Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Escapade nocturne [Miss Hawthorne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Message Sujet: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Mar 26 Sep - 10:21

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Ah, que de délices et plaisirs, la vie est si merveilleuse lorsque le repos est concerné! Un samedi paisible avec des amis avait tourné en débauche la plus totale, mais comme souvent dans de tels cas, je n'ai bu autant que certains de mes amis moins fortunés qui ont fini la nuit la tête dans la cuvette. Oh, j'ai bu un peu, mais pas au point d'être abruti d'alcool comme le font les jeunes de nos jours, finissant à l’hôpital à se faire pomper l'estomac. Non, je n'ai jamais été aussi idiot et j'en suis ravi, surtout que peu avant ma majorité, le monde entier avait cessé de tourner rond lorsque les monstres qu'on parle en film d'horreurs sont sortis du placard, aussi les années que j'ai pu toucher la boisson étaient encore teintés de la paranoïa de voir un monstre surgir et vous bouffer. Bon, je vais vous l'avouer, peu importe ce que vous êtes, tant que vous ne décidez de me mettre au menu, je n'ai d'ennuis à vous parler ou plaisanter avec vous. J'ai même fait installer une pancarte qui fait montre d'humour dans mon cabinet de rencontre avant le massage où est écrit « merci de ne pas mordre le massothérapeute ». On m'a traité d'insensible, mais la plupart des gens en tirent un rire.

Le ciel était paisible, mais l'air lourd en cette fin d'été, la pluie avait pour le moment donné un répit au monde entier alors que le ciel laissait voir un quartier de lune argenté qui se reflétait sur diverses gouttes d'eau laissées par un déluge sans doutes plus tôt. J'ai opté de ne pas rester chez mes amis ce soir car je n'ai envie de jouer la nourrice pour des mecs qui savent pas tenir leur alcool, et encore c'est là le meilleur des cas, car je ne suis pas voyeur et certains se sont trouvés des compagnes pour la nuit. Je porte pour ma part un tee-shirt qui moule un peu mon torse, car la boite de nuit a été plus que chaude, chemise jetée sur mon épaule et un jean avec des souliers fait autant pour la danse que pour une marche et c'est là ce que j'opte de faire. Rentrer à la maison en ce moment n'est pas très tentant, mon lit froid depuis une semaine. Non, ce n'est pas que je n'ai de succès, mais il manque quelque chose de plaisant dans la chasse, le défi de faire céder une femme.

Salaud? Oui, merci. Mais vrai, trop vrai.

Je me rend donc à Richmond park. Pourquoi celui-ci? Parce qu'il était sur le chemin et assez tranquille. J'aime bien ce parc, j'y viens parfois le jour, mais la nuit est le moment que la vie semble être à son comble dans cet endroit. La boue colle à mes souliers, mais ce n'est pas très important, l'air est bon et j'inspire à plein poumons. Il est presque trois heure du matin et le parc est désert, du moins dans les environs immédiats, mais l'endroit reste immense! Je me promène tranquillement entre les arbres lorsque je remarque une silhouette et fige un instant. Mon cerveau met un instant à se rappeller que ce n'est la pleine lune, alors les chances d'avoir un métamorphe qui veut la paix pour changer sont moins hautes. Pas absentes, selon les connaissances communes, mais plus rares. Une femme, à vue de nez, et je m'approche prudemment de la femme, notant les cheveux d'une couleur étrange.


« Bonjour? Êtes-vous perdue, mademoiselle? »

Je parle doucement, mais reste pour le moment à distance, car je ne sais si elle m'a entendue approcher et je n'ai envie de risquer une gifle ou autre, en étant prit pour un pervers local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 30 Sep - 13:00

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Il y avait des jours où il valait mieux rester dans son lit et c'était justement le cas ce soir là. Grenat venait à peine de sortir de la boîte de nuit où elle avait travaillé, le visage fermé, les sourcils encore froncés. Elle lâcha un soupir en regardant son amie la lune et repensa à cette horrible soirée. C'était la première fois qu'elle se produisait pour cet établissement qui accueillait des clients plutôt fortunés. Après s'être installée, elle commença le show habituel et tout se passait bien. Vers 2 heures du matin, un groupe de jeunes plutôt éméchés avaient décidé de jouer les don juan, sans succès. Après plusieurs refus de la part de la gente féminine, l'un d'eux s'approcha de Grenat. Il faut dire qu'avec sa robe moulante grise elle était séduisante.

Cette dernière qui avait observé la scène soupira en le voyant arriver. Il lui déballa le blabla habituel avant d'être gentiment rejeté, la vampire n'était pas vraiment intéressée par un homme qui sentait l'alcool et qui avait du mal à tenir debout. Piqué dans sa fierté, l'homme se mit à l'insulter. La jeune femme de prit en pleine figure une vague de haine sans sourciller, on pouvait juste voir qu'elle bouillonnait intérieurement. Alors que la colère grandissait, elle attrapa un verre d'eau et lui jeta à la figure. Le temps s'arrêta une seconde, Grenat était tout aussi surprise que l'inconnu. Il s'avéra que celui-ci était le fils du propriétaire et il avait vu la scène. Il congédia la vampire sur le champ sans qu'elle puisse se défendre. C'est furieuse qu'elle partit avec ses affaires. Arrivée devant sa voiture, elle rangea son matos, les mains encore tremblantes. Un mélange de colère et de tristesse s'entremêlaient dans son corps mais que pouvait-elle y faire.

Plutôt que de rentrer et de déprimer toute seule chez elle, Grenat décida de passer par le parc qui n'était pas loin. C'était un lieu où elle avait l'habitude de se promener et qui l'apaisait. Elle ne connaissait son architecture que la nuit et l'ambiance était toujours calme. On pouvait entendre des hiboux huer et voir des ombres bouger dans les arbres. Rien n'effrayait la jeune femme bien que la nuit pouvait être le théâtre d'agression. Elle savait se défendre et courir vite. De plus, sa vue était aussi assez développée pour remarquer le moindre individu suspect. Elle ne pensait pas à ces choses là de toute façon. Elle tentait plutôt de faire baisser la colère. Soudain, elle entendit une voix, celle d'un homme, ce qui la surprit.

Grenat l'observa de haut en bas rapidement afin de sonder celui qui avait osé parler à une vampire. Enfin, il ne devait pas le savoir mais il allait vite s'en rendre compte. Les yeux rougeoyants, elle répondit à son interlocuteur. On pouvait lire sur son visage que quelque chose n'allait pas mais elle ne pouvait pas révéler à un inconnu ce qu'il venait de se passer. Elle se contenta donc de passer une main dans ses cheveux bleus en regardant ailleurs.


"Non pas du tout, je... "

Elle réfléchit un instant à ce qu'elle pouvait dire puis elle posa ses yeux sur lui. Grenat tentait de savoir si elle pouvait lui faire confiance ou non et d'où il pouvait sortir. Est-ce qu'il était humain, vampire, lycan ? Trop de questions se mélangeaient dans sa tête.

"C'est plutôt moi qui devrait vous demander ce que vous faites là, enfin, ça ne me regarde pas" Dit-elle froidement.

Elle posa ses doigts sur son front et soupira de nouveau. La vampire aurait préféré être seule mais le parc était public et tout le monde avait le droit d'être là. Elle pouvait toujours partir si elle n'était pas contente mais en y réfléchissant bien, parler à quelqu'un de ce qu'il venait de se passer serait un bon moyen de se décharger et qui plus est, à un homme plutôt charmant. Grenat s'assit sur un banc près d'eux tout en faisant attention que sa robe ne remonte pas et elle croisa les bras. Elle était maintenant moins sur la défensive mais elle restait quand même prudente.


"Excusez-moi, j'ai passé une très mauvaise soirée.. "

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Jeu 5 Oct - 11:51

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Alors que la dame se tourne enfin vers moi, je souris et tranquillement fait quelques pas vers elle, car je n'ai envie de rester dans l'ombre et paraître plus troublant que ce que je suis véritablement dans la nuit, dans ce parc. Un peu de vent souffle et je souris, savoure la caresse sur la peau de mon visage un instant avant de donner à la demoiselle ma pleine attention. Ses cheveux, que j'ai remarqué comme étant étranges sont d'un bleu qui ne peut que sortir d'une bouteille, et ses yeux... J'avoue à ma courte honte être un peu fasciné par ce qui doit être des lentilles, personne ne peut avoir les yeux rouges ainsi, si pur. Je m'arrête cependant à une distance respectable pour ne pas l'envahir ou lui faire sentir un danger de moi, car je reste malgré moi un solide gaillard et elle... Une jolie petite femme. Sa peau semble bien pale dans la lune, et je tente de comprendre exactement ce que j'y vois. Elle semble hésiter un peu et enfin me braque de ce regard de plein fouet, sa voix froide claquant un brin comme un fouet dans l'air de la nuit. Hm. Je l'ai irritée, et je n'ai fait que me renseigner et m'assurer qu'elle va bien, alors sans doutes veut-elle sa solitude? Mais dans un parc la nuit, qui sait si elle sera véritablement seule.

Je lance un regard aux alentours avec un maximum de discrétion, mais sous les yeux rouges de la vampire, c'est évident comme le nez au centre de mon visage. Un coup fourré? Je ne vois personne bouger entre les arbres, les feuilles simplement agités par la petite brise, je me permet de reporter mon regard sur Grenat alors que celle-ci soupire et prend place sur le banc. Pas vulnérable, non, pas du tout je dirais, mais je m'approche et m'assois avec prudence sur le banc avec elle, sans pour autant faire un effort de la toucher. « jolie » est peu dire pour décrire la femme qui est là, mais je sais aussi penser parfois avec autre chose que mon cerveau qui pend entre mes jambes, et je sens que la demoiselle n'est en rien véritablement en détresse. Je bouge et prend mes aises paisiblement sans pour autant faire un mouvement vers elle, levant les yeux vers le ciel avec un sourire presque simplet, l'alcool courant dans mes veines me permet de ne pas trop penser à tout, ce qui est parfois un véritable plaisir.


« Je reviens d'une soirée avec des amis, et j'ai eu envie de prendre une marche en nature plutôt que de rentrer chez-moi. Ce ne te concerne pas, comme tu dis, mais ce m'intrigue. Tu attendais quelqu'un? Personnellement, lorsque j'ai de mauvaises soirées, parler aide. »

Sans doutes pas la mesure la plus douce d'amener la conversation, mais tout mordant de mes mots est adouci par mon sourire alors que je porte mon regard sur elle. Son visage m'est familier, bien que je ne sache pas trop pourquoi... Je fais cependant effort de ne pas la dévisager ouvertement, mais la curiosité parfois prend le pas sur le bon sens et je pose donc la question qui traine dans mon pauvre esprit embrumé.

« Est-ce que je vous ai déjà vue avant? Si c'est le cas, je m'excuse, j'ai oublié votre nom. Christian, Christian Banks. »

Je lui tends la main comme tout homme civilisé le ferait en me présentant, ainsi peut-être sera-t-elle plus apte à me parler qu'à parler à un homme étrange qui ne sent en rien le sang vampire ni la fourrure, qu'un parfum fort discret qu'il affectionne particulièrement pour ses sorties en boites, et l'odeur de sang bien humain et chaud si la vampire se devait d'avoir une fringale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Ven 6 Oct - 17:25

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
La voilà assise près d'un inconnu, sur un banc, seule dans un parc... Pourtant, Grenat n'était pas inquiète. L'homme était grand et costaud mais même s'il tentait quoique ce soit, elle pouvait toujours se défendre et s'enfuir rapidement. Pour le moment, rien dans son comportement faisait penser qu'il pouvait être dangereux. Au vu de ses dires, c'était juste un fêtard qui rentrait de soirée qui s'était retrouvé à cet endroit pour les mêmes raisons que la vampire, à savoir l'envie de se dégourdir les jambes en pleine nature. Il prenait soin de ne pas trop s'approcher, peut-être pour faire croire que ses intentions étaient louables. Grenat appréciait tout de même le geste, elle ne sentait pas agressée ainsi. Elle était même un peu ravie qu'il prenne le temps de s'asseoir près d'elle et de discuter. Qu'il soit si près lui permit de mieux l'observer. Elle commença par son visage harmonieux puis ses beaux yeux verts qu'elle était capable de voir même dans la nuit. Pour finir elle s'attarda sur sa tenue qui était plutôt classe. Voilà donc un homme ayant du goût et qui prend soin de lui. Enfin, c'est ce qu'elle voyait, elle était incapable d'en dire plus pour l'instant.

La jeune femme l'écouta et fut surprise que l'humain lui demande si elle attendait quelqu'un. C'était une question un peu trop personnelle pour commencer et qu'est-ce que cela pouvait faire ? Elle ne put répondre tout de suite puisqu'il enchaîna sur une autre question. Il avait beau sourire, Grenat ne détendait pas pour autant mais ce n'était pas de sa faute à lui. Elle était encore sous l'effet de l'émotion. Il lui tendit ensuite sa main et la vampire ne put s'empêcher de hausser les sourcils tout en ayant un mouvement de recul. Elle prit sa main dans la sienne instinctivement et la serra doucement avant de la relâcher, on pouvait voir que quelque chose la turlupinait. Cependant, elle avait tenu à lui serrer la main afin de lui montrer qu'elle n'était pas contre le fait qu'il soit encore là. Ce qui la dérangeait était qu'elle trouvait étrange qu'un humain s'approche d'une vampire sans crainte. Après tout, il pouvait être mordu à tout moment. Peut-être était-il à la recherche de cette sensation de plaisir à sentir les crocs se planter dans la chair... C'était mal connaître Grenat. Non seulement elle n'avait pas faim mais en plus, elle se défendait de mordre qui que ce soit.


"Et bien enchantée Christian, moi c'est Grenat" Dit-elle avec un léger sourire."Je ne crois pas vous avoir déjà vu mais je suis DJ donc peut-être que vous êtes allé dans la même boîte de nuit que moi"

Les bras toujours croisés, elle porta son regard au loin, le visage fermé.

"Pour en revenir à votre question, non je n'attends personne, j'ai eu aussi envie de me balader afin de penser à autre chose"

Grenat soupira de nouveau et relâcha ses bras, la pression était maintenant un peu plus redescendue. Elle se dit finalement qu'il ne fallait pas faire attention et aller de l'avant. Elle ne souhaitait tout de même pas en parler, elle ne connaissait pas cet humain après tout. De plus, il n'avait peut-être pas envie de le savoir. Dans ces moments-là, elle pensait à des choses agréables afin de se remonter le moral. Elle se voyait en train de jouer du piano avec ses parents près d'elle, l'écoutant se laisser aller à l'inspiration. Son pays lui manquait oui mais elle était bien à Londres pour le moment. Elle repensa ensuite au fait qu'elle était vampire et que cela faisait d'elle un prédateur potentiel.


"Dites moi... Vous avez remarqué que je suis une vampire, non ? Vous n'avez pas peur ?"
Demanda-t-elle en plongeant son regard rougeoyant dans le sien.

Poser cette question la fit sourire. Elle était assez gênée en général qu'on puisse avoir peur d'elle mais cette fois, elle avait presque envie d'en jouer. D'ailleurs, elle connaissait déjà la réponse. Si Christian était terrifié, il ne serait pas assit là. Elle se demanda donc ce qu'il pouvait lui trouver mais il ne valait mieux pas aller sur ce terrain là.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 7 Oct - 8:16

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Je sens le regard de la jeune femme se faire scrutateur de ma personne, et je ne vais pas l'avouer, mais j'aime sentir celui-ci, car je ne vois rien démontrant un dégout de ce qu'elle voit en m'observant. J'ai conscience de mes forces, de ma beauté virile, du soin que je porte sur ma personne et je me permet enfin d'observer la jeune femme de plus près, songeur, tentant de replacer où je peux avoir vu une telle beauté mais sans avoir tenté de l'approcher par la suite... Sans doutes un contexte professionnel, car malgré mes tendances à draguer les jolies fleurs, j'évite habituellement de faire le lourds au milieu de travail mis à part un petit flirt discret qu'elles vont souvent oublier au bout d'une heure et de dix autres mecs faisant du rentre-dedans.

De cette distance, cependant, je peux remarquer quelque chose de bien troublant, c'est que les yeux de la jeune femme ne montrent pas de signe habituels de lentilles, ainsi ses yeux sont rouges naturellement, et cela signifie une seule et unique chose : une vampire. Si la notion fait battre un instant plus vite mon pauvre cœur, ce n'est pas pour me déplaire et j'étouffe rapidement ma peur pour lui offrir un sourire. Les vampires sont des citoyens légaux, après tout, et s'ils commencent à faire des ravages parmi la population Londonienne, ce serait rapidement la guerre mondiale qui se déclenche. Oui, la notion d'avoir affaire à une femme qui semble si fragile mais qui peut avoir vécue maintes fois la durée de ma vie actuelle est troublante, mais pas pour autant déplaisante, à dire vrai, je n'ai jamais consciemment croisé de vampires dans ma vie de tout les jours, et seul un ou deux ont passés sur ma table de massage depuis que je suis établi ici, et aucun n'avait rien d'inhumain, du moins au contact, hormis le froid de leur peau.

La vampire élucide enfin le mystère de son métier et son nom, adapté à de telles pupilles, et je lui souris, tranquille, mes yeux brillants un peu d'amusement.


« Oh, vous travailliez ce soir, et si je me souviens bien, vous avez jeté un verre au visage du fils du proprio de la boîte... Sans doutes que ce s'est mal fini aussi, mais je peux comprendre, il est d'une arrogance inhumaine, cet imbécile qui croit que le fric fait ouvrir les cuisses d'une femme! Mais je crois que même une prostituée serrerait les cuisses de le voir débarquer avec ce charme à tout rompre! »

Me voilà à éclater de rire comme un idiot, sans doutes vais-je gener la vampire de cet éclat, mais je me souviens bien la tête que le con avait fait, la stupeur dans les yeux alors que le verre se faisait reposer sur la table près de la DJ. Dieu, ce sera un souvenir à chérir alors que je sens la vampire serrer ma main, un frisson me traverse doucement mais je n'en fais rien, et ce n'est qu'elle est froide, au contraire, elle est... bien normale. Pourquoi les autres ont-ils été froid alors au toucher? Une question à poser... mais pas de suite alors que j'écoute la jeune femme. Solitaire, oui, je peux comprendre, sans doutes vient-elle de perdre son job avec ce numéro mais après tout, si le fils du proprio l'avait traitée ainsi, voulait-elle ce job? Je hoche tranquillement la tête avant de lui sourire, paisible, l'alcool m'aidant à paraître plus décontracté que je me sens au fond de moi, contemplant dans les yeux rouges de la vampire. Tant de questions, tellement indiscrètes mais je ne vais les poser, du moins pas avant la dernière réplique qui me fait de nouveau rire, bien qu'un fond de nervosité me noue le ventre. Si j'ai peur? Oui, un peu. Je ne suis pas stupide et l'inconnu fait peur à tous, humains ou non, alors que je reprend tranquillement pour moi ma main, ayant remarqué au passage les réflexes qu'avait la dénommée Grenat, peu avide de contact physique. Peut-être pourrais-je poser des questions après tout, si elle me balance sa nature véritable au visage.

« Hmmm... une excellente question, à dire vrai. Oui, j'avoue que savoir que vous êtes seule ici me rassure, car l'idée de me faire tomber dessus par des vampires dans un parc isolé n'est pas sans chatouiller un peu mon esprit fantasque, mais ce n'est le cas, à moins que vous mentiez auquel cas je ne pourrais rien y faire, n'est-ce pas? »

Je m'adosse de nouveau tranquillement dans le banc, ma main près de son épaule mais sans que je fasse un effort pour tenter de la toucher, simplement détendu comme si la nervosité n'était pas en train de me ronger. Vais-je finir ma nuit dans le ventre d'un prédateur? J'ai été le prédateur humain assez longtemps, et je ne pense pas non plus que Grenat veuille me manger... À dire vrai, avec une apparence aussi charmeuse, si elle voulait mordre, elle jouerait de séduction sans doutes. Je contemple les étoiles un moment avant de reporter mon visage souriant vers elle.

« Vous êtes une vampire, certes, je pensais que vos yeux étaient des lentilles, et puis j'ai vu nombre de fanatiques prétendre en être, mais vous en êtes une vraie. Mais je ne pense pas que vous vouliez me faire de mal, sans quoi ce serait déjà fait, et je sais que vous êtes sans doutes en colère contre l'imbécile qui doit vous avoir coûté votre job, mais je n'y suis pour rien. D'ailleurs, j'ai pu vous voir jouer ce soir, et je dois avouer que vous êtes bien plus belle quand vous souriez. Ravissante, même, avec vos cheveux qui dansent autour de votre visage quand vous vous donnez à fond en spectacle. »

Étais-je sincèrement en train de complimenter ou était-ce un effort de drague? Même moi j'avoue que je ne sais pas, mais j'observe la vampire, anticipant de voir sa réaction. Une vampire peut-elle rougir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 7 Oct - 13:25

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Quelle ne fut pas sa gêne lorsque Christian évoqua le fameux passage de la soirée qu'elle aurait aimé effacer de sa mémoire. Elle n'avait même pas besoin de lui raconter, il avait tout vu de ses propres yeux... A ce moment là, elle aurait aimé se cacher dans un trou de souris. Elle l'écouta en remettant une mèche de cheveux en place et en détournant le regard. Cependant, la suite lui mit du baume au cœur. Elle était ravie que l'humain descende celui qui lui avait manqué de respect. C'était d'ailleurs drôle, bien que vulgaire mais c'était presque élégant venant de sa bouche. Grenat ne put s'empêcher de lâcher un petit rire, elle ne pouvait qu'acquiescer. Finalement sa gêne disparue, elle était contente d'être défendue, ainsi que partager un rire avec quelqu'un. Voilà que ce Christian marquait des points auprès d'elle. Il était différent des hommes qui l'abordaient d'habitude mais elle savait bien que cela ne pouvait être qu'une façade. Une chose était sûre, la couleur de ses yeux le troublait car elle avait bien remarqué la façon dont il la regardait. Il faut dire qu'elle perturbait beaucoup de monde.

Grenat continua de l'écouter attentivement et ce qu'il dit était presque amusant. Il n'avait pas l'air d'avoir peur au contraire, elle le voyait à l'aise. Cela signifiait qu'il n'avait pas de raisons d'être effrayé par elle et c'était vrai. Elle secoua la tête pour lui montrer qu'il ne craignait rien. Néanmoins, elle se devait de ne pas montrer qu'elle était inoffensive au cas où cet inconnu tentait quoique ce soit. Il fallait juste qu'il sache qu'elle n'allait pas le mordre. De toute façon, il avait bien vu à la boîte de nuit qu'elle était loin d'être fragile. Elle aurait aimé faire bien plus que lancer de l'eau comme lancer son poing par exemple...

La jeune femme observa son interlocuteur prendre ses aises tout en faisant attention de ne pas envahir son espace. Elle se sentait toute petite face à lui et ce n'était pas qu'une impression. En bougeant, le parfum de Christian s'envola dans les airs et chatouilla le nez de Grenat, ce n'était pas désagréable mais elle n'avait pas spécialement envie de s'approcher de lui pour mieux se délecter de son odeur. Elle préféra donc s'éloigner de quelques millimètres discrètement. Pourquoi était-elle si peu à l'aise près d'un homme ? Elle l'ignorait. Enfin, elle savait au fond mais la jeune femme ne souhaitait pas faire remonter de mauvais souvenirs, ce n'était pas le moment.

Son compliment la surprit, la vampire ne pensait pas que l'homme s'était attardé sur elle. Après tout, quand elle mettait la musique, plus rien ne comptait à par faire son job. Elle accepta ses paroles en souriant puis elle posa son dos contre le banc, rapprochant ainsi ses cheveux du bras de l'homme.


"Merci, j'adore mon métier et j'y met toute mon âme, voilà pourquoi je suis déçue d'avoir perdu un contrat et non pas seulement parce qu'un imbécile m'a dragué. Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière... Je n'y suis pas hermétique non plus mais je préfère les paroles sincères, être un coup d'un soir ne m'intéresse pas"

Voilà qui était clair. Grenat s'étonna de la façon dont elle arrivait à parler si facilement avec lui. Elle avait l'impression quand Christian la regardait qu'il pouvait lire en elle. C'est d'ailleurs quelque chose qui lui faisait peur : ouvrir une brèche et qu'on s'y engouffre dedans. Le mieux pour éviter cela, était de détourner la conversation ou de fuir. Oui elle pouvait partir mais elle n'en avait pas envie car elle appréciait la présence de l'humain. C'était d'ailleurs assez étrange, elle qui se méfiait de tout d'habitude semblait se raviser. Il arrivait grâce à ses sourires et à ses regards insistants à la rassurer, ce qui lui donna envie d'en apprendre plus sur lui. Cela permettrait aussi de ne pas parler d'elle.

"Je ne dis pas ça contre vous, je suis sûre que vous êtes quelqu'un qui respecte les femmes. Enfin je parle de celles qui refusent les avances, j'imagine qu'on a déjà du vous draguer aussi parce que... Enfin voilà...."

Elle détourna le regard, trop gênée de révéler la suite. Grenat voulait dire qu'il avait un physique avantageux mais ce serait ouvrir une porte. Elle ne souhaitait pas qu'il pense qu'elle était intéressée alors que ce n'était pas le cas. La jeune femme se détendait au fur et à mesure de la conversation mais pas au point de se révéler complètement.

"Je suis ravie si vous vous êtes bien amusé grâce à ma prestation, bien que j'ai cassé l'ambiance à la fin..." Dit-elle l'air gêné.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 7 Oct - 13:51

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Y a-t-il dans ce monde quelque chose de plus vulnérable qu'une femme? Je ne fais rien pour l'approcher, simplement détendu mais je la vois s'écarter encore un peu, comme si ma main était du feu. Étonnant, ou pas, considérant les événements de la soirée, je me retrouve à simplement hocher la tête en écoutant ses doléances. Bien sur que le père de cet imbécile allait avoir couiné à papa que la méchante vampire lui avait jetée un verre au visage, et que ce lui avait coûté un job qu'elle appréciait. Une partie de moi songe déjà à aller discuter avec l'imbécile en question, parce que je sens une pointe de colère de voir la femme ainsi, triste et isolée de ce qu'elle aime. Oui, je suis idiot ainsi, mais ce n'est pas quelque chose que je laisse paraître sinon que mon pouce caresse mon index doucement, comme pour presser ma jointure. La violence, oui, c'est mal, mais ce permet d'avoir un soulagement.

Je l'écoute, mon attention entière sur elle cela dit lorsqu'elle me parle de ce qu'elle recherche, et une partie de moi ne peut s'empêcher de sourire, une jeune vampire romantique? Voilà qui était nouveau, mais au fond, quelle femme ne voulait être séduite? Je pourrais sans doutes mener la femme par le bout du nez, mais une image vive passe dans mon esprit alors que je me renfrogne. Oui, romantique... et idéaliste. Pas de doutes, je serais bien cruel de la mener en bateau, bien que ses dires me font comprendre que malgré tout, elle me trouve sans doutes beau... comme beaucoup de femmes avant elle et d'autres après. Elle semble se détendre petit à petit, mais je crois bon alors d'y aller un peu franc-jeu avec elle, un sourire aux lèvres


« Oh, miss Grenat, je ne le prend pas du tout personnel, ne vous en faites pas. Je crains en fait que je sois sans doutes fort peu adéquat pour comparaison, puisque je suis un homme qui accumule les coups d'un soir, sans signification sinon le plaisir momentané de m'oublier dans les charmes d'une femme. Je vous ai remarquée, ça, oui, car vous êtes ravissante mais, je vous rassure, je ne vous ai pas suivi ici en connaissance de cause. »

Je la regarde, je me doute bien que de voir l'image qu'elle semble commencer se faire de moi bafouée sera assez pour la vexer ou la faire fuir, et je ne lui en veux pas. L'image d'elle nue dans mon lit est bien plaisante, mais elle reste une vampire et moi un simple humain, elle peut sans doutes trouver bien mieux qu'un mec comme moi, si elle veut de la romance, bien que si elle voulait m'avoir au lit, je n'hésiterais un instant et je la laisse lire cela dans mes yeux avant de reporter mon regard vers le ciel, serein malgré une pointe de douleur qui passe dans mon être de souvenirs que je voudrais oublier.

« L'amour est beau, miss Grenat, n'est-ce pas? Je le crois bien, oui, mais pourquoi donner son cœur à quelqu'un? Donner ce pouvoir alors que tout ce que l'on a besoin de faire est satisfaire son corps? N'est-ce pas le plus important? Et vous n'avez pas brisée du tout la prestation à la fin, je crois que les gens s'en souviendront avec plaisir, puisque le mec n'est pas apprécié de beaucoup. Une justice poétique, je dirais.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 7 Oct - 16:28

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Grenat baissa la tête en l'écoutant, elle n'était pas vraiment étonnée que cet homme soit adepte des aventures sans lendemain. Il lui avait prouvé en quelques minutes qu'il savait magner les mots et qu'il était donc capable de retourner le cerveau d'une femme en quête du plaisir de la chair. Il possédait également le physique pour. Au moins les choses étaient claires mais cela ne changeait rien. La jeune femme ne sentait pas offusquée pour autant puisqu'il n'avait rien tenté jusqu'à maintenant. Étant donné qu'elle lui avait confié qu'elle ne couchait pas à tout va, Christian savait que ses tentatives ne mèneraient à rien de toute façon. Elle le cru lorsqu'il dit qu'il ne l'avait pas suivi mais elle savait qu'il devait être ravi d'être tombé sur elle par hasard alors qu'il l'avait remarqué à la boîte de nuit. Devait-elle se sentir en danger ou avoir l'impression d'être une proie potentielle ? Cette situation eut pour effet de la mettre mal à l'aise sur le moment. Quand bien même si elle avait trouvé Christian intéressant, elle aurait l'impression de devoir choisir ses mots afin qu'ils ne soient pas mal interprétés. Elle devrait aussi se demander si ses paroles sont sincères ou si elles sont prononcées dans le but d'être mise dans son lit. Grenat relâcha une longue expiration avant de répondre de façon cinglante, une mèche cachant un de ses yeux.

"Vous avez le mérite d'être sincère et je ne vous jugerai pas, vous faites ce que vous voulez après tout"

L'humain donna ensuite son avis sur l'amour et il était à l'opposé de celui de Grenat. Il ne pouvait en être autrement vu qu'il ne cherchait que les aventures éphémères. Elle se demanda ce qu'il lui était arrivé pour qu'il en arrive à penser cela mais c'était trop privé. D'un autre côté, donner son amour était risqué, moins que d'offrir son corps. La vampire n'était prête à donner ni l'un ni l'autre. Elle haussa une épaule quand il finit sa phrase, que les clients aient apprécié son geste ne la rassurait pas pour autant, elle aurait préféré qu'on se souvienne d'elle pour autre chose. Maintenant elle serait vue comme la DJ qui avait perdu son sang froid. Elle soupira de nouveau à cette pensée.

"C'est le discours typique de quelqu'un qui a peur de l'amour" Confia-t-elle en regardant devant elle.

Grenat posa ensuite ses yeux scintillants sur lui tout en approchant légèrement son buste puis sourit ensuite, révélant ses canines pointues.

"Voyons Christian, l'amour vous effraie-t-il plus qu'une vampire ?"


La jeune femme ignorait comment le bel homme allait prendre sa provocation mais il faut avouer que c'était de bonne guerre. Elle trouvait amusant le fait qu'un homme comme lui ne la rebutait pas, comme si elle avait envie de creuser un peu plus. Pourtant, à quoi bon continuer de discuter avec quelqu'un qui ne serait pas contre de coucher avec elle ? Enfin, elle n'en savait rien, elle ignorait ses réelles intentions comme qu'est-ce qu'il l'avait poussé à s'asseoir sur le banc avec elle. Peut-être espérait-elle au fond que ce ne soit pas le cas.

"Vous vous dites peut-être que je suis une fille fleur bleue qui recherche désespérément son âme soeur... Qui sait ? Je ne crois pas que vous ayez envie qu'on s'étale sur ce sujet, moi non plus d'ailleurs"

La vampire croisa les bras, le visage impassible. Elle sentait que leur conversation allait se transformer en une sorte d'affrontement d'idées opposées et elle voulait être prête face à ce qu'elle pouvait entendre.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 7 Oct - 18:01

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Eh bien, me voilà surpris de ne pas voir la vampire prendre les jambes à son cou, et, étrangement, ses propos me font sourire que de dire que c'est ma vie et mon choix, il est rare que l'on respecte les opinions et styles de vie différent du notre, et j'apprécie qu'elle ne tente de prêcher le style de vie avec la maison et la cloture blanche avec deux enfants et un chien. Ce genre de vie, j'aurais pu l'avoir, mais je n'en ai plus envie, plus maintenant. Étrange pour moi aussi que de parler ainsi avec une vampire dans le parc, seul au monde avec elle (du moins j'espère, je ne suis pas encore certain qu'un groupe de vampires ne va pas me tomber dessus d'un instant à l'autre), à discuter de la finalité de l'amour et des besoins physiques les plus simples.

Force était d'admettre, je m'amusais. Oui, je sais, un queudard comme moi devrait directe penser avec ma bite mais je ne vais pas dire que ce n'est pas amusant d'échanger un point de vue ainsi en tête à tête avec la DJ qui avait réussie à causer émoi dans le monde de la musique, autant par un talent véritable que par sa tendance à jeter des verres aux débiles locaux. Elle m'écoute, bien que je sens qu'elle semble plus défensive, mais je ne peux m'empêcher d'éclater de rire de la pique lancée par la vampire. J'aurais pu m'irriter, mais ce n'est rien car trop près de la vérité pour que je veuille confirmer ou infirmer. Tranquille, j'écarte ma main d'elle pour ne pas la toucher, mais ce faisant je touche un peu la soie de ses cheveux bleus et doux, mais l'accident n'est que cela aussi je ne porte attention. Quelque chose de sombre danse dans mes yeux, mixé à l'amusement de cette attaque contre ma personne, je lui souris.


« Une vampire peut faire peur, mais tu es sans doutes plus citoyenne de Londres que je suis, et l'amour n'est rien d'autre qu'une jolie illusion. Mais je peux comprendre que l'on puisse vouloir s'y rattacher, lorsque l'éternité est devant nous. »

Oui, c'est là un coup complètement gratuit, mais aussi j'enregistre que la demoiselle parle comme une femme qui attend encore l'amour, et je m'approche d'elle doucement, mais ne fait rien pour la toucher, simplement la regarder de plus près, me penchant un peu vers elle comme pour la provoquer.

« En effet, le sujet n'est pas le plus appréciable, j'aimerais bien le changer. Je sais que c'est indiscret, très, mais quel age avez-vous, miss Grenat? »

Cette fois j'ose approcher, poser ma main chaude sur celle de la vampire. Un geste étrangement intime, sans doutes, mais je peux ainsi sentir que sa peau semble un peu plus froide. Je fronce les sourcils avant de m'écarter d'elle pour me lever tranquillement et déplier d'un claquement sec ma chemise que je glisse sur les épaules de la femme.

« Je me doute bien que c'est inutile de le dire, mais vous m'avez dit que vous ne couchez pas, alors ne cherchez pas d'autre chose dans mes gestes et propos que la franchise. Déjà je prend pas de force une femme, alors une vampire qui pourrait me briser en deux sans doutes, je vais rester sage. Pas que vous n'êtes plaisante à regarder, loin de là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Sam 7 Oct - 19:32

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Finalement Christian avait bien pris sa remarque concernant sa peur de l'amour. Il s'était mit à rire joyeusement face à une Grenat peu convaincue. Il avait habilement évité la question en lançant à son tour un pique auquel sa cible ne répondit pas. Elle secoua rapidement et légèrement la tête en regardant ailleurs. Elle ne souhaitait même pas se justifier, ce serait beaucoup trop long. Une chose était sûre, l'homme ne savait pas de quoi il parlait. Il était loin de savoir ce que la vampire recherchait. Quant à sa vision de l'amour, elle était bien amère et elle en conclut que c'était sûrement une mauvaise expérience qui l'avait amené à être si négatif. En tout cas, elle saluait sa capacité à retourner la situation en sa faveur. Elle se rendit compte que plus elle jouerait avec lui, plus il rentrerait dans son jeu. Il avait l'air d'apprécier qu'on lui tienne tête. La provocation ne s'arrêta pas là puisqu'il s'approcha d'elle, franchissant ainsi la ligne qu'il ne fallait pas dépasser. Grenat eut le réflexe de reculer tout en soutenant son regard amusé. Il lui fallait beaucoup plus pour l'impressionner.

La jeune femme fut surprise qu'il lui demande son âge. C'était indiscret oui mais ça ne la dérangeait pas de répondre. Peut-être espérait-il connaître plus d'informations sur elle grâce à son âge. Alors qu'elle allait répondre, la jeune femme sentit de la chaleur sur sa main et elle posa ses yeux dessus aussitôt. La main de l'homme était sur la sienne et elle la regarda en haussant un sourcil. Elle ne comprit pas ce que cela voulait dire et elle était incapable de savoir si elle appréciait ce geste ou non. Encore une fois, elle n'eut le temps de rien puisque Christian se leva. La suite était tout aussi surprenante pour elle. Pourquoi passer sa chemise sur elle ? A aucun moment elle avait évoqué avoir froid. Des petites attentions qui laissaient penser qu'il était galant mais Grenat n'y était pas entièrement sensible. Elle préféra donc retirer la chemise et la déposa sur le banc. Elle sentait bon mais pas au point de vouloir la garder.

La vampire se leva et affronta son interlocuteur qui faisait deux têtes de plus qu'elle. Cette dernière releva la tête afin de pouvoir le regarder, les sourcils légèrement froncés. Ce qu'elle venait d'entendre la dérangeait quelque peu.


"Oui je ne veux pas coucher avec vous alors que faites-vous encore là ? Rassurez-vous, je n'ai pas l'intention de vous casser en deux, je ne suis pas le genre de vampire qui use de la force pour prouver qu'il est le plus fort, une claque vous calmerais si vous tentez quoique ce soit mais il semblerait que vous voulez rester 'sage' "

Elle avait parlé d'un ton sec mais pas méchant, sans quitter ses yeux verts. Grenat avait désormais l'impression d'etre un vulgaire bout de viande qu'on regardait avec envie. Finalement, c'était toujours pareil avec les hommes et elle en avait assez. Néanmoins, Christian n'avait pas à payer pour le comportement des autres. Elle souhaitait désormais qu'il la laisse tranquille s'il ne voulait rien d'autre que du sexe. C'est en colère qu'elle partit s'asseoir sur le banc. Elle avait l'impression d'être revenue quelques minutes en arrière, elle était dans le même état qu'en sortant de la boîte de nuit. Son coeur se gonfla d'amertume alors qu'elle regardait le ciel.

"Si vous voulez tout savoir, j'ai 25 ans, je suis une jeune vampire transformée il y a quelques années... "


La jeune femme rabaissa son visage, elle ne savait pas pourquoi elle avait tout de même tenu à répondre. En faisant cela, l'humain n'était pas prêt de partir. Elle le regarda ensuite sans expression sur le visage. Elle aurait aimé en savoir plus sur lui aussi mais c'était impossible, la situation était beaucoup trop ambiguë. Grenat se demandait quoi faire, l'ignorer, partir ou faire comme si de rien n'était ? C'était encore plus énervant d'avoir besoin de se poser des questions.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Dim 8 Oct - 7:13

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Le contact de ma main sur la sienne semble être de trop pour la jeune vampire, et je peux enfin dire « jeune » sans véritable complexe alors qu'elle me révèle son age véritable. Je suppose que tout vampire doit commencer mortel, après tout, et je la regarde retirer ma chemise avec un sourire. Pas encore de fuite de sa part, ni de verre d'eau à portée de sa main, je suppose que si je franchis la ligne trop brutalement j'en serai quitte à une gifle. Chose qu'elle confirme et qui me donne d'ailleurs un sourire. Divertissant, comme toujours, de discuter avec une femme, car celles-ci sont toujours amusantes, bien que je ne crois pas que Grenat aime mes interrogatoires en règle que je lui fais subir. Je m'installe confortablement de nouveau sur le banc en l'observant, ce petit brin de femme, fort joli, oui, mais je lui sourit.

« Bonne question de savoir ce que je fais encore ici, je discute avec une jolie jeune femme, c'est plus que l'imbécile du bar peut dire, si? »

Je ris doucement, ramenant sa honte sur le plancher mais surtout je tente de lui faire comprendre que le monde n'arrête pas de tourner pour si peu. Mais elle, elle semble aussi tenter de me cerner et une partie de moi veut simplement la faire partir, de sorte qu'elle ne puisse pas trouver la réponse aux questions qui brillaient dans ses yeux rougeoyants. Le fait qu'elle dise que je reste sage m'amuse sans fin, car je suis bien peu sage, en ce moment alors que je sens la gène première partir. Je ne vais pas pour autant tenter de la retoucher, je ne suis masochiste et l'envie de me faire frapper n'est pas absolue... mon masochisme s'arrête principalement à sentir les ongles d'une femme dans mon dos alors que je... hem... Je repousse l'idée loin de moi, car c'est peu propice et pourtant mon cœur bat plus fort et je prend une inspiration pour la relacher et offrir un nouveau sourire que je veux innocent à la demoiselle.

« 25 ans? Vous êtes plus jeune que moi, mais je suppose que votre beauté restera bien plus longtemps que la mienne. N'empêche, si vous continuez de développer votre musique, je dirais qu'un jour vous serez immortelle par celle-ci aussi. »


Compliment facile, je sais, destiné à jouer un peu de son esprit, car je vois bien qu'elle doute de tout ce que je dis, et je n'arrive à retenir un petit rire bas, grave et masculin... Un rire propre à la chambre à coucher, alors que je la regarde.

« Est-ce que je vous trouble, Grenat? Je suis un mec, je suis beau, mais vous savez aussi que je ne suis rien d'autre qu'un mec qui vous utiliserait pour votre corps quelques nuits avant de passer à autre chose, et pourtant j'ai envie de tenter de vous séduire. Je ne suis pas sage, loin de là, parce que ce m'amuserait de vous voir troublée par moi. »

Je dis cela, et pourtant ce n'est pas avec un ton propre au mec arrogant, je ne tente pas de me jeter des roses quant à mon apparence, mais je cite simplement un fait que l'on m'a dit maintes fois, de maintes femmes dans divers états. Je dis cela avec une simple conviction, et c'est sans doutes un peu plat dans les oreilles de la vampire aux affuts, comme si quelque part, je n'y croyais pas véritablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Dim 8 Oct - 9:47

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Grenat resta assise à écouter son interlocuteur renvoyer habilement chacune de ses tirades. Si elle voulait le piéger c'était raté. C'était comme s'il avait réponse à tout et cela signifiait qu'il devait avoir de solides expériences en la matière. C'est-à-dire que Grenat n'était sûrement pas la première à refuser ses avances et il avait dû redoubler d'efforts pour arriver à ses fins. Cependant, cette fois il n'avait pas une femme fragile en face de lui prête à boire toutes ses paroles. Il pouvait la dérouter avec ses propos cash mais pas la troubler, son physique ne faisait pas tout. Au vu de la façon dont il se comportait, tenter de la séduire était à proscrire. Si le plan de Christian était de la faire fuir alors il allait réussir son coup mais pas totalement. La jeune femme était vraiment intriguée par la manière dont il la complimentait pour ensuite déblatérer des paroles irrespectueuses. Il jouait avec elle et cela commençait à devenir difficile à supporter. Le fait qu'il remette sur le tapis les événements de la soirée eut pour effet de la mettre encore plus mal à l'aise et elle était déçue de voir que cet homme était à peine différent de celui qui l'avait agacé. Ce sentiment fut atténué lorsque Christian parla de son immortalité par la musique. Elle en espérait pas tant mais cela pouvait être intéressant. En revanche, ses compliments sur sa beauté ne lui faisaient pas d'effet.

Il avait cette façon de rire et de sourire qui montrait que c'est lui qui menait la danse. Se sentir prise dans ses filets était désagréable et il fallait qu'elle trouve un moyen de renverser la situation à son avantage. Néanmoins, elle prenait le risque que l'humain fasse de même et devienne plus sec. Qu'à cela ne tienne, si les choses devenaient trop tendues, elle partirait. Elle partirait et elle tenterait d'oublier un dragueur de plus. Elle se mordit la lèvre inférieure à cette pensée. Etait-ce vraiment un séducteur vide et aux besoins insatiables ? Malgré ce qu'il venait de dire, elle voulait encore creuser. Peut-être parce qu'il n'avait pas l'air convaincu par ses propres dires. C'était comme s'il avait balancé une tirade au hasard afin de voir l'effet qu'elle allait produire. La vampire fut troublée oui mais pas par sa beauté. Elle analysa chacun de ses mots et mit un peu de temps à répondre. On pouvait voir qu'elle était un peu perdue mais pas à terre non plus. Une petite flamme intérieure bouillonna son être, il lui était impossible de rester là à rien dire. Elle se leva donc de nouveau et posa ses mains sur ses hanches en fronçant les sourcils. Cette fois, elle était restée près du banc afin de garder une certaine distance entre elle et lui.


"Oui je suis troublée mais certainement pas à cause de votre charme. Je suis outrée même par vos propos et le fait que vous puissiez m'imaginer dans votre lit me dégoûte mais... D'un autre côté je ne suis pas en colère mais plutôt triste pour vous"


Grenat relâcha ses bras tout en baissant les yeux. Elle resta plantée là à se demander quand est-ce qu'un homme lui parlera pour autre chose que ses atouts. C'était peut-être utopique après tout. Maintenant qu'elle était agacée, l'envie de relancer un pique se faisait pressante.

"Vous avez sûrement d'autres qualités, c'est dommage de les occulter par un tel comportement. Est-ce que vous en voulez aux femmes Christian ? Parce que pour les traiter ainsi, l'une d'elle a dû vous en faire baver"

Une simple théorie qu'elle souhaitait développer, comme si elle se mettait à la place d'un psychologue. Grenat savait d'avance qu'il ne répondrait pas, elle n'était rien pour lui pour qu'il la mette dans la confidence mais la façon dont il allait se comporter pouvait en dire long sur ses pensées. Ou soit elle était complètement à côté de la plaque et elle entendait déjà d'avance son rire sournois.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Dim 8 Oct - 11:05

avatar
Messages : 15
Points : 123

Feuille de personnage
Âge réel: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.
Oh, petit dame aux cheveux de la couleur d'une glace peinte, quelle tristesse que de te voir rester statue de marbre sous mes compliments... Quel plaisir! J'aurais pu rester à discuter paisiblement avec elle la soirée entière, apprendre à la connaître, mais celle-ci avait ouvert une porte qui menait aux points les plus sombres de moi, une porte qui était encadrée du verre brisé de sarcasme et injures, le flirt une défense des plus efficaces pour paraître n'avoir de profondeur. Sa confusion, par contre, n'est pas pour me déplaire alors que je lui souris et la regarde se lever une fois mon vêtement posé. Si elle pense me tenir tête de la sorte, elle est bien mal lotie, car une pointe de fibre belliqueuse commence à poindre, et elle ose se dire outrée, et ensuite semble tenter d'adoucir cette pique par des remarques frappées au coin du bon sens. De nouveau, je me tend et si la dame pouvait entendre mon cœur, elle pourra l'entendre manquer un battement alors qu'un souvenir d'un rire d'une femme revient me hanter... Celle-ci n'est jamais loin sous la surface, prête à me blesser, à m'humilier...

Mais l'instant passe et je me retrouve à rire, oui, rire. Mais pas un rire joyeux, du moins pas aux oreilles d'autres car je tente de cacher la douleur sous celui-ci. Le son est discordant, peu harmonieux par rapport aux autres exemplaires de plus tôt, alors que j'observe la petite femme face à moi. Elle vient de me faire mal, ne s'en rend-t-elle pas compte? Je la regarde, drapée dans sa dignité blessée, alors que je m'approche d'elle, une main se tend et vient caresser sa joue et glisser à sa nuque alors que je me penche. Sans doutes a-t-elle l'impression que je vais l'embrasser, mais je m'arrête à un brin de son visage, mes yeux sombres dans ceux de la vampire, le plaisir léger n'y est plus autant, remplacé par quelque chose de bien plus sombre, plus menaçant.. Prédateur.

Je ne suis plus la proie de femmes. Plus jamais.


« Non, j'aime au contraire les femmes... Si jolies, si douces, si fragiles, leurs rêves et espoirs... Et toi, Grenat? Quels sont tes rêves? Car j'ai certes des qualités, comme des défauts, mais mes meilleures qualités restent toujours à huis clos... enfin... » Je lui souris... un sourire qui n'est pas déplaisant mais qui peut le paraître, surtout pour une proie, alors que je regarde autour un peu. « Disons plutôt lorsqu'il n'y a de témoins... »

Avant de me prendre un coup, je m'écarte d'elle... la regarde, sourire de prédateur encore aux lèvres alors que je me recule pour ne lui donner le loisir de me frapper, du moins pas dans une section privée de mon corps, d'ailleurs j'étais prêt à un genou pour mon entrejambe, ma cuisse prête à préserver mon héritage génétique alors que je lui fais un clin d'oeil.

« Tu es la bienvenue à chercher mes qualités et défauts, Grenat... Moi, je vais voir ce que je peux trouver de toi... Qui sait si ce me plaira. »

Je me détourne alors de la demoiselle et d'un simple geste de la main, je la salue. Inutile de rester ici plus longtemps avec une plaie à vif, mes pas me font m'éloigner lentement du banc et la vampire. Oh, elle peut me rattrapper, pas de doutes, mais le voudra-t-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne] Dim 8 Oct - 16:23

avatar
Messages : 45
Points : 202
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Si Grenat avait su ce qu'il allait se passer, elle aurait fermé sa belle petite bouche. Comme elle le présageait, un rire rauque parvint jusqu'à ses oreilles et créa un frisson qui balaya tout son corps. Mais quelle bourde la pauvre malheureuse venait-elle de faire... En y réfléchissant, ce n'était pas plus mal. Elle voulait creuser et elle avait réussi à déterrer un cadavre répugnant qu'on nommait le passé. Un sourire nerveux se dessina sur son visage lorsqu'il rit, ravie peut-être de ne pas s'être trompée. Elle avait espéré que Christian ne soit pas un séducteur bête et méchant et c'était le cas. C'est seulement en analysant les mouvements de son corps et le son de sa voix qu'elle comprit que son attaque avait visé son coeur. La jeune femme pouvait presque culpabiliser de l'avoir autant secoué mais il avait commencé le premier. Elle le regarda s'approcher en se demandant ce qu'il allait faire, non sans crainte. A aucun moment elle n'avait imaginé que l'homme lui caresserait la joue, c'était d'ailleurs très troublant et pas désagréable, bien que difficile à admettre. La vampire ne bougea pas et c'est avec une curiosité morbide qu'elle attendit la suite. Elle qui ne se laissait jamais toucher sans son accord se retrouvait entre les mains d'un homme plus grand qu'elle, comme sous son emprise. Etait-ce peut-être la fatigue ou bien le trop plein d'émotions qui empêchait son cerveau de réagir ? Grenat ne voyait désormais plus que ses yeux qui avaient perdu leur lueur. Une scène qui lui rappela un terrible souvenir et c'est pour cette raison qu'elle était incapable de bouger. Elle était perdue et terrifiée dans son regard et ce n'est plus Christian qu'elle voyait mais celui qui l'avait mordu. Le laisser voir ce qu'il se trouvait dans ses yeux lui donnait un nouveau moyen de pression.

Ses paroles la ramenèrent à la réalité et ce que dit l'humain à la fin était prévisible. Elle rit intérieurement comme pour se moquer de lui. Elle se fichait complètement de ses aptitudes au lit mais c'est le fait qu'il trouve encore une parade qui était amusant. Il continuait de se cacher en jouant un rôle et de penser que les femmes étaient douces et fragiles. Oh qu'elle aurait aimé lui prouver le contraire... mais Grenat ne répondit pas et elle le laissa reculer. L'envie de le frapper n'était pas là, il aurait été lâche de frapper un homme déjà à terre. C'était assez intriguant de voir que ces deux personnes qu'on pouvait encore qualifier d'inconnus en savaient déjà trop l'un sur l'autre. Ils n'étaient pas si différents, les deux avaient soufferts et essayaient de se reconstruire tout en se cachant derrière le masque de l'indifférence. C'est bien ce point qui faisait que la vampire continuait de trouver Christian profond. Elle n'arrivait pas à lui en vouloir. Elle était tout de même soulagée qu'il s'en aille car la situation devenait un peu trop tendue pour elle, il venait de la surprendre après tout et cela avait été dur à vivre. Elle profita du fait qu'il se retourne pour relâcher une profonde expiration, comme si son souffle avait été coupé tout ce temps. La bataille était terminée mais il n'y avait aucun vainqueur et c'est avec amertume qu'elle le laissa partir. Elle comprit avec sa dernière phrase qu'il n'en avait pas fini avec elle. Il faut dire qu'avec son métier, ce n'était pas compliqué de la retrouver. Le stress monta en imaginant qu'elle puisse tomber sur lui par hasard car elle se doutait qu'il ne serait pas tendre cette fois-là.

Grenat reposa ses fesses sur le banc, elle avait besoin de reprendre ses esprits. Elle regarda près d'elle et remarqua la veste qu'avait laissé Christian. Elle ouvrit grand les yeux, paniquée de devoir le rattraper pour lui ramener. Elle regarda au loin mais il n'était plus là. Son coeur s'emballa, que devait-elle faire ? La laisser ? La garder ? Elle eut le réflexe de regarder à l'intérieur et elle trouva son portefeuille. Non, elle ne pouvait pas la laisser ici, quelqu'un volerait ses papiers. Elle s'étonna elle-même de penser à lui alors qu'il avait été un vrai gougeât mais bon, pas au point de le punir en laissant sa veste sur le banc d'un parc. La jeune femme ouvrit le portefeuille et tomba sur sa carte d'identité où il était indiqué son adresse. Elle soupira longuement, son coeur battant toujours aussi fort. Quelle poisse... Elle avait eut sa dose, il était temps maintenant de rentrer et d'attendre le jour se lever pour aller se coucher. Grenat repartit donc avec le vêtement sur le bras tout en ressentant un mélange d'appréhension et de mélancolie. Elle repensa au moment où il lui avait confié qu'elle pouvait trouver ses qualités et ses défauts mais elle n'était vraiment sûre d'avoir envie de le savoir. Dans tous les cas, elle n'avait pas le choix de le revoir et cela la mettait dans une nouvelle situation inconfortable.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Escapade nocturne [Miss Hawthorne]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Escapade nocturne [Miss Hawthorne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade Nocturne
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé
» Escapade nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Richmond Park-
Sauter vers: