Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

(TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Ven 18 Mar - 12:44

Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle.
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

La veillée avait été géniale. J'avais retrouvé une vieille amie, et qui aurait cru nouvelle recrue. Pourtant, Evelyne avait acceptée haut la main de rejoindre nos troupes, ce qui m'avait mit un sourire aux lèvres. J'avais commencée ma nuit dans une humeur pitoyable, tentant de me changer les idées j'étais sorti... et Dieu sait que j'avais bien fait! Mon humeur ne pouvait pas être meilleure qu'elle ne l'est en ce moment! Le beau temps extérieur, le café du Starbucks (bien malgré les brûlements d'estomac...) le tout pour m'aider à garder la bonne humeur.

Nous arrivâmes finalement au manoir après une courte marche, tel un vieux couple. Arrivant devant la porte de l'allée, j'y composai le code, déverrouillant ainsi la grande porte de fer forgée pour l'ouvrir, et la refermer de la même façon. Le code sera un code que je lui remettrai rendu là. Pour le moment, j'allais entrer a l'intérieur question d'éviter les regards des voisins. Nous rendant finalement devant la porte d'entrée, j'ouvris celle-ci, lentement, laissant la demoiselle passer avant moi.


«Je vous en pries.»

Le signe de main lui faisant comprendre de passer avant moi, une fois qu'elle était entrée je refermai la porte. Certes il y avait, comme à son habitude, notre cher Lawrence dans le salon, nous observant par la porte qui menait au hall d'entrée. Je fis signe de tête à ce dernier en guise de bonjour, notre bonjour formel et habituel.

«Tu te souviens... Evelyne Salt? La voilà parmi nous, maintenant.»

Un léger sourire fier aux lèvres, je ne pus cacher cet expression que j'avais... j'étais heureux, certes, d'avoir une bonne vieille amie dans nos troupes. Et même si j'aurais tenté de le cacher, Evelyne et Lawrence l'auraient sûrement vu. C'est donc dans un sourire tout aussi joyeux que je m'appuyai contre le mur du hall, attendant que Evelyne et Lawrence finisse de faire connaissance. La nuit commençant à descendre lentement, laissant bientôt place au soleil, Lawrence était sûrement le seul encore réveillé... les autres étaient sûrement partis dormir, ou en cours de retour au manoir, qui sait... peut-être en mission, je n'en sais rien mais le manoir était anormalement calme. J'allais donc pouvoir en profiter pour montrer la demeure à Evelyne sans qu'elle se sente embourbée par trop de présences.


Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Personnages Non-Joueurs




Messages : 34
Points : 436
Niveau de puissance : Jouer avec tout le monde
Emploi et loisir : Partout et nul part

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Ven 18 Mar - 13:00


J'étais bien concentré dans mes trucs... J'étais assis dans ce grand salon aux murs blancs et aux moulures dorées. Les rideaux rouges et opaques camouflaient toute lumière en jour, et était à présent ouvert pour laisser la lueur de la lune pénétrer dans la pièce. Le grand lustre était allumé, laissant la pièce tamisée de façon agréable mais tout de même éclairée. C'était tranquille, je regardais la télévision assis sur mon canapé victorien rouge et en bois noir, et le feu qui pétillait dans la cheminée de pierre quand j'entendis la porte s'ouvrir. Par réflexe, je me relevai, filant lentement vers le cadre de porte du grand salon dans lequel j'étais assis. J'apperçus le visage de Vergil, mais avec une autre personne... une femme.

Me relevant finalement, je pus me rendre au cadre de porte du salon, observant dès lors le lustre gigantesque du hall d'entrée ainsi que la porte tout aussi grande à deux volets, en bois, le tout adonnant sur un hall d'entrée recouvert d'un tapis rouge et de grands escaliers menant à l'étage, là où les chambres étaient. M'appuyant au cadre, regardant la jeune femme... Evelyne! Je l'avais reconnu et ce bien avant que Vergil eut le culot de me la présenter. Mon regard sombre fixait le sien, un sourire ravi au visage, et je me dressai debout devant elle, m'inclinant bien bas face à cette magnifique demoiselle, lui démontrant ainsi tout le respect que j'avais toujours eu pour cette dame. Me redressant, lui montrant mon sourire, je sus lui répondre:
«Bienvenue parmi nous, mademoiselle Salt.»

Ce fut un honneur de travailler à ses côtés par le passé, et ce l'était tout autant en ce moment : la joie de la revoir se lisait dans mon visage comme dans celui de Vergil, ce dernier n'arrivant sûrement aps à contenir sa joie d'avoir passé une si bonne nuit... ça faisait du bien de le voir ainsi, il faisait déjà très longtemps que je ne l'avais pas vu aussi souriant par le passé...
Anthony Lawrence

✠ PNJ ✠

Âge: 183 ans
Race:Vampire
Groupe:Ancestral
PNJ joué par:Bryan Grey

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Sam 19 Mar - 14:53

Nous marchions silencieusement jusqu’au manoir, pourquoi parler, lorsqu’un sourire veut tout dire? Nous avions toujours été plus le genre d’individus à l’écoute que bavard, faisant en sorte que le sourire qu’il m’accordait suite à ma réplique, m’en dit long sur ce qu’il ressentait suite à mes propos. En route, je jetais mon café dans une poubelle, ressentant de légère brûlure d’estomac, mais c’était tolérable puisque j’avais pris deux petits cafés. J’avais à ce moment une petite pensée pour l’estomac de Vergil qui devait réagir après ces deux grands cafés!

Nous arrivions très rapidement au manoir. Vergil du composé un code, pour finalement ouvrir une grande porte en fer forgée. Je ne regardais pas ce qu’il composait, bientôt j’aurais moi aussi le code, chaque chose en son temps. Nous arrivons finalement devant la porte d’entrée. Il me pria d’entré, j’entrais bien calmement, le laissant agir en gentleman qu’il est.

Mes yeux s’habituèrent rapidement à la légère lumière à l’intérieur du manoir. C’était tamisé de façon à être juste assez pour éclairer et pour ne pas être agressant pour les yeux. Je remarquais aussitôt Lawrence dans ce qui semblait être le salon. Vergil me présenta, sans perdre de temps. Je ne pouvais le voir, car il aurait été impoli de détourner mon regard du nouveau venu, mais je pouvais parier qu’il devait afficher un sourire des plus satisfait.

Je remarquais brièvement le décor du manoir, toujours aussi class, propre et luxueux que sont normalement les manoirs de notre cher Dracula. Lawrence affichait lui aussi un sourire ravi. Il s’inclina bien bas pour me saluer et me souhaita la bienvenue. Son sourire était joyeux, tout comme celui de Vergil. Je ne pensais pas avoir manqué à personne lors de ces dernières années. J’étais à la fois surprise et touché pas ces deux sourires. Ne voyant personnes d’autre arrivé dans le portrait, mes épaules se décontractèrent légèrement sans même que je m’en rendre compte.

Visiter le manoir et revoir Lawrence, je pouvais gérer sans problème. Sans perdre de temps, j’abordais moi aussi un sourire des plus joyeux et faisait la révérence pour lui signifier le même respect. J’avais toujours bien aimé Lawrence, Vergil, l’autre brute épaisse et la princesse, lorsqu’elle ne parlait pas! À avoir eu le temps d’aller me changer, j’aurais opté pour des vêtements plus propre que ceux que je portais pour le moment, mais je n’avais pas réellement eu le temps, surtout avec le lever du jour qui approchait.

J’avais toujours été solitaire lors de mes missions passées, mais reste que j’avais toujours aimé travailler avec Lawrence, très professionnel et compétent. Tout comme Vergil et la plupart des membres du clan Ancestral. Vergil ne laissait pas n’importe qui joindre les membres de ce groupe et il avait raison d’être aussi sélectif. Étant un peu moins familière avec Lawrence que Vergil, je ne me jetais pas dans ces bras pour lui faire un câlin, je me contentais de lui montrer ma joie sur mon visage et lui disant,

-Merci beaucoup, mon cher Lawrence, ça fait un bail! Vous pouvez m’appeler Evelyne désormais,

rajoutais-je avec un clin d’œil charmeur. Je me concentrais sur les battements environnant, il y en avait de lent et régulier. Le manoir semblait très calme, comme si nous étions les trois seules personnes encore debout à cette heure tardive, sans que cela ne me déplaise! Je devrais très probablement passer la journée ici de toute façon, vue le matin qui approchait. Je me demandais si Vergil avait prévu le coup. Je disais alors d’une voix enjoué,

-Du peu que j’ai vu pour l’instant, ce manoir est aussi propre et luxueux que l’ancien que j’avais visité. Vous me faites visiter?

Je m’adressais aux deux, ou l’un des deux s’ils avaient des occupations à aller vaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Dim 20 Mar - 9:18

Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle.
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

Mon regard s'était retourné vers Lawrence qui avait accueilli la nouvelle venue, déjà, par un long sourire et son salut habituel, toujours aussi sobre que coutume. Ce dernier fit les présentations avec Evelyne. Mon regard fouillait légèrement le manoir, à la recherche de quelqu'un... j'entendais des voix, mais tellement basses.... me confirmant qu'il n'y avait pas beaucoup de gens ici. Mon regard se retourna rapidement vers la vampire qui nous avait joint, celle-ci ayant demandé que l'on fasse visiter. Un sourire s'étira sur mes lèvres, passant ma main doucement dans le dos de la demoiselle.

«Par ici.»

La guidant donc vers la cuisine, je lançai un regard sombre à Lawrence, qui me fit un signe de tête comme quoi il allait sûrement retourner à ses occupations. Mon regard se retourna ensuite vers la salle à manger, cette grande salle qui se trouvait dans une entrée à droite du hall. La grande table comprenant bien facilement 10 places était rétractable, en bois bien travaillé et vernis. Les chaises étaient également tous bien belles, assortis à la table. Une dizaines de chaises longeaient le mur également, démontrant que la table pouvait être agrandies... et bien malgré al vingtaines de chaises et la grande table, la pièce semblait très grande. Un lustre était accroché délicatement au dessus de la table, et trois grands chandeliers servaient de centre de table.

«La salle à manger. La cuisine est par la porte du fond.»

Au fond de la pièce se trouvait une grande porte, cette dernière menant aux cuisines. Nous n'aurions sûrement pas besoin de nous y aventurer puisqu'il est très rare que nous mangeons nourriture humaine, mais pour infuser un bon café comme on les aimes, il est pratique de savoir où elle est. Sans trop m'y aventurer, la cuisine était munie de trois frigos en acier inoxydable, deux fours noirs et en acier également, les comptoirs étant en marbre noire et les murs étant d'un blanc pur. Tous les électroménagers et accessoires de cuisines étaient noirs et en acier inoxydable, soit des couleurs agencées au reste. Cependant, je préférais ne pas y perdre mon temps.

Je redirigeai la vampire vers l'autre côté du hall, où l'ouverture menait au salon. Lawrence y était assis, certes, comme d'habitude. Un feu pétillait dans un foyer de pierre. Les murs étaient blancs épurés, il y avait trois canapés deux places en bois travaillés et en rouge, tel les canapés victoriens de l'époque. Une table basse dans le centre du salon, en bois agencé aux sofas se trouvait au milieu. Deux chaises en bois et tissu rouges agencés aux canapés se trouvaient dans le fond de la salle.


«Voici l'un des salons. Les deux autres se trouve au fond, dans l'une des pièces où mène le hall. On ira voir tout à l'heure. »

Oui oui, deux autres salons. Avec toute la population qui vit quotidiennement dans ce manoir, les salons multiples sont nécessaires! Comme si un petit salon huit places serait suffisant pour accueillir toute la populace au complet de ce manoir! Et encore... souvent, certains parlent de leurs plans, d'autres parlent de leur vie privée... il est rare qu'il se passe d'autres trucs dans ces salons, l'interdiction formelle de faire quoi que ce soit hors de sa chambre avec un partenaire est suivi à la lettre alors personne ne s'y est risqué encore.


Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Dim 20 Mar - 11:43

Vergil serait donc celui qui me ferait visiter, j’en étais très heureuse. Il passa alors sa main doucement dans mon dos pour me faire visiter. Je le laissais me guider docilement, muni d’un sourire charmeur aux lèvres. Même mon guide devait trouver étrange que je sois aussi calme à l’instant. Lawrence retourna vaquer à ces occupations, alors que nous nous dirigions vers ce qui semblait être la cuisine.

La salle à manger était dans une grande salle, dans une entrée à droite du hall d’entrée. La table était luxueuse et semblait pour y accueillir entre 10-20 personnes. La présence d’autant de chaise à notre disposition, démontrait clairement que Vergil avait agrandit ses troupes. J’étais heureuse d’avoir seulement rencontré Lawrence tout de même depuis mon arrivé. Je n’aurais pas pu gérer une visite avec 20 personnes autour de moi d’un coup.

Il me montra ensuite la cuisine, très brièvement. En effet, je n’aurais pas souvent à faire dans cet endroit, à part pour me faire du café. J’imaginais qu’elle était souvent plus utilisée par les serviteurs humains, nommés affectueusement nos égaux et donneur volontaire. La cuisine était des mieux disposé, en fait encore mieux que la mienne au centre-ville.

Vergil me ramena au salon et m’informa qu’il y en avait deux autres. De fait, je n’aurais pas pu imaginer une vingtaine de personnes dans cette pièce, même si elle était très vaste. Je pouvais m’imaginer que les salons avaient le même style victorien. Tout en regardant les pièces, Vergil avait d’ailleurs dû l’observer, j’étais anormalement silencieuse. Je me contentais de hocher la tête et de faire de petit son affirmatif. J’étais totalement concentré à analyser le manoir, soit me rappeler de la géographie de celui-ci, observant les portes de sorties possible dans les pires cas par la même occasion. Je sais, cela peut être drôle à dire venant de la fille qui n’a qu’une seule et unique porte dans son loft, mais que voulez-vous, je ne pouvais le rénover pour en avoir une deuxième. Constatant que nous étions revenus à notre point de départ, je dis,

-À ce que je vois, les manoirs sont toujours aussi plaisant à regarder, de vrai œuvre d’art…


J’allais demander à Vergil ce qu’il y avait à l’étage, lorsque j’entendis la porte par laquelle nous étions rentrées s’ouvrir. Je regardais de mon angle mort les nouveaux venus, et remarquais sa majesté en personne, accompagné de quelqu’un que je ne connaissais pas. J’étais d’ailleurs surprise de ne pas l’entendre se plaindre de la lumière dès son entrée!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Dim 20 Mar - 12:50

J'ai dit : pas de conneries... foutu Élise. Accueilles-donc la nouvelle!
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

Elle semblait faciné par l'apparence du manoir. Certes il pouvait être impressionnant, mais y ayant toujours vécu, ce n'était pas quelque chose de bien spectaculaire pour moi. Mon regard se retourna rapidement vers ce qui semblait être quelqu'un qui entra. La première chose que je pus voir était un homme... que je ne connaissais pas......... et Elise. M'excusant d'un signe de tête à Evelyne, j'agrippai Elise par le bras pour l'attirer de force dans le salon du fond, un salon où la porte était fermée. Mon regard des plus sombres disait tout:

«Tu connais les lois Elise. J'en ai marre de toujours te répéter. Tu n'es plus une putain de gamine et tu continues de m'affronter de la sorte. C'est malheureux, mais tu vas me conduire cet humain au sous-sol et tu l'enfermes t'as compris? Il n'y a personne qui a le droit d'entrer ici, et ceux qui y entrent n'en sorte pas. Maintenant, tu vas le prendre et le refiler dans une cage au sous-sol c'est un ordre.»

Je l'avais sermonné, je l'avais brassé un peu... ce n'est pas dans mes habitudes, mais cette petite salope commençait sérieusement à me taper sur les nerfs. Je ne lui avais même pas donné le temps de S'expliquer que je l'envoya rapidement hors du salon, qu'elle ait chercher l'homme en question dans le hall. Mon regard sombre se posa sur ce dernier, lui donnant une poignée de main formelle, et lui rajoutant tout bas quelques mots comme quoi Elise lui ferait visiter. Ma voix froide, mon regard enflamé, je n,étais pas vraiment de bonne humeur et ça se ressentait à des kilomètres. Il y a même Lawrence qui, aussitôt les deux autres partis, s'était relevé du salon pour s'approcher de moi, me donnant une tape d'encouragement dans le dos en me rappelant que je n'étais pas de bonne humeur.... grimaçant de rage vers lui, ce dernier fila vers la cuisine probablement se faire un thé.

Mon regard finit par se porter sur Evelyne, la principale intéressée dans cet affaire. Je lui avait fait visiter le salon et la cuisine, la salle à manger, et les deux autres portes sous les escaliers menaient vers deux autres grands salons. Maintenant, mon regard fila vers les grandes marches devant nous, une grande escalier central se divisant en deux pour rejoindre deux couloirs séparés à l'étage. Un lustre se trouvait au plafond, des petites gargouilles se trouvaient au bout des rampes et un grand cadre de Messire Dracula se trouvait au bout de l'escalier, là où elle se séparait.


«Pardon pour cet inconvénient. Est-ce que tu veux visiter l'étage? Les chambres sont tous à l'étage, sans exception. Il m'en reste près d'une dizaines de disponible encore, alors si jamais tu veux une chambre au manoir en plus de ton appartement, libre à toi je peux t'en montrer une. »

Par politesse et confort de chacun, j'ai divisé les chambres de façon à mettre les femmes dans le couloir de gauche et les hommes dans l'autre couloir. Les chambres sont numérotés, et elles sont tous identiques. Autant humains que vampire fréquente ces chambres, et chacun ont la leur. Les couloirs vont jusqu'au bout, et ils tournent pour revenir plus loin. Ce sont comme deux gigantesques dortoirs. Le manoir avait une grande superficie... et bien que le rez-de-chaussée semblait pas si grand que ça dû aux poutres énormes et aux murs très épais, l'étage avait l'air bien plus grandes dû aux si nombreuses chambres. Le sous-sol également puisqu'il est très grand, très ouvert et comprenant que de nombreuses cellules de prison...

Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Dim 20 Mar - 14:51

Je regardais les nouveaux venu, il s’agissait belle et bien d’Élise. Toujours aussi belle, mais probablement encore plus chiante avec les années! Elle était accompagnée d’un homme que je ne connaissais pas, un humain, une victime pour ses crocs très bientôt. Comparé à Élise, j’aime satisfaire mes victimes sexuellement avant de m’en nourrir, je l’ai traite bien pour qu’elles reviennent vers moi de façon volontaire.

J’eu un petit sourire amusé et… Satisfait en voyant Vergil agripper Élise par le bras. Encore plus en l’entendant l’amener dans le salon du fond, avec la porte fermé. Je n’entendais pas clairement ce qui se disait dans la pièce, mais Vergil n’avait pas l’air heureux. Le regard de Vergil lors de son retour en disait long, tout comme le visage et la posture d’Élise, qui se tenait à carreaux. Lawrence aussi vint assister au spectacle, donnant aussi des tapes d’encouragement à Vergil par la même occasion.

Lorsqu’Élise passa à côté de moi, elle sembla me reconnaître et fronça les sourcils. Je me contentais de lui un petit clin d’œil amusé avec un sourire, qu’on aurait pu qualifier comme baveux. Je m’assurais que le tout reste entre nous deux. Mon vieil ami, une fois que Lawrence se fut lui aussi éclipsé, s’excusa du contretemps et m’offrit de visiter l’étage. Toutes les chambres se trouvaient à l’étage, sans exception.

Je reçu l’offre d’obtenir moi aussi une chambre au manoir. Je jetais un coup d’œil amusé à l’horloge dans le salon, et dit alors,

-J’accepte volontiers, de fait, vue l’heure tardive, je crois devoir passer ma première nuit au manoir aujourd’hui.

Je ne pouvais lui promettre que je dormirais au manoir tous les jours, mais je pourrais faire l’effort de venir y dormir 50% du temps. Ce serait un bon compromis pour commencer du moins! Je rajoutais alors,

-Commençons par une nuit ce soir, se sera déjà un bon début pour commencer!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Dim 20 Mar - 22:01

Et Hop, une chambre pour accueillir la nouvelle!
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

Elle semblait plutôt ravie d'entendre parler qu'il y avait des chambres de libres. J'affichai alors mon premier sourire satisfait depuis l'altercation avec Elise, filant vers les escaliers pour la guider et ce jusqu'au couloir du côté des femmes. Une fois en haut, on découvrait un grand couloir aux murs blancs purs et aux moulures dorées, un tapis rouge recouvrant tout le plancher de ce dernier. Les portes étaient en bois, les poignées en métal qui semblait plutôt vieux. Les chiffrse identifiant les portes étaient de style victorien, écrit à la Gothique, comme les jeunes d'aujourd'hui aiment dire.

Je finis par me rendre devant une porte que je savais vide... ou du moins, meublé mais non habité. Je déverouillai la porte pour finalement la laisser ouvrir, débouchant la porte sur une grande chambre vaste. Sur l'un des murs, il y a un grand lit de format King, une tête de lit gigantesque en bois et en fer forgé ainsi qu'un bureau en étagère et un bureau à tiroirs plutôt grands en bois bien travaillé et fraîchement vernis. Un bureau de travail est également déposé dans un coin, deux tiroirs une chaise ainsi qu'une place pour travailler s'y trouve. Une grande fenêtre sur le mur du fond, un volet fermé s'y trouvant. Je laissai la demoiselle entrer dans la chambre, la laissant explorer son confort comme elle le souhaitait.


«Ça serait ta chambre.»

Certes elle m'avait rajouté qu'elle ne dormirait pas toujours au manoir... et pourtant, au nombre de membres qu'il y a dans les ancestraux, que la moitié y vivent. Elle peut très bien vivre à moitié au manoir et à moitié dans son appartement, ça ne me fait aucun trouble... cependant, la connaissant, va falloir la garder à l'oeil... et si jamais elle vient qu'à nous poignarder dans le dos et prendre des contrats pour d'autres groupes ou d'autres races, va falloir la forcer à vivre au manoir... question de la garder sérieusement à l'oeil. Oui, j'étais protecteur à ce point envers elle: je ne voulais pas qu'elle ait nécessité de s'affronter à Dracula pour expliquer ses erreurs... étant plus jeune qu'elle, je ne pouvais la sermonner à ma guise, alors si elle ne comprenait pas, je serais dans l'obligation de la dénoncer... ce que je ne souhaite pas faire. Je suis prêt à tout, même à camoufler ses erreurs s'il le faut... mais il ne fallait pas qu'elle abuse de notre confiance, sinon je serai dans l'obligation de me débarasser d'elle.

«Tu n'es pas obligé de toujours vivre au manoir. Tu dois avoir un appartement extérieur, alors je n'ai pas de trouble avec le fait que tu y restes. Les membres ne vivent pas tous au manoir tu sais!»

Un léger sourire ainsi qu'un regard plutôt bête sur mon visage, retournant mes yeux rubis rapidement vers la chambre, attendant qu'elle aille y faire un tour pour configurer mentalement l'emplacement de ses trucs lorsqu'elle emménagera à temps partiel ici. Ce sera sa chambre à elle, elle pourra y faire ce qu'elle veut, et nul n'est mon problème si des trucs se passe dans cette chambre -je ne doute pas une seconde qu'elle profite de la solidité du lit- et ce ne sera pas non plus de mes affaires. Je ne rentre jamais dans les chambres des membres, à moins que j'en ais eu l'invitation...

... à l'exception de celle de Darren. Je frappe avant évidemment, mais s'il y est, j'entre, et je me nourris quand j'en ai envie... parce que c'est mon steak sur pattes. Sinon, je suis plutôt poli malgr tout.


Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Mar 22 Mar - 14:44

Je suivais Vergil, de nouveau souriant après que j’ai accepté sa proposition. Nous montâmes les grands escaliers pour arriver dans un couloir. Plusieurs portes étaient fermées. Il m’amena devant l’un des portes numéroté dans une écriture de style victorien. Il déverrouilla la porte, pour ensuite me laisser rentrer, se contentant de rester sur le seuil le temps que j’explore mon nouvel environnement.

Un grand lit king, semblant des plus solides. Des bureaux à tiroirs, un bureau de travail, un bureau à étagère et d’autre meuble, tous aussi propre et fraîchement vernis. Je regardais à travers la grande fenêtre, j’avais une très belle vue aussi sur la cour du manoir. J’explorais calmement la pièce, faisant le tour de celle-ci. Je savais que Vergil attendrait que j’ai terminé pour quitter, il était extrêmement polie et respectueux dans des cas comme celui-ci.

Alors qu’il me confirmait que cela serait ma chambre, je m’assis sur le lit et me laissait rebondir. Le lit était comme je les aime, pas trop mou, ni trop dure. D’ailleurs, je me demandais combien de femme pourrait rentrer dans ce lit avec moi. À peine l’idée fut-elle apparut dans mon esprit que je la chassais d’un revers de la main. Ce type d’activité devait s’appliquer uniquement dans mon propre appartement. Je poussais déjà ma chance en ramenant une femme, je ne prendrais pas le risque d’en ramener plusieurs.

Il me dit alors que je n’étais pas obligé de vivre au manoir, qu’il était bien correcte avec le fait que j’ai mon propre appartement de mon côté. Parfait, car j’allais le garder c’est certain, puisque c’est dans le centre-ville, c’est un bon refuge lorsque je dois m’éclipser rapidement après un contrat. Et puis, c’est un endroit parfait pour m’adonner à mes folies. Je faisais mentalement un inventaire de l’espace dans la pièce et de ce qui s’y trouvait déjà, avant de retourner mon attention sur Vergil. Je lui dis alors d’une voix douce,

-Merci de ta patience, mon ami. Je tacherais aussi de ne pas abuser de ta confiance.

Je me relevais et rajoutais avec une voix amusé,

-Je n’essaierais pas de tester combien de femme à la fois peut contenir ce lit. Mais sur une note plus sérieuse, je serais prête à travailler dès demain.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Mer 23 Mar - 23:12

Et Hop, une chambre pour accueillir la nouvelle!
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

Elle entra dans la chambre, se mettant à explorer un peu partout. Je voyais clairement qu'elle semblait intéressée, elle touchait les meubles, essayait le lit, observait le tout, rivé vers la fenêtre un moment et rivé sur le lit un autre. Le rayon qu'elle avait dans les yeux à cet instant me rendait drôlement heureux de l'avoir finalement dans mes troupes. Enfin, une vieille amie, une personne en qui j'avais réellement confiance, ainsi qu'une certaine rivale de par l'orgueil, tous nos petits affrontements.... mais notre complicité incomparable... le tout me manquait plus que tout, et en ce moment, ça me faisait chaud au coeur de voir qu'elle était encore en vie après tout ce temps, et qu'elle se souvenait de moi... et qui sait, nous rapprocher encore un peu. Nous deviendrons sûrement partenaires de missions, et nous allons sûrement faire des réussites d'enfer avec ces missions.

Mon regard se retourna vers elle rapidement lorsqu'elle se mit à dire des conneries sur le nombre de filles que pourrait contenir ce lit. Un sourire m'apparut aux lèvres, la trouvant plutôt conne d'avoir sorti un tel commentaire... mais elle devait sûrement trouver une façon de me picosser, de me taniquer comme elle le fait si bien. Heureusement, elle s'était rattrapé assez vite, me laissant perplexe face à ce qu'elle venait de me dire... comme quoi elle était prête à commencer à bosser demain. Et bien, dans ce cas, tant mieux!


«Ça tombe bien, je risque d'avoir une mission demain, on pourra peut-être s'y lancer ensemble.»

Non pas que je demandais de l'aide, loin de là: je voulais voir comment elle se débrouillait sur le terrain, comment elle serait capable de gérer les situations. Notre cible était un bras droit du clan des Sanguinaires, alors il serait très... minutieux comme mission. Je pourrais ainsi voir comment elle se débrouille, et je serai en capacité de l'aider si jamais elle se met les pieds dans les plats avec ses identités à la con et ses missions de contrats à ne plus finir.

«Ça me permettras de voir ce que tu as dans le ventre!»

Un sourire m'apparut au visage, la regardant, avant de l'inviter à quitter la chambre pour que je puisse fermer la porte derrière elle. La visite guidée n'était pas terminée, le sous-sol n'avait pas été visité encore, ni le couloir au complet bien que la majorité des chambres étaient innocupés du côté des femmes, j'avais moins de femmes que d'hommes en ce manoir et je commençais à craindre devoir mettre les hommes parmi les femmes dans leur couloir.

Nous retournions donc finalement vers les escaliers, descendant au rez-de-chaussée et aboutissant dans le grand hall. L'une des portes sous l'escalier menait au sous-sol, et c'est donc là que le tout devenait intéressant, et important également. Le sous-sol était considéré comme notre repaire, notre point de rencontre. La banque de sang s'y trouvait, les humains trop violents également..... et la bécasse d'Elise devait sûrement s'y trouver également avec son nouveau petit esclave... mais nous verrons rendu là. Pour le moment, j'attendais Evelyne devant la porte en question, tout près de la porte, sous les escaliers.


Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Jeu 24 Mar - 12:09

Vergil eu un sourire presque découragé suite à mes propos sur la grandeur du lit. Je me réjouis d’avoir fait feu dans le mile. J’adore le taquiner et le faire réagir, même si je n’ai jamais eu la satisfaction d’avoir une grosse réaction. Il se contente toujours de sourire, mais jamais plus. J’imagine qu’il ne veut pas me donner la satisfaction d’avoir réussis mon coup. Ha notre éternel combat d’orgueil! Même une fois morts, s’il existe un enfer, je suis sûr que nous serions encore en train de nous faire des câlins en piquant l’orgueil de l’autre.

Il me dit alors que cela tombait bien, si j’étais prête à travailler. Il y avait une possible mission dès demain. Il voulait qu’on s’y lance à deux. Je haussais les sourcils, surprise par la proposition. Tout simplement, car j’avais toujours mené à bien mes contrats seule, donc peut-être avait-il une mission demandant plusieurs individus à la fois, pour bien coordonné les évènements?

Il rajouta alors, que cela lui permettrait de voir ce que j’ai dans le ventre. J’eu alors un sourire, qui se voulait arrogant. Je comprenais qu’il veule évaluer mes capacités maintenant que je faisais partie du clan. Dans le passé, si j’échouais, dans le pire des cas je n’étais pas affilié à personne, donc il y avait seulement sur ma personne qu’il y aurait eu des répercussions. Maintenant, cela pourrait avoir des répercussions sur le clan lui-même. Plutôt normal donc qu’il veule voir comment je travail. J’étais toutefois amusé, car j’avais quand même la réputation d’être la meilleure et je n’avais jamais échoué. Je lui répondais donc, d’un ton joueur avec un clin d’œil,

-D’accord, j’accepte. Je ferais attention à ce que tu sois capable de me suivre.

Tout dans mon sourire et mon ton montrait que je le taquinais, car je connaissais les capacités de Vergil. Nous nous étions quand même entraîner ensemble dans le passé. Je savais qu’il n’aurait aucun problème à me suivre, et a même se débrouiller seul au besoin. Il m’invita alors à sortir de la chambre et refermait la porte derrière moi. Nous retournions à notre point de départ, avant de se diriger vers une nouvelle porte, qui se trouvait sous l’escalier. Je me doutais que cela devait mener dans le sous-sol. Je rejoignais Vergil bien calmement.

Je tournais mon regard vers l’imposante porte, avant de retourner mon regard de nouveau sur le vampire, d’un air interrogateur. Je n’avais pas besoin de parler, Vergil savais que j’attendrais qu’il m’explique. Malgré mes nargues arrogantes et mes propos sexuelles, je suis en mesure de garder mon sérieux lorsque nécessaire.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Dim 10 Avr - 12:52

Et Hop, une chambre pour accueillir la nouvelle!
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

Elle me suivit jusqu'au sous-sol, me refilant un sourire aux lèvres. Mon regard sombre rivé vers la porte en question, je finis par ouvrir cette dernière, allumant la lumière de la cage d'escaliers avant de finalement atteindre le sol. Section autorisée et en règle, se trouvait toutes les armes nécessaires en cas d'attaque. J'ouvris donc la porte qui se trouvait à gauche de la cage d'escalier, J'allumai finalement la lumière, sachant clairement que Evelyne allait être en capacité d'analyser le tout et de déterminer à quoi le tout sert. Les armes qui s'y trouvait était majoritairement des armes anti-lycans, ou encore des armes typiques tels des armes à feu.

Cependant, refusant qu'elle ait plus loin pour le moment, au moins elle savait que cette section du manoir existait et elle savait qu'elle en avait également accès. La tirant par le bras, je fermai la porte derrière moi.


Avançant de quelques pas, je pus tourner une autre poignée, déverrouillant cette dernière qui était bien barrée selon mes soins, et dont uniquement moi ait la clé. Menant à une section sombre, où les cages s'alignèrent comme une prison. Certaines personnes s'y trouvait déjà, et mon regard froid les balayait un à la fois, avant de finalement ramener mes iris de feu vers les yeux de glace de ma nouvelle collègue. Je ne savais pas comment elle allait réagir face à la vue de tant d'esclaves enfermés, mais ceci était le côté sombre de la guilde. Les vampires qui comptait nous trahir s'y trouvait, et je m'amusais souvent à me défouler sur eux. Leurs état de santé n'étaient pas tous au même niveau, et certains étaient en piteux état. Ce fut donc plus fort que moi: je détournai le regard, refermant la lumière rapidement et retournant mon regard vers Evelyne.[/i]

«C'est le côté sombre de ce beau château. Ce côté qui ne devrait pas exister, cette endroit qui sert à autre chose que ce à quoi Dracula l'avait décidé...»

Mon regard sombre se riva vers elle, et je m'approchai d'elle à vitesse fulgurante, la plaquant contre le mur le plus près de nous, dans la noirceur la plus totale que nous offrait le sous-sol. Sans nécessairement lui faire des avances, j'allais au moins l'aviser clairement de ce qui se passerait si elle osait aviser quelqu'un de l'existence de cette salle verrouillée et insonorisée. Plaquant ma main près de son visage sur le mur d'un côté, feu et glace de nos regards s'affrontant dans la pénombre la plus totale, mon autre main sous son menton pour m'assurer qu'elle me regarde et qu'elle me comprennes, j'ouvris finalement la bouche:

«Ce que Dracula ne sait pas, ne lui fera pas de mal... non? Donc, pas un mot. Je te fais assez confiance pour te montrer cela, ne me trahit pas.»

Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Lun 11 Avr - 10:23

J’étais extrêmement curieuse de voir le contenue du sous-sol. Je n’avais entendu aucune rumeur sur le manoir des ancestraux, même après plusieurs année à entendre des histoires sur tous les clans. Les ancestraux avait toujours su faire mine basse et rester à l’écart des regards indiscrets. Connaitre ses secrets était donc en effet, très attirant et excitant.

Il me montra premièrement leur arsenal. Des armes de plusieurs types, à distance, armes blanches, armes à feu. Toutes des armes en excellent état, servant principalement à s’occuper de loup-garou, ainsi que de multiples armes à feu. Je ne pus m’empêcher d’émettre un sifflement satisfait et impressionné. Je fis un pas vers l’avant, pour toucher quelques jouets, lorsque Vergil me tira pas le bras et referma la porte derrière moi. Je me retins d’exprimer une moue boudeuse, et remis à plus tard mon rendez-vous avec mes nouveaux amis. Je m’assurais de bien mémoriser cet endroit dans ma mémoire pour le futur.

Il m’amena alors devant une autre porte, très près de la précédente. À la façon dont il déverrouillait celle-ci, je me doutais que lui seul devait avoir accès à cette région du sous-sol, un peu comme-ci c’était son jardins secrets. Je le suivais alors dans la nouvelle pièce, un genre de donjon. La pièce était remplit de cellule aligné les unes après les autres. Je pouvais observer quelques prisonniers parmi les cages. Certains en meilleur état que d’autres. Je me doutais par contre que Vergil n’enfermerait pas n’importe qui, les personnes coincé dans ces cages tels de vulgaires animaux avait dû le chercher d’une certaine façon.

Je sentais le regard de Vergil sur moi, cherchant probablement une réaction. Ma seule réaction fut de ne pas en avoir. Malheureusement, ce genre de vision me laisse ni chaud ni froid. Oui, malheureusement, car je ne ressens pratiquement plus d’émotion. Les seules fois que j’arrive à ressentir quelques choses, c’est lorsque je travail ou baise, car l’adrénaline me fait sentir vivante. La réaction normale, aurait été que je sois horrifié de cette vision, ou que je me penche pour venir en aide à ses pauvres hommes. Mais ce qui m’anima réellement, fut une posture neutre, et un regard qui analysait les nouveaux éléments.

Vergil m’expliqua alors que c’était le côté sombre du manoir, un endroit ne devant pas exister selon les désirs de Dracula. Il avait donc prit l’initiative, malgré les indications de Dracula sur ce coup. C’était donc le jardin secret de Vergil. Il devait me faire sacrément confiance pour me le montrer, je me doutais que cela ne devait pas faire partit de la petite visite guidé ordinaire. Vergil n’aurais pas à s’inquiéter avec moi, je fais partie de celle qui comprennent, que notre monde est dirigé par la peur. La seule chose qui empêche tout le monde de merder, c’est la peur des répercussions. Quoi de mieux qu’une prison, pour faire réfléchir à deux fois quelqu’un avant d’agir?

Vergil me sortit de mes pensées. Il ferma la lumière et se rapprocha de moi, utilisant sa vitesse vampirique pour me plaquer contre le mur derrière moi. Par pure réflexe, mon corps eu un soubresaut, alors que je luttais contre mes propres réflexes de combat pour ne pas me pencher et faire passer Vergil par-dessus mon épaule. Connaissant mon vieil ami, il dut voir que j’avais retenus mon corps de réagir par lui-même. Je me contentais donc de recevoir le coup, plaçant mes jambes d’une façon à ce que je puisse un peu contenir l’impact à l’aide de ma force musculaire.

Il plaqua sa main près de mon visage, son autre main était en dessous de mon menton, retenant mon visage pour que nos regards se croisent. Je gardais mes yeux de glaces dans ses pupilles ardentes. Il rajouta alors que ce que Dracula ne savait pas ne lui faisait pas de mal. Il me menaça alors de ne pas en parler en personne. Car oui, en effet je considérais notre contact physique comme une menace et un avertissement.

J’eu alors un sourire amusé, tout en ayant un regard arrogant. Si jamais j’aurais à me défendre, je n’étais pas en bonne position placé comme j’étais! De fait, le dos collé au mur de la sorte, en cas de besoin je ne pourrais jamais dégainer mon arme. Je l’avais laissé me placé dans cette mauvaise condition volontairement, à moi d’endurer maintenant. De fait, je n’exprimais aucune peur, j’avais confiance en Vergil et j’étais insensible à cette émotion depuis longtemps. La seule que je ressentais à l’instant était l’adrénaline, l’envie de répliquer et de me défendre, mais je la réprimais profondément en serrant les poings pour me contrôler. Je dis alors à Vergil,

-T’inquiète, ton secret est entre de bonne main. Ai-je déjà trahis ta confiance? Jamais. De plus, j’aurais pu te faire passer par-dessus mon épaule et dégainer mon arme lorsque tu t’es approché de moi, mais je ne l’ai pas fait…

J’eu alors un sourire amusé, mais authentique, je savais que la phrase suivante allait lui plaire,

-Me plaçant maintenant dans une situation bien ardue si j’aurais à me défendre, surtout le dos collé au mur comme cela… Tu me connais beaucoup trop bien mon vieil ami!

Je lui adressais alors un petit clin d’œil complice. Je m’étais volontairement placé en position de faiblesse, mais je savais que je n’avais rien à craindre. De toute façon, la peur m’avait abandonné depuis des centaines d’années déjà.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Lun 11 Avr - 11:19

Et Hop, une chambre pour accueillir la nouvelle!
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

Elle s'était laissée faire, et cela paraissait. Elle n'avait pas peur, elle n'avait plus peur depuis des siècles si ça se trouve. Le danger, cela ne lui faisait pas peur. Tel n'était pas mon but, non plus: encore là, notre petit jeu d'orgueil prenait le dessus. Qui sait, peut-être réussirais-je à la faire craquer un jour... Ce jeu dure depuis des centenaires, et on ne s'en lasse jamais l'un à l'autre... ça en est presque marrant. Elle était sérieusement quelqu'un de très têtu, mais malheureusement pour elle, elle était également tombée sur une autre personne tout aussi têtu qu'elle: moi. J'allais tout faire pour la troubler, peu importe comment. Elle n'allait pas s'en sortir aussi facilement!

Mon regard fixant toujours le bleu glacial que ses yeux m'offrait, un léger rictus se formant sur mes lèvres, je ne sus quoi répondre, la laissant donc finir de rire de moi. Ma main toujours posé sur son menton, passant lentement mes doigts dans le cou de celle-ci, doucement, laissant le bout des phalanges lui fournir tous les frissons malaisants qui était possible de lui flanquer sachant clairement son orientation sexuelle. Si elle riait de moi, et bien, je n'avais pas fini de me moquer d'elle, chose certaine! Ma voix s'éleva finalement pour lui adresser la parole sur un ton plutôt bas, doux mais quelque peu de défi:
«Tel n'était pas mon but de te foutre la trouille... je n'aurais pas risqué de me retrouver au plancher si j'aurais su que tu te serais débattu. C'était bien évident que tu n'aurais pas levé la main sur moi pour une telle connerie, non? Je te connais trop, oui.»

C'est donc dans un sourire tout aussi sadique que je portai mes lèvres aux siennes, l'embrassant doucement, comme ça, sans raison, probablement dans le but de la rendre mal à l'aise qui sait! Rompant finalement le contact de nos lèvres, je la lâchai, la tirant par le bras jusqu'à la cage d'escaliers pour finalement m'affairer à fermer la porte ainsi que la verrouiller correctement, question d'être bien certain que je n'aurai pas un membre un peu trop curieux qui aurait pu oser venir tenter de découvrir ce qui se trouve dans cette trappe à souris de sous-sol. Même pour la banque d'armes, l'accès est restreint à ceux qui ont le droit d'y aller. C'est la raison pour laquelle je m'affairai également à verrouiller cette porte aussi, et non seulement la prison de la cave. Une fois les deux portes verrouillées, je retirai de mon trousseau la clé de la réserve d'arme, celle de la chambre qui lui serait attitré ainsi que celle de la porte du manoir, pour la remettre à Evelyne.«Tu en auras besoin. Celle de ta chambre y est, celle du manoir et celle de la cave ici, pour les armes. L'accès y est limité c'est pourquoi je te demande de faire attention à la clé. J'ai des doubles dans ma chambre alors ne t'en fais pas pour moi et prends ceux-là.»

Mon regard sombre se retourna rapidement vers la porte, montant les escaliers et ouvrant la grande porte pour nous montrer finalement la vue magnifique du hall d'entrée, rien à voir avec la piteuse état de notre sous-sol. Soupirant de désespoir à la vue de la chigneuse qui criait encore après Lawrence pour rien, j'affichai même un rictus amusé lorsque j'apperçus sa tronche, celle-ci arrêtant de parler sec lorsqu'elle m'avait vu, pour finalement filer dans sa chambre d'un pas enragé.

Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Lun 11 Avr - 13:38

Nous nous affrontions toujours du regard. Comme le feu et le froid. Un regard à la fois complice, orgueilleux et combatif. Je restais de glace, tout comme la couleur de mes pupilles et arborait une posture fière. Nous savions les deux que je m’étais laissé faire, cela ne venait donc pas me piquer dans mon orgueil d’être dans cette position fâcheuse. De toute façon, après que j’ai terminé de le narguer, que comptait-il faire? Il ne me blesserait jamais, donc il allait forcément me relâcher, c’était sa seule option.

Il me confirma alors que son but n’était pas de me faire peur, de fait, je savais pertinemment que Vergil m’avait vu me retenir. Il me confirma ce que je pensais, rajoutant qu’il n’aurait pas agis ainsi si je me serais défendu. Lorsqu’il me confirma qu’il me connaissait trop, je ne pus m’empêcher de sourire, c’était réciproque.

Alors, je vis sur les lèvres de Vergil un sourire sadique, complètement différent d’il y a quelques secondes. Mais que préparait-il? Je relevais alors un sourcil de curiosité. Je sentis ses phalanges me caresser dans le cou. Je frissonnais alors, car qu’il soit un homme ou une femme, cela reste mon point faible sexuellement. Mais pourquoi faisait-il cela? Il savait que j’étais lesbienne!

C’est alors qu’il vint poser ses lèvres sur les miennes. M’embrassant tout en douceur. Je ne pus m’empêcher de reculer mon visage, avant de le heurté sur le mur en tentant de m’échapper. Par pure réflexe, je posais une main sur son torse. Je me retins alors de le repousser, je ne le laisserais pas gagner! Déjà que je lui avais donné une petite réaction, c’était déjà trop.

Je tentais alors de m’imaginer qu’il était une femme. Je me m’étais en mode travail, comme lorsque je dois séduire des hommes pour des missions. Je répondais alors à son baiser, tout en douceur pour commencer, pour ensuite lui mordiller la lèvre inférieur. C’est alors que Vergil rompit le contacte. Il me traîna ensuite par le bras, me ramenant à la cage d’escalier, notre point de départ lors de la visite du sous-sol.

Il me donna mes trois clés, m’expliquant leurs fonctions, je le remerciais alors en rajoutant avec un clin d’œil, alors qu’on montait les escaliers vers le hall,

-Tu sais, tu embrasses plutôt bien pour un homme, tu pourrais battre plusieurs de mes conquêtes même.

Arrivé en haut, j’entendis un son douloureux pour mes oreilles, la chialeuse qui criait après Lawrence. Je n’avais jamais compris où Lawrence pouvait trouver la patience d’endurer la même histoire jour après jour, mais il le faisait avec brio. Mademoiselle s’arrêta net lorsqu’elle vue Vergil et déguerpit vers sa chambre. Je laissais échappé un petit rire, et eu un sourire encore plus prononcé lorsque la vampire en question me regarda. Je dis alors à Vergil sur un ton un peu plus sérieux,

-Le jour se lève bientôt, tu veux qu’on parle du boulot ce soir ou demain?

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergil Vacaresco

Viens te faire détester
Viens te faire détester


Messages : 162
Points : 85
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Tuer les sanguinéreux

Feuille de personnage
Âge: 215 ans
Taille:
Emploi: Gestion du clan

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Mar 19 Avr - 9:59

Et Hop, une chambre pour accueillir la nouvelle!
PV Evelyne Salt et Vergil Vacaresco

J'avais réussi à tirer quelques réactions de surprise de Evelyne, ce qui m'avait foutu un sourire aux lèvres, disons le. Ses réactions restait gravé dans ma mémoir, et elle le resterait pour un moment... j'allais peut-être l'agacer un peu avec ça un moment donné. D'ailleurs, la phrase qu'elle m'avait lancée ainsi que sa réplique à mon baiser dans le but de la mettre mal à l'aise.... tout ça avait complètement floppé puisqu'elle m'avait répondu d'un baiser également, ce que j'avais trouvé plutôt..... suspicieux? J'en sais rien, mais elle m'avait un peu troublée l'esprit, en cet instant. Heureusement que je n'avais rien laissé paraître du tout. J'étai habitué de me retrouver troublé, que ce soit par la chigneuse qui venait de se barrer pour l'étage, que ce soit Lawrence que j'avais déjà trouvé avec des femmes dans le salon, nu..... ou encore Yuki qui était ivre sans oublier Darren que j'avais si souvent ridiculisé!

Nous étions finalement en haut, à l'étage, et moi et Evelyne étions là, comme ça, ici à ne rien faire. J'avais le goût de rire un peu de la chigneuse, mais finalement, je m'avançai vers Lawrence pour l'entendre jurer et l'entendre insulter la vampire, ce qui me fit un léger sourire aux lèvres. Retournant donc vers Evelyne en attendant sa voix s'élever, mon regard se retournant ensuite vers l'horloge pour voir l'heure alors que je voyais que le jour allait bientôt se lever, effectivement.
«Nous serions mieux d'attendre demain pour en parler. On aurait les idées plus claires.» Je disais ça comme ça, là.... mais j'étais un peu épuisé, je dois dire. J'avais eu une petite journée, et comme on dit souvent, ne rien faire épuise plus vite que les journées les plus occupées.

Je regardais attentivement la vampire à côté de moi, attendant de savoir si nous devrions aller se coucher immédiatement, ou si elle était prête à faire quoi que ce soit d'autre. D'ailleurs, elle allait sûrement devoir classer sa chambre à sa guise et placer ses meubles comme elle le voulait. Je finis par me rapprocher d'elle un peu.«Tu veux aller mettre de l'ordre dans ta chambre un peu? Je te libère.» mon regard retourné vers elle, les bras croisés, j'attendais donc une réponse de sa part. Je ne voulais pas la retenir trop longtemps et je ne voulais pas non plus l'abandonner comme ça dans le manoir alors qu'elle ne savait pas du tout comment s'y prendre avec un clan au complet alors qu'elle a toujours erré seule.


Codage par Damian Black

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Fiche ..  ♦  .. Suivi RP  ..  ♦  .. Liens  .. ♦ ..   Voice  .. ♦  .. # bf0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Evelyne Salt

Vampire Ancestral
Vampire Ancestral


Messages : 1385
Points : 1905
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge: 233 ans
Taille: 5p6
Emploi: Assassin/Mercenaire

MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Ven 22 Avr - 10:25

Vergil eu un gros sourire au visage suite à ma réaction. Sans parler qu’il ne répondit pas à ma pique, il devait être bien trop au ange d’avoir finalement réussi à me retirer mon masque de neutralité quelques instants. Je devais reconnaître, que de toute les choses qu’il aurait pu faire, m’embrasser était bien la dernière chose à laquelle j’aurais pensée!

Avec la chicane terminée entre Lawrence et la princesse, le calme était revenu dans le manoir. Nous montions alors à l’étage où Vergil me confirma qu’il serait mieux d’attendre demain pour discuter du travail. Je portais aussitôt attention à l’heure moi aussi. Le temps avait passé drôlement rapidement, le jour était sur le point de se lever. Je n’étais pas fatigué, mais de jour, à part dormir, vu notre condition, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire… Et puis, il était bien trop tard pour que je retourne dans mon Lo… Aussitôt formulé, je chassais cette idée de mon esprit. Je devais faire face à la situation et passer une nuit au manoir, je le devais pour montrer ma bonne foi et pour ne pas revenir sur ma parole.

Vergil me proposa d’aller mettre de l’ordre dans ma chambre, me mentionna qu’il me libérait pour la soirée. Je ne pus m’empêcher de sourire à cette phrase, en voulant lui répondre que j’étais toujours libre, mais je laissais filer en voyant la fatigue dans les yeux de mon vieil ami. Je devais avoir l’air franchement stupide, debout au milieu du couloir avec lui, qui attendait patiemment de voir ou je m’enlignais pour le reste de la soirée. J’hésitais entre l’écouter et rester avec lui, pour ne pas être seul lorsque je croiserais d’autres individus. Une vrai femme incapable de se décidé.

Je décidais finalement d’agir comme je le ferais d’ordinaire. Je refoulais mes émotions bien au fond de moi, et chassais tous mes doutes. Je lui dis alors avec un petit sourire,

-Je vais aller mettre de l’ordre dans ma chambre, pour me l’approprier un peu plus. Je serais dispo quand tu veux demain, pour discuter du travail.

Je lui fis alors un câlin, en voyant un autre membre, que je ne connaissais pas monter les escaliers, il était temps que je m’éclipse dans ma chambre, les membres du clan revenait avant le lever du soleil ce qui était tout à fait normal. Je dis alors à Vergil,

-Bonne nuit, mon vieil ami, on se voit demain soir…

Je pris alors une courte pause, et rajoutais avant de marcher vers ma chambre pour la mettre à mon aise,

-Je suis contente d’avoir été me chercher un café au Starbuck, tu m’as manqué.


HJ: Pour moi le RP est terminé, à moins que tu es quelques chose à rajouter Razz (1 RP de moins sur ta liste LOL)

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt] Aujourd'hui à 2:43

Revenir en haut Aller en bas
(TERMINÉE) Ne faites pas de conneries... et accueillez la nouvelle. [PV Evelyne Salt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] [Event]Pause café... qui tourne bien, pour une fois! [PV Evelyne Salt]
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» (terminée)Faites entrer l'accusé. THOMAS HEPBURN
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Manoir Ancestral-
Sauter vers: