Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

The darkest knight at the darkest hours × Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: The darkest knight at the darkest hours × Anna Mer 28 Déc - 19:20



The darkest knight at the darkest hours
Les premiers coups de minuit

La nuit, profonde, noire, malsaine, malveillante. Une entité était en marche ce soir, Charity le savait, Charity la traquait. Elle sentait l'odeur lourde dans les airs. Elle savait déjà ce qu'elle allait trouver, avant même de distinguer le corps écroulé dans un coin. Elle sortit ses dagues, les plaçant de manière à pouvoir les lancer comme les planter. Elle ignorait quel était le monstre qui venait de faire cela, mais elle ne le laisserait pas partir. Elle avait passé plus d'heures d'entrainements qu'il ne lui en était imposé. Elle avait vu ses lacunes face à des vampires anciens. Elle avait donc entrainé son corps à réagir. Si bien que ce soir, en sortant de l'opéra, et sentant les odeurs peu appropriés aux lieu, elle avait fait son numéro d'urgence, bien qu'elle doutait de trouver l'humain ou humaine en vie.

Elle avait eu le retour sur son téléphone, toutes les unités étaient en recherche ce soir, aucun soutient ne pouvait lui être apporté. Qu'est ce qu'ils pouvaient être condescendants envers elle, mais elle s'en moquait. Ils pouvaient avoir toutes les attitudes avec elle, elle restait de marbre. C'était ce qui les agaçait le plus. Elle avait pactisé avec le diable, après avoir été entrainée dans une voie qu'elle n'avait pas voulut. Quel était donc le sort qui ne cessait de lui jouer des tours ? Elle devait être prête, prête à recroiser son chemin, et parvenir à une conclusion à ce qu'ils se faisaient subir mutuellement. Elle assura sa coiffure, préférant rester discrète. Ses bottines craquaient lentement dans le sable près de la grande roue. Étonnamment sombre, peut être que les plombs avaient été supprimés par la bête qui officiait ici. Elle assura la poigne sur ses dagues, usant de ses sens pour déterminer la présence de l'immortel et de sa position.

Elle trouva le corps rapidement, le sang coulant encore emplissait ses narines. Elle sortait toujours en s'étant nourrit au préalable, peut être que c'était une goule. Au vu de la créature et de son état, elle se pencha et d'un doigt ferma ses paupières. Nul être ne devait fixer ainsi l'éternité, c'était ce qu'elle reprochait en premier à ces créatures nocturnes qui sans discernement privait les mortels de leur vie. Elle avança entre les pieds de la grande roue, se dissimulant aux quelques éclairages de la rue. Ombre silencieuse, elle avait suivit le conseil de porter une tenue plus adaptée pour le combat, bien qu'élégante. Près du corps certes, mais il semblerait que les créateurs ne visait pas que la protection en la créant. Enfin c'est vrai qu'elle était bien maintenue. Elle s'était changé rapidement, gardant dans un sac sa tenue d'apparat. Elle était prête, restait juste à trouver le monstre immortel.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna Mer 28 Déc - 20:11


The darkest knight at the darkest hours.
PV Charity et Anna

Elle était sortie ce soir. La douce meurtrière venait de se dissimuler parmi les gens, encore, se faufilant dans un endroit où il n'y avait habituellement personne. Elle laissait la faim la guider, elle s'était affamée à ne pas manger. Elle avait peur du jugement, se nourrir en ville était périlleux, et elle détestait se faire regarder de la sorte. Elle avait finalement optée pour le parc, quand ce dernier était fermé. Il y avait toujours deux ou trois personnes qui y passaient, sans plus, question de faire leur marche quotidienne... chose que Anna adorait de cette endroit. Elle s'y était réfugiée, cachée derrière l'une des pattes de la roue... Elle regardait autour d'elle, cherchant sa proie, cherchant un repas à se mettre sous la dent. Les iris aussi rouge que des rubis et les canines aiguisées telles des couteaux étaient clairement visible sur son visage. La pâleur de sa peau était d'autant plus appeurante, les creux dans ses joues ne rassurant guère sur ses intentions.

Elle n'avait même pas parlée: un coup rapide, elle agrippait la première personne à passer, violemment. Une poigne sur les cheveux de celle-ci se faisait ressentir, dégageant ainsi son cou alors que l'autre servait à faire craquer la nuque de sa victime, la faisant perdre conscience. Elle évitera donc d'hurler. Les crocs de la demoiselle se plantaient sauvagement dans la jugulaire de la personne qu'elle avait attrapée. Le sang, cet odeur enivrante. Ce parfum si délicieux. Elle laissait ce nectar vital couler dans sa gorge, se laissant se revigorer sous le délice vermillion qui venait apaiser sa faim. Cependant, elle perdait contrôle, de plus en plus, et rapidement, le corps de la victime devenait froid, blême, et se vidait complètement de tout ce qui le rendait vivant. La demoiselle l'avait tuée pour sa rage. Un autre meurtre commis, une autre horripilante chose à devoir cacher. Ses prunelles carmin ne pouvaient malheureusement se détacher de l'être humain mort à ses pieds. Elle avait tuée. Elle avait possiblement détruit des pauvres enfants. Elle avait sûrement assombrie les fêtes de toute une famille. Ses yeux se remplissaient de sang, le sien, tandis que ses lèvres étaient encore humectés du sang de la victime, qui avait coulé le long de son menton, venant colorer sa peau.

Son regard scrutait encore ce dernier.... « Non....... Encore....... pourquoi......» Des pas se faisaient entendre. Elle partait se cacher, dans un tas de buissons, traumatisée. On l'avait vue? Elle ne saurait dire, mais ses tremblements se faisaient voir, ses sanglots se faisaient entendre. Les larmes coulaient le long de ses joues alors qu'elle tentait d'essuyer le sang sur son menton, tenter de paraître discrète, chose qui sera malheureusement impossible. Il y avait un corps qui n'était même pas cachée, et elle qui s'était camouflée en sanglotant et en pleurant la mort d'une autre des personnes pour assouvir ses pulsions de faim.

Evelyne, elle? Qu'allait-elle penser de tout cela? Elle ne connaissait pas assez cette dernière pour savoir ce qu'elle faisait comme emploi et tout, mais était-elle contre les meurtres? Est-ce qu'elle s'en fouterait? Anna échappait un sanglot beaucoup plus fort simplement à l'idée que sa copine voudrait la tuer. Elle lançait un tout léger regard en direction de la provenance des pas pour constater que celle-ci était bien présent, armée...... Retournant se cacher, elle paniquait, tremblait... Elle allair mourir? C'était bien la dernière chose que celle-ci voulait, cependant, elle ne saurait cibler les désirs de la femme qui avait démantelé son meurtre....... Elle irait en prison? Elle irait dans son tombeau?

La panique s'emparait de la jeune femme, elle n'arrivait plus à penser clairement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna Jeu 29 Déc - 7:31



The darkest knight at the darkest hours
Les premiers coups de minuit

Les bruits sombres s'amplifiaient dans la nuit noire. La vampire tourna ses oreilles en direction des bruits étouffés de larmes. Est ce que la victime était accompagnée ? Est ce qu'une enfant ? Un autre être était terrifié ? Elle posa lentement son regard dans les broussailles avant de tressaillir. Le monstre semblait pleurer ? Est ce que c'était encore un de ces sanguinaires ? incapable de contrôle ? Incapable de discerner la vie ? Incapable de satisfaire ses envies. Elle ne s'attarda pas sur le corps, elle le tira juste à l'écart des lumières, cachant aux passants possibles la triste réalité. Elle avança ensuite vers les buissons. Le monstre avait entièrement vidé sa victime de liquide vital. Elle n'avait pas le choix, elle devait supprimer cette menace, que ce soit un nouveau vampire incontrôlé où un sanguinaire, elle devait le faire. Pour préserver les personnes de la ville de leur fléau. Elle coinça une lame dans sa main et commença à tailler le buisson en pièce, libérant la vue sur la créature qui s'y cachait.

Elle croisa finalement un regard rubis, emplit de larmes. Un regard comme avait du être le sien dans ses premiers pas. Seulement elle n'avait pas tué. Elle ne l'avait fait qu'une seule fois. Pour les beaux yeux d'un homme. Elle le regrettait à chaque minute que son coeur palpitait. Elle refusait de s'attendrir, elle n'avait qu'à se contrôler. Elle attrapa la forme par les cheveux, qu'elle se débatte ou non cela lui était égal. Sa force avait augmenté avec l'entrainement, elle hissa la créature hors du fourré, la tira jusqu'à la tamise en contre bas, se moquant de ses cris si elle en avait. Elle ne prononçait pas un mot, elle était la sentence, elle était l'arme, elle était celle qui ne supportait pas qu'on hôte la vie par faim. Elle serra les dents. Elle jeta la jeune femme devant elle. Elle lui laissait une chance de se défendre, une chance de tuer encore. Et elle n'avait pas peur. Ces duels ? Elle les proposait sans peur. La mort ne l'effrayait pas, elle l'aurait fait dans l'exercice de ses fonctions.

Elle n'avait pas regardé le corps, elle avait juste signalé l'emplacement. Une équipe de nettoyage arriverait plus tard, pour faire les constations et ensuite.. Ensuite prévenir la famille.. La vampire sentit ses yeux briller d'un éclat rouge. Elle avait conscience d'avoir tué, c'était cette conscience qui amenait ses larmes sur le visage ravagé. Mais c'était trop tard, elle n'était pas la rédemption, elle n'était pas la charité. Elle était la mort, qu'on donne à ceux qui ont outrepassés leurs droits, pour ceux qui n'auraient pas du exister. Elle toisa la jeune femme, serrant ses dagues en main et lui lança que quelques mots. Bien trop à son avis.

Défend toi. Ou meurt.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna Sam 31 Déc - 9:17


The darkest knight at the darkest hours.
PV Charity et Anna

Les pas se rapprochaient d'elle, et elle, elle tremblait. Il n'y avait rien à y faire: la demoiselle craignait de plus en plus la figure devant elle. Elle cherchait à se faire discrète, elle tentait de calmer ses sanglots, mais lorsque la figure s'était rapprochée d'elle, les tremblements s'étaient amplifiés, laissant Anna dans un état de panique générale. Les rubis de ses yeux regardait le vampire près d'elle, fixant aveuglément la main se rapprocher de ses cheveux.... et une cuisante douleur au crane suivait: elle se faisait hisser de force hors de sa cachette. Elle titubait derrière la vampire, agrippant à deux mains celle qui lui tenait les cheveux tout en pleurant bruyamment, tentant de se libérer de son emprise. « Non....... Arrrg... Pitié non..... arrêtez...... » Les supplices se faisaient percevoir entre les couinements et les sanglots de Anna, le sang continuant de couler de ses yeux...

Bien vite, ils étaient rendus dans la tamise un peu plus bas, et fut projetée au sol lourdement. Elle réceptionnait le sol à l'aide d'un solide coup sur le bassin, la faisant couiner, et rouler sur environ un mètre... Elle restait au sol, se blottissant et agrippant son cuir chevelu à deux mains. Les sanglots se faisaient encore entendre, la panique aussi, et pour couronner le tout, elle ne voyait plus rien à cause des larmes de ses yeux. Ses mains se posaient finalement lentement dans l'herbe qui se cachait du sang de ses pleurs, ses mains rougies par le sang de sa victime, elle se redressait suffisamment pour être en mesure de retourner ses yeux carmins en direction de son assaillante... Elle serrait des dagues dans sa main, son regard sombre, la position qu'elle prenait, le tout la faisait frissonner d'horreur. Les tremblements de la panique se faisait voir sur les lèvres de celle-ci, ses bras de plus en plus faibles tremblaient sous son poids...

Finalement, la phrase qu'elle avait donnée s'emparaient d'elle comme un enfant s'emparerait d'un paquet de friandises. Les mots raisonnaient autant que des coups de feu, le sens de la phrase venait de la frapper comme une batte de baseball le ferait... Ses yeux s'écarquillant, laissant place à l'horreur, elle se retournait finalement sur le dos, assise, reculant légèrement et instinctivement tout en rampant, cherchant à s'éloigner d'elle. « Je vous en prie... Pitié ne m'faites pas de mal...! Je... Ne me tuez pas... je..» Elle perdait ces mots dans les sanglots qui s'échappait de son corps... Elle avait peur, très peur, et ça on ne pouvait pas lui cacher...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna Sam 31 Déc - 12:35



The darkest knight at the darkest hours
Les premiers coups de minuit

Un monstre bien faible, des demandes irréalisables. Est ce que même couverte du sang de l'innocent elle ne réalisait pas ce qu'elle avait fait. Dans le regard, l'attitude et le maintient de Charity, tout montrait la détermination et la sentence prononcée. Si elle ne voulait pas se défendre, c'était son choix, La première dague fut lancée, directement vers la vampire sur sa droite, l'autre fila dans les airs à gauche alors qu'elle prenait la dernière pour la placer sous la gorge du montre sanguinaire. Elle ne voulait pas qu'on lui fasse de mal ? Pourquoi en faisait elle alors ? Même un jeune vampire est enseigné à ne pas tuer quand le mentor est assidu à l'enseignement. Au vu de la forme vampirique, c'était un vampire non pas jeune mais inconscient, en phase de passer au stade de goule. Bref un danger en soi. Elle tira les cheveux de la future morte en arrière avant de la regarder. Son visage à elle n'exprimait rien, comme à chaque fois qu'elle se trouvait à tuer ses semblables. C'était simplement un regard inquisiteur, qui renvoyait le meurtrier à ses fautes.

Tu tues. Et tu ne veux pas être tué ? Dans quel monde hérétique penses tu évoluer ? C'est trop tard. Tu le sais même déjà. C'est ton dernier meurtre sur cette terre, une dernière parole à transmettre à quelqu'un ?

Elle était trop bonne, cette façon de donner la possibilité de laisser un message à un être la perdrait un jour, Seulement les dagues si elles avaient déjà percées la peau sonnaient déjà la mort de la vampire. Enduite de sang de loup garou, elles étaient fatales aux vampires qu'elle frappait. Et pouvait aussi l'être pour elle. Elle attendit, elle couperait la peau et pourrait apporter quelques douceurs dans la port en poignardant le coeur après. Mais elle ne pensait pas que la vampire méritait un tel traitement de faveur. Elle avait tué, et le serait à son tour. Un monstre de moins dans la ville. Un être de moins à craindre pour les mortels. Charity ne ressentait pas la douleur de ces semblables, elle récupéra une lame, tout en gardant celle posée sur la gorge du vampire dans l'attente des mots si elle désirait en laisser pour quelqu'un. A l'affut de tout mouvement, si elle en faisait un seul, elle serait tranchée sur le fil de rasoir de l'arme parfaitement aiguisée.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna Lun 2 Jan - 21:48


The darkest knight at the darkest hours.
PV Charity et Anna

La pauvre Anna paniquait plus que tout. La peur de mourir, mais également la peur de souffrir, la crainte qu'on lui offre l'une de ces fameuses morts douloureuses.... La peur également de faire souffrir ses proches. Quels proches, me diriez-vous? La femme de Evelyne, évidemment... Et si Anna se faisait tuer, elle savait pertinemment que Evelyne traquerait le meurtrier jusqu'à ce que le corps de ce dernier lui soit entre les mains, et encore, sa vangeance ne sera jamais assez assouvies. Evelyne était très protectrice, et ne pas réussir à protéger quelqu'un qu'elle aime, elle allait s'en vouloir. C'était quelque chose que Anna craignait par dessus tout. Elle pensait à la pauvre Evelyne. La seule qu'elle aimait, celle qui avait réussi à capturer son coeur, et non que son corps... mais qui verra peut-être la dépouille de la vampire, morte, dès le lendemain soir.

Les dagues filaient en sa direction. L'une d'elle s'enfonçait directement dans son épaule, arrachant un cri strident à la jeune femme sous le coup de la douleur. Elle se tordait légèrement, se recroquevillant sur elle-même alors qu'elle allait retirer la dague... mais elle n'en eut guère le temps que les cheveux de la jeune vampire se faisaient tirer vers l'arrière. Elle échappait un couinement, abandonnant l'idée de possiblement retirer l'arme de son épaule. « Pitié..... » Malgré ses supplices, elle savait que la mort l'attendait, elle ne pouvait pas négliger ce détail... La vampire semblait sans pitié, aucune. Elle avait raison dans ses dires, d'ailleurs. Elle avait tuée, elle avait fait souffrir. Ces mots faisaient souffrir fortement Anna, celle-ci angoissant, s'en voulant également. Elle s'en voulait de tout ce qu'elle avait fait, et les mots de Charity n'avait guère aidés : elle ne faisait que se culpabiliser d'avantage. Le couteau à la gorge, elle fermait les yeux, pleurant encore et tremblant de toute part. Elle évitait de pleurer, elle voulait mourir, rapidement. Si la mort l'attendait, elle la voulait, mais elle ne voulait pas sentir la douleur. Elle ne voulait rien sentir, simplement s'éteindre telle une lumière, se laisser tomber tel la neige qui semble glisser dans l'air par ce temps qui n'était pas si froid.

Des mots. Avait-elle des mots à transmettre à ses proches? Oui, Evelyne... mais encore, aurait-elle la force? La dague qui avait pénétrée son bras était sûrement recouverte de sang lycan, un affreux picottement se faisait ressentir dans ses membres. Elle sanglotait fortement alors qu'elle s'empressait de parler. « Evelyne.... Evelyne... mon coeur. Pardonne-moi.... Je... Je t'en prie.... Je... Je t'aime... » Elle tremblait tellement et bafouait tellement ses phrases que le tout était peine compréhensible. Les picotements avaient prits de l'ampleur, recouvrant à présent tout son corps, et une douleur se faisait voir à ses membres inférieurs. La contamination. Elle peinait à contrôler son corps, il ne tenait presque plus de lui-même, et c'était la main de Charity dans ses cheveux qui lui maintenait la tête, soutenant ainsi tout son corps. Anna relâchait un gémissement assez fort, son coeur s'accélérant rapidement. Elle était en sueur, la douleur se faisait de plus en plus vive dans son corps. Elle faiblissait. La douleur rejoignait bien vite son coeur, elle étouffait à présent des gémissements et des cris sous le mal que lui provoquait cette contamination. Le sang infecté se propulsait maintenant partout dans son corps. Prit d'une convulsion, quelques spasmes se faisaient ressentir sur le corps mourant, les tremblements s'atténuant. Elle ne faisait plus aucun bruit, elle venait de perdre conscience... Son sang coulait encore de la plaie, le coeur de la mourante maintenue lourdement par ses cheveux livrait son dernier battement.

Anna venait de quitter ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna Mar 3 Jan - 5:32



The darkest knight at the darkest hours
Les premiers coups de minuit

La vampire tremble et pleure, est ce donc tout ce que ce monstre a pour sa défense ? Essayer de faire passer de la pitié ? Charity n'en a pas, elle n'en a jamais eu pour ses semblables, elle n'en a jamais éprouvé quand face à leurs gestes elle plaque les visages blafards. Elle remarqua la dague, plantée dans le bras. Qu'elle se hâte si elle désire dire quelque chose, les lycans malgré eux auront la vie de l'assassin nocturne. Elle voit lutter, elle comprend qu'elle a saisit ce dont ses dagues sont enduites. Elle la regarde, ni pitié ni haine ne flotte dans son regard. Juste neutre elle attend et écoute les mots prononcés. Cela ne va pas l'aider beaucoup, bien que le prénom lui semble banal elle hoche la tête. Si elle le peut elle répétera ces mots, enfin du moins chercherait dans la vie de la vampire si c'était une personne en vie ou non.

Elle reposa le corps sans vie, restant immobile devant l'eau noire devant elle. Ce n'était pas un sentiment de fatigue, elle regarda la vampire et ferma lentement ses yeux. Puis elle rangea ses lames, lentement, dans leurs fourreaux. Elle resta là, sans bouger, entendant bien avant qu'ils n'arrivent les hommes de nettoyage. Elle se tourna à peine, désignant les deux corps, tendant le bras résignée. Ils firent la prise de sang, elle savait qu'ils l'analyseraient, elle savait également qu'il comparerait si elle avait tué. Elle ne s'en offusquait pas, elle avait choisit son camps, elle avait choisit son destin. Et celui-ci était pavé d'injustices. Elle se tourna vers l'eau de nouveau, alors qu'ils prenaient brancard pour emmener les deux corps. Elle n'avait pas son mot à dire, ils savaient ce qu'ils avaient à faire. Elle se demandait seulement ce qu'ils allaient en faire.

Elle quitta sa contemplation pour rejoindre le chargé d'enquête, répondit sommairement à ses questions, relatant l'incident comme si elle l'avait vécu d'ailleurs, comme si ce n'était pas ses mains qui avait supprimé un semblable. Puis elle attendit. Ils avaient un registre détaillé, elle voulait savoir si le monstre nocturne était connu. Mais non, il semblerait que ce n'était qu'une rôdeuse maudite qui tuait au hasard. Ils compareraient toute fois sans doute son sang aux nombreuses victimes de la ville. Peut être qu'ils pourraient trouver ses autres méfaits par cela. Elle les laissa débarrasser le lieux, désinfecté celui-ci avant que le calme ne revienne sous la grande roue. A la question rhétorique d'un moyen de transport pour rentrer, elle n'eut qu'une réponse.


Je me débrouillerais

Elle savait le jour sur le point de se lever, et la scène vierge de toute présence à part la sienne, elle regardait le ciel s'embraser. Elle contacta un taxi, lui demandant de l'attendre non loin et resta à fixer lentement le jour se lever. C'était ce qu'elle regrettait le plus, ces instants volés avec l'astre lumineux. Elle resta jusqu'au moments ou les premiers rayons allaient apparaître, allant aussitôt dans le taxi qui la raccompagna chez elle. Une fois à son domicile, elle monta à sa chambre, remerciant Ignacia et se rendant à son bureau. Elle ouvrit le coffre dissimulé dans le double fond du bureau, en sortit un carnet qui semblait ancien et y inscrivit les quelques mots de l'inconnue. Elle demanderait plus tard s'ils l'avaient identifiée, pour faire ses recherches et trouver à qui remettre les quelques derniers mots, échappés des lèvres rougies du sang d'innocents. Elle remit à sa place l'objet, verrouilla l'accès de nouveau, puis elle vaqua à se préparer pour se reposer. Se lavant, puis se couchant, éteignant les sources de luminosité de la pièce avant de se forcer à dormir au moins quelques heures.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: The darkest knight at the darkest hours × Anna

Revenir en haut Aller en bas
The darkest knight at the darkest hours × Anna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [AAR Darkest Hour mod33] German Austria, you wonderful country
» Soviet Power ! [AAR - Darkest Hour - The Great Campaign]
» ➳ Darkest Bloody Secret
» I am the knight who says "Ni".
» Screen armures 165 Knight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: London Eye-
Sauter vers: