Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Avis aux nouveaux, et aux futurs DCs: Les lycans sont en sous-population. Allez-vous laisser gagner les vampires? Prenez note que le nombres d'employés de la brigade de l'ombre est en constante chute libre. ♦♦♦ NB: Le groupe des Sanguinaires ainsi que de la guilde de Saint-Pierre sont désormais fermés pour un temps indéterminé: les groupes sont en surpopulation. Merci! ♦♦♦


Partagez|

[TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Mer 13 Jan - 20:01


La soirée se faisait longue. Le soleil était couché depuis longtemps et le croissant de lune montait dans le ciel. Je ne travaillais pas cette nuit, j'en avais donc profité pour faire ce que j'avais envie de faire. Ça faisait déjà un bon moment que je n'avais pas osé sortir et faire ce que je voulais faire moi-même... et là, c'était l'occasion parfaite. J'avais décidé de prendre un peu d'air, j'avais prit la direction de la nature... peut-être que de quitter la ville me ferait un peu de bien... disons que ça grouillait de bestioles dans les rues de Londres.

Après de longues heures de marche, je pus constaté que mes pas m'avaient emmenés tout bonnement au cimetière. Peut-être que je m'ennuyais de ma famille plus que je ne l'imaginais. J'étais là, sur la tombe de mes grands parents, lisant attentivement ce qui y était inscrit, passant mes doigts fins sur les reliques de pierre... Je ne savais même pas ce qui m'avait emmené ici, pourquoi j'avais prit la décision de venir me faire du mal moralement dans ce cimetière. C'est avec un grand soupir que je décidai finalement de tourner les talons, prenant la direction de la porte en fer forgé devant moi... pour constater des pas. J'entendais clairement des pas derrière moi... clairement. Je ne savais même pas qu'est-ce qui me retenait de me retourner. Je continuais ma marche mais je pris la décision de me retourner lorsque j'en avais marre d'être suivi..... et mon flair m'aida pour faire une malheureuse constatation.


Dernière édition par Anna Briggs le Jeu 3 Mar - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Lun 18 Jan - 20:49

Ehh oui, j'étais là, dans le boisé derrière le cimetière à attendre une cible. J'avais faim, faim de vengeance. Faim d'attaque, faim de violence. Ma proie s'avança lentement sur le terrain du cimetière, allant voir une pierre tombale, puis elle quitta peu de temps après. Je profita de ce moment là pour me jeter près de la porte du cimetière, dos à elle. Lorsqu'elle entamma sa marche vers la porte de métal devant elle, je me mis à la suivre.

Malgré bien des choses, je sentais le stress en elle, et c'est là que je sus qu'elle avait découvert clairement ma présence. Lorsque je sus ceci, je décida de me dépêcher, finalement partir me cacher derrière une pierre tombale gigantesque... sifflant pour l'attirer. Mes griffes et mes dents ascérés malgré mon apparence humaine, j'étais prête à passer à l'attaque. Je prévoyais simplement la torturer, peut-être même la tuer... qui sait. J'adore jouer avec la nourriture. Cependant, une légère odeur me hanta : celle de la mort. Je ne pourrai sûrement pas la tuer : il s'agissait sûrement d'une vampire. Eh bah tant pis, Alex n'en sera que plus heureux d'apprendre que j'ai tuée une femme du clan ennemi!

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Mer 20 Jan - 19:56


Je sursautai en entendant les pas se rapprocher beaucoup plus rapide de moi. Je savais clairement qu'un lycan me courrait après, et comme si l'ignorer changeait quelque chose, je me disais clairement que si je ne me retournais pas vers cette personne, elle ne m'attaquerait pas... cependant, il était trop tard : elle m'avait certainement vu... elle, évidemment : ayant senti l'odeur d'une femme... de par son parfum ou son déodorant, mais il était clair que ce n'était pas un homme. L'Odeur de cigarette provenant d'elle me faisait également comprendre qu'elle fumait...

Ah et de toute façon, tous ces détails inutiles ne me permettrait pas de voir où et quand elle allait attaquer. C'est donc en prenant mon courage à deux mains que je me retournai de bord rapidement, constatant qu'elle n'était pas là... mais je sentais son odeur : elle devait être caché derrière la grosse pierre tombale que je venais de dépasser : c'était la seule suffisamment grosse qui aurait pu cacher un humain normal. Plus fort que moi, je sortis mon couteau de poche et me préparant à attaquer, me mettant sur mes gardes, m'avançant encore vers la porte de fer forgé devant moi. Seulement l'odeur me faisait paniquer, et j'aurais bien voulu partir en courant si ce n'était pas que je risquais de me faire sauter dessus. Par contre, je ne savais pas encore comment j'allais réagir quand je verrai le lycan sous sa forme animal, si c'était le cas... pusique je ne savais même pas si elle allait prendre ou non cette apparence, bien que si elle décidait de garder son apparence humaine ça règlerais l'une de mes craintes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Jeu 21 Jan - 17:29

Elle s'était retournée... du moins j'en déduisis ainsi par l'arrêt de ses pas. Elle avait sorti un couteau de poche, que je pouvais voir du coin de l'oeil vers elle, la tête légèrement dépassée de la pierre tombale. Elle m'avait donc vu.

- On ne peut rien te cacher, toi, on dirait.

Un sourire en coin, je me releva de derrière la grosse pierre, la cigarette au bec, la main dans la poche, l'absence de mon autre bras bien caché par mon veston de cuir un peu trop grand. Les cheveux attachés dès lors le visage dégagé et mes yeux rouges visibles, mon sourire s'élargit, prenant la direction du chemin de terre tapée du cimetière, question de retrouver les sentiers battus.

- Ton couteau ne me fait pas peur, ma jolie.

avouais-je en ricanant légèrement, la voix grave, mon regard la fouillant attentivement. Passant du haut de son corps aux courbes voluptueuses, descendant à ses hanches clairement définies, ses cuisses magnifiques, son ventre plat, ses épaules carrées pour une femme, pour aboutir sur son visage doux et ses cheveux noirs... et cette magnifique créature osait s'opposer à moi? Sa peau trop parfaite mériterait bien quelques écorchures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Jeu 21 Jan - 22:31


C'est avec stupéfaction que je vis la jeune fille sortir de sa cachette, comme si de rien n'était, affirmant qu'on ne pouvait rien me cacher. Bien sûr que non : on pourrait sentir l'odeur de cigarette et de chien à des kilomètres ! Elle me dévisagea du regard, me scrutant de la tête aux pieds, rajoutant une phrase qui était assez puissante pour m'enrager en temps normal : mon couteau ne lui faisait pas peur... ma jolie? Elle avait osée m'appeler comme ça? Elle ne payait rien pour attendre, elle.

«Mon but c'est pas de te faire peur mais de me défendre! Renseignes-toi avant de faire quoi que ce soit sale enfant de chienne! Je n'ai même pas l'intention de me battre ici.»

Cette insulte s'appliquait bien dans son cas : c'était une lycane. Rien de mieux que cette insulte pour la mettre hors d'elle-même, ce qui conclura sûrement au fait qu'elle me sautera sûrement dessus et je pourrai la débarrasser plus rapidement si elle est aveuglé par la haine que si elle a toute sa tête.

D'ailleurs, mon regard la scruta également de la tête aux pieds: jeune fille qui ne semblait pas être de race... et pourtant. Tattoo visible au bord du torse et sur le bras, une manche de veston qui voguait dans le vent, cheveux longs, cigarette au bec......... grosse paire de seins mise en évidence............ probablement juste une quêteuse d'attention, vêtue de la sorte ! Moi au moins j'avais la décence de me cacher !


«Va te quêter de l'attention ailleurs, sale garce. Je n'ai vraiment pas le goût à la plaisanterie en ce moment.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Mer 27 Jan - 17:38

- Mon but c'est pas de te faire peur mais de me défendre! Renseignes-toi avant de faire quoi que ce soit sale enfant de chienne! Je n'ai même pas l'intention de me battre ici.

Elle avait été aussi vulgaire et mal-polie envers moi? Elle avait osée m'insulter? Je ressentais sa peur, je le savais, elle ne faisait ça que pour attirer l'attention elle-même... elle n'avait vraiment pas prit le fait que je l'aie appelée ''ma jolie'' ou elle était vraiment si vulgaire? aucune idée, mais quand j'allais pour me rapprocher, elle me lança autre chose :

- Va te quêter de l'attention ailleurs, sale garce. Je n'ai vraiment pas le goût à la plaisanterie en ce moment.

- C'est sûr que dans un cimetière, c'est dur de vouloir plaisanter.


Ma voix avait été raide, violente, et je n'avais soudainement plus le goût à rire, surtout pas après tout ce qu'elle venait de me lancer. Une insulte gratuite par dessus un autre, il n'y avait rien à faire : elle était mal-polie tout court. Et d'ailleurs elle avait de l'audace de me traiter ainsi alors qu'elle savait parfaitement mon identité. Il est dur de cacher à un vampire qu'on est un lycan... et c'est aussi très difficile de cacher à un lycan qu'on est un vampire. Je m'élança vers elle, l'agrippant par les cheveux pour la tourner dos à moi aussitôt que je m'étais rapproché. Tenant fermement sa main avec un couteau d'un côté, je redirigeai cette main vers sa propre gorge, tenant son épaule de mon épaule sans bras, collant ma forte poitrine dans son dos, et ses omoplates. Je savais très bien me défendre malgré que je n'avais qu'un seul bras.

- Tu vas apprendre ma politesse, ma chère.


Je cracha ma cigarette par dessus son épaule, soufflant le reste de fumée dans son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Jeu 28 Jan - 3:10


Je fus surprise de la voir se précipiter sur moi ainsi, et c'est là que j'avais réalisé ce qui se passait : en un tour de main, je me retrouvai mon propre couteau à ma gorge. Sous le coup de la panique je m'étais laissée faire, mais lorsque je pus constater l'absence de son autre bras, un léger sourire s'éclipsa sur mon visage. Je savais comment j'allais m'en sortir.

«Tu vas apprendre ma politesse, ma chère.»

Elle s'empressa de me cracher sa cigarette dessus, passant tout près de tomber sur ma veste de cuir rouge. Elle prit la peine de me souffler la boucane au visage, et sans réagir d'un poil, seul mon sourire s'était étiré sur mon visage. Elle était bien plus sotte que je ne l'aurais imaginé. Elle croyait vraiment qu'elle allait m'enseigner la politesse? Elle était bien mal placée pour parler, elle qui me soufflait sa cigarette au visage !

«Je te retourne cette affirmation, salope. Je ne sais pas qui t'as élevée, mais il a manqué son coup d'aplomb.»

Ma voix avait été sombre, et c'est dans un élan que je la frappai en plein ventre de mon coude, écartant le couteau avec mon autre main encore sous l'emprise de la sienne. Un coup de tête sur son nez et un autre bon coup de coude directement dans la poitrine, pour finir le tout avec un coup de pied au ventre. Dans un tour de main, je sortis ma canisse de poivre de Cayenne, la pointant directement vers elle, fièrement dressée devant ma nouvelle ennemie. Mes yeux étaient rouges, mes canines clairement sorties, et c'est d'une voix des plus sombres que je lui lançai :

«Tu bouges, je te poivres.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Mar 16 Fév - 16:23

Elena regardait la jeune femme qui semblait des plus irrité par le comportement de la jeune lycane. C'est donc avec une grande exclamation de surprise qu'elle reçu les quelques coups qui lui était infligé, l'envoyant valser directement au sol. Elle sortis rapidement son handgun de sa cachette pour le pointer directement vers la jeune vampire qui se tenait devant elle, de toute sa grandeur, maintenant bien armé... de poivre de Cayenne, à l'odeur qu'elle pouvait clairement distinguer.

-Tu bouges, je te poivres.

Elle avait de l'audace, la petite vampire! se relevant doucement, un pas à la fois, et dans une lenteur digne d'une tortue, Elena pointait encore directement son handgun directement sur le visage de la jeune vampire. Descendant ensuite par réflexe le canon en direction de son cœur.

- Tu bouges, je tires.

avait-elle rajouté à l'exclamation de Anna. Son doigt sur le gachette, son handgun bien chargé et visant attentivement, si elle osait la poivrer, Elena pourrait la tirer. Certes le Cayenne importunerait notre jeune lycane, mais si elle tire, c'est la vampire qui meurt. Elle était donc dans de sales draps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Jeu 3 Mar - 16:20


Je regardais la jeune fille à l'oeuvre, pour voir finalement qu'elle venait de sortir un handgun. Elle pointa le canon directement au coeur, ce qui me fit craindre le pire... jusqu'à ce que sa menace retentit. Refermant ma canisse de poivre de cayenne, je mis cette dernière dans mes poches, dans une lenteur encore plus prononcée que celle à laquelle elle avait sorti son flingue... refusant de bouger d'avantage. Par contre, je fus carrément incapable de retenir ce que j'allais dire... je ne pouvais rester là les yeux fermés à ne rien faire.

«T'es vraiment lamentable de te servir de ton handgun.»

Mon regard sombre fixa celui de la jeune fille, refusant formellement de bouger face à ce qu'elle voulait. Hors de question que je me soumette d'une quelconque façon, et encore moins que je lui obéisse... mais si j'agis vraiment de cette façon, la mort m'attends. Je devais donc faire quelque chose si je voulais éviter de mourir ou de terminer dans un état lamentable.

«Tu es chanceuse, sale garce.»

Je relevai mes mains lentement de chaque côté de ma tête, lui montrant que je n'avais plus aucune arme à mes mains. J'attendrais alors de voir ce qu'elle allait faire, mais il est hors de question que de me laisse rabaisser de la sorte. Je verrai ce qu'elle ferait... mais la crainte commençait à se faire ressentir en moi, et cette dernière sentant le canin à plein nez, je savais qu'elle devait ressentir ma peur... clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Jeu 17 Mar - 2:45

Sa seule main disponible remit le handun à sa place, dans sa poche, se lançant finalement sur la jeune vampire. Sa main saisit donc ses cheveux, en une grosse et puissante poigne, la balançant au sol du premier coup. La jeune lycane n'avait su que faire d'autre que lui écraser la figure dans l'herbe, allant rapidement plonger ses iris marron directement dans le regard de la jeune fille maintenant sous son poids.

-Premièrement, tu vas arrêter tes insultes à la con.

Un sourire sadique s'afficha rapidement sur le visage de la jeune lycane, se relevant en mettant le pied sur les cheveux de celle-ci pour saisir son flingue encore une fois, l'accotant à la tête de la vampire sous ses pieds.

-Deuxièmement, tu vas faire ce que je te dis, t'as compris?

Un sourire tout aussi sadique revint en force sur son visage, avant qu'elle lâche finalement les cheveux de la jeune fille, allant agripper une poigne de cheveux du bout des doigts pour lui faire signe de se relever, accotant ensuite le flingue sur sa tempe à nouveau.

- Allez, avance. On va à ma voiture qui est dans le stationnement... la voiture rouge. Allez, de ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller] Lun 11 Avr - 20:03


J'étais en de très mauvaise posture. Ma chevelure se faisant fortement agripper je m'étais retrouvé rapidement le visage au sol à embrasser l'herbe -qui goûtais très mauvais soit dit en passant- à tenter de me libérer de l'emprise de la jeune fumeuse. Malheureusement, j'étais condamné: sa poigne était trop forte. D'ailleurs, je sentais le flingue sur ma tempe, et j'entendais sa voix sombre, me faisant clairement comprendre que j'étais mieux de rester tranquille avant de me retrouver aussi grillée qu'une poitrine de poulet dans une friteuse. Elle me demanda par la suite de faire ce qu'elle voulait, ce que je fis avec résignation. Me relevant péniblement, j'en étais d'ailleurs forcée par sa poigne dans mes cheveux.

«Tu sais que tu peux me lâcher, espèce de cinglée?»

Ayant une main, elle ne pouvait pas répliquer d'aucune façon elle ne faisait que tenir mes cheveux et je contrôlais un minimum ses mouvements puisque je tenais sa main. Il n'y avait plus de menace quelconque de flingue ou autre, heureusement pour moi... mais hors de question que j'accepte de me livrer ainsi à l'ennemi : je n'étais quand-même pas une motard pour rien. Je savais me battre, je savais me défendre et ce n'était pas une gonzesse légèrement crinquée qui allait me forcer à devenir autre chose que qui je suis vraiment! Je décidai finalement de lever une jambe pour marcher solidement sur le pied de la lycane, lui remettant rapidement un coup de pied dans le ventre derrière moi pour la forcer à lâcher mes cheveux, et rapidement, un coup de genou lui fut remis dans les dents.

«Allez, sale clébard, va, et fiches-moi la paix. Vas-y, à ta voiture rouge, vas-y, j'en ai rien à foutre. Mais sois sûr d'une chose: je ne te suivrai pas, et je te dénoncerai peut-être. Alors tu es mieux de faire attention.»

La regardant de haut sachant clairement qu'il était impossible qu'elle soit encore debout après tous ces coups reçus en pleine tronche, je pus me craquer les doigts, dégager mes cheveux de mon visage et me retourner vers ce qui semblait être le stationnement, filant sur un pas plutôt rapide. Je devais quitter absolument avant qu'elle me rattrape. Une fois à ma moto, j'enfourchai cette dernière, mettant mon casque sur ma tête et filant très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller]

Revenir en haut Aller en bas
[TERMINÉ] Mes condoléances... à moi-même. [PV Elena Miller]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Cimetière-
Sauter vers: