Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

La quête interminable... pour un soutif!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: La quête interminable... pour un soutif! Sam 16 Juil - 1:25

«La quête interminable.... du soutif! »
«PV Anna, Lauryn et Evelyne»


C'était une journée superbe. Elle avait commencée par un petit déjeuner au lit. Evelyne savait comment me réveiller: la nourriture me gagne toujours, je suis un estomac sur pattes! Elle m'avait rendue tellement heureuse et elle m'avait mit le sourire aux lèvres dès les premières heures de la journée. Ensuite, nous avions passé la majeure partie de la matinée à jouer aux jeux vidéos, et j'avais battue à plate couture ma douce, bon nombre de fois comme je le fais en temps normal. Je suis tellement mauvaise perdante que je refuse de la laisser gagner, pas même par pitié... même si c'est ma douce. J'avais continuée de jouer, et ce, jusqu'à ce que je gagne une fois de plus, puisqu'il m'est impossible de quitter un jeu si je n'ai pas gagnée à ce dernier. Eh oui, j'en suis à ce point! J'avais fini par quitter la console après être satisfaite de mes victoires..... mais Evelyne ne semblait pas satisfaite, elle. Elle s'est vengée par la suite... Nous étions seules dans son petit loft alors elle a su en profiter, et je peux vous assurer qu'elle n'y avait pas été de main morte! Malheureusement, elle avait fait une gaffe, et elle y avait été un peu trop fort sur mon soutien-gorge.... et elle l'avait brisée. J'en avais qu'un, puisque je n'avais jamais été le type de femme à magasiner ce genre de trucs... mais maintenant, je n'en avais plus du tout! J'étais plutôt dans le merdier.

Heureusement, moi et Evelyne on porte un bonnet semblable elle a su me prêter l'un des siens, n'empêche que ce n'était pas tout à fait la même chose, et le confort n'y était pas parfaitement.... bien que nous avons un bonnet semblable, chaque corps est différent non? D'ailleurs, si je veux un truc que ma douce va aimer, j'avais bien besoin de son avis, elle avait donc acceptée volontiers de m'accompagner dans cette quête interminable au soutien-gorge parfait. C'est bien pour ça que j'ai toujours détesté aller acheter un soutif...... c'est long, ennuyeux et tellement compliqué pour rien! Il est maintenant tellement difficile de trouver un modèle noire et simple, qui ne coûte pas trop cher, qui n'est pas décoré de trois kilomètres de dentelles inutiles, et qui n'est pas trop rembourré pour rien! Notre petite sortie pour un soutif avait finalement abouti à une une session shopping. J'avais de nouvelles fringues, et elle aussi... mais toujours pas l'objet pour lequel nous nous étions lancé dans une recherche sans fin.... heureusement qu'elle était là, j'aurais abandonnée le projet depuis tellement longtemps.... C'est de plus en plus compliqué de trouver ces trucs en boutique, et les prix sont ridiculement hauts! Autant dépenser cette argent dans des jeux, la vie me serait plus plaisante...... du moins, c'est ce que j'en croyais, hein. D'ailleurs, je ressemblais plus à un porte-bagage, c'est là qu'on voit à quel point le shopping est quelque chose que Evelyne aime faire. J'vais mal aux jambes, mal aux bras, et je ressemblais plus à une gamine qui avait hâte de rentrer à la maison....... Mon canapé confortable, mon chandail sans soutif, en sous-vêtements à jouer aux jeux vidéos...... ça me manquait drôlement!

Finalement, nous nous arrêtions devant une boutique... cette boutique semblait attirer l'œil de ma douce..... mais pas moi. Cela semblait plus à....... de la lingerie. Trop de dentelles, de flafla, de trucs féminins à mon goût...... mais Evelyne semblait un peu plus enthousiaste que moi à y entrer, ce qui m'avait poussée à la prendre en pitié.......... et entrer avec elle dans la boutique. J'étais toujours emplie de sacs, j'allais donc moins rapidement que Evelyne dans la quête aux sous-vêtements... «Tu comptes me trouver un soutif ici....... ou te trouver une brésilienne en dentelle rose? » Je devais avouer me moquer d'elle un peu, mais je trouvais ça marrant qu'elle soit si enthousiaste à l'idée de faire du shopping. Elle venait quand-même de dépenser au dessus des quatre chiffres simplement en vêtements, fringues et tout, et presque juste pour elle alors je pouvais clairement confirmer que je servais de porte-bagages! D'ailleurs, ce type de boutiques me rendait plutôt mal à l'aise..... et je préférais camoufler mon malaise, et la seule façon que j'avais découvert c'était de devenir taquine avec ma douce.

«Hey, tiens.....» Voilà que je venais de lui lancer une petite culotte rose et bleu avec un message osé d'écrit dessus. Elle aurait bien assez de temps pour le lire, et probablement le contempler..... J'espérais tellement qu'elle ne la prenne pas au sérieux, je ne voulais pas la voir avec cette culotte sur le dos, hors de question! J'espérais encore moins qu'elle me fasse une remarque conne sur ce qui était écrit dessus! Mon regard se détournait rapidement vers un soutif particulier avec les dessins de manettes de consoles de jeux vidéos sur les bonnets.... Elle était sympa, celle-là. «Ah..... Viens-voir celle-là, Eve! C'est parfait pour te venger, non?» Je la regardais avec un sourire taquin. Je devais avoir l'air vraiment conne à lancer des culottes et kiffer des soutifs comme ça sans raison valable accompagnée d'une meuf qui court toutes les rangées possibles.... Mes prunelles scrutait l'horizon de la boutique rapidement à la recherche d'une vendeuse. Quelques questions seraient nécessaires à poser, dont à savoir si elle aurait des soutifs pratiques et pas trop dispendieux, question de ne pas approfondir les recherches inutilement dans cette boutique........ que Evelyne semblait bien apprécier, elle! D'ailleurs, si je pose des questions sérieuses à la vendeuse, j'aurais l'air sûrement plus mature qu'en lançant des culottes dans la boutique comme une folle.....


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Lun 18 Juil - 8:50

ft.
Anna & Evelyne
« Vendre c'est conseiller avant tout ! »
Un soutien gorge, cela ne se choisit pas, il vous choisit !
Le réveil matin, il lui semblait que cela ne faisait même pas cinq minutes qu'elle venait de rejoindre son lit après la longue soirée de la veille. Encore des moments agréables passés en très bonne compagnie. Toutefois elle respectait toujours une seule règle, jamais passer la nuit complète chez un client. C'était simple, facile et de toutes façon quelque soit la somme qu'il lui faisait miroiter elle restait ferme. Jamais toute une nuit, tout simplement parce qu'elle ne cherchait pas de tendresse, et encore moins de calineries après. S'il voulait cela c'était un tarif que personne n'avait été disposé encore à payer, bien que tout de même l'homme politique haut placé avait réfléchit quelques minutes. Mais quelques milliards pour quelques heures, étrangement personne n'avait encore osé sortir ce genre de montant.

Montant qu'elle aurait en plus reversé à une association pour les orphelins. Philantrope la miss ? Que neni, juste à espérer un avenir meilleur pour ceux qui n'ont pas demandé à se retrouver dans la rue. Elle s'étira dans les draps de soie et fixa le réveil qui affichait minute par minute le temps qu'elle paressait dans son lit avant de s'en extirper. Elle se leva finalement, laissant le tissu doux et agréable glisser sur ses courbes nues avant de rejoindre la salle de bain. Abblutions matinales et douche légère, maquillage tout autant, elle s'habilla légèrement au vu de la chaleur et avala son petit déjeuner après avoir récupéré son journal dans la boite aux lettres. Encore des inepties et des choses stupides écrites dedans, rien qui vaille qu'elle s'en occupe. Elle savait de toute façon que c'était totalement vérolé et filtré, inutile d'attendre de vraies informations par ce biais.

Elle finit son repas et déposa le bol dans l'évier, versant l'eau dedans avant de ranger les biscottes. Une fois la cuisine nettoyée elle attrapa ses clés, puis sortit de chez elle, verrouillant à double tour la porte avant de descendre dans la brume matinale parmi les autres personnes qui se rendaient à leur travail. Elle n'avait pas besoin d'y aller elle, mais elle adorait sa boutique. Surtout qu'aujourd'hui était un jour de livraison ! Elle avança le sourire aux lèvres et salua les autres commerçant de son visage radieux ouvrant le rideau de fer en se baissant et souriant en son for intérieur du regard du boulanger d'en face. Elle pénétra dans son échoppe et alluma toutes les lumières avant de se rendre dans la petite remise derrière et activer le système de chargement automatique.

C'était tout de même pratique ce système qui lui permettait d'accepter les livraisons sans qu'ils aient besoin eux d'ouvrir ou fermer leurs portes. Les colis arrivaient directement dans l'espace et se stockaient par contre les uns sur les autres, seul inconvénient. Elle déposa son sac dans son minuscule vestiaire, se reparfuma un instant avec "Secret" et commença la journée en vérifiant que chaque ensemble était à sa place. La matinée serait vite écoulée et elle avait une maniaquerie dans sa façon d'entreposer les choses. Elle appréciait d'exposer ses plus beaux ensembles en vitrine. Une légère sonnerie résonna et elle sautilla presque de joie vers la remise. C'était ses moments préférés, quand les collections nouvelles arrivaient. Elle ouvrait les cartons un par un et vérifiait le contenu avec les bordereaux, sortant de côté les heureux sélectionnés qui seraient en vitrine quand la clochette de la porte retentit.

Elle quitta la remise chargée de son précieux fardeau et accueillit les clientes avec un magnifique sourire. Elle qui adorait les belles choses savait du premier coup d'oeil ce qui pouvait mettre en valeur les atouts des personnes qui venaient. Elle savait écouter et conseiller au mieux pour chaque choix de dentelle, de soie, de coton ou de balconnet. C'était tout un art qu'elle adorait mettre en pratique tout en s'assurant que c'était dans les goûts de la personne qui désirait quelque chose. Elle s'avança directement vers les deux jeunes femmes déjà chargée pour l'une et aussitôt pris la parole.


" Bonjour mesdemoiselles, je suis ravie de vous voir, que puis je faire pour vous ? Ah, si vous le désirez vous pouvez poser vos paquets dans le coin là bas, ils vous gêneront moins pour choisir. Vous cherchez quelque chose de particulier ?  "
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Mer 20 Juil - 7:53

Le matin s’était déroulé dans la perfection la plus totale. Nous avions eu un bon réveil, un bon petit déjeuné et avions dégourdis nos doigts de plusieurs façon… Pas seulement de façon sexuelle! Je reçu plusieurs raclés sur différents jeux vidéo. Je m’acharnais à vouloir gagner contre la jolie demoiselle à mes côtés, sans réussir une seule fois. J’eu beau changer de jeu, me positionner différent, presser sur tous les boutons en même temps, regarder les tutoriels, rien n’y faisait. J’avais envie de lancer la manette de la console dans le mur et de critiquer les mouvements de combat impossible exécutés par les personnages, mais je gardais ces commentaires pour moi. Le sourire sur son visage, alors qu’elle me battait à plat de couture, guérissait mon orgueil blessé et rendais mes défaites moins difficiles.

Je décidais toutefois de me venger. Les jeux vidéo s’était son domaine, le sexe c’était ma spécialisé. Je m’occupais d’elle jusqu’au point ou ses yeux papillonnèrent, pour ensuite sourire fièrement, ma vengeance était prise! Lorsque nous reprirent notre souffle, je remarquais un léger détail, j’avais détruit son soutien-gorge par m’égard. Je lui prêtais l’un des miens en attendant et sautillais de joie lorsqu’elle me proposa d’aller magasiner.

Je m’amenais une liasse de billet, je ne comptais pas réellement le nombre d’argent dans celle-ci. Tout ce que je savais, c’était que c’était la mort de quelqu’un qui m’avait permis d’obtenir tous cet argent. Je me gardais bien le dire à Anna. Je crois qu’il y avait entre 1000 et 2000 dollars dans celle-ci… J’amenai autant d’argent, car il y avait longtemps que je n’avais pas été magasiné. Tout simplement parce que je n’avais pas eu beaucoup de temps libre récemment et que magasiner seule n’est jamais réellement attrayant. De plus, même si je le payais, Vergil ne viendrait jamais avec moi pour faire du shopping, j’en étais certaine…

Après 2 heures à se promener de boutique en boutique, il ne nous manquait qu’un soutien-gorge, qui mettrait la magnifique poitrine d’Anna en valeur. La plus part des sous-vêtements dans les autres boutiques n’auraient pas fonctionné avec son style et sa personnalité. Je n’abandonnais toutefois pas notre quête! Mon regard tombait finalement sur une boutique ‘’Le plaisir sur la peau’’. J’eu envie de sautillé comme une gamine en courant vers le magasin, mais je me retins de montrer cette réaction enfantine à Anna. Je ne voulais pas l’effrayer avant d’entrer dans le magasin en question.

Étonnamment, elle accepta d’y entrer. Une fois à l’intérieur, elle me lança une pique par rapport à une brésilienne en dentelle rose. Je me contentais de lui répondre avec un grand sourire,

-Mais non! On va te trouver un beau soutien-gorge mon amour, ne t’inquiète pas!

Dans mon angle mort, je vis subitement arriver un objet. J’utilisais mes réflexes pour l’attraper au lieu de la recevoir en plein visage. Je remarquais alors dans ma main une petite culotte rose et bleu, avec écrit dessus ‘’Eat Me’’. J’embarquais alors dans son jeu. Je pris la culotte en question et la plaçais devant mon bassin, par-dessus mes jeans à l’endroit où je la porterais normalement. Je lui dis alors d’un air taquin, avec une voix sensuel,

-You don’t want to lick my candy?

C’est alors qu’Anna me montra un soutif, avec des dessins de consoles et jeux vidéo, cela serait tout simplement parfait! J’allais replacer la petite culotte qu’Anna m’avait lancée au bon endroit, pour ne pas faire travailler inutilement la vendeuse avant de me diriger vers le sous-vêtement en question. Juste à côté de celle avec les consoles, se trouvait une brassière avec ce qui semblait être une pokéball dessus. Je la lui pointais en rajoutant avec un clin d’œil,

-Je pourrais aussi me venger sur tes pokéballs!


À ce moment, la voix d’une autre femme amena mon attention. J’espérais sincèrement que la vendeuse n’avait pas entendu ce que j’avais dit! Je me retins à ce moment de rougir de gêne, gardant un visage souriant sans aucune once de mon malaise. Lorsqu’elle parla des paquets, je remarquais alors tous les paquets qu’Anna portait depuis le début. Oops! Il faut croire que cette séance de magasinage avait capté toute mon attention, je n’avais même pas remarqué à quel point celle-ci était chargé! Je lui donnerais un baiser plus tard pour me faire pardonner. Je répondis donc à la vendeuse avec un sourire amusé,

-Bonjours! En faites oui, vous nous seriez d’une grande aide! Nous sommes à la recherche de soutiens gorge. Plus principalement pour ma compagne, son dernier à subit un malheureux accident et nous devons lui trouver des remplaçants!

Je pris une pause, laissant la parole à Anna pour expliquer ce qu’elle recherchait exactement.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Ven 22 Juil - 11:06


«La quête interminable.... du soutif! »

«PV Anna, Lauryn et Evelyne»


Bon... nous étions entré dans cettte boutique, la première étape était fait.... et c'est selon moi la pire des étapes à faire. C'était bien une première pour moi : je ne me sentais pas trop mal à l'aise dans ce type de boutique, pour une fois... peut-être parce que cette fois-ci je n'étais pas seule........ malgré que parfois, je me demandais sérieusement si j'aurais été mieux d'y aller sans être accompagnée, surtout quand je voyais ma douce commencer à rigoler et s'amuser avec les culottes aux drôles de messages, faisant semblant de les porter, sortant des phrases plutôt suspicieuses...... Elle avait vraiment l'air d'une immature, et elle avait sérieusement prit ma blague trop au sérieux..... du moins, trop à mon goût, à un point où j'étais devenue rouge de honte...... et de colère, et de gêne.... et.... bref. «Non mais t'as fini de faire ton immature? On est dans une boutique, pas dans ton salon......» J'avais peut-être eu l'air un peu bête, mais là, je m'en foutais un peu... j'avais hâte de me barrer de cette boutique...... C'était l'important à savoir, je n'étais pas très enthousiaste à l'idée de rester plus longtemps entre les murs de cette endroit. Espérant simplement que la vendeuse ne nous avait pas vu déraper comme ça, j'aurais vraiment la honte.

J'avais rapidement été tirée d'affaire par une demoiselle sortie de nul part... du moins c'est ce que je présumais puisque je ne l'avais pas vue arriver, et Evelyne avait reprit son sérieux dans un temps record comme une meuf qui venait de se faire surprendre à baiser. C'était presque marrant.... en fait, c'était encore plus drôle que ses blagues nulles sur les culottes! Je souriais légèrement à cette vue alors que la vendeuse s'adressait rapidement à nous. Elle me proposait d'aller déposer les paquets plus loin, ce que m'étais empressé d'aller faire en la remerciant d'un fin signe de tête. Je m'éloignais des deux femmes, les laissant discuter seule..... je préférais ne rien dire pour le moment, bien que le moment allait devoir arriver un jour: c'est pour moi, l'soutien-gorge, pas pour Evelyne. Je déposais les paquets au sol, où elle m'avait demandé de les mettre.... ses sacs de chandails, ceux de pantalons, son nouveau manteau -plutôt mignon soit-il mais très encombrant- et puis un sac gigantesque comprenant deux boîtes de chaussures, ainsi que trois autres paires dans un autre sac. Je regardais également les bottillons de cuirs qu'elle m'avait achetée...... j'avais qu'un seul truc dans tout ce que je portais..... Regardant rapidement tout cela, je soupirais fortement, me disant que j'avais bien fait de ne pas venir ici en moto, nous aurions été dans une belle galère....... bien que ça aurait sûrement limité les dépenses de Evelyne. Elle est constamment une lame à double tranchant, cette meuf!

Je revenais finalement devant les deux femmes, et j'avais remarqué que Evelyne était en train d'ouvrir le bal en expliquant ce qui était arrivé et ce que nous recherchions...... Avec son horrible manque de jugement et de pudeur, plus la phrase avançait, plus je craignais qu'elle sorte un truc inutile et qu'elle en dise trop sur ce qui s'était passé avec mon soutif... mais elle avait gardée ça assez vague, ce qui me rendait très heureuse de pas avoir à affronter d'avantage...... Je réfléchissais rapidement, formulant mes phrases correctement question de ne pas offusquer personne..... je ne connaissais pas la vendeuse, mais je me cherchais un truc très simple et simplement confortable, je ne voulais pas de couleurs, de dessins, de flafla, dentelle, tout ça..... j'en voulais pas du tout.... bien que c'était sûrement autre chose pour Evelyne.... «Je me cherche simplement un truc confortable. Pas rien d'extravagant. D'ailleurs, suivez pas ses conseils, elle va me sortir des trucs en dentelle, ou des trucs trop sexy, et j'en veux pas.» Je lui refilais la taille que je portais habituellement en soutien-gorge, et sans plus... je ne voyais pas l'utilité d'en dire plus pour le moment, déjà que j'en avais sûrement dit assez pour offusquer ma douce, mais bon.... je m'en foutais un peu, j'étais très mal à l'aise de faire du shopping pour ce genre de choses, fallait pas en rajouter, hein.

Je me demandais sérieusement pourquoi j'avais acceptée de venir avec Evelyne. Elle allait sûrement me proposer -et même me conseiller- tout pleins de trucs avec TOUT ce que je ne veux pas dessus. Comme un soutif rose avec de la dentelle, de la paillette, des dessins de fleurs, beaucoup de rembourrage....... et pourquoi pas du flafla qui y dépasse... alors que je veux simplement un truc simple et confo!!!! Elle allait m'inciter à acheter des trucs que je ne porterai pas, je la connais....... tant qu'elle m'arrive pas avec des culottes et des déshabillés en plus, sinon, là, ce sera le plus grand des malaises...... nous étions venues magasiner pour un seul truc et nous repartons les mains pleines, alors dans une boutique de lingerie, les chances que je reparte avec autre chose qu'un soutif était très grandes...

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Mar 2 Aoû - 14:12

ft.
Anna & Evelyne
« Vendre c'est conseiller avant tout ! »
Un soutien gorge, cela ne se choisit pas, il vous choisit !
Au premier coup d'oeil Law avait identifié la taille de la jeune femme et reprit les sous vêtement tirés de leurs présentoirs. Elle écouta la personne à qui elle devrait apporter conseils et aide. La cliente en question ne semblait pas d'ailleurs être venue de son plein gré mais sous la pression de sa compagne. La jeune femme pouvait comprendre qu'elle en ait marre au vu de tous les paquets, une journée shopping est toujours éreintante, mais quand il faut se rééquiper, il ne faut pas attendre ! Suite à ce qu'elle venait de lui confier, Lauryn lui indiqua un autre endroit du magasin et désigna suite à ses paroles un rayon un peu en retrait.

" Je comprends tout à fait votre désir, il est toujours très important d'être à l'aise dans ce que l'on porte, surtout quelque chose d'aussi important. Suivez moi par ici je vous pris. Vous êtes dans les rayons fantaisies, si vous recherchez quelque chose de plus classique, c'est plus dans ce rayon là que vous trouverez votre bonheur. Tout d'abord il me semble que votre taille est quatre vingt, mais le bonnet généreux je crois.. Hummmm... Essayez moi cela ! Et ceci ! Et encore cela !! La cabine d'essayage est juste dans le coin là."

Elle venait de lui mettre entre les mains trois ensemble de soutien gorge tout à fait classique et confortable. En coton, ils avaient cependant chacun une petite particularité : avec un petit dessin sur le côté pour l'ensemble noir avec un papillon pourpre. Une tortue crème sur l'ensemble turquoise, et une minuscule chauve souris noire sur le blanc. C'était des modèles très agréables à porter, confortables et surtout qui prenaient bien en compte le volume de la poitrine et le galbe de celle-ci tout en restant discret et sans fioritures comme demandé par la cliente. Elle ajouta juste au cas où.

" N'hésitez pas à demander si vous avez du mal à le placer, je vous montrerais pour le croisement du blanc, ce n'est pas forcément évident au premier essaie. " Puis elle se tourna vers l'autre jeune femme et lui sourit " Et vous ? Vous n'avez besoin de rien ? Un coup d'oeil n'engage à rien ! Quels sont vos goûts ? "



"  "
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Sam 6 Aoû - 10:49

Anna avait été légèrement bête avec moi. Juste avant que la jolie demoiselle vienne nous servir. Je remarquais un petit teint rouge sur ses joues. De la colère ou de la gêne? Elle n’avait pas été très enthousiaste de venir dans cette boutique au préalable, mais il lui fallait bien un soutient gorge non? Anna devait être l’une de ses filles, que la nudité où les sous-vêtements gênent. J’avais dû aller trop loin avec mes blagues pour son niveau de tolérance vu les circonstances. Par contre, c’est elle qui avait commencé!

Anna expliqua par elle-même ce qu’elle recherchait, mentionnant à la vendeuse de ne pas suivre mes conseils. Toujours avec ce petit ton un peu bête. Le plus étrange là-dedans, c’est que je ressentais quelques choses, un petit pincement au cœur. Comment s’appelait cette émotion déjà… Une crise cardiaque? Non c’est une condition médicale… De l’inquiétude, de la déception? Ce n’était toujours pas le mot. C’était de la tristesse, je crois. J’avais lu dans un livre, que les être qui son triste, on des larmes, des douleurs superflue au cœur et d’autres symptômes comme la perte d’appétit, des maux de tête de la fatigue. Alors que j’essayais de me diagnostiqué, la dame qui servait Anna un peu plus tôt me sortit de mes pensées.

Je revenais alors sur terre. J’observais Anna se diriger vers les cabines d’essayages avec quelques soutient gorges dans les mains. Je n’avais pu observer combien de morceau ni le style de ceux-ci vue la vitesse à laquelle Anna avait déguerpit pour les essayer. En l’instant d’une seconde, je remis un sourire sur mon visage et une leur amusée dans mon regard. Question que personne ne sache que j’avais été déstabilisé émotionnellement. De plus, la vendeuse avait l’air particulièrement sympathique, elle méritait que je sois aussi courtoise qu’elle. Je lui dis alors d’une voix douce avec un petit clin d’œil,

-Hum, un coup d’œil n’engage à rien, comme vous dites!

Je rajoutais alors pour répondre à sa deuxième questions,

-Pour mes goûts, je ne suis pas réellement difficile! La seule chose qu’il est hors de question que je porte est tout ce qui comporte du zébré, du léopard et ce type de design. Surprenez-moi!

Je laissais à l’humaine le choix de ce que j’allais essayer. Elle avait choisis des morceaux à Anna dans un temps record, elle semblait beaucoup plus compétente que moi pour trouver ce qui saurait mettre mes atouts en valeur! De plus, si je choisissais par moi-même, cela serait beaucoup plus long et Anna semblait en avoir ras le bol. Je réalisais alors que je ne savais pas encore le nom de la vendeuse, je lui demandais alors poliment, question de l’appeler par le bon nom si j’avais besoin d’elle,

-En passant, mon nom c’est Evelyne. Quel est votre nom, si ce n’est pas trop indiscret bien sûr!

J’entendais des bruits en provenance des cabines d’essayages, Anna devait être en train d’essayer l’un des produits que la dame lui avait sélectionné.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Lun 15 Aoû - 0:42


«La quête interminable.... du soutif! »

«PV Anna, Lauryn et Evelyne»


Évidemment, nous étions pas dans la bonne section... et aprèes un trèes vif coup d'oeil au reste de la boutique, j'avais constaté qu'il y avait bel et bien une section plus sobre, ce qui ferait grandement mon plaisir en ce moment. La vendeuse m'y avait reconduit, d'ailleurs. Mon regard rivé vers elle, je la suivais lentement, celle-ci se dirigeant directement dans une section particulière où elle avait saisit trois soutien-gorge de ma taille, me les tendant. Ils étaient classiques, simples et ils semblaient plutôt confortable..... j'allais sûrement voir ça bientôt! Elle me pointait d'ailleurs la cabine d'essayage, et je m'y étais rapidement rendue question d'aller essayer les morceaux. C'était le bout que je détestais le plus dans le shopping, essayer des vêtements... et les sous-vêtements, ça semble toujours pire. Je soupirais légèrement à l'idée de devoir retirer mon chandail.... flemmarde? Oui, très... un peu trop, peut-être même.

Je pénétrais la cabine rapidement, fermant et verrouillant la porte derrière moi. Retirant rapidement mon chandail, dévoilant le soutif de Evelyne que je portais, je déposais ensuite mon chandail sur le banc et m'affairais à détacher ce morceau. Une fois retiré, je le déposais tout près du premier vêtement retiré. J'avais eu peine à détacher celui que je portais, alors d'imaginer devoir enfiler le blanc -qui semblait assez complexe soit dit en passant- risquait d'être un vrai casse-tête. Je préférais dès lors prendre le noir, celui que je préférais de loin pour essayer de l'enfiler. Rapidement, celui-ci était mis en place, attaché, et bien placé. Le noir était confortable, parfaitement à ma taille. J'ajustais les bretelles dessus question de ne pas les avoir trop serrés non plus, je ne voulais pas me détruire les épaules avec ça, mais un léger ajustement avait été nécessaire pour que je la trouve encore plus confortable que mon ancienne..... et toutes les femmes savent à quel point il est difficile de se séparer de ses vieux soutifs confortables!

Je retirais le noir, prenant le turquoise. Simplement la couleur me rassurait guère...... j'aime pas la couleur en général, mais bon... Ça va sous les vêtements, ça, c'est pas sensé se voir... alors bon, tant pis. J'essayais celui-là aussi, voyant très vite qu'il me faisait aussi bien que l'autre. Je contemplais mon reflet dans le miroir, regardant à quel point il ne déformait rien... celui-ci me faisait presque mieux que l'autre! Je le retirais finalement pour l'envoyer rejoindre le soutien-gorge noire que je comptais acheter, retournant mes yeux sombres vers le dernier morceau, sûrement le plus diabolique. J'agrippais ce dernier, tentant de l'enfiler. C'était simple à mettre, mais le pire moment était arrivé: l'attacher. Simplement regarder tout ça et j'en avais presque des migraines... peut-être j'allais m'y faire, peut-être que la vendeuse allait me donner des trucs, aussi, qui sait? J'en savais trop rien, mais je me disais que je ferais mieux d'éviter de les déranger, elle et Evelyne. Je retirais donc le soutif, tentant de le fermer et comprendre le croisement moi-même, et une fois fait, j'avais pu l'enfiler et l'attacher avec un peu plus de facilité. Mon sourire était revenu en voyant que l'effet qu'elle faisait était sympa, bien qu'un peu moins confortable elle semblait assez pratique! Je la retirais, décidant finalement de la prendre elle aussi.

J'avais fini, j'avais essayé les trois morceaux, et possible que je reparte avec les trois..... dépendant des prix, j'avais pas beaucoup de moyens.... bien que Evelyne aurait sûrement voulu me voir avec les nouveaux soutifs, elle va sûrement me les acheter. Je réenfilais mes propres vêtements, saisissant mes futurs achats... cependant, je restais encore un petit instant dans la cabine, attendant de voir si la vendeuse m'aurait trouvé d'autres vêtements........ espérant qu'elle ne s'est pas fiée à Evelyne, si c'est le cas, elle va sûrement m'arriver avec des déshabillés et des culottes en dentelles et des trucs hyper sensuels. Hors de question que j'essaie ça, espérant simplement qu'elle vienne pas qu'à m'en proposer!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Lun 15 Aoû - 18:01

ft.
Anna & Evelyne
« Vendre c'est conseiller avant tout ! »
Un soutien gorge, cela ne se choisit pas, il vous choisit !
La deuxième potentielle cliente semblait elle plus réceptive à la fantaisie qu'un dessous peu apporter. Certes la dentelle elle même n'aimait pas vraiment cela, mais la soie, restait un de ses plus important pêché mignon. Elle sourit à la jeune femme, un sourire franc, sans artifice de vendeuse, elle ne cherchait pas à vendre, elle cherchait surtout à aider son prochain à se sentir à l'aise. Elle hocha la tête aux restrictions et n'ajouta pas que dans son magasin ce genre d'article n'existait pas, ou alors elle devait en avoir deux exemplaires de présentation qu'elle n'avait pas commandé. Elle plissa les yeux et regarda bien les formes généreuses avant de trottiner entre les rayons et de sortir trois modèles totalement différents les uns des autres et avant de les remettre à la jeune femme lui présenta.

" L'important dans un soutien gorge, c'est le mantient, pour quelqu'un qui a un atout généreux au naturel, je préconise un soutient optimal. Mais tout en restant dans la fantaisie ! Voici un de mes préférés tout d'abord, soie d'Egypte et velours aux impressions, sa couleur noire et blanche peut surprendre, c'est qu'elle peut se charger de luminosité, pour des parties de cache cache à n'en plus finir ! " Elle fit un clin d'oeil entendu avant de passer au suivant.

Elle posa le premier ensemble sur le devant avant de désigner le second. Plus exotique, il était fait de couleur des tropiques et elle en vanta tout de suite les mérites. " Celui-ci est un petit bijou dans sa manière d'être. Non seulement il soutient et apporte le confort, mais il est également très résistant à l'eau, et quand à la piscine on a la flemme de se changer, c'est L'ENSEMBLE a avoir ! "

Elle mit le second avec le premier et sortit le petit dernier, merveille de crinoline version princesse. Elle passa une main douce sur l'ensemble avant de le présenter à son tour. " Voici coeur de princesse, j'avoue que j'aime bien le porter juste pour cette impression qu'il confère, on se dirait issue de la royauté en le portant ! Il est en coton entier, apporte chaleur et douceur tout en apportant confort et souplesse. "

Elle sourit et tendit les ensemble avant de s'incliner légèrement tout en accompagnant la jeune femme vers l'espace de cabine. " Je m'appelle Lauryn Evelyne et je suis ravie de vous rencontrer, j'espère que ces ensembles vous plairont, et il n'y a aucune obligation d'achat, c'est pour vous faire patienter ! "

Elle laissa la jeune femme s'installer et alla de suite au rayon plus sobre et classique pour saisir quelques autres soutien gorge cette fois très sobre, noir ou blanc, un seul se sortait du nouveau lot avec quelques dentelles en lisière. Elle toqua doucement à la première porte et toujours souriante parla.

" Alors ces premiers donnent ils satisfaction ? J'en ai d'autres si vous le désirez, je les mets dans le sas. "

En effet, les personnes n'aimant pas forcément être interrompues, elle avait installé des sas basculant qui permettait d'échanger les vêtements et surtout donner la taille appropriée quand la première ne convenait pas. Elle attendit la réponse et le retour si certains articles n'étaient pas retenus, pour les mettre dans la panière derrière. Elle ne proposait jamais à ses cliente d'article non lavé au préalable, c'était quelque chose qui était pour elle la garantie d'une qualité, même si cela grignotait un peu sur son chiffre d'affaire. Elle préférait bien plus cela au fait que les personnes passent des vêtements et ce sans qu'ils aient été lavés au préalable.


"   "
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Mer 17 Aoû - 8:40

Je sentais le regard de Lauryn sur mon corps. Je l’observais de mon regard glacé, parcourir des yeux mes formes généreuses pour avoir un estimé de ma taille. Il n’y a pas si longtemps, probablement que je lui aurais lancé une phrase pour la draguer. Dans le genre ‘’ J’espère tu aimes ce que tu regardes?’’ ou ‘’ Si vous voulez avoir un meilleur estimé, vous pouvez toucher si vous voulez’’. Pour la gêner et parce que j’ai toujours lancé des craques de ce type. Que voulez-vous, je suis une femme à femme.

Contre toute attente, je restais bien sage. Je gardais mon regard rivé sur la demoiselle, alors qu’elle parcourait les rayons, à la recherche de sous-vêtement à ma taille. Je regardais brièvement la cabine d’essayage où Anna avait disparus, était-elle encore fâchée? Je n’ai jamais été doué lorsqu’on parle de relation humaine. Généralement, lorsque mes relations deviennent compliqué et me demande un minimum d’implication, je jette l’éponge ou largue les femmes en question. C’était une première pour moi de rester avec la même partenaire, et de ne pas la larguer après une complication.

Lauryn m’expliquait que le maintien est ce qui est le plus important lorsqu’on parle d’atout généreux. Sur ce point, je la soutenais complètement! Vous saisissez le jeu de mot? Elle me montra la soie d’Egypte. Alors qu’elle m’expliquait que le soutient gorge peut se charger de luminosité, j’eu un sourire entendu face à son clin d’œil. Nous avions pensées au même type de partie de cache cache. Le deuxième était un petit bijou selon ses mots. Elle m’expliquait qu’il était parfait pour servir de maillot de bain et de sous-vêtement à la fois. Parfait pour certaine de mes missions avec les Ancestraux et en plus il était élégant! Le dernier était doux, confortable, souple et apportait du soutient.

Alors qu’elle me tendait les ensembles, elle m’accompagna vers les cabines d’essayage. J’eu un sourire authentique alors qu’elle rajoutait qu’il n’y avait aucune obligation d’achat, que c’était pour me faire patienter le temps qu’Anna essaie de son côté plusieurs modèle. J’aimais beaucoup cette vendeuse. Elle aimait son boulot, y mettait du cœur et avait une belle personnalité. Je ne lui dis pas d’emblée, mais il était certain que je repartais avec quelques morceaux. De plus, je reviendrais dans le futur. Tout simplement parce que le service reçu était impeccable.

Je m’installais alors dans la cabine d’essayage à côté de celle d’Anna. J’entendais les pas de Lauryn s’éloigner de nous. Je demandais alors à voix basse, car étant vampire je savais qu’Anna m’entendrait,

-Alors comment se passe la séance d’essayage de ton côté?

Tout en attendant patiemment qu’elle me réponde, j’essayais aussi de mon côté les trois ensembles. Je décidais d’essayer en premier l’ensemble aux couleurs exotiques. J’eu un sifflement impressionné en remarquant le confort et soutient qu’il m’apportait. Je ne pouvais tester son endurance à l’eau, mais je croyais la vendeuse sur parole. Elle connaissait son magasin et ses produits. Le rouge, orange et jaune de celui-ci allait bien avec la couleur de mes cheveux et la taille était la bonne. Je sautillais quelques fois et fit quelques mouvements, question de voir le soutient qu’il m’apporterait en mission si j’avais à courir, sauter et nager. Décidément, cet ensemble était parfait pour moi. Élégant et pratique. Il était certain que je l’achetais.

J’essayais alors comme deuxième choix, celui en soie d’Egypte. Sa phrase consistant les jeux de cache cache avait particulièrement attiré mon attention! Il était blanc et noir. Une fois que j’avais l’ensemble sur le dos, je me regardais dans le miroir et tournais sur moi-même devant la glace. Cet ensemble me valorisait. Il m‘était bien mes courbes en valeurs, était confortable et m’apportait un bon soutient. Je décidais alors d’essayer l’effet de luminosité dont Lauryn m’avait parlé. Je tentais de créer de l’ombrage avec mes mains sur le soutien-gorge et remarquais qu’il allumait dans le noir. J’eu alors un sourire amusé. Il me plaisait bien celui-là aussi!

J’entendis alors la voix de la vendeuse. J’écoutais un peu, question d’entendre la réponse d’Anna. Je rajoutais alors d’une voix douce et d’un ton prudent,

-Je peux venir t’aider avec certains morceaux si tu as besoin d’aide. Ne t’inquiète pas, je n’ai rien choisi!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Jeu 25 Aoû - 19:26


«La quête interminable.... du soutif! »

«PV Anna, Lauryn et Evelyne»


Comme j'allais remettre le soutif pas confortable de Evelyne, une voix avait retenti, me demandant si les soutien-gorges allaient. J'affichais un léger sourire qu'elle ne pouvait pas voir à cause de la porte. Oui, ils m'allaient à merveille tous les trois, heureusement. Personnellement, je préférais la noire, mais bon, les autres étaient bien aussi. J'avais pas regardé les prix et je refusais de les regarder, j'allais visualiser ça après. Cependant, elle me remettait d'autres modèles de soutien-gorges, encore une fois, me disant que ceux-ci m'irait possiblement aussi. Ils sont fort sur la vente, ici! Je prenais les soutifs qu'elle m'avait passé par le sas, lui remettant les trois autres. «Les trois me vont bien, je vais les garder au cas où, les voilà. Je verrai après lesquels je prendrai, selon mon budjet!» J'accrochais les nouveaux modèles sur un crochet .«Merci pour les autres modèles!» Simple, mais efficace, on avait un bon service ici, elle se méritait bien un petit merci, non?

La voix de Evelyne me tirait de mes pensées, et je retournais mon regard vers elle en offrant un sourire béant au mur qui nous séparait. Elle essayait des morceaux elle aussi? Elle me demandait d'ailleurs comment ça allait avec les autres morceaux.«Ça va, ils me font, mais j'ai pas le budget pour tous ces morceaux, j'vais devoir choisir tout à l'heure...» Ouais... et en voyant les nouveaux modèles, j'allais avoir besoin de quelqu'un pour m'aider à choisir. Je me dépêchais alors à enfiler le premier qui me tombait sous la main, noir, une belle forme, bon soutien, bretelles confortables, tout était super... Je la retirais, la mettant sur l'autre crochet. J'enfilais une autre, celle avec les petites lisières de dentelle. Je l'aimais moins, celle-là, mais le confort y était quand-même bien. Je la retirais donc, la déposant sur un autre crochet. J'allais y penser, pour celle-là. Le choix à la fin allait être très difficile, et j'allais décidément avoir besoin d'aide pour décider.

En parlant d'aide.... Evelyne me demandait si j'en avais besoin. J'affichais encore une fois un sourire au mur avant d'infirmer sa proposition. «Ça ira, merci!» J'avais dit ça au moment exact où je prenais un modèle de soutien-gorge avec un crochet bizarre dans le dos...... il était super beau, noir avec un joli motif gris très foncé, juste pour dire qu'on y voir le contraste. Je l'adorais, mais le crochet bizarre derrière me frustrait un peu. Je l'enfilais donc, tentant de l'accrocher, sans succès. J'avais donc prit la décision de rectifier mon choix, et appeler ma sauveuse......!! «Finalement, Evelyne...... J'aurai besoin d'aide pour celle-là..... J'arrive pas à la fermer correctement....» En fait, j'avais la flemme d'essayer. Après, c'est pas sa présence qui allait me déranger, et elle pourrait voir par la même occasion les modèles qui m'allaient le mieux, mais celui-là, il avait l'air super, et il irait bien avec mes cheveux noirs d'ailleurs.... Il est pas trop recouvrant, et semble avoir un bon soutien, mais ça, je le verrai une fois attaché.

Je tenais donc le devant de mon soutien-gorge, question de me cacher du mieux que je le pouvais, les bretelles déjà en place et les bonnets placés de façon stratégique pour me cacher les seins. Je déverrouillais la porte, l'entrouvrant pour y glisser ma tête lentement pour chercher du regard Evelyne, avant de la trouver. Je l'invitais d'un signe de tête, refermant la porte et allant me cacher dans un coin de la cabine le temps que ma douce vienne me rejoindre. j'étais plutôt gênée et très pudique, ce qui faisait de moi quelqu'un qui avait peur d'être vue en soutif dans la cabine.... et la porte débarrée, j'avais hâte qu'elle entre, que je puisse la verrouiller!! Ouais, même la vendeuse, elle avait l'air sympa, mais je serais incapable d'être en soutif devant elle........ trop pudique, quoi...

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Mar 30 Aoû - 17:08

ft.
Anna & Evelyne
« Vendre c'est conseiller avant tout ! »
Un soutien gorge, cela ne se choisit pas, il vous choisit !
Elle laissa ses clientes dans les cabines d'essayages et s'affaira dans le magasin, attendant de voir si ces demoiselles appelaient à l'aide ou pas. Elle ne s'interposa pas et pris soin d'aller derrière le comptoir pour ne pas qu'elles se sentent épiées. Elle espérait juste qu'elles n'allaient pas s'éterniser dans les cabines ! Elle fit par contre un petit calcul, notant les modèles qu'elle avait passé aux jeunes femmes, elle appliquait sa devise au nombre, un acheté un gratuit. Ce qui permettait aux personnes d'avoir des choses qui leur allaient, qui étaient confortables et surtout qui ne les dévalisaient pas. Elle ne manquait pas d'argent et faisait toujours un bénéfice avec ses ventes. Elle resta sur le qui vive et attendit patiemment que ces demoiselles se décident, prête également à leur annoncer les modalités de paiements. Elle se figea en sentant son téléphone rose sonner, elle s'éloigna sur la pointe des pieds et décrocha l'appel de Madame.

"Allo ? Oui ? oui c'est moi ! Pour quand ? Attendez vous m'avez donné un engagement je crois déjà ne quittez pas ! " Elle se tourna vers les cabines et annonça " J'ai un appel, n'hésitez pas si vous avez besoin de quelque chose ! Je suis juste à côté. "

Elle alla chercher sin sac à main et son agenda pour confirmer sa disponibilité pour le soir en question tout en gardant un oeil sur la porte de sortie. Non pas qu'elle ne faisait pas confiance, mais si quelqu'un d'autre entrait elle voulait être disponible.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Jeu 1 Sep - 11:54

Lorsqu’Anna me mentionnait qu’elle devrait choisir un peu plus tard entre les modèles lequel elle achèterait, faute de budget, j’eu un sourire qu’elle ne pouvait voir. S’il lui allait bien, je les achèterais pour elle tout simplement. J’avais effectué un contrat qui m’avait rapporté une paie de 3500$... Normalement, c’est le montant que gagne une personne normal dans le temps d’un mois. Parfois j’effectue de 5 à 10 contrat par mois, l’argent n’est pas un élément qui manquait dans ma vie. Je gardais pour moi les montants d’argent que pouvais me rapporter certain contrat. Anna n’avait pas besoin de savoir à combien s’élevait mon compte bancaire et grâce à quel mort.

J’essayais alors le dernier morceau que la vendeuse m’avait proposé. Celui qu’elle avait qualifié comme ‘’cœur de princesse’’. Il était en coton entier. Je l’enfilais rapidement. Il était très confortable et doux. Je faisais alors quelques mouvements et remarquais le confort et la souplesse qu’il apportait à ma poitrine. Décidément, je le prendrais lui aussi! Alors que je remettais mes propres vêtements, j’entendis Anna gentiment refuser mon offre de l’aider avec certains morceaux. Je haussais les épaules et continuait d’enfiler mes vêtements. Au moment où j’allais sortir de la cabine, maintenant habillé avec mes futurs achats dans les mains, j’entendis Anna m’appeler. Elle me demandait mon aide avec un certain modèle. Je lui répondais alors d’une voix douce,

-Avec plaisir, j’arrive dans 1 minute.

Je sortais alors de la cabine d’essayage qui m’avait été désigné et je déposais les trois soutiens gorges sur un petit bureau dans la pièce. Je remarquais Lauryn derrière le comptoir du magasin, probablement voulait-elle nous laisser plus d’intimité vu la gêne d’Anna. En parlant du loup, je remarquais son visage sortant de la cabine et m’invitant à la rejoindre d’un mouvement de tête.

Lorsque j’eu établit un contact visuel avec la jolie vendeuse, je lui désignais les trois soutiens-gorge que j’avais déposé. Ensuite, je lui adressais un sourire satisfait tout en lui faisant signe que c’était bon, que je l’ai achetais tous les trois. Par son expression, elle semblait avoir compris ce que je voulais dire. C’est alors que son téléphone sonna. J’en profitais alors pour me diriger vers la cabine de ma bien-aimée. En route vers la cabine, j’entendais Lauryn nous confirmer qu’elle avait un appel, mais que nous pouvions la trouver juste à côté au besoin. Nous devrions pouvoir nous débrouiller seule pendant quelques minutes, nous étions tout de même deux adultes responsables, non?

Lorsque je rentrais dans la petite cabine d’essayage. Je remarquais Anna immédiatement, caché au fond de celle-ci. Elle tenait le soutien-gorge en place, sur ses seins si magnifique, attendant que je l’aide à l’attacher probablement. Je ne pouvais m’empêcher de remarquer les formes que cela lui donnait. Le sous-vêtement mettait définitivement la poitrine de ma douce en valeur. Je murmurais alors un petit,

-Wow…

Avant de réaliser que je venais de la fixer pendant un bon dix secondes sans réagir. Je verrouillais finalement la porte derrière moi, avant de lui dire d’une voix de nouveau en contrôle,

-Hum, désolé pour ça. Mais tu es tellement belle que je n’ai pas pu m’empêcher de te regarder… Aller, tourne toi que je t’aide à l’attacher pour voir le résultat final!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Sam 15 Oct - 22:47


«La quête interminable.... du soutif! »
«PV Anna, Lauryn et Evelyne»


J'étais là dans ma cabine, à tenir mon soutien-gorge en place pour me cacher un minimum le temps que ma douce arrive. J'étais pas très à l'aise de me montrer devant quelqu'un dans une boutique, pas même elle... Faut croire que je suis très pudique. J'avais d'ailleurs les joues rosées, mais ça, j'y pouvais rien... j'étais pas du type à mettre du maquillage pour cacher ça! Cela dit, je jetais un oeil à tous les soutifs que j'avais accroché à un crochet à l'intérieur de la cabine, ceux-ci étant tous des soutien-gorges qui m'allaient à merveille... et que je trouvais confortable. Le choix allait être difficile. Je ne suis pas du genre à dépenser pour ce genre de trucs, d'autant plus que le prix de ces choses sont excessivement élevé pour rien. Je n'allais sûrement pas en avoir les moyens. Les prix sont abordables pour des sous-vêtements, mais cela reste au delà de mes moyens quand-même pour le moment... donc une seule fera l'affaire, mais je dois trouver laquelle...! J'opterai sûrement pour la moins chère.

Ma douce se pointait finalement dans la cabine, après un moment qui m'avait semblé une éternité. La porte ouverte dans une boutique, à moitié nue, ça me rendait très...... gênée? Timide? Pudique, peut-être..... et de voir qu'elle entrait finalement dans la cabine. Elle me scrutait du regard pendant un bon dix secondes, faisant de mes joues deux grosses pommettes pivoine. Ça me gênait énormément de me faire détailler ainsi, et un regard légèrement offusqué rivé vers elle en attendant une réaction de sa part, je me trouvais soulagé de la voir réaliser finalement son erreur............. et verrouiller ENFIN la porte. Je n'avais rien dit à ce propos, elle semblait l'avoir remarquée seule puisqu'elle s'excusait, me proposant de me tourner dos à elle pour qu'elle puisse attacher enfin le soutien-gorge. Je hochais légèrement de la tête avant de me tourner dos à celle-ci, attendant que ma douce passe à l'action. «Celui-là est bien le seul que j'ai eu de la difficulté à attacher...» Je soupirais, comprenant rapidement le concept compliqué pour rien.

Peut-être que je ne prendrai pas celle-là, s'il y avait que Evelyne qui serait en capacité de l'attacher et de la retirer, ce serait pas très pratique... sauf la faire patienter... et fournir les efforts nécessaires pour mériter mon corps par la suite! Et ça, c'est si elle ne perdait pas patience face à tout ça, elle pourrait bien décider de la lui couper pour faire plus rapidement.... ça serait son genre, d'ailleurs. il y avait bien plus de choix moins compliqué, et qui lui serait sûrement plus simple de détacher que celle-ci...! «J'ai trop de choix, je sais pas lequel je devrais prendre...» J'abordais un autre sujet, rapidement, question de lui en glisser un mot. Oui, j'aurai besoin d'une autre avis pour décider quel je prendrais, parce qu'il est hors de question que je les achète tous. «J'vais avoir besoin de toi pour décider...»  Bon... j'avais oublié de préciser que le choix se ferait parmi ceux qui étaient accroché au crochet, et sans plus... parce que ce serait son genre d'aller en chercher un encore plus extravagant et encore plus sexy et me le proposer, ou encore, demander que je l'essaie pour que je reparte avec par la suite...!

Aussitôt le soutif attaché, je relâchais les bonnets, regardant le résultat. Mon regard de jais se ramenait dans celui de glace de ma douce, attendant une avis de sa part.... autant sur les affirmations précisées plus tôt que sur le morceau que je portais en ce moment, bien que ce dernier était trop compliqué pour moi. «Alors?»  J'attendais son avis, certes... mais peut-être aussi la vendeuse, question qu'elle puisse nous montrer la bonne façon de l'attacher si nécessaire, Evelyne avait beau être douée avec les soutifs, elle l'est surtout pour les détacher... «La vendeuse, elle est où? On pourrait lui demander la technique la plus simple pour l'attacher... .y a sûrement un moyen pour que je puisse l'attacher moi-même, non? T'es pas pour passer ton temps à me l'attacher!» J'évitais de parler d'avantage, au pire des cas, la vendeuse aurait entendu mes mots, se pourrait se pointer à la porte....... que je déverrouillais, passant ma tête par le cadre de porte pour la chercher du regard.


Spoiler:
 

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Lun 31 Oct - 6:56

ft.
Anna & Evelyne
« Vendre c'est conseiller avant tout ! »
Un soutien gorge, cela ne se choisit pas, il vous choisit !
Elle raccrocha après avoir noté le fait qu'elle devait enchaîner plusieurs sorties ce soir là. Il faudrait peut être fermer le magasin plus tôt, elle appelerait Gumi pour la prévenir et qu'elle devait fermer en avance. Une fois le téléphone remis dans sa pochette elle s'approcha de la cabine et sourit en entendant la question de la jeune femme relativement timide, elle entra dans l'espace d'essayage et rabattit les battant pour qu'on ne puisse pas les distinguer de l'extérieur. Elle toqua avant d'ouvrir à demi la porte pour voir le modèle qui posait soucis.

" Alors alors ??? Lequel vous pose t il problème ? Ah le double lacée ! Il est magnifique mais il est vrai difficile à enfiler, mais il y a une technique ! Ne bougez pas ! "

Elle referma le battant, passa les supplémentaires pour aller dans le magasin chercher un identique et revint vers les demoiselles. Elle referma correctement les portes avant de toquer de nouveau attendant qu'on lui réponde pour ouvrir le battant d'un côté, rassurant du regard la pudique que tout était bien sécurisé avant de tendre le soutien gorge identique entre ses mains.

" Alors c'est en fait très simple ! Voyez, ici ? La double attache ? Il suffit de la glisser sur l'épaule. Ainsi en passant le soutien gorge devant soit, il suffit de la faire glisser dans l'autre sens pour qu'il prenne place tout naturellement dans les crochets. "

Elle souriait aux deux jeunes femmes, ses yeux pétillants de voir à quels points ses sous vêtements rehaussait leurs beauté naturelle. Elle hésita une seconde avant de poser le soutien gorge sur le côté et de tendre les mains comme pour montrer qu'elle n'était pas un danger.

" Il est tout de même en effet plus long à mettre que les autres. " Tout en parlant d'une voix calme et apaisante pour ne pas effaroucher la cliente elle passa rapidement les doigts sur les épaules pour placer le soutien gorge au meilleur endroit, desserra une réglette pour donner plus de mou au tissu qui se relachâ un peu devant. Tout en parlant elle arrangeait au mieux la poitrine de la jeune femme sans la toucher, frôlant seulement le tissu. " C'est un soutien gorge qu'on prend le temps d'enfiler, pour une soirée entre ami par exemple. Les autres sont plus rapide à enfiler, mais ils ne donnent pas forcément cet effet pigeonnant à votre poitrine. Voyez, soulever simplement votre sein et laisser le ensuite retomber naturellement dans le tissu, voila parfait. Voyez comme c'est tout de suite plus confortable ? Je dois dire qu'il rend merveilleusement sur vous. C'est sincère, vous portez magnifiquement toutes les deux ces créations. S'il ne vous en fallait qu'un, je vous fait le deuxième gratuit, donc si vous en prenez un chacune vous repartez avec quatre au total. Est ce que vous désirez des conseils pour choisir ?" Toujours proposer, ne jamais forcer. C'était sa devise et elle la respectait, ce qui la chagrinait le plus, c'était quand les gens repartaient avec un air triste de ne pas avoir pu prendre tout ce qui leur faisait envie. D'où ses offres tout à fait sincères, et puis, elle avait alors la satisfaction de voir le bonheur sur le visage de ses clientes et cela, c'était mieux que tout l'or du monde !



Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Jeu 3 Nov - 9:45

Anna me dit que je ne pourrais pas passer mon temps à attacher son soutien-gorge. Mentionnant qu’il devait bien y avoir un truc pour qu’elle puisse l’attacher elle-même. J’allais lui dire que cela ne me dérangeait pas de le lui attaché tous les jours. Une fois cette réflexion faite, je ne me figeais pas sur place dû à un excellent contrôle de moi-même. Je ne voulais pas qu’Anna remarque ce type de détail… Le lui attacher tous les jours… Cela voudrait dire que je serais prête à habiter avec elle? Est-ce que cela aurait été des paroles balancées en l’air pour la charmer ou c’était la réalité sur mes sentiments? Je ne vivais que le moment présent depuis le début de notre relation et évitait toute réflexion sur l’état de celle-ci. Comme si je ne voulais pas y penser ou me casser la tête. Un jour, j’allais devoir m’asseoir, prendre des tylenols pour m’éviter une migraine et élucider ce mystère… Mais pas aujourd’hui. Dans deux-trois mois peut-être?

La vendeuse rentrait finalement dans notre cabine, armé d’un soutien-gorge identique à celui qu’Anna portait et qui avait été problématique. Nous étions maintenant trois femmes dans une cabine d’essayage. Celle-ci était tout de même spacieuse, ce qui évitait les malaises qu’une petite cabine aurait pu occasionner. Soit être collé les unes sur les autres alors que nous parlions de soutien-gorge avec Anna déjà pratiquement topless… Lauryn mettait ses mains bien en évidences et déposait le sous-vêtement sur le côté. Je la regardais glisser rapidement ses doigts sur les épaules d’Anna pour replacer le soutien-gorge. Tout en nous expliquant comment l’enfiler et bien l’ajuster, je me retenais de dire mes pensées perverse à voix haute.

Quoi? Ne me dite pas que vous n’y avez pas pensée vous aussi… Trois jolie femme, dans une cabine d’essayage et de plus dans un magasin de sous-vêtement… Le contexte parfait pour s’amuser à trois. Lorsque j’avais regardé Lauryn manipuler le bout de tissus couvrant la poitrine d’Anna, j’aurais pu m’imaginer sans problème une scène où sa main déviait et où ensuite les deux femmes de seraient embrassées… C’est plaisant de regarder parfois avant de rejoindre l’action. Lorsqu’elle nous expliquait le fonctionnement du soutien-gorge, j’avais presque répliqué ‘’Pourriez-vous nous le montrer visuellement en nous faisant une démo? Ha et sans votre chandail pour que cela soit plus réaliste?’’ Mais je m’étais retenus, Anna se serait fâché ou m’aurait giflé. En couple, à ce que j’avais cru comprendre, il ne faut pas aller voir ailleurs ni courtiser d’autres demoiselles. Malheureusement mes pensées n’étaient pas encore conditionnées à cette philosophie, mais j’y travaillais. Je ne pouvais toutefois m’empêcher de diriger occasionnellement mon regard sur Anna, elle était trop craquante dans ce soutien-gorge.

Je gardais un sourire sur mes lèvres et un regard neutre, ne voulant pas trahir mes pensées à cet instant. Lauryn nous proposa une offre de vente, mentionnant qu’elle nous ferait le 2e produit gratuit si nous n’avions besoin que d’un seul soutien-gorge. Elle nous demandait si nous avions besoin d’aide pour choisir. Afin de ne pas aller à l’encontre de l’idée d’Anna, qui avait d’ailleurs mentionné un peu plus tôt vouloir des conseils de la jolie vendeuse pour choisir, je répondais d’une voix douce.

-Hm votre offre est très intéressante! Nous allons prendre avec joie vos conseils pour nous aider à choisir!

Personnellement si cela n’aurait été que de moi, je les aurais tous achetés. Tous les soutifs qu’elle nous avait présentés et que nous aimions. Mais je laissais une petite pause à ma douce. Elle m’avait suivi toute la journée dans toutes les boutiques. Elle avait son compte et c’était tout de même elle qui avait besoin de sous-vêtement. J’allais donc la laisser choisir ce qu’elle désirait. C’était tout de même de ma faute si l’ancien était brisé… J’allais d’ailleurs demander une seules facture pour tous nos achats et régler la somme pour ma belle. Je dirigeais mon regard dans celui d’Anna, faisant de mon mieux pour regarder ses yeux et non sa poitrine… Je dis d’une voix douce,

-Une opinion neutre sera en effet d’une grande aide je crois.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Jeu 17 Nov - 19:28


Quête interminable... pour un soutif!
PV Lauryn, Anna et Evelyne

Bon... j'étais encore là, dans la cabine, à me faire ridiculiser par Evelyne qui ne semblait pas savoir comment s'y prendre non plus pour me l'attacher. Finalement, c'est  la vendeuse qui est venue se pointer curieusement dans la cabine pour nous demander si tout allait bien. Du tout...! Je soupirais fortement en voyant cette dernière entrer, rougissant instantanément. La honte, j'étais trop pudique pour avoir autant de visite dans ma cabine d'essayage! Je me cachais malgré moi, mes bras sur mes seins -bien que ceux-ci recouvert du soutien-gorge- à attendre que quelqu'un sorte. Par contre, personne ne sortait, et elle préférait même venir l'attacher elle-même... Nous étions donc trois, dans une toute petite cabine d'essayage. Ma copine était avec moi, et il y avait également la vendeuse, que je ne connaissais même pas, et qui se trouvait un peu trop à l'aise avec la situation comparé à moi.

... ses mains chaudes venaient effleurer ma peau alors que cette dernière attachait mon soutif, m'arrachant d'affreux frissons tout le long de mon échine, d'importants frissons pourtant très visibles.... Elle nous expliquait au fur et à mesure le fonctionnement de celle-ci. Elle venait même me montrer certains bons aspect à ce truc, qui s'avérait un peu moins confortable que les autres, bien que le tout m'allait plutôt bien... ça, je devais l'avouer! Je souriais légèrement, me trouvant plutôt conne de rougir comme ça. Je contemplais mon corps, un peu gênée par le regard des autres et par les touchers de Lauryn sur mon corps. Pourtant, elle ne faisait que nous expliquer de l'importance d'un soutien gorge à sa taille. Je n'avais jamais portée attention à ça, pour ma part. Tant que ça me faisait, c'était l'important, chose qui était rare d'ailleurs. Je souriais légèrement, attendant que quelqu'un sorte.

Bon... On venait nous proposer de l'aide pour choisir. Je regardais Evelyne, celle-ci semblait d'accord avec cet aide. Je soupirais légèrement avant de prendre la parole. «Hm... Si tu veux... mais c'est ton avis, que je veux. Un truc confo, mais qui te plait.» sans plus. Je regardais rapidement la vendeuse, celle-ci quittant alors qu'un coup de téléphone retentissait. Je retournais rapidement mes iris vers les siennes, passant mes bras autour de la taille de ma douce pour l'attirer vers moi tout en l'embrassant tendrement. «Alors, laquelle tu veux que je prennes....?» Mon regard toujours aussi brûlant était rivé dans le sien, attendant son accordp our soit changer, soit empaqueter les trucs. Je ne savais même pas si elle avait faite son choix... mais personnellement, je n'avais vraiment pas le budget pour tous les acheter, alors elle était mieux d'avoir son choix de fait!

J'entendais jurer un peu derrière... un truc devait être arrivée avec la vendeuse, celle-ci partant à la course. C'est la fille en arrière boutique qui était venue frapper à notre porte pour savoir si tout allait bien et si nous avions besoin de conseils.  Je souriais bêtement, sachant pourtant pertinemment que la vendeuse ne nous voyait pas au travers de la porte, hein! «Dur choix, mais on va s'y faire! Merci!» Ni plus ni moins, elle avait pas besoin d'en savoir d'Avantage. Je ne voulais pas que tout le quartier -ni totu le mall, d'ailleurs- ne me voit en sous-vêtements, hein!!! C'était réservé à ma copine, ça!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Sam 26 Nov - 12:14

Anna soupirait un peu lorsque j’acceptais l’aide pour choisir. Elle me dit alors que c’était mon avis qu’elle voulait. Elle cherchait un soutient confortable et qui me plairait également. Je ne pus m’empêcher d’avoir un sourire tendre. C’est toujours agréable de savoir que notre opinion compte pour l’être aimé. Un coup de téléphone retenti alors et la vendeuse quitta la cabine sans plus attendre. Je sentis alors le regard d’Anna se poser sur ma personne. Je sentais ses bras autour de ma taille et j’enroulais alors les miens autours de son cou. Elle m’attira doucement contre elle, avant de m’embrasser tendrement. Je fermais les yeux le moment du baiser et lorsque je les ouvrais à la fin de celui-ci, je regardais ma douce d’un regard doux et affectueux.

Elle me demandait alors laquelle je voulais qu’elle prenne. J’eu alors un doux sourire aux lèvres. Laquelle? Je voulais qu’elles les prennent toutes, sans exception. Chacun de ses soutiens gorges l’avaient mise en valeur… Sa poitrine dans chacun des sous-vêtements avait été des plus alléchantes. Même si je n’avais pas pu admirer le résultat de chacun des essaies, je ne doutais en aucun point que le résultat avait dû être magnifique. Sans même regarde les prix sur les sous-vêtements en question, tout en me mordillant légèrement la lèvre inférieur je dis d’une voix amusé,

-Hum, pourquoi pas tous les soutiens qu’elle ta fait essayer et que tu as trouvé confortable? Je suis certaine que tu étais craquante dans chacun d’eux!

Suite à ces mots je lui donnais un tendre baiser. L’argent n’était pas le problème et je le faisais savoir à Anna avec un sourire amusé. J’entendais jurer, avant d’ensuite entendre des pas de course. Instinctivement, je me concentrais sur le son, il semblait s’éloigner. Je n’entendais pas d’autres bruits anormaux dans la boutique non plus. Mes mains étaient dans le cou d’Anna, je ne pouvais donc pas les diriger vers mon arm… Maintenant que j’y pensais, je n’étais même pas armé. Ne voulant pas faire peur à Anna, j’avais pris la décision de me promener en civile. Paranoïaque? Oui un peu. Je contrôlais alors mes réactions. Réagissant normalement. Je regardais rapidement vers la porte et retournais mon regard dans celui-ci de ma douce. Je lui fis alors un sourire en coin,

-La pauvre à du avoir une urgence…

Une autre vendeuse vint alors cogner à la porte de notre cabine. Nous demandant si nous avions besoin d’aide. J’eu alors un sourire taquin face à la situation. Alors que ma compagne l’avisait que nous allions arriver à faire un choix seule, je l’embrassais dans le cou question de m’amuser un peu. Anna était restée vague dans ses propos et dès qu’elle eut terminé de parler, je lui faisais un grand sourire angélique. Je passais alors ma main délicatement sur sa joue, avant de la descendre jusqu’au-dessus de sa poitrine. Je rajoutais alors

-C’est décidé, on achète tout! Ne t’inquiète pas pour l’argent, considère cela comme une compensation, ou un dédommagement pour les futurs soutifs qui pourraient eux aussi terminer à la poubelle.

Je lui adressais alors un clin d’œil amusé, sans m’éloigner de son corps. J’étais plutôt bien contre elle, surtout considérant le fait que je sentais sa poitrine contre la mienne.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Briggs

Vampire Libre
Vampire Libre


Messages : 47
Points : 253
Niveau de puissance : Vampire Inférieure
Emploi et loisir : Me battre pour rien

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Taille:
Emploi: Vendeuse dans un club de location vidéo

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Sam 26 Nov - 14:03


Quête interminable... pour un soutif!
PV Lauryn, Anna et Evelyne

Ses mots venaient me réconforter... comme quoi je serais sûrement craquante dans chaque soutien-gorge que j'ai pu essayer. Elle a sûrement raison, oui... par contre, je n'avais pas du tout le budget de tout acheter! Loin de là! Je me regardais, regardant les soutifs accrochés, regardant même les prix de certains. Je cherchais le moins cher, je ne devais pas dépenser plus de quarante euro ici, et parti comme c'est là, j'en ai pour au moins 200 euros! C'est impensable! Je soupirais fortement à la vue des prix, mais je sentais quelques rapprochements de la part de ma douce, chose qui avait su me ramener sur terre et me calmer un peu. Un baiser doux dans le cou, le frémissement que me procurait ses lèvres sur la douce peau de ma nuque me forçait à fermer les yeux, arrachant un long frisson sur la peau nue de mon dos. Je soupirais légèrement face à tout ça: nous étions...... dans une boutique. On pouvait rien faire là, mais voilà que les envies me prenaient... Elle s'était attaquée à mon cou, la pire erreur qu'on pouvait pas faire en ma compagnie!

Sa main sur ma joue m'arrachait un autre frémissement gigantesque, et je relâchais un léger soupire face à ses doigts qui semblaient se faufiler lentement, sur mon corps, m'offrant de gigantesques frissons. Je fermais les yeux, collant ma tête à celle de ma partenaire alors qu'elle cassait l'ambiance, rapidement, de vive voix.... comme ça. Mais pour compenser, c'était sans perdre de temps que ma douce me réconfortait sur le fait que l'argent n'était pas un soucis pour elle, de ne pas s'en préoccuper et qu'elle allait tout acheter. Mon regard s'écarquillait grandement face à tout ça. Je... ouais. Elle allait vraiment tout acheter... et j'avais beau tenter de la convaincre de ne pas faire ça, lorsqu'il était question de trouver un moyen de dévorer mon corps du regard, il n'y avait rien à faire.

Je la regardais, prenant un peu de distance avec elle avant de m'exprimer sur ce qu'elle venait de me dire. «Non. Tu vas pas t'en sortir comme ça...!» Je la regardais d'un air sombre, l'absence de sourire. Je m'efforçais pour avoir l'air de ça, évidemment... je ne voulais pas la frustrer, ni rien, mais je voulais rigoler...... et avoir l'air sérieuse en même temps, ce qui ne semblait pas fonctionner. «Je vais pas  te laisser remporter ça, comme ça, et te donner le droit de m'Acheter ce que tu veux! C'est cher, tout ça!» Mes lèvres s'étiraient soudainement dans un affreux et long sourire, faisant clairement comprendre à ma douce que j'étais carrément incapable de rester sérieuse. Je la regardais, de la tête aux pieds, avant de me décider à passer à l'action.

Je venais embrasser délicatement Evelyne, un baiser tendre, doux, rien de plus. Je prenais bien temps d'humer son odeur, goûter ses lèvres, me rapprochant de son corps dangereusement. Je laissais mes baisers se rendre très rapidement dans le cou de Evelyne, venant quelque peu mordiller sa peau, délicatement, gardant une dose de sensualité plutôt très présente dans chacun de mes mouvements. Elle avait touchée mon cou, elle m'avait allumée, elle allait m'acheter toutes les brassière dans lesquelles elle aimerait me voir.... elle n'allais pas s'en sortir comme ça! Je déposais mes crocs sur sa chair, pour la percer délicatement, laissant son sang couler doucement de cette plaie pour venir couler à ma gorge. Une seule gorgée, toute petite, mais c'était amplement pour me satisfaire pour un sacré moment. Je la relâchais bien assez rapidement, laissant mon regard scruter le visage de Evelyne, léchant et essuyant les gouttes de sang qui coulaient de mon menton.

«Là, tu peux acheter ce que tu veux! Tu pourras me dévorer du regard aussi ce soir, si tu veux!» Un sourire coquin, un clin d'oeil, je l'embrassais sur les lèvres, délicatement, avant d'ouvrir la porte de la cabine d'essayage et de pousser ma douce dehors..... Je retirais le soutien-gorge assez rapidement pour enfiler tous les vêtements que j'avais en entrant dans cette cabine, comme il se doit, sortant rapidement de la cabine également avec tous les soutiens-gorges essayés.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1379
Points : 1904
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Dim 27 Nov - 15:04

J’avais été agace et je le savais. Je m’étais amusé, avant de changer de sujet subitement. J’avais terminé le tout avec un sourire angélique et un regard amusé. Anna eu de grand yeux lorsque je lui avais dit que j’allais tout acheter, mais elle comprit bien rapidement que quoi qu’elle puisse dire, ma décision était déjà prise. J’ai une tête dure et je suis orgueilleuse. Elle n’arriverait jamais à me faire changer d’avis, surtout considérant le fait que j’aimais bien la déshabiller... Cet achat me permettrait donc de jumeler l’utile à l’agréable. Anna abandonnait finalement l’idée de me faire changer d’avis. J’eu alors un sourire victorieux. J’avais réussis à allumer ma douce physiquement et à gagner notre argumentation verbale. Je pensais m’en être tirée, mais Anna réussit à me surprendre.

Elle me regardait alors, changeant son regard du tout au tout. Elle prit un peu de distance avec mon visage, avant de me dire que je n’allais pas m’en sortir aussi facilement. Elle arborait maintenant un regard sombre, sans sourire. Au tout début, je fronçais des sourcils. Était-elle fâchée? Mais bien rapidement, un léger sourire apparut sur ses lèvres. Sa tentative de rester sérieuse tombait à l’eau lentement, mais surement. Elle me dit de nouveau qu’elle ne me laisserait pas gagner aussi facilement. Elle ne me donnerait pas le droit de lui acheter tous les soutiens gorges juste parce que je le voulais. Ses lèvres s’étiraient, me faisant comprendre qu’elle n’arrivait pas à garder son sérieux. Sa résistance de mon côté m’amusait. J’avais déjà gagné, personne ne gagne contre moi. Qu’est-ce qu’elle pensait pouvoir bien faire? Je lui souriais alors de façon amusé. Avec un petit rire et un clin d’œil je lui répondais,

-Ha oui? J’ai déjà gagné… Qu’est-ce que tu comptes faire?

Je terminais ces mots avec une pointe de défi et un regard tendre. J’étais sérieuse, je ne voyais pas ce qu’elle pourrait bien faire pour retourner la situation en sa faveur! C’est alors qu’elle me regarda de la tête au pied. Elle pensait faire quoi, là? C’est alors qu’elle vint m’embrasser délicatement. Le baiser fut tendre et doux. Je profitais de ce contacte pour profiter de la douceur de ses lèvres et pour savourer le goût de celles-ci. Je lui souriais tendrement à la fin du baiser. Elle se rapprocha alors dangereusement de mon corps. Mon dos heurtait rapidement le mur de la cabine d’essayage, alors qu’Anna collait son corps au mien. Je m’apprêtais à reprendre la situation en charge, soit reprendre le contrôle lorsque les baisers d’Anna commencèrent à se déplacer.

Bien rapidement, je sentis son corps se frotter au mien. Je sentais sa poitrine contre la mienne et le mouvement de ses hanches contre les miennes. Très rapidement, ses baisers atteignirent mon cou. Elle connait mon point faible malheureusement, ou heureusement après mure réflexion! Elle mordilla alors ma peau délicatement avec ses lèvres. Je caressais son dos avec l’une de mes mains, jusqu’à ce qu’elle soit à ses fesses, que j’agrippais ensuite délicatement. Elle continuait de mordiller mon cou sensuellement tout en bougeant contre le mien. Je plaçais alors mon genou stratégiquement entre ses jambes tout en gardant ma poigne sur son magnifique corps. Plusieurs personnes auraient été gênées de tel contact dans un milieu public, surtout dans une cabine d’essayage. De mon côté je ne voyais pas le problème, je trouvais même le tout très érotique.

C’est à ce moment que je perdis complètement le contrôle sur la situation et je fus des plus surprise. Anna déposa alors ses crocs sur ma chair, la perçant ainsi délicatement. Je sentis mon sang couler hors de la plaie, avant d’être bu par ma douce. J’avais fait gaffe et j’étais resté le plus silencieuse possible vue le contexte, mais je ne pus m’empêcher d’échapper un léger gémissement de plaisir durant la morsure. Ma main encore dans son dos, s’agrippa à celui-ci. Je plantais délicatement mes ongles dans la peau de son dos. Descendais ceux-ci lentement vers le bas sans mettre trop de force. Je ne voulais pas lui faire mal non plus! Alors que je prenais beaucoup de plaisir à ce contact, elle me relâchait rapidement. J’observais son visage, d’où je pouvais voir les gouttes de mon propre sang couler de son menton. J’en voulais plus, j’avais envie d’elle. J’allais l’embrasser de nouveau, lorsqu’elle me dit que maintenant, je pouvais lui acheter tout ce que je voulais. Rajoutant que je pourrais la dévorer du regard si je le voulais ce soir. Je lui dis alors, avec un clin d’œil.

-C’est maintenant que j’ai envie de toi, surtout après ce baiser…

Anna eut alors un sourire coquin et un clin d’œil. Elle m’embrassait sur les lèvres délicatement. Je me dis alors que c’était gagné, que c’était reparti pour un tour, lorsqu’elle prit sa vengeance. Elle ouvrit alors la porte de la cabine d’essayage, avant de me pousser à l’extérieur de celle-ci. N’étant que pour le sexe consentant, je me laissais pousser complètement stupéfaite. Je lui murmurais alors en cours de route d’une voix joueuse,

-Tu me le paieras! C’est illégal comme coup…

Une fois seule et hors de la cabine d’essayage, je portais ma main à mon cou. Le lieu de la morsure étant déjà complètement guérit. Normale, la régénération est instantanée. Ce n’est pas de mes pouvoirs de guérison que j’étais surprise, mais de l’entregent d’Anna et du fait que c’était la seconde personne à me marquer. Ma créatrice ayant été la première. Je prenais alors dans mes mains les soutiens que j’allais m’acheter aussi et attendait patiemment ma douce. Lorsqu’elle fut sortie et près de moi, je lui dis alors d’une voix amusé,

-Tu sais que… En date d’aujourd’hui, tu es la seule femme qui a réussi à me marquer avec mon consentement?


Nous nous dirigions alors vers la caisse avec tous nos articles.  La vendeuse nous y attendait déjà d’ailleurs.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La quête interminable... pour un soutif! Aujourd'hui à 19:07

Revenir en haut Aller en bas
La quête interminable... pour un soutif!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Soirée tropicale [pour tous les étudiants et profs !]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Le plaisir sur la peau-
Sauter vers: