Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Lady Belleville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lady Belleville

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 15
Points : 42
Niveau de puissance : Vampire Intermédiaire
Emploi et loisir : France

Feuille de personnage
Âge: 79
Taille:
Emploi: Héritière

MessageSujet: Lady Belleville Sam 12 Nov - 22:22

LADY BELLEVILLE


Mon Identité
Nom: Belleville
Prénom: Marie
Surnom: Lady Belleville
Âge: 79 ans
Sexe: Vagin
Orientation Sexuelle: Heterosexuelle
Pays d'origine: Ecosse (UK)
Lieu de naissance: Edimbourg
Ma Race
Race: Vampire
Groupe: Vampires Libres
Type de naissance: Morsure
Intentions: Nothing
Supérieur immédiat: Vergil Vacaresco
Emploi: Héritière
Autres*: Malgré sa beauté, elle est particulièrement discrète, elle peut se cacher dans l'ombre sans que l'on puisse la remarquer. Beaucoup pense qu'elle est un fantôme, et elle ne les contredits pas.


Vous-même

Nom*: Mo.
Surnom: Myntt
Âge: 20
Découverte du forum: Recherche internet
Fréquence de connexion: Rare je pense
Autres personnages: Nop
Autre trucs sur vous*:
Commentaires*: Je ne pensais pas que ce serait si long d'écrire son histoire. Je n'aime pas écrire pour ne rien dire, je suis plutôt du genre short rp du coup. Ca fait très longtemps que je n'ai pas été sur un forum rpg.
De l'extérieur

Description physique:
Lady Belleville est plutôt de taille moyenne pour une femme, certaines mauvaises langues disaient qu'elle était petite à l'époque où elle était encore humaine. Complexée, elle s'était mise à porter des talons et du fait qu'elle était une Lady, sa mère et ses tutrices lui ont toujours appris à se tenir droite, Lady Belleville paraissait donc grande et svelte quand elle marchait dans les rues d'Édimbourg. Il n'y avait aucun doute sur son appartenance à la haute société lorsqu'on la voyait. Les parures, les vêtements, les chaussures, l'élégance. Lady Belleville a toujours eu la chance d'être habillé à la dernière mode, d'être chic en toutes occasions. En tant que jeune humaine elle avait du goût et était coquette. Elle aimait les couleurs pastelles et souriait facilement. Quand à savoir si elle était bonne en chair, on ne peut pas dire ça, plutôt fine elle ne manquait pas pour autant de poitrine et de fesses, il lui arrivait même d'avoir un petit peu de ventre pendant les périodes de fêtes. Blonde, aux yeux bruns, elle avait un visage plutôt simple, sans défauts distincts, belle selon les critères classiques, son sourire procurait une sensation de joie et attirait la sympathie. Ses yeux étaient des plus charmants, ils pouvaient à la fois captiver et déstabiliser. Les pupilles d'un brun profond avaient (et ont encore) quelque chose de mystique. Un physique simple mais admirable.

Désormais vous la croiserez toujours vêtue de noir, dans un style passé, le plus souvent portant un voile en dentelle. Sa peau était déjà pâle lors de son ancienne vie, dorénavant elle semble grise, aux reflets bleus certaines nuits, un aspect fantomatique. Ses déplacements sont particulièrement discrets. Ses yeux mutent en rouge sombre et profond dans les pires moments et son regard est maintenant vide, froid. Sa voix, que vous avez peut-être déjà entendu tard le soir, est douce et son chant est juste. Je n'ai rien à dire de spécial sur ses canines.

De l'intérieur

Description psychologique:
Lady Marie Belleville est mélancolique, depuis des années elle vit seule et a des penchants étranges. Elle se rend compte que ce n’est pas normal d’enlever des enfants de temps à autres, même si elle les ramène toujours sain et sauf, c’est ainsi qu’elle se justifie auprès de sa conscience.  Elle a perdu espoir il y a des années de ce fait elle pleure sur son sort depuis en chantant doucement la nuit. Elle a déjà essayé de lutter contre sa nature et son besoin de sang, ce qui débutait à chaque fois sa transformation en goule, détestant cette sensation elle abandonna l’idée. Elle a également pensé au suicide mais ceci étant contre ses principes du gentille catholique, elle a pareillement abandonné. De ce fait Lady Belleville n’a pas vraiment de raison d’exister, si ce n’est protéger les pauvres enfants qui se perdent souvent dans les rues de Londres, mais ceci ressemble plus à un passe-temps qu’à une raison d’être. Elle vit comme la légende urbaine la présente c’est-à-dire comme un fantôme, tapis dans l’ombre elle ne semble jamais être là et ressasse un passé oublié.

Avec le temps, vivre seule joua sur ses nerfs et les séquelles du passé font qu’il lui arrive d’avoir des réactions étranges et parfois démentes ou insensées. Toujours très calme, ou du moins la grande majorité du temps, il lui arrive de dire des âneries énormes et si on lui en fait part elle évitera la gêne en changeant de sujet. Elle peut être très douée dans des tas de domaines, comme les arts par exemple, mais on ne peut pas dire que c’est une intellectuelle. Elle n’est pas bête pour autant mais sa sensibilité et sa naïveté faisaient paraître le contraire, tout du moins dans son ancienne vie, elle n’a pas eu beaucoup de contact ces 50 dernières années et du coup elle-même ne sait pas comment elle pourrait réagir au monde qui l’entoure.  

C’est une femme surprenante qui peut être à la fois la plus douce et folle de rage. Aux premiers abords elle sera certainement sombre et froide. Un rien l’ennuie, elle s’enfuira dans l’ombre si ce rien arrive. Sa vision du monde cynique fait qu’elle est pragmatique dans les situations sensibles.


La vie qui m'habite depuis toujours

Passé:
Lady Belleville est née Marie August Wilhemine Bowes-Lyon,  fille unique, ses parents sont des cousins de la famille royale britannique et elle a par conséquent eu la chance de connaître l'opulence toute sa vie. Son père  fut favorisé  financièrement et dans sa vie professionnel, mais on ne peut pas dire qu'ils faisaient partis de la famille royale officiellement, ne participant pas aux festivités et évènements importants, comme renier à cause d'une histoire de famille compliquée que Lady Belleville a en partie oublié. Sa mère souhaitait de tout son cœur faire de sa fille une mère, une dame de la société et voulait pour elle un mariage réussi. Des envies révolues dans un monde qui se modernise, nous sommes au début des années 60 lorsque Marie a 20 ans. Sa mère, chanceuse, trouva un bon parti pour sa fille qui se réjouissait de répondre aux attentes de sa famille. Son mari le Baron de Belleville n'était ni beau ni intéressant, strict et sanglant, il attendait de cette union la même chose que toute la famille Bowes-Lyon; une progéniture de préférence du sexe masculin. Quant à  la mariée, elle avait espoir en l'avenir, comptait répondre à toutes les attentes de ses proches, et faire de son enfant quelqu'un de bon et adorable, elle savait qu'elle l'aimerait plus que tout au monde. C'était le genre de femme qui ne vivait que pour être mère, c'était ce qu'on lui a appris depuis toujours. Le couple alla vivre au cœur de Londres, dans une maison luxueuse près de Queensway, pour se rapproché de la haute société et de ses soirées.

Après quelques mois de mariage raisonnés, sans éclat, composée d'une épouse dévouée, douce, joyeuse et d'un époux droit, froid et traditionnel qui ne s'emboitaient pas, il manquait clairement de passion dans ce couple, mais Lady Belleville s'en fichait ce n'était pas ça qui importait. Malgré leurs réguliers rapports l'enfant tant attendu ne venait pas et le Baron de Belleville commençait à s'impatienter. La tristesse commença à s'installer dans le cœur de la belle, mais elle gardait espoir, elle avait l'habitude de ne pas renoncer, elle supportait beaucoup de pression de toutes parts mais sa bonne humeur demeurait. Elle trouvait son mari ennuyeux et espérait secrètement que son enfant ne lui ressemblerait pas trop, l'imaginant tous les jours. Au bout d'un an l'envie d'enfanter était devenu presque obsessionnelle, elle ne pensait qu'à ça et cela commença à atteindre ses émotions et réactions. Cinq années passés, elle ne parlait plus autant qu'avant, elle était comme fondue dans son histoire, et par chance elle tomba finalement enceinte, pour le bonheur de tous mais pour le sien encore plus. A partir de ce moment elle ne pensait plus qu'à l'arrivé du bébé, voyant ça comme une libération personnelle, délaissée par son mari qui sortait tard le soir, elle mettait sur sa maternité l'espoir d'un bonheur qu'elle n'avait finalement jamais connu. Une nuit, une nuit précise, le brouillard était tombé sur Londres, Lady Belleville était couchée, seule, il était déjà tard lorsqu'elle eut une visite fortuite.

Quelqu'un sonnait à la porte, pensant à son mari, qu'elle ne savait pas rentré, elle descendit en hâte, habillée d'une élégante robe de chambre, elle ouvrit et vit un homme remarquable. Il n'avait aucun rapport avec son mari, alors que faisait-il ici. « Je ne pensais pas que ça aurait été si facile » dit-il.

Après avoir fixé l'homme un instant, surprise, elle ferma d'une main la porte avec violence, l'autre main étant sur son ventre légèrement arrondi. Malheureusement ce ne fut pas suffisant et ce qui se passa ensuite cette nuit-là, cette nuit précise, fut un véritable massacre de la vie de Lady Belleville et elle restera marqué par cella au de-là de la mort.

Un choc émotionnel si grand et violent qu'elle en perdit la raison. Cette jeune femme si douce et sensible souhaitant répondre aux attentes de sa mère et de toute sa famille avait aujourd'hui de nouvelles envies. Des envies bestiales.

L'enquête de la police sur le « Massacre de Queensway » tendait vers un cambriolage qui avait mal tourné, expliquant la perte de l'enfant de la Baronesse par un tragique traumatisme. Passant les aspects suspects de l'enquête sous le tapis, l'existence des vampires étant à l'époque un secret caché par l'état pour ne pas alerter la population (est-ce que cela vous convient l'administration?). La jeune femme fut retrouvée le surlendemain du drame, seule dans sa robe de chambre ensanglantée près de Lea, une rivière de Londres. Pâle et vidée de toute énergie, émotions ou même conscience, elle fut internée. Elle était défraichie, froide et muette, refusait de manger ou même de lever les yeux. Deux jours après, au Bethlem Royal Hospital, un hôpital psychiatrique,  de nouveaux besoins lui redonnèrent vie. En effet elle se rendit compte que le corps humain devenait vraiment excitant, les médecins étaient rassurés de la voir bouger de nouveau, et ce même si elle semblait perturbée par quelque chose, tremblant et se mordant les lèvres dès que quelqu’un s’approchait. C’était une envie bouillante de tuer qui lui faisait peur, car même si elle avait perdu l’esprit, elle savait qu’au fond d’elle c’était étranger, que ce n’était pas normal. Humaine elle avait le cœur sur la main et ne pouvait faire de mal à une mouche, désormais si sa volonté ne lui criait pas de se retenir elle pourrait tuer.

Lady Marie Belleville s’enfuit le plus discrètement qu’elle pouvait au cœur de la nuit. La belle et jeune femme qu’elle était ; distinguée, enviée, élégante, embrassée par la vie faisait maintenant peine à voir, fuyant tous les regards pour éviter de faire l’irrattrapable. Ce qu’elle était devenue pouvait modifier son corps très rapidement selon les besoins, et si on ne répond pas à ces besoins le corps dépérit et c’est ce qui se passait pour la Lady. En effet, cachée, allongée au creux d’une ruelle, protégée d’un carton, sa peau avait blanchit, son cœur battait d’une autre manière, ses cheveux devinrent secs et fourchus alors qu’il y a peu ils étaient souples et brillants, elle se rendit vite compte également que le froid n’était plus un problème, qu’elle pouvait entendre des discussions et deviner les trajets des différentes personnes dans la rue d’à côté.  Toutes ces informations étaient trop étranges pour l’esprit de Marie, inconcevables. Les phrases de la Bible venaient à elle, elle les avait apprises dans son ancienne vie et s’en souvint maintenant dans le pire moment, elle se les répétait doucement pour ne plus penser à son besoin de tuer.

La journée passa. Au soir, un bébé se mit à pleurer dans la rue et, comme attirée, elle se leva pour aller le voir. S’en approchant dangereusement, en tenue d’hôpital, elle fit peur aux passants et à la mère de l’enfant. En arrivant devant cet être pur, Lady Belleville se souvint de cette nuit-là où on lui a ôté la vie de son enfant, la chair de sa chair, en elle. Les larmes coulèrent de plus en plus fort et elle criait, faisant pleurer le bébé. Les passants avaient disparus, ils ne restaient que ces trois protagonistes, par politesse la mère de l’enfant commença à lui parler pour lui dire de ne pas s’inquiéter, qu’on allait l’aider. Marie tomba dans ses bras et lui avoua ce qu’on lui avait pris. Ne voyant le danger, l’humaine essayait de calmer la femme et l’enfant. La tentation était trop grande elle ne se contrôla pas un instant et approcha ses lèvres du cou de la femme qui se mise à crier et à la repousser, en tombant au sol Marie se rendit compte de ce qu’elle avait failli faire et s’en alla dans l’ombre.

Tous ses piliers, ses repères dans la vie avaient disparus, un tout nouveau corps et de nouvelles appétences qui lui faisaient tellement peur.  Une si grande tristesse qu’elle n’avait jamais ressenti avant ça. Tremblante, faible, ressentant un mal profond dans tout son corps, elle déambulait dans les rues, la nuit, en petite tenue, pleurant en continue. Un homme s’approcha pour l’aborder. Elle tourna ses yeux injectés de sang vers lui et comme si c’était cet homme qui avait détruit sa vie, elle lui sauta dessus.

C’était si facile, se dit-elle ensuite, elle avait décuplé sa force et même si ce qu’elle venait de faire était dû à une puissance intérieur incontrôlable, elle se sentait tellement mieux. Assise près du corps ensanglanté et sans vie, elle voyait ses cheveux redevenir aussi beaux si ce n’est plus beaux qu’avant, ses blessures disparaissaient à vue d’œil et son esprit se vida ce qui la libéra un instant de ce fardeau. Son esprit revenait petit à petit à elle, elle se souvint en morceaux de sa vie passée, de son nom, de son mari, de sa famille, de ce qu’elle était, de ce qu’elle allait être ; une mère. Elle se mise à pleurer en se voyant là, assise dans une rue, seule près d’un mort qu’elle venait de vider de son sang de la plus horrible et violente des manières.

Toujours choquée par ces derniers jours, elle n’avait qu’une envie ; retombée enceinte. Il lui fallait un enfant, et ce même si elle était devenue un monstre. Elle se dit bêtement que ça allait être la chose qui allait la sauver, car elle se souvint d’une sensation si intense lorsqu’elle avait su qu’elle était enceinte, elle savait que c’était ça le bonheur et elle savait que c’était le bonheur qu’elle cherchait.

Elle revint l’air de rien auprès des siens, inquiets pour sa santé mentale ou même physique, sa mère la trouvant pâle et troublée. Son regard était devenu triste, apeuré et surtout vide. Malgré les appréhensions de sa famille, Marie était claire, elle voulait retourner chez elle à Queensway.  Dans l’incompréhension totale, sa famille et les médecins l’écoutèrent en considérant que ce qu’elle avait vécu était assez horrible pour qu’on la laisse faire ce qu’elle souhaitait. Elle refusa les visites de toutes ses connaissances exceptée ses parents de temps à autre, elle ne leur trouvait plus aucun intérêt, ennuyeux elle n’arrivait plus à comprendre leurs réactions et leurs sentiments.

Depuis qu’elle était revenue elle ne portait plus que du noir, trouvant ça plus adapté. Elle ne sortait que la nuit, ayant instinctivement peur du jour. Ses occupations nocturnes étaient aussi glauques que mal venues ; intimidation, enlèvement, meurtre mais aussi sexe. Durant les premières années de sa vie de vampire Lady Belleville se mis à avoir des rapports avec certaines de ses futurs victimes, rêvant toujours d’avoir un enfant, un jour elle comprit que Dieu lui refusait ce cadeau et se résigna (plus ou moins). A partir de là on pouvait entendre une voix douce et haute dans les ténèbres de Queensway.

Pendant des années seuls ses parents passaient la voir, tout du moins pendant la première décennie, jusqu’à leur mort. Une légende se créa dans le quartier autour de la maison où avait eu lieu le massacre de Queensway ; tous ceux qui rentreraient dans cette maison mourront d’une mort atroce de la main de la veuve noire, le genre d’histoire que l’on raconte autour du feu, pour lesquels on tremble de peur sans savoir si cela est bien vrai. On raconte également qu’on peut entendre des pleurs de femme et d’enfants venant de là, ainsi que certaines nuits une voix envoutante. Lady Belleville a entretenu ce mythe toute sa vie, restant tapis dans l’ombre, ne se dévoilant qu’aux plus chanceux ou bien à ses malheureuses victimes.



Bienvenue en Enfer
Codage par Damian Black


Dernière édition par Lady Belleville le Sam 19 Nov - 10:32, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailey Van Kuren

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 525
Points : 525
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : manipuler les gens

Feuille de personnage
Âge: 220
Taille:
Emploi: Escort girl de luxe

MessageSujet: Re: Lady Belleville Dim 13 Nov - 5:43

Hello et malvenue à toi ! Bon courage pour ta fiche et validation ♥

Je m'appelle Hailey, je suis un vampire âgée de 220 ans. Ennemie public n°1 ?... C'est ce que l'on dit, mais ce n'est pas mon point de vue =P ! J'aime juste le sang chaud et frais, m'amuser ainsi que profiter, tout comme jouer avec mes jouets(être vivant du moment) jusqu'à ce que je me lasse ! Aujourd'hui, j'habite seule dans le manoir familiale après y avoir fait un massacre dedans. J'ai partagé 10 ans de mon existence avec Mikaël Crown dont je suis le vampire supérieur ... Voili voilou !
Bon jeu parmi nous !!!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Avis de recherche / Rps / Liens / Nom d'escort girl : Leïya / Je m'exprime en #9933ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domination-hybride.forumactif.fr/
Bryan Grey

L'administrateur sadique
L'administrateur sadique


Messages : 2419
Points : 3481
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Mercenaire

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Mercenaire

MessageSujet: Re: Lady Belleville Dim 13 Nov - 6:02

Yop, bienvenue parmi nous!

Bryan Grey, 24 ans, mercenaire pour la brigade de l'ombre. Lycan depuis peu, mon poste a été temporairement mit sur la glace, mais j'ai toujours une certaine haine envers les vampires et lycans malfaisants. Espérant se croiser en ville, dans de bonnes circonstances! Wink

Sur ce, bon courage pour ta fiche! Si jamais tu as besoin d'aide, n'hésite pas! ^^

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

FicheConnaissancesSuivi de RP ♦ #999999

Signa par Mikaël Crown *_* Groooos merci ♥♥
Carte d'identité de la brigade de l'ombre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com En ligne
Lady Belleville

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 15
Points : 42
Niveau de puissance : Vampire Intermédiaire
Emploi et loisir : France

Feuille de personnage
Âge: 79
Taille:
Emploi: Héritière

MessageSujet: Re: Lady Belleville Dim 13 Nov - 10:49

Bonjour, merci c'est agréable :>
Je poserai mes questions quand j'aurai fini, ce sera plus simple.
A bientôt bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaël Crown

Guilde de Saint-Pierre
Guilde de Saint-Pierre


Messages : 196
Points : 410
Niveau de puissance : Vampire Supérieur
Emploi et loisir : Membre de la Guilde St-Pierre

Feuille de personnage
Âge: 180
Taille: 1m82
Emploi: Médecin Urgentiste, Agent d'Intervention Medical

MessageSujet: Re: Lady Belleville Dim 13 Nov - 19:53

Bienvenuuue à toii~

Je m'appelle Mikaël Crown, 180 ans, vampire au service de la guilde St Pierre et Médecin Urgentiste à St Thoma's. Plutôt solitaire, réservé, très intelligent et maladroit socialement, cependant très près à aider son prochain ♥

Du coup il serait ravi de t'avoir sous son aile =3
Apres je vais attendre de voir si mon perso te plaît et de lire ta description mentale pour voir si ça colle mais si jamais http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com/t306-terminee-mikael-crown-vampire-de-son-etat o/

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

"Une peau glacée au toucher, un regard effrayant, un corps asséché... Ils attendent tous que ton sang commence à couler de nouveau"

Carte de membre de la guilde St Pierre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Belleville

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 15
Points : 42
Niveau de puissance : Vampire Intermédiaire
Emploi et loisir : France

Feuille de personnage
Âge: 79
Taille:
Emploi: Héritière

MessageSujet: Re: Lady Belleville Lun 14 Nov - 14:45

Bonjour Mikaël et merci :> Du coup j'ai lu ta description psychologique et je pense que tu es un peu trop réfléchie, un peu trop gentil pour faire quelque chose pareil, j'imaginais plus un vampire peut-être violent, charismatique mais en tous cas sadique en apparence et puissant (je ne dis pas que tu es impuissant lel). Mais merci beaucoup pour ta proposition elle m'a fait très plaisir. :>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Grey

L'administrateur sadique
L'administrateur sadique


Messages : 2419
Points : 3481
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Mercenaire

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Mercenaire

MessageSujet: Re: Lady Belleville Lun 14 Nov - 18:03

Pour ton supérieur immédiat, ce n'est pas du tout obligatoire! Tu peux même préciser ne pas le connaître, si jamais il y a quelque chose.

Mais si jamais tu penses tisser des liens maintenant, il y a plusieurs nouveaux, qui sont des vampires également, et assez puissant quand-même. Des vampires pas nécessairement gentils, sans être ce qu'il y a de plus cruel.

Sinon, j'ai toujours Vergil (mon DC), qui aurait pu la mordre, mais si c'est le cas, il l'aura sûrement abandonné comme un vieux chiffon usagé, puisque c'est un personnage assez... méchant en soi, en fait!

C'est libre à toi! Wink

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

FicheConnaissancesSuivi de RP ♦ #999999

Signa par Mikaël Crown *_* Groooos merci ♥♥
Carte d'identité de la brigade de l'ombre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com En ligne
Lady Belleville

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 15
Points : 42
Niveau de puissance : Vampire Intermédiaire
Emploi et loisir : France

Feuille de personnage
Âge: 79
Taille:
Emploi: Héritière

MessageSujet: Re: Lady Belleville Mar 15 Nov - 10:29

J'ai lu un peu la fiche de Vergil et il semble parfait *^*" cruel comme il faut, c'est si gentil de te proposer!
Lady Marie ne sait pas qui est son supérieur, se souvenant de rien le soir de sa transformation, donc ça ne changera pas grand chose pour Vergil. Sinon je suis tombée sur Damian Black qui aurait pu être parfait également, je ne sais pas s'il est encore actif. Je peux lui demander ou je t'ajoute toi comme tu préfères ^.^

Pour ma fiche, je l'ai presque fini, j'ai un peu raccourcie l'histoire, je n'aime pas écrire de longs pavés useless j'espère que d'un regard extérieur elle sera intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad E. Ambrogio

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 25
Points : 33
Niveau de puissance : Vampire Respecté

Feuille de personnage
Âge: 247 ans
Taille:
Emploi: CEO d'un immense empire financier

MessageSujet: Re: Lady Belleville Ven 18 Nov - 21:43

Welcome Lady !

Et bon courage pour le reste de ta fiche.

Au plaisir de te voir errer dans les rue de Londres Smile

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Belleville

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 15
Points : 42
Niveau de puissance : Vampire Intermédiaire
Emploi et loisir : France

Feuille de personnage
Âge: 79
Taille:
Emploi: Héritière

MessageSujet: Re: Lady Belleville Sam 19 Nov - 10:25

Merci Vlad ! Tu as été validé trop vite je n'ai pas eu le temps de te dire que ta fiche était magnifique !

Voilà je UP j'ai fini. :>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Grey

L'administrateur sadique
L'administrateur sadique


Messages : 2419
Points : 3481
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Mercenaire

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Mercenaire

MessageSujet: Re: Lady Belleville Sam 19 Nov - 10:38

Oh, j'aime bien ton histoire!! Tu as une belle plume, c'es agréable à lire. J'ai dévoré ta fiche!

Ton avatar est sublime également, doux, mais mystérieux, très représentatif de ton histoire *_*

Bref, pour ma part, tout est validé, et puisque mon admin est en vacances, je te valide tout de suite! J'accours mettre ta couleur, tu pourras commencer les recensements et le RP! ♥


Tu es validé!



Bienvenue parmi nous! Le pire moment est fini. Courage, on a presque terminé!

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse et le bout ennuyant :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici

Et n'oublie pas: Amuses-toi bien parmi nous!


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

FicheConnaissancesSuivi de RP ♦ #999999

Signa par Mikaël Crown *_* Groooos merci ♥♥
Carte d'identité de la brigade de l'ombre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lady Belleville Aujourd'hui à 9:15

Revenir en haut Aller en bas
Lady Belleville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Single Lady - Timberlake Parody
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson
» Lady River - 04/06 à 09h57

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Espace membre :: Présentation :: Registre officiel :: registre officiel des Vampires-
Sauter vers: