Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Lun 1 Aoû - 20:24

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco





Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Mar 2 Aoû - 5:19






✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Ven 5 Aoû - 0:37

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco



La douche se fit rapidement entendre par la suite. Il se sentait sale? J'en savais rien mais j'allais lui laisser un peu de temps, question qu'il se remette de sa première fois qui semble lui avoir été forte en sensations. Je soupirais fortement, sachant très bien qu'il en serait pas sorti rapidement. Je me dépêchais alors de réenfiler mes vêtements, retirant les couvertures souillées de mon lit pour m'écraser rapidement sur mon matelas, en étoile, contemplant attentivement le plafond. Je me fermais les yeux un instant, tentant de réfléchir correctement. Déjà que ça m'irritais beaucoup de ne pas avoir pu terminer le boulot, j'avai dû me combler seul.... et en temps normal, je préfère aller terminer avec le corps de mes victimes, peu importe s'ils sont consentants ou pas... mais lui.... j'arrive simplement pas à me décider de me lever, et aller le violer.....

Je sentais rapidement l'odeur du sang... C'était venu me préoccuper, à un point où je ne pouvais plus rester là sans rien faire. Je me redressais donc finalement, m'étirant et me rendant sur un pas assez rapide devant la porte de la salle de bain, toquant à celle-ci. Voyant que je n'avais pas de réponse, et malgré l'odeur de sang et la douche qui coulait depuis un moment, je ne pus m'empêcher d'entrer quand-même. Je n'allais pas rester là, de marbre sans rien faire!!! Il s'était mutilé? Il s'était suicidé? blessé? J'en sais rien, mais l'eau de la douche qui ne s'arrête pas et l'odeur de sang ne me rassurait pas du tout. J'ouvrais donc la porte, lançant un léger regard vers la douche à la recherche de mon esclave. «Aamos... ça va?» Je me demandais de plus en plus ce qui se passait avec moi... déjà que de demander des nouvelles d'un piètre humain.... ça ne me ressemblait pas....



Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Sam 6 Aoû - 1:59





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Le début d'une nouvelle viePV Vergil



Vergil m'avait mis mal à l'aise... et j'étais persuadé qu'il l'avait fait exprès. Cette pensée augmenta mes sanglots, me faisant mordre plus fort dans ma propre chair, du sang coulant doucement, et dans ma bouche et dans la douche. Les larmes ne s'arrêtaient pas... j'avais attendu tant de choses pour ma première fois... douceur, tendresse, amour, plaisir... que l'un comme l'autre nous fassions attention aux réactions et expression de l'autre... de la confiance aussi... Au lieu de ça, je n'ai pas pu apprécier pleinement le plaisir que je ressentais, ma honte ayant pris le dessus... amusant le vampire qui n'avait rien fait pour me calmer, pour m'aider. Il avait juste continuer à m'humilier.

J'étais doué pour cacher mes sentiments, pour tout encaisser... mais j'avais malheureusement mes limites, limites qui s'étaient fait sentir ce soir. Trop de honte, m'obligeant ainsi à fuir car j'étais incapable de retenir mes larmes et mes sanglots. Je ne voulais plus sortir, j'avais trop honte pour ça... je ne voulais plus voir le vampire... je voulais juste m'enterrer loin.

Je finis par me calmer et par éteindre la douche et en sortir, trempé, encore bandé, la marque de mes dent bien visible sur mon avant bras, mes yeux rouges d'avoir pleuré. J'étais perdu... je ne savais plus quoi faire, j'avais peur d'affronter le regard du vampire.

«Aamos... ça va?»

Je restais figé un temps, relevant timidement la tête. La honte se lisait à nouveau sur mon visage alors que j'attrapais rapidement un serviette au hasard, tombant dans ma précipitation, mais je m'en fichais. Je n'émettais aucune plainte, me couvrant, cachant mon érection encore bien présente et ma morsure. J'avais eu le temps de voir que le vampire c'était rhabillé. Au fond, peut être n'attendait-il que cela... je n'étais pas assez bien pour le satifaire. Je serrais la serviette contre moi, retenant une forte envie de pleurer. Ma première fois n'avait pas eu lieu... et les préliminaires avaient été un enfer où je n'avais fait qu'amuser un vampire. Baissant la tête, tremblant légèrement de froid, je lui répondais, d'une voix cachant tous mes sentiments négatifs à cet instant.

Ca va... je... vais retourner à ma chambre si vous n'avez plus besoin de moi...

C'était sans doute mieux... je n'avais pas le droit d'attendre de lui une première fois de rêve... tous mes espoirs s'étaient envolés en une soirée. Ses touchers avaient été si agréables... alors pourquoi son attitude n'avait-elle pas été ainsi ? Je serrais plus la serviette contre moi, j'avais encore honte, tellement honte... et ça allait sans aucun doute l'amuser encore...

© Jawilsia sur Never Utopia


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Ven 12 Aoû - 18:28

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco

Je m'étais tellement inquiété que je n'avais pas pu m'empêcher d'aller voir... et pourtant, ça ne me ressemblait pas de laisser voir une quelconque trace d'inquiétude, peu importe envers qui elle s'avérait. L'odeur du sang était encore peésent, malgré la réponse de Aamos : entrouvrant la porte, je voyais son corps recouvert d'une serviette, et un regard qui semblait tout aussi honteux au visage ce qui me laissait plutôt perplexe quant à ce qui venait de se passer dans la douche. Mon regard le scrutait alors que j'ouvrais pleinement la porte de la pièce, laissant la chaleur et l'humidité de l'eau quitter vers le reste de ma chambre dans un grand nuage de brume opaque. L'absence de sourire sur mon visage laissait tout comprendre de mon état actuel, bien malgré que j'étais encore trop mêlé dans mes propres sentiments pour me centrer sur une seule. Mes pas s'avançaient lentement vers lui, mais s'arrêtait aussitôt le seuil de la porte de la pièce traversé. «Y a un odeur de sang...... tu es sûr que ça va?»Mes iris rubis continuaient de scruter son visage, à la recherche de ses yeux.

Finalement, mon regard s'était tout bonnement dévié de lui-même vers le membre de ce dernier. Bien qu'une serviette recouvrait sa bien gênante érection, elle n'était toutefois pas invisible encore, ce qui allait sûrement lancer un autre kilo de gêne au visage de l'homme..... alors là, si j'étais pour lui faire remarquer, il allait sûrement mourir de honte, directement là, sur place.... ou se barrer encore une fois, comme il venait de le faire? Je soupirais légèrement à la question de Aamos, ce dernier réclamant sa chambre alors que moi, je réclamais son corps. Cependant, j'étais carrément incapable de lui faire du mal, j'y arrivais pas, je ne me comprenais tout simplement pas..... il fallait pas que Evelyne me voit comme ça, elle aurait pas encore fini de se moquer de moi dans deux siècles..... Je sais décidément pas ce que je trouvais à cet homme...... un humain, ceci dit.... mais son visage était tout simplement magnifique, son corps était sublime, et quoi dire de sa personne: attentionné et très respectueux... D'ailleurs, pour qu'il ait réussi à me piquer à vif comme ça, il devait être un humain plutôt spécial... sinon j'aurais déjà passé sur son corps plusieurs fois, et il serait sûrement en train de languir par manque de sang parce que j'aurais pas pu me retenir de le vider... mais encore là, c'est une chose que je n'arriverais pas à lui faire. J'avais passé par dessus mon envie de boire pour lui, j'avais passé par dessus mon envie de sauter quelques étapes pour lui... et il voulait se barrer comme ça.

Non... je ne pouvais pas le laisser partir comme ça. Je m'avançais vers lui, lentement, un pas à la fois. Je devais à tout prix l'éloigner de moi, je devais faire gaffe de ne pas le laisser percer mon âme comme ça. Cet homme m'était fatal, je devais l'avouer, et si je ne faisais pas attention, il risquait fortement de pouvoir me manipuler à sa guise..... et ça, hors de question. Ma main agrippait sa serviette, et la retirait de sa taille, laissant le tissu tomber au sol en dévoilant l'homme dans son plus simple appareil. Je devais le briser, je devais absolument faire en sorte qu'il arrête de s'approcher de moi émotionnellement. Je devais m'éloigner moi-même de cet homme. Ma dominance et mon orgueil venait qu'à prendre le dessus en ce moment là, engouffrant mes sentiments au plus profond de mon être...... là où ils avaient toujours été.... et je ne devais plus les faire sortir à nouveau, pas même pour cet humain.

Une fois l'homme mit à nu, je m'approchais de lui encore une fois jusqu'à ce que nos deux corps soient complètement collés. C'était plus fort que moi, je m'étais approché de lui sans même avoir dit quoi que ce soit, et sans avoir osé faire quelque chose. Aucune explication, aucune raison, je le plaquais contre le mur de la salle de bain, collant mon corps encore une fois au sien bien malgré le tissu gênant de mes vêtements. Je devais le briser... je devais lui faire honte, faire en sorte qu'il me déteste... je ne voulais pas qu'il m'aime... je ne voulais pas aimer... je veux détester, je veux me servir de lui...... c'est un humain, un jouet, sans conscience et sans droits.... il n'a pas l'autorisation de décider quoi que ce soit en ce manoir... encore moins de jouer avec mes sentiments. Mon regard était des plus sombres, des plus noirs, mes iris rouges étant devenus complètement écarlate alors que mes canines étaient à leurs plus longs, mon souffle était court et je tremblais sous l'envie. L'absence de sourire sur mon visage faisait comprendre la gravité de la situation sans même que j'ais la nécessité de parler. J'allais passer sur son corps comme je l'avais fait avec mes autres esclaves... Je devais à tout prix le détester.



Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Lun 15 Aoû - 15:30





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Le début d'une nouvelle viePV Vergil



J’avais honte, je me cachais comme je le pouvais… cette honte qui refusait de partir… pourquoi j’étais si mal à l’aise ? Et avec Vergil qui entrait carrément dans la salle de bain, ça n’arrangeait en rien mon état. Il ne souriait plus… je l’avais vraiment frustré alors… Il s’avança vers moi… l’envie de reculer se faisait ressentir, mais je n’en fit rien, restant là où j’étais.

«Y a un odeur de sang...... tu es sûr que ça va?»

Il me détaillait, me faisant frémir. Je blêmissais à son affirmation… j’avais espéré qu’il ne remarque pas. Je ne savais plus quoi dire ou faire. Je rougissais carrément en suivant son regard sur ma bosse, tentant de la cacher plus. J’avais envie de pleurer tellement j’avais honte. Il soupira quand je lui demandais de retourner dans ma chambre… ça ne me rassurait pas… pas du tout même… Je voulais retourner à ma chambre, me calmer moi-même. Je voulais aussi faire plaisir à Vergil… Il s’avançait encore, je tremblais légèrement. Je voulais vraiment me cacher… Je regardais avec effroi sa main prendre ma serviette et la retirer, me dévoilant complètement… mon membre bien dressé, et la morsure à mon avant bras… Je devenais encore plus rouge, l’envie de pleurer se faisant plus ressentir.

Je me reculais contre le mur, me recroquevillant sur moi-même. Je le suppliais intérieurement de me laisser partir… Il s’approcha encore, collant son corps au mien… Je tremblais, j’avais peur… j’aimais Vergil, j’en étais persuadé… mais j’avais peur d’aller plus loin… et surtout, j’avais honte… trop honte… Il m’avait collé au mur, son corps toujours contre le mien, me faisant bander plus. J’avais encore plus envie de pleurer, je tremblais tellement…

Vergil… pitié… s’il vous plait…

Je ne savais pas pourquoi je suppliais, pourquoi j’avais peur, je ne savais plus quoi faire…

© Jawilsia sur Never Utopia


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Lun 22 Aoû - 15:11

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco

J'étais aveuglé par un mélange de haine envers moi-même ainsi qu'un brin de colère, et beaucoup d'envie... trop, peut-être. Ma main agrippait fortement la chevelure de l'humain, l'emmenant dans ma chambre rapidement pour le pousser violemment contre mon lit. Il n'allait pas s'en sortir comme ça aujourd'Hui, ça, non. J'avais des plans, et il n'allait pas les briser, même s'il me suppliait comme il l'avait fait plus tôt. Le supplice...... cette façon de faire plier les maîtres les plus faibles pour les faire obéir à leurs esclaves... je n'allais pas écouter ces supplices, ça, non. Il allait d'ailleurs regretter le fait de m'avoir refilé ces quelques demandes...




Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Jeu 25 Aoû - 13:27






✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Jeu 25 Aoû - 19:56

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco

Je devais le détruire, le briser. Je ne voulais pas l'aimer, je ne voulais pas aimer personne.... L'amour, sentiment inutile qui ne fait qu'Affaiblir les gens.... et maintenant, ce sentiment semblait menacer mon esprit, je ne devais pas craquer. Je devais le briser, lui faire honte, le faire fuir. Je devais absolument le détester. Haine. C'est ce que j'ai besoin de ressentir envers lui. D'ailleurs, il ne semblait plus du tout enclin à rien, sa mine semblait être devenue désespérée, piteuse, déçue.... peut-être étais-ce le cas, mais Ô à quel point je m'en foutais, s'il était pour me détester, c'était ce que je voulais. Je voulais qu'il me haïsse, au plus haut point, et qu'il ne ramène plus son joli minois vers moi.



J'étais complètement perturbé. Je me sentais mal de lui faire subir tout ça, mais je m'en foutais, je ne voulais pas son amour...... La haine est ce que je voulais de sa part, je voulais qu'il me déteste. Avec la moue qu'il avait prit, c'était bien parti, je devais continuer... briser cet amour, ce sentiment inutile qu'il ressent à mon égard, et celui qui menace la porte de ma conscience également.



Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Ven 26 Aoû - 3:44






✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Sam 10 Sep - 12:55

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco




Codage par Damian Black


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Jeu 22 Sep - 10:38





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Le début d'une nouvelle viePV Vergil



Je le laissais me manipuler, je ne résistais pas. A quoi bon me débattre… je venais de tout perdre. A part un chaton, que laisserai-je derrière moi ? Des albums, des films, des séries, des pièces de théâtre… que dira-t-on de ma mort ? Mentionnera-t-on le fait que je me sois suicidé ? Je retenais mes larmes, Vergil me faisait mal. Il semblait s’en satisfaire, m’obligeant encore à lui faire une fellation. Je restais une poupée. Je refusais de me battre, je refusais de faire quoi que ce soit jusqu’à ce qu’il me libère.

L’homme que j’aimais m’avait trahi… ni plus ni moins… je n’avais plus le goût de vivre. Rien ne me retenait en ce monde. Je sentais mon corps continuer de réagir, sans doute à cause de ce qu’il m’avait donné, mais certainement pas grâce aux touchers du vampire, touchers qui n’avaient aucun goût, qui ne me procurait aucun plaisir.

Je n’avais pas peur, je ne détestais pas Vergil… je n’y arrivais pas… au contraire, je l’aimais encore. Je tentais de me persuader que ce n’était pas Vergil… il ne pouvait pas être aussi mauvais… il devait avoir eu une bonne raison de me trahir non ?

J’entendis le vampire soupirer. J’ouvrais timidement les yeux, le voyant retirer sa verge de ma bouche, je ne pouvais retenir un soupir de soulagement en sentant que la chose en moi cessait de vibrer. La douleur partait, d’autant plus quand il la retira de moi. Il me détacha et partit rapidement à la salle de bain. Une larme coula le long de ma joue, et je me retenais d’éclater en sanglots.

Finalement, après quelques minutes pour me remettre, j’attrapais rapidement mes vêtements pour me rhabiller, certes n’importe comment, mais qu’importait ? Je m’en fichais, je voulais juste être couvert. Je fouillais rapidement et frénétiquement dans les affaires du vampire et trouvait la clef de la chambre. Je la déverrouillais et m’empressais de courir pour m’enfermer à clef dans ma chambre. Là j’éclatais en sanglots, de gros sanglots me faisant avoir des spasmes. Cette soirée avait été la pire de toute ma vie. Je ne voulais plus être de ce monde… plus rien ne comptait.

Minuit vint vers moi en miaulant, inquiète, se frottant contre moi. Je me relevais, n’y faisant pas attention, allant dans ma salle de bain, calmement, laissant mes larmes couler.

Je me regardais dans le miroir. Ma mine avait réussi à devenir affreuse en quelques minutes, mes yeux étaient rouges d’avoir pleuré, je trouvais mon teint terne, mon air était fatigué… ça oui je l’étais… fatigué de vivre… Je fouillais dans mes affaires, en sortant deux lames de rasoir. Une belle mort, une jolie manière de partir.

Je venais m’allonger sur mon lit, près du bord. J’entaillais mes deux poignets, ouvrant mes veines. Mon bras gauche tombait, laissant ma main toucher le sol. Mon autre bras était étendu de tout son long sur l’autre partie du lit, ma paume ouverte, comme mes veines. Les larmes coulèrent de mes yeux pour imprégner l’oreiller d’eau salée alors que je fermais doucement mes paupières, me laissant aller. Je me sentais léger, je me sentais partir. J’imaginais, le sang coulant de mon poignet gauche pour atterrir au sol et ainsi y former de beaux motifs vermeils… de mon autre poignet, le liquide écarlate devait se répandre sur les draps, les teintant de rouge en faisant des motifs différents.

Plus rien ne me retenait à ce monde. Je pleurais, tout en me sentant mieux. Plus le temps passait, plus je me sentais bien, plus je me sentais partir. J’entendais vaguement Minuit miauler de panique en poussant ma tête de son museau, mais je n’y faisais pas plus attention que ça. Je m’en allais, je mourrais, j’allais être bien mieux dans l’autre monde… je retrouverai mes parents et oublierai tout ce qui avait pu me faire souffrir.

Une douce mélodie mélancolique s’éleva dans ma tête, une idée de composition… au bon moment, évidement. J’écoutais ce mélange de violons et de harpes donnant un résultat magnifique et tragique à la fois, une musique tout à fait propice à cet instant… une mélodie que je ne jouerai et ne produirai jamais…

© Jawilsia sur Never Utopia


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Sam 1 Oct - 10:57

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco

J'avais été m'enfermer dans ma salle de bain, j'avais frappé partout, troué les murs, encore et encore je m'étais ouvert les jointures, j'avais le front ensanglanté. La douleur de mes blessures, je la ressentais même pas. J'avais hurlé ma rage dans la petite pièce qui me servait de salle d'eau. Je m'écroulais, assis, tremblant, directement sur le plancher glacial. C'était fini, j'avais fini, j'étais devenu dément. J'avais atteint le fond. Ma tête entre mes mains, je resserrais mes cheveux entre mes phalanges, je me les aurais arraché si c'est pas que j'y tenais.

J'avais entendu la porte de la chambre s'ouvrir, sûrement que Aamos s'était éclipsé. C'était mieux comme ça, j'en avais rien à foutre, j'en savais rien, je ne savais plus... je voulais me défouler, je voulais oublier cet homme. Je voulais tout oublier, oublier le mal que je ressentais. Je ne savais pas pourquoi, je n'avais jamais compris encore. J'avais toujours fait du mal à mes esclaves, je les avais toujours abusés comme j'ai fait là, toujours... toujours je les ai maltraités... pour moi, des esclaves, ce sont des jouets, des humains ce ne sont que des steaks, de la nourriture ambulante.... rien d'autre. J'ai toujours adoré leur faire du mal, j'ai toujours eu une pointe de démence, de la folie, j'ai toujours été sadique... surtout envers eux...

... mais lui, je ne comprenais pas, j'étais incapable de lever la main dessus. Je m'étais entêté à le frapper, le violer, le ridiculiser, mais putain, qu'est-ce qui me prend? J'en avais mal, mal au coeur de ce que je lui avais fait, je m'étais dégoûté moi-même. Pourquoi ça me faisait tout ça? Pourquoi je réagissais comme ça? Pourquoi? Pourquoi tant de questions? J'étais en train de perdre la boule, carrément, devenir fou. Je devais me ressaisir, avant de faire une gaffe.

L'odeur de sang me sortait de mes pensées.... une odeur très forte de sang, un sang connu..... celui de Aamos? Je bondissais sur mes pieds, en panique, quittant enfin la aslle de bain pour aboutir dans ma chambre bordélique, où tous mes jouets traînaient sur mon lit.... sauf Aamos. Je scrutait la chambre du regard, et je ne ressentais aucune odeur dans la pièce, outre une chaussette qui ne m'appartenait pas. Je quittais donc la chambre sans réfléchir, en panique, tentant de trouver celle de Aamos malgré la panique. Mon odorat me menait rapidement devant la porte en question, l'odeur de sang qui y émanait était tellement puissante que mes canines étaient sortis, mes yeux rubis presque écarlate, j'entrais dans la chambre, à la course. J'avais faim, mais je ne pouvais me permettre de boire sur lui, ça, non.

La constatation: il était allongé, là, sur le lit, faible comme tout, les poignets ouverts, ensanglantés. Mes jambes tremblantes auraient cédés sous mon poids n'importe quand. Je l'avais poussé au suicide? Son coeur battait encore, heureusement, et le mien semblait s'être arrêté, mon cerveau éteint, complètement, j'en avais des sueurs froides. Je m'étais mit à trembler sous la panique. Le pas de course, direction la salle de bain, mon oeil avait été attiré par l'essentiel de soin qu'il y avait de caché dans toutes les chambres, sous les éviers, chose que je saisissais rapidement pour me rendre à la course auprès de lui. Espérant qu'il ne soit pas trop tard, je ne voulais pas avoir à le transformer pour le sauver.

J'ouvrais la trousse, me dépêchant de bander les deux plaies, rapidement, tentant d'arrêter l'hémorragie avec des tissus que j'avais attaché serré à ses bras. Je l'allongeais correctement dans le lit, gardant la tête plus basse et les pieds plus haut vu le peu de sang qu'il avait dans le corps. J'espérais qu'il s'en sorte vivant... je ne voulais pas avoir à le transformer pour qu'il s'en sorte......

... encore, pourquoi m'en faire autant pour un humain? Je venais de lui sauver la vie, comme ça, alors que je ne sais même pas pourquoi je réagis comme ça envers un humain, cet homme étant présent au manoir depuis quelques heures seulement... Jamais de ma vie j'avais éprouvé l'amour, et là, ça serait un coup de foudre? C'est donc ça, aimer? J'étais assis sur une chaise, à son chevet, près de lui, alors que je me perdais dans mes pensées, cherchant encore la source de cet amour plutôt insolite..... et encore, est-ce vraiment ça? Moi qui croyais être aromantique carrément, semblerait que je m'étais trompé...


Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Aamos Daemons

Humain Libre
Humain Libre


Messages : 66
Points : 63
Niveau de puissance : Simple Humain
Emploi et loisir : 1. Quoique maman dise 2. Je fais ce que je veux 3. à l'hôpital 4. J'ai mal

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille:
Emploi: Chanteur, musicien, compositeur, acteur

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Dim 2 Oct - 12:34





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Le début d'une nouvelle viePV Vergil



Je partais, petit à petit. Les miaulements paniqués de Minuit se faisaient lointains, seule cette douce mélodie était claire à mes oreilles. Je sentais peu à peu la vie me quitter en même temps que mon sang. Mes larmes coulaient le long de mes joues pour humidifier mon oreiller, mais un doux sourire était présent sur mon visage. J’étais apaisé, tous mes problèmes, toutes mes souffrances, tout partait en fumée. Tout sauf cette mélodie. Je voyais les notes de musique défiler devant mes yeux. Je ne la composerai jamais, j’allais mourir ici et maintenant. Personne ne me regretterait, personne. Peut-être mon manager si, lui tenait à moi. Il était bien le seul.

Cette sensation de bienêtre s’éteignit d’un coup, je ne sentais plus la vie me quitter, je ne sentais plus mon sang couler. Une boule se forma dans ma gorge… qu’est ce qui se passait ?! On me ramenait ? Non, je ne voulais pas… laissez-moi mourir… pitié… mes larmes redoublèrent. Au bout d’un moment, je repris connaissance. Je levais mes poignets devant mes yeux, ils avaient été bandés, l’hémorragie c’était arrêtée, à mon grand désespoir. Mes bras retombèrent lourdement autour de moi. Mon seul réconfort fut de sentir une petite truffe humide me lécher la main. Je baissais les yeux pour voir Minuit, mon chaton, me regarder avec un air des plus inquiets. J’avais failli l’abandonner… quel monstre étais-je ?

J’attrapais la boule de poils et la serrait contre moi en pleurant. Quel idiot j’avais été… j’avais abandonné la partie si facilement… J’avais été si lâche… Je regardais autour de moi pour savoir qui m’avait sauvé. Je blêmissais légèrement en voyant Vergil. Ses canines étaient bien sorties, et ses yeux écarlates. Il semblait inquiet, très inquiet… paniqué peut être ? Je ne saurais dire… un esclave c’était donc si important à ses yeux ?

Je serrais encore Minuit contre moi, regardant le vampire, ne disant rien pour l’instant… ne faisant rien. Je restais là, silencieux, à l’observer. Il était sur une chaise… était-il là depuis longtemps ? Etait-il resté parce qu’il s’inquiétait ?

Les larmes me montèrent aux yeux alors que je sautais dans ses bras, lâchant le chat. J’enlaçais le cou du vampire, me blottissant contre lui, enfouissant mon visage dans son cou pour qu’il ne voie pas mes larmes.

N… ne me faites plus jamais ça… s’il vous plait… plus jamais….

© Jawilsia sur Never Utopia


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je m'exprime en #9900cc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 188
Points : 202
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité) Jeu 6 Oct - 19:06

Le début d'une nouvelle vie
PV Aamos Daemons et Vergil Vacaresco

Cela avait toujours été un compliment pour moi..... ''Monstre'', ou encore ''être monstrueux''.... ''grand sadique'' ou ''malade'', parfois ''dément'' , ''fou''.... et à chaque fois, je prenais ces insultes comme des compliments, comme des qualités. J'avais toujours été fier de torturer mes esclaves. J'avais touours eu une fierté à garder des humains sous mes pieds, les violer, les ridiculiser, leur voler leur fierté, leur raison d'être. Je les ai toujours battu, pour moi, les humains ont toujours été des repas, sur pattes, des câlices dans lesquels boire, des morceaux de bonnes viandes fraîches et saignantes........ Le sadisme avait toujours été part de moi, mais là........ là....... Cet homme..... son visage va me hanter toute ma vie. Aamos Daemons....... ce nom va me tracasser. Je m'en rongeais les trippes, je m'en voulais... je regrettais tout ce que je lui avais fait subir. Jamais je n'avais subit de regrès après avoir torturé quelqu'un, et là, je l'ai violé, détruit, je l'ai mené au suicide? Je l'ai retrouvé ainsi, du moins... poignets ensanglantés, allongé dans son lit à attendre que son sang quitte son corps par ses poignets entaillés de ses propres mains. J'avais mené quelqu'un au suicide. En temps normal, je ris, mais pas là. Pourquoi? Pourquoi je ne pouvais pas me défaire de cette pensée?

Évidemment, mes canines étaient biens sorties, et mes yeux rubis écarlates. L'odeur du sang était là, mais je me contrôlais... la première fois que je contrôle une faim. D'habitude, je dévore, mais là, je fais gaffe, et je retiens mes envies... choses qui n'est pas normal, pas de coutume, mais qu'étrangement, j'arrivais à faire drôlement bien. Malgré les crocs et les yeux, mon corps était calme, détendu, mon visage était cependant inquiet. J'attendais patiemment ce moment où il s'ouvrirait les yeux........ et encore, est-ce que je tenais sérieusement à voir sa réaction? Est-ce qu'il allait m'en vouloir? De l'avoir violé, et ensuite de l'avoir empêché de mettre fin à ses souffrances? Il allait sûrement me détester, je le savais... mais je ne pouvais pas me résigner à le laisser là, comme ça. Si je le laisse seul, il allait recommencer? Il allait réessayer? Je ne voulais pas le perdre.

C'est un putain d'humain, pourquoi je m'y suis accroché?

Lui, il semblait s'être accroché à la vie. Ses paupières s'ouvraient lourdement, il finit par regarder ses poignets pansés. Ses yeux s'étaient remplis d'eau à vive allure alors qu'il se précipitait sur son chat, le serrant contre lui. Je regardais la scène, amèrement. Pourquoi son chat? Pourquoi j'aurais espéré moi, d'ailleurs? Pourquoi je m'inquiète pour lui? Pourquoi je lui ai sauvé la vie...? Pour mieux le détruire? J'en avais déjà trop fait pour moi... j'en avais déjà trop fait pour ce qui est de mes habitudes. Je dois le détruire, il doit me détester, et quitter ce manoir... avant qu'il vienne qu'à me détruire. Je dois le briser. L'amour, c'est pour les faibles..... C'est un sentiment inutile... un truc que je n'ai pas besoin. Lâchez-moi, sentiments....! Mon regard s'était légèrement assombris. Je voulais encore le détruire... mais j'en serais incapable... je le sais. La mort, il la mérite pas..... mais moi, il ne me mérite pas non plus il mérite mieux..... et je ne le mérite pas... je ne mérite rien.

l'amour..... encore ce truc?

C'était plus fort que moi. Je pensais encore à lui faire du mal, mais je sais très bien que j'en serais carrément incapable. Mes mains s'étaient mises à trembler, légèrement, mon regard pas très sur se retournait finalement vers l'humain, qui lui, venait carrément relâcher son chat, et me sauter dans les bras, me suppliant de ne plus jamais lui faire ça. Comment pourrais-je lui refaire du mal? Je ne le serrais pas dans mes bras, je ne le touchais pas, nul part, aucunement. Je n'osais pas. Je ne voulais pas lui faire de mal. Mon regard froid, mais inquiet regardait le dessus de sa tête, ses cheveux, ses mèches, une crinière que j'avais envie de caresser......... mais j'allais finir par la tirer. Son dos, que j'avias envie de serrer contre moi.... mais j'allais finir par le griffer. Son visage que j'avais envie d'embrasser.... mais j'allais lui foutre autre chose entre les lèvres. Son cou tendre que j'avais envie de caresser... mais j'allais le mordre.... et le vider de son sang.

J'allais finir par le tuer. J'allais lui faire du mal. Je ne veux pas lui faire de mal.... non...

Il pleurait à chaudes larmes, et moi, j'allais finir par me mettre à pleurer aussi, à paniquer, j'avais peur de mes propres sentiments.... j'avais peur de moi, carrément, de tout ce que je pourrais lui faire, et le voilà si près de moi, qui n'aide en aucun cas à ma situation actuelle....... Encore ma propre situation, je ne pense qu'à moi. Il pleurt, il souffre, il en a marre, et je ne pense qu'à moi. Non, j'ai peur pour lui... Je me perds moi-même dans mes sentiments..... Par quoi je dois commencer? Qu'est-ce que je dois ignorer, et qu'est-ce que je dois prendre en compte? Je ne sais pas..... je m'enfonce... mon regard commence même à démontrer une pointe de panique, ma mâchoire légèrement entrouverte tremble doucement... mon regard recherche un truc sur lequel m'accrocher. Je me noie dans mes propres sentiments... trop d'émotions en même temps, trop de trucs à penser.... je n'ai jamais tant douté de toute ma vie.

aidez-moi.... je ne sais pas comment m'aider.



Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité)

Revenir en haut Aller en bas
Le début d'une nouvelle vie [PV Vergil] (18 + Violence/Sexualité)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Manoir Ancestral-
Sauter vers: