Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Avis aux nouveaux, et aux futurs DCs: Les lycans sont en sous-population. Allez-vous laisser gagner les vampires? Prenez note que le nombres d'employés de la brigade de l'ombre est en constante chute libre. ♦♦♦ NB: Le groupe des Sanguinaires ainsi que de la guilde de Saint-Pierre sont désormais fermés pour un temps indéterminé: les groupes sont en surpopulation. Merci! ♦♦♦


Partagez|

Charity Brixton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Charity Brixton Lun 5 Déc - 13:11


CharityBrixton



Identification

Nom: Brixton
Prénom: Charity
Surnom: N'en a pas libre à vous de tenter de lui en donner un
Âge: 200-230 ans
Sexe: Féminin
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle de base, mante religieuse actuellement
Pays d'origine: Angleterre
Race: Vampire
Groupe: M15
Emploi: A voir / pas encore décidé
Supérieur immédiat: Direction générale du M15


Derrière l'écran

Prénom: Duchesse
Surnom: Chaton
Âge: Intemporelle
Découverte: De ? Oo
Fréquence de connexion: Hebdomadaire, prévient en cas d'absence
Autres personnages: Non
Autres trucs sur vous: Très joli désign, sobre et épuré, j'apprécie
Commentaires: Commentaires ? Contraste un peu hard du blanc sur fond noir, mais on s'habitue à tout

Le physique qui me différencie
Charity est une vampire, par cela, elle est mince, fine et à toujours pu enfiler des corsets à faire pâlir d'envie les autres femmes de son rang. C'est d'autant plus facile qu'elle n'a pas besoin de se forcer pour cela. Pâle de peau, elle est d'une beauté classique, qui ne fait pas forcément retourner la tête tout de suite sur elle. C'est son regard posé, calme qui attire parfois les regards. Elle est jolie à sa façon, sans être l'une des femmes les plus époustouflantes que vous pourriez avoir croisé, sa maitrise du maquillage et du grimage peut par contre vous faire douter. Est ce que vous l'avez déjà croiser cette belle brune ? Ou bien cet rousse au cheveux de feu est elle de vos connaissances ? Tout est dans l'art d'user des bons produits, elle parvient à changer totalement de visage en un rien de temps. Quand aux habits, et bien je ne vous devoilerait tout de même pas tous ces secrets, je tiens à la vie un minimum.

Pour en revenir à la jeune femme, elle fait un mètre soixante cinq à un mètre soixante quinze. L'art de dissimuler sa vrai taille sans aucuns doute. Au naturel, ces cheveux sont brun miel, enfin c'est ce qu'elle fait croire, après tout, une espionne a tant de visage et coiffures différentes. La seule chose dont je suis certain est qu'ils sont soit long soit mi long ! Ses yeux sont verts, attendez vous êtes certains ? Non peut être bleus, la couleur en change t elle ? Et bien peut être de nos jour avec toutes ces lentilles de contact on ne peut être sur de rien. Des formes alléchantes ? Et bien non pas vraiment, sa poitrine tient facilement au creux "-GIFFLE-" nous dirons qu'elle est adaptée à sa taille, que ceux qui veulent se faire une idée par eux mêmes testent. . .

Au niveau des habits c'est une jeune femme de son temps, qui sait s'apprêter, s'habiller en toutes circonstances et qui en a la garde robe associée. Est ce que nous parlons des tatouages ? Et bien il y en a un sur l'épaule droite, un papillon, et un deuxième "-GIFFLE-" que nous vous laisserons voir par vous même... Je crois que j'ai fait le tour. Au pire, rencontrez là Invité, et peut être qu'elle vous le montrera.


Le psychologique qui m'habite
Charity en quelques mots, c'est facile, tellement. Prenez un chaton, c'est mignon n'est ce pas ? Touchant au premier regard ? Mais quand il sort ses griffes et ses crocs, cela fait très mal ? Et bien la comparaison est parfaite. Charity est quelqu'un de froid à l'intérieur, elle ne laisse personne passer et comprendre qui elle est au fond, et en dehors c'est quelqu'un de souriant, qui vit une vie qui ne lui ressemble pas.
Elle sourit aux gens, semble sociable, apprécie votre compagnie, et même vous remercie de lui tenir compagnie ! Si ce n'est pas magnifique ? Mais ce n'est qu'une façade, une forteresse aux murailles anciennes et solides, dans lesquels se cache un caractère fort et bien structuré. La vengeance ? Machiavel lui même disait qu'elle vient à point si l'on sait attendre. Et c'est ce que cette jeune femme d'apparence fragile fait. Elle attend, elle tisse lentement sa toile autour de vous, de remerciements de douceur, et une fois que vous êtes pris dedans, elle n'hésite pas. Tel une veuve noire elle supprime celui ou celle qui s'est laissé prendre dans les fils.
Sincère ? Elle ne l'est vraiment qu'avec peu de monde, après tout, c'est quelqu'un qui ne demande qu'une seule chose dans la vie. La mort, une fois que la menace sera détruite. Cela prendra un millénaire ? Elle n'a pas peur, elle sait être d'une patience à toute épreuve, et peu même fraterniser avec l'ennemi si elle s'approche de son but ultime. Dangereuse ? Je rajouterais juste qu'elle l'est autant pour elle même que pour les autres, ses connaissances sur le terrain restent uniques. C'est une arme contre sa propre race, une déterminée à disparaitre à la fin. La mort ? Elle n'en a pas peur. Elle sait qu'elle sera une tombe si elle tombe entre de mauvaise mains, rien ne passera ses lèvres.


Le passé qui m'a construit
Vous connaissez sans doute Dracula tel qu'il est présenté dans les vieux films, en monstre attaquant de jeune vierge sur un lit de draps blanc immaculé. Quel bêtise, vraiment, ces scénaristes n'ont donc aucune idée de comment opèrent ces fourbes ? Je vais vous le dire moi, je suis une de ces malheureuse victime, arraché à sa vie mortelle pour être projeté dans un monde dont je ne veux rien. Oh mais si me diront certain, l'immortalité à du bon, tu es jeune, tu vas garder pour l'éternité ta taille de guêpe et ton visage sans rides. Je crois que ce sont ceux qui m'agacent le plus ceux-là.

Je m'appelle Charity, et je viens de la famille des Stewart, Comte de Vane. Née en 1830 dans le Comté de Bruce, et fiancée à la naissance à Charles, marquis d'Ailesbury, Comte de Bruce et de Cardigan. Pourquoi dès la naissance ? Et bien ma mère n'ayant pas survécu à ma naissance, mon père ayant dans ses amis le comte, voulait sans doute se défaire de moi le plus rapidement possible. Enfance malheureuse ? Et bien non, sevrée d'amour certes, mais niveau matériel je n'ai jamais manqué de rien. C'est sans doute cette absence d'amour qui a enchaîné la tragédie de ma vie. J'ai grandit dans le comté, fille de comte, promise à un marquis, je n'avais que peu de visite désintéressées. En général, quand les gens se présentaient c'était pour une demande de quelques choses qui pouvaient leur apporter, pas à moi. Je me suis donc renfermée, jolie poupée sans existence propre jusqu'à mes quatorze ans.

La naïveté, cela vous conduit à des extrêmes bien malheureux, le fait ait qu'un autre ami de mon père se proposa de le défaire de ma présence dans son domaine. Je gênais en effet légèrement les fêtes pour les appeler poliment. Aussi on fit mes bagages et je me suis retrouvée à Londres. Imaginez ! Moi, petite provinciale promise à un des postes les plus enviez des marieuses dans la capitale elle même ??? C'était beaucoup d'excitation pour ma petite personne et c'était surtout le moment de voir et connaitre d'autres choses. Sans oublier que le charmant ami de mon père m'escortait lors de chaque soirée. Et quelles soirées... Des bals, des opéra, des théâtres, il m'offrait à moi, une vie que je ne vivrais pas j'en avais la certitude une fois mariée.

Ce n'était d'ailleurs plus avec les yeux de l'enfant que je le voyais, mais avec les yeux de jeune femme s'épanouissant à ses côtés. Des dire de mes caméristes, les tenues qu'ils me faisaient porter n'était pas adapté à mon âge et ma situation. Et combien je les ais nié les pauvres, bien trop heureuse dans mon bonheur idyllique de premier amour au bras d'un homme qui me faisait découvrir les plaisir d'une vie intense et fastueuse. Durant trois ans, je devenais la plus prisée des soirée, celle qui égayait par ses charmes et sa présence les plus belles des soirées. La sélection n'était pas mienne, je n'étais, à mon grand damne et mon aveuglement, qu'une poupée dans les bras d'un autre marionnettiste. Marionnettiste qui savait parfaitement l'attachement qu'était le mien et qui vola dans un cadre enchanteur, un jardin d'hiver un baiser que je n'aurais de toute façon pas refusé.

Puis cela changea quelque peu, ses regards étaient plus appuyés sur ma silhouette, ses yeux ne me quittait pas quand je dansais dans des bras autres que les siens. J'imaginais dans ma naïveté confondante de la jalousie et en usait un peu, pour voir si cela déclencherait quelque chose. Et cela en a déclenché des évènements en effet, tout d'abord cette journée à la campagne, partie de ses amies qui était bien moins surveillée des chaperons. Cet arrêt dans les bois, dans cette petite maison toute aménagée dans laquelle mon innocence disparue. Ces longs séjours que nous passions à profiter pour moi d'un amour comparable à nul autre, et pour lui qui ne signifiait rien. Puis le drame, je venais de fêter mes dix sept ans et demi, la majorité et ma fortune personnelle me tendait les bras. Si seulement je n'avais pas....

Cela faisait quelques semaines que je ne me sentais pas bien, et que je ne sortais que peu. Puis j'ai fait un malaise et là, il y eut la révélation de ma grossesse en cours. Pour moi c'était la personnification de notre amour, pour lui ce fut l'arrêt simple de ses visite et son évaporation... Je vous laisse imaginer la détresse qui était la mienne dans la situation dans laquelle je me trouvais. J'étais alors de retour à Londres, dans notre hôtel particulier. Pour moi c'était l'effondrement de toute une vie, le déshonneur et surtout la fin de mon séjour parmi les nantis. Je pris donc sur moi, préparant une courte valise et fuyant dans les rues de Londres. Et c'est là que mon malheureux coeur se remit à battre. Est ce que cela faisait longtemps qu'il m'épiait, il ne me l'a jamais avoué. Par contre, il fit en sorte que je lui accorde ma confiance, lentement. Est ce que c'était de me retrouver seule qui m'effrayait, le fait est qu'il me fit miroiter une vie meilleure, et avenir certain. Naïvement de nouveau je donnais ma confiance et me trouvais à le regretter quelques heures plus tard.

Est ce qu'il avait expliqué en détail ? Non, rien, il me demanda de fermer les yeux et doucement se rapprocha. Je sentais ses doigts caresser mes mains, son souffle près de ma gorge avant de sentir la morsure. La douleur fut atroce, je tentais de me débattre mais il me maintenait fermement. Je sentais la vie m'échapper peu à peu, la douleur était si horrible que je sombrais dans l'inconscience rapidement. Combien de jours cela dura je n'en sais rien, je ne me rappelle que des réveils intermittents dans lesquels la douleur me replonge dans le coma. Puis un soir je revins à moi. J'étais seule, dans un endroit éclairé d'une lumière vive. Regardant mieux ce n'était que quelques bougies, les mêmes que celles qui avaient brûlées mais leur luminosité me sembla accru. Puis je le vis non loin, occupé à faire couler dans une fiole un liquide. Est ce la vue de celui-ci qui me changea je n'en sais rien, fis je un bruit qui l'interpella ? Peut être. En quelques pas il vit à côté de moi, m'expliquant maintenant en détails ce qu'il avait fait, et me donnant une coupe.

Un vampire ? Vraiment ? Il devait délirer sans nuls doute, ce n'est qu'en me rendant compte que j'avais vidé le récipient qu'en effet c'était du sang que je venais de boire et que j'en voulais plus. Horrifiée dans un premier temps, il tâcha de m'expliquer les complications dues à ma transformation. Il semblait hésiter avant de montrer dans un coin un panier qui ne remuait pas. Est ce que je devins pâle sans doute, mon hurlement a du en terrifié plus d'un s'il y avait eu quelque proche. Mon enfant, mon fils a naître ne verrait jamais le jour. Il m'expliqua ensuite qu'il était désolé, qu'il ne pensait pas que cela me le ferait perdre. Je me murais dans un silence profond puis je du me résigner. Il m'enseigna comment vivre, me montra ce que "les siens" faisaient de part le monde. J'étais toujours aussi terrifiée, mais je savais que ma survie à cet instant, dans ce corps que je ne maitrisais pas serait nulle.

J'appris donc de lui, apprenant à contrôler mes nouveaux sens, contrôlant mes appétits, n'allant pas jusqu'à m'affamer mais le laissant trouver les personnes consentantes. Aussi étrange que cela puisse paraître, de tous temps il y a eut des illuminés ceux que je nommerais ainsi sont les humains qui ne comprenaient pas ce qui se passait mais donnait volontiers de leur sang. Répugnant à le faire au départ, je me forçais rapidement. Si je voulais m'enfuir, il me le fallait. Étrangement ma disparition avait été mise en suicide, et ma fortune léguée à une de mes lointaines cousine. Celle-ci étant entré en religion, le vampire qui m'avait transformé s'était arrangé pour les fonds soient versés à une association de sauvegarde des animaux, dont il me rendit la propriété. Puis il disparu soudainement, me laissant seule avec pour seul message une lettre, cachetée... Que je n'ai jamais ouverte... Charity Stewart ne revis plus jamais le jour, je conservais mon prénom, seul legs auquel je tienne qui venait de ma mère, un pendentif avec une miniature en peinture d'elle, pour prendre un nom inventé.

Longtemps je me suis simplement cachée, évoluant dans des cercles plus modestes, en tant que camériste ou femme de chambre. Je ne sortais jamais au soleil, travaillant en général les teintures fermées, on supposa juste que j'avais des manies. Puis lentement, de désespoir mon état c'est changé en colère, envers l'homme qui m'avait abandonné avant de me rendre compte qu'ils m'avaient tous laissé en arrière. Que ce soit mon père, ou ceux que j'avais cru aimer... Tous... Ma haine a grandit au fur et à mesure du temps, puis un jour je surpris une conversation entre le maître dont je servais la fille. Il parlait à voix basse avec un autre homme de la création d'une nouvelle organisation dont le but premier serait de préserver la couronne.

Par culot j'ai ouvert la porte et me suis avancée vers les deux hommes. Tout d'abord réticents, ils ont finalement cédé face à ce que je savais ils ne pouvaient courir le risque que je divulgue quoi que ce soit. Ils me firent enfermer par justement ce qui allait devenir le M15 durant 3 jours. Persuadé que je devais être mourante quand ils rouvrirent la porte ils me trouvèrent certes un peu affamée, mais en forme. Je devais rencontrer ensuite les divers dirigeant et embarqua ma vie dans celle d'espionne. En test tout le temps, quand l'existence des immortels devint l'une des préoccupation des branches je révélais ma vraie nature. Cobaye ? Pas vraiment, ne voulant pas me détruire, je voulais après tout la même chose qu'eux, tuer les vampires, ils acceptèrent de me garder, mais sous conditions lourdes et fermes. Je ne pouvais plus me présenter seule au siège, je ne devais plus faire de missions sans en avoir référé à mon agent de probation, et chaque décès devait être dument répertorié. En gage de ma bonne fois je leur ai même signé un document attestant de ma mise à mort une fois le dernier des vampire tué.

Depuis je navigue dans les eaux troubles, doubles identité, cherchant à traquer ceux qui mettent le péril de ce monde en ligne de compte. Les Lycans me direz vous ? Ce n'est pas mon problème, pour ma part, je ne serais satisfaite que quand les vampires ne seront plus. Définitivement plus. Oui, mon objectif final est de supprimer Dracula lui -même, la cause direct de mon état, le Seigneur des vampires. Et si pour cela je dois faire mine basse et évoluer parmi eux, je le ferais. Moi seule le peut, je ne laisse aucunes traces derrière moi, je respecte les ordres et les "cas protégés". Mais s'ils veulent trouver une solution les hippies de St Pierre, qu'ils se hâtent, pour ma part je n'y crois pas, seul l'extinction définitive de la race sera efficace à mon sens. Contaminés nous avons été, c'st par la mort que la rédemption viendra.



Dernière édition par Charity Brixton le Mer 7 Déc - 12:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
avatar
Vampire Ancestral


Messages : 2140
Points : 2406
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: Charity Brixton Lun 5 Déc - 13:26

Bienvenue à toi!

Je me présente, Evelyne Salt. Je suis assassin chez les Ancestraux et présente dans le métier depuis plus de 200 ans. Lorsque mes rencontres sont dans un contexte hors du boulot, je suis très sympathique! Au plaisir de te croiser dans la grande ville de Londres!

Si tu as des questions, n'hésite pas je suis souvent sur la Chat Box d’ailleurs Wink

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Grey

L'administrateur sadique
avatar
L'administrateur sadique


Messages : 2827
Points : 3420
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Mercenaire

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Mercenaire

MessageSujet: Re: Charity Brixton Lun 5 Déc - 18:38

Yop, et bienvenue à toi!

Je me présente: Bryan Grey, 24 ans, mercenaire pour la brigade de l'ombre. Lycan depuis peu, mon poste est à présent mit sur la glace, mais j'espère de tout cœur pouvoir reprendre le boulot bientôt. Du coup, si on se croise, j'espère que ce sera en de bons termes, sinon, tu m'auras comme ennemi pour le reste de tes jours~

Sur ce, je te souhaite bon courage pour le reste. Tu penseras à ''up'' ta fiche une fois terminée Wink

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
FicheConnaissancesSuivi de RP ♦ #ffffff
Carte d'identité de la brigade de l'ombre:
 


• I've never been perfect, but neither have you •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Charity Brixton Mer 7 Déc - 12:01

Merci pour vos messages, j'ai achevé la fiche à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
avatar
Vampire Ancestral


Messages : 2140
Points : 2406
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: Charity Brixton Mer 7 Déc - 15:39

J'ai bien aimé la lecture de ta fiche! Pour ma part, je ne vois rien à rajouter. Elle est claire et tout les détails pertinents y sont inscrit!

Je me demande de plus en plus par contre si je ne devrais pas utiliser des points, pour faire effacer mon dossier de recherche du système de la brigade de l'ombres XD. Avec Bryan qui ne m'aime déjà pas beaucoup, Alice qui souffrira sous ma lame incessamment et ton personnage qui se rajoute à la brigade... Cela serait peut-être intelligent que je dépense mes points pour me faire oublier haha!

Bref, avec l'approbation de Bryan, je te met ta couleur de ce pas. Bon jeu et au plaisir de faire un RP ensemble Wink


Tu es validé!



Bienvenue parmi nous! Le pire moment est fini. Courage, on a presque terminé!

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse et le bout ennuyant :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici

Et n'oubliez pas: Amuses-toi bien parmi nous!


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Charity Brixton

Revenir en haut Aller en bas
Charity Brixton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Discussions autour d'un amendement de la Constitution
» 01. Life or Money - Halloween Charity
» (F) Amanda Seyfried - Charity Burbadge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Fiches de présentations archivées-
Sauter vers: