Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 
Nous sommes en surpopulation de vampires ! N'oubliez pas les humains et les lycans !

Partagez|

Damn... It's hurt !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#27713 : Damn... It's hurt !! Lun 19 Juin - 5:57

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
A la vue de ses joues rosies, je secouais la tête. Non non non ! Je ne voulais pas le gêner moi ! Je voulais juste le remercier ! Pourquoi il était gêné ? Je n’avais rien fait. Sa voix, néanmoins, redevint assez rapidement plus confiante, ce qui me rassura. Je n’étais donc pas un monstre. Ouf !!

« Bien sûr que j’aurais fait la même chose !! Enfin… » Je m’arrêtais quelques instants pour observer ma position. Non réellement, est-ce que j’aurais pu porter Lukas ? Sûrement pas. Enfin si, mais en le traînant par terre. Et avec une jambe blessée, peut-être n’aurait-il pas trop apprécié en fait… « Bon j’aurais pas pu faire la même chose, je suis pas assez forte, et je suis trop petite. Enfin non, je ne suis pas petite, je fais la taille parfaite. »

Je fus ravie de la proposition du lycan. Il acceptait la pizza à l’ananas ! Or, je m’étais toujours dit que les personnes acceptant les pizzas à l’ananas étaient les meilleures !! TROP BIEN !
Mon sourire dût démontrer rapidement mon ravissement face à cette acceptation bien trop rapide et même mieux : face à la proposition de frites ! DES FRITES ! Ma vie ENTIERE était dévouée aux frites, et aux fraises, et aux plats de ma maman, et aux pizzas à l’ananas et… Bon, ma vie était dévouée à beaucoup de trop de choses pour en faire le tour, je l’avoue.

« Un voilier… Une voiture trop cool… Port… Pizzeria… » Je répétais à mi-voix ce que me disait Lukas. « MAIS T’ES RICHE EN FAIT ?! » Les deux mains sur mes joues, le visage tourné vers l’intéressé, je n’en croyais pas mes oreilles. Ca gagnait tant que ça un policeman ?! Je devrais peut être me reconvertir… Ça serait beaucoup plus rentable !

♥♥♥

La pizza achetée, j’humais la bonne odeur de pâte chaude et de fromage. J’avais hâte hâte hâte de la manger !!! Et les frites… °^° IL AVAIT PRIS DES FRITES ! Cet homme était parfaitement parfait ! Sa copine devait avoir beaucoup de chance !

« Tu me diras combien je te dois pour tout ça, hein » Dis-je doucement. Non pas que j’étais aussi riche que lui, mais il était déjà super gentil de m’accueillir dans son voilier (en plus, c’était la première fois que j’allais rentrer sur un vrai voilier appartement !) et de m’y conduire, et de me faire voir un médecin, et d’acheter une pizza ananas… Bref ! Trop de frais pour moi seule, il fallait que je le rembourse !

Lorsqu’enfin la voiture fut garée, Lukas me reprit dans ses bras, comme pour m’emmener à sa voiture. Gardant la pizza et les frites avec moi, il ne semblait pas gêné par le poids… Bon, la pizza n’était pas si lourde, j’en conviens, mais moi ET la pizza, ça peut faire lourd ! Non ?...
Nous entrâmes donc, tels de jeunes mariés, mais en beaucoup moins romantique, dans son bateau. Il était… Trop… BEAU ! Luxueux, riche, super classe en fait !

Il me déposa délicatement sur le canapé en cuir beige. Qu’est-ce qu’il était confortable ! J’essayai de poser le pied par terre, bien décidée à le visiter – un tel monument, ça se visite forcément ! – mais ce dernier refusa catégoriquement de m’obéir, et la douleur me transperça de bas en haut.

« Aïe… » Murmurai-je en serrant les dents.

Soupirant, je m’installai donc, vaincue, sur le canapé.

« Tu conduis le bateau tout seul ? » M’enquis-je, curieuse. « Ca à l’air suuuuuuper grand ! » Je souris à Lukas. « Et c’est suuuuuuuper beau ! J’adore vraiment beaucoup ! Je crois que je vais même déménager ! [/color]» Plaisantais-je.


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#28005 : Re: Damn... It's hurt !! Jeu 29 Juin - 21:25

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Riche? C'était une chose que j'étais loin d'être. Contrairement aux croyances populaires, entretenir un navire et payer le port est moins cher que de payer un loyer dans le centre-ville tous les mois. Réellement parlant, le plus cher dans l'entretien d'un navire est la main d'œuvre. Dans le cas où je ne paie pas de main d'œuvre, car je répare le tout moi-même, je me sauve déjà beaucoup d'argent. Je n'ai qu'a payer les pièces et la location d'un endroit au quai. Je souriais doucement devant l'innocence de l'humaine. Si innocente, impressionnable et influençable. Encore une perle rare qui n'a pas été noircie par la vie et qui voit la vie d'un bon œil. Le type de personne à sauvegarder et à garder loin des méchants vampires et lycans.

J'avais vu ses yeux rayonner à la vue de la pizza et des frites. Elle ne semblait pas être une femme bien difficile au quotidien! Non mais, si une pizza et des frites faisaient son bonheur, elle me semblait bien moins compliqué que bien des femmes que j'avais connues! J'avais observé ses yeux briller à la vue du port et du navire. Ce n'était rien de bien impressionnant pourtant. J'eus une pensée pour le port en Norvège, ou j'y avais vu des voiliers bien plus grands et imposants que le mien. Certains étaient en bois, de vraie œuvre d'art! Le problème avec le bois par contre, est que les matériaux pour réparer ses antiquités sont de plus en plus rares. Sans parler du prix... En parlant d'argent, je regardais l'humaine à mes côtés avant de lui dire en riant,

-Ça la coûté une belle soirée, passée en présence d'agréable compagnie!

Je l'avais amené au salon en premier et l'avais levé de la même façon que précédemment. Je pouvais déjà imaginer ma sœur et Shandra regardant Moïra avec colère et jalousie si elles avaient été présentes. Je ne comprends décidément pas les femmes, qui pourraient bien être jalouses de la pauvre petite qui s'était probablement cassé le pied? En parlant d'elle, je l'observais, en grimaçant légèrement essayez, de mettre du poids sur sa jambe, avant de s'avouer vaincue. Je lui souriais doucement avant de bouger ma tête de gauche à droite dans un mouvement lui signifiant de se tenir tranquille. Lors de ces commentaires, je ne pus m'empêcher de retrouver une expression légère alors qu'un sourire amusé retroussait mes lèvres,

-Oui, je le conduis seul. On ira faire une balade plus tard si tu le veux!

Je rajoutais alors en riant, m'attendant à voir une expression des plus heureuses sur ces traits

-Tu pourras même le conduire un peu!

Je me dirigeais alors vers la cuisine et revenait avec deux assiettes et des ustensiles. Je déposais le tout sur une petite table devant Moïra et ouvrait la boîte à Pizza pour finalement déposer une part dans chaque assiette. Je prenais place près d'elle sur le canapé alors que je découpais une partie de ma pizza avec mon couteau. Je lui souriais après avoir pris une bouchée,

-Aller! Mange avant que la pizza ne refroidisse! Je te ferais visiter le navire après!

Je déposais ensuite des frites dans son assiette et me relevait en retournant près du frigo. J'ouvrais la porte puis demandait d'une voix douce,

-Tu veux boire quoi? Et tu veux des assaisonnements pour tremper tes frites?


Je me retournais vers la journaliste et replaçait l'une de mes mèches de cheveux noirs en attendant sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#28177 : Re: Damn... It's hurt !! Mer 5 Juil - 11:02

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
Je me mis à rougir et à secouer la tête. « Non mais non non non ! Tu n’as pas le droit ! Il faut que je te rembourse ! Sinon je vais avoir une dette envers toi et je n’aime pas les dettes, même quand je dois acheter un sac je ne fais pas de crédit !! » Argh ! Il fallait vraiment que j’arrête de parler pour ne rien dire !

Je relevai la tête vers le lycan. Il ne semblait pas ravi de mon essai de visite du bâtiment. Pfff. Je pouvais toujours essayer ! Surtout qu’il paraissait que j’étais une vraie tête de mule. Lorsque j’avais une idée en tête rien ni personne ne pouvait me l’enlever, comme si elle devenait gravée dans mon cerveau ! Bon d’accord, cette fois cela n’avait servi à rien : j’étais incapable de me mouvoir correctement, mon pied me faisait décidément trop mal !
Je fis une légère moue en regardant sa direction, signe de mon impatience de bouger pour tout voir, mais surtout de ma reddition face à ma cheville. La moue se transforma alors bien vite en étonnement. Il conduisait vraiment tout TOUT SEUL ? Lukas était un super héros en fait ! Il sauvait les demoiselles en détresse sur son wolf-boat. Super Loup était vraiment trop fort ! J’écarquillai les yeux en le regardant, des étoiles partout autour de lui apparurent. Il était beau, il était intelligent, il était policier (ce sacré fantasme de l’uniforme !), il était gentil et il était trop fort. PARDON ! J’ai oublié le plus important ! Super Loup était un lycan ! Et CA ! C’était décidément trop la classe ! Genre… Presque plus que le bateau !!

La réflexion qui suivit provoqua en moi un encore plus large sourire. « VRAIMEEEENT ? » M’écriai-je un peu plus fort que désiré. Il faut dire que les émotions fortes, ce n’était vraiment pas pour moi. Lorsque l’un arrivée, joie, peur ou même tristesse, mon corps semblait prendre le dessus sur mon esprit. Soudain, pourtant, une interrogation, une peur traversa mon esprit (quand je disais que je ne savais pas gérer mes émotions !). Je secouai vivement la tête de droite à gauche. « Mais mais… Je peux pas ! Déjà, j’ai pas le permis pour conduire ce genre de chose, d’ailleurs en fait, je n’ai même pas le permis ! Ensuite, et si je le cassais ? Je peux pas te le réparer ! Et puis si je le fais couler, bah… » Je m’arrêtais. Je m’apprêtais à lui révéler mon plus grand secret, celui que je n’avais dit à personnes, bon sauf à mes parents, toute ma famille, mes meilleures amies, et aussi le concierge de l’immeuble et la boulangère, elle est gentille d’ailleurs la boulangère… BREF ! Je m’apprêtais à lui révéler ce qu’en fait tout le monde savait déjà mais pas lui ! « Je sais pas nager, et je veux pas me noyer moi. » Cette phrase, je l’avais à peine murmurée, je m’en étais rendu compte, mais j’espérais, inconsciemment voire un peu consciemment quand même, que Lukas ne l’entendrais pas. Pour un homme vivant sur l’eau les trois quart du temps, ça devait être franchement la honte de ne pas savoir nager !

Lorsque le policeman revint, chargé d’assiettes et de couverts, et qu’il eut servi la pizza, j’avoue que j’hésitai quelques instants. Comment fallait-il la manger ? Avec des couverts ? Au risque d’être prise pour une… bourgeoise ? Ou avec les mains ? Mais du coup, ça ferait peut être un peu trop sauvage ! J’observai Lukas qui m’encourageait à manger. Bof. Toutes façons, ce n’était pas pour lui plaire que j’étais ici, alors, autant rester au naturel, n’est-ce pas ?
Je pris donc la pizza délicatement entre mes doigts – oui, manger avec ces doigts avait beau sembler sauvage, je n’en restais pas moins une fille qui faisait attention à son comportement, et à son vernis, il était tout neuf en plus ! – et la portai à mes lèvres pour en prendre une bouchée. « Mmmh… » Murmurai-je. « Ch’est trop bon ! » Je me fouettai mentalement. Moïra, voyons ! Il ne fallait pas parler la bouche pleine, même si c’était vraiment trop bon ! L’ananas et le poulet… non, vraiment c’était trop trop bon ! Ma pizza préférée ! J’avalai ma part de pizza rapidement – vous ai-je déjà dit que c’était super bon ?! – et me tournai vers Lukas, les yeux toujours pleins d’étoile (bawi ! La bouffe, chez moi, c’était sacré !)

« Tu aurais de la mayo ? Si tu en as, je te nommerais chef de la cuisine pour le reste des temps ! » Dis-je, sûre de moi.

Je finis rapidement le repas et posai mes mains sur mon ventre. « Merci ! » Dis-je enjouée. Doucement, je me redressai. Une question me taraudait depuis notre départ du parc. Question somme toute existentielle pour l’humaine que j’étais, parce que, moi, je n’étais pas immortelle, j’étais déjà rarement loin de la mort vu comment j’étais maladroite… Alors cette question était très importante pour moi. J’observai silencieusement Lukas avant de prendre une grande respiration. « Dis… Est-ce que le médecin que tu veux m’emmener voir va me faire mal ? Parce que c’est pas que j’ai déjà mal mais quand même en fait, et je veux pas arriver à 25 de douleur sur ton échelle de 10. »

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#28307 : Re: Damn... It's hurt !! Lun 10 Juil - 10:47

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Pour la question de l’argent, je n’aurais qu’à ne pas lui en reparler et elle finirait par oublier ce sujet. Non, encore plus simple… Je n’aurais qu’à lui faire conduire le bateau et elle oublierait la douleur à son pied, sans parler de l’argent qui avait été utilisé pour l’achat de la Pizza. Je ne dis pas que cette femme est simple d’esprit, mais il est facile de détourner son attention! Du moins, à ce que je peux observer pour le moment. Et franchement, ce n’est pas pour me déplaire. Cela me change d’atmosphère de ne pas devoir jouer le rôle de dominant auprès de louves têtues et indisciplinés dans la meute. Je n’avais pas besoin de montrer les crocs et de grogner pour que Moïra se laisse porter. Avec une louve Mac Hawks, j’aurais dû la soumettre avant qu’elle n’accepte un tel geste, compliquant les choses évidemment.

À ses répliques sur la conduite du navire sans permis, je répliquais instinctivement en haussant mes larges épaules avec un sourire amusé,

-Tu ne pourras pas avoir d’amende, je suis celui qui les rédige.

À sa réplique sur le fait de briser le navire et de ne pas pouvoir le réparer, je riais en répondant avec confiance,

-Je le réparerais, j’ai tous les outils nécessaires!

Ensuite, sur le plan de couler et de se noyer, je rajoutais avec douceur,

-J’ai des vestes de sauvetages et deux autres embarcations à l’arrière, sur le voilier.

Elle n’avait aucune excuse. J’avais trouvé des solutions à tous ces problèmes aussi. Je laissais un petit sourire victorieux franchir mes lèvres et lui amenait les items qu’elle m’avait demandé docilement. Je suis impitoyable lorsqu’il s’agit d’argumentation aussi simple. Un vrai gamin qu’on a envie d’envoyer au coin! Au moins, je pouvais me consoler que contrairement à ma sœur, Moïra ne pourrait pas me frapper pour se venger. Car bon… L’humaine se ferait mal en me frappant forcément et elle avait déjà possiblement une fracture à la cheville.

Lorsque nous avions terminé de manger, elle me parlait du médecin et j’arrêtais de faire la vaisselle pour la regarder quelques instants. Je venais de terminer les assiettes, il ne restait plus que les ustensiles à laver. Je me lavais les mains et les essuyait avant de retourner près d’elle. En prenant place sur le canapé je lui souris doucement,

-Le médecin que je vais t’amener voir demain est très gentil. Je ne sais pas exactement ce qu’il te fera, car cela dépendra des résultats de la radiographie. Ce que je peux te confirmer, c’est qu’il ne te ferait pas monter à 25/10 de douleur.

Je rajoutais ensuite avec douceur,

-Et puis, je serais avec toi. Tu n’auras qu’à me tenir la main si tu as peur… Aller! Je vais te faire visiter le Voilier!

Je me relevais et prenais de nouveau Moïra dans mes bras délicatement. Je lui faisais ensuite visiter le navire en intégralité. Au moins, cela lui changerait les idées en prévision de sa consultation avec le médecin. Sur le pont, je lui montrais le Zodiac et la motomarine à l’arrière également, question de la rassurer si jamais elle coulait le voilier, ce dont je doutais très fortement! Une fois dans la cabine, je déposais la jeune femme sur le siège conducteur derrière le volant. Je lui dis avec une lueur taquine dans les yeux,

-Je reviens dans un instant, ne touche à rien surtout! Je vais détacher le voilier pour qu’on aille faire un tour!

Je quittais brièvement la cabine, pour aller lui chercher une veste de sauvetage, au cas où cela soit l’une de ses peurs réellement. Par la même occasion, je détachais le navire de son port d’attache. Pour le moment, il ne bougerait pas… Enfin, que très légèrement. Les vagues au port ne sont pas assez puissantes pour le faire bouger sans l’aide du moteur. Laisser la demoiselle seule ne m’inquiétais pas, car même si elle touchait à quelque chose, rien ne se produirait, le moteur n’était pas démarré et j’avais la clé dans ma poche de short. Je revenais vers Moïra avec une veste de sauvetage rose et lui dis alors joyeusement,

-On a mangé de la pizza à l’ananas, tu as une veste de sauvetage, et nous avons deux autres embarcations à l’arrière si jamais ce navire devrait couler. Avons-nous besoin d’autre chose pour aller en mer capitaine?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#28602 : Re: Damn... It's hurt !! Mer 12 Juil - 5:08

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
Je fis largement la moue. Non mais ! « Toi ! » Dis-je en le pointant du doigt. « Tu as toujours réponse à tout comme ça ? ». Cette moue fut pourtant bien vite remplacée par un visage éclairée : Lukas avait emmené de la mayonnaise ! « D’accord » Décrétais-je en joignant mes deux mains « Tu es le meilleur des chefs cuisiniers ! » Ce compliment venait du fond du cœur. J’étais franchement ravie de ce repas, pourtant des plus simples. A vrai dire, je n’étais pas une femme à proprement parlé compliquée. De l’attention et de la tendresse, voilà tout ce qui me fallait, et Lukas rassemblait ces deux éléments ! Bien plus que Caïn d’ailleurs. Mieux ! Il voulait rester avec moi chez le médecin ?! Mais… mais… C’était le copain le plus parfait du monde ! D’ailleurs, est-ce qu’il avait une copine ? Non Moïra ! Voyons ! Il ne faut pas demander ça comme ça !

Plongée dans mes pensées, je n’entendis pas sa décision quant à la visite du Voilier et accueillait d’un « Heeeeey ! » le nouveau porté du policeman. Je m’accrochai tout de même bien vite à son cou pour ne pas perdre l’équilibre. « J’espère que je ne suis pas trop lourde… » Dis-je alors doucement pendant que Lukas me présentait ses appartements. A chaque pièce j’accompagnais ses explications d’un « hooooo » ou d’un « haaaaa » d’admiration. Tout était magnifique, sans aucun défaut, rangé (vachement pour un homme en plus !) et parfaitement à sa place. Ce bateau n’était pas un bateau… C’était un palace ! Sur le pont, j’observais ses deux véhicules avec de grands yeux. Non, franchement, il était riche pour avoir tout ça ! Et dire que je ne pouvais même pas me payer un tout petit appartement…

Lorsqu’il me déposa sur le siège conducteur, m’intimant l’ordre de ne toucher à rien, je me figeai. Ne toucher à rien ne toucher à rien ne toucher à rien. Je ne dois toucher à rien. Je ne pensais qu’à cela ! Et d’ailleurs, je ne faisais pas un seul geste, de peur de toucher un bouton par mégarde. En plus… S’il m’avait dit de ne toucher à rien, en ajoutant le mot « surtout », peut être que si je touchais quelque chose le bateau allait s’emballer et foncer dans le port !

Lorqu’enfin Lukas revint, je me détendis légèrement. Oufff… Je ne ferais pas de bêtises cette fois. Et en plus… Je l’accueilli d’un large sourire. « Haaaaan ! Merciiiii ! En plus il est rose ! C’est ma couleur préférée ! Tu es devin ? Surprised » Sans plus attendre, par peur de couler – oui je ne sais vraiment pas nager, ne me jugez pas – j’enfilai le gilet de sauvetage.
Capitaine ? Il venait de m’appeler Capitaine ?! Je me redressai sur mon siège et fis un salut militaire. « Oui mon Commandant ! Nous avons besoin des clés mon Commandant ! »
Bawi… Sans les clés… On ne pouvait pas démarrer… C’était logique !

J’attendais patiemment que mon Commandant de bord démarre le voilier.
Lorsque se fut chose faite, je regardai les manettes. Bon. Je ne savais vraiment pas quoi faire. Enfin si, je savais comment tourner le volant, c’était déjà pas mal ! Et la manette là, ça devait être comme un levier de vitesse ! Je mis doucement ma main sur le levier et enclenchai ce qui me semblait être la marche arrière. Sans attendre, le voilier se mit à vrombir me faisant lâcher l’ensemble sans attendre. « Haaaa ! J’ai fais une bêtise ?! C’est ça hein ! J’ai fait une bêtise ! »
Je n’étais clairement pas rassurée, à tel point que lorsque je réessayais une deuxième fois, je me tournai rapidement vers Lukas et l’entourai de mes petits bras en m’excusant vingt fois pour le mal que je faisans à son bateau. Ma tête posée sur ses hanches – j’étais décidément trop petite – je ne fis attention à notre position assez osée qu’un peu tardivement et me reculai avec hâte, les joues rouges, murmurant un « désolée » à la volée.

Je secouai légèrement la tête. Mes joues refusaient catégoriquement de reprendre leur couleur normale. « Commandant… » Dis-je alors timidement. « Je crois aussi que j’ai besoin d’une formation… »


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#29406 : Re: Damn... It's hurt !! Mer 19 Juil - 20:51

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Lorsqu'elle me pointait en boudant, je riais aux éclats. Lorsqu'elle me demandait si j'avais toujours réponse à tous de la sorte, je faisais mine de réfléchir. Je lui montrais que je faisais seulement clairement semblant de réfléchir, en soupirant sérieusement. Je remplaçais bien rapidement ce sérieux par un grand sourire fendant et amusé. Je lui répondais avec énergie en riant,

-Tu apprendras à mes côtés, que j'ai toujours réponse à tout et que j'ai particulièrement... Toujours raison!

Je terminais ces mots avec un clin d'oeil taquin et un petit rire. Lorsqu'elle me qualifiait comme le meilleur cuisiner, je lançais ma fourchette dans les airs et faisait un salut militaire en essayant de la rattraper. J'échouais lamentablement ma manœuvre et échappait finalement la fourchette sur le sol... Et non sans essayer de l'attraper maladroitement! Je me relevais finalement de toute ma grandeur, la fourchette à la main et rougissait légèrement de mon échec. Je me grattais l'arrière de la tête en riant doucement. Le ridicule ne tue pas fort heureusement! Je dis alors doucement,

-Ton esprit t'a joué un tour, véritablement, je te jure que je l'ai rattrapé!

Je riais ensuite et initiait le tour du voilier! Car je devais bien lui changer les idées pour lui faire oublier mon échec! Que je suis intelligent! La visite semblait lui avoir plu! Je pus obtenir des bruits d'admiration à chaque pièce que je lui avais fait explorer. Je riais chaque fois avec gêne et répondait noblement que ce n'est pas grand-chose. Comparé à mes voisins... En effet ce n'est pas grand-chose pour certains qui ont une maison en plus de leur voilier! Je riais avec les joues de couleurs rouge tomate, j'étais loin d'être riche... Si on comparait nos états financiers, elle verrait que sur le long terme, il me coute moins cher d'habiter sur ce navire toute l'année!

Lorsque je revenais dans la cabine de commandement, je me retenais d'éclater de rire. J'avais l'impression qu'elle avait cessé de respirer durant mon départ pour être certaine de ne rien faire bouger. Elle enfilait rapidement le gilet de sauvetage, me félicitant sur le choix de couleur. Je me retenais de lui dire que j'avais seulement cette couleur pour les gilets féminins! Je ne voulais pas briser la magie et la décevoir subitement! Je démarrais le voilier sans plus attendre, laissant le moteur raisonner doucement. Je le laissais se réchauffer une minute ou deux, puis rajoutais doucement,

-C'est bon! On va pouvoir démarrer capitaine!

Je la laissais agir seule pour commencer. J'observais sa panique grandissante alors que pourtant... Elle avait bien compris les manœuvres à faire! Je la laissais recommencer une deuxième fois sans rien dire, car elle faisait bien les choses... J'éclatais alors de rire lorsqu'elle me mentionnait briser mon bateau. Je lui répétais que ce n'était rien, qu'elle s'y prenait bien même! C'est alors que je l'observais rougir, la tête contre ma hanche. Elle se reculait vivement et je la regardais avec une innocence bien visible en lui disant,

-Mais non ce n'est rien voyons!

C'est alors que notre position me revint en mémoire... Le rouge me montait alors directement aux joues. Je murmurais alors d'une voix timide,

-Mais non.. Ce n'est... Rien... Alors!

Elle me parlait alors d'une formation... EURÉKA! Cela allait nous sortir de ce profond malaise! Avec le rouge aux joues, je dis d'une voix un peu moins timide,

-Oui... Une formation! D'accord! Premièrement, le levier que tu utilisais est le levier de vitesse! Si tu lèves le levier vers le haut, on va avancer. Vers le bas, on va reculer. Plus il est avancé ou reculé, plus nous allons aller rapidement.

Je réfléchis une seconde puis lui montrait un écran au dessus du volant,

-Ici, tu peux voir le niveau d'eau sous le navire ainsi que les profondeurs sur la carte maritime... Plus c'est foncé, plus l'eau sera profonde. Assure-toi qu'on à toujours au moins 30 pieds d'eau sous le voilier, afin d'éviter de rester coincé dans le sable ou les algues!

Je me reculais légèrement derrière Moïra et lui sourit avec confiance, avec un teint de nouveau normal.

-Va s'y maintenant, amène-nous sur l'océan!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#30314 : Re: Damn... It's hurt !! Ven 4 Aoû - 6:07

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
Je gonflai les joues. Nan ! C’était moi qui avais toujours raison ! Et puis zut ! Il avait pas le droit de faire comme moi ! Son sourire, pourtant, me ramena à la réalité. Ha… Il plaisantait ? Non mais je n’arrivais jamais à comprendre le second degré, ni l’ironie, ni le sarcasme… Rien de tout cela n’était vraiment compréhensible. Surement étais-je trop naïve… Possible, mais bon. Afin de faire bonne figure et de ne pas paraître ni trop rustre, ni trop enfant, je me mis à rire à mon tour – peut-être ce rire dût-il sembler un peu faux, au moins, j’avais ris !

Son échec dans le rattrapage de fourchette me fit cependant rire aux éclats. Il ne semblait pas réellement très adroit, mais à vrai dire, cela faisait son charme ! Un Grand Loup pas adroit, gentil et mignon ! Je n’allais pas m’ennuyer au moins ! « Oui ! Promis ! Je dirais à tout le monde que tu l’as rattrapé ! »

♣♣♣

Il parut aussi gêné que moi. Nous avions l’air de deux bêtas, rouges comme des tomates bien mûres et gênés au possible. Heureusement, la formation arriva à point nommé ! Quelle bonne idée j’avais eu à lui en demander une. Il semblait d’ailleurs bien sûr de lui lorsqu’il s’agissait de son bateau, il n’y avait plus qu’à espérer que je sois une bonne élève. Et j’allais être un bonne élève ! Consciencieusement, je buvais chacune de ses paroles, répétant ses gestes et me répétant intérieurement chaque instrument dont il m’indiquait l’existence. Par chance, il n’y en avait pas des tonnes. Oui, c’était une vraie chance, mon cerveau n’était clairement pas fait pour retenir trop de choses en une fois !
Mais lorsqu’il en vint aux trente pieds, très importants pour ne pas finir embourbés dans le sable ou les algues comme il disait, je me mis à paniquer. A vrai dire, je me voyais très mal descendre du bateau pour le pousser. D’ailleurs, trente pieds, c’est haut non ? « Mais comment je fais pour connaître la distance entre le bateau et le sol ?! » Dis-je, affolée. « Il y a un mètre sous l’eau ?! » Ok… Lorsque je paniquai j’avais souvent des réflexions très bêtes.

Bien. Il semblait me faire confiance. Je me raclai la gorge telle une cantatrice avant son spectacle – c’est un mauvais exemple mais au moins, vous savez à quel point j’étais stressée ! – et je pris des deux mains le volant. « Alors… En bas, on recule… » Je baissais le levier au maximum. A nouveau, le bateau se mit à vrombir. PIRE MÊME ! Il se mettait à reculer ! Je tins fermement le volant pour faire aller le bateau tout droit ! Par chance il n’y avait vraiment pas grand monde dans ce port. Lorsqu’enfin le bâtiment fut assez éloigné du quai, je lui fis faire un quart de tour pour le mettre droit vers… Heu… Droit vers je ne savais pas où. Je regardai soucieusement Lukas. « On va par où ? » avant de mette le cap bah… Droit devant du coup. J’amenai le levier de vitesse d’un quart vers le haut afin de ne pas prendre trop de vitesse. On ne sait jamais, peut être que le bateau allait teeeeellement vite que nous allions nous envoler si je poussais le levier à fond !

L’air du vent caresser ma peau et faisait s’envoler mes cheveux… J’adorais cette sensation. Aux anges, je jetai un coup d’œil à Lukas pour observer ses réactions. S’il fronçait les sourcils, c’est qu’il était soucieux et que je devais arrêter le bateau, sinon, c’est qu’il était content et que je pouvais continuer. Ce n’était pas plus compliqué que cela !... Si ?
Une question, cependant, me taraudait l’esprit. Doucement, je relevai mon visage vers Lukas en stoppant le bateau. « Dis… Pourquoi es-tu si gentil avec quelqu’un que tu ne connais pas ? » Demandais-je en toute innocence.


Codage par Libella sur Graphiorum
[/quote]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#31893 : Re: Damn... It's hurt !! Mar 29 Aoû - 18:26

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Cette naïveté et nervosité était décidément trop mignonne! Le fait qu'elle puisse savoir la quantité d'eau sous le navire semblait l'a calmé. Fort heureusement que cet appareil existait! Sinon il faut faire décoincé le navire et cela peut-être coûteux en frais dépendamment à quel point le navire est enfoncé dans le sable. Je lui souriais avec confiance lorsqu'elle mettait les deux mains sur le volant de l'embarcation. Mettre le levier à reculons avait augmenté son anxiété, mais elle avait reculé comme un chef!

Elle me demandait alors par où aller, je lui pointais tout simplement l'horizon et la mer, droit devant nous. Elle relevait ensuite le levier de vitesse, amenant le bateau à aller vers l'avant. Je n'avais pas eu besoin de lui dire de ne pas aller trop vite, détail que j'avais oublié de lui mentionné... Au port il vaut mieux quitter lentement, pour ne pas déranger les voisins ou personnes se baignant près du quai. En plus, il y a une réglementation de 10 nœuds maximum au port, tant que nous n'aurions pas dépassé la bouée verte et rouge un peu plus loin. Je lui montrais les deux bouées en question en les pointant,

-Il va falloir passer entre les deux bouées. Une fois fait, tu pourras aller plus rapidement. La bouée rouge doit toujours être à ta gauche et la verte à la droite. Cela t'indique le corridor à suivre pour éviter les accrochages.

Le vent caressait nos cheveux. Il ne faisait pas complètement soleil vue l'heure de la journée, mais la température était idéale. Il faisait chaud, avec un vent rafraichissant. Je restais silencieux, observant le large et profitant des sensations que nous offrait la mer. Je supervisais aussi également ma protégée, mais elle se débrouillait très bien pour le moment! Doucement le bateau ralentissait. J'observais Moïra en quête d'un problème. Aucun problème de moteur, tout semblait en ordre selon le tableau de bord. Je remarquais sa main sur le levier. Ha d'accord, c'était voulu alors.

Je posais mes yeux bleus dans ceux de l'humaine à sa question. Pourquoi être gentil avec une personne que je ne connais pas? Bonne question. Je remarquais alors son innocence, toute cette pureté. Je me penchais pour être à son niveau en terme de grandeur. Je souriais alors avec amusement et laissait un petit rire raisonner,

-Tu vois... Nous partageons un trait commun... Je suis une personne qui croit en son prochain. Tu étais en difficulté et que je crois que tu es une bonne personne.

Je fronçais les sourcils sérieusement et souriait avec confiance,

-Et puis, tu aurais fait la même chose pour moi. J'en suis convaincu. Enfin, tu m'aurais aidée à ta façon vu l'écart de grandeur et de poids!

Je lui lançais un regard taquin à la fin de mes mots. Car, l'écart de grandeur était assez remarquable. Encore plus sur le plan de la masse musculaire. Même humain, j'aurais pu soulever la petite Moïra sans aucune difficulté.

-Même si tu n'aurais pas pu me soulever, je suis certain que tu aurais essayé de le faire, et que tu aurais ensuite appelé une ambulance en paniquant!

Je riais à la fin de mes mots. Un rire doux et taquin. Rien de méchant, seulement un peu provocateur. Je posais ma grande main sur sa tête, la décoiffait un peu en bougeant ses cheveux rapidement avec amusement

-Et toi alors, pourquoi avoir suivi un inconnu, un grand loup noir dans sa tanière jeune fille?

Je lui lançais un regard faussement accusateur, comme un père qui chicane sa fille. Je finissais par éclater de rire et attendait sa réponse en souriant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33772 : Re: Damn... It's hurt !! Lun 6 Nov - 17:28

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
"Une bonne personne ?" Répétais-je à mi-voix. "Oui, oui, je suis une bonne personne, je crois" Continuais-je avec un immense sourire. Bien sûr que j'étais une bonne personne ! Je ne mettais jamais imaginé autrement. J'avais toujours été l'amie des animaux et des autres personnes, sans aucune distinction de race ou de couleurs d'yeux.
J'avançai à nouveau le levier pour remettre le bateau en marche. La langue légèrement sortie, symbole de ma concentration, le bateau passa largement entre les bouées sus décrites. Bon... C'est vrai, j'avais laaaaargement la place de passer, mais je vous jure que j'avais l'impression que le bateau était plus gros que le passage. Il faut dire que ce bateau était énorme !!

Enfin bref, j'étais enfin passé, à mon grand soulagement, j'ai donc accéléré la vitesse de notre embarcation. Dieu qu'il réagissait vite ! Rapidement - sûrement trop au goût de Lukas - je ralentissais à nouveau le bateau. Il allait trop trop vite pour moi ! Gardons une vitesse normale !

La question de Lukas me fit un peu bloquer. C'est vrai après tout, qu'est ce que je faisais avec un grand loup noir ? Même moi je ne savais pas trop en fin de compte. Je l'avais croisé, j'étais tombé, je m'étais fait mal et pouf me voilà à conduire un gros bateau. Bon... C'était un peu résumé, mais ça revenait quand même à ça mon histoire !
Un long silence s'installa, seul le bruissement de l'eau, du vent et le moteur se faisait entendre. Je ne savais pas quoi répondre, et même le rire taquin de Lukas n'avait pas réussi à me calmer.

Au bout de quelques - très longues - minutes - bon pas si longue mais j'ai eu franchement l'impression que ça durait des plombes - je prit une grande respiration. "Bah... T'es mignon" Non mais... MOÏRA ! Qu'est ce qu'il me prenait de raconter des bêtises de ce genre ? J'avais dit la première chose qui me passait par la tête, comme d'habitude, et voilà. Non franchement, il fallait que j'apprenne à tourner ma langue sept fois... Non, vingt fois tant qu'on y était, dans ma bouche ! "Désolée..." Murmurais-je. "En fait, je sais pas, tu avais l'air gentil, et puis... Je pouvais rien faire, je suis blessée, alors il valait mieux accepter mon sort si tu voulais me violer et me torturer dans une grotte sordide.". Raaaah mais c'est pas vrai ! Mais tais-toi ma fille !
Je scellais mes lèvres. Cette fois, je devais arrêter de parler. J'étais toutes façons bien trop rouge, signe de ma gêne, pour le faire.

"Je..." Je repris la parole vingt minutes plus tard. "Merci au fait." Dis-je simplement. "C'est amusant le bateau et tu es... Gentil." Je rougissais à nouveau. "Et maintenant ?" M'enquis-je pour changer de sujet. "Que dois-je faire ?"

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33990 : Re: Damn... It's hurt !! Mer 22 Nov - 23:40

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
L'humaine conduisait très bien et apprenait rapidement. Je la sentais très nerveuse, mais pas au point d'altérer son jugement. Je remarquais qu'elle ralentissait au bon moment et reconnaissait ses limites en adaptant la vitesse du navire à ces capacités. Peut-être que dans le futur, je la laisserais même conduire la moto marine. Quoi que cet engin est plus difficile à maîtriser vu les risques de dangerosité sur l'eau. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte vue la stabilité bien moins grande face aux vagues. Mais bon, la petite humaine ne serait pas encore prête. Une fois qu'elle conduirait le Palau Siren, un navire très stable avec supervision sans difficulté, la moto marine pourrait être envisagée comme prochaine étape.

Une ou deux minutes avaient passé depuis que j'avais posé ma question. Peut-être ne l'avait-elle pas entendu avec son niveau de concentration exemplaire. Je décidais de rester silencieux sans lui reposer la question alors, ne voulant point briser la concentration de la petite Moïra. C'est alors que je me serais étouffé avec ma boisson si j'avais bu au même moment. Je rougissais vivement alors que la brune me disait que j'étais... Mignon... Gentil ... Et la suite me faisait alors doucement éclater de rire. Accepter son sort, si je voulais la violer dans une grotte sordide?!

La pauvre jeune fille avait une imagination débordante! Ses journaux et articles devaient être des plus intéressants! Je lui caressais alors les cheveux d'une main amusée et l'ébouriffant un peu. Je profitais du fait que ces mains coincées sur le volant ne pouvaient se défendre alors que je répondais d'une voix douce et masculine, remplie de confiance

-Ça va aller Moïra... Ne soit pas gêné, voyons! Toutefois, je ne peux nier qu'avec ton imagination débordante, je serais curieux de lire un de tes articles qui doivent être des plus intéressants et riches en contenu!

Une vingtaine de minutes plus tard, lorsque l'embarras de la petite humaine fut finalement diminué, elle reprenait la parole. Je lui souriais en rougissant très légèrement également à son compliment. Je remarquais alors la couleur dans le visage de Moïra et riait intérieurement. Finalement...Négatif... Son embarras n'avait pas diminué comme je l'avais pensé.

-Merci du compliment. Toi aussi tu es gentille, et une excellente élève. Tu apprends rapidement!


Afin de l'aider à diminuer sa gêne, je l'aidais à changer de sujet, comprenant sa tentative en me posant une question sur la suite des choses. Je prenais alors un air solennel. Je demandais à l'humaine, comme un matelot le ferait avec son capitaine,

-Capitaine Campbell, je vois un bon endroit pour accoster pour la nuit en approche. Devons-nous préparer l'arrêt du navire pour la nuit, où retourner au port?

Je lui souriais avec amusement, essayant de lui donner confiance,

-Les membres de l'équipage attendent vos ordres, Madame.

J'attendais patiemment sa réponse, lui laissant le choix totalement. Car pour ma part, peu importait qu'on dorme en mer ou au port. Au bout du compte, mon navire est ma maison!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34276 : Re: Damn... It's hurt !! Jeu 18 Jan - 17:14

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
Je fis la moue. Bien sûr que mes articles étaient bons ! Personne ne les voulait ni même, je crois, ne les lisait mais bien sûr qu’ils étaient bons. Pourquoi il utilisait du conditionnel ? C’était pas du conditionnel ! C’était la vérité ! Ils ne devaient pas ils étaient des plus intéressants ! Plus je pensais et plus ma moue se faisait voir sur mon visage, à me donner un petit air digne d’une enfant en pleine bouderie. Non pas que je boude souvent (bon, d’accord, je boudais souvent, mais d’un côté ce n’était pas ma faute si les gens me vexaient !) mais il ne fallait pas exagérer.

Le compliment de Lukas finit cependant par me dérider. Je le remerciai, toujours aussi rougeoyante au niveau de mes pommettes et me concentrai sur mon trajet. Je ne devais pas toucher le sable, je ne devais pas toucher le sable. Je ne pensais qu’à cela, lorsqu’enfin, Lukas me sorti de mes pensées. « On pourrait s’arrêter là ? » Dis-je doucement. « Je n’ai jamais dormi en pleine mer. » A vrai dire, je n’avais jamais dormi sur un bateau tout court. Mais… une pensée vint soudain à moi. Et si j’avais le mal de mer ? Et si je vomissais toute mes tripes (cela n’était pas très ragoutant, mais l’image était là, c’était le principal), et si je vomissais SUR lui ? Oh là là ! Quelle image ça allait me donner ! Quelle horreur ! Je ne pourrais plus jamais le regarder dans ses beaux yeux ! Peut-être devrions-nous rentrer au port et que je me prenne une petite chambre d’hôtel à côté ? Et puis si je le dérangeais ? « Je… Je… Je… » Oui, je bégayai. Et je ne savais plus quoi dire. Moïra ! Reprends-toi ! Je levai les yeux vers lui. « J’ai jamais dormi sur l’eau, je ne voudrais pas te salir toute ta maison… » Raaah ! Mais pourquoi j’étais si gênée ! Je n’étais plus une enfant ! Et pourtant je me sentais toute raplapla face à cet homme impressionnant, ce loup teeeeellement classe ! Je ne voulais pas perdre la face devant lui ! Surtout pas ! La honte ! Je bougeais doucement mon pied valide, l’air complètement gêné. « Désolée, je suis embêtante, j’ai peur de tout. » Bon non pas de tout, je n’ai pas peur du noir, par contre j’avoue que j’avais peur des monstres dans le placard, et sous le lit. Il parait que c’est toujours là qu’il se cache ! Enfin ! Je n’avais pas non plus peur de l’eau, juste des requins, et je n’avais pas peur des loups, ha non là pas du tout, ils sont trop beaux pour avoir peur d’eux !

J’appuyai alors sur le bouton qui indiquait l’encre et éteignait le moteur. « C’est fait matelot ! » Dis-je de la façon la plus sûre que je pouvais le faire – c’est-à-dire pas énorme. Il fallait que je sois forte ! Que je montre à quel point j’étais sûre de moi – même si ce n’était pas le cas. « On faut quoi maintenant ? On va dormir aussi tôt ? »
Je n’avais pas du tout envie de dormir, à vrai dire, je tombai certes de fatigue – il faut dire que j’avais eu bon nombre d’émotions dans la journée – mais je voulais rester discuter avec Grand Loup, il semblait siiii intéressant ! Ou alors était-ce à cause de mes hormones de midinettes qui m’indiquaient que Grand Loup était super sexy et super intéressant ? C’était d’ailleurs surement ça, je n’avais jamais su ignorer mes hormones. C’étaient toujours elles qui maîtriser mon corps et mes paroles, surtout mes paroles d’ailleurs, je disais beaucoup de bêtises quand j’étais gênée de la sorte, d’ailleurs… Je ne tardais pas à en sortir d’autres. « On peut aller se faire un ciném… » Je me rendis vite compte de ma bêtise. « Ha bah non… Du coup… La mer… Tout autour… » Je réfléchissais. « Bon bah… » J’observai Lukas. Pfff il est beau. « Tu veux bien me raconter comment c’est la vie d’un policier sexy… » Instantanément, mes joues devinrent plus rouges que le sang lui-même. MOIRA ! Nom d’un petit bonhomme en mousse et en bois ! Pourquoi ne réfléchis-tu pas avant de parler ! Ceux qui disent que le silence est d’or ont raison ! Parce que ma parole elle ne valait pas plus qu’un penny ! Je parlais toujours sans réfléchir ! « Pardon ! pardon ! Pardon ! » Je me confondais en excuses. Bon ok, c’est ce que je pensais mais zut alors ! « Donc… Parle moi de ta vie ! » Je tentai de reprendre un ton plus… professionnel, comme lors d’une interview.


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34416 : Re: Damn... It's hurt !! Jeu 1 Fév - 0:20

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Elle n'avait jamais dormi en pleine mer? Je lui souriais paisiblement en retour et hochait la tête pour signifier que c'était possible de le faire. Je n'étais point surpris de son étonnement. Il est bien plus rare de tomber sur des personnes ayant déjà dormi en mer que l'inverse! Après tout faire du bateau est un luxe et rares sont ceux qui ont un navire le permettant en plus d'une maison et d'une voiture... Enfin... Je ne serais jamais assez riche pour me permettre de tel luxe malgré ma bonne paie en tant que policier.

Sa réponse me faisait cligner des yeux. Je ne comprenais définitivement pas cette gêne subite et je clignais des yeux lentement en retour. Cherchant à comprendre pourquoi elle bégayait à l'idée de salir mon navire? Mais de quoi pouvait-elle bien parler? Je me répétais sa phrase intérieurement plusieurs fois. Comme une boucle. Je finis par hausser les sourcils et souriait. Je laissais un rire profondément amusé résonner et mentionnait d'un ton rassurant,

-Si ton inquiétude est d'avoir le mal de mer...Et de vomir...Crois-moi, tu n'as pas a t'inquiéter. Car depuis le temps que nous sommes sur l'eau, tu aurais déjà été malade depuis bien longtemps!

Je riais très légèrement et la décoiffait en frottant ma main dans ses cheveux. Un geste amusé et rassurant alors que je rajoutais,

-Mais non...Tu n'es pas embêtante, voyons! Et peur de tout?! Tu es quand même venu sur le navire d'un étranger...Au large du port de Londres et tu as conduit pour la première fois! Tu as du mérite aussi!

Je souriais en voyant la petite humaine appuyer sur le bouton avec l'encre. Nous entendions alors le bruit d'un moteur résonner sur le navire et le son de chaîne au loin. Signe que le tout fonctionnait à merveille. Elle retirait ensuite la clé du contact du navire, fermant le moteur. Je prenais les clés et les rangeais dans la poche de mon short. Je posais une main douce sur l'épaule de Moïra et rajoutait,

-Bien joué, capitaine! Il ne manque qu'a déclarer notre présence aux autres embarcations sur l'eau!


Je me penchais légèrement par-dessus son épaule et appuyaient sur un bouton qui allumait les lumières sur le navire. Signifiant notre présence. Les lumières étaient blanches, le code d'un bateau arrêté. Cela éviterait une collision si un navire passait près de nous et il y en avait sur tout le tour de Palau Siren.

Dormir? Il est vrai que la petite avait l'air fatigué. Voir elle semblait épuisé même! Mais elle avait eu une journée riche en émotion et Dieu sait que cela est épuisant au plus haut point physiquement! La suite me faisait alors rougir jusqu'à devenir le même teint qu'une tomate. Et alors qu'elle s'excusait à répétition, je me grattais l'arrière de la tête avec gêne. Le changement de ton lui redonnait du sérieux, je ne pouvais le nier! Je souriais alors comme un idiot et jouait le jeu,

-Ma vie... Et bien, elle est bien banale Mme Campbell! Mais avant de vous la raconter, allons dans le salon!

Je prenais Moïra dans mes bras de nouveau, doucement et sans la brusquer. Je la descendais dans ma cabine, dans le salon et la déposait sur le canapé. Je tendais alors une couette à l'humaine, fraîchement lavé et au cas où elle est froid. Ma couette lorsque j'écoute la télévision après une dure journée. Je lui souriais paisiblement et rajoutait,

-Si vous avez froid durant notre interview, au moins vous allez pouvoir vous cacher sous la couette! Bon... Ma vie... Je suis policier, mais ça, tu le savais déjà!

Petit rire amusé alors que je faisais mine de réfléchir,

-Je suis garde-côte plus précisément et ce navire est ma maison... J'ai une soeur un peu plus jeune que moi et... J'aime faire du sport... Surtout de la natation!

Je haussais les épaules et posait mon regard dans celui de la journaliste,

-À ton tour de me parler de ta vie!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34591 : Re: Damn... It's hurt !! Lun 19 Fév - 12:42

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
Bon… Il n’avait pas tort… Je n’avais pas peur de tout non, par contre j’étais bien idiote. J’étais montée… sur un bateau… avec un inconnu ! Mais bon… Lui au moins n’allait pas me violer ! … N’est-ce pas ?... Il était policier après tout… Un policier… C’est toujours gentil… Non ?... Je me chassais rapidement cette idée de la tête. Bien sûr qu’il était gentil ! Il allait m’emmener chez le médecin ! Et puis, de toute façon, il m’aurait déjà violé depuis longtemps s’il voulait le faire ! ><

Madame… Il venait de m’appeler Madame ?! Mais… Je n’étais pas si vieille ! Je fronçais les sourcils à ce mot alors que Lukas me prenait dans ses bras. Qu’est-ce qu’il était fooooooort ! Une fois sur le canapé, à cesser d’admirer les muscles de mon ‘sauveur’ j’attrapais la couette et murmurais un « merci » du bout des lèvres avant de m’y glisser. Que c’était chaud et agréable ! J’écoutais attentivement le Garde Côte. « Ça aurait été dommage de ne pas aimer la natation en vivant sur un bateau ! » Ponctuai-je, amusée. « Et votre sœur vit aussi sur un bateau ? Et… Pourquoi avez-vous voulu être Garde Côte ? Et est-ce que vous attrapez beaucoup de méchants ? Et est-ce que vous avez un mot à dire pour tous les lecteurs du journal ? Et est-ce que vous êtes célibataire ? (Je rougissais. Décidément. Mais cette question me taraudait ! Et puis c’était pour les lectrices du journal ! Moi j’avais Caïn !) Et êtes-vous pour la guerre des races ? » Trop, beaucoup trop de questions, et je les posais dans le désordre sans attendre de réponse. Mauvaise journaliste que j’étais ! Mais au moins, tout était posé. Je n’aurais qu’à les répéter si besoin était (et j’étais sûr que besoin serait, j’avais débité toutes ces questions en un temps record ! Je suis sûre que j’aurais pu m’inscrire au Guiness Book !)

Ho… Non… Lukas… Pas ça… Il voulait que je lui parle de ma vie… Il ne savait pas dans quoi il se lançait… Mais moi si ! Et j’adorais ça ! Ravie de la question je m’assis en tailleur, en faisant garde à ne pas me blesser d’avantage, et je souris. « Bah moi, je suis Journaliste, mais tu le sais déjà aussi… Heu, j’ai un frère et deux sœurs, dont une plus jeune. Je viens d’Ecosse, tu dois l’entendre avec mon accent, même si j’essaie de le perdre ! Heu… Je suis arrivée à Londres il y a pas très longtemps. Mes parents me paient le logement le temps que mon journal fonctionne. Ho et je suis une descendante du clan Campbell écossais (oui j’en étais fière, ne me jugez pas ! On est tous fier de nos origines !) J’aime pas trop le sport, c’est fatiguant en fait… Par contre j’aime bien me baigner, et me promener aussi ! J’adore le gâteau au chocolat avec de la chantilly et des cerises ! (Moïra ! C’est de la forêt noire ! Retiens le ma fille à la fin !) et j’aime beaucoup faire la fête, enfin beaucoup mais pas trop trop quand même. J’aime bien les choses mignonnes ! Je me considère moi-même comme un petit hamster parce que j’ai des grosses joues et qu’un hamster c’est mignon ! Sinon j’ai une facheuse tendance à collectionner les vêtements, les chaussures, les accessoires, les affiches des stars, les bougies, l’encens, et puis c’est tout je crois ! Ha non ! Je suis très maladroite ! Et puis toutes mes émotions sont reliées aux larmes (je pris un ton plus grave) c’est pénible tu sais de pleurer pour un rien. »
J’avais parlé tout du long sans (presque) reprendre ma respiration. J’adoooooooooorais parler de moi. Gros défaut, je vous l’accorde, mais j’adooooooooooorais tout autant ma vie ! Elle était géniale ! Et je voyais pleeeeeeeeeeeeins de choses à Londres ! Bref c’était trop trop bien !

J’observai attentivement Lukas. Je crois que j’avais trop parlé… Mon visage devint rouge pivoine. « Pardon… Je parle beaucoup trop… » Décidément, je ne faisais que des gaffes avec lui, le pauvre ! Le voilà au beau milieu de l’océan (non ! Je n’exagère pas ! On était loin du port !) en compagnie d’une pipelette insupportable. Je crois que même moi, à cet instant, je l’ai plaint. Pour dire ! Des fois je m’insupportais moi-même !

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34671 : Re: Damn... It's hurt !! Lun 26 Fév - 22:00

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Les mots... Elle me posait tellement de questions en même temps... J'essayais de toute les retenir pour y répondre adéquatement et ne pas la décevoir, mais j'avais peur d'en oublier. Je clignais lentement des yeux, comme si cela allait m'aidait à toutes les retenir, mais, c'était un échec dès le départ. Sans me laisser le temps de répondre, la petite me racontait alors sa vie. Mais... SA VIE. Si j'avais voulu l'invité à un rendez-vous romantique, je savais déjà que je devais lui payer de la pizza au ananas et du gâteau à la forêt noire. Je me contentais de sourire d'amusement, elle n'était pas journaliste pour rien. Elle savait comment entretenir une conversation et je ne pouvais le nier.

Je prenais place également sur le canapé près d'elle et continuait d'écouter paisiblement. Vieux loup calme et patient que je suis. Je riais doucement à ses propos au sujet de pleurer. Je me retenais de lui faire une blague pourrie sur les périodes menstruelles et les ménopauses. J'en avais fait une à ma soeur une fois et elle m'avait cassé le nez d'un coup de poing. Quoique dans le cas de Moïra, elle se casserait la main sur mon visage. Ce qui me ferait encore plus mal maintenant que j'y réfléchissais. La culpabilité est bien plus douloureuse que la douleur physique. Je la rassurais alors en riant très doucement,

-Mais non... Tu ne parles pas trop... Tu as l'air heureuse et d'avoir une vie bien remplit plutôt! Toutefois, laisse-moi répondre à tes questions avant de me donner plus d'information, sinon mon cerveau d'homme n'arrivera pas à suivre la conversation!

Un petit sourire en coin accompagnait mes propos. J'étais sincère sur ce point. Je ne peux faire qu'une chose à la fois bien souvent, écouter ou parler. C'était donc mon tour de parler. Je défilais toutes les questions dans ma tête et décidais d'y répondre dans l'ordre,

-Ma soeur habite dans un appartement en ville. Elle vient parfois dormir ici quand elle me visite. J'ai voulu être garde-côte par passion. J'aime naviguer, les sensations fortes et l'eau. C'était donc la combinaison idéale pour ce métier! J'arrête toutefois beaucoup moins de vilain que mes collègues en ville! Bien souvent je viens en aide à des matelots perdus en mer ou à des capitaines en difficultés. Je sauve plus de vie que j'en amène derrière les barreaux.

Un mot à dire aux lecteurs. Je me grattais alors l'arrière de la tête et réfléchissait en regardant mon plafond,

-Lorsque vous allez en mer, porter une veste de sauvetage... Même si cela vous rend moins '' Sexy'' Cela peut vous sauver la vie...

Je levais les yeux au ciel au mot ''Sexy''. Combien de fois avais-je entendu de jeunes femmes me répondre ne pouvoir porter la veste en question, car cela empêcherait leur beau bronzage ou cacherait leurs attraits... Je rougissais ensuite à la prochaine question,

-Célibataire... Je ne crois pas... Je vois une jeune louve dans ma vie privée...


J'avais un petit sourire timide. Je voyais Shandra lors de sortie, on se tenait la main et se bisouillait, mais on n'avait jamais été plus loin. Je ne voulais passer la nuit avec une femme sans que notre relation soit vraie, alors nous n'avions encore jamais fait la chose ensemble. Mais il est vrai qu'on passait des soirées ensemble depuis presque 1 mois maintenant... Cette pensée me faisait alors prendre un teint pivoine et je décidais d'enchaîner avec la prochaine question de l'humaine pour me changer les idées,

-Pour la guerre des races... Je ne suis pas pour, ni contre... Je crois que cela dépend de chaque individu et des groupes dans les races... Je n'irais pas frapper un vampire parce que c'est un vampire... Mais je vais le mordre s'il essaie de s'en prendre à mes louveteaux...

Je haussais simplement les épaules avec un petit sourire. Rajoutant sagement,

-Humain, lycan ou vampire n'a peu d'importance... Seules les actions comptent réellement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34958 : Re: Damn... It's hurt !! Ven 9 Mar - 9:40

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
Un cerveau d’homme ? C’était quoi un cerveau d’homme ? Le cerveau des femmes et des hommes n’étaient-ils pas semblables ? En fait, il avait peut-être raison… Peut-être que les cerveaux des différents sexes étaient différents. Après tout, j’étais capable de parler – non pardon de déblatérer vingt cinq milles mots à la fois – en même temps qui cuisiner et penser à la prochaine robe que j’achèterais. J’étais aussi capable d’écrire et d’écouter les gens parler – enfin de les entendre, je ne les écoutais réellement qu’en relisant mes notes – en pensant au petit chat que je voulais adopter – j’en avais vu un dans une vitrine qui avait l’air trooooooooooooooop mignon ! Il faudrait que j’achète un panier et un arbre tient, au moins ça serait déjà acheté pour quand je l’adopterais, ho et puis des gamelles, et une litière. C’est pas très classe mais il faut bien qu’il fasse ses besoins et j’aimerais que mon petit studio reste tout propre et tout mignon. D’ailleurs il sera d’autant plus mignon avec une boule de poils sur mon lit. Ho ! Ou si je prenais un chien ? En hommage aux beaux lycans ! C’est mignon aussi les chiens… Hum, pardon, je m’égare.

« Je trouve ça vachement plus classe de sauver des vies que d’en arrêter ! » M’exclamai-je à la remarque de Lukas. « Enfin on a besoin d’en arrêter hein ! Les méchants devraient pas être en liberté ! Mais toi tu risques ta vie pour en sauver d’autres et ÇA ! C’est la classe ! »

Je notais précisément son mot pour les lecteurs. Un mot plein de bon sens, il me fallait l’admettre. Ce louloup semblait vraiment super sérieux n’empêche avec la sécurité. Bon il avait raison mais il fallait qu’il fasse attention à ne pas être barbant ! Enfin pas qu’il l’était non non, je m’amusais bien avec lui ! Mais on sait jamais ! Il pourrait l’être à un moment !

« Les lecteurs vont être troooop déçus ! » M’exclamai-je à nouveau, sans presque m’en rendre compte tant j’avais l’habitude de tout dire à haute voix – très très mauvaise habitude, il ne faut surtout pas m’imiter, ça me met toujours dans des situations super gênantes ! « Mais heu… » Rajoutai-je en bafouant, me rendant compte de ma bourde, « C’est cool pour toi hein ! Elle s’appelle commeeeeent ? » J’adorais les potins, surtout les potins amoureux. Je trouvais ça toujours hyper mignon, alors… Autant en profiter, non ?

Lukas reprit sur un sujet plus sérieux – quoique les relations amoureuses étaient TRES sérieuses à mon sens, il ne fallait surtout pas rigoler avec ça ! J’acquiesçais à ses mots. Il semblait protecteur avec ses louveteaux. Comme un bon policier envers la population en fait. Ca devait être un vraiment très bon policier Surprised
J’imaginais alors Grand Loup entouré de petits chiots. Un grand sourire béat se dessina sur mon visage. C’était trop mignoooooooon !!! Il était un Papa Loup entouré de ses bébés ! Peut être qu’il avait fait des louveteaux avec sa copine Louve !! Je le regardais très sérieusement. « Les louveteaux. » Dis-je gravement. « Ce sont tes bébés ? » Je fis la moue. « Avec ta copine ? » J’avais le chic pour poser les questions qui ne fallait pas, les questions gênantes, embarrassantes, mais c’était bien ça qui faisait mon charme – et ma bouille de hamster aussi.
Une lumière traversa mon esprit. Attendez… Il avait une copine, il venait de le dire, alors… « Ca dérange pas ta copine que tu invites une inconnue chez toi ? Surprised »

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#35046 : Re: Damn... It's hurt !! Dim 11 Mar - 20:47

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Je rougissais sur sa remarque en lien avec sauvé des vies. Je me retenais alors de lui répondre que de sauver cette ville des vampires sanglants était également une bonne façon de sauver des centaines de vies même! Les sangsues semblaient même avoir repris du service récemment! J'entendais de plus en plus sur les ondes de la police, des appels pour des attaques et enlèvements, commis par des vampires. Ma main grattait timidement ma tête. Je n'avais pas la classe, mais les enquêteurs qui démantelaient des réseaux criminels ont la classe! Non que je ne dénigre mon travail, mais je faisais si peu comparer à mes collègues sur la terre ferme bien souvent!

Je rougissais ensuite fortement à toutes ses questions sur ma copine... Les louveteaux... Mais... C'est qu’elle était curieuse la demoiselle! Je devais répondre ou non? Après tout, nous ne sommes pas un couple officiel encore... Nous ne sommes pas en couple sur '' Facebook ''... Alors rien n'est concret selon les jeunes normalement... Je restais alors pensif et silencieux quelques secondes. Était-il prétentieux de ma part de la qualifier comme ma copine sans qu'elle m'en est donnée l'autorisation? Mais en même temps, lui envoyer un message texte demandant '' Nous sommes quoi au juste? '' Ne me semblait pas le meilleur moyen d'obtenir ma réponse... Mon visage devenait alors rouge pivoine, puis je soufflais, prenant mon courage à deux mains

-Elle se nomme Shandra et...

Je regardais ailleurs encore pensif,

-Non les louveteaux sont de jeune lycan de moins de 10 ans que j'aide. Je leur apprends à maîtriser leurs transformations, contrôle de leur émotion et comment vivre en société en tant que lycan.

Façon discrète de dire que je prenais soin de jeune loup dans une meute. Une humaine sans de telles connaissances penserait certainement que j'étais une sorte de parrain ou tuteur, ce qui me convenait amplement.

-Et hum... Avec Shandra... C'est hum... Compliqué...

Je rougissais encore plus, puis regardait ailleurs en fuyant le regard de la jeune humaine. Bien timide sur ce point. Les relations amoureuses sont loin d'être mon fort. Alors, tenter d'expliquer ma situation à une jeune femme que je venais de rencontrer... Aidez-moi! J'avais eu tant de difficulté à seulement essayer d'aborder le sujet avec ma petite soeur... Ha... Aller, je me devais d'être un peu plus clair quand même! Sinon j'allais me manger le questionnaire de la mort en pleine tronche!

-Disons que... Je ne sais pas si elle est ma copine ou non... Je lui suis fidèle, elle m'est fidèle... On a passé plusieurs jours ensemble, on se connait depuis plusieurs semaines, mais... Nous n'avons jamais convenu où donner de nom à notre relation... Et puis on n'a pas encore passé à l'étape supérieure!

Je posais de nouveau mes yeux bleus sur l'humaine. Un regard calme, paisiblement, mais extrêmement gêné. En effet, nous n'avions pas été plus loin que les baisers pour le moment! Je rajoutais alors, timidement,

- Je suis douée pour sauver des vies, mais très maladroit lorsqu'il est question d'amour! Je ne sais jamais comment réagir, puis je réponds des trucs idiots. J'en perds mes moyens vois-tu?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#35955 : Re: Damn... It's hurt !! Mar 24 Avr - 7:39

avatar
Messages : 78
Points : 620

Feuille de personnage
Âge réel: 20 ans
Taille: 1m58
Emploi: Journaliste
Damn... It's hurt !!
« Comme un vrai papa quand même ! » M’exclamai-je. « Même mon papa il était pas super doué pour tout ça… Je me souviens d’une fois où il a essayé de faire une fête. Bah toutes les familles aux alentours ont fini par se taper dessus ! Soi-disant parce qu’il faisait en sorte que ses enfants gagnent toujours ! Et c’était même pas vrai, ou juste un petit peu, mais pas trop quand même ! Et puis sans ça on perdait toujours, donc c’était pas drôle ! »
Lorsque Lukas revint à Shandra, je me tus immédiatement, concentrée sur e qu’il disait. J’aimais les histoires compliquées, un peu comme dans Roméo et Juliette ou Antoine et Cléopâtre ou Tristan et Iseult ou… Bref vous avez compris hein !
L’étape supérieure… Mes joues prirent une couleur rosée. J’y avais même pas pensé ! En plus… Non non non ! J’étais pas comme ça ! Je savais même pas ce que c’était ! « Bah tu sais… » Répondis-je timidement, « moi j’ai jamais été à l’étape supérieure alors bon, déjà embrasser c’est énorme ! Donc pour moi tu es en couple ! C’est ta copine ! Et si t’es pas fidèle c’est que tu la mérites pas ! Y a que les hommes bien qui sont fidèles ! » J’avais soudain pris bien plus d’assurance, affirmant fièrement mes idées de manière très gestuelles. Mon enthousiasme se calma néanmoins lorsque Lukas reprit la parole. « Bah au moins, toi, tu réponds des trucs idiots que quand tu parles d’amour. » Je soupirais loooonguement. « Moi je dis des trucs idiots tout le temps. Et puis en plus, là, on parle d’amour et tu perds pas tes moyens ! Tu vois ! C’est pas sorcier ! Suffit de dire ce qu’on a sur le cœur ! » Je lui souris, très sincèrement. « T’as qu’à aller la voir et lui dire ‘Shandra, je t’aime, je veux être avec toi, veux-tu bien être ma louvette ?’ Et comme ça, plus de soucis, tu seras fixé ! Parce que si elle est fidèle, c’est qu’elle t’aime ! Et puis qui pourrait ne pas t’aimer, toi ? » Je fis un petit clin d’œil « Toutes les filles aiment les hommes en uniforme, surtout quand c’est un Grand Loup, c’est connu ! » J’avais beau être écervelée et clairement un peu idiote – certains diraient naïve – sur les bords, j’étais aussi connue pour mes conseils – pas forcément judicieux – réconfortants et amicaux. De toutes façons, j’étais amicale avec tout le monde ! Sauf les méchants. Eux j’étais méchante aussi.

Je posai enfin mon carnet à côté de moi. « Dis, tu pourras me donner une photo pour mon article ? » Demandais-je doucement. Je savais que la photo était souvent l’élément sensible d’un article. Beaucoup de monde refusaient clairement et simplement de voir leur visage être affiché dans un journal. « Promis, ça sera un article élogieux sur comment tu m’as sauvé la vie ! » NON je n’exagérais pas voyons ! Vous vous rendez pas compte à quel point ça fait super mal ! ><

Je m’étirais alors. La fatigue de cette journée me gagnait petit à petit… Il faut dire que j’avais vécu plus d’émotions en une journée qu’en toute une vie – bon sans compter mon arrivée à Londres. « Dit… Ca te dérange pas qu’on aille dormir ? »
Bien sûr, Lukas, en bon hôte accepta… Et me laissa portée par les bras de Morphée, jusqu’au lendemain…

***

Je me réveillais aux aurores, un peu perdue. Où étais-je donc ? Pas chez moi. Ça ne me ressemblait pas de découcher ainsi. Je m’étirais. Il fallait aller à la pêche aux informations. Doucement, je pivotais et posais le pied par terre. Une violente douleur me paralysa un instant avant de m’effondrer sur le sol. « AÏE ! » M’écriai-je. Ha oui... J’étais chez Lukas, sur son bateau, avec une cheville en moins.
Sur le sol, je mis mes deux mains sur la bouche. Mince ! Lukas devait sûrement être en train de dormir, et j’allais le réveiller si je faisais autant de bruit !
Bon… je devais maintenant me remettre debout, ou tout du moins assise dans une position confortable. De toutes mes forces, j’essayai de me hisser sur une chaise non loin de là, mais je n’arrivai qu’à me faire mal et à grogner de douleur. Pfff… Plus qu’à attendre de l’aide alors…

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#37028 : Re: Damn... It's hurt !! Ven 11 Mai - 21:47

Lukas Christiansen
Loup Respecté
avatar
Messages : 127
Points : 960
Niveau de puissance : Loup respecté
Emploi et loisir : Naviguer en mer

Feuille de personnage
Âge réel: 128 ans
Taille: 1m81
Emploi: Garde Côte, Alpha de meute
Durant son long monologue, je n'avais que cligné des yeux une fois. Troublé. Je ne pouvais pas aller la voir et lui dire tout simplement '' Je t'aime Shandra, soit ma femelle! ''. Non, les femmes normalement veulent du romantisme non? Une sortie au cinéma et au restaurant. Ensuite, un massage et des câlins avant de s'endormir. Du moins, j'avais toujours été élevée ainsi. Traiter les femmes aux petits soins, être présent et m'adapter à leurs besoins. Grandissant dans une meute matriarcale, j'avais toujours dû me faire tout petit pendant que les femelles combattaient entre elles pour le pouvoir. Je m'étais toujours tenu à l'écart des histoires et le '' Oui chérie '' avait toujours sauvé bien des argumentations avec mon ex-copine.

J'avais laissé un petit rire résonner à son argument sur l'uniforme. J'avais souvent entendu cette phrase. Le fantasme de l'uniforme d'autorité. Le portant au quotidien, je ne comprenais pas réellement en quoi cela pouvait être excitant. Quoi? Des menottes de policier n'a rien d'excitant! C'est douloureux et cela serre fortement les poignets! Blessant la peau et créant même des saignements pour ceux qui se débattent le plus. Toutefois, je n'essayais pas de contester l'opinion du public que je levais les mains avec innocence,

-Et bien! Dans ce cas, j'irais voir Shandra en uniforme et je lui dirais... Sois mienne!

Je lui souriais avec amusement, taquin en sachant clairement que ce n'est pas ce qu'elle m'avait dit de dire. Mais que voulez-vous, j'aimais bien agacer cette petite humaine. Elle était si réactive et mordait toujours à l'hameçon! Une photo? Je semblais pensif quelques instants, mais finissait par hausser les épaules,

-Prend moi en photo tout de suite si tu le veux, tu n'auras qu'à prendre celle-là pour ton article!

Façon rapide de lui offrir sa demande et répondre à sa question en même temps. Je prenais une pose normale. Posture droite et un petit sourire. Si cela allait dans le journal, autant avoir une belle photo! Après avoir validé celle-ci en regardant son écran, nous allions dormir. Je la laissais dormir dans mon lit et une fois endormi, je rejoignais le canapé en lui laissant complètement celui-ci. Non que je ne lui faisais pas confiance... Disons simplement que je préférais lui laisser plus d'intimités malgré ses protestations avant de s'endormir quant à mes intentions.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Le canapé était loin d'être inconfortable. Mais il restait beaucoup moins moelleux que mon lit. Après avoir dormi 6h, je m'étais levée dans les environs de 5h pour entamer mon entraînement matinal. De toute façon, l'humaine dormait encore et je ne voulais pas la réveiller en ouvrant la télévision. Une fois en maillot de bain, je sortais sur pont du navire et sautait à l'eau. J'aimais toujours commencer ma journée avec de la natation, le meilleur exercice qui soit!

Quelques pompes une fois de retour, des redressements assis et je me faisais griller au soleil. Il était à peine 8h, que déjà ses rayons pénétraient ma peau avec force. J'étais couché sur le dos en maillot de bain lorsque j'entendais un cri dans ma cabine...

'' AÏE ''

Cela ne pouvait qu'être une personne, mon invité! Sans perdre une seconde, je bondissais sur mes pieds et entraits de nouveau dans ma cabine. Suivant mon odorat, je trouvais rapidement sa position. Vers la droite, donc dans ma chambre. En cognant à la porte, je laissais ma voix douce résonner,

-Moïra? Je peux entrer? Tu es présentable?


Dès que j'avais son signal et la certitude que je ne la trouverais pas nue, j'entrais dans la chambre. Je couvrais mes yeux en réflexe, mais les ouvrait prudemment. Elle était encore habillée, parfait! En me penchant, je la prenais dans mes bras comme une princesse. Et sans aucun effort, me relevait sur mes deux jambes. Je lui souriais doucement et avec une légère inquiétude,

-Ça va aller? Tu veux que j'appelle une ambulance, où je t'amène toujours chez le médecin?

Ne sait-on jamais! En mettant du poids dessus de la sorte, elle avait peut-être empiré son état? Je préférais ne pas juger l'étendu de sa blessure et la déposait doucement sur mon lit. Pour qu'elle soit plus confortable que contre mon torse, encore nu et légèrement en sueur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#0 : Re: Damn... It's hurt !!

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» It doesn't hurt me - Maaron
» Hurt
» Hurt me tender, hurt me true ▲ Azores Lullaillaco
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.

Damn... It's hurt !!
-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: