Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Lun 15 Fév - 15:25

Le soleil pointait tout juste le bout de ses rayons quand Eileen se réveilla, s'étirant longuement dans son grand lit. Ses yeux parcouraient la pièce, elle avait toujours du mal au réveil à se rappeler où elle était. Cette chambre était pourtant la sienne depuis quelques années, mais elle n'y dormait jamais vraiment bien. La preuve, elle n'avait pas eu besoin de réveil pour se réveiller à l'aube...

Cette nuit encore, les cauchemars avaient peuplés ses rêves. Des cauchemars de son passé, d'abord sur le moment où elle avait été mordu, puis le massacre de ses parents...N'ayant aucun souvenir, son cerveau se fabriquait tout seul des images qu'il insérait dans ses rêves. Où étaient-ce ses souvenirs qui surgissaient par ce biais ? Elle ne savait pas et ne voulait même pas y réfléchir, préférant oublier ses cauchemars.

D'un geste, elle chassa les couvertures et se leva d'un bond. Comme d'habitude, elle effectua des étirements pour finir de se réveiller. Le programme était le même tout les matins, d'abord des étirements pour se réveiller et réchauffer ses muscles, puis ensuite la douche ! Élément important puisque ses cauchemars la faisaient souvent transpirer.

Une fois la douche prise, Eileen décida qu'une petite course lui ferait beaucoup de bien. Dans cette optique, elle enfila de simples vêtements de sports, un longs pantalon lui moulant les jambes, accompagné d'un haut débardeur, et par dessus, une veste. Ensuite, elle sortie et se dirigea vers le lieu naturel le plus proche pour se transformer. C'est avec plaisir qu'elle retrouva sa forme lycan avant de courir à l'abri des arbres, profitant du vent cinglant sa truffe, qui passait dans ses poils. Elle profitait de la sensation de ses griffes s’enfonçant dans le sol, avant d'en arracher des touffes d'herbes quand ses pattes se soulevaient. La sensation était grisante. Les odeurs qui lui parvenaient lui feraient presque tourner la tête tant elles étaient enivrantes ! La douce odeur d'un lapin gambadant sous le soleil lui parvint aux narines et sans réfléchir elle le prit en chasse. Rapidement, elle put attraper sa proie...Son petit déjeuner fut délicieux et elle n'en laissa pas une seule miette, tellement elle était affamée !

La jeune lycan profita ce moment, allongée au sol, le soleil lui réchauffant doucement les poils, alors qu'une légère brise s'élevait, agitant tout en douceur ses poils. Et comme souvent, dans ces moments là elle s'endormit.

Ce n'est que quelques heures après qu'elle se réveilla enfin. Redevenue humaine, elle se leva d'un bon et vérifia d'abord qu'elle était toujours seule et que personne ne rodait autour. Son odorat et son ouïe plus puissants l'y aidèrent sans mal. Rassurée, elle retourna à l'endroit où reposaient ses vêtements, parfaitement repliés. Elle se rhabilla rapidement, même si sa nudité ne la gênait pas. Enfin, c'était plutôt la vision de ses cicatrices qui la dérangeaient. Elle ne les supportait pas. Si quelqu'un la voyait à ce moment, c'était plus ses cicatrices qu'elle tenterait de cacher qu'autre chose...

Ainsi rhabillée et ses cheveux parfaitement en place, elle était satisfaite car chacune de ses cicatrices étaient désormais cachées aux yeux des autres.

Au retour, Eileen décida de faire un détour et de passer par la ville. Elle flânait dans les rues sans aucune destination précise. Ces jours-ci, sa meute ne lui donnait pas beaucoup de travail et cela faisait également un petit moment qu'elle ne les avait pas vu...Courir en meute lui manquait. Elle aimait tellement cela ! Depuis qu'elle était devenue lycan, elle était beaucoup plus sociable, s'accrochant à sa meute. Ses pensées dérivèrent vers sa sœur...jusqu'où était-elle prête à aller pour la retrouver ? Serait-elle prête à trahir sa meute ? La réponse serait certainement un oui mais un doute planait toujours. Mais au pire, il restait une autre solution : la transformer.

Sur sa route, son regard s'arrêta sur un starbucks, dans lequel il restait de la place. Elle sortit de la poche ses quelques pièces et compta pour voir si elle avait assez pour se payer un café...ou deux, selon son envie. Satisfaite d'en compter assez, la jeune femme entra dans le petit café. Par chance, il était même plutôt vide que l'inverse. Elle se prit un grand café, avec beaucoup de crème au-dessus et même des morceaux de cookie dedans. Pour accompagner son café, elle s'était pris une part de gâteau au chocolat. Certes, elle avait dévoré un lapin un peu plus tôt dans la matinée, mais elle avait de nouveau faim. Le soleil était haut et l'horloge du starbucks indiquait 11 heures. Alors qu'elle buvait quelques gorgées de son café, dos à la salle, elle se détendit. La tête tournée vers la vitrine, elle observait les personnes flâner à l'extérieur...

A pars une conversation à voix basse de l'autre côté, le silence régnait, lui permettant de se plonger dans ses pensées, toutes tournées vers sa sœur. Elle réfléchissait au meilleur moyen pour la retrouver...comme à chaque fois qu'elle passait un moment comme celui-ci, seule, la tête dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Médrick Cleave

Lycan Libre
Lycan Libre


Messages : 184
Points : 505
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Vendeur dans sa boutique de fleurs

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Fleuriste

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Mer 17 Fév - 15:11

Le réveil de Médrick ne se faisait jamais lorsque les rayons du soleil entraient par la fenêtre. La raison étant très simple, il y avait toujours de la lumière dans sa chambre et dans son appartement la nuit. La facture d’électricité, il s’en foutait un peu, du moment où il n’affrontait pas les monstres se cachant dans la noirceur de la nuit. Ainsi, c’était soit son chat, attiré par la faim, ou son réveil matin qui le sortait du sommeil. Son réveille-matin sonna donc vers 5h30 ce matin-là, le réveillant d’un sommeil lourd et brumeux, reflet des quelques verres que le jeune homme avait pris la veille pour s’aider à s’endormir.

Baillant à s’en décrocher la mâchoire, Médrick se leva donc, ayant plus l’aspect d’un zombie que d’un homme bien vivant et en chair. Enfin, personne à part son ami à poil Mathuzalem pour le voir dans son état lamentable. Une autre journée de travail s’annonçait et il fallait s’y mettre si on voulait payer les factures à la fin du mois. Au moins la Saint-Valentin était passé et elle avait permis au fleuriste de se faire un bon bas de laine pour les mois à venir. Il fallait dire qu’il en avait vendu des roses cette journée-là, mais pas juste cela. Les orchidées, les tulipes et les œillets devenaient de plus en plus populaires au fils des ans et sa boutique se devaient d’offrir le plus de diversités possibles pour faire de bonnes affaires.

Souriant en pensant à tout cela, il se dirigea vers la douche en passant une main sur son visage et ses cheveux pour tenter de se réveiller un peu. Il ouvrit les robinets de la douche et envoya le seul vêtement qu’il portait dans le panier de linges sales se trouvant dans la pièce. Médrick pénétra sous l’eau tiède de la douche, laissant ses muscles se détendre et sa conscience finir d’émerger de son lourd sommeil. Rapidement, il se lava, se sécha et enfila des vêtements propres avant de se diriger vers la cuisine. Il ne manquait que deux comprimés contre le mal de tête et un bon déjeuné  et notre homme était fin prêt à commencer sa journée.

Arroser ses plantes, recouper le bout des tiges des bouquets de fleurs dans l’eau, enlever les feuilles qui sont mortes ou malade, s’assurer de donner des vitamines à certaines plantes, ouvrir les rideaux pour laisser le soleil entrer, s’assurer de la température des réfrigérateurs, mettre la caisse à jour et finalement débarrer la porte de la boutique en affichant ouvert. Voilà la routine qu’il accomplissait tous les matins de la semaine pour faire tourner sa boutique et avoir de quoi mettre dans son assiette à tous les soirs. Bien sûre, cela n’était que les préparatifs de base, car durant le jour, les soins à apporter aux plantes continuaient tout comme la préparation de commandes, la fabrication de bouquets réels ou avec des fleurs synthétiques et ses propres commandes à de plus grands fournisseurs.

La matinée s’était bien déroulée, quelques clients étaient passés acheter une fleur pour leur promise tandis qu’un vieil homme était passé prendre une couronne de fleur pour un enterrement. À onze heures tapante, il tourna la pancarte ouvert pour fermer et barra la porte. C’était l’heure du dîner et Médrick avait le goût de sortir un peu et de profiter du magnifique soleil qui éclairait le ciel. Attrapant un bouquet de fleurs qui commençaient à se faire vieilles, mais qui avait encore leur beauté éphémère, le jeune homme à la tignasse grise se promena dans les rues de la ville, offrant une fleur aux âmes solitaires qu’il croisait sur sa route. Cela apportait un peu de bonheur et de chaleur dans le cœur de ceux qu’il croisait dans ces temps difficiles.

Alors qu’il arrivait devant le Starbucks, le fleuriste n’avait plus en main qu’une unique rose bleue. Entrant dans le café presque vide, il aperçue une jeune femme assise seul dans son coin, l’air ailleurs, dans ses pensées. Souriant, il commanda un grand café noir, un sandwich et une part de carré aux dattes avant de se diriger vers la table de la jeune femme solitaire. S’asseyant à la table juste à côté, Médrick entreprit de boire un peu de cette boisson magique pleine de caféine avant de se tourner vers Eileen et de lui tendre la rose qu’il déposa devant elle.

- C’est pour vous. Je cherchais à qui l’offrir et je crois que le destin ait voulu que ce soit à vous. Elle va parfaitement avec la couleur de vos cheveux et fait ressortir la couleur de vos yeux.

L’homme à la rose souriait doucement. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne draguait pas la dame devant lui, mais souhaitait simplement lui offrir un petit quelque chose pour la faire sourire à son tour. La gentillesse semblait perdue, mais elle vivait encore chez certaines personnes. Attendant de voir la réaction de celle qui avait reçu son cadeau, l’homme mordit à belles dents dans son sandwich, la faim commençant à se faire sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Jeu 18 Fév - 5:09

Eileen était tellement perdue dans ses pensées qu'elle entendit à peine la cloche de la porter sonner. Cela ressemblait plus à un rêve lointain que la réalité qui indiquait l'arrivée d'un nouveau client. Et puis, de toute façon, elle ne travaillait pas ici, elle était simple cliente alors elle n'avait pas à s'en préoccuper.

Le nouveau venu s'installa à la table voisine, mais ce fut la rose qui se posa sur sa table qui la sortit soudainement de ses pensées. Une rose bleue? Pour elle? A ce moment, la voix de l'homme lui parvint jusqu'aux oreilles. Surprise, elle leva les yeux jusqu'à l'homme et le regarda longuement. Puisqu'il faisait parfaitement jour, ce n'était pas un vampire, c'était au moins cela de rassurant. Elle n'appréciait pas la nuit et les vampires en était une des raisons. Il n'avait pas non plus l'odeur d'un lycan, c'était donc un humain et sa rose semblait être une simple rose sans rien de spécial. Aucun danger à l'horizon.

Eileen tendit la main et attrapa doucement la rose, faisant bien attention à ne pas se piquer sur la tige.

- C'est bien la première fois que l'on m'offre des fleurs...

Elle approcha la rose de son nez et en inspira la douce odeur, les yeux fermés. Un sourire naquit sur ses lèvres alors qu'elle les rouvrit et regardait l'inconnu.

- Merci, ça me fait plaisir ! Dites-moi, vous offrez souvent des fleurs aux inconnues comme ça?

En temps ordinaire, elle se montrait méfiante avec les inconnus, mais celui-là ne semblait pas être un réel danger, alors elle se détendait. Elle le regarda croquer dans son sandwich et son ventre gargouilla...suffisamment fort pour interrompre un court instant la discussion des deux autres clients de la salle. Sa part de gâteaux ne suffiraient jamais !
La jeune femme se leva et alla acheter deux gros sandwichs avant de se réinstaller à la table.

- Et si vous vous installiez en face de moi? Peut-être qu'un peu de compagnie ce midi ne vous déplairait pas?

Si une discussion pouvait lui permettre d'oublier un peu sa sœur et sa quête éternelle pour la retrouver, alors non, elle n'hésiterait pas. De temps en temps, elle avait besoin de revenir au présent et cet homme ne semblait pas méchant.
Elle croqua dans un de ses sandwichs, satisfaite de pouvoir se rassasier.

- Au fait, je m'appelle Eileen...Eileen Allannah, et vous?


Elle ne risquait rien à se présenter, son nom n'était pas connu, en dehors de sa meute. Et franchement, c'était un sacré avantage pour s'intégrer dans la société...et surtout sans attirer l'attention d'humains désireux d'étudier son espèce, voir de l'éliminer.
Elle continuait de manger son sandwich, attendant tranquillement les réponses de cet inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Médrick Cleave

Lycan Libre
Lycan Libre


Messages : 184
Points : 505
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Vendeur dans sa boutique de fleurs

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Fleuriste

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Ven 19 Fév - 12:34

Tout en mastiquant son sandwich, le jeune homme à la chevelure de cendres gardait un œil sur la jeune femme se trouvant à la table adjacente. Il l'écouta parler et comme un voyeur, Médrick la regarda inspirer la douce odeur de la rose bleue. Il en éprouvait un réel plaisir, mais pas un plaisir pervers, plutôt celui du devoir accompli, ce moment où l'on sait que l'on a fait une bonne action et que l'on a illuminé pendant un instant la journée d'un inconnu. Avalant, il s'essuya la bouche avec sa serviette de table puis répondit à la question de la demoiselle.

- Je suis ravi que vous soyez ravie! Ce n'est pas une habitude de tous les jours. Seulement, lorsque certaines fleurs se font plus âgées, je me permets de les offrir aux personnes seuls que je croise en espérant leur apporter un peu de bonheur. Je préfère cela, à gâcher la beauté d'une fleur.

Il s'arrêta de parler en entendant le ventre de Eileen se plaindre. Souriant, il la regarda partir et revenir avec deux sandwichs. Pendant les quelques minutes que cela lui pris, l'homme en profita pour terminer sa première moitié et siroter son café tranquillement. Il n'était pas pressé de rouvrir la boutique de toute manière, il en était le propriétaire et pouvait faire ce qu'il lui chantait. Une chose de bien lorsque l'on était son propre patron. Le fleuriste adressa un doux sourire à Eileen lorsqu'elle lui proposa de s'asseoir avec elle.

- Si ma compagnie ne vous dérange pas, j'accepte volontiers. Il est vrai que je n'ai pas dîner en bonne compagnie depuis longtemps!

Attrapant son plateau repas, notre force de la nature se leva et prit le siège devant celle qui avait reçu sa dernière fleur aujourd'hui. Il y eut un petit instant de silence pendant lequel les deux protagonistes croquaient à belles dents dans leur repas. Après tout, un estomac plein faisait un homme heureux comme disait le dicton et son déjeuner était loin. La jeune femme se présenta et Médrick se dit que faire de même n'était que redevance de politesse. En plus, n'importe qui cherchant le nom des fleuristes de la ville trouverait le sien.

- Enchanté de faire votre connaissance Eileen, je me nomme Médrick, Médrick Cleave, fleuriste de profession si vous ne vous en doutiez pas déjà! Et vous pouvez me tutoyer, nous avons à peu près le même âge, alors ce vouvoyer fait étrange un peu…

Quoi, c'était vrai après tout! Il ne devait pas être bien plus vieux qu'elle s'il était plus vieux. Après tout, de nos jours, les femmes paraissaient beaucoup plus jeunes que leur âge et cela peu importe la tranche d'âge dans laquelle elles appartenaient. Juste sa mère, elle approchaient de 55 ans et n'en faisait que 45-47 environ. Enfin, même si Médrick vivait un peu en reclus depuis l'achat de sa boutique et qu'il n'avait pas eu de relation sérieuse avec une fille depuis belles lurettes, il se souvenait d'une chose très importante sur les femmes, ne jamais leur demander leur âge ou parler de leur âge; JAMAIS!

- Tu habites dans le quartier? Je ne t'ai jamais croisée auparavant, quoi que l'on ne peut pas dire que je sorte souvent et encore moins après l'heure du souper.

Il se pencha vers elle en souriant amusé par ses propres peurs. Enfin, en ce moment il était amusé par cela car le soleil était à son paroxysme dans le ciel et il ne pouvait pas faire plus clair dehors. Si on avait été près du moment où le soleil se faisait la malle pour aller visiter l'autre côté de la planète, Médrick n'aurait pas abordé le sujet avec autant de légèreté.

- C'est idiot, mais je ne sors jamais lorsque le soleil est entrain de se coucher… Pas pour les raisons habituelles parce que les rues sont dangereuses, mais parce que j'ai une très grande peur du noir… C'est idiot n'est-ce pas?

Il se rassit droit sur sa chaise et porta sa tasse de café à moitié pleine à présent à ses lèvres, se passant une main dans les cheveux assez gêné finalement parce qu'il venait d'avouer à une inconnue. Mais parfois, il était plus facile de parler de ses choses là à des gens que l'on connaissait peu que ceux avec qui on avait passé la majorité de notre vie.

- Quand on se dit que nos parents nous enseigne dès qu'on est petit qu'il ne faut pas avoir peur du noir… je me sens un peu bête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Sam 20 Fév - 6:12

Eileen mangeait tranquillement son premier sandwich alors que le jeune homme acceptait son invitation pour manger à sa table. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas mangé avec un humain. D'ordinaire, elle mangeait seule, ou avec des lycans de sa meute. Les discussions étaient rarement aussi détendues et surtout, aussi humaine que celle-ci. Après tout, de quoi discutait un lycan avec ses congénères? De chasse, de proie, de la guerre actuelle...Cette discussion banale lui faisait donc beaucoup de bien au final.

- Alors, tutoyons nous, ça me conviens tout à fait ! Tu es donc fleuriste? Je devrais peut-être plus m'intéresser à l'art floral...je n'ai pas vraiment eu le temps de m'intéresser à quoi que ce soit dernièrement en fait.

Depuis sa transformation. Mais cela, elle ne le dirait jamais à voix haute. Sa priorité étant de retrouver sa jumelle, elle ne s'attardait pas à d'autres occupations. Pourtant, avec cette magnifique fleur bleue, elle se rendait compte que ce n'était pas dénué d'intérêt. Déjà, il y avait des fleurs vraiment belles et son odorat plus puissant qu'auparavant l'aidait à sentir chaque particularité d'une fleur. C'était dans ce genre de cas qu'elle appréciait vraiment sa nouvelle nature.
Elle l'appréciait aussi, quand chaque bouchée d'une nourriture offrait beaucoup de sensations différentes à ses papilles gustatives, rendant la nourriture encore plus succulentes qu'auparavant ! Heureusement qu'elle faisait beaucoup d'exercice...
La voie du jeune homme la tira de ses pensées et elle plongea son regard dans le sien en l'écoutant.

- Oh non, je ne vis pas par ici. Je suis allée courir un peu et en rentrant j'ai fais un détour par ici...et en voyant le starbucks je me suis arrêtée pour remplir mon estomac.

Pour quelqu'un ne connaissant pas sa vraie nature, il pouvait simplement penser qu'elle était allée faire du jogging. Après tout, elle était dans la bonne tenue. Et c'était exactement là-dessus qu'elle jouait, ne tenant pas à révéler ainsi sa nature de lycan à la première rencontre et à un total inconnu.
Ayant finit son premier sandwich, elle entama le deuxième, d'un air toujours affamé, tout en l'écoutant. Tiens, lui aussi peur du noir? Voila qui était intéressant ! En l'entendant dire qu'il se sentait un peu bête, elle posa son sandwich et le regarda en souriant.

- Je ne dirais pas que c'est idiot...c'est même totalement sensé. Et puis, je ne serais pas logique de te juger...j'ai aussi peur du noir. Je ne supporte quand il fait un noir intense et sans aucune source de lumière...Nous sommes pareils sur ce point.


Elle reprit son sandwich qu'elle continua de manger. Elle en mangea plusieurs bouchées, observant toujours Médrick par-dessus son sandwich.

- Je pense que les parents devraient au contraire nous apprendre à nous méfier du noir et de tout ce qui peut s'y cacher...Je pense que c'est que je ferais pour mes futurs enfants. Je veux les protéger...mais je veux également qu'ils sachent pour se méfier. Enfin, si un jour j'ai des enfants.

La jeune femme laissa le silence s'installer, rompu seulement par les quelques bruits de mastication. Elle finit son deuxième sandwich et but un peu de son café.

- Et toi, tu vis dans le quartier?

Eileen attaqua son gâteau, attendant tranquillement sa réponse et jeta un coup d’œil par la vitrine. Heureusement, il était encore tôt, la nuit était encore loin. Elle avait encore le temps de profiter de la journée avant de rentrer chez elle et allumer toutes les lumières. Vivant seule, elle pouvait le faire sans problème mais quand un membre de sa meute séjourner chez elle, elle devait lutter contre sa peur...et ce n'était vraiment pas facile !
Inconsciemment, les doigts de sa main gauche frôlait les pétales de la fleur.

- Je peux te poser une question? Est-ce que ta boutique marche bien? Je me suis toujours demandé si les fleuristes gagnaient bien leur vie...

La question pouvait paraitre étrange, surtout à la première rencontre mais Eileen ne se préoccupait plus de tout cela. Avec sa nouvelle vie, elle avait appris à profiter de l'instant présent comme si ce serait le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Médrick Cleave

Lycan Libre
Lycan Libre


Messages : 184
Points : 505
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Vendeur dans sa boutique de fleurs

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Fleuriste

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Jeu 25 Fév - 16:51

Le jeune fleuriste souriait à la jeune dame alors qu'il prenait une autre gorgée en l'écoutant parler. Elle semblait être très occupée puisqu'elle disait ne pas avoir le temps de s'intéresser à quoi que ce soit. Elle aborda même la possibilité de s'intéresser à l'art floral. Si son intérêt était réel, il lui ferait plaisir de lui montrer les trucs et astuces de cet artisanat des plus méconnues. Après tout, lorsque quelqu'un offrait un bouquet de fleurs à une tierce personne, c'était un message qu'il souhaitait offrir. Et si l'on voulait que le message soit clair, il fallait y mettre les bonnes fleurs. Chacune de ces déesses fragiles avaient sa propre signification et il fallait jouer d'imagination et de doigtée pour les harmoniser.

En même temps, elle ne vivait pas de le quartier alors peut-être que se rendre dans les alentours plusieurs fois par mois juste pour en apprendre plus sur les fleurs ne l'intéresserait pas. Après tout, rien ne garantissait Médrick qu'il n'y avait pas quelqu'un d'aussi qualifié que lui dans son quartier à elle pour l'initier à l'art floral. Lui montrant qu'il l'écoutait répondre à ses questions, l'homme lui sourit et hochait la tête à ses propos, gardant un contact visuel comme la politesse l'exigeant lorsqu'on converse avec autrui.

La gêne du dernier sujet qu'il avait abordé était toujours palpable lorsque l'humain vit la jeune femme déposer son sandwich pour lui parler avec sérieux. Elle ne trouvait pas que sa peur était idiote. Même, elle la partageait se confiant à lui sur la peur du noir, de ne pas percevoir ce qui se cache dans la noirceur. Sa peur semblait un peu plus concentrée sur les noirs intenses que la sienne qui surgissait dès la tombée de la nuit, mais il était soulagé qu'elle le comprenne. Peu de gens pouvait comprendre qu'une peur puisse changer une vie et celle du noir était l'une des pires si vous vouliez son avis.

Médrick supporta son regard, buvant son café en silence, lentement mais sûrement, ne sachant pas si elle allait continuer de parler ou si c'était à lui de poursuivre leur conversation. Finalement, Eileen reprit la parole, continuant sur le sujet de la peur du noir, abordant la question d'enseigner aux enfants à craindre le noir et ce qui s'y cache et non le contraire. C'était vrai! Mieux valait les prévenir et les sortir de l'enfance assez tôt, même si pour sa part, le déni avait été sa manière de se protéger léguer par ses parents.

- Je comprends ce que tu veux dire Eileen. Pour ma part, mes parents m'ont appris à me protéger, mais d'une manière différente. Enfin, ma meilleure protection aujourd'hui est cette peur du noir que j'ai développée ces dernières années. Et tu m'as l'air d'une jeune femme des plus charmantes, je ne vois pas comment tu ne pourrais pas finir par trouver quelqu'un avec qui fonder une famille!

Il était sincère dans ses propos. Il ne la connaissait pas depuis longtemps, mais il avait l'impression que c'était une bonne personne et une femme qui ferait une bonne mère si l'occasion se présentait. Enfin, il pouvait toujours se tromper, mais seul l'avenir pourrait le lui montrer.

- Oui, je vis près d'ici. C'est assez pratique puisque ma boutique n'est pas trop loin et que je peux venir à pied lorsque je décide de manger à l'extérieur. Et puis en habitant près d'une avenue névralgique je peux facilement faire mes affaires avant la tombée de la nuit!

Le fleuriste souriait toujours. Il termina son café et se leva pour aller s'en chercher un autre, jetant un coup d'oeil sur l'horloge du Starbuck. Il approchait déjà de l'heure pour lui de se remettre au travail, mais il pouvait bien allonger sa pause. Après tout, il n'avait que des commandes à préparer pour le lendemain et son répondeur pouvait s'occuper de prendre les appels qui pouvaient rentrer. Enfin, les clients voulant se présenter en personne n'aurait qu'à passer un peu plus tard. Ce n'était pas tous les jours que l'on faisait une rencontre avec qui l'on pouvait engager la conversation aussi simplement. Il revient s'asseoir et écouta en souriant un peu plus les questions d'Eileen sur son métier.

- Eh bien oui, tu peux me poser ta question!

Médrick fit un clin d'oeil et se mit à rire un peu avant de répondre à la vrai question.

- En fait, quand on est fleuriste, on ne gagne pas toujours très bien sa vie. Parfois, en fait souvent, il y a beaucoup de temps mort, mais le temps des fêtes et la Saint-Valentin rattrape le coup. Même Pâques est un temps où je produis beaucoup de bouquets. Sinon je te dirais que les événements pour lesquels on m'emploie sont les mariages et les enterrements. Par contre, être fleuriste est une vocation tout comme d'autres métiers tels que la boulangerie et la pâtisserie. On ne compte pas nos heures de travail et les premières années sont les plus difficiles quand on débute. Je suis heureux d'avoir racheter une boutique déjà florissante.

Sa voix était pleine d'entrain alors qu'il parlait de ce métier qu'il aimait tant. Pour lui, rien n'était plus important que sa boutique puisqu'elle lui permettait de vivre et de s'exprimer sous le couvert des fleurs. Il adorait aider les gens à exprimer leur sentiment, mais également offrir un dernier hommage aux familles en deuils, hommages que certains pouvait garder pour la vie lorsque les bouquets était des natures mortes ou faits à partir de plantes de plastique.

- Et toi Eileen, que fais-tu pour gagner ta vie?

Question personnelle certes, mais autant que celle qu'elle venait de lui poser. Et il fallait bien entretenir cette conservation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave) Aujourd'hui à 9:13

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre entre deux achluophobes (Pv Médrick Cleave)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Café bristro Starbucks*-
Sauter vers: