Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Les animaux favorisent toujours le contact [PV Seren "Jin" Moe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Message Sujet: Les animaux favorisent toujours le contact [PV Seren "Jin" Moe] Mer 19 Juil - 11:36

Invité
Invité

La routine était quelque chose que Dealin appréciait beaucoup car elle était calme et parfois reposante. Lui qui n'était pas d'un naturel agité se plaisait dans sa petite vie douce qu'il menait à présent à Londres qui était une très belle ville d'ailleurs dans laquelle il se sentait à l'aise malgré le nombre assez incroyable de créatures. Bien qu'il en fasse partit, il trouvait cela assez fascinant, compte tenu du fait qu'en France, dans son petit village, il n'y en avait pas autant que ça. Mais bon, cela ne le dérangeait pas plus que ça tant qu'on ne venait pas pour l'embêter et le pousser à bout, chose qu'il déteste énormément. Pour l'instant, il ne s'était rien passé dans ce genre-là alors tout était bon. Il partait le matin, passait par plusieurs rues pour se rendre au centre hospitalier vétérinaire et y passait sa journée à s'occuper des animaux qu'il aimait bien plus que la compagnie "humaine" des autres qui bossaient avec lui. Bien sûr, il était obligé de se guinder un peu en faisant des faux sourires mais la plupart du temps, il se montrait désintéressé sauf lorsqu'il était avec un client, qualité primordiale lorsque l'on exerçait ce beau métier. Heureusement, les séances ne duraient pas vraiment longtemps et pendant une dizaine de minutes il pouvait aller voir les bêtes qui se trouvaient au chenil car elles devaient recevoir d'autres soins ou autre. En somme, il menait sa journée sans problème et le meilleur moment, celui qu'il préférait, c'est lorsqu'il allait s'occuper des chats et des chiens errants dans les rues, le soir, après avoir terminé.

Il considérait que toute créature avait le droit de se sentir aimer et chouchouter. Oui, cela s'appliquait également envers les humains et les vampires. Il n'avait aucun soucis avec ces deux races qui étaient différentes l'une de l'autre. Il appréciait également ses congénères sans pour autant passer du temps avec eux. C'était un solitaire, en un certain sens. Même si parfois il se sentait seul, il n'arrêtait pas de se dire que c'était mérité. Il s'infligeait des punitions à lui-même en se contentant de quelconques conquêtes qui duraient pas plus de deux ou trois semaines. L'autre moitié du temps, il se baladait sans aucun but précis et aidait chaque animal également seul qu'il croisait sur sa route. Avec lui, il portait toujours un sac qu'il mettait sur son épaule avec un peu de matériel médical à l'intérieur afin de soigner ceux qui étaient blessés et un autre en plastique dans lequel se trouvait de la nourriture. Il n'y avait pas à dire, si on lui demandait de choisir entre un humain ou une bête, il choisirait la bête. A ses yeux, elles étaient pratiquement les seules qui méritaient vraiment de l'attention, même si ce n'est pas toujours vrai.

Enfin, alors que le soleil venait tout juste de se coucher à l'horizon, c'était le moment pour lui d'aller exercer sa mission de sauvetage avant de pouvoir rentrer chez lui pour manger un morceau. La journée qu'il venait de passer avait été plutôt rude à cause de certaines urgences qui avaient demandés toute son attention pendant plusieurs d'affilées. Bien qu'il soit un lycan, il n'en restait pas moins fatigué à cause de l'énorme capacité de concentration dont il avait fait preuve un chirurgie. Un soupire franchit ses lèvres alors qu'il sortait de son travail, prenant la même direction que toutes les nuits: les petites rues où les animaux étaient souvent seuls en train d'attendre que quelqu'un veuille bien venir les aider. Et ce quelqu'un, c'était lui. Paquets de croquettes en main et sac sur l'épaule, il était prêt à s'acquitter de sa tâche jusqu'au bout, quitte à mourir de fatigue. Il sourit en s'engageant dans sa ruelle préférée.

- Minou minou minou.. Viens par là mon tout beau, je sais que tu te caches mais ce n'est que moi.

Le lycan appelait à voix basse le chat qu'il connaissait bien. Il s'occupait de lui depuis sa venue et il aimait bien le voir. De plus, bien qu'au début il avait peur de lui, maintenant cela n'avait plus l'air d'être le cas comme le prouvait sa queue qui se dressa alors qu'il venait vers lui. Il passa sa main avec délicatesse sur sa tête avant de sortir une petite gamelle de son sac pour la poser devant lui. Un ronronnement commença à se faire entendre, ce qui fit rire le vétérinaire qui se sentait bien plus heureux ici que chez lui. Il attrapa le sachet de croquettes pour en verser dans le petit objet sur lequel le chat se jeta, commençant à manger rapidement comme si cela faisait un moment qu'il n'avait rien dans le ventre.

- Ne fais pas comme si je ne te donnais jamais à manger, voyons... C'est trop cruel de ta part...

Il sourit avec amusement quand un bruit attira son attention. L'animal n'y fit pas attention bien que ses oreilles remuèrent, trop occupé à se remplir la pense. Il secoua la tête en croyant avoir rêver mais il se redressa quand même, l'air un peu méfiant. Si il y avait quelqu'un, il se montrait étonnement discret et c'était bien la première fois qu'il se faisait "espionné".
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Les animaux favorisent toujours le contact [PV Seren "Jin" Moe] Mer 19 Juil - 14:51

Invité
Invité
Enfin rentrée. Combien de temps cela faisait-il que Seren était partit de Londres, accomplir sa mission ? Des années. De longues et interminables années. Mais maintenant que son dur labeur était terminé, elle pouvait rentrer chez elle, retrouver sa petite vie avec ses congénères et accomplir les idéaux de Damian.
De retour du continent américain, elle avait fait tout le trajet en avion. Depuis l'apparition des vampires et des lycans, le monde avait évolué et s'était adapté. Certains avions étaient maintenant capable d'accueillir les créatures de la nuit en plein jour en condamnant chaque fenêtres et ouvertures. Des tunnels d'accès privés des rayons du soleil permettait l'accès à ces avions spécialisés. Heureusement, sinon comment la vampire se serait-elle rendu aux quatre coins du monde ?

Ça ne faisait à peine un jour, voire quelques heures, qu'elle avait posé le pied sur le sol Londoniens. Elle se retrouvait enfin chez elle, là où elle se sentait le plus en confiance, où elle avait le plus vécue et survécue. L'avion était arrivé quelques heures avant la tombée de la nuit et elle dut retourner à ses sombres appartements. Le trajet l'avait énormément affamée et même durant sa mission, elle n'avait pu se nourrir à sa faim. La ghoul qui dormait en elle depuis des années commençait à refaire surface pour son plus grand déplaisir. Non pas qu'elle déteste sa situation de vampires mais le fait de faire partie de cette minorité, les ghouls, lui déplaisait bien plus. C'était comme si elle se métamorphosait, la faim et la violence l'emparait totalement et son seul but sous cet état étant de manger, manger jusqu'à s'exploser l'estomac.

Mais enfin, après avoir passé ces quelques heures à déballer ses affaires, à tenter de calmer cette bête qui dormait en elle, Seren sortait enfin dans la rue. Ses longs cheveux noirs flottant au vent derrière elle. Ses yeux se fermèrent quelques secondes le temps de laisser cet air londonien l'envelopper, la caresser, l'enlacer. Mais soudain, lui parvenant au nez, cette odeur caractéristique, l'odeur du sang. Le manque de cette substance légèrement pâteuse, de ce goût métallique, finit de réveiller la ghoul qui sommeillait en elle. Ses yeux prirent leur teinte rouge, ses canines s'allongèrent. Ni une ni deux, suivant l'odeur du sang à la trace, elle se retrouva sur un toit, juste au dessus d'un homme du quarantaine d'années, probablement soul et appuyé à un mur. L'odeur du sang lui parvenait au nez, il avait du se couper.
Aucune pitié. Même s'il devait avoir une famille, il restait de la nourriture à ses yeux. Elle se laissait tomber du toit pour se retrouver nez à nez avec le pauvre homme. Il ne dut pas comprendre ce qui lui arrivait, tout se passa rapidement. Elle plantait ses crocs dans la gorge du quarantenaire et but la quasi totalité de son sang, de quoi lui faire perdre connaissance et oublier ce qui c'était passé cette nuit-là.
Mais tout ça, Seren s'en fichait pas mal. Elle fermait les yeux, appréciant chaque gorgée, chaque goutte de sang qui s'écoulait dans sa gorge.
Au bout de quelques minutes, le corps inanimé de l'homme s'effondra au sol, à ses pieds. Elle aurait voulu que tout cela reste assez discret, mais sa tête heurta la poubelle de métal non loin d'elle, ce qui lui arracha une grimace. Pourvu que personne ne l'ai entendu. Mais peine perdu pour elle. Trop absorbée par l'odeur de sang, la vampire n'avait pas prêtée attention à la deuxième présence qui se trouvait la rue d'à côté. Et rien qu'à l'odeur, elle reconnut un lycan.

Laissant l'homme inconscient là où il était, Seren se dirigeait à pas lents vers la rue où se trouvait cette deuxième présence. Son regard rougeoyant se posa tout d'abord sur un chat puis remonta sur le corps d'un jeune homme. Un lycan. Ses sourcils se froncèrent. Elle regrettait déjà de ne pas avoir ramenée ses armes avec elle. Espérant qu'il ne l'ai pas remarqué, la demoiselle se reculait pour se dissimuler à l'ombre d'un mur, sans pour autant lâcher l'homme du regard. Assez curieuse de nature, elle se demandait ce qu'un lycan faisait dehors, en pleine nuit, dans une ruelle isolée qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Les animaux favorisent toujours le contact [PV Seren "Jin" Moe] Sam 29 Juil - 12:06

Invité
Invité
Une odeur bien caractéristique parvint aux nez du vétérinaire qui plissa les yeux. Il ne l'avait pas sentit tout de suite puisqu'il était bien trop occupé avec la petite bête qui avalait goulûment son repas mais maintenant que ce bruit avait détourné son attention, il parvint à la remarqué. Une douce effluve au goût métallique se dégageait de la rue parallèle à la sienne. Du sang. Quelqu'un était probablement blessé ou alors cela venait de la personne qui avait commit l'erreur de faire un petit peu de bruit. Il se redressa doucement en haussant un sourcil interrogateur, se demandant bien qui pouvait être là. Un humain un peu trop ivre à qui on avait cassé le nez, un autre lycan qui venait de se battre ou un vampire qui venait de terminé sa nourriture ? Il passa une main dans ses cheveux couleur de neige en se demandant ce qu'il devait faire, comment réagir à la présence intruse dans son univers. C'était rare lorsque des personnes venaient l'observé tandis qu'ils s'occupaient des animaux qui erraient dans la rue, comme si il était un phénomène de foire puisque personne semblait se préoccupé d'eux. Parfois on venait même lui poser quelques questions et il y répondait d'un ton poli bien qu'agacé de se faire embêter dans sa tournée nocturne. Cela le fascinait qu'ils puissent être surprit qu'on s'occupe de ces pauvres bestioles en manque d'amour alors qu'ils faisaient exactement la même chose chez eux, avec leur animal de compagnie. Décidément, il ne comprenait rien à la manière dont fonctionnait ce monde.

La curiosité l'emporta sur le désir de s'en aller pour laisser le chat tranquille alors il se tourna vers un coin d'ombre pour commencer à y marcher d'un pas calme. Son pas se faisait discret, comme l'on pouvait s'y attendre de la part de sa nature lycan. Il comptait bien surprendre celui qui se cachait contre un mur en espérant qu'il ne soit pas agressif. Entre temps, le minou aurait relevé sa petite tête pour l'observer faire, se demandant sûrement à quoi il jouait. Mais il retourna bien rapidement à ses délicieuses croquettes qu'il voulait finir jusqu'à la dernière. Dealin ne savait pas sur qui il allait tombé mais il savait que ce serait une rencontre assez surprenante étant donné les circonstances. Aussi silencieux qu'il pouvait l'être, il se positionna soudainement devant... une femme. Bien qu'il pensait que c'était un homme, la surprise ne l'arrêta pas alors qu'il posait brutalement ses deux mains de part et d'autre du visage de l'intéressée, plongeant ses yeux bleus sur les siens, qui rougeoyaient. Une vampire, donc et probablement l'auteur de cette odeur entêtante qui provenait toujours d'à côté de là où il se trouvait. Pour ne pas qu'elle s'enfuie aussi rapidement qu'elle pouvait le faire, il la bloqua contre le mur avec l'aide son corps. Tant pis si elle n'appréciait pas, il n'était plus à ça près.

- Oh.. Voilà une jolie surprise. Je pensais que j'allais abordé un homme qui aurait automatiquement cherché le combat alors que je tombe sur vous, une splendide vampire.

Un sourire amusé vint se dessiner sur ses lèvres. Bien qu'il craignait qu'elle ne tente de se débattre, pour l'instant elle avait l'air assez surprise de s'être fait avoir. Le vétérinaire l'observa longuement sans rien dire avant de se détacher d'elle aussi subitement qu'il l'avait plaqué en attrapant l'un de ses bras pour ne pas qu'elle parte. Il aimerait bien discuté avec elle pour savoir ce qu'elle faisait ici, à regarder ses petites affaires alors qu'elle aurait pu aller s'attaquer à quelqu'un d'autre. Dans un certain sens, il pourrait en être flatter mais il ne se faisait pas d'illusions. Puis il sentit un contact entre ses jambes. C'était le petit chat qui venait ronronner entre eux en les regardant de ses yeux jaunes comme si il pensait qu'ils se connaissaient et qu'elle était une amie à lui. Sacré bête ! Définitivement, il était beaucoup plus intelligent que certaines personnes dotées d'un cerveau dans ce monde. Il ne faisait pas de distinction entre les races alors que eux, ils étaient toujours très porté là-dessus.

Bon, lui appréciait tout le monde bien qu'on puisse lui montrer de l'animosité la plupart du temps. Mais c'est compréhensible quand on se disait qu'il y avait tant de différences entre tout le monde qu'il était quasiment impossible d'aimer chaque personne que l'on rencontrait sur sa route. Un soupire franchit ses lèvres alors l'animal venait maintenant réclamer des caresses à son interlocutrice qui n'avait rien demandé. Remarquant ce fait, il prit la décision de la relâcher en reprenant la parole d'un ton plus solennel et doux, comme si il avait peur de l'effrayé ou de l'effarouché. Autant jouer le parfait gentleman pour faire oublier son élan de force qui n'était du qu'au loup qu'il avait lui.

- Veuillez m'excuser de ma soudaine brutalité. Je n'ai pas pour habitude d'agressé ceux qui ont la curiosité de me regarder faire mon travail. J'espère sincèrement que vous ne m'en voudrez pas, mademoiselle. Si c'est le cas, je ferai tout ce qui est mon pouvoir pour que vous puissiez me pardonner cet écart de conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Message Sujet: Re: Les animaux favorisent toujours le contact [PV Seren "Jin" Moe]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Les animaux favorisent toujours le contact [PV Seren "Jin" Moe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Music of the future, music of the past [PV Neal]
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» les animaux insolites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Rues et ruelles-
Sauter vers: