Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Une détresse de rassasié [PV June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Une détresse de rassasié [PV June] Mer 7 Sep - 17:08

Une marche fatiguée dans les ruelles. Fatigué de beaucoup de choses. De savoir qu'il va devoir attaquer, blesser, tuer s'il veut survivre, s'il veut... Ressentir une nouvelle fois cette extase que lui accorde la consommation de sang. Fatigué des incessantes questions de cette Cassandra. Il a peur. Peur des autres, mais surtout de lui. Qui vais-je tuer encore par faim ? Un père de famille ? Une future mère ? Un fils, un frère, un ami? Il a blessé, par le passé. Plus d'une fois, tempérament oblige. Tueur de sang froid pour autant ? Non, clairement pas, non. Pourtant, cette nouvelle condition de Vampire l'y condamnera peut-être, à cette évolution.

Suffit de voir ces vêtements rougies de sang, ces mains pleines du liquide séché, son visage. Sa bouche. Ses lèvres... L'intérieur, sa langue encore pleine de ce goût. C'était si bon... Il revoit le visage terrifié de ce truand. Un mélange de dégoût de soi et de sentiment de satisfaction. Et dès que le premier sentiment perçoit le second poindre, il s'intensifie encore. En plus tu prends ton pied, sale crevure? Si vous saviez comme il a honte. Honte d'avoir aimé tuer cet homme. Sur le coup, ça été une libération. Il s'en rappelle, de cette voix.

Regarde, il a peur.
Il a peur de toi.
C'est grisant, hein. Le Pouvoir. Tu le domines.
Maintenant, tues-le.
Tue-le pour son sang. Pour apaiser la faim. Pour le plaisir ?
Toi-même tu ne sais plus, hein ? Bientôt, Andrew... Bientôt... Tu seras un monstre...


Un coup de poing au mur, fort, puissant. Un second, un troisième. Il s'éclate les mains dessus, la peau des phalanges qui s'ouvre, saigne, le son des os qui craquent. Douleur, mais il ignore. Un hurlement, Et il s'assied dans cette ruelle, adossé au mur, yeux au ciel. Une coulée rouge lui tombe des yeux pour glisser le long de sa joue. Une goutte tombe sur son sweat. Puis une seconde, et bientôt, de très nombreuses. Il ne sanglote pas, son visage ne se tord sous aucune expression forte. Il reste là, neutre, mais le regard infiniment vide. Qu'est-ce que je deviens...

Plusieurs minutes, comme ça. Dans sa ruelle sombre. Il est tard, et dans cet endroit isolé, presque personne ne passe. Aucun des rares à passer ne se risquent à pénétrer la ruelle. Et tant mieux. Il est à fleur de peau. Peur, remords, envie. Deux Andrew qui s'affrontent. Celui d'avant la transformation. Celui qui ne pourrait imaginer vivre comme ça. Et celui qui apparaît de plus en plus. Celui qui prend goût au sang. Les deux font jeu égal par moments, l'un domine le second à d'autres. Est-ce que ça va durer longtemps ? La vapeur va-t-elle finir par définitivement s'inverser d'un côté. C'est là toute la question.

Une question à laquelle il n'est pas sûr de vouloir la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Dim 25 Sep - 12:07

     Il était tard. Très tard. Voire tôt, peut-être. A vrai dire, elle n’a même pas fait attention à l’heure. Le soleil pourrait bien se lever d’ici à peine quelques heures qu’elle ne s’en serait pas rendu compte. Elle errait simplement dans la ville une fois ressortie du parc. Elle avait essayé de retourner au cimetière. Mais c’était peine perdue. Elle était partie depuis si longtemps et elle l’avait abandonné elle-aussi avec tout ça. Elle n’a pas réussit à y retourner. C’était encore sûrement trop tôt. Dans quelques jours, dans quelques semaines, qui sait, elle y arrivera peut-être. Pour l’instant, c’était simplement impossible, comme si tout con corps et tout son âme lui hurlaient de faire demi-tour.

Elle soupirait, elle se sentait faible. Malgré tout ce qu’elle avait traversé durant sa nouvelle vie, elle ne trouvait pas la force d’aller voir cette tombe. Elle s’en voulait, très clairement et continuait à avancer, sans destination précise. Les yeux clos, humant l’air, elle vagabondait simplement, comme elle en avait étrangement pris l’habitude. La jeune femme jouait toujours avec cette fameuse petite pièce dorée lorsqu’elle arrivait dans des rues plus isolées, moins fréquentées. Alors elle inspirait. Ça faisait du bien, de passer quelque part sans qu’il n’y ait quelconques jeunes trop alcoolisés sortant de bars. C’était plus tranquille. Il n’y avait pas un chat par ici. Et cela pouvait se comprendre, au vu de l’ambiance particulièrement macabre qui se dégageait de ces rues, particulièrement sombres et qui n’inspiraient pas confiance. C’étaient ces types de rues où on ne se serait très clairement pas étonné de voir quelconques dealers.

En reprenant une grande bouffée d’air, une odeur particulièrement agréable parvint aux narines de la vampire. Une odeur qu’elle ne connaissait que trop bien. Le Sang. Puis, rapidement, elle entendit des bruits sourds. Des coups ? Poussée d’une curiosité légèrement déplacée, June s’était avancée vers la provenance de cette odeur, et de ces bruits étranges. Elle s’approchait de rues un peu plus sombres. Plusieurs ruelles éparpillées un peu partout. Mais c’est l’une d’entre elles qui attira son attention.

C’était là. C’était de là que ça provenait. Alors, à pas de loup elle s’approcha, s’engouffrant dans cette ruelle sans le moindre bruit. Et là, elle l’aperçut. Un jeune homme, assis contre un mur, du sang éparpillé un peu partout sur lui. Il semblait dans un sale état. Il semblait particulièrement perturbé. Elle avançait un peu plus encore, s’agenouillant lentement sans être dans le champ de vision de celui-ci. Elle l’observait, longuement. Clairement, cela aurait pu paraître excessivement étrange. Limite voyeur. Mais ce n’était absolument pas le cas.

La demoiselle n’était pas sûre. Elle pensait l’avoir reconnu mais elle en doutait tout de même. C’est donc légèrement hésitante qu’elle soufflait, à quelques mètres de lui en plissant les yeux pour tenter de l’apercevoir un peu plus réellement..

Andrew ?

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Dim 25 Sep - 12:54


Une voix. Une voix familière. Il met un temps à enregistrer. Il était là, perdu, soumis aux étoiles et à leur jugement. Lourdes géantes de feu qui fixent à travers l'âme du Vampire. Elle lui paraît bien sombre désormais, sa propre âme.

Ses yeux se ferment. Il tourne doucement le regard vers elle, sans bouger la tête, front toujours pointé vers le ciel. Le flot de larmes s'intensifie. C'est à peine perceptible. Cette lèvre inférieure tremblante, nerveuse. Les traits de son menton qui se creusent tant il essaie de réprimer ce qui vient du fond. Il se retient, se retient, la fixe comme ça, sans un mot. Ca dure de longues secondes, l'effort est titanesque. Il se lève, très lentement, le geste lui paraît épuisant. Il avance doucement vers elle, visage fermé, la fixe, ces yeux tout vitreux du flot de rouge qui en coule. Il tient, il tient, il tient...

Puis il n'y arrive plus.

Alors il referme ses bras sur elle, cache son visage au creux de l'épaule de la Vampire. Tout son corps tremble, complètement tétanisé. Il pleure. A chaudes larmes, sanglotant, la morve qui coule, sans se soucier de l'image qu'il renvoie, larmoyant comme un enfant. Il n'a plus la force. Plus la force de se méfier, d'être prudent, d'être impassible et stoïque, de ne pas montrer ses faiblesses. Il a besoin de tout relâcher, d'arrêter de faire semblant que tout va bien. De chialer un bon coup, pour dire les choses crûment.

T'avais raison...

Sa voix tremblote, mal assurée, geignarde. Un trémolo larmoyant dans les mots, il articule difficilement, la voix prise par l'émotion.

Je voulais pas... Mais j'ai... J'ai...

Il reste comme ça, sans réussir à finir sa phrase avant de longues secondes. Il sanglot plus fort que les autres, ses bras qui se referment plus fortement.

J'ai aimé... J'ai aimé putain... Encore... Ca... Je n'veux plus... Je veux pas devenir ça...

Si, tu veux.
- Ta gueule
Arrête de te mentir, Andrew. T'as aimé, tu le dis toi-même.
- Ferme ta gueule.
Tu t'inventes même des espèces de dialogue avec toi-même pour te donner bonne conscience, t'assurer que c'est « quelqu'un d'autre » qui fait tout ça. Je suis toi, tu sais ? Ce que je représente... C'est ce goût que tu prends à ces choses. Tu en veux encore, de ce sang, de ces expressions terrifiée sur le visage d'une épave que tu vides lentement.
- Ferme. Ta. Gueule.
Tu ne pourras pas te mentir éternellement, mon grand...


TA GUEULE, PUTAIN !

Il l'hurle d'un coup, lâche June puis remet un coup de poing là où il avait auparavant martelé le mur, y occasionnant une casse non-négligeable. Une soudaine perte de contrôle colérique qui s'empare de ses traits. Le poing reste dans le mur, s'ouvre en une main qui glisse dessus pour finalement tomber mollement le long de son corps. Les sanglots reviennent, progressivement, et ses épaules jouent au rythme des secousses qui lui prennent l'estomac. Il a mal à la tête à force de trop pleurer. Il agrippe ses deux tempes entre ses mains, perd un peu l'équilibre, pris de vertiges. Il tombe à genou devant June, pitoyable, ruiné.

J'suis en train de devenir malade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Dim 25 Sep - 17:16


           Elle le regardait, longuement, là contre ce mur, la tête vers le ciel. Il semblait totalement déchiré avec lui-même et la jeune femme s’en pinçait les lèvres, véritablement triste pour lui. Au vu de la quantité de sang qu’il avait sur lui, elle avait très rapidement comprit qu’il s’était produit quelque chose de particulièrement macabre. Elle ne s’était pas trompée, en tout cas, c’était bel et bien lui. C’était bien Andrew qui était en face d’elle et qui commençait à se lever pour presque s’écraser sur elle.

En déglutissant, elle passait tout doucement un bras derrière lui, comme pour le soutenir en le laissant parfaitement faire. Alors elle l’écoutait, patiemment en le laissant parler, et surtout en le laissant pleurer. Il en avait besoin. Il avait besoin d’évacuer tout ce flot de sentiment qui devait très certainement le torturer de l’intérieur. Alors June ne bougeait pas, elle le maintenait parfaitement en la gardant contre elle. Puis, lorsque l’emprise sur elle se resserrait, elle passa ses deux bras autour de lui, tout doucement après quelques gestes d’hésitations. Elle fermait les yeux en serrant les dents tellement elle se sentait mal pour lui. Ça lui faisait de la peine, de le voir comme ça. Depuis qu’elle s’était reprise en main, elle était redevenue terriblement empathique et elle l’était sûrement un peu plus avec ce jeune homme.

Ce n’est rien. Tu n’y peux rien, ce n’est pas de ta faute …

Elle lui soufflait ces quelques mots alors qu’il était toujours dans ses bras, tapotant très faiblement dans son dos d’un geste particulièrement réconfortant bien que légèrement maladroit au final. La Vampire l’observait se défouler sur son pauvre mur avant de, de nouveau re-craquer devant elle. Il pleurait. Encore et encore. C’était particulièrement douloureux à voir, June compatissait envers lui. Il avait ce petit quelque chose, même dans cet état, même dans l’état dans lequel ils s’étaient rencontrés, qui faisait que la jeune femme ressentait véritablement l’envie de l’aider. Elle voulait l’aider. Et elle allait le faire.

Quand il s’écroulait à ses genoux, June vint rapidement le prendre dans ses bras afin de le soutenir avant de le déposer contre le mur, de nouveau adossé contre celui-ci. Elle s’asseyait à ses côtés, sortant un mouchoir de son sac. Elle commençait à simplement le lui tendre puis finalement vint lentement essuyer le sang qu’il avait sur son visage tandis qu’elle lui offrait un de ses plus doux sourires.

Ça va bien aller, d’accord ? Tout va bien se passer. Tu ne deviens pas malade, ne t’en fais pas.

Elle passait lentement une main derrière la tête du jeune homme, venant la lui placer sur son épaule, le gardant de nouveau contre elle. Elle continuait de l’essuyer comme elle pouvait, restant parfaitement silencieuse en le laissant émerger de tout cela.

Défoule-toi. Laisse-toi aller un bon coup. Ça va aller. Respire, lentement..

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Dim 25 Sep - 18:35


Il en a besoin, de ces mains dans dos. De ce soutien. Elle aurait pu le repousser froidement, une moue de dégoût au visage. Beaucoup auraient fait ça. Elle, non. Elle accueille ce presque inconnu et sa tourmente. Sa voix. Elle l'apaise, mais elle soulève de nouvelles questions ? Vraiment ? Ce n'est pas sa faute ? Oui. Il pourrait se dire ça. J'ai pas choisi ça. J'ai jamais voulu devenir... Je voulais pas. C'est pas de ma faute, hein ? C'est moi la victime dans tout ça ? Oui... Oui...

Hypocrite.

Un spasme. De nouveau, cette voix, la sienne, qui lui dit ça d'un ton moqueur, un rire qui fuse juste après dans son esprit. Il serre les dents, les poings. La main tapotante dans son dos calme ce qui monte, mais la rage est palpable. Ce poing sur ce mur, cette perte d'équilibre, ces genoux au sol... Il est face à elle, yeux sur ses pieds, désemparé. Le blanc de ses yeux est devenu rougeâtre à force de pleurer, entouré de petites stries écarlates. Il sursaute un peu lorsqu'une paire de bras vient le déposer contre le mur. Il se laisse faire, comme un gosse encore une fois. Il reste docile face aux passages de ce mouchoir sur son visage, le regard dans le vide. Il fixe le mur en face, tremblotant, encore plein de sanglots.

Et c'est pire quand elle essaie de le rassurer. Tout va bien se passer ? Son sanglot se transforme en un rire particulièrement cynique à cette déclaration. Désabusé, sombre. Et ça repart en sanglots, alors qu'il tourne le regard vers elle.

Ah ouais ? Non, ça va pas bien aller.

Le poing se serre.

Toutes les nuits. Chercher un nouvel endroit où dormir, comme un putain de clochard.

Sa tête tape contre le mur derrière.

Les gens qui se rendent compte, à cause de la peau, des yeux. Qui ont peur. Second coup. Le souvenir d'avant, de la vie quand elle était belle, qui vient, vient et revient pour me narguer. Troisième. La faim qui me rend... Comme ça. Quatrième, plus fort. Le sang coule d'entre ses cheveux. Tout ça et... Et tout le reste. ET CA VA ALLER ?

Cinquième, ça explose en de petits morceaux dans son dos, une plaie visible dans le dos, tandis que si elle y fait attention, ce poing qu'il a serré tout le petit discours  saigne en son creux, la paume transpercée par de trop puissants ongles. Il pleure plus fort.

Ca va pas aller, non... J'vais crever... J'vais crever ou... Ou j'vais devenir comme ça. Et je sais pas c'est quoi qui me terrifie le plus...


Il ne sait vraiment pas, non. Qui est la plus cruelle ? Dame Faucheuse, ou la Bête tapie dans son cœur, dans ses entrailles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Dim 25 Sep - 19:19


     Encore une fois, elle le laissait simplement parler en l’écoutant, l’observant longuement. Observant le moindre de ses gestes, si minimes soient-ils. Comme si elle l’analysait lui tout entier. Elle fronçait les sourcils en le voyant se marteler la tête contre le mur. Elle n’avait absolument pas l’habitude de s’occuper de quelqu’un. C’était nouveau pour elle, alors, bien évidemment, elle ne savait pas spécialement comment réagir, ni quoi dire pour le rassurer. Bien qu’elle le savait. Oui, elle le savait. Rien de ce qu’elle pourrait dire ne pourrait réellement le rassurer. C’était impossible au vu du drame et de l’instant présent. Il lui fallait du temps. Alors, dans un très léger grognement sur ces dernières paroles, la jeune femme saisit le menton du Vampire entre ses doigts, d’une prise très douce en le forçant à la regarder.

Hey. Calme-toi. Regarde-moi et tais-toi un instant. Respire. Inspire.

Elle hochait la tête, en mimant une longue respiration devant lui alors qu’elle se rapprochait de lui. Ses yeux se plantaient dans les siens. Des yeux totalement calmes, toujours aussi réconfortants que leur dernière rencontre. Elle tentait de capter totalement son attention, les traits de son visage étant des plus doux, presque hypnotisants.

Elle lui attrapa tout doucement la main, lui faisant desserrer son poing dans des gestes toujours terriblement lents, sa peau douce et lisse caressant presque celle du jeune homme. Elle ne le lâchait pas du regard une seule seconde, avançant la tête de celui-ci pour lui décoller le crâne du mur. Son autre main passait derrière celui-ci, se collant contre la plaie qu’il venait de se faire afin d’empêcher le sang de celui-ci de couler à flot.

Ça va aller. Je te le garantis. Ça ira mieux. Je te confirme que ça va être dur, et long. Mais tu iras mieux. Tu vas finir par réussir à te contrôler. Que ce soit ta faim, ou même tes yeux. En attendant, juste, fais le vide et respire. D’accord ?

June déglutissait brièvement en sentant la quantité de sang de ce vampire sur sa propre main, mais elle ne laissait absolument rien passer sur son visage. Elle restait parfaitement sereine, chaleureuse et sécurisante. Elle restait auprès de lui, gardant sa main sur la sienne, l’autre derrière sa tête. Elle lui souriait, tout doucement, penchant légèrement sa tête sur le côté en continuant de le fixer. Ses lèvres se pinçaient tout doucement, une nouvelle fois.

Ça ne sert à rien de te défouler sur toi-même tu sais ? Ça n’arrangera rien du tout.

Elle haussait les épaules, relâchant lentement la main du jeune homme afin de lui laisser un peu plus d’espace, le laissant se calmer. Ou pas, d’ailleurs …  

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Lun 26 Sep - 14:31


Juste un instant, son instinct lui hurle de la frapper. Il se réprime, retient ce geste. Quand elle lui a agrippé le menton de la sorte pourtant, c'est vite monté à son esprit.

Il la fixe. Il écoute sa voix. Il se noie dans ses yeux et commence à tout doucement se calmer. Son poing se déserre au contact de cette main qu'il saisi, qu'il serre fort. La seconde qui passe dans sa nuque apaise le début de douleur qui commence à poindre. Il pourrait cligner du regard de douleur mais ne le fait pas, comme subjugué par les yeux de June.

Il l'écoute, toujours. Il ne laisse rien paraître mais continuer de douter. Même s'il se contrôle, est-ce que ça lui rendra sa vie ? Non. Il va vagabonder, seul, seul contre tous, contre un monde qu'il ne reconnaît plus. Contre un monde nouveau, celui des créatures de la nuit. Malgré tous ces doutes, il fait comme elle dit. Petit à petit, il inspire, expire et se calme.

Quand elle commence à retirer sa main, il l'agrippe bien vite pour la garder au creux de la sienne et la serrer fort. Il ne sait pas pourquoi, mais elle l'aide. Et il a besoin d'aide. S'il ne se l'avoue pas, son subconscient le crie bien assez fort pour que son corps capte le message, d'où ce geste. Il s'en surprend lui-même mais ne l'interrompt pas pour le moment. Ca le calme curieusement. Ca comme ce regard rassurant.

C'est toujours mieux que de me défouler sur les autres.


Il dit ça, l'air amer. Il revoit le visage de ses amis morts de ses crocs. Un instant, un trait de colère passe dans son regard.

Pourquoi on m'a fait ça...

Il dit ça, le ton morne, cette fois-ci. Il ne sait vraiment pas pourquoi, oui. Qu'as-t-il donc de si spécial que d'autres n'ont pas ? Il soupire, retrouvant un calme relatif, susceptible de remonter dans un pic de colère à tout moment.

Pourquoi tu m'aides ?

Il lui pose la question, fixant son regard avec intensité. C'est parti tout naturellement ,car il se pose réellement la question, finalement. Qui aide sans arrière-pensée de nos jours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Mer 28 Sep - 7:52

  Elle lui souriait presque tendrement en le regardant se calmer, puis un peu plus quand il retint la main de la brunette. Au moins, il semble la laisser être présente pour lui. C’est déjà un bon début. Ce pourquoi elle resta donc près de lui finalement, ne reculant pas. Elle gardait ses grands yeux plongés dans les siens, battant très lentement des cils.

C’est sûr, c’est assez rationnel, comme raisonnement. Mais ce serait mieux si tu ne te faisais pas de mal, Andrew.

Lentement, elle retira sa main de derrière la tête de celui-ci, la main pleine de sang. Sans réellement y prêter attention, elle saisit un nouveau mouchoir pour venir le lui appliquer, toujours aussi douce.

Je ne sais pas…

Elle le soufflait, lentement. Presque inaudiblement, dans un très faible murmure. Elle soupirait longuement alors que sa main se resserra lentement sur la sienne, très délicatement en la lui laissant bien volontiers. Lorsqu’il posa cette question, ou plutôt remarque, June ne pu s’empêcher de s’empêcher à sa propre transformation. Elle non plus, n’avait rien choisi. Elle aussi, on l’avait laissé tomber. C’était peut-être ça, qui, directement lui avait donné envie d’être présente pour lui. Ça et cette petite autre chose. Elle secoua doucement la tête, s’empêchant de penser à autre chose qu’à lui, à cet instant précis.

Alors il lui posa cette fameuse question et un grand et aimable sourire, voire presque même angélique, apparu sur le visage de la demoiselle. Elle le regardait longuement un instant. Cette question était légitime après tout. Ils ne se connaissaient pas plus que cela. Et elle ne lui était redevable de rien. C’était simplement par bonté d’âme.

J’en ai simplement envie. Est-ce condamnable d’avoir envie de t’aider ?

Elle ricanait légèrement, un petit rire cristallin s’échappait des lèvres de June, tentant d’apaiser un peu plus l’ambiance qui régnait dans cette petite ruelle sombre, entre les deux vampires.

Mais je te dérange peut-être ? Aurais-tu envie d’être un peu seul ?

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Mer 28 Sep - 14:09

Il reste plongé dans son regard, agréable regard en soi, assez pour le sortir peu à peu de son état.

Il ne date pas de sa transformation, ce réflexe de se faire du mal lorsqu'un problème majeur lui tombe sur les épaules. Ses phalanges ont mangées, oui. Et les murs de Londres aussi. Les mâchoires parfois. Lorsque la colère ou la frustration doivent se faire dominantes dans ses émotions, c'est rarement sans un accès de violence plus ou moins important. Alors il ne répond pas à cette première remarque. Pas plus qu'il ne répond à la seconde. Bien sûr qu'elle ne sait pas. Qui saurait. Qui saurait ce qui est passé par la tête du grand malade qui l'a transformé contre son grès au détour d'une espèce de mise en scène macabre, à la forcer à se repaître du sang de ses proches amis. A le condamner dès le départ à être un Vampire tueur. Il aurait peut-être pu oser rentrer à la maison, regarder ses parents dans les yeux et tout avouer, sans ça. Mais avec les six corps de ses six amis sur la conscience... Non. Ni à ses propres parents, ni à ceux des victimes, ni à la police. Il ne veut le jugement de personne.

De nouveau, un mouchoir à l'arrière de son crâne. Elle lui sourit. Agréable sourire, lui aussi. Il sourit timidement à sa réponse. Ca existe encore, ça ? Des gens qui aident pour aider? Il faut croire que oui, au moins si June est tout à fait sincère. Il apprécie le geste, en tout cas. Bien plus qu'il ne le montre....

Non !

Son regard se fait d'un coup craintif, la voix dominée par la peur, la main resserrée de nouveau. Il se recroqueville un peu plus sur lui-même après ça.

Non... je...

Plus calme, presque un murmure. Pourquoi j'ai fait ça?

Reste avec moi. S'il-te-plait.

Il a juste besoin d'une présence réconfortante,ne serait-ce que quelques minutes. Arrêter de porter ça tout seul sur ses épaules comme il le fait depuis des semaines. Il est très enfant par bien des aspects, cet Andrew, et ça se voit ici plus que nulle part ailleurs. Il a besoin d'elle. Il ne l'avouera pas encore, mais s'il veut s'en sortir, il lui faudra de l'aide. Et elle est apparemment la mieux disposée à lui en fournir.

Il reste silencieux, main serrée, ses deux yeux rouges écarlates plongés dans les siens. Les larmes ont cessées de couler. Grace à elle, sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Jeu 29 Sep - 2:43

  D’accord. Je reste. Je reste avec toi, ne t’en fais pas. Je ne vais pas partir.

Elle lui sourit, encore. Un de ses sourires terriblement réconfortant. Toujours aussi doux. Plus les uns que les autres. Elle se rapproche un peu plus de lui encore, resserrant la main du jeune homme avant d’y jeter un coup d’œil, l’examinant.

Ça te fait mal ?

Ses yeux se relèvent ensuite vers les siens, relâchant doucement sa prise sur celle-ci. Elle garde sa main dans la sienne, mais ne la serre plus, évitant toute douleur en plus qu’il ne doit déjà avoir. Elle continue de l’observer, avec une légère lueur dans le regard. Elle regarde son visage, attentivement. Il est assez jeune. Beau, aussi. Elle le remarque. Elle l’avait d’ailleurs déjà remarqué au parc. Mais encore là, elle n’y fait pas particulièrement attention, s’intéressant plutôt à lui et à ses blessures qu’il s’est infligé. Mais également à ses blessures intérieures. Elle ne dit rien dessus, mais un soupçon d’inquiétude se loge dans le cœur de la demoiselle. Etonnant. Très étonnant même.

Est-ce que tu as de quoi … Te changer ?

Elle lui pose cette question alors qu’elle inspecte ses vêtements du regard, eux aussi, imbibés de sang. Il a vraiment dû se lâcher, sur le coup. Encore une fois, elle garde tout commentaire pour elle. Toutes questions, aussi. Elle est simplement là. Là pour lui, s’il en a besoin. Et ce sentiment ne fera que s’intensifier au fil du temps. Sa main se retire tout doucement de derrière sa tête, le mouchoir également plein de sang.

Tu ne t’es vraiment pas loupé …

Ses yeux migrent entre le mouchoir, la tête d’Andrew puis le mur et ce, quelques fois avant de simplement déposer un petit paquet de mouchoir en face d’elle, en saisissant un nouveau pour l’appliquer, encore, derrière la tête du vampire. C’est alors qu’elle prend une grande inspiration, le regardant droit dans les yeux en restant silencieuse quelques secondes.

Accepterais-tu mon aide ? Rien qu’un temps, si tu le souhaites.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Mer 5 Oct - 0:40

Merci...

Il le dit d'une voix presque timide. Pourtant, au fond, on peut sentir cette joie, ses yeux pétillent un peu à sa réponse. Une main est tendue vers lui, et il compte bien la saisir. Assez de couler en frappant vainement contre la surface de l'eau pour tenter de rester à la surface.

Non, ça va. C'est supportable.

Il a mal, oui, mais encore une fois, ce sont des douleurs auxquels il est habitué. Alors il endure.Comme en une réaction inconsciente, sa main reserre celle de June lorsque celle-ci déserre un pain sa poigne. Huh. Il est réduit à peu de choses, cet individualisme qu'avait commencé à développer Andrew. Non, il ne peut pas. Il ne peut pas s'en sortir dans ce monde seul. Son soi conscient refuse peut-être de se l'avouer, mais une fois de plus, l'inconscient le lui crie. Ne reste plus qu'à attendre que l'idée passe sa barrière d'entêtement. Il lève doucement les yeux vers elle, pour ensuite les river sur ses vêtements pleins de sang. Ah, oui. Ca.

Plus loin, un bâtiment désaffecté. J'ai ce qu'il faut dans mon sac.

Le Squat. Le toit au-dessus de sa tête change à chaque nuit, toujours un peu plus délabré. Il s'arrange à chaque fois pour trouver quelque chose. Parfois les bâtiments abandonnés, parfois le métro, parfois même les égouts... Tout est bon pour un abri contre le soleil allié à un minimum de tranquillité. La question du confort se pose, mais elle est secondaire. Il a perdu ce luxe dès que cette vie de vagabond nocturne a commencée.

Un léger sifflet de douleur lorsque le mouchoir se décolle de derrière son crâne. Il sourit à la remarque de June, un sourire un peu jaune.

Je dois avouer que... Huh. Andrew, espèce d'abruti.

Un rire, un peu maladroit. Et pourtant, ça le fait vraiment rire. Réduit à dépendre d'autrui à cause de ces conneries. Ca le fait vraiment grincer des dents. Il n'aime pas se sentir redevable. Et il se le ressent mille fois envers elle. Elle a fait plus en quelques jours que beaucoup n'auraient fait en plusieurs mois. Par des gestes simples et anodins, mais des gestes dont il avait besoin. Aide, calme, acceptation. Des mots, une oreille pour l'écouter, des bras où se cacher de ce monde qui lui fait peur. Ce n'est pourtant pas un couard. Mais qui n'aurait pas peur de ce nouveau monde rempli de bêtes toutes plus puissantes et retorses les unes des autres ?

Il la fixe de même après sa question, sa... Propositions ? Ses yeux se plissent, pas certain de comprendre.

M'aider comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Lun 10 Oct - 16:53

  La jeune femme hochait lentement la tête à sa seconde réponse, gardant un œil particulièrement attentif à ses blessures tout de même, sans l’embêter davantage avec cela. Il savait mieux qu’elle si ça allait ou pas, après tout. Alors elle se taisait, sur ce coup-ci. Elle lui souriait lorsqu’il serrait sa main un peu plus fort encore, comme s’il essayait de la retenir bien qu’elle lui ait assuré qu’elle resterait auprès de lui. Il s’observait lui-même tandis qu’elle restait silencieuse pour l’instant, continuant de simplement acquiescer en l’écoutant.

Un bâtiment désaffecté ? Ah oui …

Ça avait résolu son idée de l’aider. Du moins, elle pouvait lui proposer. Et elle le ferait. Il en a besoin. Elle espère simplement qu’il acceptera cette main tendue vers lui, cet aide qu’elle lui propose sans la moindre once d’intérêt quelconque. Elle grimaçait en l’entendant siffler de la sorte, retirant sa main le plus doucement possible en lui offrant un regard des plus compatissants.

Désolée désolée …

Elle lui souffla ces quelques mots, plus précautionneuse encore tandis qu’un sourire se formait aux coins de ses lèvres, en guise d’accompagnement pour le rire de celui-ci, bien que légèrement surprenant. Elle le sentait malheureusement se refermer légèrement, comme si son aide le dérangeait un minimum, alors elle se mordillait doucement la lèvre. Eh merde, c’était peut-être relativement rapide.. Malgré cela, elle restait là. Pour lui. Vu son état, il ne pouvait clairement pas être seul. Il était mal en point, tellement, et elle ne pouvait clairement pas l’abandonner. De toute façon, elle n’en avait pas envie, ce n’est pas une solution envisageable. Au fond, elle se demandait quelque peu pourquoi elle était comme ça envers lui.. Mais elle ne pouvait faire autrement, c’est presque comme automatisme. Hors de question qu’elle ne l’abandonne à son sort.

Alors, en le regardant de nouveau, droit dans les yeux, elle poursuivit sa proposition.

Eh bien, étant donné que tu as dit que tu cherchais des endroits tous les soirs … Je pourrais peut-être t’aider sur ce coup. J’ai un appartement, assez grand d’ailleurs. Je pourrais t’héberger pour quelques temps si tu en as envie. Le temps que tu voudras. Et ne t’en fais pas, ça ne me dérange absolument pas.

June lui souriait de nouveau, ayant anticipé une quelconque gêne du vampire vis-à-vis de cette aide. Après tout, la jeune femme vivait seule, la présence d’Andrew ne dérangerait personne. Ça lui faisait plaisir de l’aider, alors c’est une solution qui pourrait leur aller à tous les deux.

Ne dis pas non. Accepte mon aide, s’il-te-plait.

La Vampire hochait la tête, ses yeux toujours si prompts à un sentiment d’aide, d’assurance.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Mar 11 Oct - 0:27

Il sourit légèrement à la voir aux petits soins pour lui, comme ça.

Te fatigue pas, je suis pas en sucre. Ça passera, c'est juste un peu de sang.


J'ai fait le plein, de toute façon.
Un rire clair à cette pensée. Rire, oui. Il lui faut bien au moins ça pour dédramatiser, oublier l'urgence, la panique. Essayer de mettre tout ça de côté et aller de l'avant. Il n'y arrivera pas en restant prostré contre un mur à pleurer toutes les larmes de son corps à chaque fois que quelque chose de la sorte lui arrive. Car ces scènes vont hélas se faire régulières, pour ce tout fraichement mordu Vampire.

Il la fixe droit dans les yeux, comme elle le fait avec lui. Il écoute ce qu'elle lui dit. Il va commencer à protester mais elle le prend d'avance. Il reste là, à la regarder. Troublé. Clairement troublé. Il ne comprend pas pourquoi elle l'aide comme ça. Et une part de lui ne peut s'empêcher d'être méfiante. Ca pourrait être elle, celle qui l'a mordu. Ça pourrait être n'importe quel Vampire en ville. Mais...

Mais il a trop peur de rester seul.

Alors ça lui coûte. Il réfléchit, il pèse le pour et le contre de longues seconde, une moue contrite au visage. Ca le dérange, ça se voit. Il continue de cogiter, puis relève le regard vers elle.

Tu es sûre ? Je... On se connait pas. T'es en rien obligée de faire ça. J'pourrais être un poids plus qu'autre chose, vu mon état et...

Et voilà. C'est exactement ça. Il ne veut surtout pas qu'on subisse pour ses erreurs, pour sa condition. Mais elle. Elle est comme lui. C'en est une, une Vampire. Alors peut-être... Peut-être qu'il peut se le permettre ?

Je veux pas t'attirer d'ennuis.


Il conclut là-dessus, se refermant un peu par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Valanthiriel

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 43
Points : 187
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Etudiante

Feuille de personnage
Âge: 250
Taille:
Emploi: Non définis

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Mar 11 Oct - 14:43

   June ricane à la remarque de ce jeune Vampire, hochant tout doucement la tête. Elle s’en occupait peut-être un peu trop après tout. Un instinct protecteur qui avait étrangement repris le dessus sur cette demoiselle. Alors, par ses gestes, elle finit par simplement retirer sa main de derrière sa tête, venant la poser sur sa propre cuisse, l’air de rien.

Elle continue de le fixer, le scindant presque, tellement son regard est terriblement intense. Elle le sent se douter. Elle le sent se méfier, aussi. Alors elle se recule simplement, très très légèrement, le laissant réfléchir convenablement. Elle n’est pas bête, elle sait que ce qu’elle lui propose peut paraître étrange, voire même donner l’impression qu’elle se sent coupable de quelque chose. Mais, non. C’est juste elle. C’est juste June qui s’est réveillée à leur rencontre. Elle était déjà comme ça, avant que tous les drames de sa vie ne lui tombent dessus. Et elle avait envie de le redevenir. D’être de nouveau elle-même. Il suscitait cette envie chez cette jeune femme.

Je suis sûre de ce que je te propose, autrement je n’en aurais rien fait.

Elle acquiesce à sa propre remarque, lui souriant tout doucement en se pinçant les lèvres, clignant lentement des yeux. En le voyant dans cet état, elle a de plus en plus l’impression qu’elle le dérange, qu’elle le brusque peut-être un peu. Alors, elle se radoucit, encore davantage.

Je le sais, que je ne suis pas obligée. Mais j’en ai envie. J’ai bien envie de t’aider.

Sa tête se penche légèrement suite à sa dernière remarque, alors June en rit tout doucement, secouant longuement la tête.

M’attirer d’ennuis ? Je ne suis pas en sucre, moi non plus tu sais. Ne t’en fais pas va.

Finalement, la jeune femme se relève, lentement, restant simplement là, debout en face de lui en continuant de le regarder.

Alors, qu’est-ce que tu en dis ?

D’un geste assuré, la jeune femme tend la main vers lui, un sourire toujours bien présent aux lèvres.

Ça ne me dérange vraiment pas tu sais. Je vis seule et je viens d’arriver à Londres. Alors si ça peut te rassurer, on peut dire que tu me tiendras un petit peu compagnie, jusqu’à ce que tu veuilles partir. Cela te tenterait ?

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Meldwin

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 30
Points : 166
Niveau de puissance : Sangsue
Emploi et loisir : Glandeur professionnel

MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Mar 11 Oct - 15:02

Il hésite, évidemment. Il hésite, mais elle n'a pour le moment jamais eu de geste qui pousserait sa méfiance plus loin. Elle l'a aidé. Elle l'a prévenu, et ses prédictions se sont avérées exactes. Il la fixe de ces yeux qui dardent les siens. Il les rend. Deux rouges rubis qui transpercent, comme pour voir à travers elle, vérifier qu'aucune mauvaise intention ne se cache derrière cette façade mielleuse. Il l'écoute silencieusement, sans ne jamais quitter son regard, pour y voir la moindre fluctuation, vigilant à l'extrême. Il n'en doute pas, oui, qu'elle sait se défendre elle aussi. Sûrement bien mieux que lui. Elle est peut-être très vieille.En tout cas, elle l'est assez pour apparemment s contrôler plutôt bien. Tout son contraire.

Elle se lève, cette douce main tendue vers lui. Une main vers autre chose que les bâtiments désaffectés et les pertes de contrôle, les « nuits » l'oeil fermé de moitié, de peur de tomber sur quelques indésirables. Une vraie stabilité.

Il lève le regard vers elle, la sonde une dernière fois de ses pupilles carmines, éclatantes. Finalement, il attrape la main tendue puis se lève doucement, un mince sourire au visage.

Merci, June. Je... Huh. Je te revaudrai ça d'une manière ou d'une autre.

Il y compte bien. Il ne veut pas être une bouche à nourrir en plus et rien d'autre, surtout vu son régime alimentaire. Il compte bien payer sa dette. Il n'aime pas en avoir, mais lorsqu'elle est effectivement contactée, il fait tout ce qu'il faut pour l'effacer. Question de principes, le père qui lui a inculqué cette culture-ci.

Merci.


Il le dit une seconde fois, sans trouver plus à dire. Elle vient d'arriver, hein ? Peut-être pourra-t-il l'aider à ce niveau. Ca et puis... Lui aussi a besoin de compagnie. De parler à autre chose qu'à ce reflet dans le miroir qu'il déteste de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une détresse de rassasié [PV June] Aujourd'hui à 19:08

Revenir en haut Aller en bas
Une détresse de rassasié [PV June]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Xalith Vyk'zlade [Haute-Prêtresse] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Rues et ruelles-
Sauter vers: