Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Avis aux nouveaux, et aux futurs DCs: Les lycans sont en sous-population. Allez-vous laisser gagner les vampires? Prenez note que le nombres d'employés de la brigade de l'ombre est en constante chute libre. ♦♦♦ NB: Le groupe des Sanguinaires ainsi que de la guilde de Saint-Pierre sont désormais fermés pour un temps indéterminé: les groupes sont en surpopulation. Merci! ♦♦♦


Partagez|

[TERMINE] To live or to survive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: [TERMINE] To live or to survive Sam 18 Fév - 19:12


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Elizabeth ne travaillait pas ce soir-là. Elle s'était donc préparée pour sortir manger. Deux longues minutes devant son armoire, et la vampire avait jeté son dévolu sur une tenue sobre. Sa robe à la Audrey Hepburn, typique des années 50, et ses escarpins noirs enfilés, Elizabeth se rendit dans sa salle de bain. Il fallait encore discipliner ses cheveux. Ces derniers étaient sa bête noire, autant que ses amours. Elle les chérissait autant qu'elle les détestait et passait des heures à réussir à dessiner de belles boucles. Par chance, aujourd'hui, les mèches ne furent pas rebelles et Elizabeth réussit en moins d'une heure à faire naître une immense cascade rousse sur ses épaules.
Enfin préparée, la jeune femme ferma sa porte d'entrée et quitta son immeuble. Le soleil venait de se coucher. La nuit allait être à elle.

Elizabeth leva les yeux vers le ciel. Les lumières de Londres masquaient les étoiles. Dommage. C'était là l'un des avantages de la vie de vampire : profiter de la nuit et de ses bienfaits. Or, lune et étoiles faisaient partis de ces bienfaits. Tant pis pour cette nuit. Il y avait trop à faire pour imaginer quitter la ville ce soir. Trop à faire, oui, car il fallait encore qu'elle trouve à se nourrir. Mais de quoi, de qui ? Un homme, jeune et fringuant serait le bienvenue. Ou un enfant. Oui... Un enfant... Les enfants étaient les meilleurs amuse-bouche qui pouvait exister. Frais. Sang neuf. L'innocence coulant dans leur veine. Un enfant et un homme, voilà ce que Lizzie désirait en ce magnifique soir.
La nuit n'était pas encore assez avancée pour que tous les enfants soient rentrés, il fallait donc se dépêcher de trouver l'apéritif avant que ces derniers ne rentrent chez eux passer la nuit. Sans trop hésiter, Elizabeth prit donc la direction de Greenwich Park. Second avantage du vampire : elle y arriva en peu de temps. Ouf. Beaucoup d'enfants se promenaient encore, certains sans même un adulte pour les surveiller. En attraper un serait un jeu d'enfant. Presque trop facile. Il n'y aurait pas de rebondissements ce soir là.
L'heure était venue de choisir quel serait son amuse-gueule. Elizabeth s'installa alors sur un banc, les jambes croisées et les mains posées sur ses cuisses et observa les mouvements alentours, commentant les enfants et leur apparence à tue-tête. Ainsi, lorsqu'un jeune enfant d'environ 4 ans passa devant elle, Elizabeth se répondit à elle même

"Non. Trop chétif."

Lorsqu'un autre, plus âgé, se mit à courir :

"Malade. Son sang est mauvais. Dommage."

Dieu qu'il était difficile de choisir parmi tous ces enfants. Et c'était là toujours la même rengaine pour la vampire. Ses amuses-bouche lui demandait beaucoup de temps car ils étaient bien trop fragiles pour être choisis à la légère. Il lui fallait une bonne santé, un oeil vif et une naïveté à tout épreuve. Or, aujourd'hui, dans le monde connecté et moderne, c'est cette naïveté qui faisait le plus défaut parmi ces jeunes gens.

Néanmoins, Lizzie ne se laissa pas démonter. Pas si facilement tout du moins, et continua d'observer les petites poches de sang courir et jouer. Le temps viendrait où elle les possèderait, de toutes les manières. Aujourd'hui ou demain. Après tout, cela changeait-il quelque chose dans la vie d'un vampire ?



(c) Elizabeth




Dernière édition par Elizabeth Rosenbach le Mar 4 Juil - 4:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Dim 19 Fév - 10:53

ElizabethNora




D’accord ! J’ai tort, pardon...

    Quand William pète une crise de colère, le plus simple est parfois de reconnaître qu’il a raison… Je ne sais pas si c’est bon pour lui, mais c’est bon pour moi ! Enfin.. pour ma migraine… Je lui mets donc sa doudoune et son bonnet, car il fait encore frais en cette période de l’année, et nous sortons. C’est le début de la nuit. Et dire que je viens de me réveiller serait un affreux mensonge. S’occuper d’un petit humain n’est pas facile pour des créatures nocturnes. Même si Cassandra m’aide énormément. Je me demande comment je ferais sans elle. Nous allons donc au parc pour enfant. Depuis ce qui m’est arrivé là-bas la dernière fois je n’ai pas trop envie d’y retourner… Mais bon ! Sieur William veut aller aux jeux… Et je n’ai aucun argument concret pour le lui refuser. Donc nous prenons le chemin du parc. J’ai bien du mal à le faire ralentir. Il court partout, rit et parle fort tout le long du chemin. Je suis sûre que proportionnellement, il est plus musclé que moi. Il n’y a pas d’autres solutions.. Non pas que je peine à le suivre, mais il me fatigue rien que de le regarder trotter comme ça.. Inutile de dire qu’arrivé aux jeux, il a fait deux fois la distance du trajet parc-maison et qu’il se précipite sur les jeux, débordant d’énergie. Il grimpe aussitôt sur une structure toute en corde où déjà plusieurs bambins se balancent. J’en profite pour regarder autour de moi. Il y a pas mal d’autres enfants, une petite dizaine.. âgée de.. 2 à 10 ans, je dirais. Je renifle doucement. Mmmmh.. Je teste un peu ma gorge. Des humains. Ils donnent soif. Mais je me suis nourri récemment, donc je ne m’inquiète pas. Et une silhouette solitaire sur un banc. Une belle femme rousse vêtue d’une magnifique robe. Soudain, la mienne me semble faire petite fille sage. Surtout avec mon manteau qui la recouvre, à peine cintrée au niveau des hanches. Je détourne les yeux pour ne pas la dévisager trop longtemps, je cherche alors William des yeux. Il est en train de cueillir des fleurs. Quel beau petit garçon.. Je souris, attendrie. Une fois son bouquet terminé… malgré l’inégalité des tiges, quelques mauvaises herbes et des fleurs un peu abîmées.. il se redresse et fait quelques pas timides jusqu’à la belle dame rousse assise. Je le vois tendre son bouquet sous le nez de la dame et lui lancer avec son beau sourire :

Bonzour Madame ! J’ai vu qu't’es toute seule alors ze te donne des fleurs et comme ça, bah t’es contente. T’es contente ?

    Euuuuuh… William ? Je renifle un peu en m’approchant doucement. Elle ne donne pas soif. Elle ne donne pas soif du tout. C’est quoi ? Vampire ? Lycane ? Je suis nulle pour identifier à l’odorat… Je suis à quelques mètres derrière Willy et je surveille sa réaction d’un air inquiet. Si elle a un geste que je ne sens pas envers lui, je lui saute à la gorge. Même si je risque de me faire balayer comme un fétu de paille… William, il va falloir que je t’apprenne à ne pas aller vers les gens que tu ne connais pas.. Pas comme ça.. Pas les vampires que je ne connais pas. Ça me fait peur.

Désolée Madame… J’espère qu’il ne vous dérange pas..

    J’attends un court instant et appelle :

Viens, Willy, laisse la dame tranquille..

   Je suis légèrement tendue. J'ai peur de sa réaction.


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Dim 19 Fév - 12:57


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Voilà maintenant plus de dix minutes qu'Elizabeth scrutait chaque visage passant à sa portée. Aucun enfant ne lui faisait envie. Trop maigre, trop gros, trop vieux, trop petit... Rien n'était laissé au hasard et un rien la faisait changer d'avis. Elle était ainsi face à une carte de restaurant bien trop remplie et dont chaque plat avait un petit défaut. Rien de tel pour l'énerver. Alors qu'elle commençait à se dire que le plat de résistance serait bien meilleur sans apéritif, l'amuse bouche rêvé fit alors son apparition. C'était un petit bonhomme blond aux grands yeux verts. Un grand sourire dessiné sur son petit visage, il semblait se diriger droit vers elle. Une chance. Elle n'aurait même pas à aller le cueillir. Dans sa main, un bouquet fraîchement cueilli. Appétissant et mignon qui plus est. Arrivé face à elle, la vampire se redressa légèrement, un léger sourire fixé à ses fines lèvres rouges.

Bonzour Madame ! J’ai vu qu't’es toute seule alors ze te donne des fleurs et comme ça, bah t’es contente. T’es contente ?

Dans un geste rassurant pour l'enfant, Elizabeth le hissa, d'une facilité déconcertante pour un humain, sur ses genoux. De sa main droite, elle prit délicatement les fleurs et les posa à côté d'elle sans quitter l'enfant des yeux.

"Merci" Dit-elle d'une voix si douce qu'on ne lui aurait pas prêté. "Bien sûr que je suis contente."

Mettre l'enfant en confiance était là le plus important. Il fallait ne pas lui faire peur afin qu'elle puisse l'emmener loin de cet endroit avant qu'une tierce personne ne la voit commettre ce méfait, plus que condamnable aux yeux de la plupart des êtres, toute race confondue. Mais alors qu'elle se décida à se lever pour partir avec l'enfant, une jeune fille apparut face à elle. Petite, aux cheveux noirs et aux yeux gris, elle ne ressemblait guère au jeune garçon. A son odeur, il ne s'agissait visiblement ni d'une humaine ni d'une louve. Une vampire. C'était bien sa veine. Que voulait-elle donc si elle n'avait pas de lien avec l'enfant.

Désolée Madame… J’espère qu’il ne vous dérange pas...

Elle avait donc un lien avec l'enfant. Etait-ce donc une mascarade ? Une vampire en lien avec un jeune enfant humain. Elle ne semblait de plus pas vouloir s'en servir comme petit apéritif. Quelque chose n'allait pas avec elle.
Résignée, mais sans se laisser démonter, Elizabeth posa le jeune garçon, prénommé William, assis sur le banc à ses côtés et reprit les fleurs dans la main. De la libre, elle tapota gentiment sur le bonnet du petit garçon en souriant à la vampire.

"Ne vous en faites pas" Répondit la rousse doucement. "Cet enfant semble..."

Appétissant, plein de vie, plein de sang, prêt à l'emploi... Plein de mot vinrent en tête d'Elizabeth qui continua, l'air de rien :

"...Être un ange !"

Elle ponctua sa phrase d'un sourire - presque - sincère, bien que limité par la gourmandise qu'aurait été cet enfant. Sans cesser d'afficher ce sourire commercial, elle se décala légèrement vers la gauche du banc et laissa partir l'enfant vers les jeux, non sans une pointe de regret. Maintenant qu'elle était repérée, il lui serait impossible de profiter de son entrée tranquillement. Elizabeth préféra donc faire profil bas et inviter la vampire à s'asseoir. Si cette dernière n'avait pas deviner ses intentions, mieux valait en faire son allier. D'autant qu'un jour, l'enfant pourrait être utile, en cas de diète, par exemple.

"Alors... Vous êtes sa nourrice ?" Tenta Elizabeth.

En savoir plus sur l'enfant était certainement le meilleur moyen de le retrouver plus tard.



(c) Elizabeth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Ven 24 Fév - 12:23

ElizabethNora





    Avant même que je parle, la femme a hissé William sur ses genoux. Je tente de retenir une moue inquiète. Mon petit bout de chou, lui, semble ravi et il tend les mains vers le visage de la dame pour lui caresser la joue et les mèches qui entourent son visage. Il s’exclame d’une voix surprise et avec une certaine admiration :

Oooh ! Mais tu as tout froid ! Ta zoue elle est toute pas chaude ! Pa’contre tes cheveux eux y sont tout beau ! On di’ait que tu as le couché de Soleil dedans eux !

    Euuuuh….

William ! Enfin.. On ne fait pas ça aux personnes qu’on ne connait pas.

    Je soupire en me passant la main sur les yeux.Mais malgré ma réflexion, il n’a l’air qu’à moitié penaud et me lâche :

Mais No’a ! Elle est si belle, comment tu fais-tu pour pas woir avec tes zieu ?

    Je lâche un petit rire nerveux, en espérant qu’elle le prendra bien. En même temps… Il ne l’a pas insulté. Mon frère a 3 ans et est un dragueur..Je vais devoir m’y faire.. En tout cas, mis à part le ridicule, il m’a bien aidé le gamin. Peau froide.. Vampire donc ? Je sers les dents. Elle lui voulait quoi à mon frère ? Je dois la cogner ? Je me secoue mentalement. Allons.. du calme, c’est William qui est allé la voir après tout. Au moment où je pense cela, elle dépose doucement le petit blond sur le banc à côté d’elle pendant qu’elle récupère son bouquet-cadeau. Elle n’a que des gestes amicaux envers lui et je me sens me détendre un peu. L’ai-je jugé trop vite ? Sans rire.. Je vais me mettre à faire de la discrimination envers ma propre espèce si je continue à penser que tout les vamps veulent saigner mon frangin.. Aussitôt assis sur le siège, William regarde un coup à droite et un coup à gauche et descend en sautant à moitié pour aller s’accrocher à mon manteau, pour que je le prenne dans mes bras. Ce que je fais, je le cale contre ma hanche quand l’inconnue prend la parole en me disant qu’il ne la dérange pas, le complimentant même d’être un ange. Oh ! Elle, elle ne l’a pas vu juste avant de sortir ! La crise qu’il m’a piqué… Toutefois, je fond devant toute la douceur qu’elle a envers lui. Enfin.. Je ne dois pas non plus baisser ma garde au bout de deux mots ! Non, non, non ! Je lui souris poliment avec un petit rien d’adouci et lorsqu’elle se décale sur le côté et me fait un signe pour que je m’assoie, je repose William et lui murmure :

Allez, retourne jouer, petit chat. Et n’embête personne cette fois-ci !

    Bien sûr, il s’empresse de repartir et va voir un groupe de fille qui sont assises autour du toboggan. Bon.. Au moins, il va jouer sagement… Non ? La vampire me questionne et.. comme Willy est désormais loin d’elle.. je me pose sur le banc pour lui répondre. Toutefois, sans savoir pourquoi, il y a quelque chose qui me tend un peu et j’opte pour une demi-vérité.

En quelque sorte. Il fait partie de ma famille humaine et comme ses parents ne peuvent plus s’occuper de lui, je le fais.

    J’attends quelques secondes et ajoute comme pour moi.

Ça fait du bien de garder un lien avec les humains.

    Mmmh… Zut ! Elle avait deviné que j’étais une vampire ?! Je lui jette un regard de chat curieux et.. Bah ! Moi j’ai bien compris qu’elle en était une ! Avec l’aide de quelqu’un, bon, d’accord ! Mais je ne suis qu’une sangsue, je fais comme je peux.


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Ven 24 Fév - 16:53


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Au contact de la peau de l'enfant avec la sienne, l'immortelle frissonna. Mais ce frisson n'était pas de ceux agréable qui vous parcourt le corps. Il s'agissait là d'un courant électrique, de la pointe d'une douce aiguille plantée au fond de sa gorge, d'un pieu planté en plein coeur par l'être le plus merveilleux qui soit. Elizabeth aurait presque pu sentir le goût du sang de cet enfant couler au fond de sa gorge. Sentant ses canines s'allonger, par faim mais surtout par cette gourmandise si difficile à oublier, la jeune femme baissa la tête vers le petit d'homme et entreprit de lui sourire, sans desserrer les lèvres. Lorsqu'enfin la boule se retira, elle entreprit de formuler une réponse simple, à la hauteur de l'âge de l'enfant.

"Je suis froide parce qu'il fait très froid ici, c'est pour cela qu'il faut que tu sois habillé chaudement." Répondit-elle en enfonçant un peu plus le bonnet de l'enfant sur sa tête. "Et mes cheveux sont comme les couchers de soleil car un jour, j'ai réussis à enfermer le soleil dans mes mains".

Humaine, elle avait eu l'habitude de raconter maints contes aux enfants des patients que son père soignaient afin de les amuser, de les faire patienter ou de les rassurer. Ainsi, il lui était facile d'imaginer de telles fables en peu de temps. L'enfant sembla d'ailleurs ravi, témoignant cela par ce que la vampire prit pour un compliment. Il la trouvait belle. La vérité sortant de la bouche des enfants, elle répondit d'un léger sourire, digne, mais sincère. Qui plus est, cet enfant venait de lui fournir un indice quant à la personne qu'elle avait en face d'elle. Ainsi s'appelait-elle Nora. *Petite Nora...* Pensa Lizzie sans sourciller *Que vais-je donc faire de toi...*. Venir la déranger dans un moment aussi sacré qu'était le choix de sa collation n'était guère au goût de la rousse. Néanmoins, l'idée de se faire remarquer lui était bien plus insupportable que celle d'être dérangée.

Lorsqu'enfin la prénommée Nora s'assit à ses côtés, Elizabeth daigna tourner la tête de quelques degrés afin de la garder à l'oeil tout en observant les enfants - et surtout le petit blond - jouer autour. L'idée de trouver son encas n'était pas encore effacé de son esprit. Esprit qu'elle ne pouvait donc laisser divaguer quelques instants.

"En quelque sorte. Il fait partie de ma famille humaine et comme ses parents ne peuvent plus s’occuper de lui, je le fais."

Ma famille ? Ses parents ? Quelque chose n'allait pas dans cette histoire. Ayant elle même l'habitude de raconter semi-vérités, afaitures et autres balivernes, Elizabeth savait repérer toute incohérence dans le discours de ses partenaires. Or, ici, la contradiction entre les adjectifs usités lui avaient sautés aux yeux. Cette fille était donc bien plus liée que ce qu'elle pouvait le prétendre à cet enfant. Surement cherchait-elle à le protéger des assoiffés, des gourmands et des sadiques et, à l'évidence, elle avait toutes les raisons du monde d'agir de la sorte. Qu'était-elle donc, alors ? Une mère ? Non, sûrement pas. Elle semblait bien trop jeune pour pouvoir être mère. Une soeur ? Cette solution était vraisemblablement la plus plausible. Cette Nora devait être la soeur de l'enfant. Une soeur très protectrice à première vue. Mais alors... Que pouvait-il bien s'être passé dans cette famille pour que deux enfants se retrouvent ainsi. Elizabeth toisa discrètement sa compagne de banc avant de retourner à l'enfant. Un sourire au coin gauche de ses lèvres, invisible à la jeune fille mais presque malsain, se dessina alors sur son visage. Cette question qu'elle se posait n'était guère compliquée à répondre. Sûrement cette fille avait-elle été transformée et s'était alors retournée contre sa propre famille, tuant père et mère. Cela n'expliquait en rien son comportement avec l'enfant mais quand bien même. Il s'agissait là de l'explication la plus concevable. Pour autant, sans certitude, l'immortelle rousse ne pouvait décemment pas porter de jugement, ainsi devait-elle tenter de faire parler la jeune fille; et quoi de mieux pour cela que de forcer un peu le destin.

"Il est vrai que certains parents n'ont aucune fibre parentale, et ne savent pas s'occuper de leurs enfants." Dit-elle en baissant la tête.

Allait-elle courir droit dans le filet, ou allait-elle plutôt s'y précipiter tête baissée. En effet, prêcher le faux pour savoir le vrai était l'une des meilleure technique pour connaître les vérités cachées, et Elizabeth ne s'en privait que très rarement. Une fille digne et fière de sa famille allait donc sans aucun doute tenter de défendre l'honneur de parents ainsi bafoué.

Ça fait du bien de garder un lien avec les humains. Ajouta alors la jeune vampire.

Garder un lien avec les humains, autre que pour leur prendre le doux nectar qui parcourait leur veine, n'était pas une préoccupation d'Elizabeth qui prenait cela, au contraire, pour une perte de temps. Les humains ne connaissant qu'une vie éphémère, il était, à son sens, inutile voire dangereux de s'accoquiner avec eux : ils finissaient quoiqu'il arrive par mourir, disparaître ou devenir gênant. Le mieux étant donc, encore, de se débarrasser de ces morpions avant qu'ils ne se mettent à vous démanger de telle sorte qu'il deviendrait impossible de vivre durant une éternité.

Elizabeth huma les fleurs offertes par le jeune garçon. L'odeur de sa peau avait légèrement imprégné les tiges vertes des plantes alors arrachées à leur sol bienfaiteur. Quelle odeur. Une odeur sucrée, innocente et si douce.
Elle se retourna alors vers l'autre vampire. Quel supplice cela devait être d'être proche de cet enfant à chaque instant...

"Il est vrai, finit par dire Lizzie, que la compagnie d'humain peut être... plaisante." Elle laissa passa quelques instants de silence avant de reprendre la parole. "Sous tous ses aspects", finit-elle par dire en souriant.

Tous ses aspects, oui. N'importe lesquels. Non. Sûrement pas. Tout le monde savait que les aspects les plus agréables des humains étaient leur nectar.

Une fois encore, Elizabeth prit la parole. Avant de débattre de ce sujet si passionnant, encore fallait-il connaître l'adverse qu'elle affronterait aujourd'hui.

"Elizabeth." Se présenta-t-elle de la manière la plus enjouée possible. "Je suis enchantée de vous connaître vous et votre... frère"

Appeler un chat par son nom était encore le meilleur moyen de faire comprendre à cette jeune fille qu'elle ne pouvait berner Elizabeth, et de ce fait, qu'elle devait irrémédiablement tenter de lui faire confiance si elle désirait un semblant de conversation avec une personne de la même espèce. Du moins... C'était bien là ce que Lizzie espérait.



(c) Elizabeth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Jeu 2 Mar - 8:54

ElizabethNora




    La vampire raconte à William de jolies fables et je me dis qu’il va falloir que j’apprenne à mon frère à reconnaître les différentes espèces pour qu’il arrête de faire des choses comme ça… Et comme cela il…. Je m’arrête net en l’entendant cracher sur mes parents. Nan mais ! Elle ne doute de rien, elle ! Je ne laisse rien paraître si ce n’est une voix glacée quand je lui répond :

Oh, c’est sûr, que c’est beaucoup plus compliqué de s’occuper d’un enfant lorsqu’on est mort.

    Je m’efforce de ne pas m’énerver, et ne rajoute rien. La rousse m’accorde le fait que la compagnie des humains est agréable et je frémis. Il y a dans sa voix un petit quelque chose qui m’effraie. Comme si elle sous-entendait quelque chose que je ne comprend pas. Je n’aime pas trop ça… C’est comme si elle était assoiffée et qu’elle parlait de leur sang. Flippant… Je ne la quitte pas du coin de l’oeil tout en gardant William dans mon champs de vision. Elle se présente et je fais rouler son prénom dans mon esprit. J’ai parfois tendance à oublier les prénoms. Elle complète en se disant enchantée de nous rencontrer, mon frère et moi. Je laisse échapper un petit rire qui veut tout et rien dire, mais je ne relève pas le lien qu’elle a avancé entre William et moi, laissant planer le doute. D’une voix polie, bien qu’un brin amusée, je lui répond :

Je suis Nora, mais je crois que vous avez entendu le petit le dire. Lui, c’est William.

    Je me penche un peu en arrière et m’appuis contre le dossier du banc.

Vous venez souvent ici ? Willy adore ce parc, je ne vois pas trop pourquoi… Mais bon, ça m’évite des crises de pleurs.

    Je suis sur le ton de la conversation, mais je me demande bien ce qu’elle vient faire, seule dans un parc à enfant...


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Ven 3 Mar - 3:27


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Parents morts. Au moins avait-elle appris une chose. La voix glaciale de la jeune fille ne lui causa guère de soucis. Après tout l’avait-elle bien cherché en attaquant de front les parents. Néanmoins, une deuxième conclusion naquit dans l’esprit de la vampire : elle avait bien un lien avec ces dits parents. Laissant échapper un long souffle d’entre ses lèvres. La vampire croisa les jambes. Décidément, cette fille n’allait pas faciliter la communication.
William... Un très joli prénom pour un très joli petit garçon.

A la question de la jeune fille, Elizabeth ne répondit pas immédiatement. Répondre la vérité quant à sa présence sur les lieux n’était pas chose envisageable : trop inconscient, trop brutal et surtout risqué. Néanmoins, minimiser cette même présence allait irrémédiablement entraîner une certaine méfiance de la part de Nora. Décision... Décision... Que diable décider.
Ce fut au bout de quelques instants, qu’enfin, Elizabeth se décida à répondre, ou s’y sentit, tout du moins, obligée.

« Ne pouvant plus avoir d’enfants, j’aime à entendre le rire des enfants, pour me rappeler ce que j’ai perdu. Vous m’accorderez-donc que cet endroit est des meilleurs pour ce faire. »

La mine grave et les mains croisées sur ses cuisses, Elizabeth observe attentivement chacun des enfants présents. Quoi de meilleur mensonge que celui faisant appel à la pitié de l’autre ? Après tout, la pitié empêche les questions, et quand bien même la jeune fille oserait-elle le moindre commentaire, la mine basse qu’avait empruntée Lizzie lui permettait de se sortir de l’impasse sans trop de mal.

« Les jeux et les amis... » Continua Elizabeth « Je suppose que c’est là tout ce qui compte pour un enfant de cet âge. »

L’immortelle rousse tourna la tête vers sa compagne de banc, assise près d’elle. Celle-ci semblait bien jeune. Quel âge avait-elle donc. Il lui était indispensable de le savoir afin de connaître son adversaire, afin de pouvoir le jauger.
Par conclusion, peut être hâtive, Elizabeth avait cru comprendre qu’elle était la sœur de cet enfant, bien qu’elle n’ait pas eu la validation de Nora. Or, l’enfant ne devait pas avoir plus de 5 ans. La fille devait donc avoir...
Elle observa son interlocutrice discrètement. Non. Elle ne pouvait décemment pas être mineur, voyons. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas être un vampire supérieur. L’écart d’âge avec son frère aurait été bien trop important. A moins que Lizzie ne se soit trompée...

« N’est-ce pas trop difficile pour une immortelle de s’occuper d’un enfant de la sorte ? » Tenta alors Elizabeth, innocemment.



(c) Elizabeth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Dim 12 Mar - 9:24

ElizabethNora




    Je l’observe, espérant presque qu'elle s'excuse d'avoir accusé mes parents, mais après tout, elle ne peut pas savoir qui ils étaient… Je le lui ai caché.. Mais ça n'empêche pas qu'elle n'avait pas à dire ça.. Nan mais oh ! Et puis, comme je suis plongée dans mes réflexions, je jette un regard à la vampire et je constate qu'elle est également plongée dans ses pensées. Je la laisse trouver sa réponse en surveillant mon frère. Puis quand elle parle, je suis peinée pour elle. Je saisis tout à coup pourquoi elle vient là, effectivement nul autre endroit n'est mieux pour voir jouer des enfants… Je me demande bien pourquoi elle ne peut pas avoir d'enfants.. C'est triste.. Enfin après tout, je suis éternellement piégée dans le corps d'une jeune fille de 18 ans.. J'observe sa mine et son attitude dépitée pendant quelques secondes dans savoir quoi rajouter. Elle continue  avec les besoins des enfants et j’y ajoute quelques mots d'une voix chantante :

Et les gâteaux, et les dessins animés, et, et, et.. Tout ou presque est important pour eux car chaque chose est ou un nouveau jeu ou une nouvelle occasion de faire une bêtise..

    Je lui souris doucement. J'ai de la chance d'avoir Willy. Elle le regarde à son tour et me détaille, semblant se questionner sur certaines choses. Bien que son regard ne soit pas lourd ou pesant. Je lui retourne son regard avec un sourire un peu gêné. Elle finit par reprendre la parole en me demandant si ce n'est pas trop dur de s'occuper d'un enfant. Je laisse échapper un petit rire et demande d'une voix taquine :

Honnêtement ?

    Je n'attend pas sa réponse pour continuer :

Ça peut le devenir. Surtout quand la soif revient..

    Toutes les cinq minutes j'ai l'impression...

... Il faut alors trouver un moyen de l'éloigner et de se nourrir tranquillement... Et puis c'est un petit humain. Il vit de jour et a tendance à le faire savoir...

    RIP les journées de sommeil... Je reprend, un peu rêveuse.

Mais le reste du temps, ça va. Il est plutôt sage... Je suppose que c'est comme s'occuper d'une sangsue.

    Je pense un peu à Cassandra, la pauvre... Elle, elle a Willy ET moi à s'occuper. Je tourne la tête vers William, un peu rêveuse. Il est au dessus d'un toboggan. Mais soudain, il se fait bousculer intentionnellement par un autre garçon, plus vieux et trébuche en arrière, vers l'ouverture du mur d'escalade. Mon sang ne fait qu'un tour et je bondis de mon banc pour aller le rattraper. Je crois que je n'ai jamais couru aussi vite. Plus vite qu'une humaine. Je le vois tenter de se rattraper aux barrières, lâcher prise, et chuter, chuter.. Approcher le sol.. Je pousse plus fort sur mes jambes. J'arrive avant que Willy touche le sol et le prend dans mes bras. Fiou ! Mon coeur bat vite... J'ai eu très peur.. Aussitôt, je le remets sur pied et fais un rapide inventaire, il a l'air d'aller bien. Il me regarde avec un petit air penaud.

J'ai tombé...

    Je soupire. Bon, ça doit aller...

J'ai vu ça. Tu as mal quelque part ?

Euuuh... Là.

    Il me met sous le nez la paume de sa main, celle avec laquelle il a essayé de se rattraper. Elle est égratignée et saigne un peu. Je retiens mon souffle pour ne pas sentir l'odeur et je tâte mes crocs. Mais je suis bien nourrie. Tout va bien... J'attrape un mouchoir propre dans ma poche et le presse doucement sur la petite plaie.

Ce n'est pas grave.. Tu veux un bisou qui soigne ?

    Je dépose mes lèvres sur le mouchoir sans cesser de retenir ma respiration.

Et voilà ! C'est soigné ! Ça va mieux ?

Oui !

    Il me sourit et je lui ébouriffe les cheveux.

Allez ! File jouer !

    Je le relâche et le regarde trottiner vers les balançoires. Je respire soudain, un peu plus vite que ce que je devrais. J'ai réussi à me contrôler ! Je suis trop forte ! Je jubile quelques secondes et commence à sentir le regard des autres sur moi. Ils ont quoi eux ? Je décide de ne pas y prêter attention et m'approche du gamin qui l'a fait tomber.

Dis-moi toi ! Tu as intérêt de faire attention aux plus petits que toi. Un jour tu tomberas sur quelqu'un de moins sympa que moi et il t'arrivera des embrouilles...

    Une humaine beaucoup trop inquiète s'approche de moi, l'instinct maternelle la pousse à venir protéger son sale gosse. Je lui fais un geste d’apaisement et m'éloigne. Mon sprint a dû montrer à tous ma véritable nature. Zut... Voilà pourquoi ils me regardent... Soudain, je me rappelle d'un détail. Elizabeth ! Je me tourne vers elle, histoire de voir ce qu'elle fait.



✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 



Dernière édition par Nora Edelweiss le Lun 13 Mar - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Lun 13 Mar - 10:23


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
La soif... Un sujet sensible pour tout vampire, et notamment les nouveaux immortels. Discrètement, Lizzie scruta le moindre détail du visage de la jeune fille ; le moindre doute ou le plus petit pincement au cœur et à la gorge au son du mot « soif ».  Rien n’y fit. Lire les émotions n’étant pas le point fort de la rousse, elle n’arriva à discerner qu’un léger air rêveur, sûrement signe de sa lassitude quant au fait de s’occuper d’un petit mortel. Cette réaction était, somme toute, logique. Après tout, Nora l’avait elle-même fait remarquer : tout ou presque pouvait devenir jeu ou bêtise aux yeux des enfants. D’autant que ces derniers vivaient, en effet, de jour. Quoi de plus difficile pour un être nocturne de s’occuper d’un cafard diurne.

Nora avait presque réussie à faire poindre une once de pitié en son cœur lorsqu’elle aperçut le manège qui se déroulait au niveau de jeux. Alors qu’elle eut le réflexe – inutile – de se lever, elle aperçut, du coin de l’œil, la jeune fille partir tête baissée vers son frère, en train de dégringoler de son piédestal.
A vrai dire, Elizabeth aurait pu parier que sa tête allait cogner le sol en premier. Dommage. Elle arriva avant que l’impact ne put avoir lieu. Mais cette odeur...
L’immortelle prit une grande inspiration. Quelle douce odeur d’innocence. Fermant les yeux, la femme sentit ses canines allonger. Dieu que cet enfant l’appelait. Il fallait... Oui... C’est ça... Il fallait abréger les souffrances de cet enfant... Il fallait... Elizabeth laissa échapper un soupir. Malgré la légèreté de la blessure, sa fragrance traversait tout son être, la faisait disparaître dans les abîmes de l’enfer. La gorge nouée, les poings serrés, Elizabeth rouvrit les yeux. D’émeraude, ces derniers étaient devenus rubis. Brillant comme deux diamants, ils se fixèrent sur l’enfant à terre.
Que ceci était cocasse. Comme l’envie pouvait devenir besoin en quelques courts et malheureux instants. Un pas en avant. L’odeur s’accentuait à mesure que les secondes passées. Deuxième pas. Comment faisait-elle pour ne pas résister à l’encas ? La torture était si douce. Troisième pas. Tout le monde observait le manège de Nora alors que cette dernière houspillait l’autre garçon. Elizabeth, elle était scotchée au jeune William et à son écorchure. Soudain, son regard s’écarta de sa petite proie si fragile et balaya l’aire de jeux.
Les humains présents sur les lieux avaient arrêtés leur occupation. Ils observaient tous, ou presque, Nora, qui ne semblait même pas s’en rendre compte. Un geste de sa part fit comprendre à la rousse qu’elle venait de le remarquer. Cette dernière secoua la tête. Par chance ce besoin ne restait que sous fond d’envie, de gourmandise.

« Merde. » Lâcha-t-elle dans un souffle

Une fois n’était pas coutume, la vulgarité lui permit pour cette fois de sortir de sa torpeur. Tous observaient Nora. Ce n’était pas parce que l’existence des créatures obscures avait été révélée qu’il fallait agir de la sorte.
D’un pas décidé bien que léger, Elizabeth s’approcha sans un mot de la vampire. Elle agrippa le bras de la jeune fille, fermement, celui de son frère, d’une manière un peu plus douce – il s’agissait tout de même d’un simple humain. Rageusement, elle les entraîna plus loin, derrière un petit bosquet, à l’abri des regards et des ragots, alors que les autres reprenaient leurs activités sans poser plus de question. Toujours aussi silencieusement, elle déposa William près d’un arbre, lui fournissant un petit bâtons de bois et lui indiquant la place de fourmis avec lesquelles jouer, puis tira Nora encore un peu plus loin. Enfin, elle la lâcha.
Quelques pas vers l’orée du bosquet, et Lizzie croisa les bois pour se retourner. Elle avait le regard froid, glacial même, l’œil obscur et toujours rouge, appuyant la rage qui pouvait se lire sur son visage.

« Te rends-tu compte de ta bêtise ? » Fulmina-t-elle dans un ton aussi froid qu’était sa peau blanche.

Sans attendre aucune réaction, Elizabeth pointa le jeune garçon du doigt.

« Ton frère. Je suppose que tu veux le garder en vie » Grinça-t-elle.

Question rhétorique stupide. Certes. Mais elle permettait à Lizzie de se parler à elle-même sans même paraitre trop étrange. Cet enfant était sous la protection de cette fille. Et quelle fille !

« Tu finiras par te faire tuer, et lui avec s’il n’a personne à part toi, si tu agis de la sorte » Vociféra-t-elle. « Et... Si ce n’est pas le cas... » Ajouta-t-elle plus légèrement « Il se pourrait qu’il tombe facilement entre de mauvaises mains »

Ses paroles avaient été teintées de nuances sombres. La douce musique qui les accompagnait devait grincer dans les oreilles de la sœur de l’humain. Tout être normalement constitué pouvait de la sorte comprendre l’amertume présente chez la vampire. Mais il ne s’agissait pas tant de son encas raté que du risque pris par la jeune fille.
Le passage d’un chasseur sans vergogne aurait pu être le point final à la vie de cette fille... Et à celle d’Elizabeth. C’était bien là ce qui la rendait hors d’elle. Comment un être aussi insignifiant pouvait-il risquer la vie d’une congénère. Que diable avait-elle dans la tête ?

La rousse s’approcha à nouveau de Nora.

« Quel âge as-tu ? » Lança-t-elle de but en blanc.

Y allait par quatre chemins ne servirait à rien dans cette situation. Mieux valait savoir à qui elle avait à faire dès le début. Il en était fini des courbettes et du vouvoiement. Elizabeth, la rage au ventre face à cette inconscience, ne comptait pas laisser le ruisseau de la colère se tarir.

« Tu ne dois pas avoir plus d’une dizaine d’année » Continua-t-elle. « Un vampire plus âgé aurait été plus réfléchi. »

Elle soupira en jetant un regard vers le jeune William, occupé à chasser ses fourmis.

« La prochaine fois que tu veux le sauver de quelque chose. Ne reste pas en plein milieu de la foule. Compris ? » Articula-t-elle froidement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Sam 18 Mar - 2:21

ElizabethNora




    J'ai à peine le temps de m'intéresser à elle qu'elle me tombe dessus, le regard rouge brillant. Je ne peux m'empêcher de pousser un grondement sourd qui résonne dans ma poitrine. Son regard me fige sur place et fait battre mon sang dans mes tempes. Néanmoins, elle a l'air relativement calme et surtout pas agressive. William et moi nous faisons embarquer et nous suivons sans protester. Gné ? Il se passe quoi ? Je m'inquiète pour mon frère qui se fait un peu trimbaler, mais il a l'air plus préoccupé par un papillon bleu qui volette de ci de là, que par autre chose.
    Nous arrivons derrière un bosquet et Elizabeth se retourne contre moi après avoir déposé le petit près d'un arbre d'où il me regarde, d'un air un peu perdu, un bâton dans la main. Je me tourne vers elle d'un air stupéfait alors qu'elle me fusille du regard. Je me recroqueville un peu sur moi-même, impressionnée. Elle me houspille et je me tais tout le long en ouvrant de grands yeux stupéfaits... Mais.. ? Je sers les dents au fur et à mesure qu'elle avance dans son monologue. Ses yeux rouges et son ton tout près de mon frère ne plaisent pas du tout. Je sens mes yeux se teinter de rouge bordeaux comme pour exprimer mon mécontentement. Aussitôt après, elle me demande mon âge, et je me dis que j'aimerais être plus vieille pour ne pas lui dire que j'ai 18 ans, transformée depuis quelques mois... Elle émet quelques conjectures et suppose que j'ai moins d'une dizaine d'année. Le fait qu'elle soit aussi loin de mon âge me réconforte étrangement et je ne peux m'empêcher de sourire. Elle conclue en me conseillant de ne plus rester en pleins milieu d'une foule pour sauver mon frère. Je fais la moue, un peu perdue. Franchement, je serais restée sur place si elle ne m'avait pas entraîné ici. Je ne vois pas trop pourquoi c'est dangereux. Nous n'avons fait de mal à personne ! A vrai dire, je suis presque déçue qu'on ne me félicite pas d'avoir aussi bien résisté à l'appel du sang… C'est vrai quoi ! Je n'ai même pas perdu le contrôle.. Je suis trop forte ! Je me réconforte comme je peux. Car visiblement, Elizabeth n'est pas si contente de moi.. Mais après tout, elle n'a aucune autorité sur moi ! Pourquoi je suis si penaude alors ? Penaude et agacée. Je contre attaque d'un air bougeons, lorsqu'elle a fini de parler :

De toute façon, on n'est pas si loin que ça. Si quelqu'un nous voulait vraiment du mal il nous suivrait.. Et puis.. Pour le moment, pour moi, ce sont les vampires que je ne connais pas assez pour être sûre d'eux qui étaient un danger...


    Je lui lance un regard rouge brillant appuyé. Je croise mes bras sur la poitrine pour accentuer le tout.

J'ai comme l'impression que le sang fait un certain effet aux membres de ma race. Ça me semblait important de vérifier que vous alliez bien… Ce serait quand même dommage qu'on se batte parce que William s'est écorché la main..


    Surtout que j'ai de grandes chances de perdre… Par conséquent j'essaye d'apaiser la tension et fais d'une voix plus calme.

Toutefois, je suis désolée. Je vous prie de bien vouloir m'excuser, s'il doit y avoir une prochaine fois, je ferais plus attention..


    J’incline légèrement ma tête sur le côté, me demandant si cela lui suffit pour se calmer… Je glisse un coup d’œil à Willy qui s'est décidé à jouer avec les fourmis, les faisant courir sur son bâton. Cette fois-ci, il n’a pas l'air décider de me venir en aide en lâchant une phase adorable ou en demandant quelque chose de farfelu. Sale gamin...



✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Lun 20 Mar - 5:38


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Quelle...
Cette enfant ne comprenait rien ! Il ne s’agissait tant pas de ce qu’il pouvait se passer désormais, mais bien de ce qui aurait pu se passer. Elizabeth laissa échapper un soupir – assimilé à un léger sifflement de désaccord.
Il allait falloir éduquer cette enfant à la vie actuelle. Elle revit d’ailleurs ses pronostics à la baisse : pas plus de cinq années pleines. Cette jeune fille ne devait pas avoir plus de cinq ans de transformation. Et encore ! Etre aussi inconsciente était trait des toutes jeunes sangsues. Bien. Lizzie prit une grande inspiration et appuya son dos contre l’un des arbres.

« Que serait-il passé si un chasseur peu consciencieux ou ressentant de la haine envers les différentes races ? » Demanda-t-elle, tentant de calmer un tant soit peu les nerfs qui s’agitaient dans sa boîte crânienne.

Lorsque Nora prit une seconde fois la parole, Elizabeth se tut. Sale gamine. Elle n’était qu’une sale gamine. Les yeux toujours teintés de rouge, la femme prit cependant sur elle et observa un sourire se dessiner sur son visage froid. Ce mélange d’expression lui donna bientôt un air étrange, entre la colère et l’amusement. Une expression paradoxale voire dérangeant pour quiconque ne connaissait pas le contexte, voire même pour Nora elle-même.
Les excuses de la jeune femme n’en firent rien. L’immortelle savait que cette dernière finirait irrémédiablement par manquer parole. A moins que... A moins qu’elle ne lui apprenne à vivre. Après tout, une vampire de plus dans sa poche, même une vampire jeune et idiote, cela serait un point de plus pour elle dans sa conquête.

Se décollant de son arbre, Elizabeth s’approcha de William, sans un autre mot qu’un second sifflement. Derrière elle, la rousse sentit la jeune vampire tendre le moindre muscle de son corps. C’en était trop. Cette méfiance. Et puis, il était, de toutes manières, impossible d’avoir cet enfant sans provoquer un cataclysme du côté de sa sœur pour le moment. Autant, de ce fait, attirer sa confiance avant toute chose. Il n’y avait ainsi qu’une seule chose à faire.
Par chance, les 170 années d’existence d’Elizabeth lui avait appris bien des choses, et notamment le contrôle de soi. Pourtant, ce contrôle ne fut pas chose aisée en cette fois. Lizzie s’agenouilla de l’enfant humain et de sa main droite sortit un petit mouchoir en tissu de sa poche.

« Tu veux bien me donner ta main, mon cœur » Demanda-t-elle, rassurante envers Willy.

L’enfant était coopératif, c’était un bon point. Tendrement, Elizabeth retourna sa main, paume vers le ciel et observa la légère écorchure. Ce n’était pas profond. Tant mieux. Cela ne serait que plus facile. Doucement, elle approcha ses lèvres de la paume de l’enfant, retenant toute sa respiration pour ne pas tenter le diable, quoique ce dernier ait déjà une emprise bien avancée sur son âme. Les lèvres de la vampire s’arrêtèrent quelques centimètres au-dessus de la plaie bégnine. Elle ouvrit alors la bouche en souriant et souffla légèrement sur la blessure avant de se relever tout aussi gracieusement. Lizzie couvrit alors le petit « bobo » et lui tapota la tête.

« Soit sage » Lui dit-elle en souriant.

Elle se retourna alors vers la sœur, qui semblait toujours aussi tendue. « Bien » murmura-t-elle. Il était évident que cette fille n’aurait pas dut se retrouver dans cette situation, qu’elle n’avait pas été préparée au monde extérieur. Avait-elle seulement été préparée tout court ? Lizzie allait même jusqu’à en douter au vue de l’innocence dont elle faisait preuve.
Lentement, la vampire reprit son souffle, calmant son cœur, ses émotions, et ses pulsions sanguinaires. Par quoi commencer... Par le début. Cela allait sans dire.

« Recommençons. » Décréta-t-elle alors froidement. « Qui es-tu, quel âge as-tu et pourquoi t’occupes-tu d’un humain alors que tu n’es visiblement pas capable de t’occuper de toi-même ? »

Elizabeth ne savait que trop bien que ces questions étaient bien trop directes pour observer des réponses franches et honnêtes. Elle-même n’aurait jamais répondu à ces questions – quoique même en temps normal, elle n’y aurait pas répondu. Pourtant, aujourd’hui, les temps n’étaient pas « normaux ». Ainsi prit-elle la peine de se présenter un nouveau, indiquant prénom et âge réel. A vrai dire, ses mots ne se firent pas sans arrière-pensée. En effet, si le prénom était une donnée de confiance, l’âge, en revanche, était une donnée d’intimidation. Lizzie avait fini par déterminer un âge approximatif à la jeune fille. Plus d’un siècle les séparaient donc à cet instant. Un siècle où l’une des deux avaient développé des capacités plus importantes, où elle avait appris à se servir d’armes et de sa tête, où elle avait appris à se débarrasser des nuisibles. Cet âge lui permettait de faire comprendre sa supériorité à sa semblable – mais peut-on appeler une sangsue une « semblable » ? Et Lizzie espérait bien que cela lui serve alors à faire parler cette jeune fille.



(c) Elizabeth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Dim 26 Mar - 20:30

ElizabethNora




    Visiblement, j’ai réussi à énerver la vampire. Je ne suis pas à l’aise, et c’est peu dire. Mais elle s'appuie à un arbre et je me détends un peu. Quelqu’un voulant sauter à la gorge de quelqu’un d’autre ne ferait pas ça.. Je la scrute, la tête toujours penchée légèrement, essayant de deviner ce qu’il se passe derrière ce regard pénétrant. Elle continue à me faire la morale et le coin de mes lèvres s’affaissent dans une moue désapprobatrice. Toutefois, je ne dis rien, soudain un peu honteuse. Il faut dire que je n’ai que peu entendu parler des chasseurs et l’idée même qu’ils y en aient des pourris me glace le sang. J’ai parfois un peu de mal à me rendre compte que je ne suis plus dans mon monde idéal et mignon d’autrefois… Il va sans dire que plus je parle, moins je sens l’expression d’Elizabeth, car celle-ci se durcit et me semble même un point méprisante. Après un moment à se fixer, oeil rouge dans oeil rouge, la rousse semble penser à quelque chose et se détache de son tronc pour s’approcher de Willy. Je manifeste aussitôt mon mécontentement par un sifflement bas et long. Je la suis, prête à faire quelque chose, même stupide, au moindre signe de danger. Mais elle s’agenouille simplement auprès de William alors que celui-ci l’observe avec ses grands yeux verts. Bien que très jeune, il n’est pas stupide et il sent la tension palpable. Il ne bouge pas d’un iota, le fixant d’un air perdu. Mais bien entendu, dès qu’Elizabeth le lui demande, il tend la main comme l’enfant sage qu’il est. Sa main blessée. Je repère un mouchoir dans la paume de ma semblable et elle lui nettoie un peu sa plaie, soufflant même dessus. Je l’entend retenir sa respiration, comme moi avant elle. Tremblante à cause de mes muscles tendus par le stresse, je n’ose cligner des yeux que lorsqu’elle se détourne de lui en lui tapotant la tête et en lui demandant d’être sage. Elle se fixe à nouveau sur moi et je me détends un peu. Alors ? Elle a l’air plus calme en reprenant tout depuis le début. Elle me pose une série de question que je tourne et retourne dans ma tête. Je ne peux m’empêcher de grimacer lors de sa dernière réplique. Elle m’insulte ou quoi ? Je te signale la rousse que je ne lui ai pas sauté dessus ! Je peux me contrôler ! Je sens mes yeux s’enflammer de plus belle sous l’effet de l’émotion. Comme je ne sais pas quoi répondre, et qu’elle n’a pas l’air décidé à m’attaquer tout de suite, je la contourne et lui tourne volontairement le dos pour aller prendre William dans mes bras. Je le sers à peine plus fort que d’habitude mais il ne bronche pas, se contentant d’observer la scène. Je fourre mon nez dans son cou, humant son odeur familière. On pourrait croire que c’est une mauvaise idée, mais je n’ai pas particulièrement soif et la senteur connue me rassure. Il était avec moi tout le temps depuis sa naissance, même lors de ma transformation il était à mon côté, c’est comme l’odeur de la soupe de mamie ou la senteur du vieux chiens qu’on a toujours connu. Agréable et apaisant. Un peu calmée, je me tourne vers Elizabeth en soupirant :

Il y a vraiment un vampire censé qui répondrait à ces questions posées de but en blanc ?

    Je n’ai pas l’impression d’avoir vraiment le choix, alors j’opte pour une vérité floue :

Je suis jeune, plus que vous, ça ne fait aucun doute en mon sens. Mais cela ne me rend pas incapable. Je sais résister à ma soif et je n’ai jamais fait une égratignure à William.

    Je passe allégrement sur le fait que j’ai déjà mordu quelqu’un pour me nourrir.. Un drôle de blond. Et que lorsque Cassandra m’a trouvé, j’étais sur le point de faire un mauvais sort à mon frère...

Qu’est-ce que ça change exactement, pour vous, de le savoir ?

    Cette question m’intéresse vraiment… Je poursuis d’une voix que je veux un peu plus assurée, bien que prudente :

Si vous voulez quelque chose de plus précis de moi, il faudra me forcer ou me donner également une information sur vous à me mettre sous la dent..

    Alors Elizabeth ? On joue à Une question/une question ?


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 



Dernière édition par Nora Edelweiss le Jeu 13 Avr - 7:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Jeu 30 Mar - 16:41


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Elizabeth soupira longuement. Pourquoi ne pouvait-elle simplement pas tomber sur des personnes faciles et censées ? Attirait-elle tous les londoniens à problèmes ? La prochaine chasse, et c’était promis, il lui faudrait être bien moins regardante sur l’enfant. Cela commençait à bien faire ces altercations, ces débats stériles et ces conversations sans trop d’avenir.
Les bras croisés, Lizzie retroussa une de ses lèvres dans un signe désapprobateur. Bien sûr. Tout vampire censé et ayant un certain instinct de survie – ou de protection pour l’humain – ne chercherait pas à agacer un vampire plus âgé et visiblement très peu patient. Néanmoins, son comportement attisa la curiosité de la rousse. Au lieu d’éloigner son frère, au lieu de se mettre entre la victime et la prédatrice, voilà qu’elle le prend dans ses bras, qu’elle l’enlace pour répondre. Cette jeune fille n’était pas d’une logique implacable. Pis, elle était presque irréfléchie. Une enfant. Pas plus intelligente que le petit dans ses bras. Une gamine.
L’envie de la secouer devient plus forte. Elizabeth était pourtant une femme particulièrement patiente, mais ce comportement, qu’elle jugeait bien trop provocateur pour une gamine, commençait sérieusement à lui entamer son quotient de patience.

Non mais… Comme si résister à la soif était une fin, un but dans la vie d’un vampire. Résister n’était qu’une étape de plus avant l’accession à l’immortalité telle qu’Elizabeth la voyait : douce et terrible à la fois. C’était une porte pour l’accession à une vie de débauche et de plaisirs sanguins, une vie qui ne pouvait être vécue que par les plus méritants et cette fille ne semblait pas en faire partie.

«  Cela change beaucoup de chose. » Articula Elizabeth. «  La perception que tu donnes de toi, d’abord. Beaucoup seront plus cléments s’ils connaissent ton âge. »

Beaucoup, oui. Elizabeth ? Sûrement pas. Elle ne jugeait guère les gens à leur âge mais bien à leur action. Or, Nora venait déjà de partir avec un large retard qui ne se comblerait, aux yeux de la plus âgée, que difficilement ; s’il se comblait un jour.

« Si vous voulez quelque chose de plus précis de moi, il faudra me forcer ou me donner également une information sur vous à me mettre sous la dent.. »

Provocatrice et insolente par-dessus le marché. Elizabeth avait à faire à une bien drôle personne. Agaçante, franchement idiote mais amusante. La vampire haussa un sourcil. Un sourire se dessina sur son visage et, enfin, ses yeux s’éclaircirent. Peut-être n’était-elle pas aussi perdue que cela, en fin de compte. Peut-être pourrait-on faire quelque chose de bien d’elle.
Cependant, et Elizabeth avait pu le constater rapidement, les attaques frontales n’étaient guère la panacée de la jeune fille. Une approche en douceur se devait donc d’être la plus efficace pour la faire parler, pour observer son potentiel. Mais d’ailleurs… Pourquoi faire cela ? Pourquoi chercher les potentialités ?
En arrivant à Londres, Elizabeth s’était juré d’en finir avec sa vie passé, de se venger de tout ce qui lui avait fait mal et d’enfin tirer un trait sur sa mémoire. Mais mieux encore, elle s’était trouvée, à ce but, une occupation, quoiqu’occupation fut un large terme. Pour obtenir vengeance, mieux valait être accompagné que seul. Et plus que cela, un bon accompagnement en valait tout autre. Elizabeth s’était donc mise en tête de trouver quelques individus, faibles ou forts, cela n’avait que peu d’importance – puisqu’ils finiraient surement par se faire tuer – capable de la protéger, ou du moins de lui servir de bouclier en cas de problème. Lizzie n’avait que très peu d’estime pour toutes les personnes autour d’elle. « Mieux valait eux que moi ». Elle aurait vendu tous ses proches si cela lui avait permis d’obtenir vengeance et de rester en vie.
Amusée, Elizabeth s’approcha alors rapidement des deux enfants. Doucement, elle leva la main et la posa sur la tête de la vampire pour tapoter cette dernière.

« Tu n’es pas si bête que tu en as l’air » Dit-elle en riant. « Bien. »

Elle s’éloigna, le pas plus léger. De retour auprès de son arbre, contre lequel elle s’appuya à nouveau, Elizabeth observa attentivement la jeune fille, ou plutôt, l’analysa. Elle n’était visiblement pas très expérimentée. Il faudrait changer cela.

« Elizabeth. Je suis barmaid et vampire. Célibataire et sans attaches. J’ai plus de 150 ans. Et je suis galloise, de Cardiff, exactement. » Elle s’arrêta de parler quelques instants. Tout cela ne restait que très vague, elle en convenait, mais n’était-ce pas ce que désirait cette jeune fille, de quoi se « mettre sous la dent » ? Elizabeth venait de lui servir sa vie sur un plateau, une vie extrêmement résumé, mais une vie. « Que veux-tu savoir de plus ? »

A vrai dire, ce type de présentation avait pour avantage de ne pas trop en révéler mais assez pour étancher la soif d’une personne « normale », si tant est que la normalité existât.

« Je suis prête à répondre à tes questions, tu verras que je ne suis pas effrayante. Mais… Répond alors à celle-ci. Tu as l’air bien proche de ce petit humain pour une jeune vampire. Alors… Quand et comment t’es-tu nourrie pour la dernière fois ? »

Question essentielle pour Elizabeth, elle ne désirait pas se battre aujourd’hui, comme souvent d’ailleurs, préférant les coups bas aux attaques frontales. Or, elle savait pertinemment qu’une vampire pas assez nourrie et trop proche d’un humain de la sorte – et d’autant plus de ce petit homme à l’odeur si alléchante – risquait fort de causer quelques problèmes en cas de discussion un peu plus houleuse que précédemment.
Elizabeth savait aussi mieux que quiconque qu’un humain frais était souvent le meilleur moyen de se rassasier. C’était une question de chaîne alimentaire. Elle voyait les poches de sangs comme un carnivore voyait le tofu : de bons éléments, certes, essentiel en cas d’enfermement prolongé, mais sans saveur, sans plaisir.

Son sourire toujours dessiné, Elizabeth encouragea d’un geste de la tête, la jeune fille à répondre à sa question.




(c) Elizabeth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Mar 25 Avr - 9:05

ElizabethNora




    Visiblement, ma chère camarade n'a pas l'air contente, contente de la façon dont j'agis.. ou de ce que je dis, aucune idée. Mais franchement... J'oserais, je lui tirerais la langue en chantonnant que je ne lui dois rien. Mais j'ai comme l'impression que ça ne lui plairait pas beaucoup et je ne sais pas pourquoi, mais je sens qu'elle m'en mettrais une.. au mieux.. Et je ne suis pas particulièrement maso, alors je me la ferme et ravale ma fierté pour observer ses expressions. Je ne suis pas particulièrement bonne dans la lecture des gens mais ce n'est pas très compliqué de se rendre compte qu'Elizabeth n'est pas très contente... jusqu'à ma dernière réplique. Elle hausse un sourcil et moi j'hausse les deux. Alors ?  Elle semble se détendre un peu et me sourit. Oh ? Vraiment ? Ça la fait marrer ? Bon... Je ne rajoute rien de plus, me retenant de lui lancer « un sous pour vos pensées ». Peut-être veut-elle bien jouer mais ce n'est pas pour autant que je me sens assez à l'aise pour lui faire un câlin et lui tapoter la joue. Enfin, façon de parler hein ! La rousse, s'avance jusqu'à nous et d'un geste presque maternel me tapote le sommet du crâne. Je lui fais de grands yeux surpris mais ne proteste pas. Elle est bizarre.. Une seconde j'ai l'impression qu'elle va me sauter à la gorge et celle d'après elle agit comme une grande tata devant une nièce amusante... Je dois faire une drôle de tête à ce moment-là... Au même moment elle me dit «pas si bête » et je tique sur la fin de sa phrase. Hein ? J'ai l'air bête ?! Sympa.. Espèce de.. sale.. vampire ! Je hausse les épaules et écoute son résumer avec intérêt. Je constate avec joie qu'elle me donne son âge.. 150 ans ? Argh.. C'est vraiment trop vieux pour que je me débrouille toute seule.. Mais Cassandra est plus âgée, elle, donc plus forte ! Ce qui me rassure un peu. Bon.. J'ai l'air bien maligne moi avec mes deux mois de vampirisme.. Elle me demande si je veux en savoir plus et un sourire de chat ayant attrapé un oiseau apparaît sur mes lèvres. Si elle demande..

- Mmmh... Vous travaillez dans quel bar ? Ça fait longtemps que vous êtes à Londres ?

    Vous avez l'intention de me faire du mal ? Hum.. Pas bonne question. Elle reprend la parole pour m'expliquer qu'elle n'est pas si effrayante que ça et me demande.. Quand ai-je bu pour la dernière fois et quoi.. Je grimace et observe William. Je me rend compte qu'il est sur le point de s'assoupir dans mes bras.. Bon.. Mal à l'aise, je fais :

- Hum.. En partant.. Enfin, un peu avant.. Il doit y avoir.. deux heures.. Ma mère m'a acheté des poches ce coup-ci..

    Effectivement, ça m'arrivait souvent d'aller moi-même acheter les poches. Soudain, je me dis que la phrase peut-être interprétée en pensant que normalement je bois à la veine mais que cette fois-ci, j'ai pris des poches. Ce n'était pas le but ! Je grimace et me demande si je dois corriger, mais j'ai peur de paraître stupide si elle avait compris la bonne chose du premier coup alors je me tais. William bouge un peu sur mon épaule et je l'observe.. Il s'est endormi et est en train de rêver.. Pauvre petit chou..


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Rosenbach

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 708
Points : 519
Niveau de puissance : Vampire supérieure
Emploi et loisir : Barmaid

Feuille de personnage
Âge: 170 ans
Taille: 1m69
Emploi: Barmaid

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Mar 2 Mai - 11:16


To live or to survive

Feat Nora Edelweiss
Visiblement, la proposition de la rousse concernant les questions supplémentaires ne laissa pas la jeune fille sans réaction. Bien au contraire, cette dernière semblait presque heureuse de pouvoir poser quelques questions sans grande importance. Et, en effet, les questions posées ne furent pas de grand intérêt. Néanmoins, Elizabeth esquissa d’un léger sourire. Mieux valait ne pas exposer ce qu’elle pensait réellement de ces deux interrogations.

« Au Saloon », dit-elle simplement. « Nous servons de bonnes boissons, quoique nous n’avons pas de lait maternel. » S’amusa-t-elle en désignant l’enfant.

A vrai dire, elle imaginait même très peu, voire aucunement, la jeune vampire, en face d’elle, fréquenter son bar. Celle-ci semblait bien trop pure et innocente pour s’attabler, une bière ou un whisky à la main, en compagnie du petit d’homme. Cela lui semblerait cependant presque cocasse et lui ferait une bonne animation lors d’une soirée calme… Il n’y avait donc plus qu’à espérer qu’elle viendrait espionner, ou, tout du moins, observer ses faits et gestes au travail. Elle n’aurait qu’à lui servir un lait fraise après tout.

« Je ne me suis installée qu’il y a peu de temps, à vrai dire » Continua Elizabeth.

Lizzie préférait une demi-vérité à un mensonge ou pire la vérité. Celle-ci lui permettait en effet plusieurs choses.
Tout d’abord, il s’agissait de ne pas lui faire penser qu’elle pouvait avoir un réseau, quoique cela ne fusse vrai. Un vampire isolé était bien plus facile à approcher voire à berner, bien que la rousse puisse observer quelques doutes quant à une quelconque nature malsaine, même bien enfouie, chez cette jeune femme.
Ensuite, il fallait avouer qu’il était grisant de berner, même légèrement, toutes les personnes qu’elle croisait. A croire qu’Elizabeth était une de ces personnes atteintes de troubles psychogènes, menant irrémédiablement à une inconstance et au mensonge, tant dans ses paroles que dans ses faits et gestes. Enfin… Quiconque osait prononcer cette affirmation se verrait accuser, par Elizabeth le doux nom d’affabulateur.
Dans un dernier temps, cela empêcherait sans doute la jeune fille de poser trop de questions sur Londres si elle-même n’était pas londonienne.

«Ma mère m'a acheté des poches ce coup-ci.. »

Un léger rictus s’installa sur les lèvres de la rousse. Ha les mensonges… Que de bonheur lorsque les menteurs s’emmêlaient les pinceaux sans que l’on les y aide.
La vampire avait avoué, après sa douce provocation quant à la fibre parentale, que ses parents étaient morts peu de temps auparavant. Ainsi, l’évocation de sa « mère », amusa largement Lizzie. D’autant qu’elle était persuadée qu’aucune mère adoptive ou famille d’accueil n’accepterait une vampire pour fille, ou de garder un jeune steak en devenir chez lui.
Mieux, « ce coup-ci »… Elle avait donc déjà tué ? Une femme si innocente et pleine de bons sentiments avait-elle déjà tué, s’en était-elle remise ? Voilà qui semblait bien intéressant, et plutôt intriguant…

Pourtant, Elizabeth n’en fit rien, effaçant rapidement la courbure mauvaise de ses lèvres pour revenir à une expression plus gracieuse, plus aimable et sûrement plus agréable pour la vampire qui lui tenait compagnie.

Dans un regard entre douceur et envie – elle ne se détacherait sûrement pas de l’idée de faire de l’enfant son encas – elle observa le dit enfant dormir. Il semblait paisible… Dans une famille telle que la sienne, sûrement cela ne durerait-il pas.
Elle leva alors les yeux vers la protectrice de la viande.

« Bien… » Déclara-t-elle doucement, comme pour ne pas réveiller William.

Il était temps de s’éclipser.
Elizabeth avait ferré le poisson, il ne restait plus qu’à le remonter doucement dans sa barque pour espérer le faire cuire à la broche, ou peut-être en papillote… Elle allait y réfléchir…

« Il est temps pour moi de regagner mes appartements. » Dit-elle enfin. « Allez donc coucher votre… colis, il semble en avoir besoin. »

Dans un geste fluide, la vampire se retourna vers les jeux et commença à avancer.

« Ce fut un plaisir. »

Lança-t-elle à tue-tête, un geste las de la main.

Un plaisir. C’en était un, non pas pour la vampire en elle-même, mais pour le jeu très amusant qu’elle venait de lancer. Lizzie aimait chasser, et cette fois n’allait pas faire exception, la chasse allait seulement être… plus longue.




HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Edelweiss

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 1319
Points : 380
Niveau de puissance : Sangsue / bébé vampire ♥

Feuille de personnage
Âge: 18
Taille: 1m55
Emploi: Aucun pour le moment

MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive Dim 11 Juin - 19:16

ElizabethNora




    Je vis soudain dans ses yeux qu'elle avait compris de travers. Me mordillant la lèvre inférieur en me demandant si c'était vraiment grave, je continue à l'observer. Néanmoins.. Une autre chose attire mon attention. Lorsqu'elle a répondu à mes questions, sa voix était étonnamment sincère. Tellement que je la crue. Je ne crois pas être impossible à berner, mais.. Je ne sais pas du tout pourquoi je la crois. Le coin de ma bouche se releva même d'un sourire amusé lorsqu'elle plaisantât sur le lait maternel. En bref... Je commence réellement à me demander si je n'ai pas bêtement paniquer toute seule et fantasmer la plupart du danger qui émane d'elle... Mais la vampire s'exprime à nouveau d'une voix douce et basse et je sursaute, trop perdue dans mes pensées que j'étais.. J'incline la tête en voyant son expression plaisante et en écoutant ses paroles... Visiblement, elle décide de prendre congé de nous. Je n'éprouve rien, encore trop confuse pour savoir si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Je me contente de lui souhaiter d'une voix polie :

- D'accord, je vous souhaite un retour paisible...

    Soudain, l'idée germe dans ma tête que je devrais rajouter quelque chose.. au même moment où elle plaisante sur mon "colis"

- Merci de nous avoir tiré de là avant qu'un malheur arrive. Je serais plus soigneuse à l'avenir. Et merci de ne pas avoir mal pris ses paroles indélicates

    J'accompagne ma dernière phrase d'un petit mouvement de tête en direction de mon frère endormi...

- Nous n'allons pas tarder...

    Cette dernière réplique fut adressée à une cascade de cheveux rougeoyant qui s'en va. Je la regarde partir avec encore cette impression d'incertitude sur ses intentions. Lorsqu'elle disparût de mon champs de vision, je lâche un bref :

- Roh et puis zut !

    Avant de reprendre le chemin jusqu'à la maison, berçant et fredonnant pour mon frère endormi. Il me faudra peut-être une deuxième rencontre pour être fixée sur la couleur de son âme. Mais cette fois-ci, j'espère qu'elle me tomberait dessus lorsque Willy sera loin de moi.


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet même lorsque c'est le dos d'un autre qui est frappé..
Fiche ~ Rps ~ Relations

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [TERMINE] To live or to survive

Revenir en haut Aller en bas
[TERMINE] To live or to survive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Greenwich Park-
Sauter vers: