Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Un humain.. ou un monstre?? C'est le jeune Davis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Un humain.. ou un monstre?? C'est le jeune Davis. Ven 15 Jan - 12:41


SEBASTIAN DAVIS

Identité
Davis de mon nom complet,
Sebastian de mon prénom,
mais on me connaît sous le surnom de Seb
Une grande jeunesse de 24 ans.
Je suis fièrement un homme,
réservé seulement aux femmes.
Le simple humain que je suis..
vit encore sur sa terre natale qu'est Londres, et j'ai grandement accepté l'approche de La Brigade de L'Ombre.


Derrière l'écran
Surnom: DarkLord
Âge: un gros.. 21 ans.
Découverte du forum: L'insigne du forum sur l'un de vos partenaires m'appelait..
Fréquence de connexion: Quand le temps me le permettera, sûrement 2 ou 3 fois par semaine.
Autres personnages: Aucun pour le moment


Histoire
Géniteurs: Mes géniteurs... tels je les appellent, puisque j'aurais préféré ne pas naître du tout si c'était pour traîner dans cette famille de fou. Une mère droguée qui couche avec le premier venu et qui est tombée enceinte à l'âge de 16 ans ainsi qu'un père violent envers ses enfants et sa femme qui a fécondé ma mère à l'âge de 17 ans, ce n'est pas ce que j'appelle des parents. D'ailleurs, ils ne se sont jamais occupés de moi.. je ne fus pas rejeté dès la naissance, mais fut un temps dans ma jeunesse où ils n'appréciaient pas vraiment ma présence.

J'ai également une jeune soeur, Allyson. J'ai 24 ans et elle en a 10. Elle a été retirée de mes parents par La protection de l’enfance et de la jeunesse du Royaume-Uni. J'ai donc été nommé tuteur légal, et ce, malgré mon casier judiciaire. Heureusement pour moi j'ai toujours la garde de ma petite soeur. Je m'occupe d'elle du mieux que je peux, même si ce n'est pas super évident où je bosse, j'essaie d'être présent pour elle le plus possible puisqu'elle a tout de même des études à suivre.. c'est difficile, d'élever un enfant, mais je crois qu'elle sera mieux élevé que je l'ai été moi-même avec mes géniteurs qui ont osé donner naissance à un autre enfant 14 ans après ma naissance.


Animaux de compagnie: Un berger allemand, grand, musclé, au poil très gonflé. Il se nomme chocolat, son nom ayant été donné par ma petite soeur. C'est bien le seul être vivant qui m'acceptera peu importe ce que j'ai, et qui sera toujours là pour moi quand je reviendrai. C'est bien l'un des seul être vivant qui se fiche complètement de ma couleur de peau et de ce que j'ai l'air. J'aime ce cabot plus que tout.

Liens avec d'autres personnages
Bryan Grey
Il est celui qui m'a approché en premier lieu lors d'un interrogatoire à la police suite aux événements avec un ami ainsi qu'un vampire, suivant toutes les menaces faites sur les réseaux sociaux. Mon dossier criminel a également été réduit de moitié grâce à lui, et bientôt, il pourra me permettre de demander le pardon de mes actes, effaçant au passage mon dossier criminel entièrement. Je lui en dois beaucoup.

Emily Van Helsing
Elle a été là pour moi et m'a permis de rejoindre son organisation sous strictes conditions : un psychiatre que je dois consulter régulièrement ainsi qu'une sévère surveillance au niveau de mes moments de rages incontrôlables. Si je suis ces conditions, ils feront tout en mon pouvoir pour que je garde ma soeur et pour qu'ils tentent d'effacer du mieux que je peux mon dossier criminel.

Damian Black
Ce monstre est un homme avide de pouvoir et de domination, et c'est ce qui me rend malade de lui. Il a ainsi tué un de mes amis, et il m'a complètement marché dessus. Heureusement que la police est intervenu à temps sinon j'y serais passé. C'est à lui que je dois la mort de mon ami, et c'est lui que je risque fort bien de tuer si je mets la main dessus.


Passé:
Pire gaffe... et son évolution
Tout a commencé à ma naissance. Ils avaient seize et dix-sept ans lorsqu'ils ont fait la pire gaffe de leur vie. Mes géniteurs n'étant pas responsables, ils ont donné naissance à un enfant albinos qui regrettera toute sa vie d'être né parmi eux. Ils n'ont jamais été présent pour mes besoins, et c'est ainsi que j'ai commencé à développer des problèmes psychologiques. J'ai toujours été harcelé et indimidé, et même parfois battu à l'école juste à cause de ma condition. Mes parents, eux, ne fichait pratiquement rien, ma mère fumant sa dope et mon père passant son temps à me dire de me fermer la gueule avant qu'il lève le poing sur moi. N'ayant pas d'amis, j'appris à rester isolé et à ignorer les autres.. et c'est après l'école élémentaire que je découvris mon goût gigantesque pour les langues et les cultures, ainsi que l'apprentissage. À partir de cet instant, plutôt que d'aller à l'école pour tenter de faire l'impossible, je ne serai là que pour apprendre.

plus loin encore...
Maintenant au lycée, quatorze ans tapant. Après avoir été négligé par mes géniteurs, j'étais pauvrement vêtu et je bossais déjà par moi-même pour obtenir mes propres vêtements et ma propre nourriture. Ma détermination et la pitié de certaines personnes me faisait littéralement vivre, et La protection de l’enfance et de la jeunesse du Royaume-Uni ne voulait pratiquement rien faire pour m'aider à me sortir de ce calvaire. J'étais coincé avec des géniteurs irresponsables.. et pour couronner le tout : j'appris que j'allais avoir une petite soeur, également albinos.. à un stade moins avancé selon les spécialistes, mais totu de même albinos. C'est la goutte qui avait fait déborder tout l'océan en entier : je pris mes trucs et je partis de chez nous, direction un appartement. Mon employeur était également propriétaire d'un bâtiment communautaire et de logements, et c'est ainsi que je réussis à obtenir mon premier appartement. Aussitôt que j'appris le second accouchement de ma génitrice, ce fut le début d'une nouvelle vie.

La perte d'un être cher.. la nouvelle vie commence.
Rapidement dans le début de mon quinze ans, je fus témoin d'une horrible chose. Un ami, ainsi que moi-même avions décidé de sortir pour fêter mon anniversaire. Un peu jeune, certes, mais avec de fausses cartes d'identité, tout peut fonctionner.. dont entrer dans un bar. La fête avait commencé, et c'est dans ce bar que se passa le drame. Le grand et sordide Damian avait fait son apparition, et, affamé, saisit mon ami et s'empressa de s'en prendre à lui. Mon ami avait beau se débattre, cela avait viré en bagarre en très peu de temps. La police fut rejoint, et elle ne prit pas de temps à se pointer les lumières.. cependant, ce fut trop tard. La marre de sang, mon ami mort, mes mains remplies de celle du vampire en question que j'avais frappé de toutes mes forces, et la police qui arrivait. Le vampire fut apperçu, ce qui me retira la charge de l'agression de sur les épaules. Je fus témoin, et simplement témoin. Le MI5 m'avait dès lors approché, ainsi que la brigade de l'Ombre puisqu'il s'agissait d'un cas impliquant un vampire. Rapidement, je jura vangeance, ainsi que la menace de tuer tous les vampires de la terre.. et ce, publiquement sur les réseaux sociaux, ce qui me vallut une petite visite de la police.

Le début d'une aventure.
Ils m'interrogèrent, et je ne pus faire autre chose que confirmer que ces menaces venaient bel et bien de moi. Je jura face à la police que j'allais tuer tous les vampires, ce qui me coûta un dossier criminel pour menaces de mort. Je fus approché par Bryan Grey, très bon avocat improvisé puisqu'il a réussi à réduire mon dossier de moitié, ainsi qu'il put me recruter. Je reçus les formations en manipulation d'armes, je reçus toutes les formations nécessaires à chaque race dont ils étaient ennemis, et c'est avec un grand courage que j'entrepris d'entrer dans cette organisation. J'étais payé pour patrouiller le bâtiment, et j'étais quelques fois envoyés en mission sous stricts condition.. puisque mon état mental s'était rapidement déterrioré, avec tout ce qui s'était passé..

Psychologue... ou psychiâtre?
Le psychiâtre fut nécessaire pour calmer mes envies de meurtres. Pour couronner le tout, Emily m'approcha elle-même pour m'annoncer une bien triste nouvelle il y a 5 ans de cela : la garde de ma soeur avait été retirée de mes parents. Elle entreprit les démarches pour me permettre de rester après de la seule personne qui me permettrait de rester calme, la seule personne que je voudrai protéger de ma vie.. cette jeune fille qu'était ma soeur. Je pus ainsi obtenir la garde de ma soeur. Cependant, mes parents n'étaient plus apte à rester en liberté, étant trop délinquants. Le tout finit par être lourd sur mes épaules, et je réclâmai par moi-même cette rencontre au psychologue au moins deux fois par semaine. Emily eut rajouté une autre condition à mon état : si je quittais le bâtiment, je devais quitter avec quelqu'un qui était fort, un supérieur qui aurait sur lui un sédatif..

Un sédatif.. pourquoi?
La seule chose étant capable de me calmer lorsque j'avais des excès de rage, c'était bien cela. Ce n'était pas la meilleure chose au monde pour ma santé mais lorsque c'était la dernière option.. ils n'avaient pas le choix. C'était d'ailleurs tellement strict qu'ils ont juré remettre une capsule de sédatif entre les mains de ma soeur aussitôt qu'elle aurait la maturité pour le comprendre, question que je puisse être maîtrisé à tout instant. Ça me mettait mal à l'aise de savoir qu'autant de protection avait été mit en ma disposition, mais je n'avais guère le choix si je voulais rester en liberté et si je voulais garder l'autorisation d'éduquer ma grande soeur. Il était rare que j'étais violent à ce point, mais lorsque ça allait trop loin c'était plus fort que moi.. ça explosait, et quiconque se trouvera sur mon chemin verra la mort imminente. Être maîtrisé sans sédatif était dangereux non pas juste pour celui qui me maîtrise mais également pour moi-même : j'étais prêt à me blesser et presque me tuer pour être capable de me libérer de l'emprise de cette personne et sauter au visage de ma cible.

Depuis ce temps...
Ma soeur va à l'école régulièrement. La brigade de l'ombre subvient à nos besoins et l'aide à payer ses frais scolaires ainsi que la nourriture nécessaire à notre appartement et nos soins lorsque nécessaire. J'ai avancé lentement dans l'organisation : je sors plus souvent en mission qu'auparavant. Ayant maintenant 24 ans, la vie continue... la vie avance. Même si le miroir a été endommagé, il n'est pas encore brisé... il n'est pas trop tard pour se reprendre et donner de son meilleur. Le passé est du passé, et il faut contnuer d'avancer.


Physique
Points apparents particuliers: Mon albinisme.. et c'est pratiquement tout ce que j'ai à dire. Cette maladie m'a rendu la vie difficile depuis le début, et c'est encore le cas. C'est beaucoup moins pire, je n'échappe toujours pas aux regards haineux, mais le temps des insultes et de la violence de l'enfance est terminée. Cependant, j'ai un autre défi à affronter maintenant que mes 24 ans ont sonné : faire face à ma vie d'adulte. Je dois me trouver un emploi où je n'aurai pas de contact avec le public pour ne pas traumatiser les clients avec mes yeux à reflets rouges, un emploi de nuit dû à ma peau trop sensible au soleil dû à son absence de couleur, je dois payer tous mes frais médicaux qui ne finissent plus.. la vie d'albinos n'est vraiment pas facile. On est les premiers pointés du doigts à cause de notre différence.

Description physique
Mon albinisme à son meilleur.
Ma peau blanche est ce qui ressort le plus chez moi. Pâle comme si j'étais mort, cette peau fout la trouille à quiconque osera me croiser. On me confond souvent avec les vampires, et c'est quelque chose que je n'aime pas vraiment.. mais il n'y a rien à faire. Ma peau pâle est sensible aux rayons du soleil et ils peuvent me faire de graves brûlures. Je suis également très sensible à plusieurs savons et produits pour la peau.. et également de certains nettoyants fort, le tout pouvant grandement affecter ma santée dermale. D'un autre côté, mon corps reste tout de même très simple. Jeune, musclé, taille dans la moyenne.. rien qui sort de l'ordinaire, pour une fois. L'absence de cicatrice, de tache de rousseurs, de grains foncés.. j'ai l'air d'un câdavre, certains médecins ont même dit que j'ai l'air pire que les vampires qu'ils ont su soigner dans le passé. Cette phrase m'avait quelque peu rabaissé l'estime, si on peut dire ça.

Ce n'est pas fini...
Mes cheveux, eux? Ils sont longs.. je les aime bien malgré leur couleur blanchâtre. Allergique à l'amoniac, il me couterait vraiment trop cher de me teindre les cheveux, j'ai donc appris à vivre avec cette couleur monotone : blanc. Aucun reflet grisâtre ni même blond, ils sont blancs comme neige. Toujours bien lisse et propres, ils sont soyeux et très légers : ils volent au vent comme si on parlait de feuilles d'arbres en automne.. sans les couleurs. D'ailleurs, mon poil facial est également blanc et ça paraît peu lorsque je néglige cette partie de moi-même, ce qui est rare. Tout le poil de mon corps, comprenant sourcils et cils sont d'un blanc fantômatique : ça rappelle mes cheveux. Par contre, je colore mes sourcils plus foncés, presque noirs soient-ils, ainsi qu'une application légère et quotidienne de mascara qui me permet d'avoir l'air moins malade que j'en aurais l'air avec les sourcils et les cils blancs.

Gros problème de vision
Ayant une absence totale de pigments de couleurs, mes yeux sont rouges. Le peu d'iris coloré que j'ai est grisâtre, mais transpercé du sang de mon oeil que l'on voit circuler dans mon iris transparent. Le tout aggrave sérieusement ma vision : je vois trop clair et très flou. C'est une raison pour laquelle je fus habitué dès mon plus juene âge à mettre des lentilles de contacts colorés et teints pour tenter d'empêcher les rayons UV d'entrer en trop grosse quantité dans mon oeil.. facilement endommageable. C'est dans des conditions comme celles-là que l'on voit que je suis très très sensible au soleil. Il est bien plus simple de vivre comme ces fichus vampires : de nuit.

Tout est une question de style
J'ai un style très sympliste. Bien que foncé, mes vêtements sont toujours très confortable. Il ne suffit que de faire l'agencement parfait entre le pantalon et le top, rajoutant le bon pull au détail, et voilà qu'on a de l'image!! Un simple plantalon noir, un jean noir, un pantalon de travail noir.. voilà en quoi consiste ma garde-robe de pantalons. Pour ce qui est du haut, j'ai bon nombres de débardeurs noirs, rouges, bleus, peu importe, et qu'un seul blanc. J'ai toujours un pull gris ou noir par dessus, ce qui simplifie amplement tous les détails affectés : je n'ai pas froid, je peux la retirer si j'ai chaud (ce qui est très rare soit dit au passage, puisque j'ai toujours froid). Mes chaussures : noirs de la marque Converses*.




Psychologique
Peurs: Je ne peux dire que j'ai peur du soleil, mais j'ai une crainte d'être coincé exposé au soleil durant un laps de temps trop long. Les brûlures du soleil me sont terriblement pénible malgré tous les efforts du monde pour me camoufler la peau, et à chaque fois, j'ai peur de devoir me réaffronter une de ces brûlures douloureuses où tu as simplement l'impression que ta peau va fendre en mille et où t'arracher le coeur ferait moins mal.

J'ai une phobie des araignées. Une vraie phobie. J'ai beau avoir l'air de la brute courageuse qui n'a peur de rien un jour, ou de l'ignorant un peu trop con l'autre jour qui n'a pas l'air d'avoir conscience d'un danger, mais devant un araignée, bien que difficile de l'admettre moi-même, je deviens une vraie poule mouillée. Si jamais par malheur je devais en voir une dans ma chambre, je ne retournerai plus jamais dans mon appartement tant que cette araignée y sera.. et tant que je ne verrai pas le cadavre de cette dernière pour me prouver sa mort. Je ne sais toujours pas ce que cette peur vient faire à me hanter, ce ne sont que des insectes. Chaque fois que j'en vois, j'ai un frisson de dégoût horrible ainsi qu'une crainte inconditionnelle que ce soit ces bestioles poilues, répugnantes à huit pattes qui te scruptent de leurs yeux globuleux en tissant des toiles mal commodes dans les coins de ta chambre et qui risque fort de te tuer puisque tu n'es jamais sûr laquelle est venimeuse. Il est hors de question que je touche à ça, et si jamais je devais être enfermé dans la même pièce qu'une araignée ou dans une pièce sombre remplies de toiles d'araignées et de fils de poussière, je ne m'en sortirai JAMAIS sans panique, peut-être même état post-traumatique.

Je n'ai pas peur de rien d'autre.. rien de physique, rien de moral, et je préfère regarder devant moi et continuer d'avancer, même si une crainte ou un stress se fait ressentir. Le regard lourd des autres sur moi est toujours aussi pénible, mais je m'en sors. Ce n'est pas de la peur, mais bien que du stress.


Trait de caractère dominant: Ma personnalité double face est quelque chose de particulier chez moi, et mon côté agressif est l'un des point que l'on remarque le plus vite et le plus facilement chez moi. J'ai très peu de contrôle en moi-même, et mon orgueil me redirige souvent mentalement vers la colère et la rage. Je suis incapable de me contrôler lorsque la rage embarque. C'est plus fort que moi.. c'est une des raisons pour lesquels je suis quotidiennement suivi par un psychiatre, aussi. On ne sait jamais quand je ferai une sérieuse gaffe.

Description psychologique:
Instable soit-il, mon caractère.
Quand je perds patience, il est bien souvent trop tard pour ta vie. Je deviens incontrôlable, et je serais prêt à tuer n'importe qui. C'est l'une des raisons pour laquelle je suis étroitement surveillé par un psychiatre que me fournit la brigade de l'Ombre, et une des raisons pour laquelle je sois encore en liberté aujourd'hui c'est que lorsque je sors, il y a toujours quelqu'un qui a un sédatif sur lui qui pourra m'endormir si j'attrappe l'un de ces moments de rage. Personne n'est capable de marrêter, et si ça s'avère être le cas, je suis prêt à me blesser moi-même pour me libérer, et qui sait combien de personnes je tuerai.. si je ne suis pas compté dans le lot.

Sans ma rage.
Outre ce côté plus que fou de moi-même, je suis un homme gentil et calme avec les gens. Très généreux de nature, je serai toujours là pour aider et appuyer mes amis et alliés, même si ça ne paraît pas beaucoup en général. Je souris rarement, puisque j'ai toujours l'impression qu'on me regarde étrangement. C'est plutôt normal, vu mon physique, et mon passé à l'école m'a tellement tourmenté que ça en est encore le cas aujourd'hui. Il est difficile pour moi de sourire.. cependant, je serai le premier à intervenir en cas d'intimidation, en ayant tellement vécu de mon passé que je ne souhaite ceci à personne.

Mes connaissances
J'ai de très grandes connaissances. N'ayant pas pu me concentrer sur autre chose que mon apprentissage durant tout le temps où j'avais eu de la scolarité, j'avais appris à une vitesse fulgurante. Je ne me concentrais pas sur des amitiés éphémères, ces amitiés qui ruinent l'académie de certaines personnes. Apprendre à parler plusieurs langues avait toujours été mon rêve : j'ai toujours voulu voyager. Malheureusement, je suis coincé avec un dossier criminel, et maintenant, je ne peux plus rien faire d'autres que d'apprendre les langues. Russe, Allemand, portugais, italien, français, anglais, espagnole, japonais.. toutes ces langues y étaient passés... certaines loin de la perfection, mais tout de même.. je me classe dans «Je me débrouille en..». et je me concentre en ce moment sur le grecque ainsi que le mandarin, deux langues que j'ai toujorus voulus apprendre. Apprendre, c'est ma passion.

Ma haine.. sa source??
Ma haine, celle qui m'emporte souvent vers mon état colérique.. cette haine qui me transporte elle-même vers les enfer. Les vampires sont l'une des sources de haine les plus grandes dans mon esprit. Ayant tué un ami lorsque j'étais jeune, il est inconditionnel : je les tuerai tous. Tous ceux que je rencontrerai, c'est comme s'ils rencontreront la mort en personne. Je n'en épargnerai pas un, et c'est après de nombreuses menaces faites ainsi sur les réseaux sociaux que je fus approché par la police, ce qui a déterminé de mon présent actuel. Une autre grande source de haine : tous les personnes de mon âge qui m'ont intimidé dans leur jeunesse. Il n'y en a pas un dans ce lot qui sait à quel point la vie est quelque chose de fragile.. la vie c'est comme un miroir.. tellement facile à briser.



Bienvenue en Enfer.

*: ®Converse [i]Chuck taylor All Star, appartient à Nike.

Revenir en haut Aller en bas
Fondachou




Messages : 149
Points : 1003
Niveau de puissance : Créer le forum
Emploi et loisir : Dans les messages officiels

MessageSujet: Re: Un humain.. ou un monstre?? C'est le jeune Davis. Sam 16 Jan - 13:24

Bienvenue parmi nous !
Votre fiche de présentation a été validée par Blake Lore, Bryan Grey ainsi que
Greg Cooper. Elle a été déplacée dans les fiches acceptées et elle
a été verrouillée. Si vous avez une modification à faire, merci de
communiquer avec La Mort.

Vous pouvez éditer votre profil, aller faire vos demandes de
logement, vos demandes d'emploi ainsi que votre demande de
RP dans les sections prévues à cet effet.

Merci beaucoup, et bon séjour parmi nous !

Amicalement, Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Un humain.. ou un monstre?? C'est le jeune Davis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Presentation du monstre marin, et aménagement d'espace.
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» Question monstre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Coin détente :: Archives :: Fiches de présentations archivées-
Sauter vers: