Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 
N'oubliez pas ! L'évent d'Halloween sera clôturé le 20 novembre !

Partagez|

Histoire de Héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Message Sujet: Histoire de Héros Dim 2 Juil - 16:59

Héros
Humain
avatar
Messages : 16
Points : 181

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:



HérosPeau Bleue



Identification

Nom: Inconnu
Prénom: Héros
Surnom: Lâche entre mille autres
Âge: 1/4 de siècle environ
Sexe: Féminin
Orientation sexuelle: Non spécifié
Pays d'origine: Angleterre
Race: Humaine
Groupe: Libre
Emploi: Illégal


Derrière l'écran

Prénom:
Surnom:
Âge:
Découverte:
Fréquence de connexion: Rare
Autres personnages: Lady Belleville
Autres trucs sur vous:
Commentaires: J'aime toujours autant de temps en temps ce forum merci pour votre bienveillance quant à mon absence.

Quies-tu?
Physique atypique. Unique et variée. Un jour, une couleur. Une odeur, une personnalité. Une douce voix haute perchée pour deux grands yeux, un petit nez pour respirer et une tête ronde facile à rendre androgyne. La féminité est un élégant mouvement.  La virilité est à côté un rocher. On ne va citer que ce qui ne pourra changer. Ses yeux sont saillants au regard vif. Sa mâchoire est plutôt large que fin, sans pour autant que ce soit marquant, et ses lèvres sont bien remplies. Ni grande ni petite, elle a un corps musclé et bien proportionné. Ses hanches larges marquent sa taille. Sa poitrine lorsqu’elle peut respirer (hors des bandages et autre corsets) se montre généreuse et à travers une chemise blanche on peut admirer ses tétons bruns. De la même manière elle a un popotin rebondie et bien en chair (lorsque lui aussi n’est pas écraser contre les vêtements censés le cacher). Avec le temps, le vol et l’argent, elle a pu s’offrir un dressing digne d’une princesse, aussi varié que peuvent être les goûts et les couleurs, répondant à presque toutes ses envies et besoins quotidiens.

- Elle vit dans plusieurs appartements parfois lui appartenant.

- Ses capacités de transformistes lui ont été enseigné par une flopée de transsexuels avec lesquels elle a vécu et travaillé pendant quelques temps.

- Sa vie volage ne questionne pas ses proches, qui ne lui sont pas si proches.


Je suis original sans l’être. Un origami en bois.
Lâche considère la vie et ses fonctionnalités comme acquises mais attendant toutes d’être activées. La vie active.

Elle considère sa vision et sa personne comme unique, comme tout individu digne de réflexion est singulier, mais ça elle n’en parle pas, jamais.

Si l’on devait choisir un mot pour la décrire on commencerait par Surprenante, de par son physique et son style changeant dans un premier temps mais également dans ses réponses parfois extravagantes et incongrues lorsque vous l’intéressez un minimum. Le reste du temps elle sait se faire oublier, se camouflant dans sa ville dont les recoins n’ont plus aucun secret pour elle.

Psychologiquement elle est d’un tempérament calme, discret, parfois malicieuse elle s’amuse d’un rien et voie le monde comme une grande cours de jeux. C’est une force tranquille qui ne paye pas de mine, si vous arrivez à la suivre (ce qui relève du défi), vous pourrez l’admirer danser la valse de la ville sans haine, sans mal,  tout en continuant avec élégance et souplesse de faire tourner son tendre au doux nom de business.

Romantique,  elle aime voir la vie en rose et donne souvent l’agaçante impression d’être aérienne, au-dessus de la mêlée, comme trop bonne pour le reste du monde. Il est rare de la voir dans tous ses états, elle a toujours eu de la tenue, du sang-froid c’est naturel chez elle .Pourtant parfois lorsque est seule et que le paysage est beau, lorsque les pétales roses des cerisiers glissent au vent et qu’elle entend la valse de l’empereur  et que son cœur et son esprit sont en parfait adéquation, tout deux happés par quelque chose de plus grand, de plus réel que le reste, elle s’enchante, ou pleure, mais ses sentiments sont sincères.

Très secrète, rare sont ceux qui ont une idée d’où elle vient. Elle côtoie tout sortes de gens, de tous les styles de tous les âges, et pour chacun elle a un nom, un physique, une façon de s’exprimer, une identité différente. Son répertoire vaut de l’or. Elle s’est inventée avec le temps un panel de personnalités variées et caractérielles qui ont leur propre vie et relations. Comme spectateur, chaque jour elle ne fait que jouer un nouveau rôle.

Elle n’a aucun jugement sur les gens ou elle le garde pour soi. -Elle ne fait donc aucune différence entre les races, elle est consciente de la surpuissance de certaines d'entre elles mais ce n'est pas ce qui régit son existence, elle vit avec.- Elle ne blessera jamais quiconque ne le méritant pas. On se souvient du mal qu’on nous a fait.  Elle ment souvent pour ne pas être en contradiction. Et ne sourcillera jamais. Elle reste fidèle aux bons en traquant les affreux.

Elle a peur parfois.

De tout ce qui l’entoure, de la violence, du monde et de l’Homme, et ce même si elle est elle-même un acteur torrentiel du visage sombre de Londres.


L’origami
(…)un moment passe
( ?) dit avec l’intonation d’une question sans en être une.
[i] pensés
Une partie des dialogues est dit en français dans l’Histoire (le reste est censé être en anglais).
Héros
Jean
Monsieur Le Directeur
Docteur L.

__
Acte I
- L’origami
Monsieur Le Directeur
Docteur L.
Agent de police
Le grand Hall, le cœur des couloirs d’un grand établissement lumineux de la Renaissance, les gigantesques fenêtres permettent de voir la plus belle partie du jardin, morne ce jour-là.

- Excusez-moi Monsieur le Directeur ! Il court vers le Directeur. Je… j’ai besoin de vous poser quelques questions.
- Ah Dr. L… pas besoin de courir ainsi, je vous aurai attendu.
- Ah! Monsieur le Directeur c’est aimable de votre part... dit-il en reprenant sa respiration.
- Que vous arrive-t-il ?
- La petite que vous m’avez confiée …
- Miss … ? Que se passe-t-il avec elle ?
- Eh bien, pour tout vous dire, rien ! Elle ne m’a accordé ne serait-ce qu’un mot, elle est pourtant en bonne santé, elle n’est pas muette, elle refuse juste de parler.
- Quelqu’un a-t-il prit le temps de vous parler de son Histoire ? Ils marchent l’un à côté de l’autre.
- Non Monsieur, non je ne voulais pas savoir pour faire un diagnostic totalement neutre pour commencer. Mais ça n’aide pas cette fois, j’ai le sentiment sincère qu’elle me prend pour un idiot.
- Et qu’avez-vous appris de votre étude ?
- C’est un enfant mystérieux. Le Directeur regarde le ciel d’automne en écoutant silencieusement. (…) Elle est toujours aux aguets sans avoir ce regard proche de la peur que peuvent arborer la plupart des enfants ici, enfin je parle de ceux qui ne sentent pas en sécurité en arrivant. Elle n’en fait pas partie.
- Vous pensez qu’elle se sent bien ici ?
- Oui, je le crois.
- Il arbore un sourire (…) C’est tout ce qui compte, elle se dévoilera en temps voulu n’est-ce pas ?
- Je l’espère…
- Vous m’avez l’air découragé, reprenez-vous, considerez là comme votre égal et essayez d’être son ami.
- C’est que… elle est si … Un troisième homme s’approche et prend la parole.
- Excusez-moi messieurs de vous déranger durant votre conversation mais on m’a demandé d’accompagner Monsieur Le Directeur à l’entrevue.
- Je vous suis, un instant. Il se tourne vers le Dr. Considérez là comme une adulte, c’est une enfant précoce elle connait plus de choses que la plupart des jeunes de son âge, croyez moi et croyez en vous bon dieu ! Sans lui laisser le temps de conclure il part avec l’Agent laissant le Dr.  à ses questions.

Etude du jour. K o

Miss o n’a pas encore parlé avec moi malgré toutes les fois où j’ai essayé lors de nos séances, je ne la force pas et elle ne fait pas d’effort, ça n’avance pas de ce côté-là. Mais un changement est à remarquer avec les autres élèves ; après la venue d’un jeune français elle s’est mise à les suivre en plus de leur adresser à eux seuls quelques mots … en français. (…)

Il s’agit d’un manque de confiance clair envers l’adulte qu’importe son genre. J’ai demandé à la voir plus souvent, nos rendez-vous sont désormais journaliers.

(…)J’hésite à me renseigner quant à son passé, une institutrice, Miss …, a voulu me raconter ce qu’elle savait mais j’ai refusé. Je vais suivre les conseils du Directeur et essayer d’en faire une amie pour réanimer sa confiance envers l’adulte. Je dois être le mieux placé pour y arriver, si je n’y parviens pas cela risque à terme d’en faire une adulte dépressive. (…)

Je lui ai avoué aujourd’hui après un long monologue que je souhaitais être son ami, en lui expliquant pourquoi, et pour la première fois elle m’a parlé. (C’est à noter au fer rouge !) Elle m’a demandé :  « pourquoi prendre des notes dans ce cas ? ». (…)

Nous jouons aux échecs car elle l’a demandé, je suis un peu rouillé et elle apprend vite, elle parle peu, mais elle ne manque pas d’esprit. (…)

(…) Miss o m’a expliqué qu’elle avait plusieurs frères et sœurs et elle m’a demandé si je savais où est ce qu’ils étaient, je n’en savais rien, je me suis donc renseigné et la police m’a répondu qu’ils ne pouvaient pas donner ce genre d’informations. L’affaire dans laquelle cette jeune fille se trouve semble plus sombre que je ne l’imaginais.

J’ai pu m’entretenir avec Monsieur le Directeur aujourd’hui, je tenais à savoir où étaient ses frères et ses sœurs. Il m’a expliqué que les enfants de cette famille avaient tous changé d’identité par ordre du Juge d’instruction. Les médecins de cette affaire ont, semblerait-il, jugé nécessaire de les séparé au vue de l’horreur familiale qu’ils ont vécue ensemble, pour leur santé mentale il fallait, selon eux, qu’ils aient chacun leur propre vie, en tentant d’oublier le passé, en particulier les plus jeunes. Tout cela n’est pas officiel, m’a précisé le Directeur, mais lorsqu’on lui a emmené l’enfant c’est ce qu’ils lui ont expliqué.


Héros
Docteur L.
Le cabinet du Docteur L, une salle lumineuse et bien décorée pour mettre à l’aise ses patients.
- …
- …
- …
- … Le cavalier prend le fou.
- …
- Echec (…) et mat
- Bien joué, encore une fois.
- …
- Je voulais te parler de … de tes frères et sœurs.
- …
- Je n’ai pas réussi à les retrouver car ils ont dû changer d’identité après le jugement.
- …
- …
- Qui a pris la décision de nous séparer ?
- Le (?) Le juge, ou les médecins, votre procès reste confidentiel.
- …
- Que vous est-il arrivé ?
- … C’est donc censé être confidentiel.
- …
- …

Jean
Docteur L
Le cabinet du Docteur L.
- Donc… Comment vas –tu depuis la semaine dernière ?
- Tranquille.
- Tu sais que tout ce qui se dit ici doit rester entre nous ? Il cache difficilement sa gêne.
- Oui.
- J’aimerai te poser une question qu’il faudrait que tu gardes secrète, t’en penses-tu capable ?
- Bien sûr.
- Que penses-tu de la jeune …. ?
- ….? C’est une amie.
- Il prend un moment pour réfléchir. Est-ce qu’elle sourit quand vous êtes ensemble, ou même rigole ?
- (?) Oui. (…) Elle n’a pas eu une vie facile mais elle me sourit.
- Comment sais-tu qu’elle n’a pas eu la vie facile ?
- Ça se voit les enfants abandonnés, et cet hiver me le confirme.
- Qu’est-il arrivé ?
- Elle n’est pas rentrée chez elle.
- … Oui (…)

Héros
Jean
Le Grand Hall, vide et refroidie par la saison, il n’y a plus de jardin. Les deux enfants marchent en silence.
[…]
- Tu ne le trouves pas chelou Docteur L… ?
- …Je n’ai rien contre lui.
- Il m’a posé des questions sur toi, ça sert à quelque chose vos séances ?
- J’apprends les échecs.
- Surpris Damn ! C’est profond !
- … Le jeu, les échecs …
- C’est comme ça que tu voies la vie ?
- Mais non ! Le jeu s’appelle les échecs ça se joue sur un échiquier avec des pions, des cavaliers, des fous, un reine et le but c'est de tuer le Roi.
- (…) Ça c’est la vie. dit-il avec un élan de courage comme préparé pour cette prochaine bataille.
- Elle rit un peu Comment tu ne peux pas connaître les échecs, même moi je savais ce que c’était en arrivant.
- Il y a un tas de choses que je ne connais pas. Il sourit Mais y’a un truc que je connais que toi tu ne connais pas…
- Ça m’a l’air illégal.
- Il lève les bras et saute sur place sans parler un instant (…)
- Elle rit Vas-y déballe.
- Les mouvements de ses bras sont de plus en plus rapide et il cri EVASION
- Elle imite son agitation et cri à son tour EVASION


Acte II
Les enfants ne s’arrêteront jamais de grandir.
Jean
Héros
Le haut d’une colline, en fin de journée.
- Tu préférais être un loup ou un vampire ?
- Je ne sais pas, on dit qu’il n’y a que l’Homme pour être inhumain mais je pense que ce sont eux qui font exception à la règle.
- Pwahalala je suis plus grand que toi et évidemment plus intéressant et grâce à tous mes talents je sais mieux que toi ce qu’il faut répondre à cette question !
- Et pourquoi ?
- Tu devais demander alors lequel et non pas pourquoi.
- …
- Imagine tu te retrouves dans une situation où tu dois choisir entre tu ne vas pas leur répondre ça (…) ... t’es vraiment pas net.
- … Alors lequel ?
- Il faut te détendre, arrêter d’être sur tes gardes ou d’analyser la Terre entière, te prends pas autant la tête ! Ta famille est loin ou plutôt Tu es loin de ta famille donc oublie les ils étaient nuls pas la peine de t’en souvenir.
- (…) Lequel tu choisirais ?
- Il faut répondre vampire parce que c’est sûrement les plus puissants mais loup c’est trop cool, vivre à la sauvage c’est le pied.
- Je me demande si ce sont vraiment les plus puissants.
- Il faudrait en être sûr avec un combat.


Etude du jour K. O

La jeune …. semble de plus en plus trouver sa place parmi les différents élèves de l’établissement elle semble même prendre goût aux différents cours auxquels elle participe, ses notes sont excellentes. Monsieur Le Directeur est très fier de mon travail à ses côtés et je ne peux être plus comblé. Je ne sais encore rien de sa vie avant l’Ecole mais //// L’Homme s’arrête d’écrire, coupé dans son élan par le grincement de sa porte s’ouvrant violemment. Il s’agit de Miss K. Mon Dieu Docteur venez vite il est arrivé malheur !

Docteur L.
Miss K.
Le Directeur
Héros
Jean et d’autres élèves.
Derrière l’établissement, dans un ancien lavoir du Moyen-âge tapissé de flore.
- Que se passe-t-il ?
- Les enfants ont trouvé cet animal presque mort au bord de la fontaine. Présente le Directeur accroupie près de la bête.
- Eloignez les enfants s’il vous plait.
Miss K s’adonne à la tâche.


DES ANNEES PLUS TARD.

La jeune fille troublée.

Cette fois-ci presque nue, Elle était allongée sur une pente faite d’herbes hautes et de fleurs tout aussi grandes, qui la couvraient et l’éclipsaient du regard du monde, on entendait la rivière coulée au-dessous et les voitures roulées au-dessus sur une artère de l’autoroute M25. Le soleil du matin frais s’élevait depuis plus d’une heure et demi, il brûlait doucement les plaies du visage de la jeune fille, elle était bleue de coups, sa respiration presque inaudible ; depuis combien de temps était-elle ici.

Le bourdonnement des insectes volants, le grondement des moteurs et la douleur la rappelèrent petit à petit. La midinette dessapée entrouvrit les yeux doucement, c’était assez douloureux, elle ne voyait rien si ce n’est quelques nuances de couleurs des différentes pétales de fleurs volant au gré du vent, et malgré toute la douleur cette vision était agréable presque aérienne, inexplicable, comme un ras le bol complet et positif de tout ce qu’il y avait dans le monde, excepté le vent. Lorsque l’éveil est assez complet pour ressentir la faim, la soif et l’envie d’uriner, elle toussa, dans un soupire, essaya de se relever en un mouvement mais cela échoua, elle retomba au sol, un œil ouvert vers les nuages en progression ; elle eut envie de pleurer. Sans savoir si cela était de la joie d’être en vie ou la tristesse d’être ici. Sans avoir le temps de lâcher une larme elle entendit à ses côtés le hurlement d’un loup, quelque chose qu’elle n’avait jamais entendu, sa surprise fut assez grande pour lui donner la force de se relever sans mal. Elle posa un regard abimé mais surpris vers la bête, qui avait d’ailleurs fais un pas en arrière, lui-même étonné par la surprise de l’humaine. C’était une sorte de gros berger allemand, ou bien un loup (on ne sait quoi), presque transparent, comme dessiné par un voile blanc, c’était stupéfiant. Avec beaucoup de peine elle essaya de se frotter l’œil, sa respiration s’accéléra, elle eut envie de crier, mais sa gorge se serra, apeurée par ce spectre, par l’idée aussi de sombrer dans la folie. Elle venait en effet de voir un fantôme ! Qui plus est un chien fantôme ! Elle se laissa retombée sous les fleurs, considérant ça comme une hallucination de plus, elle restait choquée tout de même, son cœur battait très vite, jusqu’à sentir sur son bras un froid extrême et lorsqu’elle tourna le visage pour examiner cette anomalie elle vit la bête fantomatique qui essayait de lécher une blessure. Héros eut de la sympathie. Et elle la gardera jusqu’à la fin de sa vie.


Fiche faite par Bryan Grey (Law) pour le forum Londres et Ténèbres.
[/font][/font]


Dernière édition par Héros le Jeu 6 Juil - 17:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Histoire de Héros Jeu 6 Juil - 8:23

Evelyne Salt
Vampire Respecté
avatar
Messages : 2220
Points : 2514
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge réel: 233 ans
Taille: 1m70
Emploi: Assassin/Mercenaire
Re-bienvenue!

Le seul élément qui manque à ta fiche, serait sa vision des autres races dans la description psychologique!

Sinon pour le reste, je n'ai rien à rajouter!

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Message Sujet: Re: Histoire de Héros Jeu 6 Juil - 13:30

Héros
Humain
avatar
Messages : 16
Points : 181

Feuille de personnage
Âge réel:
Taille:
Emploi:
Edit': FAIT \o/
" Elle n’a aucun jugement sur les gens ou elle le garde pour soi. -Elle ne fait donc aucune différence entre les races, elle est consciente de la surpuissance de certaines d'entre elles mais ce n'est pas ce qui régit son existence, elle vit avec.- Elle ne blessera jamais quiconque ne le méritant pas. On se souvient du mal qu’on nous a fait. Elle ment souvent pour ne pas être en contradiction. Et ne sourcillera jamais. Elle reste fidèle aux bons en traquant les affreux. "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Histoire de Héros Ven 7 Juil - 8:21

Evelyne Salt
Vampire Respecté
avatar
Messages : 2220
Points : 2514
Niveau de puissance : Vampire Respectée
Emploi et loisir : Me divertir

Feuille de personnage
Âge réel: 233 ans
Taille: 1m70
Emploi: Assassin/Mercenaire
Avec cet ajout, je te valide sans plus attendre!


Tu es validé!



Bienvenue parmi nous! Le pire moment est fini. Courage, on a presque terminé!

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse et le bout ennuyant :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ Receser le double-compte, si c'est le cas ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici

Et n'oublie pas: Amuses-toi bien parmi nous!


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Histoire de Héros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Espace membre :: Présentations :: Registres officiels :: Registre officiel des Humains-
Sauter vers: