Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

[SOLO] Les aléas du direct [1/2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Damian Black

Vampires Sanguinaires
avatar
Vampires Sanguinaires


Messages : 735
Points : 536
Niveau de puissance : Vampire supérieur

Feuille de personnage
Âge: 100 ans
Taille: 1m87
Emploi: Leader des Sanguinaires

MessageSujet: [SOLO] Les aléas du direct [1/2] Ven 17 Fév - 2:50





 

 

Les aléas du direct


Feat. Damian Black


Des craquements mouillés résonnent à chaque coup dans la pièce. Les poings sont couverts de sang. Dans ses marmonnements, l’homme - si on peut toujours appeler le tas de guenilles sanguinolentes atterré ainsi - barbotte quelque chose dans sa bouche pleine de dents démises, que je note précieusement.

Les échos des coups cessent à mon ordre, remplacés par le bruit de mes pas lents sur la pierre, et la chose écroulée au sol se recroqueville sur elle-même, comme si ça pouvait la protéger de moi. Mes hommes s’écartent et je m’accroupie auprès de notre prise, tournant son visage afin qu’il me regarde en face. Je lis dans ses yeux la peur que je lui inspire, pourtant c’est la libération que je suis venu lui apporter.

“ Merci pour les infos, patron. “ Malgré la mâchoire disloquée, des mots beuglés me parviennent précipitamment. “ Pitié pitié pit-... Me t-tuez pas… M-a f...fille, ma femme, pitié pit-. “ Sourire rêveur à mes lèvres en songeant aux femelles McGregory. “ T’inquiètes pas pour elles va, je m’assurerai personnellement qu’elles ne regrettent pas leurs derniers instants. “ Et j’enfonçai la lame de mon poignard dans sa gorge, faisant jaillir un geyser de sang en lieu et place d’autres insupportables suppliques.
Il fallait agir vite. Un agent haut placé de la Brigade de l’Ombre qui disparaissait sans laisser de trace, ça faisait du bruit, et à l’heure où je parlais, j’avais encore l’avantage de la surprise de mon côté. Chance que je ne comptais pas brûler stupidement.

Je me redressai et me tournai vers mes hommes.

“ Jetez-moi ça au Broyeur, et rejoignez-moi dans un quart d’heure. Je veux Lize et Rada à leur poste immédiatement, espérant que ces branleurs du réseau soient pas en retard. Flintz, appelle Klaus, veille à ce qu’il se trouve pas dans le périmètre, ensuite envoie-moi Caïn pour l’assassinat des deux femelles. Suraganice... “ - “ Dam... “ - “ T’auras la charge du Broyeur cette nuit, veille à l’entrée et décare pas de ton tel, j’veux pouvoir t’appeler à tout moment. “ - “ Damian. “ - “ Allez au pas de charge ! “ - " DAMIAN ! “ - “ QUOI ?! “ Un sursaut fit trembler mes deux enfants. “ Caïn… T’as oublié ? Il est… “ Elle sembla hésiter à le dire. Bien sûr qu’elle hésitait. Bien sûr que Caïn n’était pas là, bien sûr que je n’avais pas oublié, et que ça m’foutait en rogne chaque fois qu’on me le rappelait. Il était peut-être jeune et con, mais il était foutrement bon, et ce soir était typiquement le genre de soir où j’aurais eu besoin de compter sur un con doué comme lui.
Qu’est-ce qu’ils foutaient encore là, eux ?! “ Qu’est-ce vous foutez, HORS DE MA VUE !! “ Ils partirent, enfin.

Je craquais une Insignia sitôt seul. A mesure que les minutes avançaient, je doutais. J’avais peu de marge d’erreur, et l’attaque serait comme je l’avais voulue : spectaculaire. Ce soir, si les choses se passaient bien j’aurais fait d’une pierre deux coups, affaiblissant d’une part suffisamment le M15 et la brigade pour qu’ils se tienne tranquilles un moment, et dévastant une partie du réseau sud du tube qui nous menaçait.

Je soufflais nerveusement la fumée, avant de jeter le filtre sous mon pieds, et me mis en route sans plus tarder.

~

Tout s’était déroulé à la perfection. De l’odeur de chair carbonisée à la gueule fondue de la brigadière, mes enfants avaient été exemplaires. J’y croyais toujours pas. Un cul bordé de nouilles pareil, ça devrait pas être permis. Non seulement les Brigadiers n’avaient rien vu venir, mais surtout, ils avaient été particulièrement lents à réagir, nous laissant le champ libre jusqu’au plus profond des entrailles de leur QG. L’explosion les avait soufflés comme des bougies sur un gâteau d’anniversaire. Bon, tous ceux du métro y étaient passés aussi, et Lize y avait laissé une jambe, mais ni ça, ni rien d’autre n’aurait pu m’arracher mon grand sourire ce soir.

Je le tenais.

Bryan Grey, le Bryan Grey. Mon Bryan Grey. Ses cheveux noirs, son odeur de chien mouillé. Ma main en travers de sa gueule, et mon flingue sur sa tempe, nous nous fixions, mes yeux rouges tout droit plantés dans son unique orbite mouvante, et ce que j’y lisais étirait grotesquement mon sourire plein de crocs.
Des vents brûlants tournoyaient autour de nous, j’entendais mon nom scander quelque part au loin, m’enjoignant de donner l’ordre de la retraite, mais tout ce à quoi je pouvais penser, c’était lui. Et un carillon de glas joyeux résonnait dans ma tête, me faisant chantonner des “ Tu es à moi ! “, avant que je ne lui porte un violent coup de la base de mon flingue à la tempe qui l'assomma.



©Damian Black

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[SOLO] Les aléas du direct [1/2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [SOLO] Les aléas du direct [1/2]
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» présentation Bob Solo [Validée]
» Mash sur direct 8 en ce moment
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Bâtiment du MI5-
Sauter vers: