Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 
Nous sommes en surpopulation de vampires ! N'oubliez pas les humains et les lycans !

Partagez|

Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#32611 : Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Ven 22 Sep - 16:33

avatar
Messages : 104
Points : 526
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Grenat rentrait d'une boîte de nuit où elle venait de faire le show avec ses platines. Elle avait décidé de passer par les quais pour rentrer car elle trouvait le bruit de l'eau agréable à écouter. La lune était encore brillante et toisait les londoniens de sa toute puissance, ce qui procura l'envie à la vampire de s'asseoir sur le bord et de la contempler. Cela faisait maintenant plusieurs années qu'elle ne voyait plus le soleil mais madame la lune était bien plus intéressante à observer. Grenat aimait toujours ces moments de solitude après avoir vu une foule de monde. C'était aussi l'occasion de profiter encore de la nuit. Cependant, il y a des coins où elle n'était pas forcément à l'aise. N'importe qui pouvait surgir de nulle-part. Après tout, aucun vampire n'était à l'abri, la menace guettait. C'est pour cette raison qu'elle portait dans son sac une bombe lacrymogène, cela lui laissait le temps de fuir ou de se défendre.

Personne ne l'avait encore attaqué mais il suffisait d'une fois. Pour le moment, la jeune femme était trop occupée à penser à sa propre vie, une petite rétrospective suscitée par le calme de l'eau. Les alentours étaient faiblement éclairés mais on pouvait voir au loin les immeubles illuminés. Personne ne se trouvait là à par elle, enfin c'est ce qu'elle pensait. Elle entendit un bruit et se retourna rapidement mais il n'y avait rien. Son coeur s'accéléra et elle pensa partir mais étant donné qu'il n'y avait pas de danger, elle se dit qu'elle pouvait encore profiter des lieux avant de rentrer. Grenat resta donc assise, les pieds au-dessus de l'eau et le menton posé sur ses poings, eux même fixés sur ses genoux. La jupe qu'elle portait remontait légèrement mais elle n'y fit pas attention.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33337 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Lun 9 Oct - 16:08

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 44
Points : 523
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu ne mangera pas ce soir...
Je regardais par la fenêtre de mon hôtel, pensive. Étais-je devenue une créature de la nuit ? Je me mordais les lèvres face à cette interprétation. Lorsque la lune montrait sa robe blanche entièrement, je me considérais comme monstrueuse. Prête à dépecer des proies. Malgré le siècle qui s’était écroulé depuis ma naissance aux Etats-Unis, j’avais l’impression de ne pas avoir tout découvert sur la planète. J’observais la ville qui s’habillait de lumière, donnant de l’éclat face à la nuit. Avant tout les lampadaires étaient animé par le feu. Chaque soir, quelqu’un les allumait, et le jour, on les éteignait. C’était poétique, et ce côté rétro me plaisait. Mais malheureusement, l'électricité avait remplacé cette poésie. Je me détachais de la vue splendide que l’on m’offrait et prenais ma veste. Une fois de plus, je me baladais la nuit, profitant que la lune soit encore mon amie et non mon ennemi. Je descendais les escaliers en prenant soin de fermer la porte préalablement. J’avais envie de prendre l’air. J’étais restée toute la journée enfermé dans cette chambre. Certes, confortable, mais ce n’était pas chez moi. Depuis quelques jours, je repensais à l’appartement qui était à louer au-dessus de chez Jayce. Peut-être devrais-je poser un dossier ? Mais je devais me trouver un travail avant. Ce qui n’était pas gagné. Je regardais le ciel clair, me souvenant qu’il n’y a pas si longtemps, j’aurai pu être maman… J’aurai pu avoir une famille. Mais tout était devenu gris pour mon avenir. Je soufflais, déambulant dans la ville. Je voyais des boutiques encore ouverte, proposant des produits de nécessiter. Mais les employés des magasins le plus souvent étaient à moitié endormie. Je regardais l’horloge de Big Ben, et m’étonnais de la nuit avancé. Je ne dormais plus vraiment depuis que j’avais quitté la meute. Les nuits me paraissaient de plus en plus longue. Je voulais explorer encore cette île qui avait bien changer… Je regardais les étoiles, lorsqu’une idée me traversait l’esprit… L’eau. L’eau m’apaisait dans toutes les circonstances. Pourquoi ne pas revenir auprès d’elle ? D’un pas résolu, je me dirigeais vers le port. Lorsque j’étais enfant, je me souvenais que j’aimais jouer à la rivière avec Jim. Je me rappelais que lorsque la mélancolie me submergeait, je me réfugiais auprès de cet élément. Je continuais ma vadrouille, et enfin m’arrêtais au bord de l’eau. La boule de nerf s’estompait en moi, et je respirais, peux être un peu bruyamment… Mais le vent du large me faisait du bien. Je fermais les yeux, pour sentir mon corps se détendre…

“Enfin un peu de tranquillité…”

Je continuais de souffler, lorsqu’une odeur de cadavre me remplie le nez.

“Bordel …”


J’ouvrais brusquement les yeux lorsque je vis avec effroi, une jeune femme observant à son tour l’eau. Mais elle n’était pas humaine. C’était… Un vampire. Un cadavre ambulant. Alors… Les vampires aussi aimaient le large ? Peut-être devrais-je la balancer dans l’océan? L’idée me paraissait bonne sur le coup… Mais bon. Les humains allaient me tomber dessus si j’assassinais une de leur créature préférer. Je posais donc mon regard sur l’océan… Une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33377 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Jeu 12 Oct - 13:43

avatar
Messages : 104
Points : 526
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Alors que Grenat continuait d'observer l'eau, elle entendit des pas qui s'approchaient de plus en plus. Elle tourna la tête par réflexe avec un air surpris et vit non loin d'elle une femme d'une grande beauté. Elle eut un mouvement de recul en la voyant car elle ne s'attendait pas vraiment à voir quelqu'un à cette heure-ci. Était-ce une humaine ? Une vampire ? Non... Cette odeur qui lui chatouillait les narines... Cela ne pouvait être qu'une lycan. Elle avait l'air jeune mais Grenat sentait bien qu'elle avait bien vécu. D'ailleurs, l'expression de son corps et de son visage le démontrait aussi. Une belle femme qui avait l'air d'avoir le poids du monde sur les épaules. C'est un point qui toucha la vampire, elle était soudainement intriguée par cette inconnue qui avait eut la même idée qu'elle. Qu'elle soit lycan lui faisait un peu peur, il faut l'avouer mais pas au point de prendre ses jambes à son cou. Après tout, elle ignorait si elle faisait partie de ceux qui tuent les vampires pour prendre le pouvoir. Douter pouvait lui coûter la vie mais si les intentions de la lycan avaient été mauvaises, Grenat serait déjà déchiquetée.

La vampire détestait cette guerre qu'elle trouvait stupide, elle considérait les lycans et les siens pas si différents que cela finalement. Les plus âgés avaient presque tous une histoire assez difficile et tous les transformés avaient mal vécu la transition. Des points similaires qu'ils auraient pu partager autour d'une table mais non... Peut-être était-ce possible ce soir avec une inconnue. La lune serait le seul témoin de ce rapprochement clandestin. Grenat eut un pincement au coeur en y pensant, la vie lui paraissait si compliquée. Elle l'était pour une humaine à qui on avait offert l'éternité sans lui demander son avis.
La jeune femme hésita longuement avant de se rapprocher timidement de la lycan. Elle se posa près d'elle en laissant balancer ses jambes au-dessus de l'eau. Elle regarda le ciel tout en sentant son coeur s'accélérer. Elle restait tout de même sur la défensive mais elle ignorait totalement comment le femme allait réagir. Peut-être fallait-il commencer par briser la glace et montrer pattes blanches.


"Belle soirée, n'est-ce pas ?"

Il eut comme une dissonance dans sa voix, comme si elle ne croyait pas vraiment à ce qu'elle venait de dire. Il faut dire que l'appréhension prenait le pas mais il fallait se reprendre. Grenat serra légèrement ses poings qui étaient posés sur ses cuisses et lâcha une faible expiration avant de continuer. Elle orienta cette fois son visage vers la lycan.

"Vous aussi vous aimez vous ressourcer auprès de l'eau ? On en a sûrement bien plus besoin que les autres..."

Elle termina avec un sourire amical en espérant ne pas avoir fait une gaffe. Elle ne connaissait rien de cette personne et pourtant quelque chose l'avait attiré. Bien sûr, elle n'espérait pas grand chose. Avoir une réponse serait déjà bien mais être ignorée n'allait pas la déranger. Rentrer en un seul morceau à la maison serait encore mieux...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33569 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Ven 27 Oct - 16:54

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 44
Points : 523
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu ne mangeras pas ce soir...
Je tournais la tête vers la douce voix de la demoiselle. Elle était douce, mais néanmoins, elle me craignait. Je le sentais lorsqu’elle parlait. Son odeur corporelle aussi. D’une créature à l’autre, le parfum se modifiait légèrement. C’était presque imperceptible. Mais plus j’avançais dans ce siècle, plus mes sens s’affûtaient. Je détaillais la jeune femme à côté de moi. Elle était fine, belle et blanche comme la mort. Mais plus j’avançais dans ce siècle, plus mes sens s’affûtaient. Cela lui allait bien, elle incarnait bien la mort. Je la voyais se déplacer légèrement vers moi, balançant ses jambes au-dessus de l’eau. Je n’aimais pas la façon dont elle se déplaçait. Elle incarnait tout ce que je haïssais. Le physique d’un ange dans un corps mort. Elle ne représentait rien d’autre que cela: la mort. En fermant les yeux, je ressentais une légère brise sur mon visage. Le bruit de l’eau m’apaisait quelques instants. Mon oreille frémie lorsque la jeune femme essayait de faire la conversation. Je n’aimais pas qu’elle me parler :

“Oui, j’ai besoin du bruit de la mer…”

J’ouvrais les yeux, la fixais et lâchais d’une voix sèche :

“Je ne vous aime pas… Inutile de me parler… Vous représentez tout ce que je n’aime pas.”


Je reportais mon regard sur l’horizon. Mes yeux s’humidifiaient, et personne ne pouvait comprendre ce que j’ai vécu il y à peine quelques mois. Je ne supportais plus le contacte des autres être surnaturelle. Je ne supportais plus… Les êtres vivants. Cette constante mise en garde me fatiguait et tuait à petit feu mon âme. Je devais me ressaisir… Mais comment ? J’étais assez forte au corps-à-corps, mais lorsqu’il s’agissait d’arme, je n’avais aucune chance. Comment… Comment faire ? Je retournais lentement à la réalité, à cause de Big Ben qui sonnait 1h du matin. La demoiselle était encore là :

“Vous êtes mortes… Vous n’avez aucunement le droit d’être vivante… Votre cœur ne bas plus. Et vous puez le cadavre…”

Je serrais les dents, détestant ce vampire. Elle me rappelait ceux qui avait décimé à moitié ma meute. M’enlevant celui que j’aimais et mon âme sœur. Je pensais avec force que mon ami John était celui qui m’étais destinée. C’était peut-être pour ça que je n’avais plus eu de grand amour. Et lorsqu’enfin, je crus trouver la paix… On m’avait puni sévèrement… On m’avait puni sévèrement… J’avais souffert… Et donc j’ai fui, lamentablement :

“Vous êtes la mort. Et votre existence à tuer toute ma vie…”

Je sentais une larme tomber sur ma joue. Ça devenait dur… Beaucoup trop dur. Je sentais ma louve intérieure se décomposer, blesser. Elle avait peur, et se sentait vide et sans repère. J’avais froid autant qu’elle… Et nous savions que nous serions seuls pour la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33615 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Mar 31 Oct - 10:45

avatar
Messages : 104
Points : 526
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Alors qu'elle souriait, Grenat entendit la voix de la femme, ce qui la rassura. Elle avait eu une réponse mais le contact était froid et distant et il avait devenir encore plus tendu. En effet, l'inconnue changea soudainement de registre. Son visage se décomposa en écoutant la lycan. Ce qui parvint jusqu'aux oreilles de la vampire étaient insuportable et douloureux. C'était comme se prendre une grosse claque et en plus, sans raison apparente. Grenat eut un mouvement de recul, elle était si choquée qu'elle ne savait pas quoi dire. Qu'avait-elle donc fait de mal ? Juste parler à une sois-disante ennemie. Elle ignorait ce que les vampires représentaient pour son interlocutrice mais elle trouvait injuste le fait de prendre à cause des erreurs des autres.

Une chose la surpris, la femme a la peau mat parlait en pleurant, signe qu'elle avait souffert. Ses paroles portaient plus de tristesse que de colère et sa dernière phrase était un crève-cœur. Grenat n'avait pas à se sentir coupable d'exister, elle n'avait pas choisi sa condition et au fond, elle aussi en voulait aux vampires malfaisants. Cette inconnue était finalement une des victimes de cette pathétique guerre et elle était devenue malgré elle, une partisane.
La jeune femme ramena sa main sur son cœur tout en portant un regard triste, il lui était impossible de rester là à ne rien dire.


"Mon cœur bat autant que le vôtre et il est capable de ressentir des émotions... Je suis désolée si on vous a fait du mal mais je n'ai rien à voir là-dedans"

Elle se releva brusquement et se mit à fixer l'horizon. Est-ce qu'elle songeait à s'enfuir ? Non, pour le moment elle ne considérait pas en danger. En revanche, c'était son âme qui était blessée et non son corps mais elle n'avait pas dit son dernier mot. Pourtant, le message avait été clair, la lycan voulait qu'elle disparaisse de sa vue et il était donc logique de s'en aller. Partir maintenant donnait raison à cette personne et il était hors de question pour Grenat de lui laisser penser de telles choses.

"Moi aussi je ne les aime pas mais je sais qu'il existe des vampires gentils malgré tout et je sais faire la part des choses. Pourquoi ne pas le faire également ?"

Grenat s'enlisait sûrement sur un terrain dangereux mais la louve était si triste qu'elle ne se voyait pas la laisser seule dans cet état malgré tout. Surtout que c'était la vampire qui avait sans le vouloir fait remonter de mauvais souvenirs. Elle resta tout de même debout au cas où la femme montrerait de l'agressivité.

"Aidez-moi à comprendre pourquoi vous 'm'en' voulez autant... " Dit-elle faiblement en baissant la tête vers elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33730 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Dim 5 Nov - 10:21

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 44
Points : 523
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu ne mangeras pas ce soir...
Je regardais la jeune femme, qui s’expliquait face à moi. La plupart des vampires m’auraient frappé ou seraient simplement partit. Mais à la place, le vampire me tenait tête, expliquant qu’elle avait le droit de vivre comme tout être sur cette terre. Elle était blessée dans son fort intérieur. C’était ce que je voulais. Qu’elle soit blessé. Qu’elle paye. Pour tout ce qui m’était arrivé à cause de leur existence. Elle avait un coeur qui battait ? Je réprimais un rire gras.

“Des sentiments… Répétais-je en regardant la mer.”


Je respirais le calme de l’océan, le vent qui se levait caressait ma peau. Je l’entendais déblatérer sur le fait qu’il existait des vampires gentils dans ce monde. Pourquoi je ne les différenciais pas ? Elle non plus n’aimait pas forcément les vampires. C’était une blague, j’espère ? Je fermais les yeux me remémorant les étapes de ma vie qui m’a mené à ce calvaire. Lorsque la demoiselle me tirait au fil de mes pensées.

“Pourquoi je vous en veux… ?”


Je regardais les étoiles dans la nuit. C’était beau… Je les regardais bien trop souvent à mon goût :

“Je n’arrive plus à dormir… Soufflais-je dans le vent. Je suis fatiguée depuis quelque temps. J’ai essayé de dormir… Mais il y a votre existence qui m'insupporte.”

Je tournais la tête vers la demoiselle, mon sang faisait qu’un tour. Je la toisais de haut en bas, imitant les personnes qui me regardaient de haut en bas. Avec haine évidemment. Je me mettais plus près d’elle :

“Es-ce que vous avez déjà perdu quelqu’un ? Je veux dire… Sa disparition arracherait votre âme et vous changerait à jamais ?”


Mon cœur, c’était emballé, et mes yeux commençaient à jaunir. Je sentais la louve qui habitait en moi prendre le dessus. Mais je la calmer en respirant plus calmement. Je serais le poing comptant silencieusement.

“J’ai vu… Ma meute se faire décimer de moitié emportant mon âme soeur. Depuis ma vie n’a été que drame… Je suis tombée amoureuse d’un autre loup qui m’a poignardé parce que j’ai perdu mes enfants à la naissance. Alors franchement… Si vous n’aviez pas existé, je serai avec mon âme soeur et je serai avec ma famille.”

Je réprimais un sanglot, sentant la colère et la tristesse se battre en mon fort intérieur. Jim… Jim me manquait. Je sentais mes doigts craquer.

“Vous devriez partir… Je suis rarement resté au côté d’un cadavre aussi longtemps.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33807 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Jeu 9 Nov - 15:03

avatar
Messages : 104
Points : 526
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
Grenat écouta la femme cracher de nouvelles paroles sans broncher. Elle ne comprenait pas d'où venait toute cette colère et s'en prendre plein la tête n'était pas vraiment agréable. C'était même très blessant et aussi choquant, surtout que les dires de la jeune femme n’avaient eu aucun effet sur son interlocutrice. La vampire ne savait pas comment réagir ni quoi dire de plus. La lycan s'approcha ensuite d'elle et la déshabilla du regard, Grenat ne baissa pas les yeux bien qu'elle était légèrement effrayée. On avait maintenant deux femmes l’une en face de l’autre en train de s’affronter moralement, l’une essayant de prendre le contrôle sur l’autre, cette dernière se défendant avec son coeur.

La femme lui demanda ensuite si elle avait déjà perdu quelqu’un et ça n’était pas le cas mais cela résonna en elle. C’était justement une de ses hantises car elle savait qu’elle allait vieillir et voir des connaissances humaines mourir. Elle pensait aussi à la guerre entre les races et les dégâts qu’elle engendrait, personne n’était épargné. Ses yeux de louve émettèrent ensuite une lueur jaune qui avait quelque chose de spécial et même d’envoûtant, elle n’en avait jamais vu d’aussi près. Cela voulait aussi dire qu’elle était en train de muter et ce n’était vraiment bon pour les affaires de Grenat… Elle ne bougea pas car elle était trop occupée à analyser ce regard. Ce qu’il transparaissait était bouleversant, de la haine mélangée à de la souffrance et Grenat n’allait pas tarder à savoir d’où elle provenait.

Avant de répondre, la jeune femme posa sa main sur son coeur en baissant la tête, la tristesse commençait à se dessiner sur son visage pâle. Elle comprenait où la louve voulait en venir. Elle essaya de parler et ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit. De toute façon, la femme enchaîna et raconta une partie de sa vie, ce qu’elle venait de dire était insupportable à entendre, comme sentir son coeur exploser.

Grenat voyait à quel point elle essayait de ne pas pleurer et même pour la vampire ça n’était pas facile de ne pas en avoir envie. Il était impossible de rester de marbre face à son histoire. Elle comprenait maintenant pourquoi elle la détestait autant et elle pensa qu’elle aurait pu avoir la même réaction si cela lui était arrivé. Comment lui faire changer d’avis maintenant ? Cela avait l’air impossible, surtout que la femme voulait que Grenat parte et elle commençait à craindre une attaque de sa part si elle restait. Cependant, elle souhaitait creuser plus et vraiment l’aider avec ses moyens bien que cela allait être douloureux.


“Je suis désolée de ce qu’il vous ait arrivé, j’espère que les vampires qui ont fait ça ont payé… Mais tous les vampires n’ont pas à prendre pour les monstres qui ont fait ça, on ne choisit pas d’être mordus voyez-vous…”

Sa peine était si immense et son âme complètement détruite, il était impossible de faire quoique ce soit pour elle. C’était aussi injuste de vivre tout cela et d’avoir l’impression ne pas pouvoir s’en sortir. La vampire avait simplement envie de la prendre dans ses bras pour la réconforter bien qu’elle savait que c’était dérisoire. Elle risquait aussi de perdre un bras voir plus.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33929 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Sam 18 Nov - 9:33

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 44
Points : 523
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu ne mangeras pas ce soir...
La mer dansait dans la nuit et je sentais que mon comportement pouvait changer à tout moment. Mes phalanges craquaient toute seules et j’avais beau compter les secondes, je savais qu’à un moment ou un autre, je pouvais perdre les pédales. Je reportais mon regard sur elle. Bon sang, elle n’avait rien compris… Beaucoup aimaient se faire mordre. Le culte du vampire s’était bien étendu auprès des humains. Combien de fois, j’ai vu des personnes tendre leur cou sensuellement vers une créature de la nuit ? Je me frottais doucement les yeux, je voulais lui faire comprendre que tout ce qu’elle était me rendait furieuse. Je lâchais un grognement animale :

“J’ai des doutes sur le fait que les humains soient si innocents que ça.”

Je la fixais, me doutant que cette nuit risquait d’être longue. Vraiment longue. La colère ne refaisait plus surface. J’étais fatiguée, épuisée par ce sentiment de vengeance qui bouillait en moi. Elle me dévorait l’âme tout entière. Et pour retrouver la paix, je devais assouvir une pulsion, la mort de chaque vampire que j’arracherais, calmerait ma louve intérieure. Je la fixais :

“Vous êtes tous coupable à mes yeux… Humains… Vampires. L’humain a peur de l’inconnu, et détruit ce qui a de différent que lui. Lorsque j’étais humaine, je n’avais qu’une couleur de peau à peine plus mate qu’un blanc, mais plus claire qu’un homme noir. Alors j’étais seule avec ma mère et mon oncle. Lorsqu’on est enfermé dans une cage, on se met à haïr ces personnes.”

Je respirais doucement l’air fraie de la nuit. J’avais ces images qui tourbillonnaient dans ma tête. J’avais été punie, car je n’avais pas fait mon travail correctement. L’homme blanc m’avait tiré vers un sous-sol, là ou on séchait les graines de cacao, pour exporter vers la France. Ils y avaient une cage métallique, et de la paille sur le sol. On m’avait jeté à l’intérieur et pendant 3 jours, je n’ai eu le droit qu’à de l’eau. Je n’ai su qu’après, que ma mère avait donné son corps au maître, pour que je puisse sortir.

“Vous êtes tous coupables… Je suis peut-être trop faible physiquement pour l’instant, mais le jour où je me serai reconstruite et préparer. Vous subirez toute ma colère…”

Je fermais les yeux sentant l’air fraie me caresser la peau.

“Je pense vous laisser… Je vais marcher toute la nuit, je pense…”

Je me grattais le bas du ventre, et sans le vouloir, j’enfonçais mes ongles dans ma chair infertile. Faisant apparaître une tache rouge sur mon haut qui était immaculé jusqu’alors. Les cicatrices ne partaient pas, et mes blessures encore fraîches me faisaient mal. Mais c’était psychologique… Rien n’était réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34002 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Sam 25 Nov - 18:28

avatar
Messages : 104
Points : 526
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
La lycan n’était vraiment pas convaincue par ce que Grenat disait et cela se comprenait. Elle n’avait pas tort en avançant que les humains n’étaient pas si innocents que cela mais ils n’étaient pas tous pareils et heureusement. Elle voyait où ce qu’elle voulait en venir, à savoir que des humains appréciaient d’être mordus mais ça n’avait pas été le cas de la vampire. Sa transformation avait été et était encore dure à vivre et la morsure par un inconnu était un souvenir traumatisant. Cependant, cette dernière ne dit rien car elle n’avait pas envie d’en parler ou de se défendre car c’était inutile.

Grenat l’écouta de nouveau en essayant de la regarder dans les yeux mais cela devenait compliqué car elle appréhendait ce qu'elle voyait. Plus rien autour n’avait d’importance, on entendait plus que la voix de la femme a la peau mate résonner entre deux vagues. Encore de douloureux souvenirs qui venaient frapper le coeur de la jeune femme. Finalement, c’est à la Terre entière qu’elle en voulait sauf les lycans. Qui n’aurait pas eu autant la haine à sa place ? Sa vie avait l'air d'avoir été que souffrance. Cette colère ne demandait qu’à sortir et à tout détruire mais Grenat en doutait car la louve n’en avait pas la force ou du moins pour l’instant mais le chemin était encore long.

En y pensant, elle pouvait devenir une menace et faire du mal à des innocents, fallait-il l’arrêter ? Grenat le pouvait, elle avait assez de force mais elle en était incapable. Jamais elle ne pourrait tuer qui que ce soit et elle avait surtout envie de l’aider malgré tout. Elle cherchait maintenant à savoir quoi dire ou quoi faire avec un air un peu perdu jusqu'à ce qu'elle remarque du sang sur la femme. Ce liquide rouge ne lui faisait pas envie et elle plutôt paniquée de la voir blessée. Elle eut le réflexe de s’approcher et de lever son haut sans penser aux conséquences. Son visage se décomposa en voyant la plaie et elle manqua de vaciller mais ce n’était pas le moment de perdre pied.


“Il faut vous soigner ! Venez avec moi, je vais vous emmener à l’hôpital… “


Dit-elle en la regardant avec un air inquiet. Elle se doutait que la lycan ne veuille pas la suivre mais il lui était impossible de la laisser comme ça sans rien tenter. Grenat se rappela qu’elle avait dit que son petit ami l’avait poignardé et au vu de la blessure, c’était récent. Elle ignorait comment les lycans guérissaient ou s’ils pouvaient mourir d’une blessure classique alors elle n’était pas rassurée.

“C’est lui qui a fait ça ?...La plaie a l’air de s’être réouverte et elle risque de s’infecter. Je sais que vous ne voulez pas de mon aide mais… Vous ne pourrez pas vous venger dans cet état”


Elle hésita à dire ses derniers mots car ils étaient contradictoires mais c’était juste pour lui faire changer d’avis. Au fond, que poussait une vampire à aider sa soi-disante ennemie qui souhaitait son extermination ? Grenat commençait à se demander si c’était une bonne idée mais elle avait été attendrie par son terrible passé et elle arrivait à la comprendre. Néanmoins, il y avait une limite à tout.

"Est-ce que je peux au moins vous raccompagner jusqu'à chez vous ?"

Grenat ne lâchait pas l'affaire mais elle pouvait respecter le choix de son interlocutrice. Elle préféra tout de même lâcher son haut et elle recula de quelques pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34169 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Lun 1 Jan - 9:25

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 44
Points : 523
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Tu ne mangeras pas ce soir...
Ce vampire était gentil ? Bizarre… Elle manquait de vaciller sur ses pieds. Je pense surtout qu’elle sentait le sang de loup se déverser sur moi. J’arquais un sourcil lorsqu’elle s’approchait de moi. Je reculais craignant son contact, je n’aimais pas que l’on me touche. Surtout, lorsque j’étais blessé. Elle avait l’aire paniquée de me voir blesser physiquement, et lorsqu’elle voulut m'emmener à l’hôpital, je refusais catégoriquement. Je devais rester anonyme. Pas de trace de moi dans ce pays. Je n’avais pas de dossier médicale, nul part. Les hôpitaux dans mon pays natals, la meute se soignaient par elle-même. Et je n’aimais pas ce bâtiment. Ils embauchaient n’importe qui. En autres des vampires, entourées de sang, ils pouvaient se déchainer à tout moment et je n’avais aucune confiance en eux:

“Nan merci ça va aller… Il faut juste que je change ses bandelettes… Elles se gorgent de sang facilement…”


Mais je la voyais paniqué et à mon grand regret elle insistait. Elle ne voulait pas me laisser comme ça. Elle me désespérait, je la trouvais même pathétique. Pourquoi voulait-elle m’aider ? Je ne comprenais pas… Elle agrippait mon haut, soulevant mon tee-shirt, dévoilant ainsi mon ventre saignant. Cependant, il fallait que je m’en débarrasse.

“Je veux bien que tu m’accompagnes … Je suis dans un hôtel en attendant de trouver un endroit plus fiable.”


Doucement, je la faisais lâcher. À son contact, je ressentais une certaine froideur. J’ai horreur de toucher. Elle me rappelait les cadavres qui avaient attaqué ma meute il y a un siècle. Je me tournais une dernière fois vers la mer. Je sentais le vent sur mon visage, et l’odeur de la mer me chatouillait les narines. Je reviendrai ici, l’eau calmait mon esprit, du moins pour un petit moment.

“Alors venez si vous voulez m’accompagner. Lui dis-je sèchement.”

Je commençais à marcher vers le centre de la ville. Beaucoup d’hommes s’arrêtaient sur le chemin de la jeune femme derrière moi. Admirant ses courbes. J’avais horreur de ses regard insistant. Je regardais la demoiselle derrière moi :

“C’est quoi votre nom ? Demandais-je en marchant. Vous êtes dehors pour chasser et tuer des gens ?”


Je chuchotais ces mots pour ne pas attirer l’attention. Je savais qu’elle risquait de se faire tuer. Mais… Cela m’était étrangement égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34216 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa] Dim 7 Jan - 10:26

avatar
Messages : 104
Points : 526
Emploi et loisir : DJ/Piano

Feuille de personnage
Âge réel: 24 ans
Taille: 1m65
Emploi: DJ
La lycane refusa l'aide de Grenat et ce n'était pas une surprise. En revanche, cette dernière fut étonnée que la femme baisse les armes aussi vite car elle aurait pu s'enfuir ou réagir violemment. La vampire comprit en écoutant sa réponse qu'elle se soignait elle-même et qu'elle n'avait sûrement pas été à l'hôpital. C'est vrai qu'il était compliqué pour les créatures de la nuit de se faire soigner car les humains en avaient peur, il fallait donc se rendre à un centre spécialisé mais pour une raison inconnue, la louve ne s'y était pas rendue. En y réfléchissant bien, Grenat se dit qu'elle ne souhaitait surtout pas croiser d'autres vampires mais à cause de cela, la blessure avait du mal à guérir.

Finalement, la femme accepta et on voyait bien qu'être aidée par une vampire ne l'enchantait guère. Grenat de son côté, était plutôt soulagée de pouvoir l'accompagner car elle n'aurait pas pu laisser quelqu'un blesser seul. Elle hocha la tête avec un air inquiet puis la regarda contempler la mer en se demandant à quoi elle pensait. La louve commença ensuite à marcher et la vampire la suivit aussitôt. Elle était plutôt rapide pour quelqu'un de blesser, elle était sûrement pressée que la jeune femme la laisse tranquille. Cette dernière crut même un instant qu'elle allait s'enfuir mais non. A son plus grand étonnement, elle lui demanda son nom. La vampire ne put s'empêcher d'esquisser un sourire car cela lui faisait plaisir. Etait-elle en train de s'ouvrir ?


"Je m'appelle Grenat, et vous ?"


Son autre question lui fit perdre instantanément son sourire... C'était trop beau pour y croire. Heureusement, elle avait parlé à voix basse afin que les rares humains qui se trouvaient là n'entendent pas et c'était quelque part, gentil ou presque. Grenat toussa légèrement par nervosité et on pouvait voir que cette question l'avait déstabilisé.

"Pas du tout... Je vais peut-être vous surprendre mais je ne chasse pas, je bois du sang qui a été donné par des humains de façon consentante". Elle baissa la tête et reprit "Je trouve que se jeter sur eux et de les vider est un acte horrible mais je connais des vampires qui ont tué parce qu'ils n'ont pas réussi à se contrôler et il y a aussi ceux qui le font par plaisir, ceux-là, je ne veux pas les connaître"

Grenat espérait faire changer d'avis la femme blessée, qu'elle comprenne qu'il n'y avait pas que de mauvais vampires mais elle risquait de ne pas la croire. Elle continua son discours en s'approchant d'elle afin d'être à son niveau et elle était cette fois un peu plus déterminée.

"J'essaie de garder une vie à peu près 'normale' et j'ai trouvé un métier qui me comble parfaitement et qui me permet d'être proche de tout le monde, que ce soit vampire, lycan ou humain. Pourquoi... Pourquoi est-ce qu'on ne peut pas tous vivre en paix ?" Souffla-t-elle en sentant sa gorge se serrer.

Encore une question qui allait rester sans réponse et elle était douloureuse... La jeune femme avait ressenti beaucoup d'émotions pour une seule soirée, elle aussi avait hâte qu'elle se termine.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#0 : Re: Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Tu ne mangeras pas ce soir.. [Maïa]
-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: