Quelle race dominera la ville de Londres? L'avenir de cette ville repose entre vos mains, maintenant.
 

Avis aux nouveaux, et aux futurs DCs: Les lycans sont en sous-population. Allez-vous laisser gagner les vampires? Prenez note que le nombres d'employés de la brigade de l'ombre est en constante chute libre. ♦♦♦ NB: Le groupe des Sanguinaires ainsi que de la guilde de Saint-Pierre sont désormais fermés pour un temps indéterminé: les groupes sont en surpopulation. Merci! ♦♦♦


Partagez|

Talliane Swanson, l'étoile tombée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Talliane Swanson

Humain Libre
avatar
Humain Libre


Messages : 77
Points : 106

Feuille de personnage
Âge: 21
Taille: 168
Emploi: Professeur de danse et femme de ménage

MessageSujet: Talliane Swanson, l'étoile tombée. Mer 24 Mai - 21:38




Talliane Swanson



Identification

Nom: Swanson
Prénom: Talliane
Surnom: Tallie, Liane, Tal
Âge: 21 ans
Sexe: F
Orientation sexuelle: Bi
Pays d'origine: Angleterre
Race: Humaine
Groupe: Libre
Emploi: Professeur de danse et femme de ménage
Supérieur immédiat: Manael Deletraz (travail en tant que femme de ménage pour lui)


Derrière l'écran

Surnom: Harumi
Fréquence de connexion: plusieurs fois par semaine
Autres personnages: Kinnaga,Klaus,Varick
Autres trucs sur vous: j'ai plus de mal à faire les filles, soyez indulgents

Le physique qui me différencie
  À la base mes cheveux sont blonds, mais j'ai pris une drogue expérimentale quand j'étais adolescente et mes cheveux ont blanchi. Depuis ils sont d'une extrême blancheur. Leur longueur est impressionnante. J'ai beau couper mes mèches de devant, ceux-ci repoussent rapidement, ils ont tendance à venir devant mes yeux. Je les attache par un semi-chignon, il m'arrive de tous les attacher, mais le poids de ceux-ci est assez lourd à porter et je finis un moment ou un autre par les détacher.  Mes pupilles sont bleu pâle, il paraît qu'elles sont saisissantes, il est difficile de ne pas rester envouté par de grands yeux de biche. Pourtant je ne fais rien de spécial, je les souligne juste de temps en temps par un trait noir et un peu de couleur aux paupières.

Comme la plupart des danseuses, mon corps est mince et musclé. Ma poitrine est ferme, manquant un peu de souplesse à cause de tous mes entrainements. Bien entendu, mon ventre est sculpté avec mes abdos, j’ai une cicatrice qui part de mon nombril jusqu'entre les seins. Je la déteste. Trop visible, même pas droite, elle fait des zigzags. Bref, c'est horrible.  Mes jambes et mes cuisses, principales sources de mes entrainements ,sont aussi dures que de la pierre. Et enfin mes pieds, mon second souci. Torturés par mes nombreuses années de pointes, ils ne sont pas beaux. Les cloches sont monnaie courante, mes orteils sont légèrement tordus et un peu aplatis. C'est pourquoi ils seront toujours camouflés.

J'ai un magnifique port de tête, et ma démarche est droite, les épaules abaissées et vers l'arrière. Le dos bien droit, ma poitrine en avant. Que ce soit pour la marche ou pour m'asseoir vous ne me verrez jamais avachie.
Question vestimentaire, je ne porte que des jupes et des robes courtes. Pour accompagner ceux-ci, je porte des talons hauts, mes chaussures préférées sont des petites noires avec une attache qui remonte sur la cheville. Elles me rappellent mes chaussures de danses. Mes sous-vêtements seront très souvent soit noir, soit blanc, bien souvent un top à dos nu cache mon soutien-gorge. J'ai du mal à montrer mon ventre c'est pourquoi il est plus souvent facile de descendre mon haut, que de le remonter.




Le psychologique qui m'habite

(Liste non exhaustif)

Amical: Je suis amicale, charmante et gentille. Je m'entends bien avec pratiquement tout le monde et je m'efforce de ne pas blesser les gens.

Irresponsable: Je suis parfois un peu superficielle et irresponsable, je ne vois pas le danger, il faut peu de temps avant que je ne m'attire des ennuis. Bien souvent quand c'est trop tard.

Joyeuse: j'ai promis de vivre ma vie à 100%.  Je tente toujours de trouver le bon côté de ce qui peut arriver. Contente-toi de ce que tu as, car ça peut toujours être pire.

Curieuse: J'essaie toujours d'apprendre de nouvelle chose. J'ai tout un monde à découvrir, encore beaucoup d'expérience à vivre.  

Confidente: Je suis une personne à l'écoute, et une vraie tombe pour garder les secrets. Mais je déteste qu'on air des secrets à mon sujet. Je suis prête à tout entendre et quoi que tu me dises, je ne te jugerais jamais.

Pensive: S'il m'arrive de ne pas vous écouter, c'est que vous m'avez perdue dans mes pensées. Il suffit d'une phrase pour que mon imagination travaille et établisse toute une histoire. Bien souvent je me mets à inventer une chorégraphie, car vous avez dit un mot, un geste ou un son qui m'a donné envie.

Énergique: Quand je me lance dans quelque chose, je vais toujours jusqu'au bout. Quitte à m'épuiser physiquement ou mentalement.  Je peux travailler comme une acharnée plusieurs jours. Surtout si ça me tient à cœur.

Têtu et entêté: Quand je suis certaine d'avoir raison, où que je veuille absolument réaliser quelque chose. Vous allez devoir scier main et pied pour me faire changer d'avis.

Sensible et empathique : j'ai les larmes faciles. Je pleure facilement devant un film. Je peux être émue par une belle relation, par un couple qui s'embrasse ou pas un élan d'affection. J'ai du mal à voir la souffrance des autres et je me sens mal pour eux.


Gourmande: Malgré mon petit passage de boulimie, j'ai appris à apprécier la nourriture et à respecter mon corps. J'aime manger et varier mes plats, quand je ne fais pas un lien avec la danse, vous avez de nombreuses chances de pariées sur la nourriture.

Peureuse: Ma plus grande peur a été réalisée, ne plus savoir danser. J'ai également peur de la mort. Pas seulement pour moi, mais pour toute personne qui se trouve autour de moi. J'ai également peur du jugement sur mon corps, plus particulièrement sur ma cicatrice. Ainsi vous ne risquez pas de me voir le ventre à l'air.

Avis sur les autres races: Je n'ai pas d'avis sur ceux, je ne les connais pas et je ne porte aucun jugement sur ce que je ne connais pas. De plus, une personne ne peut représenter toute son espèce. Tout ce que je sais, c'est que l'un a des dents pointues et les autres des poils. Ce qui n'est pas évident à repérer parmi les foules.



Le passé qui m'a construit
Les premières notes de musique retentie, le rideau se lève et la lumière s'allume sur la danseuse à côté de moi. Je stress mon cœur bat la chamade, ce n'est pas encore mon tour. Je dois attendre le bon moment, mes oreilles bourdonnent. Mais j'ai le tempo ,mes bras son prêt, écarté la tête droite diriger sur le public, ma jambe se lève en arrière. Plus que quelques secondes. Je tremble légèrement, mais je sais que ça ne se voit pas dans le public. C'est mon tour, voilà le stress me quitte s'envole comme la musique. La lumière la chasser, mon battement de jambe est parfait. L'enchainement se suit. Je connais la chorégraphie et je l'ai déjà faite plusieurs fois. C'est la troisième représentation, ma main est prise par mon partenaire. Il me fait tourner et me lève avec facilité.  La lumière se tamise et est redirigée sur d'autres danseurs, je peux enfin respirer. Retournant en coulisse, mais le spectacle n'est pas fini. J'ai réussi mon entrée, j'ai réussi la chorégraphie la plus difficile. Je reçois des accolades de mes amies, bien que je puisse lire leur jalousie en me serrant contre elle.  Mon professeur me fait me reprendre, un coup de bâton sur mes fesses et on se remet droite, prête pour la seconde danse.

Dans le public mes frères sont là, ma mère essuie certainement une larme. Ils n'ont jamais manqué une seule représentation. Ils sont accompagnés par leur femme et par certains de leurs enfants. Je sais que les places ne sont pas gratuites. Nous ne sommes pas riches, l'école de danse leur demande beaucoup. Entre le minerval, les tenues, les chaussons, les pansements. Pour eux je dois me donner à 200%, je n'ai pas le temps de me plaindre. Mon souffle me manque, mais je ne peux me reposer, c'est mon tour. La plus longue des chorégraphies, la conclusion. La mort du personnage que je représente. La danse est ma vie, depuis que je m'en souviens j'ai toujours aimé la danse classique. Toujours rêvée aux tutus et aux pointes, la vérité est plus cruelle. Les entrainements son dur, long et se lier d'amitié est compliqué. On se jalouse, on n'a pas le temps pour vraiment s'amuser. Chacun sait qu'on est en danger,que les autres sont prêts à tout pour atteindre le sommet.  

Tout ça pour être dans le ballet, pour voir son nom sur l'affiche. Et avec le plus grand espoir, voir son visage. La danseuse étoile, voilà ce que je suis. Voilà pourquoi la sueur perle et s'envole dans mes mouvements. Voilà pourquoi je me suis entrainée encore et encore. Voilà pourquoi je suis euphorique, voilà pourquoi mon cœur s'emballe.  Le monde de la danse est impitoyable, garde un corps parfait. J'ai manqué de tout quitter à l'adolescence, le corps change, ça fait peur. On croit qu'on a plus le corps parfait pour être choisi alors on fait des bêtises. Mais j'ai toujours aimé manger jusqu'à sentir ce sentiment de remords qui vous ronge. C'est ce sentiment qui vous mange, qui vous dévore votre corps et votre âme. Qu'il vous rend malade pour éliminer et vous permet de ne pas grossir. De rester toujours sur la même ligne lors des visites médicales. Et puis on le remarque, ce n'est pas normal de grandir et de ne pas prendre du poids. Les muscles ont besoin de nourriture, vous le saviez?

J'ai pu m'en sortir, avec de l'aide j'ai pu rester dans l'académie. Je mérite de me retrouver sur scène. Je suis la danseuse étoile de ce soir, je suis celle qui brille par ses performances. Celles qui dansent avec lui, un duo parfait. Les autres ont fait courir des rumeurs lors de nos répétitions. Mais ce n'est pas vrai, je ne désire pas cet homme, je ne désire personne. Je n'ai pas le temps d'être distraite par ça, je dois toujours m'élever être plus haut. Mon cœur me fait mal. Je grimace, mais me reprends très vite. Je suis encore en prestation. Le public a payé pour être là. La musique vibre dans mon cœur, j'ai l'impression d'entendre les sons bas ricocher. Non! Je n'entends plus que ça. Qu'est-ce qu'il se passe? Je bouge par automatisme, mon esprit est ailleurs. J'ai envie que ça se termine.  Les dernières notes résonnent et les applaudissements accompagnent le rideau.

Je m'effondre, je tombe le visage souriant de mon partenaire devient flou. Qu'est ce qu'il se passe? J'ai peur. Le rideau ne s'ouvre pas, on accourt à moi j'entends les bruits. Ma bouche est ouverte, mais aucun souffle ne vient. J'étouffe, vous n'entendez pas? J'ai froid… le noir m'entoure. Je meurs? Suis-je morte? Je me sens reposer, je ne sais pas où je suis, ce qu'on me fait. Je suis bien. Et puis je reviens brutalement. La douleur me fait pleurer. Mes yeux refusent de s'ouvrir, mais mes oreilles sont bien ouvertes. Je ne comprends pas ce qu'il se dit, mon corps bouge sans que je le contrôle, on me bouscule? Je retombe dans le silence. Quand je me réveille, c'est le calme. Dans une chambre blanche, des bruits constants derrière ma tête.

"ho ma chérie… je suis là "

Maman, elle est là? Oui, ma vue revient je la reconnais. Je tente de parler et j'étouffe. On me demande de me calmer, j'ai un tube dans la bouche, dans ma gorge. C'est dérangeant, très désagréable. Je regarde la chambre, deux de mes 4 frères sont là. Un visage inquiet, ma mère pleure et s'exprime par des "ho ma chérie".  J'ai peur, pourquoi ne suis-je pas au théâtre? Un médecin m'explique que je suis à l'hôpital, il parle d'un accident de voiture. Mais il se trompe, je n'ai pas eu d'accident…je dansais…maman dit lui que je dansais! Il me demande si j'ai mal et j'ai dû dire oui, car directement je me sens mieux. Mes yeux se referment, je suis fatiguée.  

Je me réveille à nouveau, je n'ai plus le tube dans ma gorge. Ma mère dort dans le fauteuil, je bouge ma main. J'ai plusieurs fils, elle est lourde et retombe sur le lit. Mon frère se penche et me sourit. Je m'endors à nouveau, pendant plusieurs jours je ne fais que ça. Me réveiller et me rendormir. J'ai pu enfin reprendre mes esprits le troisième jour, et j'ai pu gérer ma pompe à morphine. On m'explique. J'ai eu un accident de voiture après la représentation. Je ne m'en souviens pas, je ne me souviens pas de la fin du spectacle, d'être monté dans la voiture ou d'un quelconque accident. Un psy m'a expliqué que je fais un blocage, que mon esprit à garder l'euphorique de ma réussite pour cacher la douleur de l'accident.

Je suis vivante, mais l'accident a emporté mon frère et sa femme. Ma nièce aussi présente dans la voiture est également une miraculeuse. Je ne demande pas les détails de l'opération, mais je sais que la danse est finie pour moi. J'aurais préféré mourir ce jour-là. Je venais enfin d'avoir ce que je voulais le plus au monde, ma carrière commençait… et tout s’est terminé en une fraction de seconde. J'ai dû passer de long mois dans un hôpital pour me remettre sur pied. On dit qu'on que la majorité est comme un nouveau Monde, une nouvelle vie. Ça ne pouvait être aussi vrai pour moi.

Je ne m'étais pas rendu compte que mon école était un véritable cocon. Qu'on nous préservât du monde extérieur, ou est-ce moi qui n'ai jamais pris le temps de faire attention? Je vivais la danse, je respirais la danse. Je mangeais la danse, au point de m'en rendre malade. J'ai fait des bêtises pour la danse, comme la couleur de mes cheveux, pour coller à la perfection au personnage et être choisie. Et aujourd'hui, je dois faire une croix sur tout ça. Je dois m'ouvrir au monde extérieur.

Le calme de la demeure me met mal à l'aise. J'ai toujours vécu dans le bruit, dans le stress quotidien et aujourd'hui…je suis là. Dans cette vie qui n'est pas la mienne. Mais je dois me montrer heureuse d'être en vie, d'aller bien. Ma nièce est enfermée dans un hôpital psychiatrique, elle, elle se souvient de l'accident. Elle, elle ne peut plus vivre de vie normale. Je dois me montrer reconnaissante. Je dois croquer la vie à pleine dent. Je dois… simplement être vivante. Mais mes larmes coulent encore et encore. C'est si dur. Je ne sors pas, je ne sais pas où aller. Mes frères me font peur avec leurs bêtises sur les vampires et les lycans. Surtout depuis que j'ai décidé d'une balade nocturne autour de la maison. Est-ce vrai? Ou font-ils ça pour m'éviter de sortir la nuit ? Ils ont toujours été protecteurs. Autant que je m'en souvienne, le temps des vacances ils étaient là. Tous autour de moi, c'est ça avoir une différence d'âge de 16 ans. Des quadruplés et à cause de moi, car mon frère est venu me voir… ils n'étaient plus que trois. Je ne dois pas m'en vouloir, le psy me l'a répété encore et encore. Il m'invite à m'ouvrir et à faire de nouvelle connaissance.
C'est ce que j'ai fait, prenant mon téléphone pour sectionner l'application. Lisant les messages échangés sans grande conviction. Ma mère m'appelle pour manger. Tant mieux je délaisse le téléphone, elle a une grande nouvelle. Déposant une annonce dans le journal. Ils recherchent un professeur de danse pour les enfants. De la danse! Je dois avoir l'aval de mon médecin. Mais si ce n'est pas moi qui danse, il n'y a pas de soucis n'est-ce pas? Je me sens heureuse, mon visage s'éclaire à nouveau.

Me voilà, professeur. Les cours ne sont que deux fois semaine, c'est loin d'être intense et la chorégraphie que j'imagine ne demande aucune prouesse. Les quelques pas que je montre tirent parfois sur ma cicatrice. Mais je commence enfin à apprécier ma nouvelle vie, j'avoue que ça fait du bien de se relaxer. Et je commence à m'ouvrir aux autres, les enfants m'ont montré qu'ils existent des personnes sincères, qu'ils ne sont pas tous vicieux et hypocrite voulant vous poussez dans les escaliers. Je comprends maintenant que je suis en dehors du circuit le monde impitoyable où je vivais.  Que mon envie de créer de vrai lien n'est pas illusoire, qu'il est possible d'avoir une amitié sincère.  Mais maintenant que j'ai du temps, je découvre d'autres envies. Comme celles qui me font rougir en voyant mon collègue.

J'ai 21 ans, cela fait 3 ans depuis mon accident. Je suis toujours professeur, ma nièce est sortie. Je vais bien. Le deuil de mon frère et de mon ancienne vie est passé. J'ai même décidé de prendre un appartement et un second travail. Je suis femme de ménage, quelques heures par semaine. Juste pour me permettre de vivre plus confortablement. Je ne suis pas riche, mais je gagne assez pour me permettre de faire quelques économies. J'ai quelques amis et différents contacts. Mais je n'ai toujours pas sauté le pas pour l'amour. Il est temps, j'utilise des sites de rencontres. Et à ce jour, je n'ai toujours pas rencontré les êtres dangereux de la ville. Ils existent, je le sais. Mais sont-ils vraiment dangereux? C'est dangereux, mais j'en ai assez qu'on tique quand je dis que je n'ai eu aucune relation à mon âge. J'ai encore beaucoup à apprendre, je suis prête.





Fiche faite par Bryan Grey (Law) pour le forum Londres et Ténèbres.

✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Grey

L'administrateur sadique
avatar
L'administrateur sadique


Messages : 2827
Points : 3420
Niveau de puissance : Louveteau
Emploi et loisir : Mercenaire

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Taille:
Emploi: Mercenaire

MessageSujet: Re: Talliane Swanson, l'étoile tombée. Sam 27 Mai - 11:48

Rebienvenue! On a enfin vu sa bouille, finalement! Cela faisait un moment que tu me parlais d'elle XD

Cela dit, je trouve ta fiche superbe! Ton personnage est fort intéressant! J'ai presque pitié pour elle, en fait, qui ne devra plus danser! Passer ma vie à ne pas pouvoir faire ce que je veux... je voudrais mourir aussi, on va se le dire XD

Sur ce, je valide sans hésitation! Félicitations, et bon jeu! Wink

Tu es validé!



Bienvenue parmi nous! Le pire moment est fini. Courage, on a presque terminé!

Maintenant, c'est l'heure de la paperasse :
✦ Valider les règlements, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici;
✦ Il faut recenser son avatar ➤ ici;
✦ Recenser son nom, si ce n'est pas déjà fait ➤ ici
✦ Receser le double-compte, si c'est le cas ➤ ici
✦ S'il y a un emploi, il faut le recenser ➤ ici
✦ Créer votre carnet de connaissances et de relations et le maintenir à jour ➤ ici
✦ Créer votre carnet d'évolution des RP et le maintenir à jour ➤ ici

Et n'oublie pas: Amuses-toi bien parmi nous!


✄ - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
FicheConnaissancesSuivi de RP ♦ #ffffff
Carte d'identité de la brigade de l'ombre:
 


• I've never been perfect, but neither have you •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://londres-et-tenebres.forums-rpg.com
Talliane Swanson, l'étoile tombée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Poussière d'Étoile
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Londres et Ténèbres :: Espace membre :: Présentation :: Registre officiel :: Registre officiel des Humains-
Sauter vers: