Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

"Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Sam 4 Fév - 8:22

*Il s’était mis à pleuvoir. Fort. Très fort. Alors que Clionestra était paisiblement en train de dormir sur une branche d’un arbre, près de la statue de Peter Pan encore, la pluie s’était mit à tomber. Etrangement, même si cela faisait plus de trois mois qu’elle était dehors, c’était la première fois que la pluie était assez forte pour la déranger dans son sommeil. Elle ouvra un œil fatigué pour voir l’état dans lequel elle se trouvait. Elle était trempée jusqu’aux os. Elle pesta en français et se mit à sauter de l’arbre le plus vite possible. Elle n’avait qu’un grand sweat qui lui servait de « robe » courte. La pluie faisait coller le tissu à son corps et l’on pouvait voir sa minceur. Elle était trop maigre pour un humain, et encore beaucoup trop maigre pour une louve.

Franchement, toutes les personnes qui faisaient des régimes, elle devait leur dire… devenaient SDF vous perdrez beaucoup de poids en très peu de temps ! Elle était assez fatiguée de par sa situation. Ses cheveux, long et noir, collaient aussi sur son visage dans un désordre assez improbable. Elle avait beau les pousser en arrière, ils avaient décidé qu’être devant c’était mieux… Elle abandonna vite d’avoir un champ de vision convenable et sortis par la première sortie du parc qu’elle trouva. Elle était dans les rues de Londres. Elle ne sortait que rarement d’Hyde Park, alors elle ne savait pas où se cacher de cette pluie douloureux. Est-ce que c’était vraiment de l’eau qui lui marteler le dos comme ça ? Elle s’enfuit et se cacha sous la toiture d’un café encore ouvert alors que la nuit venait de tomber.

Bien vite, le gérant du café l’a fit fuir. La poussant de sa devanture. Elle faisait fuir les clients qu’il disait. Elle pouvait bien le croire. Elle ressemblait à … à rien. De son point de vue, elle n’arrivait pas à trouver de définition sur son apparence. Une fille, trop maigre, qui semble jeune, avec un sweat qui faisait office de robe et qui n’avait pas dormi convenablement depuis plusieurs mois… Elle soupira. Elle se fit jeter ainsi de plusieurs cafés qui refusaient qu’elle se mette à l’abri. Le dernier avait été le plus terrible. Il lui avait attrapé le bras pour la pousser sur le trottoir. Assez violemment pour qu’elle en tombe le cul la première sur le sol.

Oh bien sur sa condition de louve lui disait de tuer tous ces enfoirés. Mot qu’elle avait d’ailleurs plusieurs fois utilisé en français sans le vouloir. Mais après elle se calmait. Elle était loin de la pleine lune et puis … elle les comprenait. Alors qu’elle n’avait pas bougé de sa place par terre et que le patron était retourné à l’intérieur, elle remarqua qu’elle avait été à deux doigts de percuter un homme ! Elle se releva rapidement. Aussi rapidement que lui donner l’énergie restant dans ses petits bras.*

- Je … je suis désolée !

*Elle remit en arrière ses cheveux essayant de dégager son visage. Elle lui fit un grand sourire.  Se balançant sur ses deux jambes gênées. Elle regarda l’homme sous la pluie, protégé sous un parapluie. C’était une bonne idée ça, trouvait un parapluie et le mettre là où elle dort, elle n’aurait plus besoin de bouger ainsi, non ? Elle pencha la tête sur le côté avec un grand sourire mi- inquiet mi- trempé*

- Je ne vous ai pas éclaboussé au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Sam 4 Fév - 15:43

Il était encore trop tôt pour partir au travail, la National Portrait Gallery fermait à 23h depuis que les horaires avaient été aménagés pour le confort des créatures nocturnes. Au moins, les historiens semblaient apprécier sa race (certains devenaient même gênants à force de poser des questions sur ses habitudes alimentaires en 1950). Mais ce soir-là, Marvel n'en pouvait plus de fixer l'horrible papier peint de sa chambre. Il ne connaissait personne - vraiment personne - à Londres et passait donc la majeure partie de son temps à dormir et à lire, le problème étant qu'il venait de finir la dernière page du seul roman qu'il possédait : un poche fantastique acheté à l'aéroport de New York. Cela ne faisait même pas une semaine qu'il vivait ici ; l'appartement était propre, son frigo encore assez rempli pour le nourrir deux semaines, son armoire pratiquement vide, de même pour ses étagères. N'ayant pas reçu son premier salaire officiel, il devait attendre pour demander une connexion internet et capter les chaînes de télé (et acheter une télé). Le proprio avait été assez compréhensif et lui faisait crédit quant à sa première facture d'électricité. Les Londoniens n'avaient pas l'air méchants, encore fallait-il en rencontrer.

Ne prenant pas la peine d'ouvrir les rideaux, il décida de sortir faire une promenade sans oublier son porte-feuilles et son badge au cas où il n'avait pas le temps de rentrer les prendre avant d'aller bosser. Sa mémoire n'était pas très efficace, aussi préféra-t-il porter son long manteau noir avec des poches assez grandes pour y mettre ses affaires. Les porter à la main, c'était risquer de les poser quelque part et de les y oublier... Oui, il avait oublié son sac à l'aéroport, ça peut arriver à tout le monde ! On devait le lui envoyer dans un futur proche. En attendant, il n'avait même pas de téléphone (et pas de forfait international de toute manière). S'il partait à l'aventure dehors, il aurait besoin de connaître l'heure. Tiens ! Voilà ce qu'il allait faire : s'acheter une montre.

Il sortit et... Woaw, la pluie était violente. C'était donc ça le bruit gênant contre sa fenêtre. L'un de ses livres (resté en Amérique) décrivait Londres comme un endroit gris et très pluvieux, le vampire n'en avait pas pris compte à son grand désarroi. Mise à jour de la mission : acheter une montre ET un parapluie. Heureusement, la plupart des boutiques étaient encore ouvertes et il n'eut pas à marcher longtemps avant de trouver son bonheur. En fait, il avait même l’embarra du choix. Noir, noir c'est bien, noir ça passe partout.

« Pourquoi ça s'ouvre pas ? » grogna-t-il en sortant du magasin.

Le mécanisme semblait coincé, génial. Il avait choisi le seul parapluie défectueux ! Ah, voilà... Ce n'était pas si difficile, en réalité. Il s'était énervé pour rien.

Le brun manqua de frapper un passant avec sa nouvelle acquisition en voulant éviter quelque chose qui fonçait vers ses jambes. Quelqu'un. Une jeune fille ?

« Je … je suis désolée ! » fit-elle avec un accent ni Américain ni British. Écossais ? « Je ne vous ai pas éclaboussé au moins ? »

Ses cheveux de jais tombaient de manière désordonnée autour de son visage. Elle souriait, ça changeait des visages fermés qui se succédaient autour de lui en évitant à tout prix de croiser son regard. Mais... ELLE ÉTAIT TREMPÉE ! Sans réfléchir, Marvel l'abrita sous son parapluie sans lui demander la permission. Ce n'était pas très poli, ni très intelligent puisque que lui-même n'était plus protégé. Tant pis, il ne risquait pas d'avoir froid contrairement à elle. Oh, il devait répondre ou ça risquait de devenir bizarre. Il risquait d'avoir l'air bizarre.

« Pas du tout, ne vous inquiétez pas. »

Il tenta de sourire également, sans doute avec peu de succès. Il n'y était plus vraiment habitué. Bref, il devait aller acheter sa montre.

« Bonne soir... » Quelque chose clochait chez cette gamine. Elle n'était pas assez habillée pour ce temps et ne ressemblait pas du tout à un vampire. « Ça va aller ? Vous habitez loin ? »

Ok, elle allait s'enfuir maintenant en le prenant pour un pervers ou un tueur psychopathe. Il était beaucoup trop beau pour s'abaisser à ce genre de vices, mais tout le monde ne partageait pas son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Sam 4 Fév - 17:20

*Clionestra ne s’était pas relevé… La flemme, et peut être un peu de honte. Si elle se levait, la boue qu’elle avait sur son sweat et sur sa peau allait commencer à tomber… et il était sûr qu’en plus de ne pas être agréable, elle allait avoir l’impression que des araignées lui monter dessus. Oui, elle détestait les araignées. Pendant son début de vie en tant que SDF elle avait du apprendre à cohabiter avec elles. Mais de loin. Pas sur elle. Elle ne supportait toujours pas se réveiller le matin et voir une araignée sur son visage. Elle était donc toujours assise pour le moment. Alors qu’elle se concentrait pour pousser ses cheveux. Elle remarqua qu’il ne pleuvait plus. Elle regarda vers le ciel pour remarquer qu’un parapluie la couvrait… mais que l’homme lui n’était plus couvert. Elle se releva d’un bond ! Tant pis pour les araignées. Elle s’approcha de l’homme, assez en tout cas pour que le parapluie les couvre tous les deux. Elle rougit. Elle était gêné que cet homme l’ai protégé de la pluie alors qu’elle l’avait bousculé. Elle le gratifia d’un nouveau sourire alors qu’il semblait pensé à autre chose. Elle ne comprenait jamais ce qu’il se passait avec les garçons. Pour Clionestra, qui était une ancienne prostitué, la race des hommes était beaucoup plus compliqué et divers que ce que les livres le laissait penser. Proche ainsi de lui, elle pouvait sentir son odeur. La pluie l’empêchait d’identifier qu’est ce qui clochait, mais elle avait l’impression de déjà avoir senti cette odeur et de ne jamais l’avoir senti en même temps. Elle soupira. Les aléas d’une louve pas consentante et sans maître pour lui apprendre à vivre. Elle pencha la tête sur le côté quand il lui demanda où elle habitait. Elle lui fit un nouveau sourire, était-il parti d’ailleurs. Sourire qui se transforma doucement en un rire quand elle comprit sa pensée. Du fait de sa vie d’avant, elle avait appris à comprendre les gens en regardant leur visage. Et là, tout de suite, l’homme en face d’elle pensait qu’elle allait prendre peur. Peur du noir elle avait, peur de mourir aussi. Peur des gens … non pas vraiment.*

- Je vais bien. Je voulais juste m’abriter sous une toiture de café, mais les patrons ne sont pas d’accord.

*Elle regarda vite fait vers le café encore ouvert et fit une moue boudeuse. Puis, reportant son attention sur l’homme elle pencha la tête sur le côté*

- Et j’habite juste à côté, en quelque sorte

*Elle ne voyait pas l’intérêt de dire à un inconnu qu’elle vivait dans Hyde Park. Ce n’était pas qu’elle en avait honte… mais si carrément. Elle aurait voulu habiter ailleurs, pouvoir vivre un peu mieux dans cette ville qui a été le centre de l’histoire amoureuse de ses parents. Elle lui tendit sa main trempé avec toujours ce même sourire*

- Je m’appelle Clionestra et vous ?

*Elle, elle s’en fichait de passer pour une personne étrange. Elle aimait sourire, elle aimait parler, elle aimait faire des comparaisons avec des dessins animés. Elle avait d’ailleurs rencontré Jack Frost ce n’est pas rien ! Et puis elle n’avait pas peur de tomber sur des psychopathes, ou des violeurs, ou autres. Elle ne pensait pas être assez intéressante pour intéressé ce genre de personne. Trop maigre, trop moche, trop compliqué.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Sam 4 Fév - 18:22

Pourquoi les patrons ne seraient pas... Oh. C'était logique, il aurait dû y avoir pensé plus tôt. Elle était peu couverte mais ne portait pas non plus des vêtements de prostituée et aucun sac de course ne supposait qu'elle était venue faire des emplettes : cette jeune fille était sûrement sans-abri. N'y avait-il pas des foyers pour SDF à Londres ? Vu son profil inoffensif, elle ne devrait pas éprouver de difficultés à obtenir une place dans un refuge. Si elle habitait juste à côté, ils étaient en quelque sorte voisins tous les deux ! Il avait rencontré une voisine ! Bon, une voisine sans adresse fixe apparemment... Il se pouvait que ses connaissances sur la ville soient meilleures que celles du brun ; ils pouvaient s'entraider (malgré sa misère financière actuelle, Marvel allait vite se refaire grâce à son nouveau travail).

« Je m’appelle Clionestra et vous ? » lança-t-elle d'un ton joyeux. Trop joyeux ?

Son interlocutrice lui tendit la main, mais du mauvais côté, et il dû mettre le parapluie dans main gauche pour serrer celle que lui tendait Clionestra. Ce nom était étrange, il lui faisait penser à Cléopâtre. Quand leur peau se toucha, Marvel sentit de la chaleur émaner du corps de la brune. Ce n'était pas un vampire, il avait vu juste. Il ramena son bras vers lui. Elle avait l'air humaine. Par contre, cette odeur...

« Chien... »

Marvel s'arrêta, mais c'était déjà sorti, par réflexe. Zut. Dire tout haut ce qu'on sent n'était pas une bonne habitude ! Il jeta un coup d’œil autour de lui pour la forme, mais ce parfum venait de Clio, il en était certain. Et il venait de l'insulter. Qu'allait-elle faire ? Son corps paraissait frêle, cependant tous les lycans qu'avait rencontrés Marvel n'étaient pas tous des montagnes de muscles sous leur forme humaine. Comme les vampires, ils pouvaient puiser dans leur énergie surhumaine pour porter plus qu'un bodybuildeur surentraîné. Et si elle le mordait, il était mort. Genre vraiment mort. Cette idée le figea sur place pendant une seconde. Ensuite, il reprit ses esprits. En face de lui se trouvait une personne qui avait peut-être besoin d'aide, et cela primait sur sa nature lupine et la paranoïa du vampire. Tous les loups n'attaquaient pas les buveurs de sang à vue ; Seth en était la preuve : ce loup Américain n'avait jamais fait autre chose que l'insulter et lui souffler son haleine puant l'alcool dans le visage. Ça n'avait pas été plaisant, mais il était resté en vie. Inspirant pour se donner du courage, il tenta de nouveau un sourire, surtout pour s'excuser de sa grossièreté.

« Marvel Jenkins, ravi de te rencontrer. Je suis nouveau à Londres. » Bien, continue Marvel, tu vas y arriver. « Je... Je ne connais personne ici, et tu es la première, hum, louve que je rencontre dans cette ville. »

Il n'ajouta pas qu'il espérait jusque là être tombé dans un endroit dépourvu de lycanthropes. Le mot "louve" avait été chuchoté pour ne pas attirer l'attention de passants gênants (Ou de chasseurs. Y avait-il des chasseurs au Royaume Uni ? Sans doute, comme partout...). D'un geste discret, il s'essuya la main sur son pantalon parce qu'après tout, elle était mouillée. Et il espérait faire disparaître l'odeur. S'il n'y arrivait pas, il devrait prendre une douche en rentrant de peur de faire des cauchemars remplis de crocs et de griffes le lendemain matin.

« Hey, euh... Tu as quelque chose de prévu ? Je dois m'acheter une montre mais je ne sais pas où aller pour en trouver une correcte pas trop chère. Puisque tu vis ici, tu pourrais m'indiquer une direction ? »

Il avait repéré plusieurs magasins en descendant la rue, il n'avait pas réellement besoin d'elle. C'était la meilleure idée qu'il ait trouvé pour la garder non loin et lui donner l'impression d'être utile. Il faisait souvent cela, aider les gens à se sentir plus important. Parfois, c'était mal pris. D'autres fois inutile. D'autres encore, ça permettaient de créer des liens comme avec Raven. Maintenant qu'il pensait à elle, Marvel se rendit compte que Clio ressemblait énormément à Raven. Sa carrure, ses grands yeux, ses cheveux noirs... Il ne devait pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Sam 4 Fév - 18:47

*Clionestra étouffa son rire. Il ne fallait pas qu’elle fasse comprendre à l’homme qu’elle avait compris le fond de sa pensée. La plupart des gens qui comprenait d’eux-mêmes qu’elle était une SDF avait ce même visage. Mi-mince j’aurais du le remarquer plutôt, mi-comment doit-je réagir maintenant ? Ce visage faisait toujours rire Clionestra. Elle ne se posait pas tant de question. Clio n’avait pas remarqué que sa main était du mauvais côté. Elle aurait voulu lui tendre l’autre mais n’eut pas le temps. Toujours en souriant elle lui avait touché la main. Elle était froide. Elle ne dit rien. Elle ne savait pas si c’était un vampire ou pas mais elle s’en fichait copieusement. Elle savait que certains vampires pouvaient être d’adorable personne pendant que certains loup-garou ne mérite même pas leur vie. Quand il la traita de « chien », elle pencha légèrement la tête sur le côté. Puis, un nouveau petit rire sortit d’entre ses lèvres. Elle ne voulait pas se moquer, mais ce garçon semblait en train de divaguer. Elle comprit vite que sa position de louve n’était pas pour lui faire gagner des points. Elle le remarqua au sourire forcé du jeune homme. Elle lui répondit par un sourire totalement honnête et enchanté*

- Toi, tu n’es pas le premier vampire que je rencontre, mais tu es le plus étrange.

*Elle pencha la tête sur le côté à nouveau et alors qu’elle avait arrêté de lui sourire, elle reprit simplement. Elle essayait de comprendre les signaux qu’envoyé l’homme. Il semblait ne pas supporter son odeur. Ne pas .. apprécier … qu’elle soit une louve. Et pourtant il l’invitait à faire du shopping avec lui ? C’était étrange. Il était étrange. Et cela faisait rire Clionestra qui trouvait l’étrange beaucoup plus intéressant que le normal. Elle regarda l’homme un instant et se demanda si c’était vraiment une bonne idée d’aller avec lui. Elle ne voudrait pas le déranger… et puis après tout, c’était lui qui avait proposé non ? Elle le regarda pour répondre*

- Je n’ai jamais rien de prévu, et c’est avec plaisir que je vais vous accompagner mais …

*Elle jeta un rapide coup d’œil sur son accoutrement pour en définir les défauts… absolument tout. Elle leva un doigt et s’exprima rapidement devant l’homme*

- Attendez moi ici deux petites minutes.

*Dans un geste très rapide elle traversa la rue qui la ramenait à Hyde Park et s’y engouffra. Elle se protégea sous un arbre, enfila un pantalon taille haute qu’elle avait déniché quelques jours avant, une chemise blanche et des chaussures offertes par la vampire Elizabeth. Bon elle ressemblait un peu plus à quelque chose. Au moins, ne lui ferait-elle pas honte. Elle revient en courant se protégeant de la pluie grâce au sweat qu’elle portait avant, elle rejoint l’homme. Moins de deux minutes. Elle était une pro de la rapidité !*

- Voilà ! Comme ça, je ne pourrais pas vous faire honte si je vous accompagne !

*Elle se tourna vers lui avec un sourire radieux. Essorant son sweat pour l’accrocher ensuite à sa taille.*

- Est-ce que vous voulez une montre qui fasse classe, ou une montre qui soit résistante ?

*Elle n’était pas là depuis longtemps, mais elle avait eu du temps à revendre. Elle connaissait tous les magasins, toutes les rues et tous les immeubles qui sont autour de Hyde Park et cela à plusieurs kilomètres de là. Elle avait appris ce qu’il fallait pour survivre et surtout, elle avait cherché sa famille… désespérément.

// Je suis partis du principe qu'il attendrait désolée :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Dim 5 Fév - 16:39

La louve accepta tout de suite de l'accompagner, ce qui fit se détendre Marvel. S'il la laissait partir dans son état, il allait psychoter sur le sort de "la pauvre petite SDF seule sous la pluie" pour finir par s'en vouloir de ne pas l'avoir aidée. La culpabilité avait un effet désastreux sur son bon sens. Mais concrètement, comment pouvait-il l'aider ? A part en abritant Clio sous son parapluie tant qu'il l'avait sous la main, le brun ne lui était pas d'une grande utilité... Oh, elle partait. Espérons que l'expression "deux minutes" ne soit pas un euphémisme pour dire une heure...

Le vampire n'avait aucun moyen de savoir combien de temps elle mettait pour revenir et se balançait inconsciemment d'une jambe à l'autre, ses doigts jouant un air imaginaire sur le manche du parapluie. Sans montre et sans téléphone portable, il ne savait pas quoi faire pour patienter (attendre sans savoir ce qui suivrait n'était pas vraiment son fort...). Distraitement, il observait les passants. Les Anglais dînaient tôt, non ? Ils devaient tous avoir fini de manger et quittaient vraisemblablement les restaurants pour aller au "pub". Pourquoi ils ne pouvaient pas dire "bar" comme le reste de la planète ? Même en russe ça se disait бар (=bar). Bon, ils avaient été plus futés que les Américains en adoptant le système métrique parce que ce dernier donnait encore du fil à retordre au vampire... Décrypter les degrés Celsius était plus facile : il ne les convertissait pas en Fahrenheit mais se contentait de retenir que 0 ça glace, 20 l'humain est content, 40 c'est trop chaud et 100 l'eau s'évapore. Bref, il faisait 11°C selon le thermomètre accroché à la devanture du magasin à sa droite, il ne savait toujours pas quelle heure il était, et le pub d'en face devenait bruyant. Beurk, ce mot n'entrerait pas dans son vocabulaire, jamais.

Il était si distrait qu'il ne remarqua pas tout de suite que la louve était revenue. Pour sa défense, elle avait changé de vêtements - ce à quoi il ne s'attendait pas du tout. Qu'avait-elle dit en arrivait ? Il devrait y repenser plus tard pour mettre en ordre les sons parvenus à ses oreilles. Pas tout de suite, là, elle lui posait une question.

« Est-ce que vous voulez une montre qui fasse classe, ou une montre qui soit résistante ? »
« Résistante et... Pas trop chère. » baragouina-t-il en se frottant la nuque, un peu gêné. Il n'avait plus beaucoup de liquide sur lui. « Je te suis. »

C'était logique qu'elle passe devant, il était totalement étranger à cette partie de la ville (et à tout ce qui ne se résumait pas à son appartement, la ligne de métro qui le reliait à son travail et le musée). Le brun prit le temps d'observer celle qui l'accompagnait alors qu'ils marchaient. Elle portait des talons sans difficulté, signe qu'elle n'avait pas toujours vécu dehors. Sa chemise, bien que trempée et peut-être un peu froissée, était de bonne qualité puisqu'elle ne devenait pas transparente. Étaient-ce des vestiges de son ancienne vie, gardés précieusement pour certaines occasions ou simplement pour lui donner un peu d'espoir dans les moments difficiles ? Ces pensées firent resurgir les paroles de Clionestra dans l'esprit du buveur de sang. Que voulait-elle dire par là ? Oh... C'était plutôt lui qui devrait avoir honte de demander de l'aide à une "race inférieure" comme disaient certains vampires morts depuis trop longtemps. Le regard des autres avait cessé de l'affecter quand il avait décidé de sortir avec l'allégorie d'un néon multicolore accro aux jupes à poids et aux collants rayés.

« Hey, tu, hum... » Faire. Phrases. Complètes. « Je n'ai pas honte de toi. Je veux dire, tu n'as aucune raison d'avoir honte, c'était pas la peine de te changer. Même si ces vêtements te vont bien, je n'ai pas voulu dire le contraire !»

Il rit de sa propre misère, un réel sourire sur son visage. Passer autant de temps avec la bande de brutes de Jared n'avait pas amélioré ses capacités sociales. Dire que cette fille pouvait mettre un terme à sa vie en un instant et qu'il n'était même plus sur ses gardes. Sa joie de vivre et son sourire sincère lui rappelaient tellement Raven ; tout comme son don pour le déstabiliser, bien que ça soit inintentionnel chez Clio. C'était bien inintentionnel, n'est-ce pas ? Elle n'allait pas l'amener dans une allée sombre pour planter ses griffes dans son cœur ? Génial, il stressait de nouveau... Après tout, Raven s'était révélée être une tueuse sans compassion aucune. Cela pouvait également être le cas de la louve. Non, il ne devait pas penser ainsi. Il inspira profondément (pas dans la direction de l'odeur canine). Oups, il avait failli bouger le parapluie trop loin de la brune.

« Enfin, ce que j'essaie de dire c'est que ça doit être difficile de vivre dehors. Tu es forte puisque tu t'en sors. C'est assez admirable. J'espère juste que tu n'affrontes pas les pleines lunes toute seule... »

Savoir que sa voisine se baladait librement transformée en furie poilue et sanguinaire une fois par mois ne l'enchantait guère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Lun 6 Fév - 14:08

*Elle lui fit un sourire. Cette histoire d’argent, il l’avait connu plein de fois. Même à l’époque où elle habitait en France d’ailleurs. Il fallait toujours se dire « est ce que le prix que je vais mettre vaut l’utilisation que je vais en faire ». La plupart du temps, Clio se disait que non. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait pu vivre trois mois seule dans les rues de Londres, elle savait se démerder avec le peu qu’elle avait … même si certaines personnes la tueraient pour ça… dont son amie Elizabeth. Clionestra considérait Elizabeth comme son amie, mais elle n’arrivait pas à savoir si ce sentiment était réciproque où si elle était juste une petite chose qu’Elizabeth n’appréciait guère mais ne pouvait abandonner … Bref. Elle comprenait cette histoire d’argent et lui gratifia d’un nouveau sourire rassurant.*

- En route mauvaise troupe !

*Elle avait dit cette phrase sans le vouloir clairement mais elle n’avait pas envie de l’expliquer. C’était qu’une phrase en français qui se porter bien pour la situation. Elle se mit à se déplacer vers Whiteleys, un centre commercial. Il était tout proche d’Hyde Park et avait pu de nombreuse fois s’y rendre pour le plaisir d’y aller. Elle lui souriait. Heureuse de, enfin, servir à quelque chose. Elle se retourna alors qu’il baragouinait quelque chose. Elle n’était donc pas la seule dont les paroles partaient en vrille. Elle attendit un peu inquiète, puis lui fit un large sourire.*

- Ne vous en faites pas, je sais que vous n’avez pas voulu sous entendre quoi que ce soit. Mais je n’aurais jamais osé vous accompagner sans me changer. Les gens jugent les gens. Et je ne permettrais pas que les gens vous juge car vous voulez me tenir un peu compagnie.

*Elle était heureuse que les vêtements lui aillent. Elle avait peur, dû à sa perte de poids, que les vêtements ne lui aillent plus et qu’elle ressemble juste à un tas d’os. Alors ce compliment lui faisait encore plus plaisir. Elle ne se doutait pas de ce qu’il se passait dans la tête de Marvel. Elle n’avait même pas encore compris qu’il était un vampire. Elle savait que pour ne pas au mois grelotter sous cette pluie, il n’était pas humain, mais de là à dire qu’elle avait identifié sa race … elle n’en était pas là … Elle s’approcha de lui alors qu’elle le vit rapprocher le parapluie. Faisant une moue à sa dernière réflexion… Comment répondre que … Si carrément. Elle pencha la tête sur le côté et le regarda en biais.*

- J’ai ma méthode pour ne faire de mal à personne, et pour le moment elle fonctionne très bien alors ne vous inquiétez pas. Dites je peux le tenir si vous voulez…

*Sans attendre qu’il lui répond elle mit la main sur la sienne et elle pu sentir le froid. Elle garda pourtant sa main sur la sienne en la regardant et lui fit un nouveau sourire*

- Dis … est ce que tu es un vampire ?

*Elle n’avait pas peur. Elle avait déjà rencontré des vampires, pris un diner avec l’un, des cours de … bienséance ? … avec un autre. Et puis, elle n’avait pas la psychose de l’échange de sang. Elle ne comprenait pas vraiment comme c’était possible de s’échanger du sang. Son sang restait dans son corps, et le sang des vampires pouvait bien rester dans le leur ! Elle gardait sa main sur celle de Marvel en souriant. Les vampires étaient les plus gentils. Voilà ce qu’elle était en train de se dire. Et puis même si plus froid que la moyenne, il était aussi plus chaleureux sous certains aspects.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Lun 6 Fév - 15:59

La louve se défendit quant à son attitude quelques minutes plus tôt et ses pratiques lors des nuits de pleine lune. Cette dernière réponse ne satisfaisait pas vraiment le vampire. Ça voulait dire quoi, "j'ai ma méthode" ? Elle avait, quoi ? 17 ans ? 18 ? Soit sa meute s'était faite décimée et elle était la seule survivante (ce qui était peu probable), soit elle avait été transformée et n'avait pas de gentil mentor pour lui expliquer la vie. Alors elle n'avait aucun droit de certifier que sa méthode était efficace ! Les loups ne se rappellent même pas qui ils sont une fois transformés ! Elle s'attachait peut-être, mais les chaînes, ça casse. Les murs cassent. Les portes cassent. Sérieusement, il avait peur de ce qu'elle que ce corps frêle pouvait devenir.

Mais il ne renchérit pas, parce que son ex lui répétait toujours de se taire s'il n'avait rien de gentil à dire (bien qu'il ne suive ce conseil qu'une fois sur dix). Il ne pouvait qu'espérer. Ou déménager, mais pas avant d'avoir l'argent pour ce faire.

Le brun se contenta de hausser les épaules de manière visible pour signifier qu'il se fichait de qui portait le parapluie jusqu'à ce qu'il se souvienne qu'il était : 1# presque infatigable, 2# plus grand qu'elle.

« Je ne veux pas devoir me baisser, je le garde. »

Sans prévenir, la brune se tourna vers lui et prit sa main dans la sienne. C'était la deuxième fois ! Il allait devoir se laver à l'acide si ça devenait une habitude. La prochaine fois qu'il sortait, il mettrait des gants. Sauf qu'il n'en avait pas... Pour cela, il devait s'acheter des gants, et ce n'était pas le moment de gaspiller de l'argent. S'il avait eu une machine à remonter dans le temps, il aurait été frapper son moi passé pour avoir perdu son sac qui contenait tout ce qu'il possédait. Sa propre stupidité l'étonnait parfois. Le vampire demeura stoïque pour ne pas laisser voir sa gêne. La jeune fille ne méritait de subir ses changements d'humeur. Est-ce que les humains aussi réagissaient aussi violemment ou les légendes sur les vampires qui ressentent tout plus fort étaient fondées ? Son passé d'homme normal était si loin déjà... Bientôt un siècle.

« Dis… Est ce que tu es un vampire ? » demanda-t-elle sans peur ni malice dans le regard.

Le brun prit le temps d'observer les alentours avant de répondre. Un rapide coup d’œil lui assura qu'ils étaient trop loin des passants pour qu'un humain les entende. Ce n'étaient pas les Londoniens qui l'inquiétaient, seulement la minorité qui avait décidé que chasser du mort-vivant était un sport comme les autres. Lui-même avait passé plusieurs décennies à les éviter (il ne pouvait se vanter d'en avoir jamais combattu un seul), alors que la jeune lycanthrope n'en avait peut-être rencontré aucun. Était-elle au courant de leur existence ?

« Ouais. » se contenta-t-il de répondre, troquant le "yes" des anglais pour un "yeah" plus américain à la limite du texan. L'accent Texan, le pire au monde selon Marvel. Il se devait de rectifier ça. « Oui je suis un vampire. C'est pour ça que je suis froid. Tu en connais d'autres ? Désolé si je lâche ta main mais j'ai pas l'habitude. »

Il secoua sa main avant de la cacher dans la poche de son jean, jetant un pan de sa veste vers l'arrière. Ce geste lui rappela la nuit durant laquelle il avait percuté une femme en fauteuil roulant dans sa fuite d'un des loups-garous appartenant à la meute Blackwood, à New York. Il avait le T-shirt imbibé de sang à cause des poches d'O négatif qu'il avait volées et que le loup avait déchirées d'un coup de griffes. Le souvenir n'était pas plaisant. Ce soir-là, il avait dû ramener la femme chez elle et porter son manteau fermé, un truc qu'il ne faisait jamais. Pour penser à autre chose, il questionna de nouveau Clionestra avant qu'elle n'ait le temps de répondre à sa première interrogation :

« Tu sais ce que c'est qu'un chasseur ? Un chasseur de loups-garous, pas un amateur de gibier forestier. Tu sais quoi faire si tu en croises un ? »

Il valait mieux qu'elle apprenne vite qui étaient ses ennemis mortels. Et si elle pouvait le renseigner sur quelques vampires de la région, cela ne tomberait pas dans l'oreille d'un sourd. Qu'il s'agisse de menaces potentielles ou de futurs alliés, la connaissance apportait un pouvoir certain comparé à l'ignorance totale qui était celle de l'ancien barman.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Lun 6 Fév - 16:40

*Clionestra n’avait pas envie de lui expliquer sa vie… elle n’avait plutôt pas envie de réexpliquer sa vie… elle avait l’impression de ne faire que ça. Dire d’où elle vient, raconter sa transformation, sa première pleine lune. Et puis, elle était confiante dans l’avenir, alors que la plupart de ceux qu’elle avait rencontré pas du tout. Elle était peut être la plus bizarre des deux en réalité. Mais ce n’était qu’un détail. Clionestra ne pouvait pas se douter que ce simple geste réveillé des souvenirs à l’homme. Quand elle touchait un vampire, son cerveau faisait la comparaison avec les autres vampires et validait l’hypothèse de la nature de la personne. Elle l’avait déjà vu faire, regarder partout pour vérifier si quelqu’un y était … et elle ne savait pas du tout pourquoi. Elle lui fit un sourire en attendant sa réponse. Elle sourit à son changement de vocabulaire. Clionestra n’était pas vraiment regardant sur les accents des gens qu’elle rencontrait. A la limite, elle pouvait identifier l’accent français du russe, mais se connaissant dans les accents s’arrêtaient là d’habitude. Elle le regarda lâchait sa main et fit une petite moue triste*

- Pardon. Mais tu sais, tu n’à rien à craindre de moi, je ne sais même pas comment je pourrais faire pour te faire du mal…

*Elle se mit à agiter les mains un peu n’importe comment pour effacer mentalement ce qu’elle venait de dire*

- Pas que je veuille te faire du mal hein ! Loin de là ! Bien au contraire, on n’attaque pas les gens gentils et qui nous donne un coup de main… mais je ne serais pas comment te faire du mal. Et je ne pense pas réussir sans le vouloir sinon tu me l’aurais dit pas vrai ?

*Elle lui fit un nouveau sourire en se dirigeant vers leur destination. S’il ne serait pas en train de pleuvoir des chats et des chiens, il était presque sûr qu’elle se serait mise à sautiller… comme ça pour le fun. Elle se remit à parler en repensant aux autres vampires qu’elle avait pu rencontrer. S’avançant un peu, elle mit sa tête à l’envers et compta sur ses doigts*

- Tu es le troisième que je rencontre. La première est Elizabeth, un peu vieille peau mais gentille quoi qu’elle dise, mais pour t’aider je te conseillerais pas d’y aller de front. Sinon, il y a Samael. Je n’ai pas tout compris mais il me semble que c’est un chef de clan ou une connerie du genre, lui t’aidera plus cordialement je pense. Je te passerais son adresse après, il me l’a donné récemment mais je ne pense pas qu’il m’a oublié.

*Alors qu’il lui posa une question piège, forcément, Clionestra leva la tête vers le ciel et y réfléchit.*

- Oui, je sais quoi faire. Sourire et attendre.

*Elle reporta son attention vers lui*

- Après tout, il n’y a rien qu’un sourire puisse effacer. Et je ne suis pas faite pour me battre. Peu d’hommes sont réellement capable de tuer de sans froid. Surtout que j’ai une tête de mineure alors je ne pense pas qu’ils me tueraient sans vérifier avant qui sont mes parents.

*Elle haussa les épaules*

- Et puis ce n’est pas comme si j’avais voulu devenir une louve, s’ils ne peuvent me pardonner alors je ne pourrais rien faire non plus.

*Elle n’était pas suicidaire … quoi que peut être un peu trop con pour remarquer les situations délicates dans lesquelles elle se mettait parfois, mais il fallait avouer qu’elle n’avait jamais réfléchi à ce détail. Que des humains veuillent lui faire la peau… Elle grimaça… Elizabeth lui avait prévenue qu’elle devait apprendre à se défendre un peu mieux, mais la violence n’avait jamais été dans le code génétique de Clio.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Mer 15 Fév - 10:12

Il était difficile d'imaginer Clionestra sous sa forme lupine tellement son innocence transparaissait dans tout ce qu'elle faisait. Marvel se surprit même à penser qu'elle ne devait pas être si dangereuse à la pleine lune. Parfois, elle pouvait sembler ridicule - bien qu'il ne le lui dirait jamais, de peur de la blesser. La manière dont elle gesticulait lui rappelait Heley dont la maladresse l'avait presque tuée... Espérons qu'il n'en soit pas de même pour la jeune lycanthrope. Quoi qu'il en soit, ses paroles touchèrent le vampire, en particulier l'utilisation du mot "gentil". Il ne pouvait pas vraiment la contredire, il avait été plutôt gentil sur ce coup. S'il avait réfléchi plus longtemps - ou senti qu'elle n'était pas tout à fait une pauvre humaine égarée - le brun aurait sans aucun doute tourné les talons aussi vite que sa condition le lui permettait (c'est à dire très vite). Il était heureux de ne pas l'avoir fait, car cette soirée lui aura appris quelque chose. Jamais n'aurait-il imaginé que les loups pouvaient être aussi fragiles, ni qu'il voudrait en protéger un. Quand il avait rencontré cette femme, dont le nom lui échappait, il avait suffit de quelques secondes pour qu'elle s'énerve contre lui et la Terre entière. D'ailleurs, il pleuvait aussi ce jour-là. Et quand Morwyn lui avait présenté Seth. Pour conclure : la pluie était sa pire ennemie dorénavant car elle masquait la nature des loups-garous jusqu'à ce qu'ils soient trop près pour que Marvel s'en aille discrètement. Il répondit à Clio pour éviter d'avoir l'air impoli, bien qu'il ne fut pas sûr qu'elle l'ait entendu :

« Bien sûr que je te l'aurais dit. »

Mentir dégoûtait le vampire, c'est pourquoi il s'étonna de sa réponse. Elle était sincère : il lui aurait réellement dit qu'elle lui faisait mal si cela avait été le cas, quitte à paraître faible, et ce dans le but d'aider cette jeune fille à se contrôler - et à ne pas se faire d'ennemis à chaque coin de rue.

Les informations qu'il obtint sur cette Elizabeth ne lui seraient pas d'une grande utilité. "Ne pas y aller de front", qu'est-ce que ça voulait dire ? Et quand à son prétendu grand âge, tout était relatif, surtout chez les vampires. Adonis était vieux mais assez sympa... Quoique, il l'avait quand même abandonné pendant des années puis envoyé sur un autre continent sans un sou en poche. Soit, il verrait bien si un jour son chemin croisait celui d'Elizabeth. Cependant, Samael semblait intéressant, utile voire nécessaire à sa survie. Ce personnage pouvait peut-être l'éclairer sur les différents gangs, clans ou familles du coin. Après tout, Londres ressemblait beaucoup à New York, elle comportait donc certainement des énergumènes charismatiques dont la volonté était d'unifier ou de diriger les créatures de la ville. Il y avait au moins une ou deux meutes de lycans, ces trucs aiment vagabonder ensemble et comparer leur pelage. (Ça, il venait de l'inventer mais s'en persuada aussitôt.)

Quant à sa réponse concernant les chasseurs qui chercheraient potentiellement à compléter leur collection de couvertures en peau de canidé, le brun voulut s'en indigner et expliquer à cette petite inconsciente que c'était sa vie qu'elle mettait en danger, quand soudain il réalisa qu'elle avait raison.

« Ce n'est pas totalement dénué de logique... » euphémisa-t-il.

Après tout, à part sous les rayons de la pleine lune, elle ne se battait pas et l'absence de musculature visible sous sa peau laissait croire qu'elle n'excellait pas non plus en course à pieds. Sa petite taille la rendait difficile à voir dans une foule mais si une affiche représentant son visage était placardée dans le coin sous un faux prétexte (vol, fugue...), n'importe quel touriste pourrait la reconnaître et la remettre aux autorités. Non, sa plus grande arme était...

« Ton sourire, ça pourrait fonctionner. Les chasseurs sont humains donc leur conscience doit les freiner de temps en temps. Ils risquent de te mettre en cage pour s'assurer que tu ne sois pas un danger mais tu garderais la vie. Fais-en tes potes et ils te laisseront peut-être partir. »

Il réfléchissait à voix haute, comme à son habitude, mais la brune n'avait pas l'air gênée par son comportement. Pouvait-elle être gênée ? Sa vie et son innocence ne la rendaient-elles pas imperméable à l'humiliation. Ah, non, elle avait peur de lui faire honte à lui. Et dire que cette même main qu'elle s'entêtait à attraper avait baigné dans le sang d'au moins une centaine d'êtres humains. C'était dingue à quel point il avait changé. Shawer ne l'inviterait plus à ses parties de chasse nocturnes s'il était encore en vie. De toute manière, Marvel était trop vieux pour ces bêtises. Son délire maintenant c'était plutôt de lire un roman dans un rocking-chair en observant la neige tomber. Sauf qu'il n'avait ni livres, ni rocking-chair, ni chalet, ni l'argent pour en obtenir. Il se plaignait beaucoup, mais cette fille n'avait même pas de travail pour espérer un jour avoir tout ça.

« Et, hum... »

Il passa sa main dans ses cheveux parce que la nervosité l'empêchait de trouver les bons mots et faillit cogner une passante avec son parapluie. Les vampires étaient pourtant naturellement pleins de grâce dans les bouquins, pourquoi n'était-ce pas son cas ? Il se consola en se souvenant qu'il n'avait pratiquement plus besoin de dormir. Donc il avait plus de temps pour s'ennuyer... Penser était définitivement une mauvaise idée.

« Ma télé me manque... » soupira-t-il avec un sourire désespéré adressé à personne en particulier.

Le cinéma était devenu cher, en plus. Focus, il devait aider Clio, histoire d'avoir l'impression d'avoir été productif cette semaine.

« Est-ce que... Zut, t'as un endroit où dormir ce soir ? Il va continuer à pleuvoir et... Enfin, tu veux peut-être dormir au chaud pour une fois. Pas question qu'on aille chez moi, déjà j'y serais pas et en plus c'est pas rangé. » Ok, il venait de mentir. « Mais il doit bien y avoir des hôtels pas complets dans cette ville. »

Sa tentative de subtilité avait échoué. Tant pis. De plus, il n'avait toujours pas de montre. Bah, il avait encore du temps avant d'aller au travail. Peut-être. Purée, s'il était viré il devrait rejoindre Clio et dormir dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Mer 15 Fév - 18:19

*Clionestra était extérieur aux choses. Trop de choses lui passait à dix années lumières de là où elle était. Elle regardait les gens, les comprenait, mais elle ne se sentait jamais apte à les aider… tout comme là. Elle ne savait pas du tout comment faire parler Marvel de ce qu’il pensait… Pas qu’elle le veuille absolument, mais cela lui ferait peut être du bien. A lui, pas à elle. Elle le gratifia d’un nouveau sourire en restant bien sous le parapluie mais assez éloigné pour ne pas le toucher. Elle regardait les passants en écoutant le rythme de la pluie. Cela devait être dérangeant …de ne plus sentir son pouls battre dans sa poitrine, de ne plus sentir son sang monter ou s’arrêter si on se coupe la circulation sans le vouloir… et puis surtout, entendre son cœur battre lui rappeler qu’elle était en vie. Or quand on était un vampire, on était vivant sans l’être. Elle sourit encore. Ce n’était pas le genre de question que l’on poser à une personne que l’on venait de rencontrer. C’était une question de vie privé. Elle se reconnecta sur cette histoire de chasseurs. Elle était sûre que si elle aurait dit cette phrase, sur les chasseurs, à Elizabeth, elle se serait énervé, ou elle aurait été blasé, ou un mélange subtile des deux. Samael n’en parlons pas. . . Elle rigola alors. C’était sa logique mais elle était contente que pour une fois quelqu’un la comprenne. Alors qu’elle ne s’y attendait pas, il lui fit un « petit » compliment. C’était comme ça qu’elle le ressentait. Elle se tourna vers lui doucement*

- Pas que les humains. Les vampires aussi peuvent être de bonnes personnes, et les loups aussi d’ailleurs. J’en ai rencontré un qui était comme toi, à passer du coq à l’âne et à divaguer, bizarre mais sympas. Je ne pense pas être en danger dehors, et je sais reconnaître les personnes mauvaises et celles qui pensent l’être à cause de leurs conditions.

* Elle ne se doutait pas du passé de Marvel. Concrètement, elle s’en fichait, tout le monde avait son passé, et tout le monde méritait son pardon… Même la personne qui l’avait transformé et laisser pour morte méritait son pardon. Cette pensée ne la rendait pas triste, bien au contraire, elle la motivait à continuer à vivre pour retrouver cette personne et lui dire. Ils rentrèrent dans le centre commercial, à cette heure ci rare étaient les commerces encore ouvert… ou pas. Ce centre avait des boutiques ouvertes jusqu’à minuit. Chose incroyable, Clionestra s’était dit que peut être les créatures de la nuit avaient fait valoir leurs droits … pour comprendre que c’était plutôt une histoire de clientèle. Elle se retourna alors qu’elle était protéger de la pluie.*

- Tu peux poser ton parapluie là, personne ne te le volera.

*Elle était sûre de ce qu’elle avançait. A cette heure là, les personnes qui avaient besoin d’un parapluie étaient déjà loin, et les autres avaient le leur. Elle sourit en montrant les escalators. Petite, elle les montait à l’envers pour le plaisir. Elle sourit encore quand elle mit le premier pas sur l’escalator et lui parla d’autres choses, elle sourit.*

- Tous les premiers dimanche de chaque mois, il y a une projection publique de films connus près de Hyde Parc, à dix ou vingt minutes. C’est du grand cinéma et c’est dehors, mais c’est plutôt pas mal.

*Il était reparti sur autre chose, elle trouvait cela drôle. Elle se retourna alors que la fin des escalators approchait. Sans le toucher elle lui mit un doigt devant sa poitrine.*

- Pas question que tu me paie une nuit d’hôtel alors que tu es fauché aussi ! Et puis, j’évite de trop dormir la nuit alors je vais juste me promené jusqu’au petit matin et j’irais dormir en haut de mon arbre comme Toupou !

*Elle lui fit un sourire. Ce n’était pas vraiment une histoire de gêne mais de devoir. Elle ne voulait pas être plus un boulet que ce qu’elle n’était déjà… Il n’aimait pas le fait qu’elle soit une louve et elle n’aimait pas le fait qu’il n’aime pas sa condition. Clionestra était ce genre de personne. A vouloir être apprécier, aimer, comme amis ou connaissances, de vouloir qu’on lui demande son aide… mais elle n’avait encore jamais appris à demander de l’aide et surtout, elle avait un mal fou à la recevoir….*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Mer 22 Fév - 20:40

Marvel se retint de contredire Clionestra. Il ne la connaissait pas si bien, peut-être était-elle réellement douée pour décrypter les gens - bien qu'il n'ait aucune, mais alors aucune envie de rencontrer ce loup qui lui ressemblait soi-disant. Lui-même se savait légèrement perturbé et socialement inapte. Un lycan aussi taré que lui, c'était un danger en puissance. Tous les lycanthropes étaient dangereux... Clio ne l'entendrait pas de cette oreille, de toute manière, ça ne servait à rien qu'il la mette en garde. Il ne voulait pas non plus la mettre de mauvaise humeur. Une idée lui traversa l'esprit : Est-ce que les loups en meute attaquaient les loups solitaires ? La meute Blackwood tuait tous ceux qui refusaient de les rejoindre, mais Londres ne comportait pas de tels psychopathes égocentriques (à priori). Il valait mieux ne pas y penser. La pauvre n'avait aucun refuge si l'on se mettait en tête de la pourchasser. Enfin, le brun n'en avait pas vraiment non plus, son deux pièces n'était pas une forteresse.

Ils entrèrent dans un centre commercial. Alors c'était ici que la jeune fille les guidait depuis tout ce temps ? C'était pratique pour s'abriter de la pluie. Marvel rangea d'ailleurs son parapluie à l'endroit qui lui était indiqué. Les centres commerciaux fermaient souvent plus tard que les boutiques individuelles avant même que les vampires ne soient connus du grand public, la règle devait être d'autant plus vraie maintenant. Pas bête la gamine. Oh, un escalator. Il n'en avait jamais emprunté en dehors des aéroports. Ça devait coûter cher de faire fonctionner ces machins toute la journée, non ? Les clients ne pouvaient pas tout simplement marcher ?

« Tous les premiers dimanche de chaque mois, il y a une projection publique de films connus près de Hyde Parc, à dix ou vingt minutes. C’est du grand cinéma et c’est dehors, mais c’est plutôt pas mal. »

Hum, c'était bon à savoir. Le vampire lui offrit un sourire approbateur. Il travaillait le dimanche mais si son collègue voulait échanger un soir, ça pourrait être un bon moyen de passer le temps. La dernière fois qu'il était allé au cinéma c'était... Hum, ouais, c'était avec Heley. Purée, il avait manqué pas mal de films. Vivement qu'il rattrape son retard !

En ce qui concerne la proposition de Marvel d'offrir un toit provisoire à la jeune louve, elle fut balayée avec une étonnante violence :

« Pas question que tu me paie une nuit d’hôtel alors que tu es fauché aussi ! Et puis, j’évite de trop dormir la nuit alors je vais juste me promener jusqu’au petit matin et j’irai dormir en haut de mon arbre comme Toupou ! »
« Eh, je ne suis pas fauché ! »

Il devait faire attention pendant un certain temps, c'est tout ! Il n'aurait pas dû s'emporter autant, elle allait croire qu'il était fâché. Il voulait simplement l'aider, pourquoi refusait-elle ? Il n'avait jamais rien refusé de gratuit, lui, et ce qu'elle que fut sa situation financière. Être fier c'était stupide ! Bon, calme-toi. Crier n'arrangerait rien. Et on n'arrache pas la barrière de l'escalator ! Méchant Marvel. Il devait faire preuve de... Tact ? Ouais, quelque chose dans le genre.

« Écoute, Clio, tu m'aides à acheter une montre pour ne pas être en retard et perdre tout mon argent, et je t'aide en te payant une nuit tranquille avec l'argent que tu m'auras permis de garder. Ou une journée, si tu préfères. »

C'était logique, non ? En tout cas, le vampire avait un sourcil levé comme pour poser exactement cette question. Il aimait se disputer avec des gens seulement si les arguments présentés étaient logiques, justifiés et clairs. Si une personne répétait deux fois la même chose, alors elle avait déjà perdu toute crédibilité à ses yeux. Ce n'était pour l'instant pas le cas de sa camarade lupine. Il devait néanmoins lui-même trouver d'autres moyens de faire pencher la balance en sa faveur s'il ne voulait pas se sentir coupable. Bah autant le lui dire cash...
« Si je ne t'aide pas à mon tour, je vais m'en vouloir. » lâcha-t-il d'un ton détaché. « Et puis, les amis ne tiennent pas de comptes entre eux, tu devrais accepter sans râler. A moins que tu ne veuilles pas qu'on soit amis ? »

Ok, ce n'était pas très correct de la prendre par les sentiments. Il avait même croisé les bras pour faire sérieux. Manipuler quelqu'un pour son bien, est-ce que c'était toujours de la manipulation ? Il ne la considérait pas comme une amie, bien qu'il lui fasse plus confiance qu'à quiconque sur cet archipel. En effet, le vampire séparait ses amis de ses connaissances ainsi : à ses amis, il pouvait tout dire et leur confierait sa vie sans avoir peur du résultat. Ceux-là pouvaient compter sur lui à n'importe quelle heure du jour et de la nuit et ce pour n'importe quel problème. Clionestra n'en faisait pas partie pour la simple et bonne raison qu'il ne l'avait rencontrée qu'aujourd'hui. L'amitié "à la Marvel" se forgeait dans le temps. Dans sa vie, il n'avait pu réellement se reposer que sur Heley, Morwyn et Aaron. Ce dernier aurait beaucoup aimé la joie de vivre de la jeune lycanthrope. Il était au moins aussi enjoué qu'elle. Ouch, utiliser le passé pour parler du vampire musicien était douloureux... Oh, mais n'était-ce pas un magasin de montres qu'il voyait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Dim 5 Mar - 11:30

*Clionestra ne se sentait pas dangereuse. Elle avait compris que Marvel n’aimait pas le fait qu’elle soit une louve, et même qu’il ne lui aurait pas adressé la parole s’il aurait su sa condition, mais elle ne pouvait que difficilement le comprendre. Mis à part quand elle est sous forme de louve, Clionestra n’a jamais su faire du mal aux autres. Trop faible, trop peureuse, trop … gentille ou naïve au choix, pour faire du mal exprès à une autre personne, et même, à un autre être vivant. Elle n’était pas le genre à tuer les chatons dans un quartier… Allez, la limite était les araignées, et encore à partir du moment où l’araignée était chez elle et non dehors, sinon elle la laissait faire sa vie. Non. Elle avait du mal à comprendre, et Marvel n’était pas le premier vampire à … « redouter » ses réactions. Elle ne dit rien pourtant. Si les vampires la pensait plus fort que nécessaire, peut être ne se ferait elle pas attaquer … bien qu’elle ne pense pas que Marvel essaie de la tuer un jour. Clionestra n’avait pas voulu non plus être violente pour sa proposition, c’était bien autre chose. Elle ne voulait pas que l’homme puisse manquer de ce qu’il lui passerait. Elle sourit quand il dit ne pas être fauché. Peut être que ce terme était un peu plus péjoratif en anglais qu’en français car tout le monde était fauché en France. Toujours… sauf les riches, mais ça c’était encore autre chose. Elle le regarda avec un sourire puis pencha la tête sur le côté avec un regard interrogateur… à quoi pouvait-il bien penser là ? Elle prit une mèche de cheveu entre ses doigts et l’entortilla. Il était vrai que c’était tentant … grave tentant … de dormir enfin dans un lit, de pouvoir prendre une douche dans une vraie douche etc. Mais elle ne voulait pas être un « moins » sur le compte de l’homme. Ce n’était pas de la fierté, elle avait oublié ce qu’était d’avoir de la fierté à l’âge de quinze ans… Elle se mordit les lèvres aussi. Cherchant un moyen de ne pas devoir cela à l’homme. Puis l’homme repris la parole … et bien il avait fait mouche de deux façons différentes. Elle secoua ses deux mains en même temps*

- Si si ! Bien sur que je veux que l’on soit amis, mais je ne pensais pas que tu accepte d’être amis avec moi vu que tu ne m’aime pas. Pas moi en tant que moi je parle hein mais mon odeur… Bref. Moi je veux bien être ton amie !

*Elle le gratifia d’un nouveau sourire, puis son sourire se transforma en un regard serein.*

- Tu ne dois pas t’en vouloir pour ma situation ! Tu n’y es pour rien du tout. Tu es quelqu’un de trop gentil.

*Elle se frotta l’arrière de la tête en faisant un petit sourire, de frustration plus que d’ennuie. Elle ne voulait pas être un poids sur sa conscience non plus… Elle le regarda motivé. Et sourit à nouveau.*

- Bon d’accord, mais à une condition ! Je veux ton adresse, comme ça, quand j’y arriverais je te rembourserais ! Même si … voilà … bref … mince.

*Elle essayait de mettre en ordre ses idées puis se mit à rire. Marvel n’avait certainement pas compris ce qui advenait d’être amis avec elle. Elle était le genre d’amis qui feraient tout pour les autres et rien pour elle. Elle comptait donc bien le rembourser et faire en sorte qu’il soit plus serein. C’était stupide ? Ouais c’est vrai, mais c’était surtout trop tard pour lui pour faire marche arrière. Clionestra se liait très facilement aux gens, même si c’était que dans un sens, que les autres n’avaient jamais les mêmes sentiments pour elle qu’elle. Qu’importe. Elle comptait donc faire tout ce qu’il faut pour lui, comme elle le faisait à l’époque pour une de ses amis en France. Elle s’approcha de la boutique de montre et lui montra triomphante.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel] Mer 29 Mar - 17:04

Était-il trop gentil ? Par moments, sans doute, moments qu'il compensait par ses nombreux crimes donc au final... Le problème n'était pas qu'il avait été cruel par le passé mais qu'il savait qu'il le serait à l'avenir. Il suffisait d'un rien pour le faire basculer à nouveau et quand on est immortel, les statistiques finissent toujours par jouer contre nous.

« Bon d’accord, mais à une condition ! Je veux ton adresse... »

Quoi ?! Elle demandait sérieusement ce qu'il pensait qu'elle était en train de demander ? Mais pour qui est-ce qu'elle se prenait ? On ne donne pas son adresse à n'importe qui, il ne donnait pas son adresse à n'importe qui. C'était simple, il ne la donnait à personne, genre vraiment personne sur la planète entière. Jamais il ne prendrait le risque avec une jeune lycanthrope qu'il venait à peine de rencontrer. Même si elle semblait pleine de bonnes intentions, les gens pouvaient changer ou être manipulés. La tentation de lui raconter des salades était grande, néanmoins elle ne battait pas son aversion du mensonge. Il devait simplement s'assurer de ne pas la blesser en lui exposant son point de vue. Elle avait déjà remarqué qu'il n'était pas à l'aise avec son parfum canin.

« Je ne peux pas te donner mon adresse. Imagine... Qu'on te torture pour l'avoir. Tu n'auras pas d'autre choix que de cracher le morceau, c'est biologique. Je ne peux pas prendre ce risque, j'espère que ça ne t'embête pas. » déclara-t-il, hésitant. « Mais je passerai régulièrement par le parc pour te voir, comme ça on restera en contact et si tu déménages, tu passeras à Hyde Park me prévenir. Ok ? »

Fallait-il déjà qu'il sache où se trouvait le parc en question... Google l'aiderait une fois en possession d'un smartphone pour y accéder. Ces inventions étaient terriblement pratiques. Son adolescence aurait été énormément facilitée s'il avait pu compenser son mauvais sens de l'orientation par un GPS portable. Cela lui aurait permis de quitter sa ville natale et de ne jamais tomber sur le vampire qui l'a transformé sur ce maudit parking en cette fin des années 60. Merveilleuse période historiquement parlant, il n'avait pas pu en profiter.

Les deux créatures entrèrent dans le magasin.

« On va regarder ces montres ? » demanda-t-il de manière rhétorique en se penchant sur les vitrines.

Le choix était simple, il trouva rapidement un modèle gris métal, simple, à l'aspect résistant et qui donnait l'heure (après tout, c'était le but dune montre, il n'avait pas besoin des secondes, d'un chronomètre ou des jours de la semaine). Pour couronner le tout, le prix était abordable dans l'hypothèse où il ne la perdait ni ne la cassait pas avant au moins deux ou trois mois. Il sourit à Clio après avoir mentalement décidé laquelle il prendrait. Ensuite, il devait patienter car le vendeur s'occupait déjà d'autres clients. Il enterra ses mains au fond de ses poches et se mit à siffloter mais s'arrêta aussitôt, se rendant alors compte que l'air qu'il avait en tête était l'une des chansons composées par son ex-fiancée.

« Eh Clio, t'aimes la musique ? »

Plus il utilisait son nom (ou surnom) plus il avait de chances de le retenir, alors il ne s'en privait pas. Et puis, c'était toujours fun de parler musique avec de nouvelles personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel]

Revenir en haut Aller en bas
"Personne ne peut être heureux tout seul" [Pv Marvel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» De l'amour? Non impossible , personne ne peut m'aimer...
» Au fond j'crois que la terre est ronde pour une seul bonne raison, après avoir fait le tour du monde tout ce qu'on veut c'est être sur ILH ♥
» "Qui vais-je appeler aujourd'hui ? Rosie ? Non... Jack ? Non... [...] Hmm... Finalement, j'vais rester tout seul"
» je suis seul,mais pas pour longtemps
» ... Où ça, double-post... ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Rues et ruelles-
Sauter vers: