituer plus rapidement lorsque nous serons en âge de créer des problèmes.

Mon Enfance:

J'ai été heureux. Je me souviens des colères que j'ai pu avoir, mais rien comparé à ceux de ma sœur. Elle supportait très mal de devoir rester à la maison lors des soirées pyjama, où elle était invitée. "Ne jamais passer la nuit chez autrui et ne jamais inviter quelqu'un à la maison. " Une règle qui fait beaucoup de mal à comprendre quand on est enfant. Surtout les lendemains de ses anniversaires, voire plusieurs jours quand les amis font référence à ce qui a pu se passer et que toi tu te sens à l'écart. Tu es l'enfant qui finit par ne plus être invité, celui qui a très peu d'amis. J'avoue que pour moi ce n'est pas un problème, j'avais ma sœur. Mais je souffrais à travers elle, j'étais triste de ce qu'elle subissait. Elle voulait être aimé, avoir des amis être une fille normale. Mais elle ne l'était pas. Elle savait très bien ce qui l'attendait, il suffisait d'attendre le soir ou des disputes pour que nos parents changent littéralement de visage.

De mon côté, j'étais un enfant introverti ou presque. Mon problème est de partager. Je n'apprécie pas mes camarades et c'est réciproque. Alors pourquoi devrais-je donner ce qui m'appartient? Je me souviens de la toute première pièce que mes parents m'ont donnée, en disant que je pouvais acheter ce que je voulais. Mais pour payer, je devais me débarrasser de mon argent! Et après une crise de colère au magasin, je n'ai plus jamais voulu acheter quelque chose. Gardent précieusement mon argent de poche dans ma tirelire. J'étais radin, je comptais le moindre cent. Quand j'accompagnais ma mère au boucher, je vérifiais au gramme près la commande et faisait mes remarques bien haut en cas d'arnaque où s'il en mettait un peu plus pour faire payer le supplément.

Mes branches préférées à l'école sont les mathématiques. Le déclic s'est fait rapidement, j'ai appris avec ma sœur. Ainsi mon professeur me donnait des exercices des années supérieures. Malheureusement, mon don se limitait à cette branche, j'étais plutôt nul en géographie et le sport affichait toujours un échec lamentable pour un lycan. Impossible donc de passer dans une classe supérieure.
Si mes parents refusaient nos sorties nocturnes, les journées étaient bien remplies! Les activités extrascolaires ont été multiples, que ce soit de la musique, de la peinture, du foot (j'ai détesté) et d'autres activités bien mâles comme dirait mon père. Ma sœur et ma mère m'ont poussé à la danse, la danse classique. Je l'avoue, c'est mon activité préférée au grand déplaisir de mon père ou tout autre mâle de la famille. Mais il dut le reconnaitre bien des années plus tard, que la danse muscle énormément et dont finalement j'étais certainement bien plus entouré de fille que les joueurs de foot. Ma seconde activité préférée est le théâtre, la troupe était directement reliée à l'école. Et je me plongeais tellement dans mes personnages que j'ai développé un trouble de l'identification de la personne ou un truc du genre. Il est vrai que je mangeais, dormais, bougeais comme la personne que je devais représenter. Quand c'est un rôle innocent, il n'y a pas de soucis. Malheurs si le rôle dépendait d'un autre. Et si mon script disait que je portais une haine à en vouloir la mort de mon ennemi, et bien je créer certains accidents en dehors du théâtre.

Je fus suivi par un psy, qui avait décidé pour mon bien que je devais arrêter le théâtre. Et mes parents l'ont cru. Mauvais choix, je l'ai très mal vécu. Et à force de ne plus voir ma tête réjouie, ils ont craqué et j'ai pu à nouveau intégrer les cours. Mais avec des rôles inoffensifs, souvent secondaires. Mais qu'importe, j'étais là pour me vêtir d'un costume, de changer de peau, de ne plus être Varick le lycan, mais quelqu'un d'autre! Finalement, mon problème s’est réglé quand j'ai dû jouer le rôle du Shérif de Nottingham. Avoir du pouvoir et surtout être riche! Mais peu avant la présentation, le Robin des Bois a eu quelques ennuis de santé et j'ai dû le remplacer. Je me retrouve voleur, pas de soucis… mais Robin donne ce qu'ils volent! Et de bon cœur! Ce fut un déclic, je ne pouvais m'identifier dans ce personnage. Finalement, je n'étais pas si atteint que ça!

Ma soeur:

Je crois que ma soeur a commencé à souffrir le plus quand elle s'intéressa aux garçons. La fête de fin d'année à l'école, la fameuse soirée que tout le monde attend. La dernière pour ma sœur, l'année prochaine elle sera dans un nouvel établissement. Elle voulait en profiter pour une "fois", mais c'était hors de question. Et je ne pouvais que lui prêter une épaule pour pleurer sur notre condition de vie. Me parlant de ses rêves, son rêve de pouvoir regarder les étoiles. Ne fut-ce qu'une seule fois! De pouvoir partir en vacances, passer la nuit dans un autre endroit. Et je l'écoutais sagement.

Le départ de ma sœur pour sa nouvelle école nous a autant affecté l'un que l'autre. Elle, en début d'adolescence, moi séparer d'elle! Il n'est déjà pas facile pour une jeune humaine de voir son corps changer, alors imaginé si on ajoute la pousse des poils supplémentaire, la colère multipliée par trois, ses envies de sang… Une nouvelle école, ne voulait pas dire de nouveaux amis, dans notre petite ville tout le monde prenait le même bus pour aller à la même école. J'ai mal pour elle, dans quelques années j'allais pouvoir la retrouvé, la réconforté et être à nouveau là pour elle. Mais elle n'a pas su tenir. J'ai pu arrêter sa première tentative de suicide, mais ce ne fut pas la dernière.

J'avais économisé pour elle, c'était bientôt son anniversaire et j'espérais que son souhait allait se réaliser. J'avais 10 ans, moi qui suis avare j'ai été lui acheter un bracelet en or. Mais à mon retour à la maison, celle-ci était vide. Un message avait été laissé, griffonné à la va-vite. Ma sœur s'était ouvert les veines à de multiples reprises, bien que son pouvoir de lycan lui permette une guérison plus rapide, cette fois elle y avait été bien plus forte. C'est donc sur un lit d'hôpital que je l'ai vu pour la dernière fois. Elle devait fêter son quatorzième anniversaire. Elle n'en a jamais eu l'occasion. Le soir même elle a grimpé on ne sait comment sur le toit de l'hôpital. La lune était belle, il y parait.... Je me souviens d'avoir entendu un hurlement ,tel un pleure de loup ou est-ce que je l'ai rêvé? Elle fut retrouvée en bas, le vol de l'ange. Une dernière tentative pour rejoindre les étoiles. Elle réussit …

Je n'ai jamais eu l'occasion de lui offrir mon cadeau. Je l'ai mis à mon poignet et je ne l'ai plus jamais quitté avec son prénom gravé "Naihla". Ma mère n'a plus jamais été la même, elle est tombée en dépression et bien qu'elle me murmurait des je t'aime, je ne pouvais plus compter sur elle. Elle a appris qu'elle était enceinte peu après l'enterrement. Mon père et moi on savait qu'elle ne tenait bon que pour le nouveau bébé, pour la réincarnation de ma sœur. Je n'y ai jamais cru, le destin ne pouvait être aussi cruel. Elle était enfin libre de pouvoir profiter de la nuit, là où elle était ce n'est certainement pas pour redescendre sur terre.
Les mois passent, mes profs sont vraiment sympas avec moi, je suis suivi par le psy de l'école, mais il ne peut rien faire, je reste silencieux. Le ventre de ma mère grossit, elle s'enferme dans la chambre de ma sœur et lire des histoires. Je deviens peu à peu invisible. Mon père aussi à changer, je remarque soudainement l'âge qu'il a, ses traits sont plus vieux. Il est fatigué, triste, mais il fait toujours son possible pour moi.
Ma vie solitaire le fut encore plus, danser sans ma sœur n'était plus la même chose. Je continuais pourtant à me défouler. Je ne pris plus aucun rôle dans la troupe, m'occupant uniquement des accessoires et du maquillage.

Mon frère:

Ma vie va à nouveau prendre un tournant, c'est une pleine lune. D'habitude je reste enfermé dans ma chambre, mais la soif me tire du lit et c'est en entendant les cris dans la chambre de ma sœur que je m'interroge. Mon père n'est pas disponible, il s'est enfermé et a pris un somnifère pour ne pas éveiller la bête. Ma mère ne peut le faire, elle est simplement attachée pour la grossesse. J'entre et je la vois. Ma mère, cette bête gémissant de tout son être dans son propre sang. Un poignet est attaché, mais pas le second, ses yeux bleutés se tournent à mon approche. Elle hume l'air comme l'animal qu'elle est, elle ne me reconnait toujours pas. Mais je ne peux la laisser ainsi. J'ai peur, j'avance, mais son grognement me fait bondir en arrière. Elle hurle la tête en arrière, elle bouge et je sursaute à chacun de ses mouvements. Elle s'assied au sol et je peux voir quelque chose sortir de sous sa robe.

Mon courage me pousse à avancer à quatre pattes, elle me renifle à nouveau et semble reconnaitre mon odeur. Je vois la tête poilue sortir, un animal? Elle accouche d'une bête? Est-ce dû à la pleine lune? J'attrape avant que la tête ne touche le sol, ma main se couvre de sang, mais je n'ai pas le temps de m'en dégouter, le corps suit rapidement. C'est gluant et je manque de faire tomber l'être qui ouvre les yeux. Je me sens étrange, le corps monstrueux de ma mère ne m'effraie plus. Mon visage affiche un sourire, j'ai un frère! Une main griffue se pose sur mon visage et je lève mon regard sur ma mère. Elle me sourit …je crois. Son bras tombe soudainement et l'une de ses griffes me blesse le torse. Elle attrape le cordon et mord dedans dans un dernier geste. Elle ferme les yeux pour rejoindre ma sœur. Elle a poussé son dernier soupir tellement vite, que je ne me rends pas compte qu'elle m'a quitté. Mon frère change dans mes bras. Ses poils tombent comme s’il effectuait une mue. Son museau rétrécit pour prendre la forme un nez humain. Il n'a plus rien d'une bête, juste d'un bébé… Je suis en larme. Je ne peux pas réveiller mon père, je ne serais pas le faire.

Je dépose mon frère au sol, il ne risque pas de tomber ainsi et j'accours dans le salon pour composer le numéro d'une cousine qui de mes souvenirs ne s'est pas encore transformé. Mais c'est la pleine lune, elle ne peut donc venir. Elle reste à mon écoute et me donne des conseils. Elle a appelé une de ses connaissances qui est habituée à la famille ou plus exactement au lycan. Quelques heures plus tard, j'accueille plusieurs personnes qui s'occupent de ma mère. Mais c'est trop tard, elle n'est plus qu'un cadavre. Mon frère est nettoyé, nourrit. Mon père ne se réveille que bien plus tard. Tout me semble au ralenti. Je suis là sans être là, l'ambulance attire les curieux. Mon père crie sa peine, je l'entends hurler, je le vois changer puis se ressaisir en me voyant. Il m'agrippe comme une bouée de sauvetage, je crois que j'ai fini par m'effondrer. Je ne sais pas, je ne sais plus.

À mon réveil, je suis chez ma cousine. Mon père n'a pas le courage de revenir chez nous. Il vend la maison et on déménage. Je n'ai que 11 ans, j'ai la responsabilité de mon frère. Je veux lui donner ce que Naihla m'a offert, mais je ne veux pas qu'il souffre. Et j'ai cette peine au cœur, je vois ma mère quand je le regarde. Je vois ma sœur quand il raconte qu'il a un nouvel ami. J'arrive à convaincre mon père de le laisser dormir chez d'autre personne. Que tant qu'il est un enfant, il doit vivre comme les autres. Il ne doit pas subir ce que ma sœur a subit.

Mon indépendance:

Je prends des somnifères pour la nuit, mon père refuse de prendre le risque que je me transforme. J'ai pu suivre des études dans le cinéma. Option théâtre, j'ai même fini par prendre mon indépendance et prendre une chambre à l'université. Je suis encore catalogué comme rigide, dormant toujours très tôt et ne sortant jamais le soir. J'ai demandé à avoir une chambre au sous-sol, la plupart de mes voisins sont soit vampire, soit lycan. L'absence de fenêtre aide à pouvoir vivre un peu plus normalement. Les années sont jumelées avec des stages. Je fais équipe avec Nathan, étrangement nous nous entendons assez bien. Il arrive à faire sortir le meilleur de moi-même. Il perce ma carapace et touche mon cœur directement. Il ne me juge pas, me dit directement quand quelque chose ne lui plait pas. Mais il n'a pas un caractère doux, au contraire il a cette soif de vivre. Je crois que c'est ça qui m'a attiré en premier.

J'avais un accord pour ne pas assister au tournage le soir. Mais alors qu'on approchait de la fin, que le film était presque terminé. Je ne me sens pas très bien, mon ventre me fait horriblement mal et je m'éclipse le plus discrètement possible. Enfin discret pas trop quand Nathan demande si je vais couler un bronze. Je ferme la porte derrière moi, me regardant dans le miroir j'ai chaud, j'ai mal. Je transpire et j'ai l'impression que mon cœur va sortir de ses gonds. Un reflet bleuté me fait tourner la tête sur la fenêtre. Et je panique. Devant moi se dressait la belle et ronde lune qui fait son chemin dans le ciel encore bleu. Mes yeux sont comme captivés, je n'arrive pas à détourner le regard. Je suis attiré par elle! Je pense à ma sœur, ma sœur qui n'a jamais pu voir cette lune. À ma rage de ne pas pouvoir l'aider, très vite les remarques négatives reçues durant toutes ses années s'accumulent dans ma tête. J'ai l'impression que chaque souvenir douloureux revient à moi et me donne envie d'hurler. C'est la douleur qui me fait baisser la tête. Mes vêtements se déchirent ou est-ce mes muscles? Je n'en sais rien. Ça fait mal et ma tête s'embrouille j'ai la rage qui monte, une colère qui explose en moi. Ma main s'écrase sur le lavabo, j'entends un cri derrière moi. Je n'avais pas fermé la porte?
Je me précipite sur la personne et l'envoi valsé, la porte se fracasse à mon coup de patte. J'hurle annonçant mon arrivée. Ça court de partout, c'est la panique et voir ce monde m'énerve encore plus. Je bondis de droit à gauche détruisant tout ce qui est à ma portée. J'envoie quelqu'un au loin et je me précipite dessus comme un chien avec son jouet. Ma gueule se referme sur lui, et mes yeux croisent ceux du fameux jouet. Je le reconnais! Comme au plus profond de mon âme. Je le lâche, mais le mal est fait! Je m'enfuis comme un lâche, je retrouve mon père, je ne sais combien de km j'ai pu parcourir. Mon père n'est pas transformé, ce n'était donc pas la pleine lune? Mais presque! Je prends plusieurs jours de congé, je ne veux pas y retourner. Mais mon frère me gifle et me pousse à y aller. Mon frère et sa petite main, il a plus ou moins l'âge que j'avais à la mort de ma sœur. Il a raison, je ne peux pas m'arrêter de vivre.

Ma promesse

J'ai mordu mon seul ami… je l'ai maudit à jamais. J'ai le devoir de prendre soin de lui à présent!

Bien entendu, l'attaque avait fait le tour de la ville, je fus heureux de lire qu'une seule victime est décédée et que le nom ne fut pas celui de Nathan. Mais ça voulait dire qu'il était contaminé, car j'ai toujours l'impression d'avoir le gout de son sang en bouche. Je devais lui faire face et c'est certainement ce qui m'a demandé le plus de courage. À mon retour à l'école, il était bien là. Je l'examine de loin, j'analyse sa démarche, je vérifie qu'il va bien. Je finis par le rejoindre pour qu'on puisse discuter et surtout m'excuser. C'est ce que je fis, en lui offrant une boite de chocolat. Un peu stupide, mais j'étais vraiment mal! Je me suis mis alors à tout lui raconter et alors que je m'attendais à recevoir un coup, ce fut tout le contraire. Ses bras me serraient contre lui et les larmes se sont mises à couler entre mes excuses qui n'en finissaient pas. Et alors que c'était moi qui devais être là pour lui, c'est Nathan qui me promit de m'aider.

Il avait raison, mon père nous a donné plusieurs conseils pour se contrôler. Je prenais mes somnifères que lors des pleines lunes. Je voulais apprendre à me maitriser. Cette fois, je n'étais plus seul, plus jamais! Nous avons terminé nos études et sommes restés amis. Voir bien plus que des amis, c'est un frère pour moi. C'est ma famille. C'est également à ce moment que j'ai laissé mes cheveux poussé, depuis que j'ai vu son regard quand j'ai porté une perruque longue. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais je voulais lui plaire. Ma sexualité s'élargit, j'ose fréquenter d'autre mec. Sans oser avouer mon attirance à Nathan.

On a décidé de déménager, pour rejoindre Londres. Bien plus connu pour être aménagé afin d'offrir plus d'aide pour les êtres de la nuit. Et ce malgré le danger des vampires. On s'est installé ensemble, et Nathan s’est découvert une passion: la coiffure. Je me demande du coup si ses yeux brillants sont justes pour mes cheveux ou pour moi. Je suis sa poupée durant son apprentissage. Et je subis de nombreuses coiffures très étranges. Moi aussi je découvre une nouvelle passion. Le sucre! Les sucettes pour être précis. Tout d'abord avec les vidéos sur internet, j'ai finalement testé chez un artisan qui m'a tout appris.

Mes jobs

Nathan de son côté s'était installé à son compte, je fis de même. Je reprends un salon de tatouage, j'ai suivi un cursus spécial pour cet art. Moi qui adore le maquillage, je peux mettre en pratique mon don. L'ancien propriétaire m'aide dans mes débuts, m'expliquent un peu les habitués des lieux. La différence et précaution à prendre avec les non humains. La boutique marche, mais je n'ai pas tous les jours du travail, c'est bien insuffisant. Je m'ennuie et quand je m'ennuie je fais des bêtises. Je sors la nuit, je bois et je fume. Je me bagarre et participe même à des combats libres.

Ce n'est pas suffisant et je suis toujours attiré par le sucre. Par ces mouvements sur le sucre étirer, sur les formes qu'on peut donner. Je décide de faire des travaux et divise ma boutique en deux. J'utilise l'arrière de ma boutique pour installer tout le matériel de confiserie. Je prends des commandes et vends mes créations à la boulangerie. Je m'amuse à fabriquer des sucettes humoristiques, des animaux mignons et puis j'ai eu cette commande. Pour un anniversaire, une femme qui me demande une forme perverse. C'est l'apothéose ! Mes gourmandises sont appréciées! Les adultes viennent me commander toute sorte de sucette ou de bonbon mou. J'investis dans des moules particuliers et je vends mes nouvelles créations au sex-shop.

Deux boulots, deux passions, là je suis comblé! Je dis également oui pour grimer les enfants, lors des fêtes. J'adore voir leur tête réjouie quand ils se regardent dans les miroirs. J'aide encore au cinéma. Je ne sais vraiment pas dire non quand l'idée me plait et surtout quand il est question d'argent à la clef.

Le changement

Je suis épuisé le soir et Nathan sort sans moi. Nous sommes devenus amants depuis qu'il s'est enfin lâché. C'est toujours assez sauvage, quand il en a envie il vient et on s'envoie en l'air. Parfois, c'est l'inverse, mais j'avoue que c'est plus souvent selon son envie à lui. Et bien entendu hors de question d'attendre, peu lui importe que je sois occupé ou non. Et après il ose nier ce qu'il se passe entre nous. Sérieusement, parfois je ne le comprends vraiment pas. Est-ce que je l'aime? Bien sûr! Mais pas d'un amour jaloux. Est-ce qu'on est en couple? Ça, c'est autre chose. Je dirais oui et en même temps non. On est libre, on couche quand on a envie c'est tout.

Tout allait pour le mieux, nous avons eu des bagarres. Le fait que nous ne cachons pas notre lycanthropie nous attire pas mal de problèmes. Un soir, j'attendais Nathan au bar. Il était en retard et j'ai bu plus que de raison. Je me suis intercalé contre ce qui semblait être un vampire à peine transformé et un humain. Un très mauvais choix, je sais me battre, mais pas quand je vois double. Une douleur vive me prend à la main, je suis mordu. Les canines de celui-ci laissent deux traces sur ma paume de part et d'autre. Nathan arrive juste à ce moment, j'ai une étrange sensation et mes yeux fixent ma main au sol. Coupé net par mon ami. Je suis emmené d'urgence à l'hôpital.

Ce geste rapide m'a sauvé la vie, mais je ne suis pas sûr d'apprécier ma chance. Il me manque une main! Je ne peux plus travailler, ma boutique est mise en fermeture temporaire. Je déprime, installé dans la boutique de Nathan, je le regarde s'occuper des autres. Moi je joue avec son protégé, Rui. Je m'amuse avec son corps, ça fait passer le temps et il n'est pas contre. À chaque pleine lune, je dois retourner à l'hôpital. Mes transformations n'aident pas pour ma main, et je dois subir une rétraction de la peau. On me propose des mains provisoires, je refuse. C'est la mienne que je veux et que je n'aurais plus jamais. Finalement je craque sur la dernière proposition de mon médecin, une main bionique, reliée par mes nerfs restés intacts. La plaie ayant été coupée net, je vais pouvoir retrouver ma motricité. En effet, je peux bouger chaque doigt. Plier et même soulever du poids. Mais je mets du temps pour m'y habituer. Je camoufle ma main avec un gant, je suis encore plus adroit qu'avant, j'arrive à confectionner des détails comme jamais. Mais j'aime la retirer de temps en temps. D'abord pour mes soins et ensuite, car ce métal n'est pas mon corps. Le souci c'est qu'en cas de transformation, celle-ci risque de tomber ou au contraire, ma peau se cicatrise par-dessus, je dois alors gratter la peau pour ne pas risquer une inflammation.

Ma boutique ouvre à nouveau et j'engage quelqu'un autre. Autant que les tatouages simples ne me dérangent pas, je n'ose abimer la peau d'un client pour ceux avec des détails. Mon avantage avec ma main, c'est que je peux manipuler le sucre bien plus rapidement et à des températures plus élevées. Ce qui me permet de confectionner des formes encore plus précises.


Au tour de Nathan

Je crois qu'on à la poisse, après ma main couper c'est au tour de mon ami de recevoir un mauvais coup. Des lycanthrophobe nous ont attaqués et c'est Nathan qui fut la cible. Je pensais qu'ils lui avaient jeté de l'eau, mais quand je vis la fumée je n'en crus pas mes yeux. Il s'est transformé pour la première fois. Qu'est-ce qu'il était beau, même en être bestial! De cette attaque, il en gardera les séquelles à vie, c'est à son tour de devenir ma marionnette. Je le maquille, je l'aide à cacher ses marques de brulures. Mais pour moi rien ne change. Il reste mon Nathan. J'avoue qu'il prend bien mieux son 'handicap' que moi. Il a vraiment une grande force en lui.

C'est là qu'il propose son idée. Créer une meute! Je me dis que c'est à cause des médocs, mais non il y tient et montre son dossier! Il m'entraine dedans, je vous ai déjà dit que je ne savais pas dire non? Et me voilà à l'aider. À me déguiser, à infiltrer la guilde et d'autres meutes. Je me prends au jeu et je trouve son idée vraiment pas mal. Je viens même à l'approuvé et à l'aider. Mais c'est insuffisant. La meute s'agrandit et me voilà à gérer les comptes. Nathan dépense trop, je vois le futur gouffre. Je deviens son bras droit, je gère la meute dans l'ombre. Nathan est notre alpha. J'avoue que ça lui va bien, et il adore ça! Notre but est d'aider les autres Lycan , pour que ce qu'il s'est passé avec ma sœur ne se déroule plus! C'est vraiment une idée noble, car si c'est dur pour ceux dont les parents sont Lycan, qu'est-ce que ça peut être pour ceux qui sont mordus du jour au lendemain?

Le présent


Aujourd'hui, j'ai toujours deux boulots. J'ai enfin trouvé mon tatoueur! @Kaoru Greaves, un mec vraiment doué. Et destin ou pas il est aussi lycan! Mais il se cache et j'accepte de ne pas dévoiler son secret. De toute façon, je ferme boutique les trois jours autour de la pleine lune. Et j'ouvre la nuit que lorsque la lune ne se lève pas. Je vends toujours mes créations gourmandes à la boulangerie. Et mes créations un peu plus osées au sex-shop. Et bien entendu, j'aide toujours Nathan et notre meute. Que me réserve l'avenir?






Fiche faite par Bryan Grey (Law) pour le forum Londres et Ténèbres.


Dernière édition par Varick Peacock le Lun 24 Avr - 9:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
avatar
Vampire Ancestral


Messages : 2104
Points : 2311
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître Sam 4 Mar - 8:12

Re-Bienvenue parmi-nous!

Lance nous un petit UP lorsque ta fiche sera terminé!

Bonne continuité! Wink

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varick Peacock

Meute Ross
avatar
Meute Ross


Messages : 92
Points : 174
Niveau de puissance : Grand Loup

Feuille de personnage
Âge: 49 ans
Taille: 170
Emploi: Patron du "Candy Skin" Tatoueur / Confiseur / Grimeur / Fabriquant de masque pour des films * Acteur pour quelque films

MessageSujet: Re: Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître Dim 23 Avr - 20:43

VOilà... enfin terminer . désoler pour les fautes

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Je parle en #ffcc66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
avatar
Vampire Ancestral


Messages : 2104
Points : 2311
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître Lun 24 Avr - 21:18

Belle fiche! Aucune modification ne sera nécessaire Wink


Tu es validé!



Bienvenue parmi nous! Le pire moment est fini. Courage, on a presque terminé!

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse et le bout ennuyant :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ Receser le double-compte, si c'est le cas ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici

Et n'oublie pas: Amuses-toi bien parmi nous!


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître

Revenir en haut Aller en bas
Varick Peacock. Tout peut disparaître ou apparaître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» Tout peut porter à confusion... [Daven K. Drack]
» Tout peut arriver [Terminé]
» Leatherface cherche du boulot (libre)
» LUCAS ☀ Pour séduire les filles, tout peut marcher sauf être un garçon bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Espace membre :: Présentation :: Registre officiel :: registre officiel des Lycans-
Sauter vers: