Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

La nuit des lycans PV Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Message Sujet: La nuit des lycans PV Chris Lun 28 Aoû - 17:51

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 31
Points : 248
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
La nuit des lycans
Comme chaque couchée de soleil, j’admirais le paysage de la ville arboré son vêtement de nuit. Elle allumait ses boutons dorés, pour que ses habitants insomniaques puissent vivre dans la pénombre. Les rues s’animaient, laissant place au fêtard cherchant de la compagnie. En sous-vêtement, je humais le parfum fraie de la nuit, profitant de ce changement que j’observais soir après soir. Un croissant de lune apparaissait derrière les nuages. Je tournais la tête observant un jogging que j’avais sortie et mis nonchalamment sur le canapé. Je m’étais dit qu’il fallait que je reprenne l’exercice. Malgré un siècle passé, il fallait que je m’entretienne… Je respirais calmement, et décidais de me détacher du paysage. J’enfilais ma tenue de sport, fermant derrière moi. Partant sans un regard de mon minable logis. Je descendais les escaliers croisant des hommes complètement déchirée par l’alcool et les lattes tiré de leur soirées beaucoup trop amusante. Je traverse le corridor, sortant de mon taudis. Lorsque j’étais enfin derrière la porte de sortie, je me mettais à courir. Très lentement au début, mettant ma capuche et des écouteurs. “Walks the moon” commençait à chanter dans mes oreilles, une musique entrainante, des paroles bien penser me faisait courir de plus en plus vite. J’observais autour de moi, les mêmes personnes parcouraient la belle ville de Londres. Certains se promenaient, d’autre portait des sacs de courses, et des inhumains marchaient tranquillement. J’entendais les voitures rouler plus vite, les conducteurs pressés de rentrer chez eux. Les habitants de la nuit s’étaient éveillés, et sortaient de leurs grottes, beuglant comme des animaux. Mes oreilles commençaient à siffler face à tant de bruit. À la moitié de la musique, je décidais de quitter le centre-ville. Bientôt, les routes, les lampadaires laissaient place aux arbres, et s'espaçait aux fur et à mesure. Je tournais la tête, voyant un parc qui m’avait fait un bien fou la première fois. C’était Richmond Park. Enfin, ce n'était pas un jardin classique. Il n’y avait pas de bosquet, de fleur parfumé et de chemin entretenu. Non, à la place, la nature avait repris ses droits. Les animaux peuplaient cette forêt artificielle. Les biches, les oiseaux, les écureuils vivaient en harmonie. En courant, je m’enfonçais dans la pénombre, me sentant à mon aise. Dans mon village d’origine, il n’y avait pas de lumière. Alors cela ne me dérangeait pas tant que ça. Je continuais de courir, sentant l’impacte de mes chaussures sur le sol m’entrainant plus loin. Mon ouïe s’était endormie face à la musique entrainante, lorsque je me stoppais net. Mon cœur battant à la chamade, je sentais une odeur particulière dans le coin :

“Qui est là ?”


Un froissement de feuille-morte me répondit en toute réponse. J’enlevais mes écouteurs, me concentrant sur ce qui me suivait. Ce n'était pas un humain, les foulements au niveau du sol étaient trop rapide. Fermant les yeux, je sentais une odeur familière et le battement d’un cœur. Un lycan… Il y avait un lycan dans cette forêt. Ouvrant mes yeux, devenues intégralement jaune, j’enlevais ma capuche. Mes cheveux tirés en arrière ne me gênaient pas, mais je décidais de me refaire une queue-de-cheval. D’une voix plus forte, je décidais d’interpeller celui qui se promenait dans la nuit avec moi :

“Je te sens, et je sais que tu es là… Montre toi !”

Je sentais des frissons parcourir mon corps. En Amérique, je n’avais aucune peur des loups, car beaucoup étaient solidaires et personne ne s’entretuait. Ce n’était pas le cas des Européens. Cela les menait à leur perte, les vampires prenaient le dessus. Beaucoup d’humains s’étaient mis en tête de devenir comme eux grâce à l’immortalité. Je me tournais vers les arbres, mais ne vis rien. Le vent sifflait autour de moi. L’odeur devenait de plus en plus proche. Je ne savais pas ce que le lycan trafiquait, mais pour l’instant, je n’avais aucune confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: La nuit des lycans PV Chris Jeu 31 Aoû - 15:50

avatar
Messages : 150
Points : 160
Niveau de puissance : Loup
Emploi et loisir : Tueur à gage

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
La cible était là, je pouvais la sentir d'ici. Cela faisait déjà deux bonnes heures que je le prenais en filature dans l'attente d'en finir avec lui proprement. Deux heures à le suivre, à fureter au milieu de la foule de fin de journée. Si il n'y avait pas eut autant de monde, il y aurait longtemps que ce type se serait prit une balle en argent dans le crâne...
Son nom? Dave Agrief, un Lycan responsables de trois meurtres dans la zone portuaire de Londres. Ce petit con pensait que personne d'autres que la police serait à ses trousses...grosse erreur. Quelques proches des victimes m'ont demandé, en échange d'une enveloppe de quelques livres sterling, de venger leur mort. Il ne m'as fallu qu'une petite semaine pour retrouver ce Agrief à un petit miles de l'un de ses derniers meurtres...sans même chercher à se cacher.

Je continuais à le talonner discrètement, la nuit battait son plein et il n'y avait quasiment plus un chat dans les rues. Je me permit de jeter un regard dans le ciel, m'assurant que nous n'étions pas en période de pleine lune. Par chance, l'astre ne se montrait que sous forme de croissant. je me sentais moins oppressé par la nuit...mais cela ne voulais pas dire que j'allais épargner ce malade mental.

Au fil des minutes, ma filature me mena vers Richmond Park. La fraicheur de la nuit ne facilitait pas ma traque, pour un peu j'aurai pu faire demi-tour et attendre un autre jour pour abattre ce fumier. Mais l'idée de mettre fin à la série de meurtre de ce malade suffisait à anesthésier mon corps au froid...
Alors que Agrief commençait à entrer dans la lisière du parc, il se mit soudainement à sprinter. je ne pu contenir un "merde" et lui courut après. ce petit salopard avait deviné que je le suivait et il attendait le bon endroit pour filer sans être retrouvé...mais c'était sans compter le fait que j'avais autant d'avantage que lui.
Notre course se poursuivit longement. après avoir tenté vainement de me semer entre les arbres, je le vit enfin se changer sous sa vrai forme...celui de lycan.
Il allait prendre de la distance et je me refusais de le laisser s'en tirer à bon compte. Je sortit mon revolver à balles en argent et me mit à tirer dans ses jambes juste au moment où je commençais tout juste à entendre la voix d'une femme non loin.
Je fit mouche en trois tirs bien placé tandis que ma cible chuta douloureusement sur le sol, reprenant sa forme humaine et se tordant de douleur en se tenant la jambe droite.
Je m'approchais de lui d'un pas lent, bien décidé à vider le barillet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/t6241-blog-bionicle-transsheroes-la-tri
Message Sujet: Re: La nuit des lycans PV Chris Dim 10 Sep - 16:40

Maïa Jones
Loup Respecté
avatar
Messages : 31
Points : 248
Niveau de puissance : Loups respectés

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
La nuit des lycans
Je sentais mon corps sous tension. L’odeur du lycan, c’était propager dans la forêt. Les animaux de nuit s’envolaient. La gorge serrée, je sentais l’odeur du lycan s’approcher. Ce n’était pas une femelle, mais un mâle. Un loup fatigué, et coléreux. Je n’aimais pas ce genre de personne qui pouvait exploser à tout moment. Un craquement de branches attisait mon attention. Je me mettais face au bruit et répétait d’une voix forte :

“Sort d’ici !” Hurlais-je

L’homme s’arrêtait, deux yeux jaunes m’observaient dans la pénombre. Je le fixais à mon tour, mes yeux habituellement vert se teintaient de jaune. Il me toisait, et m’évaluait, je le sentais. Fermant les yeux, je sentais son odeur se rapprocher de moi. Un homme sortait des buissons. Assez grand, les yeux vitreux, des cernes autour de ses yeux. Il avait les cheveux noirs corbeau, gras et tiré en arrière. Une peau terne, signe d’une santé défaillante. Un jeune louveteau peut-être ?

“Qu’es que vous avez ?... Pourquoi me fixer vous ainsi ?”


Mon odorat me disait de fuir, mon ouïe aussi. La respiration de cet homme était saccadée, et il avait couru vers la forêt. Fuyait-il quelque chose ?

“Monsieur … Qu’est-ce qu’il vous arrive?..”

J’entendais d’autre pas, plus feutré et plus lourd. Je regardais en direction des buissons, lorsque le lycan en face de moi se mit derrière moi. M’attrapant les mains, les fixant dans mon dos. Son haleine de chacal me fit frissonner de dégoût lorsqu’il susurrait à mon oreille :

“Ne bouge pas gamine…”

Je sentais ses lèvres s’aventurer vers ma gorge, sentant ma peau. Son nez dans mes cheveux, je ressentais son excitation contre mes fesses. Quelque chose de dur… De dégoûtant me rappelant de très mauvais souvenirs. Sentant la rage monter en moi, je lui écrasais le pied avec violence, brisant ses doigts de pied. Il me lâchait et je profitais de sa faiblesse pour lui mettre un coup-de-poing dans le nez, le cassant. Le sang giclait par terre. Et l’odeur attirerait d’autres prédateurs.

“Salope ! Tu m’as cassé le nez ! “

Vivement, il essaya de m’étouffer, mais j’attrapais ses mains avant qu’ils ne m’atteignissent. Je tenais ses petits boudins dans ma main, et broyais chacun d’eux sans aucun gène. Il tombait à genoux, et d’un geste sec, je le mettais à terre écrasant son visage au sol. Personne n’avait le droit de me toucher de la sorte. Personne. J’entendais le bruit d’un autre lycan qui se rapprochait lui aussi. Je lui lançais :

“C’est toi qui le poursuivais?... La prochaine fois jouée à ce jeu-là ailleurs…”


Je voyais le corps de l’homme bouger. Il respirait encore. Un pervers pareil ne devrait pas se balader dans les rues.

“Je ne l’ai pas tué.” Concluais-je.

Le sang sur mes phalanges était encore fraie. Mes yeux étaient redevenus verts. Ma respiration, elle redevenait normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: La nuit des lycans PV Chris Dim 29 Oct - 17:20

avatar
Messages : 150
Points : 160
Niveau de puissance : Loup
Emploi et loisir : Tueur à gage

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Agrief, toujours immobilisé par les balles qui brûlait sa jambes comme un poison corrosif, leva le regard vers moi, apeuré, terrifié. cette simple vu de ce salopard réalisant de sa mort imminente me fit sourire.
il rampa en arrière, tentant vainement de prendre de la distance. avant de se retrouvé bloqué contre un arbre.

"Laissez moi, pitié!
-Pitié? Tes victimes ont surement dit la même chose avant que tu ne les tue, et est-ce que ça t'as arrêté petit con?
-Que...quoi?
-Tu veux que je te rafraichisse la mémoire?"

Avec un regard mauvais, je prit les photos des victimes de ma poche et le jeta devant lui

"Et maintenant ça te reviens?
-Je...Je ne voulais pas je vous jure!
-Me prend pas pour un con, je sais reconnaitre un homicide volontaire quand j'en vois un! Tu as prit ton pied petite ordure? et bien c'est l'heure de payer!
-Allez vous faire enc...!!"

Je stoppai ses paroles par une balle bien placé dans sa tête, son regard se fit vide, sa bouche ouverte, expirant son dernier souffle. Le sang s'écoula de l'impact, confirmant la mort de cette enflure.
Je songeai sur le moment à achever le tableau avec les deux balles restantes de mon revolver. mais je me retint en me disant qu'il ne méritait même pas cette récompense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/t6241-blog-bionicle-transsheroes-la-tri
Message Sujet: Re: La nuit des lycans PV Chris

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La nuit des lycans PV Chris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Richmond Park-
Sauter vers: