Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alice Eden

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 137
Points : 441

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Taille: ~ 1.68
Emploi: Aucun

MessageSujet: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Dim 4 Déc - 14:59


Histoires de famille



La nuit est tombée depuis quelques heures à peine mais Alice commence tout juste sa journée, un plutôt sa soirée de travail. Dans les ruelles sombres elle avance sans bruit malgré ses bottes. Comme on lui a appris elle doit apprivoiser son environnement pour s’y fondre, aussi sa tenue est sombre, du pantalon au top en passant par la veste qu’elle porte ouverte. Son katana est à sa ceinture côté gauche, le côté droit accueille une petite arme de poing alors de sans son dos sous sa veste se trouve deux couteaux pour les combats rapprochés. Si l’on tient compte des petits et fins couteaux de lancés dissimulés çà et là on peut dire qu’elle est parée à toute éventualité.

Dans le clan on lui avait toujours dit que son nom à lui seul était un danger. Eden n’est pas un nom très apprécié des non-humains, certes inconnu de certains mais déjà trop présent dans les mémoires de certains pour pouvoir crier sur tous les toits qu’on était la prochaine à en prendre la tête. Aussi le tait-elle autant qu’elle cache son visage lors de ses sorties nocturnes. Un masque noir couvre son visage du menton jusque sous les yeux, cachant son nez et sa bouche sans pour autant entraver son souffle, étudié pour permettre aux chasseurs de respirer facilement en en camouflant en grande partie le bruit. Offrant aussi l’anonymat si utile.

La nuit est calme, elle avance prudemment, tous les sens en éveil. Ce n’est qu’une simple surveillance du quartier mais ce n’est pas pour autant qu’il faut baisser sa vigilance. Des bruits de pas l’incitent à se figer, observant autour. Une démarche lente, assurée, un bruit métallique. La chasseuse se retourne pour parer le coup à l’aide d’un des couteaux qu’elle a dans le dos. Le coup est puissant et rapide, l’inconnu a néanmoins la force d’un humain seulement. Son visage est caché mais elle peut voir ses yeux, des yeux de fouines dont un porte un trait jaune au milieu du brun. Un regard qui lui dit quelque chose. Mais elle n’a pas le temps d’y réfléchir qu’il la repousse et attaque à nouveau. Les coups s’enchainent, rapides, précis, un professionnel assurément. Mais Alice n’est pas une novice et humain ou non elle ne retient pas ses coups.

Il parvient néanmoins à la blesser au niveau du flanc gauche. Une plaie peu profonde, superficielle, pourtant il n’insiste pas et bat aussitôt en retraite. La jeune femme ne comprend pas et se lance à sa poursuite.

Quelques rues plus loin ses jambes se mettent à trembler, comme si elles refusaient de la porter plus loin. L’inconnu parvient à s’échapper alors que la brunette prend appuie sur un mur. Le souffle court elle lutte pour rester debout et avancer. Mais ses jambes refusent et elle se retrouve rapidement genoux au sol. D’un geste rageur elle remonte le top pour regarder la plaie, même pas besoin de points de suture. Probablement pas de cicatrices à attendre non plus. Alors pourquoi ?

Soudain tout s’éclaire, la tuer de sa main n’était pas le but de cet homme, la lame était enduite de poison. Ce même poison qui lui coupe les jambes et la paralyse peu à peu. Des pas résonnent dans la rue, l’humaine lutte de toutes ses forces pour se relever et fuir. Elle se sent faible et vulnérable et il n’y a rien qui la mette plus en colère. Pas question de crever ici !

Avec force elle parvient à se relever et à faire quelques pas difficiles avant de s’écrouler de tout son long cette fois. Avant que tous ses muscles soient paralysés elle attrape un couteau dans son dos pour se défendre au cas où les pas qui approchent soient hostiles.

Bordel qu’est ce qui peut agir comme ça aussi vite ?! Réfléchi Alice ! Elle passe rapidement en revue les toxines qu’on lui a apprises quand soudain elle trouve.

- Du curare… Le fils de chienne !

Elle serre la mâchoire, elle n’aura jamais le temps de se trainer chez elle où à l’hôpital avant que les muscles respiratoires ne se paralysent à leur tour.




Dernière édition par Alice Eden le Sam 22 Avr - 5:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
avatar
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 330
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Agent d'intervention médicale (St Pierre) - Urgentiste (St Thomas)

Feuille de personnage
Âge: 181
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medicale

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Lun 5 Déc - 10:00

 Histoires de famille
L'on pouvait dire que le vampire n'était pas de ceux qui n'aimaient pas leur travail, au contraire tous les jours il se réjouissait de pouvoir accomplir quelque chose et ce de manière toute à fait légale comparé à… d'habitude. C'était pour cela que peu après le coucher du soleil Mikaël se préparait maintenant comme presque tous les soirs à sortir pour aller travailler. En hiver, il pouvait commencer et terminer plus tôt, il appréciait mais il ne pourrait pas garder la même cadence en été. Il se demandait comment il allait faire mais bon là n'était pas la question, alors que quelques flocons tombaient il ne devait pas se demander ce qui cela allait donner dans 7 ou 8 mois.

Soudainement lors de sa marche, empruntant quelques petites ruelles pas forcément sûres – vu son statut de vampire il s'en fiche- pour se rendre à l'hôpital plus rapidement, une odeur sanglante parvint jusqu'à ses narines. En alerte il se dépêcha de se rendre là ou il sentait du sang avant de trouver une personne étendue sur le sol, semblant lutter. La menace avait l'air d'avoir disparue alors rapidement, il se dirigeait vers elle. Elle semblait armée. Si son ouïe ne le trompait pas, c'était bien « curare » qu'il avait entendu n'est-ce pas ? Dans tous les cas, la blessure au flanc était trop légère pour induire de telles blessures et elle n'avait pas perdu assez de sang pour ça.

«  Je suis médecin. Je vais vous emmener à l'hôpital.  »

La retournant, il la porta et la mis contre lui avant de courir en direction du centre de soin. Sa rapidité en tant que vampire était bien pratique. Sa réactivité aussi, rapidement, il composa le numéro de St Thomas, mettant une oreillette, s'identifiant et demandant à ce qu'on prépare un brancard ainsi qu'un anti-poison adapté pour la jeune femme plus une probable aide respiratoire voire une équipe de réanimation.

Franchissant les portes de l'hôpital tout en prenant soin d'observer toujours sa future patiente le médecin la déposa rapidement sur le brancard. Sa respiration était faible. Ils furent obligés de la ventiler pour ne pas faire de dégât tandis qu'on dénudait la zone de la plaie et qu'on lui enlevait ses effets personnels pendant qu'une autre équipe injectait anti-poison. Elle était bien armée. Un katana, une arme, et plusieurs couteaux. Ce n'est que maintenant que Mikaël repéra le collier de ce qui semblait… être des crocs… De vampire… ? Il ne préférait pas s'attarder sur la chose… Fouillant ses vêtements une infirmière trouva sa carte et annonça.

«  Alice Eden, membre du MI5 ! Je vais regarder !  »

MI5 hein ? Une collègue de Bryan ? Mais pourquoi l'avoir empoisonnée alors ? Etait-ce parce que la personne qui l'avait attaquée était un humain ? Mikaël n'avait pas le temps de penser à tout ça. Il devait se concentrer sur la situation et s'occupait aussi de la plaie superficielle. Apparemment le dossier de la jeune femme était vide, jamais venue ici. Ils ne seraient donc pas aidée par celui-ci. Son état semblait se stabiliser. Ils devaient encore maintenir la ventilation mais cela irait. Profitant d'un moment d’accalmie dans l'état de la patiente Mikaël allait revêtir sa tenue de médecin et son badge, histoire de. Elle fut aussi changée tandis que ses vêtements étaient mis dans un sac en plastique et ses armes dans un bac, dans la chambre ou elle allait séjourner quelques heures ou la journée. Mikaël devait prévenir la police. Cependant il allait attendre qu'elle se réveille d'abord. Et puis, c'était en partie elle, la police.

Une heure se passa avant que son état ne devienne moins inquiétant. Pendant ce temps plusieurs patients étaient passés sous les doigts du vampire et la plupart s'en étaient bien sorti, aucune morsure ou autre à comptabiliser. Alerté par une infirmière qu'Alice allait sans doute se réveiller dans pas si longtemps que ça, il prit sa pause et se rendait donc dans sa chambre. Après tout il était celui qui l'avait trouvé dans la ruelle. Il mis une chaise à côté du lit et attendait, patiemment. Son regard se glissa sur elle puis sur le bac, avec toutes ses armes et particulièrement ce collier. Instinctivement, il porta sa main à sa mâchoire. Il espérait que le vampire qui ne les avait plus était mort au moins.  

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous voulez faire un tour à la bibliothèque ?


MattxMika:
 

Quand tu loupes ta carrière de mannequin...:
 

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alice Eden

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 137
Points : 441

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Taille: ~ 1.68
Emploi: Aucun

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Ven 23 Déc - 12:35


Histoires de famille



Inutile, sa lutte ne sert à rien et elle le sait. Pourtant elle continue, des pas se font entendre dans la rue elle resserre sa prise sur le couteau qu’elle a en main. Quand l’homme se penche vers elle, enfin elle croit que c’en est un mais elle y voit mal et les longs cheveux induisent en erreur, elle est incapable de bouger le bras pour se défendre. Un médecin ? ici ? C’est assez étrange mais elle est de toute manière bien incapable de résister lorsqu’il la soulève. Il la porte sans difficultés et se déplace beaucoup trop vite pour un humain chargé. Les yeux bleus le fusillent du regard alors qu’elle tente vainement de se débattre. Mais son corps ne bouge pas, mollement affalée dans ses bras contre son torse. Ce qui lui confirme que ce n’est effectivement pas une femme, trop ferme. Peu de temps avant qu’ils n’arrivent à l’hôpital elle commence à manque d’air. Elle garde son calme pour ne pas augmenter son rythme cardiaque et accentuer le manque d’oxygène.

Ils arrivent à l’hôpital visiblement, le plafond blanc, les lumières froides des néons, les murs blancs, les blouses blanches. Du blanc partout, c’est aveuglant et ça lui donne vaguement la nausée, elle déteste le blanc. Peut-être parce que depuis son enfance au couvent cette couleur réveille en elle une pulsion, un violent désir de mettre de la couleur dessus. Du rouge sang, du noir nuit… ou encore les différentes teintes des flammes. Les flammes… oui ça aurait apporté un peu de chaleur aux pierres froides de la maison de dieu.

Des étoiles dansent devant ses yeux, sa tête tourne et son esprit de plus en plus confus se perd dans ses délires. Le sommeil occulte finalement ce qui lui reste de conscience comme pour la protéger du monde extérieur, la laissant seule avec ses pensées.

Depuis quand déteste-elle le blanc ? Hélène, elle revoit sa robe blanche maculée de sang, la tâche sur sa poitrine qui s’étend encore et encore. Le sang a une belle couleur pourtant elle aurait voulu que celui d’Hélène ne coule jamais. Mais son père… oui le rouge lui irait bien.

Elle reprend peu à peu connaissances, son premier réflexe est de porter la main à sa ceinture, pas d’arme, pas plus que dans son dos ou à sa cuisse. Que s’est-il passé ? Elle ouvre doucement les yeux, son expression mal réveillée est plus naturelle sur le visage d’une jeune femme de son âge. Il gâche moins la beauté de ses traits que son masque de chasseuse.

Soudain tout reviens, le regard de fouine, la coupure, la paralysie, l’hôpital. Elle se redresse d’un bond, elle va le retrouver et il va regretter d’avoir osé faire ça.

- Je vais le tuer !

Mais son élan est coupé par la vision de la pièce qui tourne violemment autour d’elle. Toujours assise dans le lit elle pose la main sur son visage et respire lentement le temps que ça passe. Puis entre ses longues mèches brunes ses yeux bleus se posent sur le médecin. Le vampire qui l’a sauvé.

- Que ce soit clair, je n’ai aucune confiance en toi et si c’est des remerciements que tu attends tu n’es pas au bon endroit.

Son ton n’est ni aimable ni agressif, juste tranchant comme sa lame. Elle chasse les vampires, médecins ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
avatar
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 330
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Agent d'intervention médicale (St Pierre) - Urgentiste (St Thomas)

Feuille de personnage
Âge: 181
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medicale

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Ven 23 Déc - 16:51

 Histoires de famille
Mikaël était tranquillement en train d'attendre le réveil de la chasseuse, se demandant comment elle allait réagir en se rendant compte qu'elle était en face d'un vampire et surtout que c'était ce vampire qui l'avait sauvée. Si elle s'en rappelait. Il n'était pas bien certain de ce qu'elle pouvait se rappeler ou non vu l'état dans lequel il l'avait trouvée et les soins que l'équipe médicale avait du lui prodiguer lorsqu'elle était arrivée à l'hôpital.Elle semblait doucement ouvrir les yeux et il l'observait et ne sursauta cependant pas lorsqu'elle se redressa soudainement, habitué à cette réaction. C'était cependant une mauvaise idée et il préparait sa main au cas ou, pour la retenir.

Décidemment elle n'avait pas de douces paroles au réveil. Des menaces de mort, voire pire, la mort certaine. C'était compréhensible vu ce qu'il venait de se passer. L'usage de poison cependant… il doutait qu'il s'agisse là d'un vampire mais il pouvait toujours se tromper il n'était pas… spécialiste en crime vampirique… les siens exceptés… Il vira cette idée de sa tête…. Pas le moment de penser à ça…

Il s'apprêtait à la forcer à la recoucher tout en commençant une phrase cependant ce qu'il entendait par la suite lui fit se raviser au départ. Directement elle lui indiqua qu'elle ne lui faisait pas confiance et qu'elle n'allait certainement pas le remercier. Mikaël haussa un sourcil. Elle était clairement différente de Bryan. En même temps le lycan ne se promenait pas avec un colliers de crocs….

«  Je n'attends pas de remerciements, je ne fais que faire mon travail. L'on m'a dit que vous étiez en train de vous réveiller je suis donc venu vous voir.  »

Mikaël gardait bien sûr son calme, c'était une des choses qu'il savait le mieux avec avec pratiquer la médecine et étudier. Il n'attendait jamais de remerciements. Il s'était d'ailleurs pas permis de tutoyer la patiente, sachant rester professionnel malgré le racisme évident dont elle semblait faire preuve.

«  Vous devriez rester plus couchée un petit moment sinon votre tête va continuer de tourner. Autrement, on a du vous intuber le temps que vous repreniez une respiration, alors il est possible que vous ayez un peu mal à la gorge.  »

Le vampire fit une petite pause pour lui laisser le temps d'assimiler toutes les informations, se levant, avant de lui demander en la regardant :

«  Est-ce que vous avez mal quelque part ?  »

Il n'était pas sûr qu'il la laisse l’ausculter cependant Mikaël n'allait pas laisser le personnel très occupé par les urgences parce que Madame était raciste.  

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous voulez faire un tour à la bibliothèque ?


MattxMika:
 

Quand tu loupes ta carrière de mannequin...:
 

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alice Eden

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 137
Points : 441

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Taille: ~ 1.68
Emploi: Aucun

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Mer 1 Fév - 12:58


Histoires de famille



Le médecin ne commente pas les propos de la chasseuse, il ne laisse rien paraître et fait preuve de sang-froid. Il est très professionnel, dans son ton et dans son attitude, pour ne pas laisser voir sa réaction à l’hostilité de l’humaine. Car elle ne doute pas une seconde d’être déplaisante.
Elle s’adosse contre le mur avec l’oreiller dans le dos le temps de se reprendre. Ecoutant distraitement ce qu’il dit. Ce type est probablement bon dans son travail, calme, sang-froid, il parle lentement et fait des poses pour ne pas lui causer de migraine dès le réveil. A la question elle hausse les épaules.

- Non, mon seuil de résistance à la douleur est assez élevé.

Le fruit d’un entrainement long, dans le fond le plus ancien de tous puisqu’il semble avoir commencé dès sa tendre enfance. Le froid hivernal mordant entre les murs du couvent. Les punitions diverses et récurrentes à cause de son insubordination. Plus tard l’entrainement au combat, toujours plus intense, pas de simulacres mais des coups réels. Les courbatures dans tout le corps des semaines durant, sans jamais annuler un entrainement.

Alice tourne la tête vers lui, calme et moins agressive.

- Dans combien de temps pourrais-je sortir ? J’ai…

Un homme à tuer.

- Une petite affaire à régler.

La bâtarde Eden n’est pas aimée de tous dans le clan, il n’est donc pas très étonnant qu’on en veuille à sa vie. Mais si ce type espère s’en tirer sans représailles il se fourre le doigt dans l’œil jusqu’à l’os. Elle va le trouver, lui dont l’iris si particulier ne peut être confondu, et lui faire avouer. S’il a des complices elle le saura. Il goûtera à une mort lente et douloureuse s’il ne coopère pas. Toutefois il n’est pas certain que ce soit plus rapide dans le cas inverse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
avatar
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 330
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Agent d'intervention médicale (St Pierre) - Urgentiste (St Thomas)

Feuille de personnage
Âge: 181
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medicale

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Mer 8 Fév - 16:01

 Histoires de famille
Mikaël restait en effet plutôt calme. En plus du fait qu'il ne voulait pas faire spécialement de mouvement brusque vis à vis de la chasseuse il ne voulait pas non plus un scandale dans l'hôpital. Dans la même façon cela ne lui demandait pas spécialement d'effort. Il faisait son travail et elle le verrait bien. S'inquiétant donc pour son état de santé notamment au niveau d'éventuelles douleurs, elle lui rétorqua un peu plus calmement qu'elle avait une résistance à la douleur plutôt élevée. Soit, comme elle le désirait, mais si elle ne ressentait pas de douleur inutile de lui donner quelque chose.

La prochaine question qu'elle lui posait devait certainement être digne d'elle : quand pouvait-elle sortir, tout en précisant qu'elle avait un travail. Certainement s'occuper de la personne qui venait de l'agresser. Il fronça néanmoins les sourcils. Ce n'était pas une bonne idée. A vrai dire, d'un côté médical il était totalement contre, mais d'un côté purement éthique, il l'était aussi.

«  A vrai dire, pour sortir, vous devez attendre l'avis positif des médecins. Vous pouvez néanmoins passer outre en signant une décharge. Cependant, je vous le déconseille. Malgré votre résistance apparente, votre corps doit se reposer, vous êtes passé assez près de la mort. De plus, étant donné que vous êtes dans la brigade de l'ombre vous devriez savoir que vous ne pouvez vous faire justice vous même de façon légale. Je me dois de prévenir les forces de l'ordre de votre agression pour qu'ils puissent prendre votre déposition. Et je ne pense pas qu'enquêter sur votre propre agression soit acceptable au vu de la loi.  »

Mikaël avait évidemment des connaissances sur les lois et il ne pourrait permettre à cette jeune femme de sortir surtout qu'elle venait d'avouer au médecin ce qu'elle allait faire. Elle allait sans doute mal le prendre et peut-être même se montrer un peu plus agressive mais il ne laisserait pas quelqu'un se faire justice tout seul. Il paraîtrait peut-être trop « bon » pour un vampire, surtout vu la vision qu'elle devait en avoir mais ce n'était pas grave si elle le trouverait hypocrite… Cette personne devait être punie, certes, mais par la loi et non par la mort.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous voulez faire un tour à la bibliothèque ?


MattxMika:
 

Quand tu loupes ta carrière de mannequin...:
 

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alice Eden

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 137
Points : 441

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Taille: ~ 1.68
Emploi: Aucun

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Mer 15 Fév - 14:54


Histoires de famille



L’avis médical, une demi tonne de conseils et arguments pour qu’elle reste. Une bonne raison de plus pour détester les hôpitaux. Si possible une fois sortie elle n’y remettra jamais les pieds, une perte de temps considérable. Elle soupire et se laisse tomber sur l’oreiller pour se rallonger, sa chevelure ébène s’éparpillant sur ce dernier et sur le matelas. Elle hausse un sourcil à la suite de sa tirade. Il n’est pas stupide ce médecin, un peu naïf mais futé. Un petit sourire étire ses lèvres.

- Je ne dirais rien à la police, c’est inutile, et ai-je mentionné une seule fois que je rendrais justice moi-même ? Il ne me semble pas avoir dit de tels mots, c’est uniquement le fruit de votre interprétation et n’a donc aucune valeur.

Il a raison et il le sait, mais la chasseuse a bien fait en sorte de calculer ses propos pour que rien ne puisse servir de preuve. Un soupire s’échappe des lèvres de la jeune femme.

- Je suppose que si j’attends l’avis favorable des médecins je suis coincée ici, condamnée à l’ennui mortel, pour encore un long moment n’est-ce pas ?

Ah le corps médical… trop de précautions pour s’éviter les problèmes. Les yeux bleus de l’humaine se posent sur le vampire, il est pâle, beau c’est indéniable, et sur son visage se lit une sorte de gentillesse qui la met mal à l’aise. Il semble humain, professionnel même devant une femme qui déteste son espèce, attentionné alors qu’il pourrait simplement refiler la corvée à un collègue. Alice l’observe et cherche à comprendre, la fatigue l’empêche de se composer un masque de froide indifférence. L’incompréhension et le trouble se lisent sur ses traits. Ses yeux cernés ne le lâchent pas.

- Pourquoi être devenu médecin ? L’accès aux banques de sang ? Pour expier vos fautes ?


L’humaine marque une pause et avoue presque comme un murmure alors que la fatigue se fait à présent violemment sentir.

- Vous semblez plus humain que beaucoup d’entre nous…

Elle cligne des yeux plusieurs fois, luttant contre la force qui semble attirer ses paupières entre elles. Depuis combien de temps n’a-t-elle pas eu une nuit de sommeil complète ? Alice guette la réaction de l’homme aux cheveux longs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
avatar
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 330
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Agent d'intervention médicale (St Pierre) - Urgentiste (St Thomas)

Feuille de personnage
Âge: 181
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medicale

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Ven 10 Mar - 5:51

Histoires de famille
Un sourire en coin se dessina doucement sur les lèvres de Mikaël. Son interprétation était-elle allée trop loin ? Non, elle l'avait fait exprès. Evidemment qu'elle ne dirait rien et maintenant elle savait que Mikaël préviendrait de toute façon elle n'ajouterait rien concernant ce qu'elle aurait pu faire. Pour le coup ce n'était pas vraiment un coup que l'on pourrait nommer « d'intelligent » mais de toute façon le vampire n'avait jamais été doué dans tout ce qui était « interactions sociales » alors ce n'était pas vraiment étonnant… qu'il ait des lacunes dans ce genre de conversation parfois.

Par une question un peu alambiquée elle finissait par lui poser la question un peu détournée : combien de temps devait-elle attendre ici si elle suivait l'avis des médecins ? Elle n'était pas vraiment du genre patiente hein ? C'était ce que Mikaël pensait parce qu'elle parlait « d'ennui mortel » mais il était vrai qu'en général on ne faisait pas grand-chose pour divertir les patents durant les observations, les médecins avaient du travail bien plus urgent à faire et les animateurs ne pouvaient pas tout faire.

« Normalement c'est vingt-quatre heures. Quoi que je suppose que je peux le baisser à douze heures, vous avez l'air plutôt en forme malgré tout. »

La priorité de Mikaël était que la patiente reste au moins un peu. Si en douze heures son état ne faisait que s'améliorer il n'y avait pas vraiment de crainte, selon Mikaël. Et puis elle pourrait profiter de ce temps pour dormir. Le vampire la laissait l'observer, elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait tant que c'était avec les yeux. La question qu'elle lui posa ensuite était plutôt.. étrange, dirigée vers le négatif, comme si elle cherchait les mauvais côtés de sa personnalité.

D'ordinaire, Mikaël se serait contenté de rester silencieux. Sauf que ce n'était pas d'ordinaire. Elle ajouta après une petite pause qu'il avait l'air plus humain que d'autres humains. C'état assez étrange, était-ce la fatigue ? Il la lisait sur son visage. Malgré l'indiscrétion de la question, il se décida de répondre.

« Un rêve d'enfance. Et je ne vois pas comment je pourrai être plus ou moins humain que d'autres humains. Après tout nous sommes tous, du moins les vampires, des êtres humains à l'origine. Et notre humanité ne disparaît pas juste à cause de ce changement. Il existe des tueurs chez les vampires, certes, mais chez les humains aussi et l'on ne peut pas leur imputer le « c'est parce qu'ils sont des monstres ils sont forcément des tueurs » »

Du moins c'était la philosophie de Mikaël. Il y tenait. N'importe qui pouvait commettre un meurtre, il ne le savait que trop bien. N'importe qui pouvait manipuler d'autres pour qu'ils le fassent aussi, cela n'excusait ses actes en rien mais il savait aussi que sans la présence d'Hailey, il n'aurait jamais fait tout cela. Il savait aussi que sans elle, il serait certainement mort battu.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous voulez faire un tour à la bibliothèque ?


MattxMika:
 

Quand tu loupes ta carrière de mannequin...:
 

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alice Eden

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 137
Points : 441

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Taille: ~ 1.68
Emploi: Aucun

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Lun 27 Mar - 17:02


Histoires de famille



La chasseuse l’observe, les yeux plongés dans les siens, comme pour y lire quelque chose qui lui échappe. Avec attention elle écoute son étrange philosophie. Son discours est tellement en désaccord avec ce qu’on lui a appris, avec la philosophie qu’on lui a imposé. Dans le fond, a-t-elle un jour cru en ces préceptes rigides qu’on lui inculquait ?

D’une voix fatiguée elle répond.

- Je pensais que devenir un immortel imposait de faire une croix sur les rêves d’enfance… Faut croire que ça laisse plus de liberté dans le choix de vie que naitre dans certaines familles…

Elle se tait quelques secondes, songeant que jamais on ne lui a laissé le choix, dès sa naissance il avait été décidé que puisqu’elle avait eu la chance de recevoir le nom de son père elle serait l’une des leurs, à ce titre un bon soldat obéissant… Pourtant Alice a toujours eu du mal à se soumettre à l’autorité, mais jamais l’idée ne lui est venue qu’elle aurait pu être autre chose que la batarde Eden.

- On m’a toujours inculqué que les vampires n’ont plus rien d’humain… Or je te trouve plus humains que certains membres de ma famille… Plus que moi probablement… Comme quoi pas besoin de crocs pour perdre son humanité.

A quel moment exactement l’humaine avait-elle sombré du mauvais côté, à quel moment avait-elle perdu toutes ces émotions qui font de nous des humains ? A quel moment l’enfant portant le nom d’un lieu béni du ciel avait-elle condamné son âme aux enfers ? Beaucoup de personnes chez les Eden sont de fervents croyants, il faut dire que leur chasse ancestrale tire son origine des textes sacrés. Malgré son enfance au couvent Alice ne croit pas en une divinité supérieure et bienveillante, sinon Hélène serait toujours là et son meurtrier en enfer. Il y a un tas d’autres raisons dans le même genre, mais les histoires sur le bon dieu que les nonnes lui avaient raconté encore et encore n’avait jamais eu de sens, même pendant ses tendres années.

Finalement en se perdant dans ses réflexions la blessée ne se méfie pas et laisse Morphée l’emporter dans ses bras. Alice dort peu, insomniaque depuis bien longtemps, peut-être est-ce parce que le lieu s’y prête mais la voilà endormie. Peut-être est-ce à cause de la perfusion et des produits qu’ils lui ont donnés aussi… ou bien les restes de curare qui la fatiguent. La jeune femme semble plus paisible ainsi. Instinctivement elle se recroqueville sur elle-même pour dormir en chien de fusil, les bras ramenés tout contre elle comme pour se protéger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
avatar
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 330
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Agent d'intervention médicale (St Pierre) - Urgentiste (St Thomas)

Feuille de personnage
Âge: 181
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medicale

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Dim 2 Avr - 17:45

Histoires de famille
Mikaël venait d'exposer sa philosophie de vie, sa manière de voir les choses. S'il la considérait comme étant légitime, certains n'étaient pas d'accord avec cela. Il était donc curieux et appréhendait peut-etre la réponse de la jeune chasseuse qui pourrait l'envoyer paître et trouver cette façon de penser idiote. A sa surprise – qu'il ne montra pas- elle n'en dit rien et son raisonnement avait plus l'air de le croire, ou du moins, elle ne le contredisait pas.

«  L'immortalité n'impose rien. Ce n'est que l'entourage et les croyances qui le font croire.  »

L'on pouvait dire que là dedans Mikaël avait de l'expérience. Son « père » lui avait souvent répété qu'il était idiot, qu'il n'était bon qu'à ne pas faire couler son entreprise le temps qu'il guérisse, qu'il aurait mieux fait qu'il ne naisse pas. Et il aurait pu le croire. Il aurait pu se laisser mourir en se disant que rien ne valait la peine d'être vécu qu'il n'avait été désiré et que de toute façon c'était peine perdue. Mais cet unique professeur lui avait permis de voir la vie autrement. De penser qu'il n'était pas idiot et que ses rêves stupides de devenir médecin n'étaient peut-être pas aussi irréalistes que son géniteur voulait lui faire croire.

«  Je fais de mon mieux pour vivre comme je veux vivre. Ce n'est pas parce qu'il y a « humain » dans le mot « humanité » que seuls les humains peuvent l'être. Tout le monde peut l'être et ne pas l'être…  »

Voyant la jeune femme fatiguée, Mikaël parlait un peu plus doucement, regardant ses constantes. Tout allait bien. Elle était juste en train de s'endormir. Déposant un peu mieux la couverture sur elle, Mikaël l'observait quelques secondes avant de retourner à son travail. La pause était terminée.

HRP :si tu veux sortir avec un autre médecin ou que Mika vienne te voir précise le en HRP si tu veux o/

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous voulez faire un tour à la bibliothèque ?


MattxMika:
 

Quand tu loupes ta carrière de mannequin...:
 

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alice Eden

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 137
Points : 441

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Taille: ~ 1.68
Emploi: Aucun

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Mar 18 Avr - 16:04


Histoires de famille



Le sommeil est profond et réparateur pour une fois, chose rare chez la jeune Eden. Son corps accuse encore le contre coup de son empoisonnement, son esprit est comme apaisé par les paroles du médecin. Pour une fois pas de cauchemars, ni de rêves, du moins pas qu’elle se souvienne au réveil. Lentement elle s’éveille au rythme du bruit des appareils médicaux, à la fois agaçants et apaisants de par leur régularité. Un long moment elle fixe le plafond blanc, les paroles du médecin résonnent encore dans sa tête. L’avoir écouté donne à réfléchir sur la raison de la haine qui l’habite depuis toujours. Qui doit-elle réellement considérer comme un ennemi ? Les vampires ? Ou les hommes qui la poussent à se battre depuis toujours au mépris de ses propres désirs et de sa propre vie ? N’est-elle donc qu’un soldat de leur armée ? Un peu de chair à canon supplémentaire, un vulgaire pion sur l’échiquier de leurs desseins.

Non, elle est libre, pas un oiseau en cage, ni une bête enchainée et obéissante. Elle peut se lever et avancer sur le chemin qu’elle a choisi. Elle le doit.

Lentement la jeune femme se lève et remet ses vêtements, elle récupère ses armes et se retourne en entendant la porte s’ouvrir. Un sourire poli étire ses lèvres quand elle remercie l’infirmière. Elle l’informe de son désir de partir maintenant qu’elle se sent mieux. Une fois toutes les formalités remplies elle demande où elle peut trouver le docteur Crown. Il serait dommage de partir sans le voir.

En suivant les indications de l’infirmière la chasseuse finit par trouver le vampire au détour d’un couloir. Il parle à un autre membre du personnel, l’humaine attend patiemment qu’ils aient terminés pour s’avancer vers lui.

- Je voulais vous remercier avant de partir. Pour les soins, et vos paroles, je ne les oublierais pas.

Un sourire étire les lèvres de la mercenaire, une chose rare et qui se mérite.

- Si un jour je vois votre nom à la brigade, je ferais en sorte qu’il soit effacé, ou au moins sachez que je ne pointerais pas d’arme sur vous.

Après une courte pause elle reprend en s’approchant un peu plus.

- Si un jour vous avez besoin d’aide, je vous en dois une, ne l’oubliez pas. Même… si c’est pour du sang. Je vous dois la vie, alors c’est le moins que je puisse faire.

La reconnaissance est un sentiment que la jeune humaine n’a que rarement éprouvé. Mais elle n’a qu’une parole et compte bien rendre le service qu’elle doit. Aussi lui laisse-t-elle sa carte avant de partir de l’hôpital. Etrangement elle se sent plus sereine pour une fois.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
avatar
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 330
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Agent d'intervention médicale (St Pierre) - Urgentiste (St Thomas)

Feuille de personnage
Âge: 181
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medicale

MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé] Ven 21 Avr - 14:57

 Histoires de famille
Lorsque la jeune femme s'était endormie Mikaël était sorti de la pièce, mettant fin à sa pause, et se remettant au travail, quelques patients venaient certains parce qu'ils avaient mal à la tête, puis un blessé plus grave arrivait et ceux qui utilisaient les urgences pour des consultations de généralistes durent attendre un petit peu plus longtemps ce qui en fit râler certains et l'une des infirmières avaient du intervenir pour leur demander de se calmer et leur expliquer qu'ils allaient les prendre en charger mais qu'ils s'occupaient de ceux dont la vie étaient en danger en priorité.

Le vampire soupirait légèrement en apercevant la scène. Il se demandait s'il aurait du intervenir mais vu que l'infirmière avait su gérer cet incident il n'allait pas s'en mêler, non, il s'occupait plutôt du prochain patient. Patient qu'il aurait d'ailleurs besoin de confier à un spécialiste pour un suivi post-urgence il décida donc de s'entretenir avec l'un d'eux qu'il venait de croiser dans le couloir, lui expliquant le cas qui le préoccupait.

Il fut plutôt surpris de voir Alice s'approcher de lui. Elle était déjà debout ? Décidément, c'était assurément une personne têtue. Ce qu'elle disait ne le choquait pas vraiment mais il y trouvait quelque chose d'émouvant, son visage même s'il ne souriait pas vraiment se radoucit. Il appréciait le sien par contre. Rien que mentalement, elle semblait aller mieux.

Elle continuait son discours en lui disant qu'elle effacerait son nom s'il était sur une liste et qu'elle ne l'attaquerait pas. Il était ravi de la nouvelle. Par contre il espérait qu'elle fasse la différence entre lui et un éventuel et réel craquage. Oh bien sûr, il ne l'espérait pas mais si un jour il devenait réellement plus dangereux, alors il espérait bien mourir de la main de quelqu'un qui le respectait.

«  Je vous remercie.  »

Il ne su quoi dire d'autre, autrement il allait être gêné et devenir rouge. Cela se voyait déjà un petit peu. Il laissait la jeune femme s'approcher. Elle considérait donc avoir une dette envers lui ? Pourtant il n'avait fait que son travail. Il prit néanmoins sa carte, pour pouvoir la recontacter.

«  Je ne pouvais pas laisser quelqu'un mourir… Et, reposez vous bien, je penserai à vous.  »

Une fois qu'elle fut réellement partie il mis la carte dans sa poche et se remettait au travail.  

RP Clos! C'était trop choupi cette fin ♥

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous voulez faire un tour à la bibliothèque ?


MattxMika:
 

Quand tu loupes ta carrière de mannequin...:
 

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
Histoires de famille (Mikaël Crown) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Les pires histoires sont les histoires de famille » Elizabeth & Mary
» Les pires histoires sont des histoires de famille ▬ Ginger
» Les pires histoires sont des histoires de famille (Melody)
» Histoires de famille (rp solo)
» [Terminé]On peut considérer ses amis comme sa famille. [Riku Anderson / Kerian Sabishisa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Rues et ruelles-
Sauter vers: