Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 
Nous sommes en surpopulation de vampires ! N'oubliez pas les humains et les lycans !

Partagez|

Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#26770 : Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Jeu 25 Mai - 14:21

Klaus
Humain
avatar
Messages : 859
Points : 709
Emploi et loisir : Sanguinaire

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans (12/05/2010)
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur


PV Chléo Maters & Klaus

code by Law
Est-ce notre premier rencard?

«Dis-moi qui tu es, je dirais qui je suis.»
J'avais osé prendre sa main, c'était un pari risqué. Mais la gifle ne vient pas, c'est qu'elle n'est pas contre n'est-ce pas? Serais-je à son goût? Oui bien entendu! Non pas que, je suis narcissique, mais l'image que me retourne mon miroir est vraiment pas dégelasse.

"ho? Tu vis avec ton père. J'espère pour mes fesses qu'il ne va pas débarquer en me hurlant dessus si je touche à sa chérie. Mais il a raison! les femmes bien en chair sont aussi forte attirante, elles ont juste besoin de confiance en elle. "

Je me mets à rire, c'est vrai que je parle beaucoup. Mais je n’y peux rien, je n'aime pas trop le silence. Et comment faire connaissance avec une personne en restant silencieux? Mon but est de la découvrir par de rester comme un idiot contre elle.

"yep dame, je répondrais à tes questions"

Elle avait mon âge, un an de moins pour être exact. Et sa vie semble… passionnante. J'ai toujours voulu assister à un cours, voir comment ça se déroule. Parler avec d'autres personnes, s'échanger des mots en évitant le regard du professeur. C'est vrai que je regrette d'avoir eu une éducation à domicile. Mais j'avais beau demander, Damian avait toujours refusé. Il avait certainement peur que je balance des trucs, un enfant peut être con et innocent parfois. Je la regarde, j'attends à avoir une information supplémentaire, mais nada. Cette fille ne fait rien d'autre.

" je… vois… quelle vie de mortel! Tu n'as jamais fait de karaoké? Un tour à la fête foraine? Nager à la piscine ou encore aller voir un film? Bon... bah! On va y remédier! "

Je gonfle mon torse, en ouvrant la porte du restaurant. Vu qu'on marchait et qu'aucun des deux ne tirait l'autre sur une autre direction, on avait eu la même idée. Je lui affiche un grand sourire et la laisse entrer la première en lui retenant la porte.

"Je vois qu'on a les mêmes goûts question nourriture! Par contre, n'ayant jamais été à l'école , je ne peux pas comprendre ce que tu aimes tant. Désolé. "

Je la suis à une table, on ne pas se mettre sur l'ilot. C'est pour les solitaires ça, et cette fois je suis accompagné. Je regarde la carte, bien que je sache déjà ce que je veux. Mon regard rivé sur elle, vraiment adorable. Ça ne m'étonne pas du tout qu'un vampire la croque. Et étant donné qu'elle est libre de ses mouvements, elle doit se donner volontairement.

"Alors, vas-y, pose-moi tes questions. Et laisse-moi t'offrir à boire. "

Nul doute qu'assis devant elle, elle finira par voir ma morsure. Mais moi je n'ai aucune honte à afficher mes marques. Surtout celle de Damian. Je prends un apéritif maison et mon poulet.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#26788 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Jeu 25 Mai - 15:34

Chléo Maters
Louveteau
avatar
Messages : 1301
Points : 1141
Niveau de puissance : Lycane nouvelle
Emploi et loisir : Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m60
Emploi: Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Est-ce notre premier rencard ?

         Chléo rit. Elle secoua négativement a tête avant de plonger son regard dans celui du jeune homme, un large sourire sur les lèvres, dévoilant de belles dents blanches alignées contrastant avec ses joues devenues rouges.

         Chléo
         « Non, ne t’inquiète pas. À l’heure qu’il est il est sûrement au boulot, il est trop occupé pour le moment. Et puis, je ne sais pas si ça le dérangerait… Je n’ai jamais vraiment de copain de ma vie, je ne sais pas comment il réagirait s’il l’apprenait que je parle à un garçon, » dit-elle en roulant des yeux, une grimace peignait son visage.

         La jeune femme regardait Klaus en fronçant les sourcils. Pourquoi riait-il de la sorte ? Elle passa par-dessus de détail et sourit à son tour. Les questions, il lui avait posé des questions mais il n’avait pas fait de même comme elle l’avait demandé. Mais elle ne lui en voulait pas, elle s’était mal exprimée. C’était compréhensible.

         Elle sentit le regard du jeune homme sur elle. La jeune femme savait qu’elle n’était une fille comme les autres, elles sortaient quand elle étudiait, elles savaient se maquiller pas elle, elles savaient marcher avec des talons pas elle, elles étaient très féminine pas Chléo. Il lui énuméra pleins d’activités, la tristesse vint se peindre sur le visage de la jeune femme. Elle baissa la tête pour regarder ses pieds, elle n’avait jamais réellement fait tout ça, toujours concentrée sur ses études alors que la seule chose que voulait son père était qu’elle sortît pour prendre l’air, pour s’amuser, pour sortir le nez de ses livres et se faire des amis. Une chose qu’elle n’avait toujours pas.

         Il la conduisait et elle se laissait faire. Sans rien dire. Klaus s’arrêta face à un restaurant pour lui ouvrir la porte. Un sourire étirait les lèvres de la jeune femme, elle regardait le jeune homme tout en entrant. Puis, une fois à l’intérieur, alors qu’ils allaient à une table, Chléo fut surprise. Il n’a jamais été à l’école ? Un léger sourire en coin se dessina sur ses lèvres. Ecole à domicile je suppose..

         La jeune femme s’assied face à Klaus et prit la carte. Elle l’étala sur la table face à elle avant de sortir ses lunettes qu’elle mit sur le nez. Elle sourit tout en regardant son partenaire.

       Chléo
         « Oui, je sais, j’ai l’air d’une mouche avec ses lunettes ! Mais c’est juste pour lire, après je les range.  » répliqua-t-elle en ricanant.  

         La jeune femme reposa ses yeux sur les listes de mets que proposait le restaurant avant de lever à nouveau le regard avec le jeune homme. Elle sourit.

       Chléo
         « Oh oui… Si on veut faire connaissance, vaut mieux éviter de garder le silence, n’est-ce pas? Elle rit. Quel âge as-tu ? Qu’aimes-tu faire de tes journées ainsi que de tes soirées ? Ce sont des choses intéressantes que j’aimerais tellement savoir,  » ajouta-t-elle avec en sourire en coin.

         Alors qu’elle baissait les yeux après avoir choisit une salade composée, son sourire qu’elle gardait jusqu’à présent s’effaça. Elle observait des marques de morsures sur la peau de sa compagnie. La jeune femme, instinctivement, amena sa main  la sienne, dans son cou. L’étudiante prit soin de remettre correctement ses cheveux pour la cacher, elle ne voulait pas que cela se vît. Elle baissa les yeux sur son assiettes vide alors que sa respiration s’accélérait au rythme de son cœur. Lui aussi ?
Code by Fremione.



Mes paroles sont en #87ADE5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#33493 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Jeu 19 Oct - 9:18

Klaus
Humain
avatar
Messages : 859
Points : 709
Emploi et loisir : Sanguinaire

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans (12/05/2010)
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur


PV Chléo Maters & Klaus

code by Law
Est-ce notre premier rencard?

«Dis-moi qui tu es, je dirais qui je suis.»
Jamais eu de copain... pire elle n'avait jamais parlé à un garçon avant moi ! Je me sens honorer. Mais en même temps, ça fait un poids énorme sur mes épaules. Si je dis une phrase ou un geste trop brusque, je risque de toute gâcher et aucun homme ne pourra goutter à sa fleur de vie. Sérieusement Klaus ! Tu dois être le plus charmant que possible.

"Et une copine ? "

C'est vrai, elle était peut être juste lesbienne, waouh si c'est le cas. Ça risque d'être encore plus compliqué pour moi. Je remarque son regard changé à tous les amusements cités. Elle n'avait mis aucun commentaire. J'avais touché un point ultrasensible. Mais en même temps, c'est un mieux, quoi que je puisse faire, ça risque de lui plaire !
Je lui souris et mes yeux se font les plus doux qu'il soit. C'est le cliché même d'un rat de bibliothèque, et les lunettes venaient d'ajouter sa touche finale.

"Une mouche très sexy dans ce cas. Et je suis certain que des ailes transparentes t'iraient parfaitement"

Petite touche d'humour à la Klaus, soit ça marche et elle rigole, soit elle s'offusque ou pire ne comprends pas. J'avoue que l'imaginer avec juste un justaucorps noir, ses lunettes et des ailes dans le dos, ça me donne des idées loin d'être gentleman. Je hoche la tête et craque mes doigts, à l'attaque pour les premières questions. Et la première m'étonne. Je n'avais pas répondu? Je pense trop au lieu de m'exprimer.

" ha désoler, j'ai pensé que je te l'avais dit. J'ai 21 ans. Et la journée je les passe à l'extérieur. Profitant du soleil, tant que je le peux encore. Et j'accoste les jolies filles en détresse qui se font bousculer par des chauffards à vélo. Et la nuit ,je les passe la plupart du temps dans les bars. Mais j'aime aussi la fraicheur de la nuit, on peut faire de chouette rencontre. Je profite juste de la vie, ho et bien sûr j'aime passer un peu de temps dans l'activité que je t'ai citée juste avant. "

Je mets un temps de pause, réfléchissant à quand était-ce la dernière fois que j'ai effectué ce genre de sortie. Mais je remarque surtout son mouvement, elle a vu la marque. Et cache la sienne rapidement. Elle a honte ? Bien qu'impoli, je pose mes coudes sur la table, les mains croisées entre elles et le menton posé sur le dos de celle-ci. Je la fixe sans cacher mon soudain intérêt.

"hum... pour tout te dire, ça fait un petit temps. La période chaotique de la ville n'a pas vraiment aidé. Tu sais avec les sanguinaires et les flics qui rodent un peu partout. "

Et voilà, pile le sujet que je voulais qu'on parle. J'avais bien vu le dessin de Dan. Alors c'est certain que ma famille risque fortement de l'intéresser. Les gens normaux ont un mouvement de recul au nom du clan. Comme si, juste prononcer le nom risquerait d'attirer la foudre ou l'un de ses membres. Mais le membre est déjà là … moi ! Je lui souris, mon regard rivé à travers ces verres. Tentant de lire dans ses yeux la moindre réflexion silencieuse qu'elle peut se dire. Damian m'a appris à analyser les comportements des autres, sa bouche légèrement entrouverte comme pour prendre un peu plus de souffle, son regard qui fuit en étant mal à l'aise. Est-ce dû à la morsure qu'elle a vu ? A-t-elle peur que son vampire arrive pour lui remorde son cou ? Qui est-elle réellement ?

"Mais roder avec ces dangers… c'est excitant, non ? Le gout du risque. Celui de se faire attraper… et manger."




Ps: désoler pour ce retard


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#34311 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Mar 23 Jan - 14:34

Chléo Maters
Louveteau
avatar
Messages : 1301
Points : 1141
Niveau de puissance : Lycane nouvelle
Emploi et loisir : Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m60
Emploi: Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Est-ce notre premier rencard ?

En Privé avec Klaus
         -Et une copine ?

         Pas la peine de parler pour Chléo, il suffisait de voir son regard pour comprendre qu’elle en eût jamais. L’étudiante n’eut aucune relation amoureuse de toute sa vie. En plus d’être entièrement concentrée sur ses études, la jeune femme ne s’y intéressait pas vraiment.

         Mais rapidement, elle oublia cette question pour entrer en compagnie de Klaus dans le restaurant. La remarque qu’il fît au sujet de sa réplique la rendit vraiment très mal à l’aise. Personne ne lui avait parlé comme ça auparavant. Lorsqu’elle leva le regard vers lui, ce qu’elle vit dans ses yeux la fit frémir. Sa main tremblait, voulant juste attraper le verre d’eau pour lui jeter à la figure en hurlant un grand «Pervers !» comme dans les films mais ils étaient dans la réalité ici. Elle se contenta tout simplement de baisser les yeux sur son menu qu’elle avait déjà passé en revue. L’envie de partir était très forte mais elle n’avait pas l’habitude de faire des rencontre, aussi elle préféra cacher son malaise en l’assommant de questions.

         - " ha désoler, j'ai pensé que je te l'avais dit. J'ai 21 ans. Et la journée je les passe à l'extérieur. Profitant du soleil, tant que je le peux encore. Et j'accoste les jolies filles en détresse qui se font bousculer par des chauffards à vélo. Et la nuit ,je les passe la plupart du temps dans les bars. Mais j'aime aussi la fraicheur de la nuit, on peut faire de chouette rencontre. Je profite juste de la vie, ho et bien sûr j'aime passer un peu de temps dans l'activité que je t'ai citée juste avant.

         Alors qu’il était entrain de répondre à ses questions, l’étudiante remarqua un détail chez lui qu’il la fit tilter : il avait une marque dans le cou. Une marque de morsure. Par réflexe, elle ramène la main sur la sienne et tente de la cacher discrètement avec ses cheveux. Elle ne voulait pas qu’elle se vît, contrairement à lui visiblement. Mais pourquoi est-ce qu’il ne la cache pas ? Est-ce qu’il est de mèche avec des vampires ? Est-ce qu’il est de mèche avec Lizzie ? La panique gagnait la jeune femme dont la respiration allait aussi vite que les battements de son cœur. Pour ne rien laisser paraître, la jeune femme détourna son regard de son interlocuteur et contempla la table à leur droite, il n’y avait rien d’intéressant mais elle ne voulait pas qu’il la regardât dans les yeux.

         - Hum… Pour tout te dire, ça fait un petit temps. La période chaotique de la ville n’a pas vraiment aidé. Tu sais avec les sanguinaires et les flics qui rodent un peu partout.

         Le regard de Chléo foudroya Klaus. Depuis qu’elle avait rencontré une certaine vampire, Chléo ne les avait pas vraiment dans son cœur. Par chance, ou pas, cette vampire n’était qu’une simple vampire libre, elle n’osait imaginer ce qu’il se serait passé si elle avait rencontré un sanguinaire…

         - Mais roder avec ces dangers… C’est excitant, non ? Le goût du risque, celui de se faire attraper… et manger.

         Se faire attraper… et manger.
         Se faire attraper… et manger.
         Se faire attraper… et manger.
         Ces paroles tournaient en boucle dans l’esprit de la jeune femme, sa cage thoracique se débattait avec son cœur qui ne demandait que plus d’espace. La vision de cette soirée lui revenait petit à petit en tête sous forme de flash. Elizabeth qui la suit, le fait de se retrouver immobilisée, plaquée contre le mur, le pacte, la morsure…

         Brusquement, elle se leva.

         - Il faut que j’aille au toilette.

         Elle ne lui laissa pas le temps de répondre, elle prit son sac et se précipita aux toilettes femmes comme si elle avait le diable aux fesses. Au passage, elle bouscula quelqu’un et se perdit dans ses excuses mais reprit sa course. Elle entra comme une furie dans les toilettes dames et se précipita au-dessus d’un lavabo pour s’asperger le visage d’eau froide. Bah bravo Chléo, il va te prendre pour une folle maintenant.
         Chléo s’appuya sur le rebord de l’évier et ferma les yeux. Une goutte d’eau fraîche ruisselait sur son nez pour venir s’écraser au fond de la faïence blanche.
         Se faire attraper… et manger.
         Se faire attraper… et manger.
         Se faire attraper… et manger…
Code by Fremione.



Mes paroles sont en #87ADE5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34313 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Mar 23 Jan - 15:26

Klaus
Humain
avatar
Messages : 859
Points : 709
Emploi et loisir : Sanguinaire

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans (12/05/2010)
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur


PV Chléo Maters & Klaus

code by Law
Est-ce notre premier rencard?

«Dis-moi qui tu es, je dirais qui je suis.»
C'est… surprenant ! Oki je m'attendais à avoir une réaction, mais j'avoue que celle-là me laisse sans voix. Elle avait beau tenter de cacher sa marque, je l'avais remarqué. Est-ce la cause de ce rebondissement ? Je peux sentir le regard sur moi et je me reprends. Son départ soudain m'avait bloqué dans la position où j'étais. Je me cale contre mon dossier et regarde autour de moi en soupirant.

Je me demande qui a pu la mordre. Est-ce un sanguinaire ? Mais pourquoi avoir un dessin de mon père ? Ce n'est quand même pas lui le coupable… elle ne serait pas libre de ses mouvements si c'était le cas. Je pose la main sur la table et pianote de mes doigts. Peut-être que ça n'avait rien avoir avec ce que je lui ai dit qu'elle a juste des problèmes gastriques ? Non, elle ne m'aurait pas lancé ce délicieux regard juste avant. Elle n'a rien dit d'autre qu'aller aux toilettes. C'est le fait de dire le nom de ma famille ? Ou alors le fait de trouver ça excitant ?

Je dois me concentrer ! Mes yeux fermés je visualise la scène qui s'est déroulée. Je dois faire attention à ses réactions, je l'ai choqué. Est-ce de la méfiance envers moi ce regard ? Et puis cette colère quand j'ai parlé des sanguinaires !

Je me suis trompé ! Elle n'est pas du tout comme moi. Elle est juste une victime, un repas passager d'un vampire lambda . Je soupire et ouvre les yeux à nouveau. Je regarde la table et le verre. Mais oui ! Je commande à boire, j'hésite un instant. Est-ce qu'elle boit de l'alcool ? Non, c'est une fille parfaite. Un jus d'orange devrait lui aller. Sinon je lui offrirais autre chose. Dès que le verre est servi, je sors de ma poche, une boite à bonbon. Juste un ne devrait pas lui faire du mal. De plus ceux-ci ne sont vraiment pas forts. Je le glisse dans le verre… et je m'en mets un aussi dans mon coca.

J'ai juste le temps de remettre les verres que nos assiettes arrivent. Ça, c'est du rapide ! Mon poulet est énorme, comme toujours. Je redemande de la sauce champignon. J'aime baigner mes frites dedans. Par contre j'ai faim ! Si elle ne se dépêche pas, je vais finir par manger sans elle. Elle n'est pas partie, j'espère ! Je me penche pour chercher les toilettes, bon impossible qu'elle sorte sans passé devant mon regard. Le temps que j'ai mis à réfléchir, les yeux fermés ? Ha merde ! Peut-être que je devrais aller voir. Nan… si elle est dérangée, elle sera en colère.

Je dois juste attendre, ce que je fais… alors que mon poulet refroidit. C'est triste ! La porte s'ouvre enfin pour libérer ma partenaire du repas. Je lui souris, je me lève dès qu'elle s'approche pour lui présenter sa chaise comme un parfait gentleman. Et retourne m'asseoir devant elle.

"Je t'ai pris un jus d'orange, je me suis dit que tu ne buvais pas de vin. Je n'ai pas encore bu mon coca, si tu préfères échanger. "

Je peux enfin manger et je prends mes couverts, découpant la chair et plongeant directement dans la saucière au lieu de la verser. Je souris de délice, mais bon je ne vais pas juste dévorer mon repas en silence.

"Désoler si je t'ai… blessé. Je ne voulais pas, c'est juste que j'ai vu ton dessin quand tu es tombé. Donc j'ai fait des conclusions trop hâtives. Damian est un beau vampire, tu l'as peut être juste dessiné pour cette raison. Alors, dis-moi ce que je peux faire pour me faire pardonner"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#34315 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Mar 23 Jan - 16:40

Chléo Maters
Louveteau
avatar
Messages : 1301
Points : 1141
Niveau de puissance : Lycane nouvelle
Emploi et loisir : Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m60
Emploi: Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Est-ce notre premier rencard ?

En Privé avec Klaus
         Se faire attraper… et manger.
          «Laissez-moi vous couper tout espoir les deux personnages s’aimer pour l’éternité.»

         Chléo ouvrit à nouveau le robinet à fond sur l’eau froid, formant un creux avec ses mains alors qu’elle s’aspergeait le visage. Les mots de Klaus et des brides de souvenirs se croisaient l’un l’autre.

         Se faire attaquer… et manger.
          «Je m’appelle Elizabeth Rosenbach».

         Elle ferma le robinet et restait appuyé sur le rond du plan. Les vertiges l’avaient gagnés. Sa respiration, quant à elle, n’était plus rapide mais très profonde comme si elle cherchait à reprendre son souffle.

         Se faire attaquer… et manger.
          «Ne tentez pas de courir, vous comprendez aisément que ma tenue ne se prête guère à la course, et je suis certaine que vous ne désirez pas me froisser d’avantage.»

         L’étudiante releva la tête pour se regarder dans le miroir. Elle faisait tellement pitié, comme à son habitude. Rien ne se passait jamais comme elle le voulait, jamais rien.

         Se faire attaquer… et manger.
          «Vous avez de la chance ! Je vais même les remettre pour vous !».

         Se faire attaquer…  et manger.
          «Laisser partir un cloporte sans l’écraser…. Non…».
         Se faire attaquer…  et manger.
          «Tu sais que cela ne changera rien à ton sort.».
         Se faire attaquer…  et manger. «Que voulais-tu donc me proposer de si intéressant ?». Se faire attaquer…  et manger. «Je n’ai pas toute la journée...».Se faire attaquer… et manger. «C’est une proposition rentable...». Se faire attaquer…et manger. «Obéissance, tu me devras obéissance.». Sefaireattaqueretmanger«J’acceptetonoffre».
         - Mademoiselle tout va bien ?

         Chléo sentit une main se poser sur son épaule. Elle sursauta et se retourna brusquement. Le visage trempée, les yeux rouges, la respiration profonde et saccadée, la peur dans le regard, c’était comme se réveiller en plein milieu du mauvais rêve.

         - Vous voulez que j’appelle un médecin ?

         Face à elle, se trouvait une femme d’une trentaine d’année qui dégageait un instinct maternelle très présent. Est-ce du au fait qu’elle tenait une fillette à peine âgée de quatre ans par la main ? Chléo déglutit et attrapa un mouchoir de papier pour s’essuyer le visage.

         - Non, je vais bien merci…
         - Êtes-vous sûre?.
         - Oui, merci de vos aide..

         L’étudiante s’efforça de sourire avant de se tourner vers le miroir. Elle soupira en voyant sa tête et tenta de faire en sorte à être visuellement plus convenable. Elle prit une grande respiration, son regard croisa celui de son reflet. Lentement, ses iris se dirigeait vers la marque. Elle leva lentement les cheveux pour la contempler.

         Se faire attaquer… et manger.

         À cause d’une faute qu’elle avait commise, une vampire avait ses coordonnées et son père pouvait être en danger n’importe quand. Était-ce une personne de confiance cette Elizabeth ? Rapidement, elle remit ses cheveux sur sa plaie et se recoiffa comme elle le put. La jeune femme se contempla dans le miroir et s’efforça de sourire. Il ne devait rien voir.
         Après s’être refait une beauté avec ce qu’elle eût sous la main, elle sortit des toilettes pour retourner à sa table, là où Klaus l’attendait. Étrangement, ou pas, son ventre se noua dès qu’elle le vît. Elle voudrait partir en courant loin de ce restaurant mais elle ne fit rien. Lentement, elle se contenta de retourner à sa place. Cependant, bien qu’elle n’eut pas le coeur précédemment, elle fut agréablement suprise de voir qu’il s’était levé pour lui tendre la chaise. Peut-être que je devrais me calmer, je deviens vraiment parano ces temps-çi...
         Avec grâce, elle s’assit à nouveau devant lui alors qu’il retournait à sa place. Chléo sourit timidement en regardant la salade qui lui avait été apportée pendant son absence. L’étudiante déglutit. Son estomac était tellement noué qu’elle n’avait plus faim. Son regard se posa sur le verre de jus d’orange. Sa gorge était tellement nouée, qu’elle ne parviendrait pas à avaler quoi que ce soit.  

         - Je t’ai pris un jus d’orange, je me suis dis que tu ne buvais pas de vin. Je n’ai pas encore bu mon coca, si tu préfères échanger..

         Se faire attaquer… et manger.

         Chléo secoua négativement la tête sans la relever, elle n’y parvenait pas, elle se sentait tellement gênée. Elle déglutit difficilement, les mains sur les genoux, triturant sa robe. Elle voudrait tellement que tout s’arrêtât pour rentrer chez elle. Maintenant, elle comprenait pourquoi elle refusait tellement les relations amoureuses ou quoi que ce soit d’autres avec les gens. C’était tellement compliqué.

         - Désoler si je t’ai...Blessé. Je ne voulais pas, c’est juste que j’ai vu ton dessin quand tu es tombé. Donc j’ai fait des conclusions trop hâtives...


         Se faire attaquer… et manger.

        Chléo leva brusquement le regard avec Klaus. Les yeux écarquillés de surprise et de crainte. Son coeur se remettait à battre, décidément tout n’allait pas en ce moment. Bordel ! Qu’est-ce qu’il a vu ?.

         -Damian est un beau vampire, tu l’as peut-être juste dessiné pour cette raison. Alors, dis-moi ce que je peux faire pour me faire pardonner.

         - Quoi ? laissa-t-elle échapper sur le ton de la surprise désagréable, je… Je ne l’ai pas dessinée pour ça…

         La gêne s’était mêlée à la colère. Dessiner Damian Black pour le plaisir et puis quoi encore ? Soudainement, sa gorge lui paru très sèche, elle se saisit de son verre de jus d’orange et en vida rapidement la moitié. Elle le reposa en silence sur la table avant de contempler Klaus, pas dans les yeux, elle n’avait pas assez confiance en elle pour ce genre de défi.

         - Non, je ne l’ai pas dessiné pour ça mais pour autre chose..

         Se faire attaquer… et manger.

         Elle n’en dit pas plus. Elle ne voulait pas en dire plus. D’ailleurs, elle remerciait intérieurement le fait qu’il lui permettait de changer aisément de sujet.

         - Tu n’as pas à te faire pardonner… C’est moi qui me suis emballée pour rien...

         La jeune femme se maudissait mentalement, ce n’est pas avec ça qu’elle allait pouvoir changer de sujet. Chléo DEVAIT trouver une autre conversation, elle ne pouvait pas rester là, à parler que de ça.

         - Tu invites souvent des filles à manger comme ça ?
Code by Fremione.



Mes paroles sont en #87ADE5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34321 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Mer 24 Jan - 9:07

Klaus
Humain
avatar
Messages : 859
Points : 709
Emploi et loisir : Sanguinaire

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans (12/05/2010)
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur


PV Chléo Maters & Klaus

code by Law
Est-ce notre premier rencard ?

«Dis-moi qui tu es, je dirais qui je suis.»
Je l'ai vraiment… comment dire ? Casser? Oui elle semble complètement mal à l'aise. Je crois que mes mots font effet inverse de ce que je désire. Cette fille va finir ne pas me haïr avant de savoir qui je suis. C'est dingue ! J'arque un sourcil, sa surprise m'étonne. Damian est pourtant très beau. Ce "quoi" prononcer est désagréable à entendre, bon c'est vrai a qu'à la télévision on ne le présente pas sur son plus beau profil. Mais elle m'intrigue, pourquoi l'avoir dessiné alors ?

Elle est juste une humaine, étudiante, sans ennuis … ou presque au vu de la morsure. Alors pourquoi ? À moins qu'elle joue de la comédie et que c'est une enquêtrice ? Est-ce que je dois me méfier ou non ? Je souris en voyant le verre se vider. Et op ! ça, ça va m'aider. Ou pas, je sais que j'ai tendance à parler avant de réfléchir. Et je suis pratiquement certain de refaire une gourde sans le vouloir.

" Ce n'est rien, tout le monde agit différemment. Et mentionné les sanguinaires, font souvent apeuré les gens. J'ai l'habitude. "

Je rigole par sa question, si ça, ce n'est pas vouloir changer de sujet ! Et bien mince alors, je n'aurais pas réponse à mes questions? J'ouvre la bouche avant de la refermer retenant de dire que je suis plus à l'habitude de manger les filles et non de les invitées à manger. Je crois qu'elle ne comprendrait pas mon sous-entendu.

" Non pas exactement, seulement celle à qui je porte un intérêt. Et j'étais face à un dilemme, j'avais faim et je voulais continuer à te parler. Tu n'es pas vraiment le type de fille que je fréquente… celles que j'ai côtoyées ont plus l'habitude de venir à la maison."

Je hausse les épaules signalant la logique des choses. Buvant à mon tour mon verre. J'ai qu'une envie c'est de retourner à la conversation. Crevez l'abcès une fois pour toutes, mais comment pouvoir formuler une phrase sans lui donner envie de fuir à nouveau au petit coin ?

" Tu n'as pas à avoir honte. Ça peut arriver, à tout le monde tu sais. Mais tu n'as pas à t'inquiéter, je suis un humain et même si je suis proche d'eux, tu n'as pas à avoir peur de moi."

Je reprends une bouchée observant attentivement sa réaction. Prêt à lâcher mes couverts brusquement pour lui retenir le bras si elle tente de se dérober à nouveau.

" Pourquoi as-tu dessiné le criminel le plus recherché de Londres ? Je peux peut-être t'aider, je traine souvent dehors contrairement à toi. Donc si je peux t'aider à surmonter ton traumatisme. "

Je pointe ensuite ma fourchette sur son plat, je suis parfaitement l'opposé d'elle. Totalement décontracté, habituer de parler vampire sans craindre de se faire tomber dessus.

"Ton plat ne te plait pas? Tu veux un peu de mon assiette? Ou on peut prendre autre chose si tu veux. "





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#34376 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Ven 26 Jan - 17:01

Chléo Maters
Louveteau
avatar
Messages : 1301
Points : 1141
Niveau de puissance : Lycane nouvelle
Emploi et loisir : Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m60
Emploi: Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Est-ce notre premier rencard ?

En Privé avec Klaus
- Ce n’est rien, tout le monde agit différemment. Et mentionné les sanguinaires, font souvent apeuré les gens. J’ai l’habitude.

Se faire attraper… et manger.

La jeune étudiante se contenta de rouler des yeux alors qu’elle déposât son verre sur la table. Ce n’était pas faux, les sanguinaires lui faisait peur à elle aussi. D’ailleurs, le simple fait qu’il prononçât leur nom, elle sentit les poils de sa nuque se dresser. Si une simple vampire comme Elizabeth aurait pu la tuer si elle n’avait pas fait de proposition, est-ce que les sanguinaires auraient-ils été aussi clément avec elle ? Qu’est-ce que je… ?

Se faire attraper… et manger.

- Non pas exactement, seulement celle à qui je porte un intérêt.

Se faire attraper… et manger.

Donc, ça veut dire qu’il me porte un certain intérêt du coup.

Se faire attraper… et manger.

Chléo lui sourit amicalement. Quelque chose en elle faisait qu’elle se sentît de mieux en mieux avec le temps, elle se sentait comme décontractée alors que la situation ne le permettrait pas en temps normal.

- Et j’étais face à un dilemme, j’avais faim et je voulais continuer à te parler. Tu n’es pas vraiment le type de fille que je fréquente… Celles que j’ai côtoyées ont plus l’habitude de venir à la maison.

- Ah, d’accord.

Lentement, elle posa son coude sur la table, le menton contre la paume de sa main. Son regard s’était fixé sur celui de Klaus. Bien qu’elle ne sût pour quelle raison, Chléo se sentait être de plus en plus décontractée. Est-ce que c’était lui ? C’était lui qui avait mit quelque chose dans son verre de jus d’orange quand elle était aux toilettes ? Instinctivement, elle baissa les yeux vers son verre en fronçant les sourcils. Non, t’es parano Chléo.

- Tu n’as pas à avoir honte. Ça peut arriver à tout le monde, tu sais. Mais tu n’as pas à t’inquiéter, je suis un humain et même si je suis proche d’eux, tu n’as pas à avoir peur de moi.

Brutalement, Chléo planta ses iris sur le visage de Klaus, les yeux écarquillés et les sourcils froncés. Honte ? Pourquoi elle aurait honte de dessiner ? Elle fait encore ce qu’elle veut, non ? Proche d’eux ? Genre, proche des sanguinaires ? Elle avait affaire à un sanguinaire ? Non, ce n’est pas possible ! Bien que tout dans la situation invitait à la panique, Chléo était toujours détendu, les mains sur sa paume à contempler Klaus, non sans une surprise dans son regard.
Autant les paroles qu’il venait de prononcer l’interpellât particulièrement, autant les suivantes n’arrêtaient pas de la surprendre et attisait sa curiosité. Mais ce qui attisait plus encore sa curiosité était son comportement. Décontracté, calme et habitué des vampires, dirait-on.

- Pourquoi as-tu dessiné le criminel le plus recherché de Londres ? Je peux peut-être t’aider, je t’aîne souvent dehors contrairement à toi. Donc si je peux t’aider à surmonter ton traumatisme.

La jeune femme sembla s’indigner. Non mais sérieusement, qu’est-ce qu’il voulait dire en sous-entendant qu’elle ne sortait jamais de chez elle ? Elle sortait de chez elle très souvent. Pour aller à la bibliothèque, aller en court, s’acheter des affaires scolaires, pour…

-Ton plat ne te plaît pas ? Tu veux un peu de mon assiette ? Ou on peut prendre autre chose si tu veux.

Chléo fronça les sourcils en baissant son regard sur son plat, tout en se redressant. Elle avait presque oublier son plat mais elle n’avait plus faim avec toute cette histoire. La jeune femme restait un instant immobile, le regard figé sur les légumes qui attendaient. Malgré les couleurs vives, rien ne lui donnait envie.

- Non, je n’ai pas très faim maintenant.

Pourquoi as-tu dessiné le criminel le plus recherché de Londres ? Je peux peut-être t’aider, je traîne souvent dehors contrairement à toi. Donc si je peux t’aider à surmonter ton traumatisme. Cette phrase revenait dans son esprit mais son envie de répondre était toujours au fond elle. Ou presque du moins.

- Et contrairement à ce que tu penses, je sors très souvent de chez moi. Peut-être pas pour les même activités que toi mais je sors de chez moi, dit-elle en croisant les bras.

Oui, elle n’avait répondu qu’à une partie de sa remarque. L’envie de ne pas lui répondre à sa question par rapport aux sanguinaires était si grande qu’elle combattait tout et n’importe quoi. Mais cette fois-ci, elle était tellement décontractée qu’elle parvenait quand même à soutenir son regard.
Code by Fremione.



Mes paroles sont en #87ADE5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34521 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Jeu 15 Fév - 19:18

Klaus
Humain
avatar
Messages : 859
Points : 709
Emploi et loisir : Sanguinaire

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans (12/05/2010)
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur


PV Chléo Maters & Klaus

code by Law
Est-ce notre premier rencard ?

«Dis-moi qui tu es, je dirais qui je suis.»
Ho ? Ce regard sur son verre, un doute de sa part ? Elle est vraiment intelligente. Bien plus qu'une certaine vampire qui ne s'était rendu compte de rien. Et pourtant la drogue est différente, celle-ci est moins forte. Elle doit être une grande stressée pour percevoir un changement. Je soupire un peu, elle ne parle pas beaucoup. Ou est-ce que je parle de trop ? Je grimace quand elle dit qu'elle n'a pas faim. Quel gaspillage. Je me penche sur la table pour venir lui piquer une feuille de salade avec ses accompagnements. C'est étrangement bon, mais insuffisant pour moi. Peut-être demander à emporter le repas ?

Elle a l'appétit coupé de ma faute. Elle se met à ressasser un souvenir que je lui ai fait revenir en mémoire. Et il ne doit pas être agréable. Qu’elle était la phrase que ma prof disait? Qui sait attendre vient prendre. Non… heu qui sait attendre sera à point. Tout vient à attendre… ho et puis zut!  Faut attendre quoi! De la patience… du calme, et laisser le temps à la demoiselle de parler. Je lui souris en secouant mes mains devant moi d'air désoler.

"Pardon, pardon. Je ne voulais pas t'insulter. Je disais juste que j'entends beaucoup de choses. "

J'engloutis rapidement le reste de mon repas, plus vite je termine, plus vite on peut changer de lieu. Peut-être qu'elle sera plus ouverte à la discussion. Et j'ai ainsi la bouche pleine donc une bonne excuse pour ne plus parler à tort et à travers. Je la fixe sans trop insister. Descendant de temps à autre mon regard sur la table ou sur les gens autour.

"… on a décidé que je devais te montrer des activités, alors que veux-tu faire après ? "



ps: désoler c'est un peu court.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#34749 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Ven 2 Mar - 5:15

Chléo Maters
Louveteau
avatar
Messages : 1301
Points : 1141
Niveau de puissance : Lycane nouvelle
Emploi et loisir : Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m60
Emploi: Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Est-ce notre premier rencard ?

En Privé avec Klaus
Quelque chose en cet homme avait des effets contradictoires chez Chléo, il y avait quelque chose d’effrayant en lui, il avait tellement l’air de s’y connaître lorsqu’il parlait des sanguinaires et principalement de ce Damian Black, mais il avait aussi quelque chose de terriblement intriguant qui incité à en savoir plus sur lui, même si elle ne savait pas où cela pouvait la conduire. Il n’avait pas dit qu’il traînait avec ces vampires ? L’étudiante ne savait plus ce qu’elle devait penser ou faire face à cette drôle de situation, elle se sentait aussi très bien en sa compagnie, comme si elle s’était, soudainement, décontractée. Si bien, qu’elle avait presque l’impression que ses souvenirs lui échappaient un peu.

Un léger sourire sur ses lèvres apparu quand elle le vit terminer son assiette à toute vitesse. Elle ne savait pas vraiment pourquoi il avait fait ça mais cela l’avait amusé pour le coup, sans pour autant retrouver l’appétit pour autant. Elle poussa son assiette vers lui quand il piqua dans son assiette, un peu comme pour lui dire de  le manger s’il le voulait. Si ça pouvait évité de faire du gaspillage, cela l’arrangeait. D’autant plus, que la jeune femme essayait de faire en sorte de perdre du poids.

Bien qu’elle ne disait rien, qu’elle ne montrait rien à Klaus, elle ne cessait de le fixer. Contrairement à Klaus qui tentait de ne pas se montrer trop insistant, Chléo, quant à elle, fixait chaque partie de son visage et, dès qu’elle le pouvait, elle plongeait son regard dans celui du jeune homme. Quelque chose en lui l’intriguait, quelque chose en lui forçait, obligeait Chléo à vouloir en savoir plus, à abreuver sa soif de connaissance. Qu’est-ce qu’il avait entendu ? Qui il est ? Qu’est-ce qu’il est ?

- Quelle genre d’activité ? Je suppose qu’on a pas le m^me genre d’activité..

Elle aurait voulu se montrer ferme et dure, comme pour prouver qu’elle savait ce qu’elle voulait et où elle allait. Pourtant, contre son gré, elle avait plus laisse d’une jeune pucelle innocente de la vie qui l’entoure. Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Il voulait faire une activité ? Pas de problèmes, ils allaient sortir. De tout manière Chléo commençait à avoir des bouffés de chaleur, elle avait besoin de sortir et de prendre l’air.

Avec un léger sourire sur les lèvres, elle appela le serveur pour l’addition. Le temps qu’il allât chercher sa demande, Chléo n’esquivait pas le regard de Klaus, au contraire, elle laissait ses yeux bleus dériver sur le visage de ce jeune homme. Intérieurement, elle se disait que c’était une bonne chose que, finalement, ils allassent en dehors de ce restaurant, peut-être qu’ils pourraient se trouver dans un endroit tranquille mais visible pour discuter.

- Qu’est-ce que tu as entendu ? Avait-elle enfin réussi à demander un long moment après qu’il eût posé la question.

Pourtant, il n’avait pas eu le temps de répondre que l’addition arrivait Elle jeta rapidement un coup d’oeil sur la somme puis sur Klaus. Sans attendre, elle plongea la main dans son sac à main pour attraper son porte-feuille. La jeune étudiante ne laissa pas le temps à Klaus de sortir l’argent pour payer sa moitié, elle régla la totalité de la somme avant de se lever et de glisser la chaise sous la table.

- Hum… On s’en va ? Je suis désolée de te demander ça mais je commence à ne plus me sentir très à l’aise… l faut dire que je n’ai pas l’habitude de sortir de chez moi sauf pour aller à l’université ou à la bibliothèque.

Comme pour alléger ces paroles qu’elle trouvait un peu mal placées, elle eut un large sourire sur ses lèvres. Les mains posées sur le dossier de sa chaise, elle attendait sagement que son partenaire de table la suivît jusqu’à l’extérieur.
Code by Fremione.



Mes paroles sont en #87ADE5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#34811 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Dim 4 Mar - 12:21

Klaus
Humain
avatar
Messages : 859
Points : 709
Emploi et loisir : Sanguinaire

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans (12/05/2010)
Taille: 1m80
Emploi: voleur, seducteur
]

PV Chléo Maters & Klaus

code by Law
Est-ce notre premier rencard ?

«Dis-moi qui tu es, je dirais qui je suis.»
J'aimerais vraiment avoir le pouvoir de lire dans les pensées. Surtout devant une jeune femme si intrigante. Je pouvais sentir son regard me dévisager, comme si elle voulait percer mon corps pour y puiser je ne sais quoi. J'ai l'habitude de sentir un regard plus affamé sur mon corps. Je suis surpris par sa question, sa voix était quelque peu directive alors que ses mots ne mentionnaient aucune direction précise.

"" Je ne sais pas… on marche et on voit sur quel lieu on tombe en premier. Ou si une publicité nous insiste à y aller. Je prévois rarement un planning pour mes sorties. "

Je fais donc enfin fasse à son regard insistant pour lui répondre, elle fit appel au serveur. Et profita de ma réflexion et du fait que je termine mon verre pour payer l'addition sans que je puisse plonger ma main dans ma poche. Je fronce les sourcils, je jette un regard vite fait sur l'addition pour connaitre au moins la dette qu'elle vient de me donner. Surtout qu'elle n'a même pas profité de son repas… et qu'elle a donc juste payé pour moi. Je ne réponds donc pas à sa question qui est de toute façon bien trop vague.

""hey! Ce n’est pas ce qu'on avait décidé"

Mais ma phrase bougonne est un murmure entre mes lèvres, je ne pense pas qu'elle ait pu l'entendre avec le bruit de la chaise qui glisse. Je ferme les yeux en ravalant ma fierté d'homme et je me lève à mon tour. Non seulement elle n'a pas mangé, mais en plus de ça elle n'a pas passé un bon moment. Niveau charme zéro pour l'instant. Mais elle ne met pas court au rendez-vous, c'est donc un bon signe. Tout n'est pas encore perdu. J'affiche mon sourire et hoche la tête, mon enthousiasme légèrement disparu revient complètement.

""Pas de soucis, je comprends. "

Je passe devant elle pour lui tenir la porte et je marche à sa suite.

""Dorénavant, ton portefeuille ne quitte plus ton sac. Tu n'as pas tenu parole en payant, donc à présent c'est moi qui me charge de payer ta journée de repos."

Nous marchons côte à côte jusqu'à ce que mon regard soit attiré par un corps magnifique sur un mur. Un mannequin qui pose en maillot de bain. Je crois que c'est pour un parfum, mais sérieusement… qui pense à un parfum en voyant cette affiche ? Peut-être les vampires. C'est donc diriger pour eux ? Ho !!! Mais oui !!! Je me tourne sur Chléo et je la dévisage de bas en haut. C'est une excellente activité.

""La piscine! Ça va te permettre de te détendre complètement! Je te sens toujours un peu crispé. Ou alors je peux te faire un massage, mais je me dis que sentir mes mains sur toi risque de te tendre encore plus. Enfin c'est peut-être une activité que tu fais déjà? Et ne t'inquiète pas, la nudité n'étant pas tolérée à la piscine, je t'offre le maillot!"

Je rigole de ma petite plaisanterie, mais mon rire s'étouffe un peu. Ce n'est peut-être pas une plaisanterie à faire avec ce genre de femme coincée. Elle va peut-être crier au pervers avec ma suggestion. Je peux déjà l'imaginer me gifler et partir vexer.

""Enfin… si tu veux. D'autres propositions peuvent venir si on continue à marcher. Tu es la princesse de ce rendez-vous, tes souhaits sont des ordres"

Voilà! Je n'ai qu'à jouer le prince charmant ! Ce genre de fille doit y rêver en lisant des romans à l'eau de rose. Et ce genre de comportement ne peut pas faire du tort. Je me mets devant elle, et fais une révérence à genoux, lui prenant la main pour la mettre devant mon visage.

""Je suis votre obligé. Nous irons où vous voulez aller. Je serais votre chevalier prêt à vous défendre si besoin se fait sentir. Si toute fois la baignade vous donne envie, je peux vous dire que l'endroit n'est qu'à quelques rues d'ici. "





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertyworld.forumgratuit.be/
#35585 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters] Mar 3 Avr - 6:31

Chléo Maters
Louveteau
avatar
Messages : 1301
Points : 1141
Niveau de puissance : Lycane nouvelle
Emploi et loisir : Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Feuille de personnage
Âge réel: 22 ans
Taille: 1m60
Emploi: Directrice Adjointe de Lycanthrope Corporation

Est-ce notre premier rencard ?

En Privé avec Klaus
Chléo n’avait pas demandé l’avis de Klaus pour payer l’addition, sans même prendre le temps de l’écouter ou le laisser faire le moindre geste. La jeune femme ne put s’empêcher de sourire, amusée, c’était la première fois qu’elle vivait quelque chose comme ça. Néanmoins, elle sursauta en entendant Klaus la rappeler.

- Hey ! Ce n’est pas ce qu’on avait décidé.

La jeune femme le regardait un moment, aucune émotion sur le visage mais le cœur qui battait. Sur le coup, elle ne savait pas vraiment comment se comporter face à cela. Elle restait un moment statique, dans l’attente qu’il la rejoignît. Chléo sourit à sa phrase, une phrase douce qu’il montrait qu’il semblât comprendre qu’elle ne se sentait pas à l’aise avec les sorties.

L’étudiante passa la porte que lui tenait le jeune homme. Lorsqu’elle arriva dans la rue, elle se tournait vers lui, attendant sagement que sa compagnie de la journée revînt se positionner à ses côtés. Quel sensation bizarre tout de même de se retrouver avec quelqu’un pour une sortie autre que les études. Ensemble, ils marchaient tous les deux sur le trottoirs. Chléo serrait contre elle son sac et faisait attention à la moindre personne qui arrivait en face.

- Dorénavant, ton porte-feuille ne quitte plus ton sac. Tu n’as pas tenu parole en payant donc à présent c’est moi qui me charge de payer ta journée de repos.

- Hein ? Quoi ? Mais non. Ne t’inquiète pas, ça ne m’a pas dérangé et tu n’es pas obligé…. Tu sais ?

Les joues rouges, elle se sentait comme une enfant qui se faisait sermonner par un adulte après une grosse bêtise. La jeune femme marchait en regardant, non plus devant elle pour esquiver les éventuels passant, en regardant ses pieds. L’étudiante était tellement concentrée sur ses pieds qu’elle ne vit pas l’affiche que Klaus avait observé. Ce ne fut que lorsque le mot «piscine» parvint jusqu’à elle qu’elle sursauta. Chléo était une jeune femme qui était très complexée par son corps, elle ne pouvait pas se mettre en maillot devant son propre père, elle n’allait certainement pas se mettre en maillot devant un garçon qu’elle ne connaissait pas. Surtout quand elle venait de le rencontrer et qu’il semblait proche des vampires comme il l’avait clairement fait comprendre quelques temps plus tôt…

Mais roder avec ces dangers… c'est excitant, non ? Le gout du risque. Celui de se faire attraper… et manger.
Celui de se faire attraper… et manger.

Le rire de Klaus parvenait à la jeune femme comme étouffée, comme si elle avait la tête sous l’eau, une eau froide qui lui donnait des frissons sur tout le corps, dressant tous ses poils, même les plus petits. Elle était tellement focalisé sur les jugements que les personnes peuvent faire sur son physique qu’elle s’était enfermée dans sa bulle, comme elle le faisait à chaque fois qu’elle se sentait contrariée. Elle ramena ses mains contre sa poitrine, enfonçant ses doigts dans la peau de ses bras.

- Enfin… si tu veux. D'autres propositions peuvent venir si on continue à marcher. Tu es la princesse de ce rendez-vous, tes souhaits sont des ordres.

- Hum… La pis...

Elle n’eût pas le temps de finir sa phrase qu’elle le vit venir devant elle. Elle fronça les sourcils, sans comprendre son comportement. La belle brune était tellement surprise d’un tel agissement qu’elle ne pût résister au fait qu’il lui prenne la main. Chléo le dévisageait, elle songeait qu’il était plus ridicule que charmant à ce moment-là. Elle secoua vivement la tête et retira sa main.

- Ce n’est que dans les romans à l’eau de rose que ce genre de choses existent…. Tu lis ça toi ?

Dire qu’elle ne lisait pas ce genre de chose serait mentir. Dire que le surnom «princesse» ne lui avait pas fait d’effet serait mentir. Mais elle restait tout de même suffisamment complexé par son physique pour se faire qu’elle n’allait certainement pas pouvoir trouver quelqu’un qui l’aimât.

- Allons où tu veux mais arrête ça, s’il te plaît.

Mal à l’aise, elle regardait autour d’elle, voulant constater si des personnes les regardaient. C’était le cas. Chléo sentit le feu monter aux joues, que devaient-ils penser ? Immédiatement et sans réfléchir, elle prit la main de Klaus et le tira derrière elle pour s’éloigner de ces personnes. Quand bien même, elle n’eût pas l’envie, elle se dirigeait inconsciemment vers la piscine. Tout ce qu’elle voulait était de ne voir plus personne.

Code by Fremione.



Mes paroles sont en #87ADE5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#0 : Re: Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Pour notre premier entraînement, je vais t'apprendre la chasse !"[PV : Diamant x3]
» So romantic (Pakkun- Brittany.)
» Le premier jour du reste de notre vie
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Est-ce notre premier rencard? [pv Chléo Maters]
-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: