Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

En quête de l'ombre. [June Valanthiriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cassandra Home

Vampire Libre
avatar
Vampire Libre


Messages : 156
Points : 685
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Infirmière à St-Thomas' Hospital

Feuille de personnage
Âge: 215
Taille: 1m71
Emploi: Infirmière

MessageSujet: En quête de l'ombre. [June Valanthiriel] Dim 28 Aoû - 16:29

Tout le monde de temps à autre passe une mauvaise journée voir une très mauvaise journée. Dans mon cas, je pense pouvoir affirmer haut et fort que je passe une mauvaise journée légendaire. À cause d’un changement d’emploi du temps, j’ai dû aller en journée à l’hôpital. Comment ai-je réussi à y aller sans finir en cendre ? En y allant bien avant que le soleil se lève pardi, j’ai dû poiroter pendant six longues heures en ne sachant comment user de mon temps à attendre. Et concernant ma prise de poste ce n’était pas mieux, la seule chose de bien je n’ai pas eu à aller dans les chambres ayant les fenêtres au rideau grand ouvert laissant place au rayon solaire destructeur. Ce fut vraiment l’unique poids en moins que j’ai eu, il est déjà assez stressant pour une vampire de ne pouvoir garder un abri sûr contre l’étoile réchauffant la terre, mais les patients ont décidé d’en rajouter une couche. Entre ceux aux demandes des plus farfelues, ceux qui dérègle les appareils de leur voisin de chambre, car cela les dérange ou les dragueurs et dragueuse perdus. J’ai eu de quoi m’occuper en mal. Dire aujourd’hui je rêvais de m’échapper d’ici au plus vite, sauf que l’heure me l’interdisait.

En fin de compte, elle arriva l’heure temps attendu, malheureusement, un imbécile décida de choisir le moment ou je sors pour agresser une collègue l’ayant rafistoler. Pour motif, qu’elle ne l’avait pas soigné assez vite. Je fis donc preuve de toute la célérité en ma possession afin de neutraliser l’agresseur à temps. Résulta j’ai attendu une heure l’arrivé de la police afin d’y faire mon témoignage. Génial, je vous le dis j’allais devoir trouver un moyen d’aller au tribunal sans me faire griller. Bon honnêtement y entrer sans être pris en flagrant délit je sais le faire, part contre je devrais aller mis rendre juste après le travail et ensuite aller attendre sur place. Heureusement, ce n’est pas pour tout de suite et l’emplette de livre sera à cale pour ne pas m’ennuyer durant une journée presque entière, car oui je suis convoqué le matin.

Réussissant à partir dans l’espoir que rien ne me retient plus. Je regarde sur mon téléphone l’heure et je constate qu’il me reste encore huit bonnes heures avant de revoir le soleil se pointer à nouveau. Je respire enfin, devant la porte de mon loft, cherchant les clés et je me rends juste compte que j’ai oublié d’aller au casier récupérer mes affaires et déposer ma tenue. Un petit aller-retour un. Au moins je n’habite pas loin de l’hôpital c’est déjà ça. J’ai vu mes camarades du travail bouffé de rire en me revoyant, elles avaient donc vu mon étourderie. Même pas la force de répliquer je taille ma route sans demander mon reste et retourner chez moi.

Enfin dans mon cocon protecteur. Dommage, c’est juste le temps de me débarrasser d’affaire encombrante et prendre mon grand manteau noir m’arrivant aux chevilles. Là j’y mettrais mon mini-uzi et mon magnum. Ayant prévu d’aller dans le métro afin de m’y repéré et aussi que j’en aurais besoin pour me rendre au plus vite au tribunal et trouvé d’autre lieu de rencontre de vampire. Avec un peu de chance, je réussirais à obtenir des informations sur les Ancestraux et aussi sur Vergil ou même Dracula. Pour le premier j’aurais probablement plus de chance que je le seconde. Je prévois également les balles pour les humains et juste le nécessaire pour tirer en rechargement une fois pour les lycans et les vampires, sans oublier deux couteaux en argent sur moi.

Hélas, j’ai du passer sous une échelle sans m’en apercevoir. Désormais dans ma traversée du métro londonien, j’ai visité des boutiques de vêtement gothique par l’occasion et voyant que le temps jouait contre moi. Ma décision fut de reprendre le métro. Comme un malheur n’arrive pas seul en sortant du tram, je ne me suis pas aperçu tout de suite que j’avais pris la mauvaise ligne.

Là, j’avoue je commence un peu à paniquer et je cherche désespérément un accès au métro. Je ne pourrais plus rentrer à temps pour m’abriter, mais au moins je garderais mon intégrité physique intacte. Dans le pire dans cas j’entrerais par effraction dans une maison, ça m’apportera des problèmes, mais moins que de traîner dans les rues ensoleiller. Le cœur serré je vois une dame au loin, sans prendre le temps de comprendre sa situation je la hale au loin.

- Excusez-moi.

Bon, quel se retourne ou non j’user de la vitesse que mes jambes parvenaient à donner dans cette situation de crise. En me tenant devant elle à une distance d’environ un mètre, je sentis qu’elle était une vampire âgée de surcroît. Or pour le moment ce n’était pas mon problème. Une minute, elle sait que le soleil va bientôt se pointer ?

- Bonjour navré de vous accostez aussi promptement, mais sériez-vous ou trouver un accès au métro ou à une gare ?

La politesse avant tout, je note qu’avec son style vestimentaire nos goûts en matière de mode doivent être similaires ou proches. Sauf que je prendrais le temps de m’attarder sur ses détails une fois en sécurité. D’ailleurs la seule chose qui taraude mon esprit hormis ne pas finir en cendre et est-ce qu’elle sait l’heure qu’il est ? Bon, j’admets techniquement on a encore du temps devant nous et si cela se prouve nous nous trouvons prêt de chez elle et dans ce cas elle pourra sans doute m’héberger le temps d’une journée. S’il s’agit d’une âme charitable comme moi, mais pour le savoir il me faudra lui poser la question. Et j’en ai une à ce sujet.

- Excusez-moi encore, mais savez-vous que le soleil devrait se lever dans moins d’une demi-heure ?

Abrupte peut être, mais étant passer maîtresse dans l’art de survivre à toutes les situations les plus périlleuses qui soit. Dans certaine circonstance la délicatesse n’aide en rien ou la moralité, mais là le plus difficile est de vivre avec sa conscience. Je croise toujours les doigts afin de ne jamais commettre l’innommable afin de vivre des années ou des siècles en plus. Il n’y a que si la vie de ma protégée ou de la famille sous ma protection que cela ne me causerait point de soucis éthiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En quête de l'ombre. [June Valanthiriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» °×---×° Kazuki Vs Train ... Elle était la mort, il était l'ombre. Elle créait les zombies, il les controlait.°×---×° [PV.Kazuki]
» A l'ombre d'un arbre [PV Maëlys + 1 qui veut]
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]
» Togoria- L'ombre d'un doute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Métro de Londres-
Sauter vers: