Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Arturia Knight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arturia Knight

Lycan Mac Hawks
Lycan Mac Hawks


Messages : 40
Points : 203
Niveau de puissance : Grande Louve
Emploi et loisir : Béta dominante des Mac Hawks.

Feuille de personnage
Âge: 32
Taille: 1M74
Emploi: Bêta dominante/Dirigeante de chaines de restauration.

MessageSujet: Arturia Knight Sam 9 Juil - 11:52

Arturia Knight


Mon Identité

Nom: Knight
Prénom:Arturia
Surnom: Aucun
Âge: 32 ans (en parait 25)
Sexe: Femme
Orientation Sexuelle: Hérosexuel
Pays d'origine: Angleterre
Lieu de naissance: Londres
Ma Race

Race: Lycan, loup arctique
Groupe: Mac Hawks
Type de naissance: Naturelle
Intentions: Éliminer les clans ennemis, augmenter sa notoriété.
Supérieur immédiat: Cathrine Ayanna Mac Hawks
Emploi: Bêta dominante de la finance des Mac Hawks. Dirigeante d'une chaine de restaurant haut gamme et classique. Directrice d'un casino.
Autres*: Rien à ajouter pour le moment.


Vous-même

Nom*:
Surnom:
Âge: 24 ans
Découverte du forum: Top site
Fréquence de connexion: Régulière
Autres personnages: DC
Autre trucs sur vous*:
Commentaires*: Pas grand chose à dire en plus de la dernière fois ^^'
De l'extérieur

Description physique:

Comment d’écrire la lycane ? Pour commencer, c’est une femme d’un mètre soixante-quatorze pour un poids de soixante kilogrammes bien réparti lui donnant des formes féminines modestes, à la chevelure d’or attaché la queue de cheval se termine au milieu du coude. De fine oreille dissimulée derrière sa crinière. Son regard d’émeraude démontre clairement sa confiance en elle et son flegme. Son nez aquilin semble inamovible et ses pommettes d’une perfection impeccable affichent son peu d’expressivité. Sa silhouette fine et athlétique ne se courbe jamais, on le ressent à sa démarche impérieuse qu’Arturia n’est pas le genre à baisser l’échine ou alors uniquement par respect.

Sa garde-robe est à l’image de la dame. Sobre, jolie, élégant, sans fioriture inutile. Sa tenue habituelle est composée d’une veste noire pouvant se fermer avec bouton ou fermeture éclair s’arrêtant juste en dessous des fesses. En dessous se trouve une chemise d’un gris acier. Son pantalon assorti au jais de son manteau est assez souple bien que relativement proche de son corps. Le bas de son ensemble se finalise par des chaussures habillées vernies.

Cela serait une effroyable erreur de la cataloguer à cet unique ensemble bien que régulière pour la demoiselle. Elle dispose d’une pièce dressing complète disposant de vêtements variés triés par type et par saison afin de permettre à la louve-garou de s’habiller en toute circonstance. On remarquera qu’en public la belle a toujours ses mains vêtues de gant raffiné ne le retirant que sous ordre ou obligation procédurale. Il est vain de préciser qu’elle accorde un important non négligeable à l’hygiène.

En revêtant son enveloppe bestiale, on aperçoit sa pureté de louve arctique de par son poil blanc épargné d’un quelconque métissage. Grandissant légèrement, elle en impose beaucoup plus par sa fourre épaisse, ses yeux devenus d’un vert luisant semblent vouloir vous transpercer, à l’image d’un prédateur prêt à fondre sur sa proie. À dire vrai, il sera assez exceptionnel de l’observer sous sa forme animale pure. Du moins en dehors des nuits de pleine lune. Elle préfère largement sa forme semi-humanoïde la distinguant des simples chiots ou des bêtes enragées. Quand bien même la douleur l’enrage, sa fierté la rappelle à l’ordre en tentant de refuser l’agressivité aveugle. Seulement, gare à trop vouloir la titiller, un coup de patte est si vite parti.


De l'intérieur

Description psychologique:

Ce qui frappe en premier lieu et sa relative franchise. Arturia se cache de peu de choses, mais cela est pour mieux dissimuler ses intentions. Détourner l’attention sur ce qui importe peu pour ne pas attirer l’attention sur les sujets vraiment importants. Elle a le goût du pouvoir, plus par fierté et par attrait pour le prestige qu’un vrai désire de soumettre la plèbe à sa botte. Seulement, elle ne souhaite pas dominer pour dominer, elle vise les plus hautes places afin d’améliorer le monde à sa façon. Si elle prête à être impitoyable pour cela, elle n’est cependant pas sans jugeote. Elle considère la prise de position par la force comme néfaste et aisément renversable à terme, contrairement à celle où l’on rallie les siens par loyauté qui solidifiera les liens à travers les siècles. Défiant ainsi les despotes avides de domination.

La louve a hérité de son père son sens du pragmatisme, mais également de sa nature possessive. On pourrait dire qu’elle reçut de sa mère son empathie envers autrui et de son orgueil. Si elle a un penchant à rapidement ranger ses relations dans des cases et d’en sortir au besoin, elle n’est pas sans cœur. Combiné à son instinct animal, Arturia protégera tous les êtres sous ses ordres et ne les enverra jamais au suicide par désir égoïste ou comme diversion pour sa vie. Sa fierté ne lui permettra pas, on ne menace pas un homme ou une femme qu’elle côtoie impunément. Mise en garde au traître et à ceux projetant d’assassiner les siens, qu’il s’agisse d’un membre de meute influences ou chétives, de ses parents ou amies proches. La lycane n’aura de cesse se vous traquer le restant de ses jours jusqu’à ce qu’elle puisse arracher votre tête du cou à main nue.

Autrement sa capacité à ressentir les émotions d’autrui lui donne une qualité indéniable en affaire en combinant cela à sa discipline de fer et son calme surprenant pour une louve-garou. Arturia a pour elle sa patience et le fait d’aimer trouver des solutions pacifiques. À dire vrai, il est rare de la voir s’emballer, mais tendait bien l’oreille et vous entendrez qu’elle est loin d’être vide d’état d’âme. C’est juste qu’elle n’aime pas pratiquer les grands effets de manche ayant pour but d’amuser la galerie. Cependant, n’imaginez pas un instant qu’elle soit du genre à trembler devant la violence. Au contraire elle mesure juste la proportion suivant la volonté à lui nuire. Bouscule là involontairement et tu auras mal à l’épaule en plus sa réprimande. Marche-lui sur le pied intentionnellement, elle te brisera la rotule. Menace-la d’une arme et ton avenir se trouvera au fond de l’océan. La sentence ne tombe pas forcément dans l’immédiat, mais elle fera toujours effet tôt ou tard, cela dépend du niveau de menace que peut représenter l’individu et les conséquences à le toucher.
Si elle possède d’autres qualités, certaines entraînent des défauts qui constituent une faiblesse. Notamment, sa fierté, elle a une haute estime de sa personne qui la pousse de l’avant pour accomplir de grande chose, mais cela à tendance à la faire toiser les individus dont elle ne désire rien ou les plus lambda. Parfois, elle fera difficilement machine arrière après une décision prise par son orgueil, malgré qu’elle puisse voir en son for intérieur après coup que cela était la mauvaise marche à suivre.

Ironiquement ses craintes de paraître fragile et sa peur de devenir une femme de la plèbe, lui ont octroyé des forces, qui avec le temps on eut tendance à la rendre confiante. La peur d’être dépendante des autres pour se défendre lui à pousser à s’entraîner à maîtriser sa rage intérieure et à apprendre le close quarter combat en complément de l’aïkido pour se défendre. Néanmoins, elle n’a jamais eu depuis l’expérience d’une véritable situation de stresse ou tout semble hors de son contrôle.
Et la réside les plus grandes peurs d’Arturia, ne plus avoir aucun contrôle sur sa vie et par définition se retrouver en bas de l’échelle sans possibilité de remonter la pente par elle même sans main bienveillante voulant par altruisme qu’elles reviennent sur le devant de la scène. Elle aime aider les autres à prendre son envol, mais a contrario ne supporte en aucun cas d’être dépendante de quiconque. Même si d’une certaine façon elle est obligée de dépendre d’élément extérieur vis-à-vis de la société ou des siens. Ce qui la pousse à évoluer est que son statut aux yeux de tous s’élève ou au moins reste fixe et non ne diminue, elle est terrifiée à l’idée un jour de se retrouvé démunie de tout ce qu’elle connut et bâti. De devoir tout recommencer à zéro en sachant que ceux qui l’on mit à terre l’empêcheront de remonter. Elle redoute également de ne plus parvenir à contrôler son instinct animal, l’amenant à regretter des actes qu’elle commettra sans vouloir et briser des vies sans le souhaiter. Un regret qui surviendra si elle éprouve de la sympathie envers une victime.
Il reste à éclaircir ce qu’elle pense des autres races, mais également de ses congénères. Elle voit les membres de sa race ne pouvant maîtriser la demi-transformation comme des êtres lambda et ce ne pouvant ce contrôler ou faisant preuve d’une féroce envie de sang comme de vulgaires cabots enragés. Remarque elle fait preuve de tolérance envers les jeunes loups-garous ou récemment transformé, mais elle n’en a aucune pour les plus anciens. Cette catégorie de loup est à ranger dans celle des simples bêtes tout juste égales aux animaux.

Les vampires n’attisent rien de particulier chez l’Anglaise. Ils sont au mieux égale à la race lycan, mais un brin inférieur, car dépendant des humains pour survire contrairement au lycan. À noter que pour elle les sanguinaires font honte à l’image des nobles des vampires à l’instar des crocs noirs qui ridiculise la race des loups garou, leur donnant une image de décadence qu’il faut éradiquer expressément.

Pour finir, vous l’aurez sans doute deviné, mais elle ne considère pas les humains comme ses égales. Principalement à cause de leur fragilité physique, elle peut néanmoins envisager d’en transformer si leur intellect les rend assez intéressants pour et qu’elle sent leur potentielle de rentrer dans l’élite de leur race. Mais elle les garde en respect à cause du nombre de leur population.



La vie qui m'habite depuis toujours

Passé:

Son récit commence comme tout les êtres vivants ou ayant vécu en naissant. En mille neuf cent quatre-vingt-dix-huit, elle naquit à l’hôpital saint-thomas, mais elle ce départ différé des autres nourrissons, Arturia et sa mère recevait régulièrement des visites rallongées de garde du corps jour et nuit. En plus des protecteurs déjà surs place. Forcément lorsque l’on est dans une des familles les plus riches du pays et relier au clan Mac Hawks cela force à garder une certaine prudence sur ses membres les plus vulnérables. Durant toute son enfance, étant fille unique elle a toujours eux des protecteurs souvent bien visible et d’autre dont elle ignorait l’existence. Malgré son air supérieur observable depuis son plus jeune âgé, elle n’ignorait rien de son appartenant à la race des lycans et il lui fut suffisamment ancré dans la tête de ne cependant ne jamais le dire à quiconque. Dans son imagination, être une louve-garou la rendait spéciale auprès des humains. Comme si dès la naissance elle avait un don naturel pour s’élever au-dessus de la masse.

Cependant, sa vie ne fut pas des plus libres, dès son école primaire elle commença son apprentissage au combat avec un art défensif, l’Aïkido. Il n’y a eu aucun incendie sortant de l’ordinaire d’une enfant de son allant à l’école primaire, pour ensuite aller au collège privé. Ses résultats scolaires furent largement au-dessus de la moyenne surtout concernant les mathématiques dans le domaine du calcul notamment. Exception faite pour les arts où elle semblait éprouver plus de difficulté à se mettre au niveau de la masse.

Les grands bouleversements dans sa vie arrivèrent à son entré au lycée privé, mais également des professeurs particuliers afin. Comme si attendre une Knight se devait d’avoir le meilleur des professeurs afin d’assurer une relève digne de ce nom. Sauf, que sa véritable vie de lycane commença en décembre. Alors que sa mère lui interdit strictement de sortir un soir, car la pleine lune allait faire son apparition. Enfermé dans sa chambre furieuse elle ouvrit un volet et fit son erreur de regarder le ciel. Quel était ce sentiment ? Son cœur palpite à un rythme enivrant, d’une nature habituellement calme, senti la colère et plus exactement la douleur. Son enveloppe charnelle se tordait, la souffrance augmentait graduellement son agressivité.
Transformée pour la première fois en une magnifique et gigantesque louve arctique, elle partit en chasse. En chasse de quel gibier ? Probablement humain ou animaux sauvages ayant eu le malheur de croiser sa route. Ses souvenirs de cette nuit demeurent encore flous, des brides par-ci par-là sans véritable cohérence. À son réveil, elle se retrouva à nouveau dans le manoir familial, à son chevet son père et sa mère. En bougeant Arturia ressentit ses membres et son corps dans sa globalité la faire souffrir, elle y vit de jolis hématomes. En touchant son visage, elle sentait sa joue plus ondulée qu’à l’accoutumée et des coupures. Ses parents lui expliquèrent ce qu’il s’est passé durant son escapade. Ils n’avaient pas de chiffre exact sur son nombre de victimes, mais il en avait recensé cinq qui était certaine grâce au témoignage d’une jeune fille traumatisée ayant décrit le massacre perpétré sur ses camarades par un monstrueux loup blanc. Ils avouèrent qu’elles étaient rentrées d’elle même dans le manoir, mais dans un tel état de férocité qu’elle attaquait tout le monde, au point que son père doit la neutraliser par la force. Ce fut l’unique fois en dehors des entraînements qu’un de ces parents leva la main sur elle pour le bien de tous. Depuis cet incident elle organise son emploi du temps afin d’avoir au moins une demi-heure ou une heure pour canaliser sa rage et laisser parler son instinct sans provoquer de bain de sang.

Le lendemain, les courts reprit et sans qu’aucune trace de coup sois visible sur son minois. Constatent ses capacités de guérison plus élevée, avant de commencer le premier court, elle apprit qu’un de ses camarades a été retrouvé sauvagement assassiné par un mystérieux tueur ainsi que quatre jeunes étudiants d’autres classes. Entre les courts elle rechercha l’unique survivante, qu’est-ce qui l’a poussé à la voir ou revoir, sur le moment elle l’ignorait. Trouver la victime fut des plus faciles ce genre d’événement à de quoi alimenter les rumeurs. Arturia fut cependant stupéfaite de constater qu’elle eut le courage de reprendre les études. En la côtoyant, elle comprit qu’elle avait tué malgré elle une partie d’elle même, à commencer sa joie de vivre et son estime d’elle même. La louve découvrit un nouveau sentiment des plus désagréable, la culpabilité. C’est une chose de détruire une vie intentionnellement, mais causer par un incident qu’elle ne put contrôler et dont le sort aurait pu s’abattre sur sa famille s’il n’avait pas été assez fort pour l’arrêté. Essayant de l’aider au mieux de la soutenir, en commençant par la croire et apporter du crédit à son récit.
Tout le monde, lycéen comme psychologue disait qu’un loup blanc aussi gros qu’un homme existait et que son esprit avait perverti ses souvenirs, car elle ne pouvait accepter qu’un humain put faire un acte aussi horrible. Elle dut souvent jouer sur les mots pour avoir sa confiance et ne pas paraître folle aux yeux de son entourage. À l’époque le matraquage médiatique sur l’existence des lycans et des vampires n’était pas encore présent. Dans un sens elle remontait le moral d’une âme en peine, dans l’autre ils la voyaient comme une bonne samaritaine. Ce passage, ne l’empêcha en aucune manière de se laisser plus aller en mettant parfois voir souvent sa dignité de côté et sa sacro-sainte fierté. Elle testa un peu de tout, car avec sa maîtrise de ses pouvoirs, elle se sentait de plus en plus invincible et intouchable.
L’événement qui la stoppa dans son élan désinhibé et le jour où elle créa un carambolage avec une voiture volée après la consommation d’une drogue dont elle ne se rappelle plus du nom. Son garde du corps attitré en cette période parvient à la tirer d’affaire et à tenir cela secret. Non sans la mettre en garde que si elle débordait encore une fois il signalerait seulement la moitié de ses déboires à ses parents. Même avec l’esprit brumeux, elle comprit qu’il fallait poser des limites lorsqu’on teste ses capacités.

Suite à cela, la tragédie fit naître une amitié et également une ennemie en puissance. Elle lui avoua plus tard vouloir chercher à retrouver ce monstre et le tuer. Arturia eut un sourire en demi-teinte, désormais sa copine n’avait plus besoin de son aide pour avancer, mais elle aurait à l’avenir une adversaire au moment ou elle verrait que la louve-garou qu’elle pourchasse. Émilie de son nom s’engagea dans les forces spéciales pour abattre des démons de substitution. La louve apprendra à l’avenir qu’elle s’engagea dans les brigades de l’ombre suite à la popularisation des médias. D’une certaine façon, ça réussit est en quelque sort un peu malencontreux pour les non-humains. Quant à Arturia elle termina ses études en économie et cuisine avant de prendre la tête d’un restaurant et commencer son affaire.

C’est à partir de la fin de son parcours scolaire que les complications firent leur apparition. Elle entra activement sous les ordres des Mac Hawks en jurant fidélité au clan et de prouver comme tous les autres loups avant t-elle ses compétences. Sans que la position de sa famille enlève où diminue son mérite dans a sa réussite. Sans sa réprobation au prêt de son père elle aurait commencé à un rang plus élevé que celui de recrû, mais par orgueil elle voulait prouver à tous qu’elle arriverait à la place qu’occupe son père sans. Son paternel fut heureux de cette décision, car lui aussi dû commencer en bas de l’échelle et même s’il a une époque il aurait préféré obtenir un fils. Il sentait que sa fille serait capable avec ce qui lui a transmis de réussir avec aisance ce qu’il a mis des décennies à réaliser.

Sa dévotion à réaliser ses missions pour le clan ne ralentit que peu son ascension au niveau de la société. Ouvrant une chaîne de restauration gastronomique de haute gamme et la seconde plus modeste, qu’elle ouvrit à Londres et dans d’autres grandes villes du monde, comme Washington, Paris, Tokyo, Berlin et à Moscou. Visant à terme à posséder un restaurant dans chaque pays influent en plus d’envisager de se diversifier dans la grande distribution en possédant les commerces ou en proposant des plats préparés plus comestibles et au prix aussi abordable que les misérables repas en boîte de conserve. Elle n’a donc pas repris les usines de construction automobile ou de meuble de son père et sa mère, mais envisage de les reprendre dans un avenir incertain.

Retournons à ses tâches aux siens du clan Mac Hawks, tous pouvaient confirmer que le mot procrastiné ne vu jamais le jour dans son vocabulaire. Effectuant ses missions avec rapidité et efficacité augmentant son estime d’elle même déjà bien élever et surtout lui ancrant dans le crâne qu’elle n’était pas une simple lycane, mais une lycane d’élite. Ce qui lui fit regarder les jeunes vampires et lycan comme inférieurs, le temps du moins qu’il fasse preuve de discipline ou qui gagne de l’expérience avec les années. Pour faire simple, elle trouvait qu’on l’envoyait sur des objectifs bien trop faciles pour elle, donc elle visait à chaque fois plus difficile et risquée. Malgré toute l’opposition de ses ennemis n’arrivait pas à être à la hauteur de son entraînement quasiment militaire. Elle n’a donc jamais vraiment ressenti le danger dans une situation qui semblait hors de contrôle. Par conséquence elle grimpa expressément les échelons et arriva en quelques années au rang d’alpha soumis.

Son envolé continua en achetant un casino faisant également restaurant et hôtel à Londres en plus de lui servir de résidence secondaire avec le manoir qu’elle fit bâtir pour elle uniquement avec ses deniers personnels gagnés. Lorsque le tapage médiatique commença, son père avec ce changement accusa le poids des années et elle profita de l’occasion afin de prendre la direction de la famille Knight en devant leur alpha. Après une conversation âpre, elle obtient son sésame et par extension devient la nouvelle bêta dominante des finances des Mac Hawks. Certaine qu’avec sa personne à la tête de la gestion économique du clan, que leur compte en banque n’allait jamais aussi bien se porter. Et elle s’en porte que mieux, car sa nouvelle position lui offre un nombre de possibilités qu’elle n’avait jamais put avoir jusqu’à présent.




Bienvenue en Enfer
Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Grey

L'administrateur sadique
L'administrateur sadique


Messages : 2495
Points : 3488
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Mercenaire

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Mercenaire

MessageSujet: Re: Arturia Knight Sam 9 Juil - 22:14

Yop!

Re-bienvenue à toi!

Inutile de me présenter, je crois que tu me connais déjà! Wink

Ta fiche est superbe, j'adore ta plume, comme d'habitude! J'espère ne pas la croiser inRP, elle risque de taper sur les nerfs de Bryan avec son air hautain!

Je n'ai personnellement rien à redire sur ta fiche Wink

Elle est validée pour ma part! ^^

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

FicheConnaissancesSuivi de RP ♦ #999999

Signa par Mikaël Crown *_* Groooos merci ♥♥
Carte d'identité de la brigade de l'ombre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: Arturia Knight Dim 10 Juil - 9:34

Pour ma part aussi je valide! Je n'ai rien à rajouter Smile

Bryan à très bien résumé le tout! Smile

Bon jeu!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: Arturia Knight Dim 10 Juil - 10:08


Tu es validé!



Bienvenue parmi nous! Le pire moment est fini. Courage, on a presque terminé!

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse et le bout ennuyant :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici

Et n'oubliez pas: Amuses-toi bien parmi nous!


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Arturia Knight Aujourd'hui à 8:34

Revenir en haut Aller en bas
Arturia Knight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I am the knight who says "Ni".
» Screen armures 165 Knight
» Mia Knight
» L'alphabet vampire knight !
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Espace membre :: Présentation :: Registre officiel :: registre officiel des Lycans-
Sauter vers: