Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Une nouvelle partie commence [Effy Brown]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Christian Banks

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 14
Points : 90

Feuille de personnage
Âge: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.

MessageSujet: Une nouvelle partie commence [Effy Brown] Dim 10 Sep - 3:40

Le vendredi soir, existe-t-il une meilleure chose dans le monde que celle-ci? La réponse est simple: Oui, et c'est un vendredi soir où quelqu'un ne travaille pas. Autant j'adore mon travail, il est rare que je profite véritablement de ces jours bénis que les vendredis, avec une clinique qui est ouverte autant jour que nuit depuis l'avénement de la connaissance des races autres qu'humaines. Aussi j'ai, ce soir, la chance de pouvoir répondre à mes amis qui sortent dans les bars que je peux me joindre à eux, malgré l'heure qui se fait un peu plus tardive des suite de ma journée de travail. Le patron m'avait trop fait travailler et du coup je dois rentrer et me doucher si je ne veux pas arriver trop tard et que mes amis soient déjà saoul. Oui, à vingt-huit ans, je profite encore un peu de ma jeunesse. Une douche s'impose et je la prendrai avec plaisir avant de me parfumer et faire le tour de ce que j'avais comme vêtements car je veux être entier à mon avantage, car on ne sait jamais ce qui nous attend une fois les portes de notre maison franchie.

Au final, mon choix s'arrête sur une tenue des plus régulières, une chemise sur un tee-shirt et un jean. Oui, je peux faire mieux mais il reste que je ne pense pas trouver une demoiselle pour réchauffer mon lit ce soir, ou du moins je ne pense pas la ramener à la maison la première nuit. Les femmes sont plaisantes à séduire, et une femme qui se donne sans la moindre hésitation d'un simple caprice d'un homme n'est pas dans mes gouts, du moins pas régulièrement. Un peu de parfum discret avant que je ne prenne la route, arrivant peu avant minuit au Sky. Un endroit bien plaisant que je ne fréquente pas souvent car y aller seul parait triste, le bar n'est pas une vulgaire boite de nuit où on danse toute la nuit mais un endroit où aller boire avec quelques amis. Cela dit, j'ai droit à une surprise de remarquer que je ne suis attendu mais bien premier, ou peut-être dernier. Mes potes m'ont-ils posés un lapin? Dur à dire, entre mecs, il nous arrive de se montrer un peu salaud entre nous. Peu importe, au fond, qu'ils viennent ou non, je compte bien profiter et m'amuser un peu.

Du regard j'embrasse la salle, les différents gens et remarque une table vide, denrée rare ce soir, du coup si les potes me font un coup, c'est bien réussi mais je vais aller prendre ma place à cette table et regarde un peu autour. C'a été une longue semaine aussi j'observe le menu de différents produits alcoolisés de la boîte et j'arrête mon choix sur un Zombie. Oui, un drink qui n'est pas le viril rhum and coke ou une connerie de la sorte mais si vous voulez vous moquer, libre à vous. Cependant les serveurs semblent être aussi absent que mes amis et j'attend un moment avant de voir s'approcher vers moi quelqu'un pour prendre ma commande, et je ne peux m'empêcher de regarder celle-ci. Soit je ne viens pas assez souvent ou la jeune femme est nouvelle, et fort jolie. De longs cheveux de la couleur d'une nuit sans lune, une silouhette fort plaisante, je me surprend à la trouver aussi mignone alors qu'elle parait aussi quelque part... Enfant. Des lèvres douces et une démarche qui n'est pas non plus sans paraitre comme celle d'un animal aux abois, et avec les mains qui peuvent se trouver au mauvais endroit, je peux facilement comprendre cette attitude, bien que ceux qui l'ont fait ainsi craindre sont des salauds.

Je souris, paisible, et attend qu'elle daigne me remarquer. Je ne suis pas pressé et je peux ainsi mieux la contempler, mes yeux verts sombres brillant doucement en suivant les courbes de ce corps magnifique, mais je ne suis pas vulgaire au point de la dévêtir des yeux... du moins pas encore. Je reporte mon attention sur mon menu peu après, cela dit, car c'était un peu vulgaire, mais mon sourire dément l'absence d'intention de voir si je pourrais voir ce joli minois rougir un peu.

La demoiselle arrive enfin quelques minutes plus tard à ma table, et je pose le menu tranquillement avant de lui sourire, tranquille.


"Bonsoir mademoiselle, magnifique soirée, n'est-ce pas? Je ne suis venu ici depuis longtemps, peut-être pourriez-vous me donner un conseil pour quelque chose de bon au gout?"

Pas l'approche la plus digne, il va de soi, mais qui laisse une porte ouverte pour discuter un brin avec cette jolie femme, le vert de mes yeux se perdant dans les cendres des siens sans la moindre gène. Je me doute cependant qu'elle doit être habituée à ce genre de regards sur elle, car les hommes sont ce qu'ils sont et parfois, les serveuses sont victimes d'un harcelement constant de ceux-ci.

"à ma place, miss, que prendriez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Brown

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 1377
Points : 335
Niveau de puissance : Sangsue (une fois transformée)

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Taille: 1m71
Emploi: Etudiante & Serveuse dans un bar (la nuit)

MessageSujet: Re: Une nouvelle partie commence [Effy Brown] Mar 19 Sep - 15:35

ft. Christian

ft. Effy

Une nouvelle partie commence
Vendredi soir. Sûrement l’horreur pour tous les serveurs de bars. Groupes d’étudiants, de jeunes adultes qui se retrouvent pour souffler en fin de semaine, d’adulte un peu moins jeunes qui finissent par s’apparenter à des habitués des lieux… en tous cas le vendredi c’est toujours bondé, au Sky.
J’aime voir défiler les gens, les voir s’enfiler verre sur verre et filer aussi droit que possible. C’est toujours amusant de compter le nombre de verre que l’on apporte à une même personne et de noter dans un coin de sa tête au bout duquel elle déclare forfait ou tombe de sa chaise. Les vendredi sont les soirées des gens déraisonnables. Sûrement étonnant, venant de moi, alors que je suis sûrement bien plus déraisonnable que tous les gens dans cette salle, vendredi ou non.

Je dépose un septième verre sur le plateau que je tiens à bout de bras et profite d’avoir encore une main de libre pour passer un grand coup d’éponge sur la table. Heureusement, au fil du temps je suis parvenue à acquérir un certain équilibre et une agilité à toute épreuve, parce qu’au début, ce n’était pas vraiment ça, bien que je n’ai pas cassé énormément de verres, j’avais bien du mal à en rapporter un grand nombre au comptoir sans manquer de tout faire tomber. Je crois bien que maintenant je serais capable d’achever un parcours du combattant sans rien renverser.

L’une des choses pour lesquelles nous ne pouvons pas faire grand-chose, malgré toute l’adaptation et la performance du monde, c’est l’attente. En effet, lorsque la salle est pleine, qu’il faut veiller à servir chacun des clients sans manquer une seule table et qu’on est environ… 2 pauvres serveurs pendant le rush, c’est assez compliqué à gérer. Alors on se faufile au milieux des tables, on passe un coup sur celles qui sont vides, débarrasse celles qui doivent l’être et on sert celles qui n’attendent que notre venue. Je dois avouer que remarquer un client qui patiente à travers une foule d’autres clients, c’est pas le plus facile et j’ai beau passer mon temps à parcourir la salle des yeux, j’en manque sans doute un ou deux de temps à autre.

J’arque un petit sourcil, observant à gauche, puis à droite, me retournant vers le barman qui m’interpelle avant de m’indiquer une table plus loin du bout du doigt. Je suis la direction qu’il semble m’indiquer et aperçoit une homme, seul à une table assez grande, sûrement qu’il doit attendre une ou plusieurs personnes. Ayant une bonne mémoire que je prend plaisir à faire travailler, je ne prend pas la peine d’utiliser un carnet pour noter les commandes, mon cerveau me sert de bloc-note. Je m’approche du client rapidement et me plante devant lui avec un petit sourire. Je crois bien que je déteste cette règle stupide qui nous oblige à nous montrer souriants. On doit avoir l’air sacrément con à sourire tout le temps. Personne de normalement constitué ne devrait avoir à sourire comme ça.

Avant même que je n’ai eu le temps de lui dire bonsoir, il prend la parole, me devançant de quelques secondes, avant de m’interroger quand au choix qu’il devrait faire. J’arque un sourcil, personnellement je déteste faire des choix, mais je ne crois pas que je laisserais pour autant quelqu’un en faire un à ma place. Sûrement encore un de mes principes qui me dicte de me débrouiller seule en toutes circonstances, même pour une simple décision concernant une boisson à commander. En plus sa question me pousserait à ne pas forcément dire la vérité. N’oublions pas que le but des serveurs, surtout dans les bars et de faire consommer, même si on a pas vraiment besoin de nous pour ça. Alors officiellement je me devrais de lui proposer quelque chose d’assez cher, mais pas trop non plus, un peu de subtilité n’étouffe personne… puis quelque chose qu’il aime mais comment peut-on deviner les goûts de chacun rien qu’en les observant quelques petites et bien trop courtes, secondes.

Autre de mes principes, dire la vérité, je n’aime pas les mensonges. Je fais mine de réfléchir un moment.

-Eh ben, vodka pomme, c’est vraiment pas mal du tout. M’enfin c’est ce que je prendrais, sans doute. Après, on a de très bons whisky, et des cocktails bien frais et pas sucrés au point de vous donner la ger… l’envie de vomir.


Moi et l’élégance, sans doute une histoire d’amour très compliquée. Je mordille ma lèvre inférieure comme pour m’empêcher de poursuivre. Je pourrais débattre sur les cocktails une bonne dizaine de minutes. Non parce que vraiment, les cocktails trop sucrés, c’est pas mon truc, certes il se doit d’être doux et léger pour ne pas provoquer de grimace en sentant l’alcool mais tout de même, si c’est pour avoir l’impression d’avaler 4 morceaux de sucres à peine dilués avec un soupçon de rhum et de fruits, c’est pas très intéressant gustativement parlant. Puis bon, clairement, ça me donne plus la gerbe que l’alcool en lui même.

Je pose mon regard sur la carte un instant, c’est vrai qu’elle offre de nombreuses possibilités et je comprend d’ailleurs que certains clients aient besoin d’un peu d’aide pour se décider. Si j’avais de l’argent à l’infini et une incroyable résistance à l’alcool, sûrement que j’enchaînerais chacun de ces cocktails pour voir lequel je préfère. C’est le seul moyen logique d’être fixé, non ?
Je reporte mon attention sur mon nouveau client et me demande ce qu’il va finalement être tenté de prendre. En attendant d’obtenir ma réponse, j’en profite pour le détailler rapidement, j’observe son visage, un beau visage d’ailleurs mais sûrement que ça non plus, ce n’est pas dans les règles, baver devant un client, c’est pas top. Je remarque la jolie couleur de ses yeux mais préfère éviter de croiser son regard trop longtemps, j’suis du genre à fuir du regard dès lors que l’on remarque que «j’analyse» les gens.

Ce client est plutôt mignon en y réfléchissant.. ou en ouvrant simplement les yeux. Évidemment, de beaux clients j’y suis forcément confrontée une ou plusieurs fois par jour et quelque part, ça me semble un peu triste de se dire que l’on ne reverra plus jamais ces personnes que l’on a pu contempler quelques secondes dans notre journée.
Je secoue doucement la tête, sortant de mes pensées et arbore de nouveau un léger sourire, pas trop grand pour ne pas avoir l’air d’une idiote puis surtout parce que je suis pas du tout du genre à sourire connement et à papillonner devant un homme, aussi beau soit-il.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


~ C'est dans une main perverse que la plume se transforme en poignard ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian Banks

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 14
Points : 90

Feuille de personnage
Âge: 27
Taille: 187 cm
Emploi: massothérapeute.

MessageSujet: Re: Une nouvelle partie commence [Effy Brown] Mar 26 Sep - 9:49

Je suis quelqu'un de patient, c'est là une de mes qualités mais je vais avouer que ce soir, la vue de la petite demoiselle qui est ma serveuse est propre à me donner un sourire qui n'est pas entièrement innocent. Elle est fort jolie, professionnelle et pourtant un peu plus, sans doutes pour avoir de meilleur pourboires et j'avoue que ce n'est pas un échec contre moi. D'autres auraient baissé les yeux pour mieux apprécier la vue de sa poitrine ou ses cuisses, mais ce serait vulgaire, et la vue d'ensemble alors qu'elle est venue à ma table est fort plaisante, sans doutes est-elle une vétéran du service, car chaque pas est presque une danse, un équilibre d'acier.

J'ai posé une question mais j'avoue sans honte que je n'écoute qu'à demi ce qu'elle dit, mes yeux rivés dans les yeux de la jeune femme, leur couleur est très jolie et assez unique, mais je ne me montre pas non plus désintéresse de ses propos, il va de soi que si je veux rester, je dois prendre quelque chose mais la réponse que celle-ci me donne me fait franchement éclater de rire. Vulgaire, un brin, mais franche et directe, une qualité des plus enviables. Je sens que même si mes idiots d'amis ne se présentent pas, je n'aurai perdu ma soirée et sans doutes cela parait-il dans mes yeux émeraudes, pétillants de malice bon enfant. Je reprends la carte et la laisse survoler celle-ci des yeux, mais je sens son regard glisser sur moi. Ce qu'elle voit lui plait-il? Je ne sais, du moins pas encore et après un instant je referme le menu, tranquille.


« Je vais avouer ne pas être fort sur les trucs sucrés, vos propos premiers sont assez vrais, mais je ne connais pas les produits et je crains de voir une arnaque en commandant quelque chose de cher mais qui est aussi plaisant à boire que l'eau d'égouts, alors je vais prendre votre conseil et prendre le whiskey que vous prendriez vous-même à ma place. »

Je lui offre un sourire franchement désarmant en lui tendant le menu que j'ouvre d'un geste agile de mes doigts, à la page exacte. Un petit tour de passe-passe bien simple pour moi, car j'aime un peu frimer. Je suis doué de mes doigts, que dire de plus? Oh, esprits mal tournés, je parle de la sensibilité de ceux-ci!

J'attends un moment, profite pour la contempler un brin plus. Décidément ravissante, et je remarque à son oreille l'industriel, une marque qui n'est pas déplaisante à voir, bien qu'une part de moi se trouve à la regarder et songer quelles autres modifications la demoiselle a fait au corps que Dieu lui a donné. Et une autre, bien plus profonde et mâle, se demande quel goût elle aurait, et si j'arriverais à la faire crier. Je laisse même transparaître un peu cela dans mon regard et mon sourire, mais lorsqu'elle relève les yeux véritablement vers moi je fais de mon mieux pour reprendre un air innocent, alors qu'il n'en est rien et sans doutes cela paraîtra-t-il dans mes yeux, si elle est douée en observations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une nouvelle partie commence [Effy Brown]

Revenir en haut Aller en bas
Une nouvelle partie commence [Effy Brown]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouvelle partie de Donjon & Dragons 3.5
» comment faire une nouvelle partie sur le jeu ??????
» Changements logistiques et nouvelle partie
» Lurtz l'ainé (nouvelle partie)
» Nouvelle partie - Sora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Le Bar-Club Le Sky-
Sauter vers: