Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Avis aux nouveaux, et aux futurs DCs: Les lycans sont en sous-population. Allez-vous laisser gagner les vampires? Prenez note que le nombres d'employés de la brigade de l'ombre est en constante chute libre. ♦♦♦ NB: Le groupe des Sanguinaires ainsi que de la guilde de Saint-Pierre sont désormais fermés pour un temps indéterminé: les groupes sont en surpopulation. Merci! ♦♦♦


Partagez|

(ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Mer 17 Aoû - 13:25

ft.
Lukas Christiansen
« Réveil agréable en mer »
La suite d'une soirée fort plaisante
Alanguie dans le lit, Lau émergeait lentement du sommeil en battant des cils. Étrange, son réveil aurait du la réveiller bien avant que le soleil ne soit aussi haut. Elle s'étira avant de se redresser et sa main toucha quelque chose de mou à sa gauche. Elle tourna la tête en se frottant les yeux regardant la silhouette, sa mémoire se remettant à fonctionner aussi lentement qu'un escargot elle détailla l'homme dénudé en souriant peu à peu. Elle ne regrettait jamais ses décisions et bon sang, elle n'en était pas du tout déçue de la nuit. Elle aurait bien continué à dormir mais la nature au matin reprenait ses droits, elle se leva. Totalement nue elle explora sans bruit la cabine, sentant bien la houle sous ses pieds tout en se mettant en recherche de la salle de bain. Ne trouvant pas l'espace approprié et ne désirant pas réveiller le propriétaire du bateau, elle ferma les yeux et tenta de se rappeler de ce qu'il avait tenté de lui expliquer en montant sur le yacht. Tout d'abord la rambarde à faire attention, elle était en corde et on pouvait facilement basculer.

Oui d'ailleurs elle lui avait vite montré qu'on pouvait s'en servir justement pour soutient d'un corps pendant que l'autre n'avait pas l'effort de porter à faire. Et il s'était magnifiquement prêté au jeu avant qu'ils ne la guide jusqu'à la cabine dans laquelle un volé de vêtement avait eu lieu. Elle avait d'ailleurs adoré lui retirer un par un ses vêtements, avec toute la lenteur de son art et le désir qu'elle avait mis en savourant chaque partie dénudé des lèvres. Ce n'est que quand elle avait commencé à aller plus loin qu'il avait sommairement désigné une porte qui se fondait dans le décor. C'était ça ! Elle se tourna vers le mur et tâtonna jusqu'à trouver la poignet et fit pivoter le battant pour découvrir la salle de bain luxueuse et referma la porte silencieusement. Elle alla directement aux toilettes et soulagea ses besoins naturels puis se lava les mains. Elle quitta les lieux après avoir utilisé la chasse d'eau le plus silencieusement possible et se dirigea vers le petit tas de soie qu'était sa robe. Après quelques secondes de recherche elle trouva son sac à main et en extirpa son portable. Silencieusement toujours, elle enfila son soutien gorge et son string noir qui feraient très bien office de maillot de bain puis s'éloigna jusqu'à la proue du navire.

Elle avait négligé hier l'appel de sécurité. Madame n'aimait pas ne pas avoir les relevé des missions et même si elle avait envoyé un texto rapide pour annoncer mission finie, elle savait que madame se rassurait de savoir ses "filles" en sécurité. Elle s'installa sur la corde, se balançant en composant le numéro de son employeur et sourit en entendant la secrétaire soulagée d'avoir de ses nouvelles et lui passer Madame aussitôt. Elle fit le bilan de la soirée, le client satisfait mais elle garda pour elle la suite mémorable de la nuit et raccrocha après quelques instant à entendre les propositions pour la semaine à venir. Elle nota sur son téléphone les nouveaux rendez vous, et assura qu'elle serait d'attaque, contente d'avoir son week-end de libre, chose rarissime qu'elle saurait savourer. Elle s'étira comme un chat et descendit de la corde pour revenir vers l'intérieur, repoussant ses cheveux lâchés dans son dos. Elle n'était pas habitué à les avoir ainsi, et se mit à sourire en se remémorant quand il les avait par mégarde arraché son élastique.

Ils avaient pouffé de rire, nu comme des vers avant qu'elle ne lui fasse "payé" en se mettant à genou devant lui et avait supprimé le rire qui l'avait pris par d'autres sons. C'était ensuite que tout avait basculé, si on lui avait dit qu'elle aurait elle, un jour du mal à étirer ses muscles et suivre un rythme elle ne l'aurait pas cru. Mais en effet, le Lycan avait une énergie phénoménale et surtout des atouts qui l'avaient surprise. Elle revint à l'intérieur et revint s'allonger près de l'homme encore endormit, repoussant doucement une mèche de cheveux de son visage, battant des jambes comme une enfant. Il lui avait certes offert une nuit comme elle n'en avait pas eu beaucoup, mais il avait aussi promis des jeux aquatiques et Lauryn en bonne optimisatrice de temps ne voulait manquer aucune seconde de sa récréation. Elle se pencha et gouta les lèvres de son amant d'une nuit, lui mordillant doucement pour l'amener vers le réveil, ou le pousser à ouvrir un oeil s'il faisait semblant. Elle redressa la tête en souriant, caressant la joue du jeune home avant de tenter de le réveiller.

"Lukas ? Il est déjà tard, presque dix heures, je ne t'ai pas épuisé en plus de vidé tout de même !! Tu n'as pas faim ? Moi si ! " Elle lui parlait doucement, caressant sa joue et embrassant ses lèvres parce qu'elle avait vraiment faim pour le coup !




Revenir en haut Aller en bas
Lukas Christiansen

Lycan Mac Hawks
avatar
Lycan Mac Hawks


Messages : 110
Points : 579
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge: 126 ans
Taille:
Emploi: Garde Côte + Dominants Bêta

MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Ven 19 Aoû - 14:31

Je dormais profondément, tellement profondément. Cette femme était décidément pleine de surprise. Nous avions fait le tour de l’autre toute la nuit. La dernière fois que j’avais regardé mon réveille matin, il était 4 heures. Je n’avais pas dormit avec une femme depuis 2 ans, je devais avouer que cela m’avait manqué énormément. Je ne suis pas du genre à encourager les coups d’un soir… Mais si tous les coups d’un soir se comparaient à Lauryn, j’en ferais plus souvent!

Nous avions exploré plusieurs pièce de mon bateau, avant de terminée le tout dans ma chambre à coucher. J’avais fait mon possible pour être doux, mais Lauryn m’avait fait un cadeau d’une certaine façon. Cette femme était réellement extraordinaire! Elle était endurante pour une humaine. Elle m’avait permis d’utiliser un peu de ma force brute et de me laisser aller, sans avoir peur de blesser ma partenaire. J’avais brisé accidentellement son élastique pour les cheveux, mais elle me l’avait fait regretter bien rapidement! De fait, je ne pouvais nier qu’elle s’avait s’y prendre avec les hommes. Lauryn avait réussis à m’épuiser, ce qui est chose rare! Elle m’avait fait voir le septième ciel, et j’avais fait de mon mieux pour lui redonner l’appareil. Lorsque nous nous étions endormit un dans l’autre, elle avait semblé dans plus satisfaite. J’en étais très heureux de mon côté.

Je sentais alors une petite pression sur mes lèvres. Un contact qui était si agréable. Le souvenir du goût des lèvres de Lauryn me revint en mémoire. Alors qu’elle me mordillait délicatement la lèvre inférieure, j’ouvrais un œil à moitié. Je voyais maintenant le visage rayonnant de Lauryn, souriant. Tout en me caressant la joue, elle m’informait de l’heure, il était déjà 10h? Elle me taquina, me demandant si elle ne m’avait pas épuisé en plus de vider. J’eu alors un sourire amusé et j’ouvrais mes deux yeux complètement. Tout en me caressant la joue et en m’embrassant, elle me dit qu’elle avait faim. Maintenant qu’elle m’y faisait penser, je pouvais entendre mon estomac grogner lui aussi. Je répondais à ses baiser et lui répondis d’une voix encore endormit en l’entourant de mes bras pour garder son corps près du mien,

-Tu es formidable. Je n’aurais jamais cru qu’une humaine arriverait à m’épuiser de la sorte!

Je me relevais délicatement, utilisant mes puissants abdominaux pour me relever en position assise. J’embrassais Lauryn de nouveau, avant de lui faire un sourire taquin. J’étais d’une excellente humeur ce matin. J’observais alors le corps magnifique de Lauryn. Perfection était le seul mot qui me venait en tête. Je la pris alors dans mes bras d’un coup et sortait du lit avec celle-ci toujours contre mon torse, sans effort. Je lui souris alors et rajoutait d’une voix virile,

-Tous les hommes sur la mer seront jaloux face à la beauté de ma nouvelle amie.

Je l’embrassais une dernière fois avant de la déposer délicatement sur le sol une fois dans la cuisine. J’étais toujours nu pour ma part, alors j’enfilais rapidement mon maillot de bain, qui était accroché près de ma porte d’entrée. Il était encore propre, je l’avais seulement mit une fois. Il était de couleur bleu ciel avec le nom de la marque ‘’Element’’ écrit en vers sur le côté. Je souris alors joyeusement à Lauryn, lui demandant d’une voix énergique,

-Tu es plus crêpe, fruit ou omelette?

J’attendais sa réponse calmement, en même temps de me diriger vers le frigo pour préparer le petit déjeuner et sortir les aliments nécessaires.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Mar 30 Aoû - 8:05

ft.
Lukas Christiansen
« Réveil agréable en mer »
La suite d'une soirée fort plaisante
Un réveil tout en douceur pour le jeune homme, pour un peu elle aurait appréciée être réveillée elle aussi, mais bon, lève tôt et sur le qui vive tout le temps, c'était relativement improbable ! Elle sourit quand il la serra contre lui et se sentit un peu il faut le dire, fière d'elle, d'avoir épuisé un mythique. Mais il avait énormément d'endurance, c'était elle qui avait eut peur de ne pas tenir le rythme. Elle sourit en le regardant se redresser et voulut en faire de même avant de se retrouver dans ses bras, elle se mit à rire en se laissant porter telle une princesse. Elle n'avait jamais eut ses rêves de petite fille, elle avait toujours été trop pragmatique pour son âge. Elle passa juste un bras autour de son cou pour trouver une bonne position avant de rire de nouveau à sa nouvelle remarque. Elle avait certes un joli corps, mais de là à créer la jalousie ? Elle savait juste se mettre en valeur, et certaines jeunes femmes n'aurait que ce geste à faire pour être tout à fait présentables aussi.

Elle retrouva le sol et lui une partielle protection face aux regards qui pourraient lorgner la virilité de son nouvel ami. Elle se posa à moitié sur la table et le dévora du regard sans vergogne. Après tout l'attirance avait été réciproque sans aucun doute, et elle n'allait pas se priver de cette vue alors qu'il lui exposait son postérieur. L'envie de mordre dedans se fit sentir et elle gloussa toute seule avant de lui répondre.

"Les trois c'est bien, je pourrais dévorer entier un bel homme comme toi encore ce matin. "

Elle rit et se déplaça à sa hauteur pour regarder par dessus son épaule en se mettant sur la pointe des pieds pour mieux voir.

"Ah mais tu as aussi du bacon ! On peut se faire un bon brunch avec tout ça ?  "

Elle s'était d'ailleurs déjà saisit de la viande et des œufs, ne voulant pas rester inactive du matin, il lui fallait canaliser son énergie débordante même après une nuit entière de sport.

"Je fais les oeufs et le bacon et tu t'occupes des crêpes et des fruits, ça te va ?  " Oui son estomac parlait pour elle, et elle dévorerait bien plus que le frigo si le petit déjeuner n'était pas consistant !



Revenir en haut Aller en bas
Lukas Christiansen

Lycan Mac Hawks
avatar
Lycan Mac Hawks


Messages : 110
Points : 579
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge: 126 ans
Taille:
Emploi: Garde Côte + Dominants Bêta

MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Mer 31 Aoû - 13:05

J’avais entendu Lauryn glousser alors que j’enfilais mon maillot de bain. J’avais aussi senti son regard sur mon corps. Vous savez, cette sensation qu’on ressent, lorsqu’on se sent observé? Souvent je la ressens en sentant un léger point dans ma nuque, comme si mon sixième sens m’avertissais du danger et m’ordonnait de me retourner. Sauf que dans ce cas-ci, mes sens m’avertissaient seulement d’un regard dévorant à mon égard. Je n’aurais pu dire quel parti de mon corps elle regarderait, mais je pouvais prendre un risque avec les fesses. Je frissonnais juste en repensant à la façon dont elle les avait agrippées durant nos ébats amoureux. Je devais avouer que c’est flatteur et même agréable de se sentir désiré.

Elle me dit qu’elle pourrait dévorer un bel homme comme moi ce matin. Je rougissais, honoré de voir qu’elle le pensait réellement. Je me répète, mais elle avait été sublime hier soir. Je ne pourrais définitivement pas oublier cette expérience. Une humaine qui avait réussis à épuiser un loup, beaucoup de personne de la meute ne me croirait jamais. Je cessais de rougir lorsque je la remarquais. Ma demoiselle d’une nuit était désormais sur la pointe des pieds, derrière mon épaule pour mieux voir l’intérieur de mon frigo. Le frigo contenait des fruits, des légumes et beaucoup de viande. C’est un élément important de ma diète pour les protéines. Je souris, alors qu’elle s’exclamait qu’on pourrait faire un brunch avec le bacon.

Elle était débordante d’énergie. Je n’eus même pas le temps de donner mon accord, qu’elle m’avait déjà poussé du chemin. Lauryn avait maintenant la viande et les œufs dans les bras tout en m’exposant son plan de match. Je m’occupais donc des crêpes et des fruits. Je lui répondis d’un sourire amusé en imitant un petit garde à vous,

-Chef oui chef! Tout ce qui pourrait vous plaire chef!

Je dirigeais à mon tour mes mains dans le frigo. Je sortais des fraises, des bleuets, deux bananes et de la crème fouetté. Je commençais par préparer la recette pour les crêpes et rajoutais de l’arôme de vanille dedans. Une fois le mélange prêt, je sortais une poêle mince pour faire de petite crêpe. J’indiquais à Lauryn l’endroit pour les instruments de cuisine et les poêles. Je coupais les fruits et faisait cuire les crêpes en alternance tout en disant d’une voix taquine,

-Alors… Propriétaire d’une boutique de lingerie. C’est bien ce que vous m’avez dit hier soir? Vous devez avoir plusieurs histoires cocasses à raconter reliées à ce commerce et le service à la clientèle!

Je dirigeais mon regard brièvement vers une crêpe, que je transférais dans une assiette maintenant qu’elle était prête.

-En passant, vous voulez les fruits dans la crêpe avec de la crème fouetté, ou à côté dans l’assiette?

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Jeu 1 Sep - 18:05

ft.
Lukas Christiansen
« Réveil agréable en mer »
La suite d'une soirée fort plaisante
Elle tiqua un peu quand il la vouvoya et haussa les épaules, après tout il avait peut être besoin de remettre de la distance. Elle ne s'en formalisa pas, prenant les ustensiles là où il lui désignait et commençant à mettre une bonne noisette de beurre dans la poêle. Elle étira ses mains et coupa ensuite le bacon en fines tranches tout en répondant aux questions de son hôte.

" Et bien oui propriétaire, si vraiment cela t'intéresse je te donnerais l'adresse. " Elle sourit et lui fit un clin d'oeil avant de tourner son attention sur la viande. " Et en fait pas vraiment, j'ai quelques soucis avec des livreurs peu consciencieux, mais comme tout les commerçants. Et mes clientes sortent toutes satisfaites de mes services et mes produits ! Donc pas vraiment ! Et toi alors ? Cela ne pose pas de soucis dans ton métier, la nuit de fourrure mensuelle ? "
Elle n'avait pas peur de parler de ce sujet, après tout cette force elle l'avait éprouvée cette nuit et avait adorée.

" Hummm la crème ? " Elle revint vers lui sur la pointe des pieds, chercha la crème du regard et glissa un doigt dedans pour lui en mettre sur la joue et venir la lécher ensuite en riant avant de filer dans son coin de cuisine. " Les fruits dans la crème, et la crème hummmm... dans l'assiette !!! "

Elle se mit à rire joyeuse avant de glisser les tranches de bacon dans la poêle, suivit des oeufs, deux chacun et s'assura que le tout tenait dans la le récipient. Elle souriait et entre ses lèvres passa une petite chanson, balade en vogue qui passait en boucle à la radio.

" Pas de harpies en vu ce matin, il semblerait que l'offensive d'hier soir ait dégagé votre avenir amoureux monsieur ! " Elle rit de sa taquinerie et surveilla la cuisson, retournant les tranches de bacon bien grillées qui la firent saliver, et son estomac aussi qui se manifesta, déclanchant de plus belle le rire de la demoiselle !




Revenir en haut Aller en bas
Lukas Christiansen

Lycan Mac Hawks
avatar
Lycan Mac Hawks


Messages : 110
Points : 579
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge: 126 ans
Taille:
Emploi: Garde Côte + Dominants Bêta

MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Sam 3 Sep - 12:01

Si cela m’intéressait de voir sa boutique? Bien sûr! J’étais entièrement conscient que notre histoire n’était qu’un évènement d’un soir. Une folie dans le but d’avoir un plaisir mutuel, mais peut-être pourrions-nous nous voir occasionnellement? Je ne serais pas contre de la revoir de temps à autre, même si ce n’était que pour des moments tendres et passagers. L’imaginer en petite lingerie dans sa boutique et me faire des démonstrations me donnaient déjà très envie.

J’écoutais attentivement Lauryn, curieux d’entendre des histoires croustillantes. Elle me demandait alors si ma condition de Lycan me posait problème dans mon métier. Aucunement, mes supérieur connaissait ma condition et savait que les soirs de pleines lune, j’allais dans les bois ou dans un centre de ‘’crise’’ comme beaucoup de lycanthrope pour ne blesser aucun civile. Avant que j’ai le temps de lui répondre, elle revint vers moi et me prit par surprise. Elle m’étendait de la crème sur la joue avant de la lécher. J’eu un petit frisson à ce moment, me rappelant la façon dont elle avait utilisé sa langue sur mon torse et ma verge durant la nuit. Je rougis un peu à cette pensée. Elle retournait alors derrière son espace de travail, laissant sortir un rire par la même occasion. Je lui souris en retour et laissait échapper un petit rire.

Tout en terminant les préparations de mon côté, je la regardais cuisiner. Elle était si belle lorsqu’elle souriait de la sorte. Elle avait l’air heureuse et cela me comblait. Elle me confirmait alors qu’il n’y avait toujours pas de harpies en vue. Il est vrai qu’aucune de mes collègues m’avaient appelé ce matin! Son estomac résonnait alors dans la pièce, et je riais alors de bon cœur avec elle. Tout en déposant les deux crêpes bien chaudes dans deux assiettes, je dis d’une voix amusé,

-C’est sûr que ça m’intéresserait de voir ta boutique! Même que si un livreur devient trop envahissant, je pourrais t’en débarrasser! Quoi que je pense que tu serais amplement capable de te défendre au besoin!

Je terminais ces mots avec un petit clin d’œil. Je divisais les fruits dans deux bols et rajoutais alors de la crème. Je mélangeais le tout légèrement et déposais deux cuillères dans chacun des récipients. Elle pourrait rajouter la quantité de fruit qu’elle voudrait dans sa crêpe comme-ceci. Je rajoutais,

-En fait, ma condition ne me cause aucun soucis avec le travail. La seule différence est qu’une fois par mois, je ne travaille pas obligatoirement et je m’exile dans les bois ou je vais m’enfermer dans une petite salle dans un centre de crise pour loup-garou! La plupart de mes collègues sont au courant de ma condition. De plus, puisque je peux me transformer à volonté, et même seulement certaine partie de mon corps lorsque je le désire, mes dons sont parfois demandés. Mes collègues m’amènent parfois sur des scènes de crime et me font passer pour un chien policier. Il m’est arrivé une fois aussi de servir d’ours en peluche lors d’un tribunal à une enfant qui avait besoin d’un contact avec un animal pour pouvoir parler à travers son traumatisme… Je pourrais te montrer si tu es curieuse plus tard.

Je montais alors la table, je déposais des ustensiles, des lingettes pour s’essuyer et je sortais deux verres propre que je remplissais de jus d’orange. Je déposais les deux bols de fruit sur la table et attendais à côté de Lauryn avec les deux assiettes en main déjà remplit d’une crêpe chaque. Lorsqu’elle déposait les aliments dans celles-ci. J’amenais les deux plats sur la table. Je lui tirais alors une chaise comme un vrai gentleman, et la repoussais une fois qu’elle fut assise dedans.

-Ha j’en suis tellement heureux! Tu les as toutes faites déguerpir, les faisant tomber comme des mouches! Mais ce que tu as dit à mes trois dernières collègues, c’était de l’or. J’aurais enregistré le tout si j’avais pu, pour immortaliser le moment où elles vivaient un refus pour la première fois! D’ailleurs, si tu veux qu’on se revoie pour le plaisir dans le futur, je ne serais pas contre!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Sam 3 Sep - 18:15

ft.
Lukas Christiansen
« Réveil agréable en mer »
La suite d'une soirée fort plaisante
Elle pouvait sentir son regard dans son dos, frissonnant par moment alors qu'ils rirent ensemble du concert de son ventre. C'est vrai qu'elle passait un bon début de journée et appréciait cela à sa juste valeur ! Les matins calmes et détendus comme celui là était rare. Elle se retourna avec la poêle prête, la viande à point et les œufs parfaits à peine coulant. L'idée de faire un petit défilé privé lui plaisait aussi, avant de pâlir légèrement. Elle cacha vite le manque de couleur de ses joues en secouant ses cheveux et attendant qu'il libère l'accès aux assiettes. Est ce qu'il avait vraiment dit ses mots pour plaisanter, pour le coup elle hésitait entre sourire et elle préféra le laisser parler. Au moins elle serait sans doute fixée rapidement.

En tout cas l'appétit avait faiblit légèrement, heureusement que les odeurs restaient présentent et l'aidèrent rapidement à retrouver celui-ci. Elle le regarda un peu surprise, ça elle ne le savait pas, ils pouvaient se transformer hors pleine lune ? Rien que le frisson du danger l'électrisa sur le coup. Elle pourrait vraiment toucher une bête fauve, relativement sous contrôle. Elle frissonna de nouveau et hocha la tête positivement. Elle lui rendit son sourire et prit un air angélique en prenant place, appréciant le fait qu'il l'aide à s'installer.

" Oh, j'avoue ne pas avoir compris pourquoi elles ont mal pris mes remarques, elles étaient justes pourtant ! " Elle lui fit un clin d'oeil en commençant à se servir largement. " Et bien je te renouvelle mon invitation à la boutique, juste me prévenir avant ! Et je te ferais un défilé du tonnerre !! " Elle sourit rajouta fruit et crème sur la crêpe dans laquelle bacon et œuf se trouvaient déjà. " Pour te voir en forme de loup je veux ! Enfin, si tu veux toujours hein mais j'ai toujours rêvée de caresser un vrai loup !!! " Elle commença à manger avec appétit, engloutissant rapidement et à une vitesse record son assiette malgré sa petite stature. Elle s'arrêta pour avaler un peu d'orange avant de reprendre son dévorage du repas avant de relever la tête vers lui et d'avaler la bouchée avant de lui tirer la langue. " Quand j'ai faim, je ne fais pas semblant !  "




Revenir en haut Aller en bas
Lukas Christiansen

Lycan Mac Hawks
avatar
Lycan Mac Hawks


Messages : 110
Points : 579
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge: 126 ans
Taille:
Emploi: Garde Côte + Dominants Bêta

MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Mar 6 Sep - 9:03

Lauryn m’expliquait à la blague, ne pas comprendre pourquoi les trois femmes la veille avaient mal pris ces commentaires, alors qu’ils étaient juste. Je riais face à cette remarque. Il est vrai que je n’avais jamais réfléchit à la blague sur l’âge moi-même, étant âgé de 126 ans. Trois humaines dans leur tranche d’âge aurait en effet dû être à un autre stade de vie que celui dans lequel elles sont coincées. Lorsqu’elle me fit un clin d’œil, je diminuais mon rire et rougissais légèrement.

Ma belle demoiselle commençait alors à se servir et renouvelait son invitation dans sa boutique. Elle rajoutait qu’elle me ferait un défilé du tonnerre. Je lui souris alors, rougissant encore plus. Une montagne de muscle comme moi, rougissant devant une humaine montrait que Lauryn n’est clairement pas comme les autres femmes. Elle avait un petit quelques choses, que je ne pouvais décrire. Il faut avouer que je n’ai jamais été doué avec les femmes non plus! Je n’ai jamais réellement compris comment elle réfléchisse et ce qu’elle veule. Mais avec Lauryn, je me sentais plus en confiance. J’aimerais définitivement la garder comme amie dans le futur!

Lorsqu’elle me dit qu’elle avait toujours rêvé de caresser un vrai loup, je lui fis alors un sourire viril. Cela ne me dérangeait absolument pas de me montrer sous mon vrai jour. Je suis fier de ce que je suis et je ne me cache jamais. Il est certain que je fais attention à ne pas me transformer au beau milieu d’une foule, mais en compagnie d’ami(es), je ne me gêne pas pour le faire lorsque j’en ai envie. J’adopte moins souvent ma forme intermédiaire par contre. Car elle me monte à 7 pieds de hauteur et elle est plus menaçante. C’est la forme que j’adopte pour dominer les louveteaux avec des têtes dures et lorsque je me bats sérieusement. Je commencerais par lui montrer ma forme de loup noir et si elle réagissait bien, ma forme intermédiaire de mi-loup, mi-homme.

Tout comme Lauryn je me servais de généreuse portion. Elle m’avait vidé et ouvert l’appétit cette nuit! Entre deux bouchés, je lui dis d’une voix confiante,

-On s’échangera nos numéros de téléphone et je viendrais voir ta boutique avec plaisir! Je vais réaliser ton rêve et me transformer pour toi plus tard. Je me contrôle parfaitement et je n’ai aucunement honte de ma condition! Je suis née en tant que loup et je suis fier de ce que je suis. Même que… Les plus puissants loups ont deux formes et non une seule… Je te montrerais si la première ne t’effraie pas trop!

Tout comme ma demoiselle d’un soir, je dévorais mon assiette. Lorsque je voyais la vitesse à laquelle nous mangions les deux, je laissais sortir un rire. C’est alors qu’elle me tira la langue et rajoutant qu’elle ne faisait pas semblant d’avoir faim. Je lui souris en rajoutant,

-Je te comprends, j’avais une faim de loup! Il faut avouer que tu m’as vidé hier soir, il fallait bien que je récupère mon énergie après tous ce sport!

Je lui fis alors un petit clin d’œil, terminant par la même occasion de manger ma crêpe au fruit. Il me restait encore le bacon et les œufs à manger. J’entamais le bacon, en me rappelant une position que nous avions essayé hier soir. Je me rappelais encore de Lauryn, s’agrippant à mon cou avec ses bras, s’agrippant aussi avec ses jambes autour de ma taille. Son dos était contre le mur et mes mains sous ses fesses, la maintenant dans les airs contre mon corps. Je me rappelais de nos baisers fougueux, alors que ma verge la pénétrait en douceur pour commencer. Je me rappelais de sa demande d’aller plus vite, et plus fort. J’avais exaucé son souhait, en accélérant les coups de hanches autant sur le plan de la force que de la vitesse. J’avais tout de même modéré ma force, espérant ne pas la blesser… Elle m’avait surprise en y prenant son pied!

Le manque d’aliment dans mon assiette me sorti de mes pensées. J’avais tout mangé, il ne me restait plus rien. J’eu un regard surpris, mais un sourire heureux en voyant que Lauryn avait fait de même avec son assiette. Elle terminait sa dernière bouchée. Je me levais alors, commençant à ranger les aliments non utilisé qui avait été sorti. Je pris la vaisselle sale de Lauryn ainsi que la mienne. Au passage, je lui dis,

-Ha c’était délicieux! Maintenant il est temps de bouger un peu!

Je déposais la vaisselle sale dans le lavabo. Je me contentais de la rincer rapidement pour ne pas que cela soit trop difficile à laver à mon retour. Je me lavais rapidement les mains et je me retournais vers Lauryn. Avec un grand sourire énergique je lui demandais alors,

-Je connais non loin du port, à environs vingt minutes d’ici, une petite île avec une jolie plage. Elle n’est pas connue de beaucoup d’individus! Nous pourrions aller profiter de la mer un peu et y accoster ensuite! Je pourrais me transformer là-bas par la même occasion, j’adore la sensation du sable sous mes pattes!

Je rajoutais d’une voix un peu plus sérieuse,

-À toi de choisir, on y va en zodiac, ou en motomarine? Le zodiac va un peu plus vite, il est un peu plus confortable. C’est un vaisseau de sauvetage, il peut donc absorber de plus grande vague. Ou on y va en motomarine. La motomarine va un peu moins rapidement, mais nous serions directement dans les vagues, un peu plus mouillé et ton taux d’adrénaline deviendrait beaucoup plus élevé qu’en Zodiac face à une vague de 2 mètres.


Je lui laissais le choix, pour ma part les deux embarcations me convenaient. Peut-être que je la laisserais conduire un peu, lorsque nous serions loin du port.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Mar 20 Sep - 10:11

ft.
Lukas Christiansen
« Réveil agréable en mer »
La suite d'une soirée fort plaisante
Elle lui fit un clin d'oeil, vrai qu'elle aimait le contact des corps contre le sien, et savait jouer toutes sortes de mélodies sur celui de ses partenaires. Et ils avaient vibrés de toutes les manières possible dans leur duo torride. Elle dévora d'ailleurs avec la même rapidité que son hôte le contenu de son plat, repensant aux diverses choses qu'ils avaient expérimenter. Elle sourit en remarquant l'air absent du jeune homme en mangeant, aurait il eu les mêmes pensées qu'elle ? Peut être après tout il avait tester bien des murs et endroits insolite de ce vaisseau. Elle avala la dernière bouchée avec un soupir satisfait, souriant au jeune homme qui commençait déjà à ranger et débarrasser. Pas en reste, Lauryn rassembla les affaires qu'elle avait utilisé et le regarda tremper les affaires avec attention puis expliquer le programme.

La jeune femme pesa le pour et le contre et étudia chaque proposition avec attention, il s'agissait de ne pas se tromper, surtout que chaque choix était tout à fait intéressant ! Restait à savoir ce qu'elle préférait. Elle sourit et penchant la tête avant de déposer un baiser sur la joue du jeune homme.

" Je n'ai pas encore eu mon comptant d'adrénaline, va pour la moto ! " Elle s'étira ensuite et ajusta son ensemble avant de conserver les bras au dessus de la tête et de lui tirer la langue. " Par contre tu vas devoir me prêter une ficelle, mon élastique n'aura pas résister à ta force " Taquine le matin, alanguie la nuit et fougueuse à pleins temps la jeune femme attendit qu'il lui procure quelque chose pour remplacer son attache manquante et attendit sagement bien que débordante d'énergie la sortie de l'appareil. Elle alla chercher un sac étanche dans le bateau pour y coincer une bouteille d'eau et deux serviettes, prévoyante toujours elle laissa par contre ses téléphones sur le bateau les éteignant et les cachant sous le lit. On ne sait jamais qui pouvait venir et subtiliser peut être ses moyens de communications. Elle sautilla jusqu'à la machine et attendit qu'il s'installe avant de souplement prendre place derrière lui, déjà impatiente de voir les vagues et d'en éprouver la force.




Revenir en haut Aller en bas
Lukas Christiansen

Lycan Mac Hawks
avatar
Lycan Mac Hawks


Messages : 110
Points : 579
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge: 126 ans
Taille:
Emploi: Garde Côte + Dominants Bêta

MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas - Jeu 22 Sep - 12:31

Alors que je ramassais la table et laissait tremper la vaisselle sale, je laissais le temps à Lauryn d’évaluer les différentes options. Lauryn m’aida à ranger les choses, avant de me donner un petit baiser sur la joue. Elle me dit alors qu’elle n’avait pas eu son compte d’adrénaline, elle désirait faire de la moto marine. J’eu alors un sourire réjoui. À part ma sœur, c’est la première femme que je rencontrais qui avait elle aussi soif de sensation forte! Cela faisait changement et c’était franchement rafraîchissant.

Elle me demandait alors si j’avais une ficelle à lui prêter, car son élastique n’avait pas résisté à ma force. J’eu alors un petit sourire amusé et le rouge me monta légèrement au joue. J’avais contrôlé ma force du mieux que j’avais pu, mais en effet j’avais eu quelques excès par m’égard. Je me dirigeais vers ma salle de bain, je fouillais quelques secondes avant de mettre la main sur un petit sac appartenant à ma sœur. Il y avait dans celui-ci plusieurs choses de fille. Des barrettes, des élastiques et plein d’objet dont je ne voyais pas l’utilité. J’amenais le petit sac à Lauryn et lui dit avec un petit sourire,

-Tu peux te servir cela appartient à ma sœur. Elle n’a pas de puce, tu n’as pas à t’inquiéter! Je t’attends dehors, je vais aller préparer la motomarine.

Je me dirigeais alors vers la porte de ma cabine avec énergie en prenant les clés de l’engin au passage. Je clignais des yeux une fois à l’extérieur. Le soleil était fort et chaud aujourd’hui, cela serait parfait pour notre escapade. Je commençais par sortir deux vestes de sauvetage bleu ajustable. La sécurité avant tout! Surtout en seadoo. J’amenais les vestes avec moi à côté de l'engin. Je grimpais rapidement sur le mécanisme où celle-ci reposait. Je retirais la toile qui la recouvrait pour la protéger des éléments extérieurs. J’utilisais alors l’une des deux clés pour défaire le système de sécurité qui retenait celle-ci au navire. La protégeant du vol par la même occasion.

Je vérifiais alors le niveau d’essence, elle était pleine. Je procédais à quelques vérifications de sécurité sur l’engin, tout était en ordre. Je m’asseyais alors sur la moto marine et activait le mécanisme pour la faire descendre dans l’eau. Une fois la plaque de métal complètement immergé, la moto marine sortie du mécanisme d’elle-même entraînée par le courant des vagues. Toutefois, j’allumais celle-ci et me dirigeais sur le côté du navire, ou Lauryn pourrait monter à bord. J’attachais l'appareil aquatique près de l’échelle pour descendre du navire et remontais à bord en laissant le moteur en marche. Je voulais le laisser se réchauffer un peu avant de chevauché des vagues.

De retour à bord, je remontais l’engrenage de la moto marine. Je remarquais alors Lauryn, m’attendant sur le pont à la proue du navire. Je lui souris lorsque je remarquais qu’elle avait déjà préparé un sac étanche. Je lui faisais confiance pour ce qu’il devait y avoir à l’intérieur. Je rentrais pour la dernière fois dans la cabine, prenant les clés de celle-ci et barrant la porte derrière moi. Je rangeais la clé dans la poche de mon maillot de pain. Cette poche était bien scellée, si je tombais à l’eau la clé serait un peu mouillé, mais je ne la perdrais pas. Lorsque je retrouvais Lauryn, elle avait déjà enfilé sa veste de sauvetage, elle semblait impatiente d’aller sur l’eau. J’enfilais rapidement ma veste, l’ajustais et descendait alors en premier en disant,

-Bonne initiative! Allez, on va aller s’amuser un peu!

Je descendais l’échelle, et m’asseyais prudemment sur la moto marine. Lauryn me suivi dans la descente. Je me tenais alors debout sur le seadoo, le temps de ranger le sac que Lauryn avait préparé sous le siège de celle-ci. Une fois que ce fut fait, je m’assoyais sur le siège et attendit que Lauryn soit installé derrière moi avant de détacher les cordes qui retenait la petite embarcation au navire. Je rangeais la corde dans un petit compartiment avant de donner un coup de gaz, faisant rugir légèrement le moteur et nous dirigeant d’un mouvement brusque vers le large. J’aimais tellement ce son…

Je commençais par faire avancer l’engin lentement, question de respecter les règles de vitesse près du port. Lorsqu’on aurait dépassé les bouées vertes et rouges nous allions enfin pouvoir aller plus vite. Je testais l’eau légèrement par la même occasion. Les vents était léger, les vagues de bonne qualité et la météo favorable. Toute les conditions étaient idéales, nous n’aurions pas de mauvaise surprise face aux vagues. Leurs trajectoires seraient prévisibles. Une fois à côté des bouées rouges et vertes je lâchais le gaz et regardait l’horizon autour de nous, nous étions seuls. Je dis alors d’une voix douce et pointant sur l’eau une zone spécifique qui zigzaguait. Celle-ci avait de petit bulle et l’eau était stagnante.

-Si jamais il arrive quelques choses et que nous chavirons, tu n’auras qu’à nager jusqu’à l’un de ses types de cour d’eau. Il n’y a pas de courant et l’eau est stagnante, donc moins de risque de noyade et tu ne te feras pas entraîner par le courant. Maintenant que les règles de sécurité sont dites, accroche-toi bien!


Lorsque je sentais Lauryn s’accrocher à moi, je donnais alors un grand coup de gaz, faisant décoller le nez du seadoo de l’eau en hauteur. J’utilisais alors mes bras, pour repousser celle-ci vers l’eau en utilisant mon poids. Pendant une vingtaine de minute, je faisais face à des vagues de moins d’un mètre, utilisant celles-ci pour faire sauter la moto marine. Je faisais quelques allé retour dans des allées plus mouvementés. Décidant d’y aller à fond, je fis tourner l’engin en rond pendant trois tours, créant des vagues plus grosses. Lorsque je fus satisfais de la hauteur de celle-ci, je percutais l’une d’elle rapidement, en tournant l’engin légèrement pour atterrir sur la prochaine dans un angle de 90 degré. Je redonnais un bon coup d’essence pour faire un 360 très rapidement et faire face à la vague qui nous avait servi de rampe pour sauter.

Nous nous firent éclabousser, mais passèrent sans problème sur la vague. Une fois dans une zone calme de nouveau. Je laissais le moteur de l'engin allumé mais nous laissais aller au large, laissant les vagues nous entraîner. Après 30 minutes de seadoo, je commençais à avoir des engourdissements au bras! Il ne faut pas oublier que chaque fois que nous percutions une vague, je devais utiliser la force de mes bras et mon poids pour ramener le nez de la moto marine sur l’eau et ainsi éviter de chavirer. L’île dont j’avais parlé à Lauryn était visible au loin. Je lui dis alors, espérant lui faire plaisir,

-Je suis prêt à fermer les yeux sur le fait que tu n’as pas de permis… Tu as envie de conduire jusqu’à l’île?


HJ:
 

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas -

Revenir en haut Aller en bas
(ABANDON) Une journée de congé pas comme les autres - Lukas -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Palau Siren-
Sauter vers: