Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 
Nous sommes en surpopulation de vampires ! N'oubliez pas les humains et les lycans !

Partagez|

Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#34575 : Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas) Dim 18 Fév - 14:45

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 43
Points : 467
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu veux  jouer avec nous? (Pv Lukas)
Le jour venait de se lever. J’entendais la ville de Londres s’éveiller doucement de sa courte nuit. Les lampadaires s’éteignaient automatiquement et les passants se pressaient dans les rues. Ce brouhaha agressait mes oreilles de louve. J’étais habituée à mon ancienne vie à la campagne. Les petits bruits me manquaient, l’air doux, le climat... Mais je devais m’adapter, pour survivre. Je restais quelques minutes les yeux clos, essayant d’étirer chaque membre de mon vieux corps agé de 230 ans. Il avait subi beaucoup de dommage et je n’ai pas eu le temps de le réparer entièrement. Mais peut être que je ne le voulais pas après tout. La cloche Big Ben sonnait, et j’ouvrais subitement les mirettes. Quelle heure était-il ? Je tournais la tête vers le réveil : 9h30.

“Bordel…”

Je maudissais ce stupide réveille. Il n’avait pas sonné, et j’avais noté sur un post-it le rendez-vous de mon psy… Comment il s'appelait déjà?... Caleb El-Kahil… Un loup qui avait essayé de cerner mon problème post maternité. C’était inévitable, et j’avais besoin de régler ce souci avant de passer mon entretien dans la police. Il fallait que je réussisse à laisser derrière moi ce cuisant échec. Bon. Qu’allais-je faire à présent ? Aller au cabinet disant que j’ai raté un rendez-vous, ou disparaître totalement de sa clientèle ? Prendrais-je le risque de le laisser détecter d’autre faille? Ces questions m’assaillaient de toute part, mais je n’avais pas envie de m’y pencher. Du moins pour l’instant. Je frottais mon visage avec mes mains. Machinalement, mon corps se levait, et automatiquement, je me chauffais de l’eau préparant mon thé vert. C’était peut-être la chose qui se rapprochait le plus de moi. L’amertume du thé. Je soupirais, et jetais un œil à la fenêtre. Il pleuvait… J’allais donc devoir rester ici pour la journée.

***

Le soir venu, je regardais la lune se lever, et transparaître entre les nuages. J’avais oublié… C’est une nuit monstrueuse qui allait se passer. D’un geste presser, je m’habillais en tenue de sport comme à mon habitude, mettant un sweat à capuche pour cacher mes vilains cheveux, ensuite mon visage. Je prenais mes clés, et fermais derrière moi. En sortant, je bousculais une personne sans m’en rendre compte. Un lot de jurons retentissait derrière moi. Je n’avais pas le temps de m’occuper de l’individu, car ma transformation pouvait encore prendre le dessus. J’étais une vieille louve certes, mais je n’avais pas pris les précautions qu’il fallait. Où pouvais-je me mettre sans essayer d’arracher la tête des humains?... Je réfléchissais marchant de plus en plus rapidement, et tombais sur une grande forêt naturelle. Enfin… C’était plutôt un parc, et je n’avais plus vraiment le choix… Je me cachais dans un buisson me déshabillant. Je dissimulais les vêtements sous une pierre, et laissais la lune toucher ma peau. La mutation commençait lentement à se programmer. La fourrure noire recouvrait ma peau, mes yeux jaunissaient, et un long museau se dessinait. Une louve noire prenait place, laissant ses sens s’éguiser. Je m'étirais doucement, et prenais place dans le grand jardin. Il n’y avait aucun humain évidemment. La chair fraîche m’aurait pourtant fait un bien fou. Je trottinais à travers la forêt, lorsque j’entendais des grognements étouffer.

“Qu’est que c’est ?” Pensais-je.


Je me détournais de ma route initiale, prenant le petit chemin qui coupait à travers le sous bois. Les bruits s’intensifiaient, et enfin, je sentais l’odeur des lycans. Je m’arrêtais à quelques mètres, me cachant derrière le grand buisson. Ils étaient quatre. L’un était plus grand que les autres, le pelage aussi noir que le mien. Sauf que celui-ci était teinté de bleu sous la lune. J’aimais beaucoup la couleur. Les trois autres étaient plus jeunes, et jouaient ensemble. J’admirais ce spectacle sous la lune. Il était rare de voir cette scène en ville. Je me couchais dans l’herbe et les regardais, un sourire sur mon visage canin. C’était tellement tranquille… Je les fixais en silence, lorsque l’un d’entre eux commençait à s’approcher de moi. Je me mettais immédiatement en position de défense… Me préparant par une éventuelle attaque de leur part. Après tout, j’étais sur leur territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34584 : Re: Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas) Lun 19 Fév - 0:20

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 126
Points : 904
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
J'avais passé la journée avec les louveteaux. Oui, il fallait bien quelqu'un pour les éduquer. Surtout en cette journée de pleine lune, où les loups devenaient les rois de Londres durant la nuit. Nous avions passé la journée à s'entraîner et à travailler sur notre humeur. Car les trois louveteaux que je supervisais avec le sang chaud avec la lune aussi près de nous. Ceux-ci ne contrôlaient pas encore leur transformation et avaient donc besoin de supervision durant la nuit et avant celle-ci.

Les loups plus âgés de la meute avaient tous pris sous leurs ailes plusieurs louveteaux. Jusqu'à trois maximums, nous nous étions dit, afin d'en assurer la bonne supervision sans négligence. Ma soeur devait être beaucoup plus loin dans la forêt avec son propre trio. Pour ma part, tout allait pour le mieux. Nous avions mangé un repas riche en protéine vers 17h00, avant le coucher du soleil. Les protéines étant un régime important dans l'alimentation des lycans. Car Dieu sait que les premières transformations sont difficiles et exigeantes pour les nouveaux loups. Ceux-ci n'étaient pas des bébés non plus, mais n'avaient pas plus de 10 ans. Ils devaient encore travailler sur le contrôle de leurs émotions et la douceur de leur transformation.

Une fois dans la forêt et dès l'apparition des rayons de la pleine lune, des spasmes et tremblements s'étaient emparés de leur corps. Ils grimaçaient sous la douleur du changement dans leur corps. Transformation encore difficile pour eux. Nous étions tous déjà nus, car entre loups de la même meute... Nous sommes peu pudiques... Nos vêtements étaient au sol un peu plus loin et c'est ainsi que nous devenions tous les quatre de grands prédateurs. Je secouais mon pelage noir et laissais quelques minutes à mes petits loups pour retrouver leurs esprits. Ceux-ci étaient couchés au sol et haletaient encore des effets de la transformation sur leur corps.

Quelques minutes plus tard, les petits vauriens avaient repris leurs esprits et essayé de m'attaquer à trois. Pas une attaque fourbe ou cherchant à me blesser, ils ne voulaient que jouer au final... Je les avais quand même massacrés. Me couchant sur eux de tout mon poids et ce n'est que lorsqu'ils couinaient tous que je me relevais en retournant m'asseoir plus loin, veillant sur eux. Les oreilles dressées vers l'avant, attentives. Surtout au chasseur... Car en plein soir de pleine lune, les chasseurs audacieux sont nombreux dans les bois, ils savent que nous sommes vulnérables souvent aux moments de transformation et sinon, sont complètement fou de s'aventurer dans les bois durant ce moment.

Ce qui attirait mon attention toutefois était l'odeur d'une autre louve. Je tournais mon regard vers un buisson d'où venait l'odeur. Bien calmement, j'approchais de celui-ci, me relevant sur mes pattes de toute ma hauteur. Je voyais deux yeux à travers le buisson. Puis le buisson bougeait légèrement, comme si la lycane se préparait à une attaque. Comment je savais que c'était une lycane? L'odeur des phéromones dans l'air évidemment. Mes trois louveteaux avaient cessé de se battre entre eux et reniflaient l'air. Commençant à chercher la source de l'odeur en reniflant le sol comme des idiots. Je jurais qu’un jour, j'arriverais à faire des soldats de ces petits.

Pour ma part, je m'arrêtais à environ deux mètres du buisson. Je couchais mon corps au sol, puis laissait ma queue s'agiter joyeusement de gauche à droite. J'invitais alors l'inconnue à se joindre à nous. Les trois petits loups observaient alors vers le buisson et le rouquin jappait alors joyeusement. L'air de dire ''Vient jouer avec moi! '' Le loup gris sautait alors sur le rouquin qui couinait, profitant de son moment d'inattention. Le troisième lycan, un renard secouait alors sa tête l'air de dire '' Ils sont réellement désespérant... ''. Mon attention de retour vers le buisson, je grognais de façon joueuse, puis jappais.

-Sors de ta cachette et rejoins-nous!

Voilà ce que mon jappement voulait dire, alors que nous l'attendions sans aucune agressivité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#37051 : Re: Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas) Lun 14 Mai - 8:52

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 43
Points : 467
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu veux jouer avec nous?
Je baissais mes deux oreilles de louves. Je n’avais plus l’habitude de jouer. En étant une très vieille louve, je ne me consacrais plus au petit plaisir de la vie. Le jappement du grand loup à leur côté m’invitait à les rejoindre. Devais-je vraiment le faire ? Après tout, je ne les connaissais pas. Cependant, leur accueil chaleureux me forçait à baisser la garde. Je me levais doucement et sortais de l’épais feuillage du buisson. Les trois lycans m’observaient avec leurs petits yeux jaunes. Secouant joyeusement la queue. Un petit grognement sortait de ma bouche, en signe de paix. Je m’asseyais devant le petit groupe tranquillement, essayant de rester discrète. Un petit soupir s’échappait de ma bouche, et automatiquement mes oreilles aussi. Cela me manquait terriblement. La force d’une meute. D’une famille à qui s’accrocher. Lorsque l’on devenait solitaire, nous perdions tout. Et surtout nous n’avions plus aucun pouvoir sur ce qui se passe autour de nous… Je plongeais dans mes pensées, quand tout à coup, je sentais qu’on me mordillait la pâte. Baissant le museau, je vis un louveteau gris me mordiller.

“Qu’est que tu fais?...”


Mon regard interrogatif ne le gênait aucunement. Il continuait à mordiller. Je soulevais une pâte, et le bébé restait accroché vainement. Je n’avais pas mal, alors avec tendresse, je léchais entre les oreilles du petit. Estomaqué par ma réaction, cela lui faisait lâcher prise. Je le rattrapais par la peau du cou, avant de le déposer doucement sur le sol. Et il déguerpissait vers son groupe. Je lâchais un petit rire, la tendresse n’était pas quelque chose de familier pour un petit louveteau. Surtout, dans le jeu, normalement, il se fait rabrouer sans ménagement, alors que là, il ne savait simplement pas comment réagir. Je souriais au mâle qui était face à moi. Baissant la tête vers lui. Ce n’était pas une façon de me soumettre, mais plutôt de saluer poliment. Je m’approchais de lui et me mettais à côté afin de m’asseoir pour surveiller ces galopins ! Je jappais doucement :

"Vous faites partit d’une meute pour avoir autant de louveteaux ou… Ce sont vos enfants ?”


En voyant l’un des louveteaux sauter sur l’un et sur l’autre. Je ne pouvais m’empêcher de lâcher un petit grognement en souriant. D’ailleurs à ce moment-là, tous se stoppaient net. Les trois paires d’yeux me fixaient et une lueur de malice brillait dans leurs regards. Je connaissais ce regard qui en disait long sur leur jeune âge. Je reculais de quelques pas. Leurs sourires s'élargissaient au fur et à mesure de leur mouvement. Je mettais le museau à plat sur le sol, laissant mon corps suivre. Les 3 louveteaux m’observaient un moment. Puis je secouais la queue en signe de jeu. La réplique ne se faisait pas attendre. Les bébés sautaient sur mon dos et mordillaient ma peau. Je regardais l’autre loup laissant les bébés jouer avec moi, j’essayais de communiquer avec les petits :

“Doucement, je suis très vieille…”


Mais rien de les empêchaient de jouer. Je les laissais faire. Puis au bout de quelques minutes, je me relevais. Chacun d’entre eux se retrouvait par terre, et riait. Enfin, c’étaient plutôt des grognements. Je souriais et regardais le loup adulte :

“Je m'appelle Maïa Jones … Et vous?”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#37081 : Re: Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas) Mer 16 Mai - 20:42

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 126
Points : 904
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Lorsque le petit gris avait attaqué la louve, j'étais restée sur mes gardes. Toujours assis au même endroit, mais alerte avec les oreilles vers le duo. J'étais attentif, m'assurant de la sécurité du petit comme un gardien. C'était en quelque sorte ce que j'étais en ce soir de pleine lune, un chaperon. Veillant sur la sécurité de mes louveteaux, mais des innocents également qui pourraient devenir leurs prochains jouets. Mon museau se relevait légèrement avec amusement, alors que je voyais le petit importun prendre la fuite devant de la tendresse. Ha bon? La violence d'un combat ne l'effrayait pas, mais une léchouille si?! J'allais le lui remettre sur le museau plus tard sans l'oublier!

À mon tour, je baissais ma tête vers le sol. Répondant poliment à sa démonstration de respect. À sa question, je passais près de m'étouffer avec mon souffle. Je lui laissais voir que sa question venait de me prendre de court. Je secouais ma tête et riais intérieurement. Si j’étais réellement père de ces trois petits monstres, je serais fou depuis quelques années! Les petits avaient tendance à avoir beaucoup... Beaucoup d'énergie! Leur contrôle était encore loin d'être optimal et parfois ils peinaient à suivre des instructions. Il fallait donc faire preuve de patience et de calme. Répété... Et encore répété... Comme une mère le ferait! C'est exactement ce qui manquait présentement dans la meute. Une mère. Je dirigeais celle-ci de mon mieux, comme un père monoparental qui ne savait comment gérer ses enfants. Je répondais alors en jappant,

-Une meute? Oui, mais j'aime mieux nous qualifier comme une famille... Je suis leur Alpha et je veille sur eux. Surtout en cette nuit où ils n'ont pas réellement le contrôle.

J'admettais ces informations sans chercher à les cacher. Pourquoi? Simplement parce qu'elle les avait devinés elle-même et parce que les Mac Hawks étaient la seule meute dominante en ville présentement. Une meute non reconnue pour ses crimes, mais pour protéger son territoire et ses membres des vampires. De plus, sous nos formes animales, je la voyais mal aller avertir la police. ''J'ai trouvé l'Alpha des Mac Hawks, c'est un grand loup noir! ''. Cela apporterait des informations oui, mais rien pour me trouver réellement, tout comme mes louveteaux sous leurs formes actuelles.

C'est ensuite que j'observais la scène d'un regard tendre. Les trois petits, attaquant férocement la nouvelle à coup de léchouille et de mordillements. Rien de dangereux, alors que des grognements joueurs venaient du trio de louveteaux. Elle leur demandait de se calmer en vue de son âge et je grognais. Un grognement rieur. L'âge leur était égal et les petits ne feraient pas preuve de pitié! Quelques minutes s'écoulèrent. Minute où j'étais concentrée sur l'environnement. Sur les bruits et odeurs autour de nous, le corps dressé fièrement et les oreilles relevés. Je me permettais quelques regards vers le groupe, remarquant aisément une facilité à gérer les petits pour la lycane. Comme une mère... Cette pensée faisait son cheminement dans mon esprit. Si elle était âgée et seule, pourquoi ne pas rejoindre notre famille, pour continuer de propager son esprit maternel? Je gardais cette réflexion pour ma personne pour le moment, préférant attendre d'apprendre à un peu plus la connaître avant de faire quoi que ce soit. À la présentation de son nom, je jappais vivement,

-Lukas Christiansen, c'est un plaisir de faire votre connaissance Miss Jones.

Alors que je me demandais si elle était plus vieille que moi, les trois petites paires d’yeux se tournèrent dans ma direction. Je penchais la tête sur le côté curieusement. Ils n'allaient tout de même pas... Eh oui! Les trois louveteaux sautèrent dans ma direction, me plaquant au sol. Jeu beaucoup plus brusque physiquement qu’avec la louve, puisqu'on était entre garçons. On combattait en grognant pendant plusieurs minutes et finalement, je prenais le dessus. Couché sur les trois louveteaux, claquant mes crocs près de leur visage, je laissais résonner un dernier grognement amusé, puis tournais mon regard plus paisiblement vers la lycane. Gardant les petits écrasés sous mon poids,

-Vous avez bien plus le tour que moi! Ils sont entêtés et refusent d'abandonner!

Mon regard paternel se tournait vers les petits, et je jappais,

-Même si leur défaite semble déjà claire avant même d'engager le combat! Petits insouciants!

Ils couinaient alors d'amusement. Remuant sous moi pour se libérer. Encore dans leur jeu, rempli d'énergie et de naïveté. Des petits qui n'avaient pas encore vu la guerre, ni taché leurs mains de sang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#37087 : Re: Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas) Dim 20 Mai - 16:24

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 43
Points : 467
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu veux jouer avec nous?
Les petits louveteaux étaient décidément très joueurs ! Je grognais d’amusement. Le loup noir en face de moi, se présentait comme un alpha. Un alpha… Il était donc à mes yeux, père d’une meute. Et la tendresse qui émanait de lui, me faisait sourire. Pourquoi ? Parce qu’il me rappelait mon alpha à moi… Monsieur Jones. J’avais gardé son nom, car pour moi, c’était mon deuxième père de cœur. Il m’a aimé, choyer, et m’avait donné sa bénédiction pour que je me marie avec son fils. Ce n’était pas courant à mon époque… Je soupirais, décidément, j’avais du mal à me détacher de mon passé. J’entendais le nom de mon interlocuteur : Lukas Christiansen, m’arrachant de mes pensées. Je lui souriais et hochais la tête en signe de remerciement. Il n’avait pas l’aire d’un loup effrayant. Cependant, c’était souvent une façade. Quelque chose qui nous protégeait. Un lycan restait un animal dangereux. Je voyais les petits louveteaux sauter gaiement sur l’Alpha, ce qui m’arrachait un sourire sous la pleine lune. C’était une soirée bien tranquille… Les arbres nous abritaient et le vent caressait le pelage des animaux alentour.

“Vous avez bien plus le tour que moi ! Ils sont entêtés et refusent d'abandonner !”

Je tournais la tête à ses mots, et vis trois corps se tortiller sous lui. Je souriais doucement en regardant les petits. Mais tout à coup, je sentais une contraction au niveau du ventre. Quelque chose de physique commençait à se passer… Sans me rendre compte, je sortais mes griffes.

“Même si leur défaite semble déjà claire avant même d'engager le combat ! Petits insouciants !”


Cette voix me semblait tellement loin, j’avais l’impression qu’une bulle s'était formée autour de moi. Je sentais le vent s’engouffrer dans mon pelage. Mon regard devenait vitreux. Je fixais le sol, et sentais la douleur de mon ventre devenir beaucoup plus intense. Pourquoi ? Pourquoi cette douleur revenait constamment ? C’était une douleur fantomatique. Qui me dévorait de l’intérieur. Je fronçais les sourcils lorsque des gouttes rouges tâchaient le sol. Quelle était cette odeur ? Je secouais la tête et des gouttes transparentes giclaient sur la terre.

“Non…Non…”

C’était ma propre voix qui résonnait, mais j’avais l’impression d’être hors de mon corps. Des tremblements se faisaient de plus en plus vif. Mes yeux se fermaient l’espace d’un instant. Je revivais tout l’espace d’une seconde. Mon accouchement, le silence de mort qui on suivit, les cris déchirant de mon mari Kaleb, et les coups de couteau qui transperçaient mon ventre une nuit d’orage sous les tropiques. Une crise de larmes commençait à se manifester. Je voulais fuir. Mais… Je ne pouvais pas bouger. Comme cette nuit-là. Je fermais plus fort mes yeux. Il faut que ça s’arrête. Il faut que ça s’arrête. Je sentais la panique se manifester. Une boule d’angoisse se formait dans ma gorge. La crise devait passer. Je sentais un liquide chaud s’accrocher à mes poils et couler comme un fleuve. Mon esprit vagabondait et je perdais pied. Je me perdais… Mais je sentais une petite langue me lécher la pâte et j’ouvrais les yeux. Un louveteau avait eu l'audace de m’approcher. Son regard était plein de tristesse à mon égard ainsi que de l’inquiétude. Je lui souriais, et remarquais que le liquide chaud, n’était en fait que mon propre sang. Je venais de me blesser. J’avais fait une crise, et en public.

“E….Excusez moi…. Murmurais-je en me reculant.”

Je m’étais relevée, remerciant le louveteau.

“Je vais partir, j’ai dû vous effrayer inutilement…”

Je baissais la tête pour saluer, et leur tourner le dos. Mais… J’entendais les petits m’appellaient, et couinaient. Je me retournais penchant la tête sur le côté, regardant l’Alpha.

“Mais … Qu’est qu’ils ont ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#37120 : Re: Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas) Hier à 23:37

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 126
Points : 904
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Elle était devenue inerte. Toujours debout sur ses quatre pattes, mais n'offrant aucune réaction aux stimuli externes. Quelqu'un aurait cru que trois louveteaux dégageaient assez d'énergie pour capter l'attention d'autrui, mais cela ne semblait pas suffisant pour intéresser la louve qui s'était pourtant montrée si maternelle à leurs égards en début de rencontre. Étrange, mais nous respections son désir de peut-être avoir plus d'intimités? Son regard se voilait, fixant le sol et échappant à notre attention. Je continuais de jouer avec les louveteaux, lorsque soudainement le jappement de la lycane revenait à la charge.

Non quoi? Nos quatre paires d'yeux se tournaient vers la femme. Sous sa forme animale, on voyait tout de même les vifs tremblements de son corps qui la contrôlait de plus en plus. Les louveteaux cessaient de se débattre et je les relâchais aussitôt. Me dégageant d'au-dessus de leur corps et en alerte. Avait-elle vu une ombre effrayante? Un vampire? Un chasseur? Un fantôme? Les possibilités ne cessaient de défiler dans ma tête, alors que je cherchais à l'ouïe et l'odorat une menace potentielle autour de nous. La queue bien droite et les oreilles vers l'avant. Les trois petits loups restaient uniquement concentrés sur la lycane. Laissant des couinements résonnez à l'occasion. Comme si eux aussi étaient affectés par la panique grandissante de la louve, affectée par l'émotion dans l'air. Ils essayaient de la soulager '' Tout va bien...  Ça ne va pas? Reste avec nous! ''

Aucun résultat pour le moment et je ne trouvais rien autour de nous qui pouvait expliquer ce phénomène. Tournant mon regard rubis vers celui doré de ma comparse, je penchais la tête sur le côté, jappant avec force,

-Reprends-toi... Il n'y a aucun danger... Nous sommes là et avec toi

J'essayais de véhiculer l'esprit de la meute. Le calme d'avoir une famille derrière soi et des gens pour protéger nos arrières. Pour nous câliner et nous réconforter au besoin également. Malgré nos multiples tentatives, rien n'y faisait et la lueur ne faisait que grandir. Immobile, le corps de la louve était aussi tendu que la corde d'un arc. Prêt à réagir promptement d'apparence, alors que son regard restait évasif. Nous ne savions pas à quoi cela pouvait être du, mais l'un des petits avaient le courage de s'avancer. Je grondais en lui mentionnant de faire gaffe, alors qu'il léchait la patte de la lycane. Nos quatre regards étaient remplis d'inquiétude et de bonté. Nous ne connaissions pas cette femme, mais elle était une lycane sur le territoire Mac Hawks. Elle avait joué avec les petits comme une mère et méritait donc le réconfort de la meute.

Celle-ci voulait partir lorsqu'elle revenait à elle. J'avais déjà vu ce type de comportement lors de trouble de panique, relié à des traumatismes. Mais ne saurais dire quel était le trauma dans cette situation. Tout ce que je savais, c'est que cela m'agaçait au fond. J'aurais aimé lui venir en aide et la consoler, mais je ne savais pas comment, puisque je ne connaissais pas la cause de son malheur. Les petits couinaient, cherchant à la convaincre de rester.

Malgré le rubis, la lueur inquiète et avenante était toujours présente dans mon regard. M'assoyant près des petits couchés au sol sur le ventre, la tête vers sol et la queue entre les pattes, je soufflais dans un jappement,

-Ils se soumettent à une louve plus âgée qu'eux. Respectant la hiérarchie et la loi de la meute.  

Je laissais un peu de secondes s'écouler en silence et rajoutait alors,

-Vous avez joué avec eux comme une mère. Ils ont ressenti de la compassion pour vous et essaient présentement de vous consoler... Rester... Nous n'avons pas été effrayés...

Les petits fixaient docilement la grande louve. Les muscles de pattes tendues, comme s'il n'attendait que le mot d'ordre pour bondir sur elle et la consoler à coup de léchouille tendre et sans aucune arrière-pensée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#0 : Re: Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Tu veux jouer avec nous? (PV Lukas)
-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: