Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Partagez|

Embucade [Shun Steel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Message Sujet: Embucade [Shun Steel] Mar 20 Juin - 12:19

Arturia Knight
Grand Loup
avatar
Messages : 60
Points : 435
Niveau de puissance : Grande Louve
Emploi et loisir : Béta dominante des Mac Hawks.

Feuille de personnage
Âge réel: 32
Taille: 1m74
Emploi: Bêta dominante/Dirigeante de chaines de restauration.
Les projets d’Arturia se mettaient en place. Elle comptait prendre tôt ou tard la tête de Mac Hawks ou plutôt effacer le nom des Mac Hawks au profil du sien. Mais pour le moment sa place lui sied assez. Elle pouvait pour le moment piocher dans des ressources qui ne lui appartiennent pas proprement en cet instant pour traquer et anéantir ses ennemis. Dans l’immédiat il s’agissait de Vergil Vacaresco, Damian Black qui aura fait parler de lui avec son attentat sur le QG de la brigade de l’ombre. Il lui fallait toujours ensuite rencontrer Lukas pour parler dans Ross dans son manoir. La belle se demandait toujours comment virer du clan le loup noir ainsi que sa sœur. De préférence pacifiquement du genre retrouver Evelynn se débarrassé d’elle et jouer l’entourloupe pour lui refiler les rênes du clan. À condition qu’elle ne soit pas déjà morte, mais ça sans preuve c’est risquer de tenter l’opération.

Cependant, il restait des vestiges du défunt clan de cabot composant les crocs noirs. Une des équipes de la louve arctique est parvenue à mettre la main sur l’un d’eux. Et si ses paroles se relèvent exactes alors, elle aura l’occasion d’exterminer les derniers représentants du clan d’esclavagiste. Alexander n’aura jamais parlé là-dessus, quand bien même il se pourrait être déjà mort à l’heure qu’il est, si tenté qu’on l’a déjà interrogé au lieu de juste l’exhiber comme trophée de guerre dans une cellule.

Elle quitte son manoir avec une équipe d’élite pour mater les derniers louveteaux de la bande. Leur QG ou ce qui doit en rester se trouve assez loin du manoir ou d’allié venant du clan. Cela signifie qu’il ne faudra pas compter sur des renforts en cas de pépin. Mais devant une bande de dégénéré à peine bonne à morde de la chaire en putréfaction. Elle ne voyait pas lieu de s’inquiéter.

Arrivé à destination, l’équipe habillée en noir vêtu et équipé de fusil d’assaut ainsi que gilet par balle sortie, seuls le chauffeur et son copilote restèrent dans la voiture blindée et partie se mettre en retrait. L’atmosphère froide et l’écho du vent semblent en être les seuls habitants. La verdure du parc commençait à recouvrir le béton, sans masquer l’odeur de Moisie. Ça tapote doucement sur les vitres du plafond, puis le son s’accentue. Désormais, la pluie les forcerait à hausser la voix pour s’entendre. Malgré leur flair de lycan, il ne sentait aucune présence, jusqu’à s’être aventurée assez profondément.

Une odeur de lycan, deux loups de la béta dominante ouvrent la porte tandis, qu’un troisième surveille leur arrière et le dernier observait le plafond ayant dit qu’il supposer qu’il soit assez solide pour supporter le poids d’un loup adulte. Une explosion retendit, la belle tombe à la renverse, sauvée par la distance instaurée entre elle et les lycans chargés d’ouvrir la porte. Les deux autres soldats jetèrent un œil, l’un d’eux l’aide à se relever. Des coups de feu retentissent, le réflexe de la louve est de baisser la tête et de sauter dans une baie vitrée prenant le risque d’être coupée. C’est au moment où elle pose un pied au sol qu’on lui tire à bout portant avec un fusil à pompe. Elle décolle contre le muret. Cela la fait souffrir. Mais étant une louve elle sait supporter la douleur. Son odorat lui indique qu’un lycan s’approche, pointant le canon devant elle. Elle dévie au dernier moment la tête ainsi que sa jambe dans le genou de son assaillant pour déporter le coup a côté envoyé volé en éclat les myriades de débris rocheux.

Elle saisit son Colt 45, tire dans la rotule de son adversaire. Il tombe et saisi sa blessure par réflexe, lâchant pas conséquence son arme. Elle titube et explose le crâne du lycan au sol. Elle s’enfonce dans la pièce, la porte s’ouvre avec un des siens transportant un blessé qui rentre, les deux autres si toujours debout échangeant des tirs avec des ennemis qu’elle n’aperçoit pas. Elle reprend peu à peu ses esprits et tente d’appeler les deux lycan en retrait dans le véhicule. Hélas que la radio grésille. Elle peste et s’étonne de l’ingéniosité du camp adverse. Son esprit et focaliser sur éliminer leur opposant et survivre pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Embucade [Shun Steel] Mar 20 Juin - 13:06

Shun Steel
Vampire Respecté
avatar
Messages : 33
Points : 270
Niveau de puissance : Loup Respecté
Emploi et loisir : Lire et écrire

Feuille de personnage
Âge réel: 130
Taille: 6ft1
Emploi: Businnessman
Embuscade

Avec Arturia ou "Tempus narrabo"


Si la situation dans laquelle je me trouvais n’était pas outrageusement pathétique, j’aurais sans doute remarqué que de nouveaux arrivants c’étaient introduits dans le repaire, mais pour ce qui était de l’instant, j’en gardais mon attention focalisé sur mon adversaire, qui respirait bruyamment, à bout de force, à bout de solution.

Comment suis-je arrivé ici ? Excellente question. Tout avait pourtant bien commencé, je vous l’accorde, le matin même j’étais entrain de faire un contrat avec la société Eolia, qui me donnait des parts dans le marchés des éoliennes marines dans la Baltique et de celle de l’Atlantique. Autant dire, affaire juteuse à souhait s’il en est, puisque c’était des millions de livres qui étaient brassée par toute l’entreprise grâce à ces dernières. Une fois les formalités, remplis, signées, accords passés, je m’étais séparé de mes accompagnateurs pour me rendre à pied chez un vieil ami, duquel je devais rendre compte de mes actions précédentes suite à un mauvais placement sur un terrain privé. Rien de bien méchant, mais qui avait porté préjudice durant quelques temps à la dite personne, aussi je m’en tenais à m’excuser de mes exactions d’infortune.

Je n’en étais pas plus loin que sur le porche d’entrer, que je m’étais fait agressé par une bandes de malotrus, racailles des bas fonds que je reconnus pourtant, tant ils avaient fait parlés d’eux il y a peu, « Les Crocs Noirs ». Si la situation n’était pas en ma défaveur, j’en aurais ris, de voir ce clan démantelé, ramper pour leur vengeances aussi inutile que pitoyable. Pour l’heure cependant, j’en avais sortis après la première attaque de mon adversaire, mon couteau de chasse allemand, lame d’argent prête à luire pour la mort qui aller frapper.

Ils étaient trois, et trois ils furent à tomber non sans dégât sur ma dite personne. Le premier s’en était même transformé sous la monté d’adrénaline, probablement non loin du rang de louveteau, dont je m’étais débarrassé d’un coup de lame dans les yeux, ce dernier poussant terrible mugissement, fumée sortant de la plaie, l’argent creusant et intoxiquant les tissues aussi sûrement que le ferait la peste. Il s’affaissa au sol, alors que son corps était encore parcourut de spasme, ultime contraction de l’âme avant la mort. Le deuxième, n’en avait pas fait plus long feu, mais m’avais attrapé par le bras, pour m’en donner un robuste coup de tête, qui m’avais ouvert l’arcade sourcilière droite. Sang ruisselant de mon visage, je n’en avais rien sentis, et j’avais, coup de pied dans le coup repoussé mon assaillant.

Mon ami était alors sorti fusil de chasse en main, et avait tiré sans vergogne sur les deux ennemis restant, comme un chasserait le loup en forêt. Il n’en avait pas fallut plus pour que les deux derniers prennent leurs jambes à leurs cous, et fuient, sachant que police était en route, et peut-être même, non loin d’arrivée. Et ils coururent, les imbéciles, non sans proférer menaces et jurons, dont je le savais, était probablement responsable de mon altercation, ma réputation au marché noir, qui dans ma jeunesse m’avais servit de pont de lancement, et qui aujourd’hui, semblait vouloir me servir de chaîne. Mais ne vous y trompez guère, rien en ce monde, ne me stoppe dans les ambitions, et certainement pas des renégats perdus et désespéré, au point de s’en attaquer en ma personne. Alors que je quittais les lieux après un bref passage dans la maison de mon ami pour des soins de base sur mon arcade, et une vérification que rien n’était cassé, il m’avait laissait partir, me disant que nous réglerions nos problèmes plus tard.

Ce fut donc ensuite, rien d’autre que jeux de piste, et jeux de malfrats, recueillant informations dans les bas fonds de la ville de Londres. Et oh, comme ce fut instructif, le repère des « Crocs Noirs » tôt découvert, j’en étais d’en lancer une attaque. Seul évidemment. J’en avais ma propre techniquement de chasse, qui feraient ravage parmi ces derniers.

C’est donc sous un temps orageux mais encore assez calme que je me positionnais sur une hauteur, installant mon fusil sniper, équipé spécialement pour cette fois, de balle en argent. J’en portais des gants pour éviter de m’en brûlés les extrémités en les mettant dans le chargeur. Lunette de visé positionné, il ne me restait plus que distraction qui n’allait pas tarder. Tout comme mon informateur m’en avait prévenu, une équipe de ce qui semblait être lycans s’étaient en effet arrêtés non loin, et désormais semblait préparer attaque.  

Je m’étais équipé pour l’occasion, d’une tenue de treillis militaire grise aux tâches de différentes couleurs de mélasse et de noirs, fondant dans la masse d’orage en contre-jour, et dans la masse urbaine en plongeant. Parfait camouflage s’il en était. Le premier tir retentis à la première explosion dans le bâtiment, tirant par deux fois de suite sur mes ennemis, touchant un aux bras qui retraita immédiatement, tandis que la pluie brutalement battante, m’en empêcha de toucher ma deuxième cible, brouillant vue et visée. J’en étais donc pour le combat au corps à corps, et laissant mon arme sur mon épaule j’en saisissais mon couteau de chasse prêt à en découdre. Les « Crocs Noirs » n’en formaient pas les plus dangereux, mais ils étaient telles les mouches, insectes ennuyant. M’en débarrasser serait bénéfique pour tous, et j’avais d’impromptu alliés pour cela.

J’en marcher contre le vent dans les débuts, lorsqu’il changea de sens, annonçant désormais mon arrivée. Jurant dans ma barbe, conscient que mon infiltration en était éventée, j’en décidai de charger sans plus de précaution dans le bâtiment, passant par le toi, habitué des acrobaties et rentrés discrète dans les bâtiments. L’état de délabrement en était terrible, et terrible fut l’impact avec mon adversaire lorsque je bondissais sur lui, roulant au sol et lui plantant dans la gorge la lame, alors qu’il ce débattait avec la fureur d’un désespéré. L’égorgeant surplace, je m’en relever lorsque je sentis la présence des autres lycans, non des crocs noirs, s’approcher. Ils étaient plus désormais, que je m'étais imaginé. Rester ici risquait de me faire tuer, sachant qu’ils ne feraient probablement pas de distinction dans le brouhaha de combat ambiant.

C’est alors que vis une lycanne, probablement pas plus âgé que moi, se dirigeait vers un véhicule. Peut s’en fallut-il pour l’exposer évidemment. Sans terrain à couvert, elle risquer de ce faire tirer comme un lapin. J’en bondissais sur le toit en décrépitude de l’abyssal hangar, et me positionna sur une plaque rouillée et grinçante, seule position valable pour l’heure, pour en viser tout Crocs Noir en voulant sortir de cette endroit. Reposant mon arme de tir longue distance sur l’acier, je me positionnais, toujours sous une pluie battante, attendant l’instant ou frapper.


Je parle en : #666666
Fight - All Good Things:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Embucade [Shun Steel] Ven 30 Juin - 17:57

Arturia Knight
Grand Loup
avatar
Messages : 60
Points : 435
Niveau de puissance : Grande Louve
Emploi et loisir : Béta dominante des Mac Hawks.

Feuille de personnage
Âge réel: 32
Taille: 1m74
Emploi: Bêta dominante/Dirigeante de chaines de restauration.
Arturia pesta sans que personne ne l’entende avec le vacarme des coups de feu. Heureusement que ce piège fut tendu par les vestiges des crocs noirs et non une organisation plus organisée. Certes la béta dominante possédé des troupes d’élite bien mieux entraînées que tous les crocs noirs. Mais même un simple groupe comme celui-là avec un minimum d’organisation pouvait causer de grave dégât. Comme en témoigne le gilet par balle de la balle. Il tirait avec des balles classiques, mais cela ne signifie qu’elle ne pouvait être mortel. Et surtout qu’a l’impact protection ou non cela fait mal. L’avantage des lycan est que leur transformation leur procure toujours de la douleur par ce biais leur tolérance à cette dernière demeure plus élève que la moyenne vis-à-vis des autres races. Enfin, cela est plus ou moins vrai pour la béta dominante.

Elle secoua sa radio comme si ce geste vain aller l’aider à fonctionner. Elle jeta un dernier coup d’œil au loup blessé, un second à ses côtés, le blessé tient ses plaies et somme l’autre d’aller les aider. Arme à la main elle se rapproche du muret et observe avant de tiré sur l’ennemi. Elle en touche un au niveau du cou et un autre proche des poumons, si le premier l’impact aller se relever mortel, le second c’est moins sûr.

- Hé! vous m’entendez ? Je suis parvenu à neutraliser leur brouilleur. Jack à neutraliser trois crocs noirs qui tentaient de fuir. Et bonne idée d’avoir envoyé quelqu’un nous couvrir de là-haut.

Là-haut ? Mais on est tous ici, d’ailleurs l’opposition commence à fortement diminuer.

- Euh dans ce cas je vais prévenir Jack et on tâchera d’être prudent, mais sachez juste qu’on n’est pas les seuls à en vouloir aux crocs noirs. J’ignore s’il s’agit juste d’un allié de circonstance, mais déjà il ne nous tire pas dessus.

L’affaire prend une autre tournure qui les aide ? Combien sont-ils en tout ?

- Bon vous avez entendu, il faudra faire attention sur qui ont tire, mais tout ce que vous identifier comme croc noir est à abattre.

En parlant de Croc noir, leur nombre avait bien diminué et les corps des cabots sans vie s’accumuler sur le sol recouvert de béton et mousse. La pluie tombait toujours brouillant les signaux sonores des déplacements d’autrui. Le loup blessé parvient à se relever non sans mal disant qu’il pouvait toujours tenir un pistolet de son bras valide. Arturia accepta qu’il continue. Déjà pour ne pas a avoir à se soucier d’avoir laissé un des siens en arrière et que ses blessures s’avèrent plus handicapante qu’autre chose. Le calme revenu il reprit leur formation de base fouillant les recoins de chaque pièce. Ils continuèrent comme cela jusqu’à un nouvel appel.

- Ici Jack on commence à se replier vers l’entrepôt il y a de l’activité ennemie qui fonce droit sur nous. Attention j’ai crus en voir monté sur le toit.

- Bien on va envoyer du renfort.

La louve arctique se souvenait de comment on montait sur les toits après l’étude des plans. Elle renvoya le blesser avec une escorte tandis qu’elle et deux autres gardes l’accompagnaient pour éliminer la mauvaise herbe depuis les cieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Embucade [Shun Steel] Lun 3 Juil - 7:27

Shun Steel
Vampire Respecté
avatar
Messages : 33
Points : 270
Niveau de puissance : Loup Respecté
Emploi et loisir : Lire et écrire

Feuille de personnage
Âge réel: 130
Taille: 6ft1
Emploi: Businnessman
Embuscade

Avec Arturia ou "Tempus narrabo"


Un bon sniper est un homme qui bouge entre chaque tir, pour éviter d’en être repérer par l’ennemi. Un sniper acculé en est un coincé sur sa position et en sursis. Si j’en faisais partie de la seconde catégorie, cela n’en signifiais pas que j’étais sans défense, loin de là s’en fallait. Et alors que j’en observais l’activité extérieure en cherchant une cible, j’en remarquai qu’un duo de deux loups – sexes ou taille impossible déterminer avec la pluie – essayait de prendre à revers leurs ennemis. Ce faisant, il s’en exposait au feu de mon arme, qui, vomissant ogive d’argent, n’en manquerais de les tuer.

Contrairement à ce que la plupart des gens en peuvent pensée, un sniper n’en tire pas en retenant sa respiration, car cela diminuerais sa capacité d’oxygénation au prochain tir, et donc empêcherais de garder une retenue de même longueur sur le tir suivant. En fait, il s’en agissait surtout d’un contrôle de cette dernière, où, lorsqu’on atteint l’espace entre l’expiration ou l’inspiration, le temps de silence qui ce trouva entre les deux, en était le moment de tir. Non seulement elle n’en réduisait pas le temps de respiration, mais en plus de cela, permettait de garder son calme et sa contenance dans des situations comme celle-ci.

Œil droit dans la visière j’en suivais de mon canon les deux lycans, avant d’attendre l’espace de tir propice à mon attaque. Il s’en fallut peu d’attente, car ils en dévoilèrent leurs têtes en sortant à couvert des portes de l’entrepôt n’en ayant pas noté ma présence, sous l’orage battant, j’en étais sans doute difficile à voir, tout autant que j’en avais du mal à viser. J’attendis patiemment de viser, de prendre mon temps, et j’appuyai sur la détente. Le coup de tonnerre qui part de l’arme, est le plus puissant de tous, parmi les armes à feu, car sa puissance est grande, et le tir loin. La balle, en atteindrait la cible avant même que le son du tir ne s’en fasse entendre de sa victime.

Ce fut en pleine tête, que l’ogive frappa, traversant la paroi crânienne, le cerveau, le cervelet avant de ressortir en passant par la chair et les os, creusant un trou fin et rond sur le front, mais une explosion ignoble, de sang giclant et de matières grises exploser sur l’arrière. J’en tirais le chien, vidant la chambre de sa douille vide, pour en remettre une nouvelle, prête à frapper, en moins d’une demi-seconde, j’en reprenais position, cherchant de ma lunette ma seconde cible, qui, de terreur, s’en était réfugiée contre le mur de l’entrepôt, à environ cinquante mètre de distance. J’en notai également que les nombreux mouvements de mes inconnus alliés en avait disparut de mon champ de vision, et j’en maudis mon manque d’attention.

J’en devais quittais ma position sur le champ, ou je risquais de me faire prendre, et en de plus cela, on me prendrait probablement pour un ennemi. J’en passais à nouveau mon arme à l’épaule, sécurisant cette dernière pour ne pas en tirer involontairement un coup en cas de chute, et j’en saisissais à nouveau mon couteau de chasse tout en me retournant, j’en vis des ombres dans les ténèbres et entre les rayons de pluie, qui semblèrent m’indiquais que des gens en montaient sur le toit également, mais j’en fus incapable d’en savoir s’il s’agissait d’ennemi ou non. Il serait dangereux de rester ici, d’autant plus que la plaque d’acier rouillée sur laquelle je me trouvais montrais d’important signe de faiblesse, et elle n’allait pas supportait d’être sous la pression de plus d’une personne à la fois. J’en cherchais du regard une autre sortie que celle emprunter par mes ennemis, mais j’en tombai que sur celle que j’avais prise auparavant. En soupirant d’un air désolé à moi-même, j’en décidais que j’en devrais rester ici, et attendre mes adversaires, mais non pas sans être équipé.

Je m’allongeais à nouveau sur le toit, et je me mis à ramper, faisant tout mon possible pour rester discret. Le son de l’eau battante sur le métal froid en servait de camouflage au son que je faisais en rampant, et en même temps, brouillée la vu des personnes arrivantes en face, qui ainsi, aurais plus de mal à me voir, j’en sortais mon arme de mon épaule, et tout en continuant d’avancer, en faisant attention ou je distribuais mon poids, j’essayer de voir si c’était bel et bien des crocs noirs, ou des lycans qui s’en était prit à ces derniers. Mettant mon œil dans le viseur, et retirant la sécurité j’en observais les nouveaux arrivants, en espérant qu’ils n’en soient pas hostiles. Pour être franc, je n’en survivrais pas, s’il en était autrement.



Je parle en : #666666
Fight - All Good Things:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Embucade [Shun Steel] Jeu 3 Aoû - 5:32

Arturia Knight
Grand Loup
avatar
Messages : 60
Points : 435
Niveau de puissance : Grande Louve
Emploi et loisir : Béta dominante des Mac Hawks.

Feuille de personnage
Âge réel: 32
Taille: 1m74
Emploi: Bêta dominante/Dirigeante de chaines de restauration.
Contrairement à ce que certains pensent de la belle. Lors qu’il s’agit de monter sur le toit elle ordonna d’être la première à monter. Les deux gardes assurant alors ses arrières. En haut de l’échelle, elle jeta un rapide coup d’œil. Rien en vu, elle s’extirpa aussi rapidement que possible de l’échelle. Elle se mit à l’abri derrière un muret et contrôla la zone devant elle avant d’apercevoir les premiers crocs noirs montés sur le toit. Ne se doutant de sa présence elle en atteint un d’une balle dans la tête. Son deuxième parterre la rejoint à l’autre bout du muret pour couvrir un plus grand-angle de tir. La riposte ne se fait pas attendre, les deux Mac Hawks s’abaisse et attend l’intervalle entre les tirs pour descendre les cabots osant les canarder. En reconnaissant le bruit des armes de ses allier, le troisième vient à les soutenir. Ne cherchant seulement qu’à abattre se dirigeant sur leur position, elle en vire qui tenté de les prendre à revers. Saisissant sa radio elle demanda des informations à ses subordonnées en bas.

- Les gars qu’en est-il en bas ?

- On a réussi à couper leur renfort. Il semble moins nombreux que prévu. Par contre aucune idée de combien n’est déjà passée.

- Occupé vous de ce qui sont en bas, coupé la retraite des fuyards et tenté de nous aider du mieux que vous pouvez en bas. En les abatants ou en nous rejoignant à l’opposé pour qu’on les prenne en tenaille.

Avancer aller s’avérer compliqué, mais ils purent gratter un morceau de terrain et observer que les vestiges des crocs noirs semblaient se battre avec une autre personne qu’eux même. Dans le doute, il sera considéré comme un allié temporairement, elle avertit tous ses partenaires par radio. L’inconnue étant pour le moment impossible à identifier. Ne pouvant même pas analyser sa corpulence ou sa taille de la où elle se trouve.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message Sujet: Re: Embucade [Shun Steel]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Embucade [Shun Steel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Gade impérial de la Steel legion
» Shun
» Militaire et Mercenaire [PV John Steel]
» En attendant que l'orage se termine ! [avec Izuki Shun]
» Arceus-Acier / Arceus-Steel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: QG des Crocs Noirs-
Sauter vers: