Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 
Nous sommes en surpopulation de vampires ! N'oubliez pas les humains et les lycans !

Partagez|

Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#32371 : Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Sam 16 Sep - 16:00

Invité
Invité
Il fallait dire qu'après une journée de travail au bureau, prendre l'air était quelque chose de plutôt agréable. Pour résumer celle ci, Jarold s'était levé à sept heures, était descendu prendre son petit déjeuner composé d'un grand bol de café avec un nuage de lait, qu'il avait bu en y trempant des tranches de pain grillées, sur lesquelles il avait étalé de la confiture de framboise. S'étant ensuite habillé d'un pantalon couleur cuir et d'un t-shirt manches courtes, par dessus lequel il avait mis son trench coat, il avait complété le tout avec des baskets brunes. Après être passé dans sa salle de bains afin de faire sa toilette. Ayant pris son sac à dos qui ne le quittais jamais lors d'une sortie, il avait rangé ses armes dans son manteau, ce qui les dissimulaient parfaitement. Sortant de chez lui, il prit sa voiture pour se rendre au bureau de son studio indépendant, garant son véhicule dans le garage privé où des vigiles faisaient leur ronde.

S'installant dans son bureau, il se mit à travailler jusqu'à la pause déjeuner où il se mit à socialiser avec ses employés. La boite marchait bien et tout le monde  vivait dans de bons termes. Ce qui augmentait la productivité et l'esprit créatif. Jarold avait fait en sorte qu'il n'y ait pas d'openspace mais de petits bureaux privatifs, les employés pouvant à loisir user d'une ligne privée vocale ou vidéo par internet afin de communiquer, voire même de se retrouver par petits groupes dans des lieux prévus à cet effet. Toutefois, un programme installé sur les machines permettait clairement de voir si quelqu'un travaillais ou pas, ce qui évitais que certains petits malins en profitent... Quittant le bureau alors que le soleil commençait à toucher l'horizon, l'humain décida de faire un tour en forêt pour prendre un bol d'air frais. Se garant proche du parc, il sortit de son véhicule qu'il ferma avant d’entamer sa ballade.

Nous voici retournés au présent. L'humain empruntait donc un chemin traversant les bois, au sud de la route de Sawyer's Hill. Ses pas semblaient résonner dans les environs, se trouvant parfaitement seul. Tout en marchant, il fit le vide dans son esprit afin de méditer, sans avoir d'écouteurs sur les oreilles. Il atteignit bientôt une absence totale de pensée, ne faisant ainsi qu'un avec son environnement et exacerbant ses sens dans le silence troublé par quelques animaux ou vent dans les feuilles d'automne qui couvraient encore abondamment les arbres.
Revenir en haut Aller en bas
#32594 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Ven 22 Sep - 5:31

Freyja Duhamel
Vampire Respecté
avatar
Messages : 238
Points : 470
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : a, b, c...

Feuille de personnage
Âge réel: 205 ans
Taille:
Emploi: Chirurgienne
L’air frais, le vent qui caresse le visage tel une brise, jouant avec les mèches de nos cheveux. Quelle agréable sensation au soleil couchant, période idéale pour sortir s’aérer l’esprit lorsque l’on a passé la journée en salle d’opération avec des humains mal en point pour certains, l’odeur de leur sang faisant parfois frétiller les narines de leur divine essence. Freyja était habituée depuis le temps, mais parfois lorsqu’elle n’avait pas le temps de vider une poche de sang, il était bien difficile de ne pas penser à planter un croc pour ne serait-ce qu’une gorgée. Mais elle avait un mental a tout épreuve lorsqu’elle se retrouvait en salle, le scalpel à la main. Elle s’arrangeait pour toujours s’être sustentée un minimum pour faire preuve d’un calme olympien, car elle avait souvent une vie entre ses mains qu’elle devait sauver.  

Rien de tel que l’air d’un bout de forêt pour un peu d’évasion. Les quelques promeneurs que rencontrait Freyja sur son chemin faisaient la route inverse de la sienne. Vu l’heure avancée de la soirée, il devait être le moment de faire à manger ou quelque chose de ce genre-là. Freyja elle n’avait pas ce problème. Une poche de sang ou quelques gorgées prélevées à la source était plus que suffisant pour elle. D’ailleurs en parlant de prélever à la source, c’était avec le consentement de la personne et parfois sans. Mais dans le dernier cas de figure, elle ne se comportait pas le moins du monde comme un monstre, elle avait reçu une éducation durant sa vie humaine et continuait ainsi depuis son immortalité acquise.

Son regard d’un bleu glacial se posait sur la faune qui prenait son courage à deux pattes pour sortir de l’ombre au fil des pas des promeneurs qui ne laissaient rien derrière eux. Un sourire sur ses fines lèvres rosées et elle continuait sa route d’un pas lent et gracieux. Tendant l’oreille, des bruits de pas étouffés se faisaient entendre. Plissant les yeux, elle regard l’origine de ces bruits et vit un homme de sombre vêtu, marchant alors comme absorbé, sans doute par la musique qui s’échappait des écouteurs qu’il avait près de ses oreilles. Freyja prit place sur le banc devant elle, s’asseyant gracieusement tout en croisant les jambes, ces dernière dissimulées sous une longue robe noire et une cape sur ses épaules aux bordures argentées, posant ses mains sur ses genoux sans un bruit. Elle ne voulait pas perturber les pensées de cet homme, elle-même laissa son regard vagabonder, profitant du paysage que lui offrait le parc au coucher du soleil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33358 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Mer 11 Oct - 13:06

Invité
Invité
Il était étrange comme la nuit semblait tout laisser en suspends. Ce silence feutré, si doux, qu'il appréçiait tant... Le moindre petit bruit étant audible facilement. Et pour ceux qui savaient écouter, il était possible de faire en sorte d'en trouver la provenance et la nature. Il n'avait pas de casque sur les oreilles, préférant apprécier ce qui se trouvait autour de lui. Attentif à la douce musique du crépuscule. L'humain vérifia un instant les attaches de son trench coat, sachant qu'il ferait sans doute bien plus froid dans peu de temps. Heureusement, il y était plutôt résistant. Il détestait la chaleur estivale et c'était un peu pour cela qu'il avait choisi Londres. Les étés y étaient frais... Mais les périodes automnales et hivernales plus encore.

De moins en moins de personnes étaient présentes sur celui ci, laissant la place aux créatures de la nuit. L'humain avait toujours de quoi assurer sa protection sur lui et ne sortait jamais sans, car sa vie en dépendait. Toutefois, il préférait user de diplomacie plutôt que de violence, les utilisant en dernier recours. Marchant sur le chemin devant lui, à travers les bois, il pu discerner une silouhette encapchonnée devant lui s'assoir sur l'un des bancs disponibles. Féminine, cela était plutôt clair vu qu'elle était frêle et portait une longue robe noire.

Elle était très calme, immobile, les mains sur les genoux. L'humain s'était assis également sur le banc mais son téléphone relié à ses écouteurs se mit à sonner. A cette distance et vu les sens vampiriques, il était sûr qu'elle avait-été dérangée. Pas de beaucoup, vu que c'était largement en sourdine vu la distance et le volume. Il se leva et marcha dans la direction d'où il venait, répondant à un collègue qui terminait son travail et avait besoin de détails techniques. Jarold utilisa un jargon informatique complexe, continuant de s'éloigner avant de terminer la conversation. Revenant vers le banc, il éteignit son portable.

"Je suis désolé. J'espère ne pas vous avoir dérangée."

Dit-il avant de se rassoir et de chercher dans sa poche de trench un journal qu'il avait acheté à un kiosque en sortant du bureau. Il s'agissait des nouvelles du jour, il n'avait pas pour habitude de prendre ceux qui étaient distribués gratuitement. L'humain commença à lire en silence, ne troublant plus le calme des lieux cette fois ci et commençait à consulter la première page. Les crimes liés aux vampires et lycans semblaient avoir baissé depuis la semaine dernière, voilà qui était une bonne chose. Il n'avait pas tendance à généraliser mais rester quand même plutôt méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
#33859 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Lun 13 Nov - 11:42

Freyja Duhamel
Vampire Respecté
avatar
Messages : 238
Points : 470
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : a, b, c...

Feuille de personnage
Âge réel: 205 ans
Taille:
Emploi: Chirurgienne
Ah, le soleil avait enfin fait place à la lune, l’air s’était rafraîchit, elle le sentait. Enfin, elle ne le sentait que légèrement, le froid n’avait plus tellement d’emprise sur elle, mais sa poigne était toujours présente. Emmitouflée dans la longue cape noire, elle ne ressentait que peu le froid de la nuit, elle officiait également comme coupe-vent, très utile cette cape. La vampire avait pris place sur un banc, s’adonnant à ses rêveries alors que son regard était posé sur le paysage qui s’offrait à ses yeux. Elle savait qu’il y avait quelqu’un non loin et sa nature, elle l’avait senti mais elle restait silencieuse et passive.

Il s’agissait d’un humain qui venait de prendre place sur le même banc qu’elle. Mouvement imperceptible de sa part, elle avait légèrement tourné le regard vers lui, mais il ne pouvait la voir clairement, son capuchon dissimulant le profil de la demoiselle. Le seul mouvement qu’il aurait pu percevoir, était le fait que la jeune femme ait relevé légèrement la tête à l’entente de la sonnerie de téléphone qui avait perturbé le calme régnant en maître sur le parc. Il semblait s’être levé, Freyja le suivit du regard quelques secondes avant de le détourner dans la direction opposée, tout en se posant sur un oiseau qui semblait picorer l’écorce d’un arbre pour y chercher une potentielle proie à se mettre sous le bec. La voix de l’inconnu se fit entendre, Freyja tourna lentement la tête vers lui, posant son regard d’un bleu hypnotisant sur lui, légèrement dénué d’émotions. Un infime sourire passa sur ses lèvres.


‘’Il n’y a pas de mal, vous ne m’avez pas dérangée ne vous en faites pas…’’ lâcha-t-elle d’une voix extrêmement calme et monocorde.

Son regard le suivit alors qu’il prenait de nouveau place sur le blanc. Freyja détourna la tête alors qu’il sortait un journal de sa poche, elle ne voulait pas le déranger outre mesure. Elle-même sortit un ouvrage de sous sa cape noire et l’ouvrit à la page où elle s’était arrêtée. Le silence était retombé, perturbé uniquement par la faune nocturne qui sortait le bout de son nez, et le bruissement des feuilles du journal du jeune homme, ou celles du livre qui reposait entre les mains de la vampire. Freyja n’était pas du genre à lancer les conversations, la compagnie de son livre lui suffisait amplement, bien qu’elle ne soit pas fermée à toute communication.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34009 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Lun 27 Nov - 16:51

Invité
Invité
L'humain ne pouvait faire que des suppositions sur la race de la demoiselle. Si cela se trouvait, il s'agissait simplement d'une humaine excentrique s'habillant de manière plutôt originale. Très élégante, il devait l'avouer. Jarold aimait beaucoup ce type de vêtements. Le mouvement qu'il fit en entendant le téléphone sonner fut plus de l'ordre du sursaut, car cela venait de manière incongrue troubler la quiétude du moment. Bondissant sur ses pieds, il avait répondu à l'appel. Branché sur le main libre, il utilisait le micro intégré au fil de son casque pour communiquer. Ce qui lui donnait étrangement l'air de parler tout seul, pour une personne non habituée à cette technologie. Jarold répondit sans pour autant se fâcher à son employé avant de couper la conversation et mettre son portable sur répondeur. Il ne serait ainsi plus dérangé. N'ayant pas mis de musique jusqu'ici, une humaine ne pouvait s'en rendre compte.

Toutefois, quelqu'un avec une ouïe plus fine qu'un humain pouvait déceler cela. Il put ainsi très bien entendre la réponse de la jeune femme, ses écouteurs lui servant actuellement simplement de protection contre le froid pour ses oreilles. Il répondit d'un hochement de tête et d'un sourire rassuré, s'asseyant de nouveau à côté d'elle pour lire les nouvelles. Souhaitant écouter un peu de musique, il baissa le son au préalable. Là aussi, rien d'audible pour un humain qui se trouverait à ses côtés. Mais une louve ou une créature de la nuit pouvait difficilement entendre, à travers les écouteurs, quelques bribes de musique. Il s'agissait de la bande son originale du premier Guild Wars. De la musique classique, donc plutôt adaptée à un environnement aussi calme. L'humain lu les nouvelles, du moins en partie car il tenta de voir ce que pouvait bien lire sa charmante voisine. Même si il craignait d'être découvert, il eut tout de même le courage de demander, afin d'entamer une conversation :

"Que lisez vous ?"

Question qui serait peut-être considérée comme indiscrète, mais la jeune femme semblait se trouver dans de bonnes dispostitions. Ils pourraient donc faire connaissance, sociabiliser lui ferait du bien car il était en ce moment assez pris par le travail. Comme elle avait sans doute pu le remarquer. Emmitouflé dans son manteau, il n'avait pas vraiment froid. Jarold était en effet capable de résister aux basses températures. Toutefois, il ne faisait heureusement pas excessivement froid. Ayant coupé un instant sa musique pour poser sa question, il en attendit la réponse.


Dernière édition par Jarold Sulivan le Mar 20 Fév - 12:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
#34262 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Jeu 18 Jan - 6:53

Freyja Duhamel
Vampire Respecté
avatar
Messages : 238
Points : 470
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : a, b, c...

Feuille de personnage
Âge réel: 205 ans
Taille:
Emploi: Chirurgienne
Freyja était observatrice, elle n’avait pas besoin de voir directement dans la direction qu’elle voulait percevoir. Il faut dire que comme tout le monde elle avait une vue périphérique, cependant peut-être plus exercée que la moyenne et ce dû à son métier où il fallait avoir les yeux partout pour que la vie qui est entre nos mains lors d’une opération ne finisse pas par s’éteindre comme la flamme d’une chandelle. Elle avait donc perçu le mouvement qu’avait eu l’inconnu alors que son téléphone sonnait et venait alors troubler le silence du parc. Elle avait eu un regard vers lui lorsqu’il s’était levé pour aller prendre son appel et s’était replongée par la suite dans son livre. Elle répondit tout de même à son sourire lorsqu’elle lui avait répondu qu’il n’y avait pas de mal au sujet du dérangement à cause du téléphone de ce dernier, bien que le mode vibreur eut été apprécié. Mais cette remarque ne lui était pas venue à l’esprit sur le coup, comme quoi elle était une femme compréhensive.

Une question fut posée quelques longues minutes après que l’inconnu se soit rassit sur le banc, accompagné de son journal dont le bruissement venait troubler la paix qui était revenue après sa conversation téléphonique. Il semblait vouloir engager la conversation, chose qui pouvait être appréciée par la vampire. Refermant délicatement son ouvrage, elle le tendit à son partenaire de banc, un léger sourire aux lèvres alors qu’elle posait son regard d’un bleu glacial et translucide sur l’humain.


‘’Un ouvrage traitant de la médecine, la chirurgie vasculaire entre autre…et vous ? Quelles sont les nouvelles de Londres ?’’ lança-t-elle avec un léger sourire.

Freyja faisait fi des bonnes manières, enfin celles en bonnes et dues formes qui faisaient passer les gens pour des sauvages ou des personnes un peu trop sur leurs principes d’indiscrétion, alors qu’ici ce n’était qu’une question banale mêlée de curiosité. Elle ne posa cependant pas de question sur le sujet de conversation qu’il avait eu au téléphone, car là cela relèverait de l’indiscrétion, bien qu’elle aurait pu écouter la conversation si elle l’avait souhaitée, il fallait dire qu’elle était dotée d’une ouïe fine de par sa nature, mais ça, le jeune homme n’avait nullement besoin d’être au courant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34604 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Mar 20 Fév - 12:33

Invité
Invité
L'humain aimait les musiques de ces vieux jeux en ligne qui avaient bercé la fin de sa vie d'adolescent et le début de celle de jeune adulte. Cela lui rappellait des souvenirs de l'époque, pas forcément du jeu en question mais de ce qu'il faisait à ce moment là. Il était en train de préparer son bac et avait rencontré la seule fille avec qui il avait pu vivre une histoire romantique. Cela ne dura certes pas mais il fut heureux, véritablement heureux pendant trois ans... L'amour était parfois une illusion et celle avec qui il était s'était détournée de lui. Ils s'étaient quittés en bons termes, la jeune femme avec qui il avait partagé sa vie l'ayant remercié pour ces années de véritable bonheur, celles ci étant désormais derrière eux. Il n'avait pas éprouvé de rancune et elle non plus. Et avaient continué leur vie chacun de leur côté, jusqu'à finir par se perdre de vue. N'ayant pas la tête ailleurs, il avait posé une question à la demoiselle qui se trouvait présentement sur le même banc que lui. Celle ci lui répondit aimablement qu'il s'agissait d'un ouvrage de chirurgie et lui demanda quelles étaient les nouvelles Londonniennes.

"Pas grand chose à par du mouvement niveau bourse. La livre reprends du poil de la bête. Quelques meurtres par ci par là selon certains articles. Et une histoire crapuleuse de la part de nos chers politiciens."

Il préféra changer de sujet, laissant passer un blanc. L'humain n'avait pas manqué le léger sourire de la belle, qu'il trouva ravissant.

"Vous êtes médecin ?"

Jarold eut une seconde d'hésitation avant d'ajouter.

"Je ne souhaites pas vous déranger, si vous voulez être tranquille, autant me le dire."

Il lui fit un sourire aimable, bien qu'un peu maladroit. L'humain n'aimait pas sourire, il trouvait que cela lui donnait un air stupide. Espérant qu'il ne ressemblait pas à un ahuri, il termina :

"Je me nomme Jarold. A qui ai-je l'honneur ?"

Se présenter était la base de toute rencontre, il avait presque oublié les convenances et cette attitude aurait été particulièrement impolie. Il n'était pas timide, juste introverti, chose qui lui faisait faire parfois quelques maladresses socialement parlant. Espérant ne pas avoir commis d'impair, il attendit patiamment les réponses de la femme qui partageait ce banc avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
#35021 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja] Dim 11 Mar - 4:44

Freyja Duhamel
Vampire Respecté
avatar
Messages : 238
Points : 470
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : a, b, c...

Feuille de personnage
Âge réel: 205 ans
Taille:
Emploi: Chirurgienne
Le silence avait été rompu, la conversation avait été engagée et ce n’était pas pour déplaire à la demoiselle. N’étant pas grande fan des élans humains de la conversation, elle faisait cependant de grands efforts quasi naturels depuis quelques années. L’humain lui avait demandé ce qu’elle lisait, et elle lui avait donc retourné la question en lui demandant ce que Londres avait comme nouvelles.

‘’Oh des meurtres ? Hum je vois…encore des êtes surnaturels je présume ?’’ lança t-elle de façon évasive.

‘’Les politiciens sont tous les mêmes non ? Toujours impliqués dans de sombres affaires…bien que cela ne soit pas passionnant pour ma part’’ lança t-elle en haussant légèrement les épaules.

Freyja lui présenta le livre au cas où il souhaiterait le feuilleter par pur curiosité. Il n’était pas très simple à comprendre mais pouvait se laisser lire pour les non-initiés.

‘’Effectivement, je suis médecin, plus précisément chirurgienne. Et mon domaine est la chirurgie cardiaque pour tout vous dire’’ lança t-elle avec un léger sourire.

‘’Et vous ne me dérangez pas le moins du monde cher monsieur, je ne suis pas contre un brin de conversation’’ avait-elle ajouté.

Il se présenta comme étant Jarold et demandant à qui il avait à faire. La vampire le regarda un instant avant de lui répondre.


‘’Quant à moi je me nomme Freyja, enchantée Jarold…’’ lança t-elle avec un léger sourire.

Curieusement, ils avaient commencé la conversation sans se présenter d’emblée, mais était chose faite à présent. La vampire laissa son regard balayer les alentours, il n’y avait plus personne et la nuit était tombée. Ils étaient désormais seuls tous les deux sur un banc du Richmond Park. Seuls le bruit de la faune et de la flore se faisait entendre.


‘’La nuit est un peu fraîche ne trouvez-vous pas ?’’ lança t-elle pour continuer cette conversation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#0 : Re: Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Crépuscule de fin d'été, la nuit reprends ses droits. [Pv Freyja]
-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: