Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

(ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jasper Cyres

Lycan Libre
Lycan Libre


Messages : 357
Points : 1061
Niveau de puissance : Loup
Emploi et loisir : faire chier l'peuple

Feuille de personnage
Âge: 24
Taille:
Emploi: Actionnaire

MessageSujet: (ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren) Lun 28 Mar - 21:14

Je cherche souvent des moyens de me détendre et de passer le temps et la musique est probablement mon moyen préféré, car il demande de la concentration et beaucoup de passion. Ce n’est pas pour rien que j’ai demandé d’aller à l’Oratoire. C’est une magnifique soirée et personne n’utilise l’endroit. Sans oublier les questions d’acoustiques, qui sont vraiment magnifique au cœur de cette église. Après tout, c’est un très vieux bâtiment et ce genre d’architecture à la réputation de bien passer les notes de musique.

A mon arrivé à l’oratoire, on m’a informé que l’endroit restait ouvert malgré ma présence, pour permettre aux gens de venir prier. Sans oublier que la musique doit convenir ce lieu, sans être sauvage et immoral. C’est plutôt drôle qu’il me demande ça alors que je porte un violon avec moi. Il m’est aussi permis d’utiliser l’orgue, ce qui me semble très amusant.

Je me suis dirigé vers le fond de l’immense pièce pour pouvoir me placer et préparer mon instrument. Un violon c’est vraiment un instrument doux et capricieux, car une corde mal placé met tous les sons en pièces.  Vraiment, ce serait triste de détruire une belle musique dans un si belle endroit.

Mon instrument en mains, fis sonner quelque note pour évaluer la répercussion du son. Il faut bien dire que l’ouïe fine des Lycan aide beaucoup dans la musique et l'identification des différents sons. Dommage que je ne puisse pas jouer sous la forme d’un loup, car il s’est à ce moment que mon oreille est a sont plus aiguisé. Quoi qu’il en soit il est temps je m’amuser un-peu, je n’ai pas payé si chère le droit de jouer ici dans le but de gaspiller mon temps.

Mon violon sur mon épaule, le manche dans la main et l’archet dans l’autre je me mis à jouer quelque mélodie rapide. Juste jouer pour le plaisir et pour voir comment mon instrument va réagir à ce nouveau climat. Une fois quelque air passé, il me parait claire et surtout normal de jouer quelque chose de l’âge de l’endroit. Donc après un-peu de concentration, une mélodie très évidente ce fit entendre dans ma tête. Toccata et fugue en D mineur, oui sa me semble être parfaite. Après tout c’est une mélodie créée en 1833, ce qui me semble parfait pour l’endroit magnifique qui va entendre ce doux son.

Je me mis donc à jouer, me laissant porter par chaque note relâché par mon violon. Mes yeux toujours fermé dans le but d’entendre au mieux chaque note, je me suis dit que c’est mon née qui allait me dire si je viens à avoir des spectateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren) Mar 29 Mar - 11:57

Cela faisait maintenant déjà quelques nuits que je dormais au manoir. J’avais rencontré de nouvelle connaissance avec les jours passées au manoir. Le clan des Ancestraux regroupait plein d’individus extraordinaire. Chacun aussi, à ce que j’avais pu observer avait ses propres couleurs et spécialités. Vergil devait choisir soigneusement ses membres, tout dépendamment des besoins du clan.

Je m’adaptais bien à mon environnement, j’avais même assisté à un souper autour d’une table. Je n’avais pas dit grand-chose, mais j’avais été présente! J’avais aussi assisté à un entraînement. Je ne m’étais pas entraîner à proprement dis, ma spécialité étant le combat, je m’étais contenté d’échanger quelques coups avec Lawrence. J’étais tout de même fière de moi, après 2 semaines passé près des Ancestraux, j’avais participé à deux évènements sociales et passé quelques nuits au manoir, Vergil devait lui aussi remarquer mes efforts!

Aujourd’hui, j’avais à aller dans l’oratoire de Londre. Je déteste aller là, non que je sois croyante, mais le fait d’aller dans une église me donne toujours la peur de prendre en feu en franchissant le seuil. Cela serait illogique, j’ai même souvent vue des individus brandir des croix devant un vampire, pensant l’arrêter, sans succès. Reste que la crainte est toujours là, la crainte qu’il existe un dieu et qu’il me considère maléfique.

Dans l’oratoire de Londre se trouvait l’un de mes meilleurs contacts. Un homme de foi. Il y a environ 20 ans, j’ai sauvé une petite famille d’une attaque de lycan alors qu’ils sortaient du cinéma aux petites heures du matin. La famille était composée d’un père, aujourd’hui prêtre à l’oratoire, d’une belle femme et de deux enfants d’une dizaine d’année. Le père étant un homme de foi et un homme à l’écoute de beaucoup d’individus, il en sait beaucoup sur les potins dans la ville. Beaucoup d’individus se tourne vers l’église pour se sauver de la guerre, le pauvre homme en entendait beaucoup sur les rumeurs et nouveauté en ville. Sentant qu’il avait une dette envers moi, je profitais donc de ses connaissances pour m’informer sur les nouveautés en ville.

Normalement, le père se libérait et nous prenions un café ensemble, aujourd’hui, il était incapable de se libérer. Je devais donc à mon grand malheur aller à l’oratoire pour assister à notre rencontre mensuelle. En sortant de ma chambre au manoir, je m’assurais d’avoir mon arme bien placé dans mon dos, qu’elle soit pleine de munition et d’être habillé de façon à ce que si j’avais à me battre, mon accoutrement ne me gêne pas dans mes mouvements. Je descendais ensuite au salon, croissant Darren par la même occasion.

Darren était la propriété de Vergil. L’une des raisons pour laquelle j’ai une si bonne relation avec mon vieil ami, et que nous respectons le territoire de l’autre. Il m’avait demandé de veiller sur le jeune homme occasionnellement, lorsque celui-ci voudrait sortir, lorsqu’il n’était pas disponible. Je n’y avait pas vu d’inconvénient. De fait, le jeune homme n’était pas dérageant le moins du monde. Il avait une maturité qui m’avait même surprise. Quoi que lorsqu’on est considéré comme le lunch de Vergil au quotidien, cela force nécessairement un caractère!

Voyant qu’il était seul dans le salon et semblait s’ennuyer, je l’avais invité à me joindre, lui expliquant que j’avais des choses à faire en ville. Il m’avait donc joint. Je discutais de tout et de rien avec lui, le temps de se rendre à l’oratoire. L’oratoire était à une vingtaine de minute de marche, j’avais donc appelé un taxi au coin de la rue. Pour revenir, s’il faisait beau et qu’il n’était pas trop tard, je lui proposerais de marcher question de prendre l’air.

Nous arrivions donc devant l’imposant bâtiment. La grande église catholique nous ouvrant finalement ces portes. En passant le seuil de la porte, je ne pus m’empêcher de penser que dans certain film, j’aurais pris feu. Je regardais l’heure, j’étais en avance d’une heure sur mon rendez-vous. Il n’y avait personne dans l’église, mit à part moi, Darren et un musicien jouant du violon un peu plus loin. Un lycan, vu l’odeur de chien mouillé. Je dis alors à Darren avec un petit sourire amusé,

-Même après autant d’année d’existence, je ne m’habituerais jamais au fait de ne pas brûler vive lorsque je rentre dans un endroit sacré ou touche à des objets bénis. Tout comme je ne m’habituerais jamais à la beauté de cette église!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: (ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren) Sam 9 Avr - 11:03


Agir au son de la musique
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Feat. Darren, Evelyne & Jasper

J'étais perdu, voilà ce que j'étais. Un pauvre enfant intimidé perdu dans une cour d'école... mais version un peu plus pour adulte: j'étais un pauvre humain parmi tant de vampires à servir de steak sur pattes et de vide-couilles pour Vergil... oui, ce vampire si sadique qui préfère se défouler sur moi plutôt que sur son maître dont il ne veut pas avouer sa relation, Dracula, il s'appelle... Il ne montre son dos à personne, c'est pour y camoufler les traces de fouets, non? Il porte toujours un chandail à col roulé, c'est pour cacher les morsures, non? Non?... peut-être pas, finalement. Je rêve encore trop! Je vais me contenter de rester son pauvre esclave sans dire un mot...

Aujourd'hui était un jour bien spéciale pour moi: je pouvais enfin quitter ce manoir... pas pour toujours, non, il ne faut pas trop rêver! Par contre, Evelyne était mon mentor, et elle avait pour mission aujourd'hui de m'apprendre légèrement le fonctionnement de leurs propres missions. Je devais bien de servir d'autre chose que de repas, non? si je pouvais m'être utile ailleurs, alors, pourquoi pas. C'était donc entre les mains de la sangsue que les directives de m'éduquer avait donc été remis. Elle semblait avoir profité d'une journée où je n'avais rien à foutre et où Vergil n'était pas là pour me dévorer le sang comme à son habitude pour me prendre sous son aile. Je ne sais pas si Evelyne comptait me le cacher longtemps, mais Vergil m'en avait glissé un mot la veille alors le tout en restera pas secret bien longtemps. Malgré ma tournée à l'extérieur, j'avais encore cette impression d'être un clébard sauvage tenu en laisse par son maître et qui risquait à tout moment de se manger un coup de pied en pleine figure. Peut-être étais-ce la crainte, encore. Peut-être que Vergil me monte un peu trop à la tête, quoi.

Ne sachant où nous allions, elle m'en avait parlé que vaguement... mais j'avais pu le réaliser assez rapidement lorsque nous étions arrivé devant l'oratoire. Les vampires n'en avaient pas la phobie? Peut-être étais-ce une légende, peut-être Vergil était simplement un trouillard qui avait peur des souris, du noir et des églises, sous cette carapace de brute prêt à défoncer tout sur son passage? Soupirant face à cette pensée désespérée et très peu probable, je suivis Evelyne à l'intérieur, regardant de haut toute cette architecture que je n'avais jamais eu la chance de voir. Sa voix me sortit de mes pensées, m'expliquant qu'elle ne s'habituerait jamais à ne pas brûler vive dans les trucs en rapport avec une religion certaine. Afffichant un léger sourire, j'avais donc pu lui répondre rapidement:
«T'en fais pour rien, va falloir que t'y habitues un jour. On est pas dans les films à la con, là!»

Ma voix avait été faible et pas très très forte, vu le silence de la place et sachant à quel point de type d'endroit pouvait porter loin nos voix. J'entendais le musicien en question qui jouait du violon, et cela faisait étrange d'entendre de la musique alors que je m'étais tellement habitué au silence de mort du manoir. Cependant, je n'en portais pas plus attention, Evelyne n'en ayant pas fait d'avantage un cas je préférais ne pas trop tourner autour de ce musicien... si elle n'y avait pas porté allusion peut-être je ne devrais pas, non? Vergil me monte encore trop à la tête, je crois. J'avais oublié pendant quelques instants que j'étais en compagnie de Evelyne, et non Vergil. Evelyne me demande la permission avant de boire mon sang, tandis que Vergil me prend, m'enferme dans sa chambre, me viole et me vide de mon sang avant de me ramener dans la mienne presque inerte. Il y avait une énorme différence entre les deux!

Mon regard se retournait vers le plafond et le toit de cette gigantesque église, ne sachant trop comment réagir, et attendant de voir ce que Evelyne avait à y faire. Après tout, c'est comme si elle avait une laisse invisible autour de mon cou, je ne m'éloignerai pas et je ne ferai rien sans son accord... et même sans sa demande, je devrais préciser.
©IZA
Revenir en haut Aller en bas
Jasper Cyres

Lycan Libre
Lycan Libre


Messages : 357
Points : 1061
Niveau de puissance : Loup
Emploi et loisir : faire chier l'peuple

Feuille de personnage
Âge: 24
Taille:
Emploi: Actionnaire

MessageSujet: Re: (ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren) Mer 13 Avr - 10:10

Une note et un pas à chaque fois, pour ainsi suivre une symphonie d’un autre âge. Je me demande parfois si ma vie aurait été différente, si j’étais née beaucoup plus tôt. Je me serais bien vue jouer dans les grands orchestres du passé, comme ceux qu’ont dirigé les plus grands compositeurs. Comme on dit il ne faut pas regarder le passer, car c’est dans le future que nous forgeons nos vies, mais reste qu’il avait le bon temps à cette époque.

Je gardai les yeux fermé, toujours emporté pas le son de mon violon. Chaque note comme de petit ordre à mon ouille. Continuant sans porter attention au son extérieur à ma musique, ne me laissant que mon odora, comme seul guide face à la réalité qui m’entoure. Le plaisir de cette église est que chaque son vain résonné dans tout le bâtiment de façon uniforme. Je ne sais pas pourquoi les gens de l’époque ont créés ce monument avec cette architecture particulière, mais le fait est qu’il était réellement des génies. Une architecture gothique dans ce genre porte les âges et la clôture de son temps à lui seul. J’en viens donc à faire très attention à chaque note de musique, car ce serait insulter l’endroit que de déformer son histoire musical.

Je finis par me rendre compte de deux nouvelles odeurs présentes dans l’oratoire. Bien que je sois un-peu trop occupé pour les identifier ou même m’en préoccupé, je me dois quand même d’offrir un spectacle à la hauteur. Je mis donc plus d’emphase sur chaque note dans le but de terminer la symphonie tout en beauté. Malgré tout je me demande qui peut bien être aussi étrange que moi et venir ici en cette si jeune nuit. Qu’importe il est temps de finir.

Sur cette dernière pensée je posai les dernières notes avant de remettre doucement mon violon dans son étui. En me tournant en direction de l’entré j’en ai profité pour identifier l’odeur que j’ai senti plutôt. Je dois dire que ma bonne humeur en a pris un coup à ce moment-là. Il y a deux odeurs et l’une des deux est celle d’une vampire. De toutes les erreurs de la nature que je pouvais rencontré ce soir il a fallu que je tombe sur l’une de ces sangsues mal décomposé. Je me suis avancé vers le centre de l’église pour pouvoir saluer comme il se doit mes deux invités. C’est vraiment dommage que la légende ne soit pas fondée et que ce rescapé du cercueil ne brule pas au contact d’un endroit ou d’un objet saint.

Il y a malgré tout quelque chose que me pique le née. Si l’odeur de la femme est bien celle d’un vampire, celle du jeune homme qui la suis comme son ombre est incertaine. Je dirais même qu’il a l’odeur la plus perturbante que j’ai pu sentir à ce jour. Il a sur lui, cette odeur de chair morte qui caractérise ces boute de viande mal enterré, mais en même temps celle d’un humain bien normal. Mes yeux ne voulais pas le lâcher, il n’est pas normal qu’il ait cette odeur. Il y a bien quelque chose sur son physique qui peut m’aider à comprendre, enfin j’espère.

Alors que je commençais à désespérer de trouvé, mon regard c’est porté sur son cou. Il a tellement de morsure que s’a en fait peur. Ce pourrait-il qu’il ne soit pas vampire, mais que ceux-ci l’utilise comme repas sans le transformer. J’en connais trop peu sur cette sous-race pour en être sûr, mais une chose est certaine il n’est pas comme elle. Mon agressivité à son égard s’envola donc comme elle était venue. Je n’ai rien contre lui, ils lui ont probablement arraché sa vie précédente comme ils font a tant de gens.

-Le crématorium n’est pas ici ma belle, mais si tu veux je me ferais une joie de te montrer le chemin

.
J’ai doucement continué de m’avancer, avec un grand sourire aux lèvres, vers mon jouet pour la nuit, ne m’arrêtant qu’a une dizaine de mètre de ma petite draculina. J’ai alors remarqué le début d’une fourrure blanche sur mes bras et aussi que de petite griffe ont remplacé mes oncles. J’en déduit que mes yeux doivent être rouges en ce moment, dommage, je les préfère bleu, mais je vais faire avec. De toute façon je ne peux pas me transformé totalement, a moins de ne pas avoir le choix, car si quelqu’un entre ici et me voit en loup attaqué cette femme il ne cherchera même pas à savoir ce qu’elle est. La seul chose que la personne verra c’est un loup qui tente de tuer une jeune femme, c’est a évité. Il va falloir être plus discret que ça. J’ai posé mon regard directement sur le gars qui se cache derrière ma cible

-J’ai une petite question pour toi. Pourquoi suis tu ce cadavre mal incinéré? Est-ce qu’elle a quelque chose contre toi ou un argument qui te force à la suivre?

J’aimerais éviter qu’il ne soit blessé par un possible combat entre elle et moi. Ça fait drôle, c’est assez rare, même en dix ans, que j’ai attaqué un vampire sans avoir la meute avec moi. C’est arrivé une dizaine de fois tout au plus, mais ce n’est pas comme si je pouvais faire ce que je voulais quand j’étais de la meute, Alex ne l’aurait pas toléré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren) Jeu 14 Avr - 10:13

Darren était une personne très silencieuse. Plutôt normal, avec le traitement physique et psychologique que Vergil lui procurait. Je remarquais à l’occasion qu’il se tendait aussi avec moi, encore une chose des plus normale vue son quotidien. Je ne pouvais lui en vouloir de s’inquiéter que je lui fasse subir les mêmes traitements que le chef des ancestraux. J’essayais donc de détendre l’atmosphère, d’être amicale avec lui pour gagner sa confiance, car en tant que mentor, je devrais lui apprendre les bases du métier.

Ses yeux étaient neutres, mais je pus remarquer qu’il regardait l’architecture de l’oratoire, un peu impressionné. De fait, le pauvre ne sortait pas souvent du manoir, pratiquement jamais et n’avais donc jamais eu la chance d’observer les belles choses de Londre. Lorsque je le sortis de ses pensées, il me répondit avec humour et un léger sourire aux lèvres. Contente de le voir sourire et un peu plus détendu, je lui adressais un sourire en retour.

Un musicien, un lycan, jouait du violon habituellement. Il interprétait une chanson sur laquelle j’avais bu et dansé de nombreuse fois lors de sa sortie dans les environs de 1830-40. Me demander la date précise aurait pas contre été trop difficile! Darren, pour sa part ne semblait pas savoir comment réagir, comme un enfant sauvage qu’on remettrait en société du jour au lendemain. J’allais définitivement travailler avec lui les habilités sociaux. Je lui dis alors, puisqu’il ne semblait pas savoir ou regarder ni quoi faire, d’une voix basse pour éviter que le lycan nous entende,

-Tu peux prendre ça tranquille. Vergil n’est pas dans le coin, et nous sommes en avance d’une petite heure sur notre rendez-vous. Nous allons simplement recueillir des informations ce soir.

Je rajoutais alors avec un petit sourire et un clin d’œil,

-Tu va voir, le père Roy est très gentil. Dans le futur, si tu te débrouille bien, je te laisserais le rencontrer seul et sans supervision.

Le musicien termina alors sa chanson, tout en rangeant soigneusement son instrument de musique dans un étui. Je me contentais alors d’applaudir légèrement avec un petit sourire aux lèvres, il était talentueux pour un lycan.

Il vint alors à notre rencontre, me regarda avec un regard ou je lisais la colère, pour regarder ensuite Darren, fixement. Je fus soulagé de voir sa colère s’envoler à l’égard de mon protégé… Probablement venait-il de remarquer que c’était un humain. Son regard à mon égard était par contre remplit de mépris et de haine. Ses propos, démontrait clairement ses émotions des plus haineuse.

Il me dit alors que le crématorium n’étais pas ici, mais qu’il pouvait m’y amener, j’eu alors un sourire très amusé, c’était la première fois qu’on me la sortait celle-là! Il continuait d’avancer vers nous, un large sourire aux lèvres. Une fois à une dizaine de mètre de moi, de la fourrure blanche commençait à lui apparaître sur les bras et de petites griffes remplaçait maintenant ses ongles. Ses yeux autrefois bleu, était à présent rouge comme le sang. Je m’assurais de bien me placer devant Darren, d’un air protecteur. Si jamais il se faisait abîmer dans un combat, je n’aurais pas fini d’entendre Vergil me sermonner!

C’est alors qu’il demanda à Darren pourquoi il était avec moi. Tout dépendamment de la réponse de Darren, peut-être que le combat pourrait être évité. Mais en toute honnêteté, l’envie de remettre à sa place ce sale cabot était plus que tentant!

Je commençais alors la formation de Darren, le laissant s’exprimer de lui-même. Le laissant décidé quel serait l’issue de la rencontre, pour lui montrer qu’il avait du pouvoir, car pour faire mon métier, il faut de la confiance. Je le regardais brièvement, en lui faisant un léger clin d’œil. J’avais aussi un sourire qui disait tout, soit c’est ton choix si je le remets à sa place ou non. Tout dans ma posture démontrait que je le laissais gérer cette situation.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren) Aujourd'hui à 8:34

Revenir en haut Aller en bas
(ABANDONNÉE) Agir au son de la musique (PV Évelyne, Derren)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» La musique au Moyen Âge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Oratoire de Londres-
Sauter vers: